Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Rémi
Passager
Messages : 5499
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Rémi » 04 Mars 2013, 11:22:00

Salut

Abrupte, mais malgré tout pertinent : est-ce qu'on doit dépenser 70 millions pour aménager une gare qui va poser de jolis problèmes d'exploitation sur l'ensemble du corridor TGV de Lille à Marseille et Nîmes, ou est-ce qu'on met la même somme dans un développement de la desserte Avignon TGV - vallée du Rhône - Valence TGV - Grenoble pour proposer une correspondance avec les TGV desservant ces deux gares, offrant un panel de fréquences et de destinations bien plus important que ce qui pourrait être proposé à Montélimar TGV ?

Pour moi, la réponse est toute trouvée !

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
Gil-Puy26
Passager
Messages : 95
Inscription : 20 Fév 2013, 21:25:24
Localisation : Val de Drôme

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Gil-Puy26 » 04 Mars 2013, 12:23:38

Rémi a écrit :Salut

Abrupte, mais malgré tout pertinent : est-ce qu'on doit dépenser 70 millions pour aménager une gare qui va poser de jolis problèmes d'exploitation sur l'ensemble du corridor TGV de Lille à Marseille et Nîmes, ou est-ce qu'on met la même somme dans un développement de la desserte Avignon TGV - vallée du Rhône - Valence TGV - Grenoble pour proposer une correspondance avec les TGV desservant ces deux gares, offrant un panel de fréquences et de destinations bien plus important que ce qui pourrait être proposé à Montélimar TGV ?

Pour moi, la réponse est toute trouvée !

A+
Rémi

Eh oui, mais nous ne prêchons qu'entre convaincus... Les "décideurs" eux, font avaler des couleuvres (et là c'est même plus des couleuvres, c'est carrément des boas constrictor) à l'usager lambda, et à des gens qui ne prennent jamais le train, qui se laissent persuader que ça améliorerait le service.
ANTWERPEN-CENTRAAL - ANTWERPEN BERCHEM- MORTSEL - HOVE - KONTICH - DUFFEL - SINT-KATELIJNE WAVER - MECHELEN NEKKERSPOEL - MECHELEN - WEERDE - EPPEGEM - VILVOORDE - BRUSSEL-NOORD - BRUSSEL-CONGRES - BRUSSEL-CENTRAAL - BRUSSEL-KAPELLEKERK - BRUSSEL-ZUID
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar BBArchi » 04 Mars 2013, 12:35:40

Rémi a écrit :Abrupte, mais malgré tout pertinent : est-ce qu'on doit dépenser 70 millions pour aménager une gare ... ou est-ce qu'on met la même somme dans un développement de la desserte Avignon TGV - vallée du Rhône - Valence TGV - Grenoble pour proposer une correspondance avec les TGV desservant ces deux gares, offrant un panel de fréquences et de destinations bien plus important que ce qui pourrait être proposé à Montélimar TGV ?...


Réponse simple, m'sieur : en général, un élu l'est aussi pour "laisser une trace dans le paysage" ou "mettre son empreinte sur (rayer la mention inutile) la ville / commune / région / département / intercommunalité" ; etc...

Une gare tgv (et qu'elle soit utile ou pas n'a aucune importance, au fond) est quand même plus flambarde sur ce point qu'une rénovation de ligne classique, considérée comme un vieux truc du passé mal foutu, bancal et moche, bon à dégager pour obsolescence. ;D

La réutilisation ? la récupération de ce qui existe pour le rénover et lui redonner du ronflant efficace ? Mais mon cher, c'est totalement irréaliste, voyons. Nous ne sommes pas des ferrailleurs ici, voyez vous... ::)

Il est grand temps que ça change... >:(
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Didier 74 » 22 Juin 2013, 18:58:01

Le Dauphiné Libéré, 15 juin
Gare TGV d’Allan : des garanties demandées

Rien de nouveau à propos du projet de gare TGV à Allan, près de Montélimar. Le président de la Région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne (PS), vient en effet de répondre à un courrier du député drômois Hervé Mariton (UMP).

« La Région Rhône-Alpes attend des engagements fermes de la part des promoteurs du projet »
Il écrit notamment : « La Région Rhône-Alpes, comme les autres collectivités territoriales, attend des engagements fermes, aptes à être concrétisés, de la part des promoteurs du projet, l’État, RFF et la SNCF. Les garanties demandées concernent principalement l’équilibre financier de l’ouvrage projeté, en fonctionnement et en investissement, la pérennité du service voyageur et la réalisation des liaisons routières avec l’Ardèche. Des réponses satisfaisantes doivent donc être apportées aux préoccupations exprimées, par exemple quant à l’importance des charges d’exploitation et à l’évaluation de la clientèle induite, au regard du montant élevé de l’investissement. En outre, pour l’année 2013, l’État doit encore préciser la programmation des crédits d’études à engager au titre du contrat de projets État-Région. Pour ces raisons et comme je l’ai exprimé à plusieurs reprises, l’initiative appartient à l’État. »

Bref, on en est toujours au même point.

L’autre député drômois concerné par le projet, Franck Reynier (UDI), avait pour sa part obtenu deux rendez-vous au ministère des Transports pour évoquer le projet. Les deux rendez-vous ont été annulés.

Source http://www.ledauphine.com/drome/2013/06 ... -demandees
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Didier 74 » 29 Juin 2013, 17:34:33

Le Dauphiné Libéré, 29 juin
La gare TGV d’Allan reportée aux calendes grecques ?

En 2009, le secrétaire d’État chargé des transports, Dominique Bussereau, était venu à Allan pour certifier que la gare se ferait. C’était il y a déjà quatre ans.

La création d’une gare TGV à Allan est-elle remise aux calendes grecques ? Ou alors le projet, débarrassé d’une certaine “concurrence”, va-t-il connaître un nouveau coup d’accélérateur ?

La présentation, ce jeudi 27 juin, du rapport de la commission Mobilité 21, ne permet pas de répondre précisément à ces questions (notre édition d’hier). Ce rapport, dévoilé au gouvernement par le député Philippe Duron, met fin à l’ère du tout-TGV et reporte à l’horizon 2030-2050 la création de certaines grandes infrastructures routières et ferroviaires.

La gare TGV d’Allan, près de Montélimar, ne figure pas dans le rapport. Le projet existe depuis 20 ans. Son coût était estimé à 75M€ en 2009 (environ 100M€ de nos jours) et l’État, par la voix du précédent ministre des Transports, Thierry Mariani, s’était engagé à financer 50% du coût de cette infrastructure.

Franck Reynier : « Ça fait longtemps que je suis inquiet »
À l’heure de l’austérité budgétaire, notamment en ce qui concerne les transports, l’État misera-t-il toujours sur une gare TGV située entre celles de Valence et d’Avignon ? Franck Reynier (UDI), député-maire de Montélimar, fervent défenseur du projet, aurait bien aimé avoir des certitudes. Il a eu pour cela, ces derniers mois, deux rendez-vous au ministère des Transports. Tous deux ont été annulés à la dernière minute.

« Je pense que le gouvernement commet une grave erreur en se désengageant des infrastructures routières et ferroviaires, dit-il. Ce sont des investissements sur l’avenir, qui assurent le développement du pays. Concernant la gare d’Allan, on n’est pas sur la réalisation d’une nouvelle infrastructure ferroviaire, mais dans l’amélioration de l’existant. »

Pour autant, est-il inquiet pour l’avenir du projet ? « Mais ça fait longtemps que je suis inquiet, répond le député. Le président de la Région Rhône-Alpes et le président du Département de l’Ardèche restent inactifs sur ce dossier, je ne peux pas porter tout seul le manque de courage politique des autres. Pourtant le projet est techniquement validé, on sait que ça marche, mais la gestion calamiteuse des socialistes ne permet pas de prévoir certains investissements. »

Une manière de dire que, pour lui, l’heure n’est pas à l’optimisme. « Mais heureusement, en politique, l’alternance ça existe… » précise Franck Reynier.

Hervé Mariton : « On entre dans une phase plus active »
L’autre grand défenseur du dossier, le député-maire de Crest Hervé Mariton (UMP), fait le même constat, mais en tire des conclusions différentes.

« Le projet de la gare d’Allan n’est pas de l’ordre du schéma national des transports, explique-t-il. Là on est sur un investissement qui se chiffre en dizaines de millions d’euros, pas en centaines de millions ou en milliards. Quand on verra plus clair sur certains investissements nationaux, nos interlocuteurs seront plus disponibles pour des investissements plus modestes. Je pense donc que l’on entre dans une phase plus active pour ce projet. » L’avenir dira qui a vu juste.

Source http://www.ledauphine.com/drome/2013/06 ... eau-depart
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar phili_b » 29 Juin 2013, 19:38:52

Je n'avais pas regardé de près ce sujet. Déjà une gare dans un champ de betterave ça ne devrait plus exister. Mais en plus je viens de lire qu'en fait il y a déjà une gare dans le coin, la gare de Montélimar, qui risque de pâtir de cette gare au milieu de nulle part.

Ils réfléchissent à quoi les promoteurs de ce genre de projet naze ? Autant la gare du Creusot est au milieu de nul part, mais il y a très peu d'étapes entre Lyon et Paris, et puis c'est fait, on ne peut pas revenir dessus. Autant là je ne comprend pas. Mais ce que je comprends moins c'est que c'est le maire de Montélimar qui est pour ce projet alors qu'il ne sera que négatif pour sa ville.
Avatar de l’utilisateur
Gil-Puy26
Passager
Messages : 95
Inscription : 20 Fév 2013, 21:25:24
Localisation : Val de Drôme

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Gil-Puy26 » 29 Juin 2013, 22:44:56

En fait, on a un peu l'impression que malgré ce qu'ils peuvent prétendre, ces messieurs sont conscients que leur projet ne tient pas debout. Mais ils attendent que l'une des collectivités concernées ne jette l'éponge, afin de mieux le prendre comme bouc émissaire ensuite, et le désigner à la vindicte comme le maillon faible, celui par la faute de qui le projet a capoté. Pourtant parfois, il arrive que la voix de la sagesse se fasse entendre, et pas forcément de qui on s'attend. Cette semaine, c'est M. Jean-Jacques Ayzac ancien maire-adjoint de Montélimar (municipalité Cornillet), ancien vice-président du Conseil général de la Drome, qui annonçant dans la presse locale une éventuelle candidature aux prochaines élections municipales dans une localité voisine, a évoqué ce projet et exprimé un avis défavorable. La réponse ne s'est pas fait attendre : le maire de la localité concernée s'est empressé de réagir traitant notamment M. Ayzac d'homme du passé, et hurlant à la trahison à propos de sa prise de position sur la gare lavande-tournesol.
ANTWERPEN-CENTRAAL - ANTWERPEN BERCHEM- MORTSEL - HOVE - KONTICH - DUFFEL - SINT-KATELIJNE WAVER - MECHELEN NEKKERSPOEL - MECHELEN - WEERDE - EPPEGEM - VILVOORDE - BRUSSEL-NOORD - BRUSSEL-CONGRES - BRUSSEL-CENTRAAL - BRUSSEL-KAPELLEKERK - BRUSSEL-ZUID
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Didier 74 » 23 Août 2013, 21:41:01

Le Dauphiné Libéré, 21 août
Et toujours pas de gare TGV à Allan, près de Montélimar

En 2013, le projet de gare TGV à Allan, près de Montélimar, a “fêté” ses 20 ans. Souvent annoncé comme étant “sur les rails” mais toujours repoussé, il existe en effet depuis 1993. Et au regard de la situation actuelle, il y a, à vrai dire, peu de chances pour qu’il soit devenu réalité d’ici 2025.

Défendu avec opiniâtreté par les députés drômois Franck Reynier (UDI) et Hervé Mariton (UMP), mais qui ont aussi le tort d’être désormais dans l’opposition, le projet de gare “Montélimar TGV” cumule les handicaps. Le premier, et non des moindres, est son coût. Estimé à 75M€ en 2009, il est aujourd’hui beaucoup plus proche des 100M€, et son enveloppe financière n’est toujours pas bouclée, malgré une faisabilité techniquement avérée.

Que pèse aujourd’hui la “promesse” d’un financement d’État à hauteur de 50%, formulée par Thierry Mariani, le précédent ministre des Transports ? Du côté du nouveau gouvernement, c’est silence radio. Le tout dans un contexte de restrictions budgétaires tous azimuts, où la fin du “tout TGV” a déjà été annoncée. Sans parler de l’hypothétique participation financière de la Région Rhône-Alpes, restant plus incertaine que jamais…

Longtemps annoncée pour 2018, la gare de Montélimar TGV n’arrivera pas à l’heure.

À moins d’un spectaculaire coup de théâtre, elle pourrait bien ne pas arriver du tout.

Source http://www.ledauphine.com/drome/2013/08 ... limar-cnqf
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Didier 74 » 11 Nov 2013, 16:25:52

Le président PS du Conseil général de la Drôme lâche le projet de gare TGV d'Allan. Il n'est désormais défendu que par les députés UMP Hervé Mariton et Franck Reynier.

Le Dauphiné Libéré, 11 novembre
La gare d’Allan enterrée par le conseil général ?

Certaines “petites phrases” ne passent pas inaperçues. Celles de Didier Guillaume (PS), président du conseil général de la Drôme, n’ont pas échappé au député drômois Hervé Mariton (UMP).

Rencontrant récemment les élus du canton de Dieulefit, près de Montélimar, Didier Guillaume a en effet évoqué en ces termes le projet de gare TGV à Allan : « Il y a des dossiers qui sont de grande envergure et ce n’est pas au conseil général de les financer. Je suis un fervent partisan de la gare d’Allan, mais aujourd’hui il n’y a pas d’argent pour payer cette gare, pas de budget. Il faut regarder si le projet est possible et s’il ne l’est pas, il faut rayer ce projet et arrêter de faire croire aux Drômois qu’on va le faire. »

Mariton : « Moi je n’abandonne pas »
Pour le député Hervé Mariton, ardent défenseur de la gare TGV d’Allan, « ce propos est grave, et j’espère que ce n’est pas pour faire plaisir au conseiller général du canton de Dieulefit, qui est Vert, sachant que les Verts sont opposés à ce projet. »

Le député drômois précise qu’il poursuit son action pour que le dossier aboutisse : il a rencontré pour cela le préfet de région le 23 septembre, puis évoqué le sujet avec le président de Réseau ferré de France (RFF), à l’Assemblée nationale, le 22 octobre dernier.

« Moi je n’abandonne pas, dit Hervé Mariton. L’État s’était engagé à financer 50% du projet (N.D.L.R. : sous le gouvernement Fillon) et je pense qu’il y a une continuité de l’État. Je ne me résous pas à l’idée qu’un changement de gouvernement puisse annuler les engagements budgétaires qui ont été pris. La vérité, c’est que c’est essentiellement la position de la Région Rhône-Alpes, qui est une position de blocage, qui pose problème. Mais le dossier n’est pas enterré et si cela n’évolue pas, ce sera un élément du débat lors des prochaines élections régionales. »

Rappelons que le coût du projet de gare TGV à Allan, à 5 km de Montélimar, qui existe depuis plus de 20 ans, était estimé à 75M€ en 2009. Il serait aujourd’hui aux alentours de 100M€.

Source http://www.ledauphine.com/drome/2013/11 ... il-general
Greg_SNCF
Passager
Messages : 99
Inscription : 27 Oct 2012, 19:25:10
Localisation : C12 / 35 / T2 / MB

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Greg_SNCF » 11 Nov 2013, 17:04:49

Voilà une sage et bonne décision.

Maintenant, il faut aménager des sections à 200 km/h de Valence à Montélimar. C'est bien moins coûteux.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar BBArchi » 12 Nov 2013, 12:03:24

C'est quasiment fait à 80% : les PN ont été remplacés par des ponts dans la plupart des cas, reste les appareils de voie à changer, peut-être... et la signalisation à adapter.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Greg_SNCF
Passager
Messages : 99
Inscription : 27 Oct 2012, 19:25:10
Localisation : C12 / 35 / T2 / MB

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Greg_SNCF » 12 Nov 2013, 18:15:40

BBArchi a écrit :C'est quasiment fait à 80% : les PN ont été remplacés par des ponts dans la plupart des cas, reste les appareils de voie à changer, peut-être... et la signalisation à adapter.


Pour ce qui est des appareils de voie, pas de changement à prévoir, il faut juste adapter la signalisation (indication vert clignotant supplémentaire), généraliser l'équipement KVB à tout le tracé encore non-équipé, installer des TIV (tableaux indicateurs de vitesse). Mais comme tu le dis, le plus dur est fait. Les PN sont déjà tous supprimés !
Avatar de l’utilisateur
Métro C
Passager
Messages : 916
Inscription : 08 Mars 2009, 18:33:04

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Métro C » 12 Nov 2013, 19:58:33

Salut,

il ne suffit malheureusement pas de supprimer les PN pour rouler à 200: il y a certainement des courbes à reprendre (le dévers n'est de toute façon pas le même pour Vmax 160 et Vmax 200), des appareils de voie à revoir/changer, l'alimentation électrique à redimensionner, plus la sig à adapter, etc. Et ce d'autant plus que la mise à Vmax 200 a intérêt d'être accompagnée d'autres améliorations (mise en place de pas d'IPCS voir de la banalisation, etc.) Je ne dis pas que ce serait compliqué ou horriblement cher, mais dire que le plus dur est fait me semble exagéré :)

Il faudrait voir aussi si on dispose du matériel roulant qui va bien: si on met la ligne à Vmax 200 pour une poignée de TGV ça ne vaut clairement pas la peine, en revanche si on a du matos TER pour rouler à 200, là ça vaut le coût !

@+
:)
Rémi
Passager
Messages : 5499
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Rémi » 12 Nov 2013, 21:56:54

Salut

Pour mémoire, des aménagements à 200 ont été réalisés en 1982 pour les TGV entre Valence et Marseille. La section Valence - Montélimar est restée à l'écart car elle était jugée peu juteuse en gains de temps. Ont été traités Donzère - Bollène, Orange - Le Pontet et Tarascon - Miramas. Franchement, les 2 ou 3 minutes à gagner sur Valence - Montélimar, elles sont sans effet sur le trafic.

A+
Rémi
Greg_SNCF
Passager
Messages : 99
Inscription : 27 Oct 2012, 19:25:10
Localisation : C12 / 35 / T2 / MB

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Greg_SNCF » 12 Nov 2013, 22:31:53

Métro C a écrit :Salut,

il ne suffit malheureusement pas de supprimer les PN pour rouler à 200: il y a certainement des courbes à reprendre (le dévers n'est de toute façon pas le même pour Vmax 160 et Vmax 200), des appareils de voie à revoir/changer, l'alimentation électrique à redimensionner, plus la sig à adapter, etc. Et ce d'autant plus que la mise à Vmax 200 a intérêt d'être accompagnée d'autres améliorations (mise en place de pas d'IPCS voir de la banalisation, etc.) Je ne dis pas que ce serait compliqué ou horriblement cher, mais dire que le plus dur est fait me semble exagéré :)


Les IPCS ou la banalisation, ça n'a rien à voir. Ça améliore la souplesse d'exploitation en cas de travaux ou d'incident, mais ce n'est pas nécessaire pour rouler à 200.


Et je le répète, il n'y a pas besoin de changer des appareils de voie.

C'est vrai qu'il faut renforcer un peu les sous-station, j'avais oublié cet aspect.

Et si ces amélioration profitent aux TER, c'est encore mieux. Les trains 17700 en V200, ce serait une très bonne chose.
Avatar de l’utilisateur
Lyonrail
Passager
Messages : 717
Inscription : 22 Nov 2004, 10:31:05
Localisation : Villars Les Dombes
Contact :

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Lyonrail » 12 Nov 2013, 22:44:56

Les 17000 en V200, faudrait modifier à la fois les voitures Corail et changer le mode de traction, puisque les 22200 ne sont aptes qu'à V160. Il faudrait donc à la fois rénover les Corail pour les autoriser à V200 et faire modifier un volet de Sybic pour les rendre aptes à la réversibilité ; en gros, faire que que font la région Alsace ou Pays de Loire depuis 20 ans...

Alors question subsidiaire : de combien es-tu prêt à voir tes impôts régionaux augmenter pour financer toutes ces modifications en gagner une poignée de minutes sur une poignée de kilomètres pour une poignée de trains ? ;D
Avatar de l’utilisateur
TubeSurf
Passager
Messages : 1090
Inscription : 28 Sep 2005, 16:07:38
Localisation : TAS

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar TubeSurf » 13 Nov 2013, 06:04:48

Salut,

A ma connaissance, la seule différence entre une Corail V200 et une V160 est la présence d'anti-lacets?
Sinon on peut toujours recycler des rames PSE... :-) et même se permettre du 220, comme en Alsace!

++
Avoue travailler pour le réseau TCL.
Avatar de l’utilisateur
Lyonrail
Passager
Messages : 717
Inscription : 22 Nov 2004, 10:31:05
Localisation : Villars Les Dombes
Contact :

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Lyonrail » 13 Nov 2013, 08:40:33

Tout à fait, c'est juste une histoire d'anti-lacets si je ne me trompe pas ;)

Mais je formule toujours la même question : qui paye, et avec quel argent ? ???
Greg_SNCF
Passager
Messages : 99
Inscription : 27 Oct 2012, 19:25:10
Localisation : C12 / 35 / T2 / MB

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Greg_SNCF » 13 Nov 2013, 10:33:59

Il y a des amortisseurs anti-lacets sur toutes les Corails, c'est juste une carte électronique pour l'anti-enrayage à modifier.

Pour les locs, il existe des BB-26000 aptes à 200 qui se traînent à 100 sur des MA 100 ! Pas besoin d'acheter des locs, il y en a plein !

Les quelques minutes que tu dis sont à ajouter à celles des autres tronçons déjà équipés à 200, cités plus haut par Rémi.

Sinon, je ne vois pas pourquoi on a fait des tronçons aptes à 200 un peu partout en France si ce n'est pour pas gagner des minutes.

À ce compte-là, pourquoi on ne roule pas à 140 au lieu de 160. Y a pas bien de différence en terme de temps gagné non plus...

Je le répète, ce n'est pas si coûteux que ça d'équiper ce tronçon à 200. Le plus coûteux est bel et bien la suppression des PN, et ça tombe bien, y en a plus !

On peut évoquer aussi la ligne Dijon - Mâcon qui présente les mêmes caractéristiques...
Rémi
Passager
Messages : 5499
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Rémi » 13 Nov 2013, 13:09:45

Salut

Sauf que les sections à 200 sur Valence - Miramas ont été faites pour des trains qui faisaient généralement Valence / Avignon / Marseille et pour 4 d'entre eux Montélimar. Les TER font Montélimar / Pierrelatte / Bollène / Orange / Avignon / Arles / Miramas / Marseille. Les distances intergares ne permettent pas d'aller chercher 200. Déjà, entre Pierrelatte et Bollène, on doit prendre 160 uniquement les jours de fort Mistral.

Dijon - Mâcon, le projet de relèvement à 200 a été présenté dans les années 1970, puis enterré du fait de la LN1, ré-enterrée du fait du projet - lui même abandonné - de branche sud du Rhin-Rhône et va être ré-enterré par la combinaison augmentation de capacité sur LN1 + électrification Nevers - Chagny. Qui plus est, les TER Dijon - Lyon font Beaune / Chagny / Chalon / Tournus / Macon / Belleville / Villefranche, autant dire que le 200 km/h n'apporterait rien. Sur les TER200, le 200 km/h est un 160+ car avec 2 arrêts intermédiaires (Sélestat et Colmar), ça coupe les pattes. Qui plus est, vue l'augmentation des compos et la marche sur la compo la plus longue (on arrive à des 12 voire 14 voitures sur Strasbourg - Mulhouse), en réalité, on monte au maximum à 185...

A+
Rémi
Greg_SNCF
Passager
Messages : 99
Inscription : 27 Oct 2012, 19:25:10
Localisation : C12 / 35 / T2 / MB

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Greg_SNCF » 13 Nov 2013, 14:19:10

De Pierrelatte à Bollène, on atteint très facilement les 160, avec la compo de base à 7 voitures. Et ce malgré la sortie à 60 de la voie 1 bis.
Avatar de l’utilisateur
TubeSurf
Passager
Messages : 1090
Inscription : 28 Sep 2005, 16:07:38
Localisation : TAS

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar TubeSurf » 13 Nov 2013, 17:28:35

Salut,

Rémi, je te trouve un peu dur: les sections à 220 entre Strasbourg et Mulhouse servent aussi aux TGV qui passent par là - et qui sont souvent sans arrêt, eux, ou au pire avec un arrêt à Colmar...

++

X.
Avoue travailler pour le réseau TCL.
Rémi
Passager
Messages : 5499
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Rémi » 13 Nov 2013, 17:43:39

Salut

Oui, mais avec des TGV qui ne font qu'un arrêt. Avec un TER qui n'a pas la même puissance massique (26000 + 12 Corail...), la donne change un peu.

Pour la vallée du Rhône, il faudrait plutôt envisager de faire l'arrêt Pierrelatte sur 1 et 2 plutôt que sur bis, étant donné qu'il n'y a plus de dépassements. On gagne sur l'entrée et la sortie en gare, c'est à dire autant que si on prenait 200 km/h... à coût nul.

A+
Rémi
Greg_SNCF
Passager
Messages : 99
Inscription : 27 Oct 2012, 19:25:10
Localisation : C12 / 35 / T2 / MB

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Greg_SNCF » 13 Nov 2013, 17:51:27

Rémi a écrit :Pour la vallée du Rhône, il faudrait plutôt envisager de faire l'arrêt Pierrelatte sur 1 et 2 plutôt que sur bis, étant donné qu'il n'y a plus de dépassements. On gagne sur l'entrée et la sortie en gare, c'est à dire autant que si on prenait 200 km/h... à coût nul.

A+
Rémi


La raison vient du fait que pour éviter des traversées de voie par les usagers, c'est 2 bis sens pair, le long du BV et V1 bis pour obliger les gens à descendre sur le quai et ne pas descendre à contre-voie sur la V2 où ça passe à 200. Je sais, c'est tordu comme situation, mais entre le comportement des usagers et le principe de précaution, on en arrive à ce genre de situation.
Rémi
Passager
Messages : 5499
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Rémi » 14 Nov 2013, 13:42:44

Salut

Le sujet pourrait être traité si les quais de la gare étaient rénovés. Aujourd'hui, les quais sont à moins de 300 mm de hauteur, ce qui facilite les traversées sauvages. Il faut les rehausser à 550 mm. Avec la concentration sur V1 et V2, un seul quai est à rénover donc c'est moins cher. Ensuite, l'affaire peut se traiter par des barrières sur le quai côté BV.

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar BBArchi » 14 Nov 2013, 16:01:06

Donc en gros un ticket de 200 000 à 450 000€ pour retrouver une situation sécurisée normale. ::)
Rajouter le prix d'un passage inférieur ou supérieur, si nécessaire... genre la gare de la Tour du Pin. Ou Bourgoin. Etc.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Rémi
Passager
Messages : 5499
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Rémi » 14 Nov 2013, 17:27:07

Salut

Ah non, un peu plus : en gare de Pierrelatte, à vue de nez on a besoin de :
- rehausser les quais à 550 mm sur une longueur compatible avec les compositions de matériel : UM3 Régio2N = 3 x 81 m = 243 m, ce qui correspond aussi à 9 voitures Corail. Si à terme, on a besoin de plus, on pourra toujours traiter le reste du quai (qui a ce qu'il faut en longueur, vestige des anciens express, rares, lourds et lents)
- par conséquent, reprendre l'abri de quai en béton du quai central et la partie close (coupe vent) : à voir si la structure en béton armée est encore correcte auquel cas on peut lui refaire une bonne couche de ciment
- reprendre les escaliers du passage souterrain existant puisqu'il faut ajouter 2 marches côté quai
- et ensuite remettre aux normes l'équipement : l'éclairage est très médiocre à Pierrelatte, il faut mettre des bandes podotactiles, dégager les regards des zones de sécurité (2,10 m du bord du quai à V160), reprendre la sonorisation et la signalétique.

Comme on est sur du réseau exploité jour et nuit, les travaux seront relativement longs mais assez peu pénalisants puisqu'on peut toujours desservir par les voies bis. Dès lors, on peut mettre tout le bardage du chantier, sans avoir à gérer des restitutions à l'exploitation.

Mais on va s'en sortir autour de 2,5 M€. Soit 10000 € le mètre, incluant la vérification de la cote L (lacune horizontale) pour bien être sûr de dégager le gabarit 3.3 pour les Régio2N.

Ensuite, si on veut mettre des ascenseurs pour l'accessibilité des UFR, il faut 2 ascenseurs + la cage, ce qui rajoute un petit million.

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar BBArchi » 14 Nov 2013, 18:01:24

C'est là où on voit directement le problème des coûts : un "petit" million pour 2 ascenseurs de 2 niveaux de service (niveau bas / niveau haut ; rien entre). Même avec un peu d'habillage autour, on devrait logiquement être au quart de ce prix. parce que ce sont ces tarifs qu'on retrouve par exemple dans les centres commerciaux, avec des appareils soumis à des contraintes d'exploitation et de vandalisme autrement plus fortes que celles rencontrées par les ascenseurs d'accès aux quais.

Pour mémoire, on était rentré dans ce "quart" pour l'équipement d'une passerelle assez connue dans le secteur de Firminy / St Etienne...

De quoi être un peu remonté, non ? ;)
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Rémi
Passager
Messages : 5499
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Rémi » 14 Nov 2013, 21:17:38

Salut

Comparer un ascenseur de centre commercial (lieu sous couvert) et un ascenseur qui a vocation à être en plein air... L'appareil en lui-même coûte un peu plus de 400 000 euros pour un 630 kg aux dimensions compatibles avec la STI PMR. Mais il faut faire la cage et elle coûte car il faut gérer les protections caténaire pendant le creusement, pendant l'installation de l'appareil, et les fondations à proximité de la voie dont il faut assurer la stabilité et de préférence sans poser une limitation temporaire de vitesse. La largeur du quai central de Pierrelatte peut éventuellement diminuer la facture de quelques dizaines de milliers d'euros parce que doit pouvoir éviter un blindage par pieux jointifs...

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar BBArchi » 18 Nov 2013, 21:16:09

Bin oui, comparons. Comme je l'ai dit juste avant : on a su faire, dans un contexte totalement similaire à celui d'aujourd'hui.

Seule variable par rapport à Pierrelate : l'électrification de la ligne a été faite "après coup", mais globalement, les autres contraintes étaient les mêmes. Pour la petite histoire, si tu connais le profil de la ligne Firminy <> St Etienne, tu seras d'accord avec moi pour dire que la probabilité de passage de TGV à 250km/h en gare du Chambon Feugerolles est assez, comment dire ? Anecdotique et amusante. Cependant, c'est un des critères intégrés dans la note de calcul... On devrait pouvoir réaliser des ouvrages sérieux et répondant à des spécifications réalistes sans nécessairement s'inventer des contraintes supplémentaires au fil des ans, qui finissent par faire poser des questions.

Au dela des comportements individuels propres à la SNCF, avec sa cascade hierarchique et ses règles administratives "différentes" du reste de l'économie, il serait temps qu'une prise de conscience ait lieu pour revenir à des choses plus saines sur le plan économique. Je n'ai pas la recette pour faire changer les choses, mais au train où elles vont, il suffit d'attendre : elle va s'autoparalyser, sans possibilité de repartir sur d'autres bases, en laissant la place après faillite à une jungle de micro sociétés exploitant avec leurs propres règles des bouts de ligne, des raccords et divers.


Pour le traitement des quais, la solution qui a été mise en oeuvre à St Rambert d'Albon, à St Germain au Mont d'Or, et ailleurs sur la ligne PLM classique, devrait permettre de répondre à la question sans pour autant saborder le porte monnaie...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Didier 74 » 06 Déc 2013, 18:56:49

ledauphine.com, 6 décembre
Gare TGV d'Allan : Franck Reynier parie sur un changement de majorité régionale en 2015

Très clairement, Franck Reynier (UDI), député-maire de Montélimar (Drôme) table sur un changement de majorité à la Région Rhône-Alpes en 2015, pour que soit débloqué le dossier de création d'une gare TGV à Allan, à 10 km de Montélimar. Ce vendredi 6 décembre, il l'a dit devant plus de 200 chefs d'entreprises du bassin économique montilien. Et même si le Parti socialiste conserve la majorité, il a souhaité "que les Verts ne soient plus en nombre suffisant pour bloquer le dossier".

Le coût du projet de gare Montélimar-TGV est actuellement estimé à 100 millions d'euros. L’État s'était engagé, sous le précédent gouvernement, à financer 50% de l'enveloppe. Depuis, la Région Rhône-Alpes, dirigée par le socialiste Jean-Jack Queyranne, n'a pas souhaiter s'engager financièrement sur le projet (sa participation étant estimée à environ 20 millions d'euros). Les député Drômois Franck Reynier et Hervé Mariton (UMP) ont toujours estimé que le dossier était bloqué à cause des élus Verts de la région, membres de la majorité et hostiles à la création d'une gare TGV supplémentaire.

Source http://www.ledauphine.com/drome/2013/12 ... le-en-2015
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar phili_b » 11 Déc 2013, 13:01:56

Tiens je suis en train de voir le reportage "Très cher TGV - Pièces à conviction - France 3 " du 4/12/13, et on y voit Hervé Mariton fanfaronner sur les dépenses inutiles de TGV, le même qui veut sa gare dans un champ de betterave à 10 km d'une gare tgv existante.

Très bon reportage par ailleurs :)
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar Didier 74 » 19 Fév 2014, 20:09:12

ledauphine.com, 11 février
La gare Montélimar TGV devrait figurer parmi les “priorités” du Contrat de projet État-région 2014-2020

La gare Montélimar TGV, qui serait située dans la commune voisine d’Allan, dans la Drôme, vient en effet d’être inscrite dans les priorités de l’État et du conseil général de la Drôme.

C’est une avancée capitale pour un projet qui existe depuis plus de vingt ans.
Le dossier a été évoqué le lundi 10 février d’une réunion qui s’est tenue en préfecture. Elle concernait la mise en place du prochain Contrat de projet État-Région 2014-2020.
Ainsi, dans son volet « mobilité-transport », le contrat cible quatre projets structurants d’infrastructures routières et ferroviaires dans la Drôme : le carrefour des Couleures à Valence, le port multimodal à Portes-lès-Valence, la déviation Livron-Loriol et la gare Montélimar TGV à Allan. La gare de Montélimar TGV devrait donc figurer dans ce contrat de plan, qui s'étalera sur six années.
« Depuis plus de 10 ans, les élus locaux, de toutes sensibilités politiques, se sont mobilisés pour que ces projets, qui répondent à de véritables besoins de nos territoires, puissent voir le jour » déclare Franck Reynier, député-maire (UDI) de Montélimar, qui participait à la réunion. Le président du conseil général de Drôme, Didier Guillaume (PS), participait également à la réunion.

Source http://www.ledauphine.com/drome/2014/02 ... -2014-2020
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de

Message non lupar BBArchi » 20 Fév 2014, 11:06:55

phili_b a écrit :Tiens je suis en train de voir le reportage "Très cher TGV - Pièces à conviction - France 3 " du 4/12/13, et on y voit Hervé Mariton fanfaronner sur les dépenses inutiles de TGV, le même qui veut sa gare dans un champ de betterave à 10 km d'une gare tgv existante.

Très bon reportage par ailleurs :)


Hervé Mariton a toujours été un spécialiste de ce genre de rôle de composition. C'est un très bon acteur.
Un peu moins bon cependant en dialogue / débat en petit comité... ;D
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar BBArchi » 29 Fév 2016, 19:05:57

Remontage de topic...

Les gares TGV-Patates semblent souffrir d'un gros déficit affectif... >:D

http://www.midilibre.fr/2016/02/29/vers ... 293300.php

Article tout à fait symptomatique de ce qui est en train de se passer : après avoir siphonné les crédits d'entretien des lignes classiques pour construire des lignes "nouvelles", cela commence à se voir un peu trop que le principe était limite et ce dès le départ, mais les dossiers de présentation auraient été incomplets sur les inconvénients...

Et quand en plus l'argent disponible semble s'être évaporé du grand circuit économique, comment on fait pour terminer l'affaire ? :angel:




L e conseil régional réclame à l'État un moratoire sur les travaux d'équipements LGV. À Montpellier pourtant, sur le site de la Mogère, ils sont bien avancés. Détails d'un sac de nœuds.

Elle a déjà un nom : Montpellier Sud de France. Et déjà un début de réalité : la gare de la Mogère dresse ses piliers et étire sa dalle en face d'Odysseum, de l'autre côté de l'A9. Verra-t-elle le jour pour autant et sera-t-elle inaugurée comme prévu fin 2017 ? Les paris sont ouverts et les discussions bientôt lancées, en même temps que pourrait s'arrêter le chantier.

"Nous demandons un moratoire des travaux à la fin de la construction de la dalle, dans deux mois", explique le conseiller régional Christian Dupraz. Il a été chargé, sous l'autorité du vice-président aux transports Jean-Luc Gibelin, de l'organisation des États généraux du rail et de l'intermodalité, solution proposée par la candidate PS Carole Delga en pleine campagne des régionales, pour calmer les esprits. Et obtenir le ralliement d'EELV et du Front de gauche dans l'entre-deux-tours.


Ce moratoire vaut pour "tous les projets de gares excentrées, Mogère, Manduel, Béziers et Narbonne". Il en prolonge un autre : la présidente de Région, une fois élue, avait déjà acté le principe d'"une suspension des financements régionaux (...) faisant débat". Mais pendant ce temps-là, les travaux continuaient !


Le spectre d'un fiasco généralisé

Ledit débat portait sur deux contestations principales : primo, la demande, notamment écologiste, que la future ligne à grande vitesse soit mixte (voyageurs-fret) de bout en bout, alors que le projet entérine une LGV sans fret entre Narbonne et Perpignan. Deuzio, donc, la question de la gare de la Mogère, à Montpellier, avec une avalanche de critiques... Sur le montage d'un partenariat public-privé (PPP) ; sur le caractère inondable d'une zone qui passe sur la rivière Nègue-Cats et près du Lez ; sur sa localisation même, excentrée du cœur de Montpellier.

L'argument est relatif... La partie Est de Montpellier s'est fortement développée depuis deux décennies et un projet immobilier - baptisé Oz - viendra qui plus est s'adosser à la gare, pour voir naître un nouveau quartier. La crainte, pourtant, n'est jamais très loin, celle d'un fiasco généralisé si d'aventure les bureaux alentour ne trouvaient pas preneur : "Il y a une vingtaine de gares de ce type-là en Espagne, abandonnées, à l'extérieur des villes, ce n'est pas du tout “tendance” en Europe", insiste Christian Dupraz.

Ce nouvel élu régional écologiste assume son côté "opposant historique". Il avait médiatisé, en avril 2015, une baignade dans l'eau boueuse d'une tranchée inondée, en combinaison néoprène. Il doit désormais se fondre dans le costume d'"animateur" de ces États généraux. Pas question de clore le débat avant qu'il ait lieu. Et pourtant, s'il ne referme pas les portes, il a du mal à les laisser grandes ouvertes : "Nous pensons à la Région qu'il y a mieux à faire pour améliorer le service, il faut favoriser les trains du quotidien et éviter les fermetures de lignes."


"La gare pourra être reprise dans le futur"

Le conseil régional a une partie des cartes en mains : s'il devait se prononcer contre la gare au terme de la concertation, le chantier de 135 M€ serait fortement handicapé. "On apporte 32 M€. Saurel (le président de la métropole de Montpellier, NDLR) a dit qu'il retirerait son financement - 11 M€ - si on n'y allait pas." De quoi faire dire à Christian Dupraz que l'État n'aurait "pas les moyens de continuer le chantier".

On baignerait alors, après avoir pataugé dans les eaux du chantier, en plein absurde. Car la gare est déjà bien avancée. Les trois quais seront "achevés fin juin 2016", assure Oc'Via, chargée des terrassements. On sera certes encore loin du compte... Rien encore au-dessus de la dalle supportée par les piliers, pour accueillir le hall principal. Mais déjà une bonne partie des 135 M€ dépensés. Sans compter les indemnisations pour le consortium privé en droit de réclamer son dû : "Ce n'est pas une catastrophe, assure Dupraz. On le fait estimer en ce moment."

"Ce qui a été fait était indispensable", pondère-t-il. Selon lui, la plateforme de triage des trains de fret et TGV, à l'ouest immédiat de la gare, était nécessaire de toute façon... Mais il fait mine d'oublier, un peu vite, que la gare elle-même, si elle devait ne jamais ouvrir, serait une sacrée verrue en partie achevée, et un vrai gouffre financier !

Christian Dupraz l'assure, ce ne sera pas mieux si elle ouvre : "On va inaugurer une gare fantôme pendant quasiment toute notre mandature, ce sera la risée générale." Tant que la gare TGV de Manduel, aux portes de Nîmes, ne sera pas en fonction (pas avant 2020), "ce sera trois TGV par jour ; pour nous, politiquement, c'est inacceptable", maintient Dupraz. Et encore faut-il que la gare de Manduel soit créée : elle est aussi soumise à l'avis de la Région. Le conseil départemental du Gard, à l'agonie financièrement, ne se presse pas non plus pour soutenir le projet.


Ligne virtuelle

C'est encore plus urgent pour la Mogère. Carole Delga imposera-t-elle à l'État de revoir sa copie ? Ou n'a-t-elle gagné qu'un peu de temps, le temps justement de gagner les élections ? Le temps de faire avaler la couleuvre à ses alliés politiques ? Si, en revanche, le chantier était durablement arrêté au profit de projets jugés plus prioritaires, "la gare pourra être reprise dans le futur", nuance Christian Dupraz. On sait déjà que la LGV Montpellier-Perpignan elle-même attendra sûrement 2030... À moins qu'elle ne voie jamais le jour, faute de financements. Une vraie gare fantôme sur une ligne virtuelle, ce serait le pompon.



Il y a deux encarts intéressants dans l'article :


"Consacrer nos financements à ce qui est utile au plus grand nombre"
Jean-Luc Gibelin, vice-président de Région chargé des transports.


Quelle est votre opinion sur la gare de la Mogère ?

Mon sentiment personnel a peu d’importance aujourd’hui. C’est le temps de la concertation, de l’écoute des points de vue. Sinon, au pire ça ne servirait à rien, au mieux on compterait les camps et les soutiens à tel ou tel. Je serai attentif à ce qu’on ne commence pas à donner des positions fermées et figées. Les trois mois de concertation, lors des États généraux du rail et de l’intermodalité, doivent nous permettre d’éviter les carcans prédéterminés. Mais je constate qu’il y a deux logiques différentes : on fait passer la LGV Toulouse-Paris par Matabiau, en centre-ville de Toulouse, tandis que de l’autre côté, on nous explique qu’il n’y a rien de mieux qu’une gare hors les murs à Nîmes et à Montpellier alors même que la gare Saint-Roch vient d’être rénovée.

Il faut vérifier pourquoi nous avons une logique d’un côté de la région et strictement l’inverse de l’autre. On nous annonce aussi que la desserte prévisible sur la Mogère se limiterait à un, deux ou trois trains. Dans une période où on nous dit qu’il faut réduire, qu’il y a le problème des recettes, on doit regarder les dépenses avec parcimonie, pour être sur le “train du quotidien”, qui était notre engagement de campagne.


Vous êtes donc tout de même clairement opposé au projet de la Mogère...

Le choix est de consacrer nos financements à ce qui est le plus utile au plus grand nombre. En disant cela, je ne suis pas opposé à la ligne grande vitesse. Ce n’est pas non plus contradictoire avec le contournement Nîmes-Montpellier. La LGV est une nécessité. Pour la gare, on va voir ce qu’il en est.


Que pensez-vous, en tant que communiste, du choix de recourir à un partenariat public-privé pour la Mogère ?

Mon orientation politique m’amène à y être particulièrement opposé. Je l’ai été sur d’autres sujets, comme le PPP sur l’hôpital sud-francilien. Je vois aussi qu’Alain Rousset, le président de la Région Aquitaine-Poitou-Charente-Limousin, prend ses distances avec l’évolution du PPP pour la LGV grand ouest.


Revenu dans la région depuis l’été dernier, après une partie de sa carrière de cadre hospitalier en Ile-de-France, le Gardois Jean-Luc Gibelin est le nouveau vice-président de Région en charge des Transports. Il fait partie de la direction nationale du PCF depuis plusieurs années. Si la Région ne suivait pas, l’État n’aurait "pas les moyens de continuer le chantier", assure l’élu Christian Dupraz.





En chantier

États généraux

Les États généraux du rail et de l’intermodalité devraient démarrer début avril. Ils rassembleront utilisateurs, financeurs, collectivités territoriales, clients de la SNCF. Une trentaine de réunions publiques sont programmées dans la plupart des villes de la grande région. Des forums de discussion seront mis en place sur internet. Enfin, les personnes intéressées pourront aussi s’exprimer dans les gares. La Région fait par ailleurs chiffrer en ce moment l’hypothèse d’un train avec espaces expo et débat qui pourrait circuler de gares en gares. L’été sera utilisé comme "période de décantation et écriture de la synthèse", pour une restitution en septembre...

En même temps que doit se formaliser la négociation entre Région et SNCF sur la convention des trains express régionaux (TER). En attendant, discrétion assurée... La direction régionale SNCF mobilités renvoie sur SNCF réseau, qui elle-même se refuse à donner un interlocuteur à Midi Libre quand on cherche à les interroger sur la Mogère. Prudence de Sioux, dans un contexte électrique. Tout juste le service communication précise-t-il que la complexité de la construction de la gare justifiait de la réaliser pendant la phase du chantier du contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier, plutôt qu’après.


Tracé LGV validé

Le tracé LGV Montpellier-Perpignan vient d’être acté début février par l’État. Une enquête publique sera ouverte en fin d’année pour un chantier qui avoisinera les 5,5 milliards d’euros... Encore faudra-t-il les trouver.


"Lobbying BTP"

"Le chantier de la Mogère est engagé seulement à 30 % si on considère l’infrastructure gare et à moins de 10 % si on prend en compte tout l’aménagement des accès à la gare (voiries, parking, tram)", estime Christian Dupraz. Selon lui, "le lobbying BTP" tourne à plein : "On est loin d’une situation irréversible, contrairement à ce que laissent entendre les promoteurs du projet, et surtout les promoteurs de l’éventuelle zone d’activité induite."


Six recours

Concernant la Mogère, six recours ont été déposés devant le tribunal administratif de Montpellier par des associations de défense de l’environnement et le vice-président de la métropole de Montpellier René Revol. Les requérants pointent le caractère inondable de la zone et la formule du partenariat public-privé (PPP) choisie. Début octobre 2015, le préfet Pierre de Bousquet avait signé le permis de construire de la gare. Et avant de quitter ses fonctions, fin décembre, il avait insisté sur le caractère "indispensable"de cet équipement."Si elle ne devait pas se faire, les aides pourraient aller sur la liaison Toulouse-Bordeaux, ce serait une vraie perte pour Montpellier", assurait-il.




C'est vrai qu'en Espagne, il y a une sorte de compétition en matière d'infrastructures délirantes... et totalement vides, sans affectation, et qui constituent autant de verrues dans les paysages.
Aéroports jamais mis en service, gares vides et non raccordées à quelques rails que ce soient, ensembles immobiliers rigoureusement vides, etc... un tour sur internet sur le sujet est ébouriffant ! :o

Pas envie que not'pays devienne l'Espagne, pour le coup...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar BBArchi » 11 Juin 2016, 23:03:02

Pinaise... du lourd ! :o

http://www.lamarseillaise.fr/gard/devel ... re-revelee

!!!!!!!!!!!!!

Une gare... qui ne verrait pas passer de trains, vu que pour la desservir, il faudrait d'abord que la LGV soit construite ; mais ce n'est pas prévu avant au moins 2030 !!!! :idiot2:
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Rémi
Passager
Messages : 5499
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar Rémi » 13 Juin 2016, 13:21:15

Salut

Non, ce n'est pas tout à fait ça.

Dès la mise en service de CNM, on pourrait faire passer des TGV dessus, avec une entrée à Manduel et l'autre à St Jean de Védas, ils pourraient desservir la gare de Montpellier Odysseum mais devraient abandonner toute desserte de Nîmes puisque la gare de Manduel n'est pas prévue avant 2020. Il n'y a aucun rapport entre LNMP et l'utilisation de CNM.

Ce qui pose problème, c'est d'abord le fait de zapper la desserte de Nîmes. Ensuite, c'est l'impact sur le temps généralisé et donc l'attractivité du service ferroviaire des gares de Manduel et de Montpellier Odysseum. Pour la première, il faudra compter au moins 20 minutes pour faire la correspondance et prendre un TER pour Nimes. Pour la seconde, il faudra compter 25 minutes en tram pour y accéder depuis le centre de Montpellier. Ce qui veut dire dans les deux cas des pertes de temps supérieures au gain procuré par la nouvelle infra. En réalité, CNM ne bénéficie qu'aux voyageurs qui ne font que passer (Lyon - Toulouse, Paris - Perpignan par exemple) mais flingue la desserte des deux principales agglomérations du Languedoc.

Or Voyages a fait ses comptes et aurait plus à perdre qu'à gagner à passer sur CNM. Donc TGV via la ligne classique, IC Bordeaux - Marseille idem. Pour l'instant, les commandes prévues prévoient pour 2017 de passer par la ligne classique.

Donc pour Odysseum, faire une gare à 8 voies était déjà délirant... mais sans train, ça promet.

En élargissant un peu le sujet, l'usage des LN par les IC Bordeaux - Marseille serait à regarder pour abandonner la desserte d'Arles au profit d'Avignon et Aix. Pour cela, il faut un matériel roulant apte à 249 km/h de sorte à ne pas impacter la circulation des TGV entre Marseille et Avignon. Mais zapper Nimes et Montpellier, c'est mettre le feu au Languedoc.

Comme en plus, Montpellier Odysseum ne sera pas raccordée aux TER, il faudra reporter les correspondances à Manduel, puisqu'ensuite, sur LNMP, le tracé à l'étude ne propose pas de correspondance à Béziers... et une à Narbonne accessible directement pour les circulations de/vers l'Espagne. Par contre, la transversale ne pourrait desservir Narbonne TGV qu'en rebroussant donc en perdant le gain de temps de la LGV.

Du grand n'importe quoi... mais heureusement, on n'a pas les sous. Malheureusement, on n'est pas encore assez pauvres pour être intelligents dans l'usage de l'argent public.

Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar BBArchi » 10 Juil 2016, 20:16:01

???


Du lourd, du désespérant, du pathétique. Mais on est dedans, et pour sortir du bassin, il n'y a pas beaucoup d'échelles fixées contre les murs. On risque de patauger longtemps...

Ceci dit, en Espagne, on a aussi du gros, avec le même outil. Et les conjectures sont légions pour essayer de trouver des explications ; où est passé l'argent ?
http://www.la-clau.net/info/11550/la-no ... mort-11550
et plus ancien...
http://www.la-clau.net/info/10839/le-tu ... tome-10839

:o :o :o
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar BBArchi » 30 Oct 2016, 16:28:44

A la suite du post de Rémi, un article qui vient de sortir. M'est avis qu'il va peut-être y avoir du goudron et des plumes au prochain comité de pilotage... >:D
http://www.leparisien.fr/montpellier-34 ... 267507.php

La région Occitanie a décidé d'arrêter de financer les travaux de la gare de la ligne TGV de contournement Nîmes-Montpellier. Motif : elle ne sera desservie que par quatre trains par jour.

C'est un chef-d'oeuvre de l'architecture ferroviaire moderne, une gare-pont jetée par-dessus les voies de la nouvelle ligne TGV de contournement entre Nîmes (Gard) et Montpellier (Hérault), fierté absolue du savoir-faire français. Avec son dôme ajouré, son gigantesque hall, ses parois vitrées, la gare de la Mogère, à Montpellier, pourrait être livrée en décembre 2017 pour la coquette somme de 145 MEUR. Si les travaux ne sont pas interrompus d'ici là... Car Carole Delga, présidente de la région Occitanie, vient de signifier qu'elle ne continuerait pas à payer pour un ouvrage qu'elle qualifie d'inutile. La région a déjà versé 8 MEUR, mais elle refuse de verser les 26 MEUR supplémentaires attendus. En effet, cette semaine, lors d'un comité de pilotage d'anthologie, la direction de la SNCF a avoué que le chef-d'oeuvre ne serait desservi que par quatre trains par jour, deux départs et deux arrivées. Et ceci tant que la gare de Manduel, près de Nîmes, ne sera pas en service.


« Carole Delga a eu le courage politique de nous suivre sur l'idée de ce désengagement. Nous construisons une gare moderne mais fantôme, dans une zone rouge pour les inondations, avec dérogation de la préfecture, dénonce Christian Dupraz, élu régional écologiste, responsable du ferroviaire. Et la gare de Manduel ne sera pas opérationnelle avant 2020 voire 2023. Voire jamais. » D'après l'élu, qui combat depuis des années ce projet pharaonique, « la gare de la Mogère pourrait être utile lorsque la ligne vers l'Espagne et Barcelone, le sillon Montpellier-Perpignan, sera opérationnelle. Peut-être en... disons... 2035»...


Un chantier à 200 M€ tout compris

Aujourd'hui, les TGV Paris-Montpellier arrivent à la gare Saint-Roch dans le centre-ville. Lorsque le contournement à grande vitesse Nîmes-Montpellier sera livré, en 2017, voire 2018, les TGV pourront gagner dix minutes mais sans desservir la gare de Nîmes-Ville ni celle de Montpellier-Ville. L'équation logistique tourne donc au casse-tête absolu et au fiasco annoncé de ce chantier à 200 MEUR tout compris, encouragé à l'époque par Georges Frêche, alors président de la communauté d'agglomération de Montpellier.

« Faire cette gare à cet endroit est une ineptie. Le projet initial était intéressant parce qu'il prévoyait un aiguillage pour rediriger les TGV depuis le contournement vers la gare Saint-Roch du centre-ville. Mais d'aiguillage, il n'y a plus », précise Michel Julier, du collectif contre la Mogère. « D'autant que Saint-Roch n'est absolument pas saturée en trafic ferroviaire à grande vitesse », ajoutent encore Manu Reynaud et Coralie Mantion, militants écologistes de Montpellier eux aussi engagés contre la gare des courants d'air.



http://www.20minutes.fr/montpellier/195 ... pe-entiere
Montpellier: La future gare TGV de la Mogère sera-t-elle «la risée de l'Europe entière»?

URBANISME Depuis de longs mois, les opposants au projet dénoncent une gare « inutile ». Mercredi, la SNCF a annoncé que seuls quatre trains y circuleraient au moment de son inauguration…



Est-ce sérieux ? Ces gens à l'origine du premier coup de pelle sont-ils sérieux ? Ont-ils légitimement le droit de pouvoir gérer les affaires publiques ?
Ces décisions qui se révèlent subitement et officiellement bâclées et bancales, au détriment de ce qui est indispensable, peuvent elles être facturées aux responsables (histoire de les saler un peu et décourager les suivants) ?

:tickedoff:
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar BBArchi » 26 Nov 2016, 19:21:52

C'est même encore plus net vu depuis la SNCF : plus de construction de lgv, y'apud'sous !

http://www.lejournaldesentreprises.com/ ... 308892.php

En déplacement à Bordeaux, Guillaume Pepy, P-dg du groupe SNCF, a fait le point sur les lignes à grande vitesse (LGV). Il a tenu à rappeler que, compte tenu de son niveau d'endettement, son entreprise n’a plus les moyens de financer de nouveaux projets.

Quel financement pour la LGV jusqu’à Toulouse et Dax ? En déplacement à Bordeaux pour faire le point sur les projets ferroviaires en Nouvelle-Aquitaine, Guillaume Pepy, P-dg de la SNCF, a tenu à rappeler que son groupe n’avait plus les moyens de financer des lignes à grande vitesse. Et que ce n’était pas son rôle : « Les gens vivent avec l’idée que la SNCF décide des projets de LGV. Mais c’est l’Etat et les élus locaux qui décident après un débat où la population est impliquée. Notre métier consiste à mettre les données sur la table pour qu’ils prennent leur décision ».


Pas de financement pour les LGV vers Toulouse et Dax

Alors que les lignes Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax sont attendues pour 2024 et 2027, le financement de ses projets reste une question centrale. Le gouvernement a mis en place une mission qui fait le tour des collectivités. Leur rapport sera connu au printemps 2017. Mais il est d’ores et déjà établi que la SNCF ne contribuera pas au budget. « Le projet de LGV vers Toulouse et Dax est à saluer, déclare Guillaume Pepy. Mais nous ne pourrons pas le financer compte tenu de notre niveau d’endettement, comme l’a souligné le rapport Savary ».


La rénovation du réseau existant jugée prioritaire

Pour le patron du groupe ferroviaire, d’autres priorités sont à l’ordre du jour : « Sur 3,5 millions de voyageurs qui empruntent nos moyens de transport chaque jour, 300.000 utilisent le TGV. Tout le reste circule à bord des TER et Transilien. Notre effort en matière de TGV ne peut aboutir à réduire l’effort sur les TER et les trains en Ile-de-France ». Or, compte-tenu de l’obsolescence de nombreux tronçons où circulent les trains du quotidien, c’est bien la rénovation du réseau existant qui est jugée prioritaire. C’est ainsi qu’un milliard d’euros sera investis sur 10 ans pour moderniser les 700 km de la ligne POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse).




Donc à la louche, et très brutalement :


8.5% des voyageurs journaliers sont considérés comme prioritaires depuis plus de 30 ans

et les moyens affectés à leur transport (construction et exploitation)

ne représentent pas 8.5% du budget global.


Ça fait plus de 10 ans qu'on sait qu'il faut que ça s'arrête...
Il manque quoi au juste pour réaliser d'une part, et remettre les choses dans le sens commun d'autre part ?

Ajouté aux campagnes médiatiques qui commencent à se déchainer dans la presse libérale et ultra libérale, ça devient chaud.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Rémi
Passager
Messages : 5499
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar Rémi » 27 Nov 2016, 13:12:29

Salut

Ce qu'il faut ? Recâbler les décideurs !

Mais attention, on est passé d'un discours restrictif à un autre. Avant, on disait "priorité au TGV", maintenant on dit "priorité au mass transit". C'est quoi la différence ? Eh bien ça ne stigmatise aucun type de marché, mais ça revient au même : hors des grands axes, point de salut pour le train !

Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar BBArchi » 29 Oct 2017, 23:00:13

Remontée de sujet. Au final, les travaux démarrent pour Nîmes Manduel... :buck2:

http://www.midilibre.fr/2017/10/28/debu ... 580451.php
Début des travaux à Nîmes-Manduel : quatre choses à savoir sur la future gare
L es préparatifs pour le lancement des travaux de la nouvelle gare TGV ont débuté par des défrichements après des années de polémiques, de contestations, d'avancées et de reculades.

Ce n'est encore qu'un terrain des Costières relativement vague coincé de part et d'autre de la voie ferroviaire actuelle Nîmes-Tarascon et de la nouvelle voie à grande vitesse Nîmes-Montpellier. On y distingue toujours quelques rangées de vignes délimitées par de hautes barrières, des bosquets de pins et de cyprès tout autant protégés et surtout l'ancien mas Larrier promis à devenir la vitrine de l'agriculture gardoise.

Au sud-est de Manduel et Redessan, c'est donc parti. Après des années de polémiques, de contestations, d'avancées et de reculades, et toujours sans la Région Occitanie qui bloque encore les 22,6 M€ qu'elle s'est engagée à mettre au pot commun en 2012, SNCF Réseau a donné le feu vert pour la réalisation de nouvelle gare TGV Manduel-Redessan.


1. Mise en service en 2019

Après l'enquête publique du printemps et le permis de construire obtenu en juin, le chantier a débuté comme prévu début octobre par les préparatifs d'accès et surtout le défrichement de la zone, encore en cours. Ensuite, le chantier s'enchaînera tambour battant pour une mise en service du nouvel équipement en décembre 2019.

SNCF Réseau, maître d'ouvrage du projet, s'installe sur près de 20 ha. Une surface qui accueillera la gare proprement dite - environ 4 300 m2 de bâtiments - mais également un pôle d'échanges multimodal (rail, route, transports doux), des aires de stationnement, un local technique d'une trentaine de mètres carrés et une passerelle pour piétons.

Par ailleurs, pour accéder à la gare, Nîmes métropole s'est engagée à financer (14 M €) et réaliser, pour décembre 2019, une voie nouvelle qui reliera la gare à la route départementale 3 entre Redessan et Manduel. Cette dernière sera améliorée et sécurisée pour les piétons et les vélos entre la future avenue de la gare et Redessan. Les travaux devraient débuter à la fin du printemps 2018.


2. Les raisons de la gare nouvelle de Nîmes

Les principaux soutiens à la gare nouvelle ont mis en évidence l'atout économique pour le territoire nîmois et gardois que représenteront à la fois l'accès direct à la grande vitesse et la capacité à aménager une zone de 130 ha autour du futur équipement. Mais, à la fin des années 2000, la gare de Nîmes est surtout le fruit d'un accord politique entre l'ancien président de Région Georges Frêche et le maire de Nîmes Jean-Paul Fournier. Les deux hommes ont en effet avancé ensemble et lié la réalisation de Montpellier-La Mogère et Manduel-Redessan. Ils ont réussi à ce que le financement des deux gares soit acté en même temps que le contournement Nîmes-Montpellier.


3. L'absence d'embranchement

En 2012, lors de l'accord de financement du CNM, SNCF Réseau a lancé la construction de la nouvelle gare de Montpellier-La Mogère et fait une croix sur la réalisation d'une liaison entre la voie actuelle et le contournement. Des choix qui rendaient obligatoire la construction de Manduel. En effet, pour rentabiliser ses TGV au départ ou à l'arrivée de Montpellier, la SNCF a besoin d'un arrêt à Nîmes qui représente 20 % du remplissage.

Sans gare à Manduel, les TGV auraient été obligés, pour des raisons commerciales, de passer par Nîmes-centre sans avoir le moyen de reprendre la voie à grande vitesse entre Nîmes et Montpellier, les TGV n'auraient donc pu qu'arriver ou partir de l'actuelle gare Montpellier Saint-Roch. C'est d'ailleurs ce qui va se passer jusqu'à la mise en service de Manduel. D'où l'activité réduite - 4 TGV par jour seulement - pendant deux ans, à la gare nouvelle de La Mogère qui entre en service dès le 12 décembre.


4. Le projet économique de magna porta

C'est le deuxième étage de la fusée de la nouvelle gare TGV Nîmes-Manduel. Il s'agit d'un projet de zone d'activités autour du futur équipement. Il est porté par l'agglomération qui, depuis mars 2015, travaille pour la conception générale du site avec le cabinet d'architectes et urbanistes Reichen. Beaucoup de choses sont dites sur ce projet. Quatre espaces devraient se partager les 130 ha.

On parle d'un espace agricole - oliviers, amandiers essentiellement - qui constituerait la trame perpétuant ainsi la vocation historique du site, d'un espace sportif - un dojo régional et d'une salle omnisports de 5 500 places -, il est question aussi d'une zone ludique autour de la romanité et enfin et surtout d'une zone économique avec hôtel d'entreprises et véritable filière industrielle qui pour l'heure, reste imprécise. L'Agglo table à terme sur 4 000 emplois dans cette zone et voudrait éviter un no man's land total lors de l'inauguration de la gare TGV en 2019. Mais rien n'est gagné, la course contre la montre ne fait que commencer.



Et aussi...

Qui finance ?

Le coût des travaux de la gare nouvelle et du pôle multimodal est actuellement estimé à 95 M€. Il est financé par l’état à hauteur de 31,7 M€, par SNCF Réseau au même niveau, par la Région Occitanie pour 22,6 M€, par Nîmes métropole avec 8,03 M€ et par Montpellier Méditerranée métropole pour 1 M€.


Le calendrier

Le terrassement du site a débuté, le démarrage proprement dit des travaux de la gare devrait intervenir au mois de mars 2018 et la mise en service de l’infrastructure est attendue pour décembre 2019.


Qui fait quoi ?

Nîmes métropole réalise l’accès principal à la gare et le projet de développement économique autour. SNCF Réseau construit la gare, réalise les infrastructures ferroviaires et notamment deux nouveaux quais le long de la voie Tarascon-Nîmes qui permettront l’arrêt des TER, mais aussi les aménagements de stationnement et tout ce qui concerne l’intermodalité.


Les dates : 6 et 14

Deux réunions d’information sont programmées à Manduel et Redessan début novembre par SNCF Réseau. Rendez-vous à Manduel, le 6 novembre à 18 heures à la salle Garrigues et à Redessan le 14 novembre à 18 heures à la salle des fêtes. L’entrée est libre.



Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar BBArchi » 08 Juin 2018, 20:03:43

Il y en a qui n'ont manifestement pas compris qu'il fallait changer de référentiel au lieu de balancer 100m€ (tarif d'entrée) dans un joujou qui ne correspond à pas grand chose, alors que pour 100M€ il y aurait bien plus utile et pertinent...
Quand même. En 2018, s'arcbouter sur des positions dont on sait désormais qu'elles sont intenable à moyen et long terme... ça fait moyennement sérieux.
https://www.ledauphine.com/drome/2018/0 ... -d-ouvrage

Au barbecue cap'au nord, Franck Reynier vient d’évoquer la gare TGV de Montélimar dont l’étude conclusive devrait être rendue en septembre : « Je proposerai au prochain conseil communautaire que Montélimar Agglomération devienne maître d’ouvrage de la future gare TGV. Puisque l’État se désengage nous allons trouver les 100 millions d’euros d’investissements et ainsi porter la gare TGV de Montélimar qui va se réaliser ! »


100M€ pour quoi faire exactement ? 1 tgv et 200 personnes / jour, jauge moyenne ? Dans la série "On risque de se couper un doigt en bricolant, alors on achète une clinique à titre préventif" on en tient des bons... ???

Le dénommé Franck Reynier est célèbre localement pour avoir autorisé une énième zone commerciale au nord de Montélimar au mépris total de l'avis de ses administrés (et commerçants du centre ville...) qui auraient préféré qu'il s'abstienne ! C'est compliqué la vieillesse, surtout quand on est élu...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
nanar
Passager
Messages : 8968
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar nanar » 08 Juin 2018, 23:41:18

Il est né en 1965, ce vieux.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 513
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar xouxo » 09 Juin 2018, 07:07:22

100M d'euros pour que les habitant des alentours n'aient pas besoin de rentrer dans Montélimar pour prendre le TGV.

Peut-être que pour beaucoup moins cher on pourrait améliorer l'accessibilité voiture et TC de la gare existante à la place ? Ca éviterait sans doute une infra chère générant de l'étalement urbain et un perte de desserte pour la gare centrale, non?
yanns040586
Passager
Messages : 1356
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar yanns040586 » 09 Juin 2018, 07:20:53

Le centre de Montélimar est déjà mort et enterré par la construction desdites zones commerciales, autant le déplacer vers cette gare TGV, et tout raser dans le centre historique :angel:
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar BBArchi » 11 Juin 2018, 13:28:25

nanar a écrit :Il est né en 1965, ce vieux.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."


Whai. Et en tant que tel, a parfaitement intégré et assimilé les principes bien compris d'urbanisation provinciale à la c..
Et la énième zone commerciale est peut-être intéressante pendant la période de gestation, de construction, et de mise en location pour ratiboiser les 'phynances' des premiers preneurs, mais à moyen et long terme, c'est directement mortifère pour l'activité et l'équilibre du centre ancien, dans les conditions actuelles de fiscalité et de concurrence.

Il serait très logique, sans pour autant entrer dans une discute autour du p'tit blanc / maconnais, qu'une fiscalité plus lourde soit appliquée pour ces implantations périphériques qui bouffent du sol, qui génèrent des mobilités ancrées au siècle dernier avec un bilan carbone épouvantable, qui uniformisent les paysages urbains sans aucune notion de variété. Et que très rapidement, les commerces, activités, implantations artisanales, petits ateliers etc... puissent rester ou s'implanter en ville sans aucune taxe au titre de l'animation urbaine. Ces activités contribuent à maintenir de la vie en agglo, à la structurer ; il n'y a aucune logique à ce qu'elles soient défavorisées et qu'elles payent en plus ...

Au fond, quel est l'apport réel des zones commerciales périphériques sur la ville ? Je veux dire, au delà des discours félons des aménageurs, dont la seule vraie raison est de faire des coups financiers, en faisant vrombir pelleteuses et calculettes ?

En fait, on tient une piste solide de réflexion pour la revitalisation du centre ville : une simple constatation... s'il n'y a pas de commerce ou d'activité, que des locaux vides, la fiscalité est proche du néant et le coût social est élevé. Et le paysage urbain est excellent pour la croissance des dépressifs.

Alors autant rester au même niveau de recettes fiscales très bas, mais avec de la vie ! Ça ne changera pas grand chose pour les 'phynances'... mais beaucoup de choses pour les résidents et actifs !
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4501
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar amaury » 11 Juin 2018, 14:57:16

Dans la pratique, on a montré sur ce forum (cf. discussion autour de Techlid) que les personnes qui viennent travailler dans ce genre de zones ne viennent que très minoritairement des communes alentours (et donc elles viennent en voiture de bout en bout). Il me semble me souvenir également (cf. les magazines communaux ou intercommunaux que j'ai consultés à droite et à gauche) que la plupart du temps, ces zones constituent une opportunité que saisissent des activités situées en ville. Parfois, c'est un moindre mal si leur localisation précédente était inadaptée (ex. les marchands de meubles qui étaient encore cours de la Liberté après le tram T1) mais en général, c'est juste dommage parce que ça désertifie les villes et ça incite aux déplacements uniquement en voiture (facilité de circuler et de se garer, rien à proximité immédiate à pieds, passage dans des secteurs inadaptés pour un déplacement non motorisé, écart significatif entre les vitesses en véhicule motorisé versus modes actifs, etc.).

... mais à partir du moment où la plupart de ces zones sont aménagées par les collectivités (sauf, peut-être, dans les métropoles, et encore...), le plus simple serait peut-être d'arrêter d'en faire ou, au moins, les faire différemment...
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
TrainaLyon
Passager
Messages : 354
Inscription : 04 Jan 2010, 20:35:10
Localisation : Paris - XIVe

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar TrainaLyon » 11 Juin 2018, 21:10:34

Bonsoir,

amaury a écrit :Il me semble me souvenir également (cf. les magazines communaux ou intercommunaux que j'ai consultés à droite et à gauche) que la plupart du temps, ces zones constituent une opportunité que saisissent des activités situées en ville. Parfois, c'est un moindre mal si leur localisation précédente était inadaptée (ex. les marchands de meubles qui étaient encore cours de la Liberté après le tram T1) mais en général, c'est juste dommage parce que ça désertifie les villes et ça incite aux déplacements uniquement en voiture (facilité de circuler et de se garer, rien à proximité immédiate à pieds, passage dans des secteurs inadaptés pour un déplacement non motorisé, écart significatif entre les vitesses en véhicule motorisé versus modes actifs, etc.).


Désolé si j'initie un hors-sujet, mais en quoi est-ce que tu trouves que les marchands de meubles du Cours de la Liberté sont à un emplacement inadapté ?
J'ai jamais compris la concentration intense d'une même activité sur une seule rue (ça OK), mais pour le fait que ça soit des vendeurs de meubles ça ne me paraît pas mal.
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4501
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Lavande TGV (Gare nouvelle sur la LGV à Allan à 15km de Montélimar)

Message non lupar amaury » 11 Juin 2018, 22:45:02

C'est souvent cet exemple qui me vient à l'esprit dans ce genre de cas. Je fais référence à l'époque (environ 2000) où tout le monde allait chercher ses meubles en voiture. Dans un quartier de l'hypercentre, le stationnement automobile en surface, c'est rare !
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : FANA92, Google [Bot], Le Rail, yanns040586 et 73 invités