Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Linkinito
Passager
Messages : 15
Inscription : 08 Mars 2019, 12:26:26

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar Linkinito » 30 Juin 2020, 12:15:01

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 46208.html

Lors du débat lyonnais du 25 juin diffusé sur France 3, voici les positions de Bruno Bernard sur le transport.
Comment mieux se déplacer dans la Métropole et à Lyon ?

Le transport "de surface" est privilégié par Bruno Bernard.

Il se justifie: "Le métro c'est 10-15 ans pour le faire. La dernière station de métro ouverte, c'est Oullins en 2013. On a fait 7 km de tram, là où on aurait pu en faire beaucoup plus. On veut passer à 20 km de tram, c'est 20% de bus de plus. C'est des télécabines. C'est aussi lancer un métro. Tout cela est complémentaire."

Sur la ligne E du métro de Lyon (de la Part-Dieu à l'étoile d'Alaï): "C'est ce que j'appelle une ligne politique, une promesse de Gérard Collomb en 2014, qui est maintenant avec M. Buffet et qui était à l'époque avec M. Kimelfeld, et qui n'a pas été faite."
Il affirme qu'il faudra choisir entre la ligne E, le prolongement de la ligne A à Meyzieux, la B à Rillieux - Caluire, ou la ligne D. "On fait une ligne de métro sur ce mandat, il faut faire un choix."
Selon lui, un métro entre la Part-Dieu et la place Bellecour coûterait 4 à 500 millions d'euros avec la ligne E, sur 10 ou 15 ans, contre 30 millions d'euros avec un tramway "en quelques années".

Bruno Bernard se dit favorable à l'idée des "RER à la lyonnaise" de son adversaire. "Le problème, c'est que la Région a enlevé des moyens au train. J'espère que ça va changer très vite." Il insiste sur la marche à pied: "Il faut sanctuariser les trottoirs, (...) élargir et végétaliser la ville."
Pour en revenir sur la promesse de Collomb "qui n'a pas été faite", c'est un poil hypocrite quand il dit juste avant "il faut 10-15 ans pour faire un métro" et les études sur la ligne E ont débuté en 2017 avec la concertation en 2019 (cf. topic dédié). Donc oui, c'était une promesse en cours de réalisation. Peut-être pas la plus pertinente, mais ça faisait son bout de chemin.

Après il réaffirme le caractère politique de la ligne E, et de ce qu'il en dit, il ne lancera qu'une ligne de métro durant son mandat - entendons par là au moins la validation définitive et entérinée d'un des 4 choix avec, potentiellement, un début de travaux.
- La ligne A jusqu'à Meyzieu, ce qui fera très plaisir à Jean-Louis Aulas pour la desserte du parc OL
- La ligne B jusqu'à Caluire, qui pose également de gros défis techniques (possibilité de ligne scindée B1 et B2 en attendant le traitement du problème Charpennes ?)
- La ligne D jusqu'à Vaise Industrie, qui serait le plus petit projet (1.5 km tout au plus) mais également le moins cher
- La ligne E, projet le plus cher mais également le plus avancé à l'heure actuelle.

Il fait également le parallèle sur le tronçon Bellecour - Part-Dieu réclamé lors de la concertation du ME, estimé à 500M€ dans le cadre des travaux (qui s'ajoute au milliard et des brouettes du tronçon principal Alaï / Bellecour...), qui serait 12 fois moins cher si il est réalisé en tram. Mais étant donné que le ME ne peut plus vraiment se passer de Part-Dieu pour justifier son existence, si la métropole dit "ah bah on veut bien faire la ligne E jusqu'à Bellecour mais après vous prenez le tram pour aller à Part-Dieu" autant dire que le projet est fini.

Quelle serait la toute première mesure pour les transports ?

Bruno Bernard veut immédiatement améliorer la desserte du parc de Miribel-Jonage, "parce que beaucoup de personnes ne pourront pas partir en vacances, qu'on est en période de canicule". Selon lui le parc est "sous-utilisé" à cause d'une mauvaise desserte.

Il promet une aide financière pour ceux qui devraient abandonner leur voiture: 500 euros pour l'achat d'un vélo électrique, ou un abonnement d'un an aux transports en commun.

Dans son programme, il y a aussi le projet d'équiper de nombreux jeunes en vélos. L'idée est de récupérer d'abord les vélos inutilisés chez les particuliers, pour faire travailler des "ateliers de réparation", et les offrir à 10.000 jeunes selon des critères à définir en fonction des bourses, et avec des associations étudiantes.
Il est vrai que Jonage est assez mal desservi en TC mais ça reste une base de loisirs, une desserte permanente renforcée est-elle nécessaire ? J'imagine cela dit qu'il parle d'un renforcement immédiat en période estivale, avec éventuellement une autre ligne express pour compléter la 83 qui part de Vaulx-en-Velin.

L'aide de 500 € pour un vélo électrique existe déjà, bien que plafonnée à 50% prix du vélo en question (impossible d'avoir 500€ pour un vélo à 500€). Et les ateliers de réparation sont déjà existants également mais le système serait renforcé.
fraberth
Passager
Messages : 291
Inscription : 07 Déc 2017, 08:04:06

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar fraberth » 30 Juin 2020, 12:35:16

La ligne E ou un prolongement du D me semble assez peu prioritaire vu le coût du projet pour le premier et l’intérêt reel pour le second (a moins de prévoir un prolongement vers le mont d’or)

Prolonger là À me semble faire doublon avec le t3 qui peut encore doubler sa fréquentation avec des rames doubles, reste a savoir si ce sera toujours suffisant dans une vingtaine d’années

A ce stade, si on doit choisir, prolonger le B vers rillieux me semble le plus intéressant
Cela traite, ou pas, le problème de charpennes qui sera un frein pour toute la ligne
Et on dessert un secteur très bagnolard et un autre en difficulté, globalement l’ensemble n’est pas desservie par un mode lourd

Enfin encore une fois la C passe sous les écrans radar malgré le faible coût d’un éventuel prolongement

Pourquoi pas mieux desservir Jonage ? On va bien desservir un stade vide la moitié du temps
A vienne le tram dessert le parc du Prater avec une station dans le parc
Vaux en vélin va beaucoup se densifier dans les années à venir donc ce n’est pas une mauvaise idée de pousser un peu le futur t8
Avatar de l’utilisateur
Auron
Passager
Messages : 1408
Inscription : 18 Juil 2007, 18:01:51
Localisation : Lyon 5
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar Auron » 30 Juin 2020, 12:36:58

fantransport a écrit :Les trains venant de Bourg-en-Bresse arrivent à la min H+59 à Lyon-Perrache,
Les trains partant pour Bourg-en-Bresse partent à la min H+01 de Lyon-Perrache

En HP, ils repartent à H+31 d'où les problemes que ça risquent de poser avec le temps de trajet A/R vers Vaise + retournement (avec manoeuvre)

fantransport a écrit :De plus, les rames de cette ligne sont basées à Vaise, ce qui signifie des W entre Perrache et Vaise.
L'idée, pas si bête, c'est de rendre ces W, commercial, entre Perrache et Vaise. Temps de parcours 5'.

Les rames sortent la plus part du temps du Centre Autorail dont la sortie se fait en aval de la gare.
Pour sortir du CA et revenir sous gare sur la bonne voie, il faudra alors manœuvrer sur la voie qui mene à Gorge de Loup... autant dire que ça va être folklo...

fantransport a écrit :C'est ainsi de la libération de voies en gare de Perrache pour d'autres trains?

Les voies à Perrache sont loin d’être saturées et pour les fret de passage ou W, il y'a 2 voies (une dans chaque sens) qui evitent les quais voyageurs.

fantransport a écrit :Donc une occupation longue de 2 voies à Lyon-Part-Dieu, déjà bien saturée.]

Sauf qu'à Part Dieu, dès que l'occupation des voies est un peu longue, les rames sont envoyées aux Brotteaux (parfois pour 10 minutes)
Conducteur de train à Lyon Perrache...
Et heureusement, je ne traîne plus à Chambéry... :uglystupid2:
Avatar de l’utilisateur
Lodulac
Passager
Messages : 161
Inscription : 01 Avr 2017, 16:11:39
Localisation : Lyon

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar Lodulac » 30 Juin 2020, 12:57:10

EELV veut pour ce mandat faire la priorité au tram et au bus, pour étendre rapidement et efficacement le réseau et c'est une très bonne chose.
Mais rien ne les empêche de tenir plusieurs études pour le réseau métro, à appliquer pendant les mandats suivants par eux ou par leurs successeurs. Le métro E et le prolongement au nord du métro B pourraient être "prêts à réaliser" pendant le mandat 2026-2032, tandis que le prolongement anecdotique du D pourrait être fait entre les deux ou après. :pouce: (le prolongement du métro A n'était pas du tout dans leur programme et c'est peut-être le moins utile)

Améliorer le réseau à court terme, c'est bien, mais prévoir le long terme c'est important aussi :)
fraberth
Passager
Messages : 291
Inscription : 07 Déc 2017, 08:04:06

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar fraberth » 30 Juin 2020, 15:09:02

Je ne comprend pas trop ce projet de prolonger le D d’une seule station: est ce que ce n’est pas bloquant pour prolonger la ligne vers la duchere et champagne voire ecully ?
Pour moi ce sont des zones similaires en densité et flux avec oullins et st génis Laval
Sauf que si on va vers industrie il faudra ensuite une sacré boucle pour revenir vers une zone de cha landaise intéressante
nanar
Passager
Messages : 9505
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar nanar » 30 Juin 2020, 15:37:26

Salut,

Il me semble que l'idée serait plutôt deux stations, à presque 900 mètres chacune de la précédente :
Une près des cinémas, l'autre en extrémité nord, juste avant que l'avenue Joannes Masset rejoigne le quai.
Le quartier s'est beaucoup densifié, et la ligne ne tournerait pas vers la Duchère, desservie par le tunnel des Bus, ni vers les secteurs plus à l'ouest.
Mais bon, on parle de "dans 25 ans".

Dans l'imitation de ce qu'a écrit Lodulac "rien ne les empêche de tenir plusieurs études pour les réseaux tous modes, à appliquer pendant les mandats suivants par eux ou par leurs successeurs."

Imaginez de simples rails posés au centre de M6, jusqu'à Lissieu. Une telle infrastructure (ballast posé direct sur l'enrobé, traverses, rail Vignole, clôture par des glissières béton armé) coûte moins cher à construire qu'un tram en ville.

Image

https://www.google.fr/maps/@51.4413337, ... 312!8i6656

Pourtant on peut y faire passer des trains de 600 places à 80 km/h, aussi bien que dans un tunnel.


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4645
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar amaury » 30 Juin 2020, 19:15:52

nanar a écrit :Dans l'imitation de ce qu'a écrit Lodulac "rien ne les empêche de tenir plusieurs études pour les réseaux tous modes, à appliquer pendant les mandats suivants par eux ou par leurs successeurs."

Je rejoins Nanar sur cette relativisation. Toutes choses égales par ailleurs, on voit bien à travers l'exemple du métro E que le choix du mode est en lui-même un arbitrage politique (pas nécessairement au sens partisan du terme mais au sens où d'autres élus peuvent faire des choix différents). Dès lors, si des études sont faites, il faut qu’elles soient le plus multimodales possibles et qu'elles aient pour vocation de montrer l'étendue des possibles avec les coûts correspondants. Un peu ce qu'on a pu voir dans la concertation pour le métro E mais sans les partis-pris visant à écarter des solutions techniques sur la base de critères étonnants (ex. le tram qui ne monterait qu'à 7% et tout ce que Nanar a relevé).

nanar a écrit :Imaginez de simples rails posés au centre de M6, jusqu'à Lissieu. Une telle infrastructure (ballast posé direct sur l'enrobé, traverses, rail Vignole, clôture par des glissières béton armé) coûte moins cher à construire qu'un tram en ville. [...]

Imaginez ça le long de l'A450 permettant de fournir un débouché pertinent à la voie Brignais - Givors, desservant (pour les omnibus) la ZA de Brignais, Basses-Barolles/Saint-Genis 2 et la mini-zone commerciale de Pierre-Bénite (et offrant, en plus, une solution de délestage de la portion Givors - Pierre-Bénite en cas de besoin) ? :pouce:
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
fantransport
Passager
Messages : 21
Inscription : 13 Fév 2014, 21:34:14

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar fantransport » 30 Juin 2020, 20:19:06

Merci Auron pour tes précisions
TER Grenoble - Lyon Part Dieu
nanar
Passager
Messages : 9505
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar nanar » 30 Juin 2020, 21:19:42

alecjcclyon a écrit :Si si mais vu que je ne savais si le nouveau maire de Bron est un allié des verts..

Le nouveau Maire n'est pas avec les Verts, mais l'ancien, Jean Michel Longueval, est élu conseiller communautaire allié à EELV. ;)

[edit le jeudi 2 juillet] : JM Longueval devient vice-président à l’Enseignement supérieur et à la Recherche.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
nanar
Passager
Messages : 9505
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar nanar » 02 Juil 2020, 00:40:40

Salut

Ce devrait être confimé ce jeudi 2 juillet :

Béatrice Vessiler est pressentie comme vice présidente en charge de l'urbanisme

Fabien Bagnon (VALVE, La Ville à Vélo) serait vice président en charge des Mobilités douces au sein d’un pôle déplacement où Jean-Charles Kohlhaas s’occuperait des transports en commun.
Le Sytral serait lui présidé par Bruno Bernard en personne.

JCK aurait ainsi la possibilité de "déborder" les strictes limites de la présidence du Sytral pour s'occuper aussi des TER / RER et ... de la gare Part Dieu ?

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
alecjcclyon
Passager
Messages : 945
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar alecjcclyon » 02 Juil 2020, 20:36:46

https://www.ville-rail-transports.com/l ... en-commun/
Une vague verte. C’est ce que l’on retiendra de ces élections municipales qui ont vu de nouvelles équipes écologistes prendre les commandes de grandes villes comme à Bordeaux, Strasbourg ou Lyon.
Si les actions en faveur vélo devraient aller en accélérant, quels seront les changements de fond à en attendre pour les mobilités ? Ville, Rail & Transports vous proposera dans son numéro de septembre une grande enquête sur ces métropoles devenues vertes. En attendant, un exemple à Lyon où Bruno Bernard, futur président de la métropole, veut faire de l’amélioration de la mobilité, compétence majeure, l’un de ses principaux objectifs en misant sur les transports en commun, le vélo et le covoiturage.

Pour les transports en commun, l’ambition est réelle avec une offre de bus en hausse de 20 % en 24 mois. Les fréquences seront renforcées, les bus passeront en mode bi-articulé sur une demi-douzaine de lignes fortes, de nouveaux couloirs bus seront créés (Caluire, Vaise…). En périphérie, de nouvelles lignes majeures et express seront créées. Si certaines mesures sont nouvelles, d’autres reprennent des projets déjà actés par la Métropole et le Sytral en accélérant leur réalisation. C’est aussi le cas pour les lignes structurantes de tramway (T6, T3, T7, T8 et le BHNS Part-Dieu – Genas…). Projet inédit, les Verts s’engagent à réaliser d’ici 2025 une ligne par télécabine entre Francheville et Confluence. Trois autres télécabines et une navette fluviale seront mises à l’étude. Idem pour deux prolongements de lignes de métro (B et D) et la création de la ligne E (Tassin – Part-Dieu).

Le réseau cyclable sera fortement développé et aménagé pour doubler d’ici 2026 et atteindre 2 000 km, dont un Réseaux Express Vélo (REV) structurant sur 450 km. La pratique du vélo sera encouragée par des prêts de matériel et des primes. D’une façon générale, la Métropole verte prendra plusieurs mesures d’incitation financière d’ici 2022 : gratuité de l’abonnement à un service d’auto-partage pendant un an, gratuité des TCL pour les plus bas revenus, tarification unique TER-TCL, etc. Au total, la métropole prévoit d’investir 3,15 milliards d’euros sur le prochain mandat, dont la moitié pour les bus et tramways. Ce budget d’avant-Covid serait financé par l’autofinancement du Sytral pour 1,4 milliard et par l’emprunt pour 1,75 milliard. Il reste à savoir si la crise sanitaire, qui impacterait les TC pour 200 millions les années 2020-2021, pourrait décaler ou annuler certaines mesures du programme du futur exécutif de la Métropole.
Claude Ferrero
Bon écoutez, c'est simple ma passion c'est les transports.
fraberth
Passager
Messages : 291
Inscription : 07 Déc 2017, 08:04:06

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar fraberth » 02 Juil 2020, 21:17:52

Bonsoir

Je ne comprend pas trop cette idée de rendre les tcl gratuit pour les plus bas revenus
Il y a déjà des offres à ce sujet et l’abonnement tcl reste un service très bon marché avec une utilisation quotidienne
Cela me semble être plus du populisme qu’une vision pragmatique de la situation

Des bus bi articulés sur une dizaine de lignes ? :o
pluton
Passager
Messages : 154
Inscription : 04 Avr 2007, 12:01:18
Localisation : Gare "le tupinier" sur le FOL

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar pluton » 02 Juil 2020, 22:07:38

fraberth a écrit :Bonsoir

Je ne comprend pas trop cette idée de rendre les tcl gratuit pour les plus bas revenus
Il y a déjà des offres à ce sujet et l’abonnement tcl reste un service très bon marché avec une utilisation quotidienne
Cela me semble être plus du populisme qu’une vision pragmatique de la situation

Des bus bi articulés sur une dizaine de lignes ? :o


L'abonnement solidaire est à moins de 10€... C'est de la communication politicienne...
alecjcclyon
Passager
Messages : 945
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar alecjcclyon » 02 Juil 2020, 22:38:50

Comment mieux se déplacer dans la Métropole et à Lyon ?

Le transport "de surface" est privilégié par Bruno Bernard.

Il se justifie: "Le métro c'est 10-15 ans pour le faire. La dernière station de métro ouverte, c'est Oullins en 2013. On a fait 7 km de tram, là où on aurait pu en faire beaucoup plus. On veut passer à 20 km de tram, c'est 20% de bus de plus. C'est des télécabines. C'est aussi lancer un métro. Tout cela est complémentaire."

Sur la ligne E du métro de Lyon (de la Part-Dieu à l'étoile d'Alaï): "C'est ce que j'appelle une ligne politique, une promesse de Gérard Collomb en 2014, qui est maintenant avec M. Buffet et qui était à l'époque avec M. Kimelfeld, et qui n'a pas été faite."


Trois autres télécabines et une navette fluviale seront mises à l’étude. Idem pour deux prolongements de lignes de métro (B et D) et la création de la ligne E (Tassin – Part-Dieu).

Je suis perdu avec le post de ville rail transports, ils le veulent ou pas au final ?
Bon écoutez, c'est simple ma passion c'est les transports.
nanar
Passager
Messages : 9505
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar nanar » 02 Juil 2020, 23:16:39

L'article de VR&T est tiré des documents de campagne, datés de janvier.

Le SYTRAL va se mettre en place, voter un plan de mandat dans les semaine/mois à venir prévoyant des études sur des lignes de métro ou des alternatives. La décision de faire ou pas viendra dans qqs années.

Les EELV branchés transport ne sont pas trop fans de l'idée de mettre des milliards d'euros dans les métros.
Aujourd'hui c'est plutôt :ils ne le veulent pas. Et "Au final" on n'y est pas encore.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
nanar
Passager
Messages : 9505
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar nanar » 03 Juil 2020, 02:16:44

Salut

https://www.rue89lyon.fr/2020/07/02/tcl ... o-bernard/

TCL : au Sytral, un intérimaire du nom de Bruno Bernard
Le Sytral sera présidé jusqu’au 1er janvier 2020 par le président de la Métropole, Bruno Bernard. Un cumul inédit qui serait temporaire.

Outre les délégations des vice-président·es de la Métropole, une autre question reste en suspens. Celle de la présidence du Sytral, l’autorité organisatrice des transports, notamment des TCL.

Président jusqu’à la mise en place du « nouveau Sytral »

L’information n’a pas encore été officialisée. Mais Bruno Bernard a confirmé à Médiacités qu’il cumulera la présidence de la Métropole avec celle du Sytral, l’autorité qui pilote les TCL ou encore le Rhônexpress. Une entorse à « la collégialité » revendiquée pendant la campagne, notent nos confrères.

Selon Jean-Charles Kohlhaas (EELV), le nouveau vice-président au transports, il s’agit d’un intérim.
Les cartes seront rebattues le 1er janvier prochain, date de la mise en place du « nouveau Sytral ».
Le futur Vice-président aux transports pourrait d’ailleurs devenir le président du Sytral à ce moment-là.

Les écolos minoritaires dans le « nouveau Sytral »


La loi d’orientation des mobilités dite « LOM » change en effet le périmètre et la gouvernance du Sytral en le transformant en un établissement public local, à compter du 1er janvier 2021.

La présidence revient toujours de droit au président de la Métropole de Lyon ou à un·e élu·e de son choix. Mais les membres changent.

Outre les représentant·es de la Métropole (qui occuperont la moitié des sièges) et la Région, toutes les communautés de communes et d’agglomération du Rhône seront représentées.

Ce qui signifie que les écologistes vont devoir cohabiter avec les représentants des élus locaux du Rhône. En effet, la Région comme l’ensemble des communautés de communes penchent à droite. Et, parmi les élu·es de la Métropole, il y a aussi des représentant·es de l’opposition.

« Mathématiquement, on peut être en minorité, relève Jean-Charles Kohlhaas. Même s’ils sont majoritairement de droite, nous pouvons discuter avec les élus des communautés de communes. Ce sont souvent des élus moins marqués politiquement. »


L’ancien président de la commission transports à la Région, sous le socialiste Jean-Jack Queyranne, se montre confiant pour faire avancer les dossiers :

« Je serais surpris que les élus de droite bloquent le RER à la lyonnaise alors qu’ils l’ont défendu. »


Les écologistes regrettent toutefois que ce « nouveau Sytral » ne couvre pas toute l’aire urbaine de Lyon.

« Tous les élus qui bloquaient ce projet ne sont plus là, Bernard Rivalta (qui a longtemps présidé le Sytral, ndlr) et Gérard Collomb. »


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
alecjcclyon
Passager
Messages : 945
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar alecjcclyon » 05 Juil 2020, 18:55:41

Un article de Lyon Mag paru aujourd'hui

Avec une majorité solide à la Métropole de Lyon, et en acier trempé à la Ville de Lyon, les écologistes vont pouvoir mettre en application un maximum de projets issus de leurs programmes.


Certains vont faire un bien fou à l’agglomération, d’autres feront polémiques et s’avèreront être des échecs. Car un mandat ne se fait jamais sans couac, et Grégory Doucet et Bruno Bernard n’y couperont pas.

Mais comme Gérard Collomb au début de son troisième mandat, - il était maire, président du Grand Lyon, sénateur dans la majorité présidentielle, avec une région et une agglomération majoritairement à gauche - les deux élus Verts pourraient avoir droit au tapis rouge pour chacun de leurs déplacements dans des communes ou collectivités de droite.

Dans son discours d’investiture à la Métropole, Bruno Bernard a annoncé qu’il prendrait "rapidement contact avec le président de la Région pour avancer sur le projet de RER à la lyonnaise et sur la tarification unique entre le SYTRAL et la SNCF". Laurent Wauquiez est dans une situation très compliquée. Le président LR d’Auvergne-Rhône-Alpes va bientôt entrer en campagne car son siège sera remis en jeu au printemps 2021. Or, s’il a fomenté l’alliance entre François-Noël Buffet et Gérard Collomb, c’était avant tout pour endiguer la vague verte qui a renversé Annecy, conservé Grenoble et qui pourrait bien lorgner sur la Région.

Est-il dans son intérêt d’ouvrir les bras à Bruno Bernard pour montrer à son électorat qu’il peut jouer sur le terrain des écologistes ? Ou a contrario de lui fermer les portes pour devenir, du Puy-de-Dôme à la Haute-Savoie, le premier opposant des Verts ? Réponse dans les prochaines semaines.

L’avantage que Laurent Wauquiez aura sur les maires de droite de l’agglomération lyonnaise pour s’opposer, c’est qu’il a beaucoup moins à attendre de Grégory Doucet et Bruno Bernard. Le maire de Caluire Philippe Cochet et ses comparses de Bron, Saint-Priest, Mions, Meyzieu ou encore Francheville pourront difficilement couper les ponts avec la Métropole quand on sait que Bruno Bernard veut prendre aussi la tête du Sytral. Se fâcher avec un président aux pouvoirs élargis, c’est risquer de voir son territoire être délibérément oublié durant le mandat. Et comme les électeurs ont du mal à comprendre le fonctionnement et les compétences de la Métropole, c’est évidemment sur le maire que la faute retombera si la commune n’accueille aucun nouveau projet. C'est pourquoi Michel Rantonnet (Francheville devrait accueillir des télécabines) et Christophe Quiniou (qui rêve d'une expansion des transports à l'Est) ont accueilli l’intéressé avec le sourire jeudi à la Métropole.

Quid des partenaires d’aujourd’hui ? Les communistes, les socialistes, les proches de Nathalie Perrin-Gilbert seront-ils toujours en phase avec eux quand l’euphorie de la victoire sera retombée ?

Il n’y a pas que le monde politique qui pourrait jouer le rôle de garde-fou avec les Verts. Le monde économique est évidemment sur le qui-vive. La crise de septembre, qui pourrait être le vrai contrecoup du confinement, va occuper tous les esprits. Et ce sera à Bruno Bernard et à Grégory Doucet de rassurer avec des mesures efficaces et une commande publique suffisante. "Nous ne voulons pas affaiblir l’économie mais nous pensons que le progrès écologique peut en être le moteur", a déclaré le nouveau maire de Lyon samedi après-midi, évoquant par exemple des économies en moyenne de 20 000 euros pour les entreprises qui se transformaient après un bilan thermique.

Bruno Bernard de son côté a promis de passer son été à préparer la rentrée économique. Plus que son homologue à la Ville, le président de la Métropole sait qu’il devra compter sur les patrons pour vivre un mandat efficace. Lui-même dirigeant d’une entreprise florissante dans le désamiantage, il connaît les rouages de ce milieu qui peut parfois pousser dans la direction qui l’arrange.
Bon écoutez, c'est simple ma passion c'est les transports.
Linkinito
Passager
Messages : 15
Inscription : 08 Mars 2019, 12:26:26

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar Linkinito » 06 Juil 2020, 12:35:46

Pour Michel Rantonnet, je doute qu'il se contentera d'une télécabine là où Collomb lui avait promis un métro aux portes de sa ville, et où la concertation lui a même permis d'entrevoir une station sur son territoire au niveau de l'hôpital Charial. Il s'était fortement impliqué dans le projet Métro E, on le voyait quasiment à chaque réunion publique. Nul doute que pour le "seul" métro du premier mandat de Bernard, il sera en première ligne pour la bataille. Et les nouveaux élus EELV (autant métro que mairie) du 5ème étaient également pour le projet, les concernant directement.

Après, un RER à la lyonnaise pourrait redonner du crédit à ce projet souterrain entre St-Paul et Part-Dieu en redonnant au TTOL une place centrale.
Rémi
Passager
Messages : 5601
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar Rémi » 06 Juil 2020, 13:35:56

Salut

La question du RER me semble assez prioritaire mais délicate car elle impose de bosser avec la Région.
Au-delà, la logique serait de commencer par les dossiers les plus consensuels et ceux qui peuvent être efficaces rapidement : un plan de renfort de l'offre, les dossiers tramways, le développement du trolleybus.
Ensuite, le sujet Métro est à prendre avec un angle bien différent de celui par lequel il est abordé. Il faut le lier au niveau de contrainte et au périmètre de celle-ci sur l'usage de la voiture. Si on reste globalement dans l'équilibre actuel, on n'arrivera jamais à justifier de tels investissements. D'où la nécessité d'avoir des scénarios plus légers. Mais je suis perplexe de toute façon car on a une poussée individualiste assez nette. Et elle tend à utiliser les mêmes ficelles que celles qui ont fait les décennies du tout-bagnole...

Rémi
pluton
Passager
Messages : 154
Inscription : 04 Avr 2007, 12:01:18
Localisation : Gare "le tupinier" sur le FOL

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar pluton » 06 Juil 2020, 13:46:24

Bonjour,

L'abandon du projet métro E ne pourra passer que si est annoncé, en même temps, la création d'un réseau de tram plus dense (deux ou trois branches), qui va plus loin(Craponne ouest par exemple) et mis en service plus vite...

Si c'est on annule, on met quelques bus et on étudiera la question plus tard... Ce sera guerre ouverte...
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4645
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar amaury » 06 Juil 2020, 15:21:51

La façon dont est approchée la question du métro me semble assez intelligente.

La première chose qui a été annoncée, c'est "on ne peut pas tout faire et, de toute façon, les résultats ne seraient là que dans très longtemps" (au moins 10 ans, pour mémoire ;)). Après les délires de la campagne électorale, c'est bien de le rappeler... d’autant qu'avec la crise consécutive à l'épidémie / au confinement; le sujet est encore plus prégnant !
La deuxième : puisqu'on ne peut pas tout faire, donnons la parole aux citoyens pour déterminer les priorités. Là, les limites sont données : un projet avancera pour réalisation en 2030 : métro E ou métro A à l'est ou métro B au nord ?
La troisième, c'est que si on compare les priorités des uns et des autres, il n'est pas garanti que le projet de métro E tel qu'il a été conçu ressorte prioritaire ! D'ailleurs, je me permets cette comparaison un peu osée, le projet de métro E, c'est un peu comme la LGV Poitiers - Limoges : un projet surdimensionné qui ne peut que rencontrer l'adhésion des populations concernées mais ne justifierait pas pour autant d'être placé tout en haut de la pile des investissements lourds à mener. :coolsmiley:

On note qu'il y a aussi la question du RER à la lyonnaise et, comme Rémi le rappelle, ça dépend de la Région. Certaines choses peuvent être lancées quoi qu'il arrive avant même les élections régionales de mars (intégration tarifaire TER sur le périmètre TCL). Mais si un dialogue était établi avec la Région à plus long terme, de mon point de vue, on pourrait imaginer bien mieux que les 3 projets de métro à arbitrer dans le mandat :
  1. Le métro E ignore complètement les lignes de l'Ouest Lyonnais à part celle de Brignais. Il n'offre aucune correspondance à celle de Sain-Bel (la plus importante en fréquentation !) ni à la potentielle 3e branche de Lozanne. Il ne tirait sa justification que pour la portion centrale Bellecour - Part-Dieu => comme Rémi, je pense qu'on aurait mieux à privilégier la dimatétralisation souterraine tram-train Ouest Lyonnais avec T3 / Rhônexpress. D'ailleurs, il en penserait quoi, le maire de Francheville, d'un RER toutes les 10 min en heures de pointe directement depuis sa commune ?
  2. Le prolongement nord du métro B ignore complètement la ligne de Trévoux. Le projet de BHNS n'est pas encore finalisé mais qu'il se fasse ou non, rien n'empêche, à terme, de transformer la plateforme en tram-train => plutôt que le prolongement de MB, il me semble plus judicieux de limiter le souterrain aux portions où ils apportent un vrai plus pour passer en surface dans le secteur de Rillieux et emprunter la ligne de Trévoux (ce que ne ferait pas un métro sur pneus)
  3. Le projet de métro A à l'est ignore complètement le CFEL. Il consiste un peu à se tirer une balle dans la jambe (T3) pour pouvoir justifier dans 15 ans la dépense d'une jambe artificielle robotisée (appelée ici "prolongement métro A") ;). T3 et Rhônexpress montrent chaque jour que la vitesse commerciale ne dépend pas du mode mais des aménagements et de l’exploitation. La reprise en main du contrat Rhônexpress ouvre de nouvelles perspectives => je tablerais plutôt sur des travaux d'amélioration de capacité sur T3 / Rhônexpress, ce qui permettrait d'assurer un débouché à la portion du CFEL encore disponible (mais sous pression) entre Meyzieu et Pont-de-Chéruy (et Crémieu) et, comme pour l'Ouest, offrirait deux branches à un RER léger
L'idée générale, c'est qu'en réservant le souterrain là où il apporte un plus significatif et en retenant un matériel purement "fer", soit on va plus vite pour aller aussi loin, soit on va plus loin pour le même prix. Là, en l’occurrence, je suis parti sur l'idée de profiter des voies ferrées inexploitées (ou sous-exploitées) pour construire une offre de "RER léger". L'enjeu des politiques de mobilité, c'est aussi de montrer qu'on agit pour les secteurs qui se sentent délaissés et ne comprennent pas qu'on n'utilise pas l'existant. Un discours "Métropole" versus "territoires périphériques" serait en partie désamorcé avec de tels choix.

P.S. On me dira peut-être (coucou Topolino ;)) que de tels projets pourraient accélérer l'étalement urbain. Si c'était le cas, par exemple, qu'on fasse le métro A à Meyzieu ou le RER léger à Pont-de-Chéruy ne changerait pas grand chose. Les aires d'attraction des stations de métro sont telles que le résultat serait, de ce point de vue, comparable.
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
alecjcclyon
Passager
Messages : 945
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar alecjcclyon » 06 Juil 2020, 15:32:20

Le doublement de la capacité PR à Meyzieu montre que les habitants du nord Isère sollicitent le T3 pour se rendre en ville.
Par contre, vous m'expliquez comment on fera à terme pour le tronçon commun T3, T7 et Rx ?
J'entends certains acteurs politiques dire que l'est est mal desservi mais excusez moi à l'ouest, ils ont quoi après GDL ?!
Bon écoutez, c'est simple ma passion c'est les transports.
Avatar de l’utilisateur
Lodulac
Passager
Messages : 161
Inscription : 01 Avr 2017, 16:11:39
Localisation : Lyon

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar Lodulac » 06 Juil 2020, 16:45:24

alecjcclyon a écrit :Par contre, vous m'expliquez comment on fera à terme pour le tronçon commun T3, T7 et Rx ?
J'entends certains acteurs politiques dire que l'est est mal desservi mais excusez moi à l'ouest, ils ont quoi après GDL ?!

Il faut également compter les services express vers Crémieu, et éventuellement le T8 EELV dont un tronc commun est prévu à l'est de Vaulx-en-Velin La Soie pour quelques centaines de mètres (il faudrait mieux l'éviter et changer le tracé pour ne pas compliquer les choses).

L'avenir du CFEL en tant qu'axe majeur de l'est lyonnais devrait faire l'objet d'études approfondies pour des grands travaux visant à offrir de la capacité pour les décennies à venir, par exemple :
- allongement des quais
- créations de nouveaux évitements
- croisement ou trémie avec T6 et T8 EELV
- prolongement à Crémieu à l'est (et de quelle façon ? Services express ?)
- éventuel prolongement au sud du T7 OL après le Pôle Pixel comme certains membres suggéraient sur ce forum
- quid du futur de Rhônexpress ?
- prolongement à l'ouest pour rejoindre en surface St-Paul ?
Le tout pour faire cohabiter T3, RX, T7, et le tram Crémieu

Le BHNS de Genas enlèvera sans doute un petit peu d'utilisateurs de T3, mais il faut prévoir dès le début un passage en tramway (et peut-être même poser déjà des rails au croisement avec le T6 et T8 EELV pour ne pas avoir à interrompre ces lignes lors du passage en mode tramway)

Ce qui est sûr au final, c'est que prolonger le métro A à l'est serait une erreur et que c'est sans doute le moins envisageable des projets métro :)
Rémi
Passager
Messages : 5601
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar Rémi » 06 Juil 2020, 16:54:19

Re

Bien d'accord avec Amaury, qui in fine, aboutit à EOLE (interconnexion Est - Ouest Lyonnais avec augmentation de capacité sur Est Lyonnais) et notre idée commune avec Bernard de tramways vers Ste Foy, Tassin et Alaï. L'effet de maillage du territoire et l'impact sur le report modal serait évidemment bien plus fort...

Là où je ne suis pas encore au clair, c'est vers le nord... car il y a moins d'évidences et d'opportunités naturelles. Dans l'absolu, au nord, il faudrait prendre Trévoux et une branche vers Rillieux, mais on n'a pas vraiment d'équivalent intéressant au sud.

Rémi
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4645
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar amaury » 06 Juil 2020, 17:46:52

alecjcclyon a écrit :Par contre, vous m'expliquez comment on fera à terme pour le tronçon commun T3, T7 et Rx ?

Lodulac l'a fait. :) Le diagnostic est que la capacité est réduite en premier lieu par la coexistence des services semi-directs "Rhônexpress" et des services omnibus T3 (complets) et partiels (T7). En cas d'ajout de nouveaux points d'arrêt sur les omnibus, toutes choses égales par ailleurs, la capacité diminue.
Les autres points de difficulté sont les intersections barriérées et le croisement à niveau pour le Parc OL.
A partir ce constat, il faut étudier les solutions les mieux adaptées mais toutes les solutions techniques sont possibles comme des trémies sous les carrefours les plus pénalisants, voire du souterrain si besoin (on parle là d'alternative au métro !), des passages dénivelés (pas de croisement à niveau avec T6, dénivélation de l'accès au Parc OL...).

alecjcclyon a écrit :J'entends certains acteurs politiques dire que l'est est mal desservi mais excusez moi à l'ouest, ils ont quoi après GDL ?!

Tu ne raisonnes qu'en terme de réseau TCL ! :) L'équipe qui a pris les rênes de la Métropole a rappelé sa volonté d'intégration tarifaire des TER dans le périmètre TCL (comme l'avaient proposé aussi les autres candidats mais là, on parle de ceux qui ont le champ libre pour le faire !). ça veut dire qu'après Gorge-de-Loup (en 2022), tu pourrais avoir dans la tarification TCL :
Chaponost - Gorge de Loup en 18 min (et en moins de temps, évidemment, pour les gares intermédiaires : Francheville, Alaï, Ecully-la-Demi-Lune).
La Tour-de-Salvagny - Gorge-de-Loup en 18 min (idem pour Casino de Lacroix-Laval, Charbonnières, le Méridien, Tassin et les autres plus haut)
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
nanar
Passager
Messages : 9505
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar nanar » 07 Juil 2020, 18:50:18

Salut

Rémi a écrit :Là où je ne suis pas encore au clair, c'est vers le nord... car il y a moins d'évidences et d'opportunités naturelles. Dans l'absolu, au nord, il faudrait prendre Trévoux et une branche vers Rillieux, mais on n'a pas vraiment d'équivalent intéressant au sud.

Je ne suis pas sur d'avoir compris ? Tu t'interroges sur les destinations possibles au sud du "système de desserte du plateau nord" ?

Si oui, à analyser selon moi :
- depuis le centre de Caluire, bifurcation vers Cuire /Croix-Rousse et vers Villeurbanne
- une fois le Rhône franchi, bifurcation vers Tonkin /Charpennes /Part Dieu (Villette et Vivier Merle) et vers La Doua/ Gratte Ciel

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
nanar
Passager
Messages : 9505
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar nanar » 07 Juil 2020, 19:12:51

Liste des vice-président-e-s de la Métropole et leur délégation

https://www.lyoncapitale.fr/actualite/m ... o-bernard/

Émeline BAUME, 1ère vice-présidente : à l’Économie, à l’Emploi, au Commerce, au Numérique et à la Commande publique,

Béatrice VESSILLER, 2e vice-présidente : à l’Urbanisme et au Cadre de vie,

Renaud PAYRE, 3e vice-président : à l’Habitat, au Logement social et à la Politique de la ville,

Michèle PICARD, 4e vice-présidente : à la Lutte contre les discriminations et à l’égalité femmes/ hommes,

Jean-Charles KOHLHAAS, 5e vice-président : aux Déplacements, aux Intermodalités et à la Logistique urbaine,

Hélène GEOFFROY, 6e vice-présidente : à l’Égalité des territoires,

Cédric VAN STYVENDAEL, 7e vice-président : à la Culture,

Lucie VACHER, 8e vice-présidente : à l’Enfance, à la Famille et à la Jeunesse,

Bertrand ARTIGNY, 9e vice-président : aux Finances,

Zémorda KHELIFI, 10e vice-présidente : aux Ressources humaines,

Pierre ATHANAZE, 11e vice-président : à l’Environnement, à la Protection animale et à la Prévention des risques,

Véronique MOREIRA, 12e vice-présidente : à l’Éducation et aux Collèges,

Fabien BAGNON, 13e vice-président : à la Voirie et aux Mobilités actives,

Anne GROSPERRIN, 14e vice-présidente : à l’Eau et à l’assainissement,

Jérémy CAMUS, 15e vice-président : à l’Agriculture, à l’Alimentation et à la résilience du territoire,

Séverine HÉMAIN, 16e vice-présidente : aux Politiques d’insertion,

Jean-Michel LONGUEVAL, 17e vice-président : à l’Enseignement supérieur et à la Recherche,

Laurence BOFFET, 18e vice-présidente : à la Participation et aux Initiatives citoyennes,

Pascal BLANCHARD, 19e vice-président : à la Santé, aux Personnes âgées et aux Personnes en situation de handicap,

Isabelle PETIOT, 20e vice-présidente : à la Réduction et traitement des déchets et à la Propreté,

Philippe GUELPA-BONARO, 21e vice-président : au Climat, à l’Énergie et à la Réduction de la publicité,

Hélène DROMAIN, 22e vice-présidente : à la Coopération européenne et internationale et Tourisme

Yves BEN ITAH, 23e vice-président : à la Vie associative et aux Politiques sportives


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4645
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar amaury » 08 Juil 2020, 00:05:00

nanar a écrit :
Rémi a écrit :Là où je ne suis pas encore au clair, c'est vers le nord... car il y a moins d'évidences et d'opportunités naturelles. Dans l'absolu, au nord, il faudrait prendre Trévoux et une branche vers Rillieux, mais on n'a pas vraiment d'équivalent intéressant au sud.

Je ne suis pas sur d'avoir compris ? Tu t'interroges sur les destinations possibles au sud du "système de desserte du plateau nord" ?

Si oui, à analyser selon moi :
- depuis le centre de Caluire, bifurcation vers Cuire /Croix-Rousse et vers Villeurbanne
- une fois le Rhône franchi, bifurcation vers Tonkin /Charpennes /Part Dieu (Villette et Vivier Merle) et vers La Doua/ Gratte Ciel

Pour ma part, j'avais cru comprendre qu'il s'agissait de branches au sud de la Part-Dieu. J'avais commencé hier une réponse mais je n'ai pas eu le temps car comme ce soir, il était tard ! ;) J'y reviendrai (ainsi que pour les télécabines).
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13346
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar BBArchi » 23 Juil 2020, 13:52:34

:o :o :o :o :crazy2: :uglystupid2: :uglystupid2: :uglystupid2: :uglystupid2:

Alors que les initiatives du même type ont déclenché partout ailleurs une indignation totale, tous bords politiques confondus, leur première action fondatrice consiste à mettre en place... UNE AUGMENTATION DE LEURS INDEMNITES... ? ? ? ? ? ? ?

Même l'argument mis en avant ne résiste pas face aux réalités. Nous sommes en phase de crise, avec panique à bord sur les finances.
Au lieu de rester sur une somme globale (ce qui fait assez "vieux monde"), qu'on commence à réduire les sommes individuelles, m'enfin !
Conjugué à la réduction du nombre d'élus, cela réduira la voilure, chose à laquelle nous sommes tous conduits.

https://www.leprogres.fr/politique/2020 ... -la-hausse

C'est possiblement une erreur d'appréciation... mais avec une telle médiatisation de faits similaires, il leur est impossible d'affirmer qu'ils ne sont pas au courant ; s'ils me lisent, s'ils veulent conserver la moindre légitimité pour toute l'action à venir, machine arrière, toute ! Fissa ! Avant qu'ils ne soient définitivement discrédités !

La fixation des indemnités des nouveaux élus à la Métropole est au menu du prochain conseil métropolitain étalé sur deux jours les 27 juillet prochains. Encadrée légalement, l’enveloppe globale allouée à ces indemnisations restera inchangée. Mais la répartition sera modifiée.


Pas de cumul pour les élus Verts

Pour ce mandat, son nouveau président Bruno Bernard (EELV) ne verra pas son indemnisation augmenter. Avec l’arrivée de son prédécesseur, David Kimelfeld en juillet 2017, elle s’élevait 4 977,67 € bruts/mois. Elle devrait être votée à 5 000 € bruts/mois environ.

Il n’en sera pas de même pour les 23 nouveaux vice-présidents de la commission permanente. Selon nos informations, la délibération votée ce lundi fixera leur indemnité mensuelle à 3 810 € bruts environ. Celle votée en 2017, s’élevait à 2 736,55 €. Une augmentation sensible que le nouvel exécutif de la Métropole justifierait par sa volonté de voir ses vice-présidents « se dédier pleinement à leur mission ».

Les VP Verts ont pris l’engagement de ne pas cumuler ce poste avec un autre poste au sein d’un autre exécutif. Un engagement qui ne s’applique pas à l’ensemble des vice-présidents de l’exécutif à l’instar de Cédric Van Styvendael (PS), Hélène Geoffroy (PS) et Michèle Picard (PCF) qui conserveront leur mandat de maire de Villeurbanne, Vaulx et Vénissieux.


Se dédier pleinement à leur mission ? Mais le cahier des charges, les conditions, les paramètres, tout est clairement écrit, disponible, identifié AVANT les élections.
Avant de solliciter un mandat, une législature, une mission, et on accepte les règles y compris pour le cas où ce mandat est effectivement confié, on se plie aux conditions il me semble. :coolsmiley:
Les tribunaux sont pleins de gens qui avaient "oublié" de faire cette simple prise de renseignements et acceptation des règles, et c'est ce qui est mis dans le nez de celui qui se fait blackbouler!
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
Échec et Matt
Passager
Messages : 67
Inscription : 02 Mars 2015, 16:27:35

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar Échec et Matt » 23 Juil 2020, 22:14:22

Bon, ma réponse sera forcément orientée mais tant pis.

L’enveloppe allouée pour les indemnités ne bouge pas. La Métropole ne va pas payer plus cher qu’auparavant pour les élus. Ce qui change, c’est le mode de répartition.

Pourquoi ça change ?

Dans l’ancienne majorité, on se répartissait les postes et fallait contenter beaucoup de maire parce que le scrutin indirect faisait que tu avais besoin d’aller chercher chaque voix (et donc en retour de filer un poste). Donc il y avait 25 vice-présidents + une ribambelle de « conseillers délégués ». Désormais 23 vice-présidents et 0 conseillers délégués.

Mais surtout, les Verts assument le non-cumul des mandats. Je t’invite à aller regarder la liste des vice-présidents dans la précédente mandature. Hormis quelques exceptions près, tous cumulaient leur indemnité de vice-président avec une indemnité de maire.
Là, les VP seront à temps plein. Je ne pense donc pas qu’il soit choquant qu’une 1re vice-présidente d’une agglo de 1,5 millions d’habitants et qui ne fait que ce job là à plein temps touche 3 800€ bruts/mois.
Avatar de l’utilisateur
Échec et Matt
Passager
Messages : 67
Inscription : 02 Mars 2015, 16:27:35

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar Échec et Matt » 23 Juil 2020, 22:25:36

Complément : le montant voté après augmentation, c’est 2,5 fois le SMIC. Tu trouves ça monstrueux ? :o
pluton
Passager
Messages : 154
Inscription : 04 Avr 2007, 12:01:18
Localisation : Gare "le tupinier" sur le FOL

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar pluton » 24 Juil 2020, 11:42:55

Dans le message les VP sont à plein temps... Cela laisse entendre que les précédents ne faisaient que partiellement leur mission. Ainsi, en toute logique les nouveaux vont faire (de façon évidente... Même spectaculaire) mieux.

L'avenir nous le dira...
fraberth
Passager
Messages : 291
Inscription : 07 Déc 2017, 08:04:06

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar fraberth » 24 Juil 2020, 12:27:11

Après il faut être réaliste: en général le salaire n’est pas à la hauteur des emmerdes du poste
Et il y a souvent cumul pour offrir au final un salaire intéressant
Donc cela me semble cohérent d’augmenter le salaire si on empêche le cumul des mandats, mais à côté il faut faire du ménage dans les administrations pour supprimer les postes inutiles
Avatar de l’utilisateur
Échec et Matt
Passager
Messages : 67
Inscription : 02 Mars 2015, 16:27:35

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar Échec et Matt » 24 Juil 2020, 13:27:26

pluton a écrit :Dans le message les VP sont à plein temps... Cela laisse entendre que les précédents ne faisaient que partiellement leur mission. Ainsi, en toute logique les nouveaux vont faire (de façon évidente... Même spectaculaire) mieux.

L'avenir nous le dira...


Je ne sais pas si les nouveaux élus feront mieux mais je l’espère ::) … Mais oui, comme je l’ai dit dans mon message, les anciens vice-présidents étaient quasiment tous maires en même temps. Donc assez logiquement, ils ne pouvaient pas exercer à plein temps leur mission…
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13346
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar BBArchi » 24 Juil 2020, 20:11:15

Echec et Matt>

Tu as raison d’opposer les arguments « construits » et qui semblent légitimes, mis en avant pour « excuser » la manière et la méthode, mais la réalité est certainement plus triviale ; nous sommes en pleine crise de doute sur le comportement du personnel politique, c’est le moins que l’on puisse dire (mis à part les habituelles groupies de tel ou telle coterie qui se chiffrent en quelques %)

Dans ce contexte, je pense (et je suis loin d’être le seul, à lire les commentaires, partout, qui sortent plus vite que les pompiers de leurs casernes…) qu’il y a plus qu’une maladresse ; et ce n’est pas la logique qui compte, c’est le ressenti. Comment faire adhérer une foule à un projet commun si le ressenti ne colle pas ?

Pour rester sur une base chiffrée bien documentée, le salaire net mensuel médian en 2016 était de 1 789.00€, alors que le salaire mensuel moyen était de 2 238.00€ (qui ne concernait lui, que 30 % des hommes et 20 % des femmes). Il n’a quasiment pas progressé depuis...

Or c’est ce salaire médian qui est l’indicateur le plus proche de la réalité quotidienne et du ressenti général, et qui constitue une sorte de référence / seuil.

C’est assez bien documenté, maintenant… vous êtes au dessus, ou vous êtes en dessous.

Alors certes, l’indemnité dont il est question n’est pas très élevée, dans ses montants ; à rapprocher des 600 000€ claqués dans des aménagements provisoires… mais dans le même temps, quel signal, surtout pour ceux qui, par exemple, attendent toujours la poignée de piécettes (1000€…) promise dans le cadre du covidmachin, et dont ils n’en ont toujours pas vu la couleur !

Dans ce cadre, l’argumentation consistant à dire qu’il n’y a rien de changé sur le montant global, pour excuser / justifier / défausser / nier le fait que cette augmentation soit pour le moins inappropriée, prématurée, qualificatif que vous voulez, est un peu, voire totalement bancale.

Tant qu’on y est, en restant sur cette logique un peu binaire, on supprime 50 % des postes et mandats, et puis on partage ce qui reste (en gros on double les indemnités) entre ceux qui restent, ça aurait du panache !


Comme tout un chacun, que ces nouveaux élus commencent par retrousser les manches, se colleter aux réalités, et puis ensuite, si cela nécessite plus qu’avant un investissement personnel conséquent (pourquoi plus qu’avant d’ailleurs, puisque les élus s’appuient sur une structure administrative qui usine tout ce qui est nécessaire?), à ce moment, et à ce moment seulement, on ouvre le tiroir à idées d’éventuelles augmentations ou ajustements idemnitaires. Mais pas dans les 10 jours !

Après avoir prouvé la matérialité de cette augmentation en terme d’investissement personnel, on peut discuter. Sinon, nada, rien, que pouic.

Imaginez un salarié fraîchement retenu à l’issue d’une sélection par le DRH, avant d’avoir fait ses preuves, s’octroyer directement une semaine après son entrée en fonction, une augmentation dans ces proportions ?

Imaginez un architecte ou un maître d’oeuvre, qui, enfin retenu et son contrat signé après d’âpres négociations, balance direct une facture avec cette culbute une semaine après, sans avoir produit la moindre étude ?

On voit cela où ? Dans quel navet à guimauve larmoyante ? Le scénariste, il tourne à quoi ? Au tchernobyl ? ???

A mon sens, ils doivent, parce qu’il n’est pas encore trop tard, revenir sur cette décision léonine et arrêter sans délai de se fourvoyer dans ce qui se présente comme une impasse infestée de chats noirs. Et ce n’est pas un souhait ou un conseil, ni une sollicitation.

C’est une exigence. Morale.
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4645
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar amaury » 25 Juil 2020, 12:49:50

BBArchi a écrit :Echec et Matt>

Tu as raison d’opposer les arguments « construits » et qui semblent légitimes, mis en avant pour « excuser » la manière et la méthode, mais la réalité est certainement plus triviale ; nous sommes en pleine crise de doute sur le comportement du personnel politique, c’est le moins que l’on puisse dire (mis à part les habituelles groupies de tel ou telle coterie qui se chiffrent en quelques %)

Dans ce contexte, je pense (et je suis loin d’être le seul, à lire les commentaires, partout, qui sortent plus vite que les pompiers de leurs casernes…) qu’il y a plus qu’une maladresse ; et ce n’est pas la logique qui compte, c’est le ressenti. Comment faire adhérer une foule à un projet commun si le ressenti ne colle pas ?

Je ne prends pas parti moi-même sur le sujet mais sans fréquenter le Café du Commerce ou autre PMU du coin et, même, à l'inverse, en rencontrant beaucoup de gens ayant choisi ces listes, il y a deux incompréhensions majeures :
  • L'annonce du président de la Métropole d'être en même temps président du SYTRAL (même si c'est temporaire, ça n'a pas été annoncé comme tel et, en tout cas, pas retenu comme tel) => incompréhension sur l'exemplarité du non-cumul de mandats
  • Ce sujet des indemnités => c'est une alliance écolo / gauches et j'entends : "s'ils avaient été dans l'opposition, ils auraient crié au scandale !"
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
alecjcclyon
Passager
Messages : 945
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar alecjcclyon » 25 Juil 2020, 13:30:02

Bonjour,

Le projet d'un tramway en surface entre Bellecour et Part Dieu a un inconvenient majeur : les manifestations.
Il n'y a que regarder le C9 et ses multiples limitations...
Il faudrait je pense mettre un métro (je vous laisse choisir la ligne ::)) ou un tramway souterrain sur cette portion.
Bon écoutez, c'est simple ma passion c'est les transports.
nanar
Passager
Messages : 9505
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar nanar » 25 Juil 2020, 17:12:04

On en reparlera quand Gérard Collomb redeviendra président de la Métropole, en 2026 ou 2032 ::)

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
alecjcclyon
Passager
Messages : 945
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar alecjcclyon » 25 Juil 2020, 19:18:46

Tu insinues que les lyonnais regrettent leur choix si je comprends bien ? Faut pas dire ça voyons Nanar, le peuple s'est exprimé. :)
Bon écoutez, c'est simple ma passion c'est les transports.
nanar
Passager
Messages : 9505
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar nanar » 25 Juil 2020, 22:55:56

Ah pas du tout, je n'insinue absolument pas ça, mais te dis - à toi - que creuser du métro ou de l'anneau des sciences ne sera plus le sujet pour un bout de temps. :)
Si le T7 se fait, ce sera en surface, et quand il y aura une manif - qui n'est qu'un évènement ponctuel et pas majeur - on dira, comme on le dit maintenant aux usagers du C9 ou du T1 "Interruption du service M'sieurs Dames, nous vous invitons à vous reporter sur d'autres lignes évitant le secteur de la Préfecture".
Pis c'est tout. :P

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
pluton
Passager
Messages : 154
Inscription : 04 Avr 2007, 12:01:18
Localisation : Gare "le tupinier" sur le FOL

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar pluton » 26 Juil 2020, 00:40:27

Je pense qu'il y a un élément qui peut desservir l'équipe actuelle. Elle est élue peu par rapport à des personnes mais principalement pour son étiquette (écolo). Ainsi elle est très directement associée aux "événements" impliquant le mouvement.

Imaginons, une folle furieuse (inconnue par ailleurs) tenant des propos totalement inacceptables sur un média de propagande étrangère... Le fait qu'elle soit élue eelv risque d'impacter l'image de l'équipe Lyonnaise... Qui n'y est strictement pour rien mais qui porte la même étiquette...

Il est important, à mon sens, que l'équipe porte une spécificité lyonnaise comme Michel N l'a fait en sont temps (avec Carignon et Balzac.... Il représentait une ligne spécifique du RPR*), comme Raymond B l'incarnait evidement et comme Gérard C l'a construit avec son modèle lyonnais (très en marge de son mouvement d'origine, le PS).

Les Lyonnais n'aiment pas les gens dans la ligne du parti... En gros on ne veut pas que Lyon soit gérée comme une autre ville (car Lyon c'est Lyon.... :mdr: ) Et surtout pas depuis Paris (ou Grenoble).

Il va falloir quelques marqueurs forts... Et vite... A suivre

* Il partage aussi d'autres points avec Carignon... :knuppel2:
Carry
Passager
Messages : 204
Inscription : 04 Août 2015, 09:25:22

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar Carry » 26 Juil 2020, 11:12:48

Bonjour,

Il va falloir trouver un autre numéro à cette ligne, car je vous rappelle que T7 est déjà pris par la ligne La Soie - OL Vallée qui ouvrira d'ici la fin de l'année sans poser 1 cm de voies nouvelles ! Un exploit :)
nanar
Passager
Messages : 9505
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar nanar » 26 Juil 2020, 16:44:53

pluton a écrit :Il est important, à mon sens, que l'équipe porte une spécificité lyonnaise comme Michel N l'a fait en sont temps (avec Carignon et Balzac.... Il représentait une ligne spécifique du RPR*), comme Raymond B l'incarnait evidement et comme Gérard C l'a construit avec son modèle lyonnais (très en marge de son mouvement d'origine, le PS).

Je n'ai pas compris cette allusion à Balzac ??? Explication, steuplé :)

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
pluton
Passager
Messages : 154
Inscription : 04 Avr 2007, 12:01:18
Localisation : Gare "le tupinier" sur le FOL

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar pluton » 26 Juil 2020, 22:48:11

nanar a écrit :
pluton a écrit :Il est important, à mon sens, que l'équipe porte une spécificité lyonnaise comme Michel N l'a fait en sont temps (avec Carignon et Balzac.... Il représentait une ligne spécifique du RPR*), comme Raymond B l'incarnait evidement et comme Gérard C l'a construit avec son modèle lyonnais (très en marge de son mouvement d'origine, le PS).

Je n'ai pas compris cette allusion à Balzac ??? Explication, steuplé :)

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."


Double explication : correction automatique et inattention à la relecture de ma part. Il s'agit bien-sûr de Michèle Barzach.
nanar
Passager
Messages : 9505
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar nanar » 28 Juil 2020, 23:04:27

Salut
Article de Lyon Cap' : https://www.lyoncapitale.fr/politique/u ... er-a-lyon/

Paul Terra pour Lyon Capitale a écrit :Urbanisme, transports : ce que les verts veulent changer à Lyon

Sous l’ère des écologistes et de Bruno Bernard, la Métropole de Lyon va changer de visage. L’époque des grands projets semble révolue. Pour les transports en commun comme pour l’urbanisme, la nouvelle majorité mise sur l’addition de réalisations du quotidien. Le tram est préféré au métro et les pistes cyclables aux autoroutes. Les Verts se retirent aussi de la course au développement à tout prix.

Transport
Une nouvelle vision de la mobilité


• Modes doux : faire du REV une réalité

“J’espère que rapidement défilera une armée de vélos”, s’est avancé Bruno Bernard, le nouveau président de la Métropole de Lyon lors de sa séance d’intronisation. Pour arriver à leurs fins, les écologistes misent sur le REV (réseau express vélo). Derrière cette terminologie, c’est un réseau de 450 kilomètres de piste qu’ils veulent déployer dans Lyon, mais aussi dans toutes les communes de la métropole. Le REV s’articule autour de six lignes fortes convergeant vers Lyon. Ces autoroutes à vélo seront en site propre et donc sécurisées, avec des trottoirs de chaque côté à la différence des habituelles pistes cyclables en bord de voies routières. Bruno Bernard a prévu d’accélérer son plan vélo suite à la crise sanitaire et à l’essor du cycle depuis le déconfinement. La mise en place du REV a été confiée à Fabien Bagnon, ancien président de La Ville à Vélo, le puissant lobby de la bicyclette à Lyon. Les écologistes comptent aussi armer leurs bataillons en offrant 10 000 vélos aux jeunes. Quant aux Vélo’v, ils veulent les conserver, contrairement à ce que Gérard Collomb a laissé entendre durant la campagne. Le service de vélos pourrait toutefois être découplé du marché des panneaux publicitaires. Et peut-être changer, par conséquent, d’opérateur. Bruno Bernard, plus marcheur que cycliste au quotidien, veut aussi développer un plan piéton.

• Transports en commun : priorité au tram
Pour faire des transports en commun une alternative séduisante à la voiture, les verts vont proposer un choc de l’offre. “Notre priorité, c’est d’augmenter de 40 % le volume des bus et des tramways d’ici deux ans. Nous jouerons sur les fréquences de passage et sur des ouvertures de ligne”, pointe Jean-Charles Kohlhaas, nouveau vice-président en charge des transports. Durant la campagne de second tour, Bruno Bernard a souligné que le changement de comportement des utilisateurs, avec la distanciation sociale notamment, pourrait les obliger à espacer dans le temps la montée en puissance de leur choc de l’offre. La priorité au tramway n’est, elle, pas remise en cause. Elle pourrait même s’accélérer pour relancer la commande publique. Vaulx-en-Velin verra enfin arriver le tramway au Mas du Taureau, via T7. Une ligne qui reliera la ville à la Part-Dieu, mais aussi à Gerland dans le cadre de la création d’une nouvelle liaison T8. Il s’agit d’une ligne périphérique, un peu sur le modèle du tramway parisien. Son tracé n’est pas encore défini. “Il y a plusieurs options. Nous pouvons passer sur le périphérique Laurent-Bonnevay. Mais ce scénario nous empêche d’avoir une desserte fine des différents quartiers qui sont sur le tracé.” Les écologistes ont en revanche un projet bien arrêté pour un tronçon du futur T7. “La ligne de tram entre Bellecour et la Part-Dieu est symbolique de ce que nous souhaitons faire, décrypte Jean-Charles Kohlhaas. Elle répond à un double objectif : prendre de la place à la voiture et offrir un nouveau service. Il n’existe aujourd’hui aucune liaison directe entre ces deux lieux majeurs de l’agglomération.”

comme j'ai acheté le journal papier, je copie la suite :

Le métro E en sursis
Cette priorité au tram est un mauvais présage pour l'éventuelle ligne E du métro portée par Gérard Collomb et pour laquelle le Sytral fait réaliser des études pour un possible démarrage des travaux lors de ce mandat. Les écologistes ont des doutes sur la pertinence d'un tel investissement (1,2 milliard d'euros) au regard des 40 000 usagers quotidiens escomptés. Jean-Charles Kohlhaas abaisse encore ce volume de voyageurs : "les études ont montré que sur les 40 000 voyageurs, il n'y en aurait que 12 000 qui n'utilisaient pas déjà le réseau TCL tous les jours.". Les écologistes n'étaient séduits que par la portion Bellecour - Part Dieu qui ferait désormais doublon avec le T7. Le plan métro de la nouvelle majorité n'est pas encore totalement défini. Les écologistes vont étudier un éventuel prolongement de la ligne B vers Rillieux-la-Pape avec l'ambition de se brancher à la gare de Sathonay. Cette ligne permettrait de rabattre vers les transports en commun les automobilistes venus de Bourg-en-Bresse ou d'Ambérieu. L'autre option est plus modeste : un prolongement de la ligne D de Vaise au quartier de l'Industrie. Lors de son discours à la Métropole, Bruno Bernard a aussi annoncé qu'il pousserait pour la création d'un RER à la lyonnaise. Sur le mandat qui s'ouvre, les écologistes estiment pouvoir ouvir une ligne au sud (Givors - Lyon) et à l'ouest en développant le tram-train qui relie la gare Saint-Paul à Brignais, Sain Bel et Lozanne.

A la conquête des airs
Avec les Verts, la grande nouveauté viendra des airs. Bruno Bernard l'a annoncé officiellement lors de son discours d'intronisation : il veut expérimenter le transport par câble. Durant la campagne, les écologistes avaient présenté deux projets de téléphériques. Une ligne relierait la Confluence à Francheville. La seconde, au départ de Vaise, doit désenclaver La Duchère et offrir une desserte à la zone d'activités de Techlid aux confins d'Ecully et de Limonest. "Nous voulons faire sortir ce mode de transport de la niche dans lequel il est enfermé. Le câble permet un gain de temps non négligeable des lors qu'il y a des obstacles à franchir. Sa vitesse (20 km/h) peut paraître lente, mais peu de transports en commun vont plus vite si vous regardez la vitesse commerciale. Un bus avance en moyenne à 15 ou 16 km/h. Les voitures vont encore moins vite. Surtout que le câble réduit les distances en allant tout droit", promeut Jean-Charles Kohlhaas. Pour les écologistes, le téléphérique a d'autres avantages. Il est peu coûteux et très visible. Les œufs pourraient illustrer une alternance politique.

Voiture : vitesse et place réduite
Sans surprise, les écologistes n'ont pas dans leurs cartons de projets routiers. Ils ont plutôt prévu de casser du goudron. Le nombre de voies de circulation comme de places de stationnement devrait sévèrement diminuer. "A la Confluence, entre la M7 et le quai Perrache, il y a huit voies pour les voitures. Nous allons passer à quatre. En récupérant une vingtaine de mètres, nous pourrons mettre une ligne de bus à haut niveau de service, des pistes cyclables et plus d'espaces pour les piétons" **, se projette Jean-Charles Kohlhaas. D'ici la fin du mandat, la Ville comme la Métropole souhaitent interdire la circulation des véhicules diesel. Des limitations de vitesse devraient aussi être instaurées : 30 km/h en ville et 50 km/h sur le périphérique. Les écologistes ne soutiendront pas le bouclage des travaux du contournement est de l'agglomération. Ils estiment que les infrastructures autoroutières existantes suffisent pour éloigner le trafic de transit du cœur de l'agglomération.


** : un truc dans ce genre https://streetmix.net/girard.cecile2/10/quai-perrache-lyon-2eme ;)
L'arbre au centre et le lampadaire routier à droite respectent la distance effective qui les sépare actuellement, et qui suffit pour 2 + 2 files VP à gabarit urbain.Il suffit d'enlever les glissières béton armé.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
TubeSurf
Passager
Messages : 1200
Inscription : 28 Sep 2005, 16:07:38
Localisation : TAS

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar TubeSurf » 29 Juil 2020, 07:43:29

Sur le principe je ne peux pas être opposé à ce programme… d'autant plus avec l'enterrement du métro E.
Par contre, augmenter de 40% le volume des bus et trams… En 2 ans… Même en optimisant l'usage du parc et en roulant 24h/24… je suis curieux de voir les propositions (et comment on devra mettre les demandes en musique), car on ne trouve pas de rames en solde au supermarché du coin, et les dépôts aussi bien tram que bus sont déjà bien remplis.
Il va aussi falloir clarifier les numéros de ligne: la T7 de l'équipe actuelle s'est faite piquer la place par la desserte d'Aulas-Land :funny:
D'ailleurs, pour 'leur' T7 jusqu'à Bellecour, il va falloir bien préparer les arguments pour éviter l'ineptie des systèmes exotiques sans LAC.

X.
Avoue travailler pour le réseau TCL.
nanar
Passager
Messages : 9505
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar nanar » 29 Juil 2020, 09:37:21

Combien gagne t-on de % si on conserve des fréquences soutenues aux heures creuses ?
Ex le bus 63 Perrache - Oullins Le Golf, à partir de 21 h, un par heure, avec je pense un seul bus utilisé en ligne.
Ça reste vraiment que du service de dépannage, peu attractif.

En gardant 3 bus en ligne (ils sont déjà au parc), au lieu de les garer au dépôt (où leur place existe déjà), on cadence aux 20 minutes. A la louche 100 000 euros par an de coût de fonctionnement.

Reproduit sur ... disons 100 lignes, le coût global est 10 M€, avec une exploitation sûrement très déficitaire.
Mais un tel service permet aux gens de rentrer tard chez eux en bus, sans avoir besoin de dire "ch'uis obligé de prendre ma bagnole, car à l'heure où je rentre, y'a plus de bus". C'est un vrai choix de société.

Autre façon d'augmenter le service sans augmenter le parc, plutôt pour les heures de pointe en l’occurrence : les couloirs et sites propres et priorités aux feux.
EELV a dit vouloir améliorer le sort des bus dans la section de rue de Bourgogne entre gare de Vaise et place Valmy.
Il y a plein d'autres endroits en souffrance. ::)
Un EELV a dit un jour pendant le débat public sur le TOP "La voirie de l'ouest lyonnais est étriquée, et au final, c'est plutôt favorable au transport en commun et au report modal si, aux heures de pointe, on la réserve au TC et on dissuade les voitures."

Si je lis bien les papiers du SYTRAL en ma possession, le coût de fonctionnement actuel (avant crise COVID) des bus et trolleybus est de l'ordre de 140 M€ par an, pour une offre kilométrique de 45 millions de bus/km.
Augmenter de 20 % peut signifier + 28 M€

Pour comparer :
La Métropole verse une subvention de 130 M€ par an au Sytral, en baisse régulière depuis qqs années.
L'annuité de remboursement des emprunts pour payer le TOP, restant à charge de la Métropole (c'est à dire non couverte par les péages) a été estimée entre 150 et 200 M€ par an.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Linkinito
Passager
Messages : 15
Inscription : 08 Mars 2019, 12:26:26

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar Linkinito » 29 Juil 2020, 10:24:42

Tiens donc, on passe des 75 000 voyageurs/jour pour le Métro E par Bellecour (100 000 avec le prolongement à Part-Dieu si réalisé) à... 40 000 !

On sent l'envie de la nouvelle majorité de torpiller ce Métro E "Collombien"...
nanar
Passager
Messages : 9505
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar nanar » 29 Juil 2020, 10:29:33

Il faut dire que rien qu'en écoutant / lisant les arguments des élus sortants et du Sytral pour dégommer les projets dont ceux-ci ne voulaient pas, les Verts ont été à bonne école. ::)

D'ailleurs lors du débat public métro E, ce n'était pas 75 000 la fréquentation annoncée, et je n'ai vu nulle part publier d'estimation officielle "100 000 v/j" pour la ligne jusqu'à Part Dieu. Mais j'ai pu rater le document qui annonce ce chiffre, bien sûr.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
alecjcclyon
Passager
Messages : 945
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Campagne municipales/Métropole de lyon 2020

Message non lupar alecjcclyon » 29 Juil 2020, 10:57:40

Lors du débat métro E, on évoquait 60 000 v/j.
Il y a quand même de la marge entre 40 000 et 100 000...
Bon écoutez, c'est simple ma passion c'est les transports.

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : BBArchi, flo, Google [Bot], Matthusalem, nanar, TubeSurf et 286 invités