Quel avenir pour le SYTRAL ?

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5131
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar mathieu.38 » 21 Déc 2011, 13:34:25

C'est le contraire : le CG69 paie Sytral pour pouvoir faire circuler REX. L'infra appartient à Sytral (jusqu'à Meyzieu ZI).

Quelque soit les soubresauts, je suis persuadé que l'on arrivera pas aux extrémités qu'on nous distille dans la presse actuellement. Les hypothèses décrites ne sont là que pour créer de l'agitation et essayer de faire avancer les pions de certains. 
HAB69
Passager
Messages : 254
Inscription : 26 Juin 2007, 16:12:34
Localisation : St Quentin fallavier et Lyon 09

Re : Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar HAB69 » 21 Déc 2011, 17:11:55

Bonsoir,
tu en es certain ? D'après un document (du collectif PARFER) que je viens de retrouver et datant de juin 2011 il est bien indiqué que le CG69 est propriétaire de l'emprise du CFEL dans le Rhône. Le CG38 est normalement aussi propriétaire du CFEL dans sa partie Isère.
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5131
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar mathieu.38 » 21 Déc 2011, 19:05:19

Je l'ai lu encore cette semaine dans la presse régionale dans un article à propos de la sortie de Mercier du Sytral  (l'indice de confiance est moyen, mais recopier des infos transmises par le CG69 ils savent faire).

Lyon Mag a écrit : Le Conseil Général continuerait à verser 2,4 millions d’euros par an à la nouvelle autorité organisatrice des transports, notamment pour exploiter son Rhônexpress (qui dessert l’aéroport Lyon-St-Exupéry) qui utilise pour son trajet lyonnais et villeurbannais les voies du la ligne T3 et pour acheminer certains cars dans les parcs-relais de Gorge-de-Loup, de Vaise ou de Vénissieux.
nanar
Passager
Messages : 8922
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re : Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar nanar » 21 Déc 2011, 19:06:39

Salut

L'emprise (le terrain) est au CG69 mais l'infra  (les voies) entre Part-Dieu et Meyzieu ZI a été financée par le Sytral

A+
Découvrez le site http://www.darly.org
Rémi
Passager
Messages : 5489
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re : Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Rémi » 21 Déc 2011, 19:13:10

Salut

Donc il doit y avoir quelque chose qui ressemble à une convention de mise à disposition : ça promet !

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Passager
Messages : 1975
Inscription : 07 Mars 2005, 22:27:27
Localisation : Grenoble
Contact :

Re : Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Sylvain » 21 Déc 2011, 19:30:38

Ou alors l'infrastructure appartient au CG69, mais l'exploitation (PCC) et l'entretien est confiée à Kéolis Lyon, à qui le CG69 verse cette contribution annuelle ?

De toutes façons, quoiqu'il arrive, on trouvera bien un montage juridico-financier pour faire tourner le bouzin, à coup de convention, de contribution financière, etc... Les usagers ne devraient pas trop voir la différence.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Didier 74 » 29 Nov 2012, 13:28:07

lyoncapitale.fr, 26 novembre
Hausse des tarifs des TCL : Pourquoi le Sytral "essore" les usagers

Le président du Sytral a beau vanter sa gestion, les finances du syndicat lyonnais vont pâtir de la crise. Ne pouvant plus mettre à contribution les entreprises ou les collectivités locales, il fait payer les usagers - le ticket unité passera de 1,60 à 1,70 euro au 1er janvier prochain. Avant de réduire les investissements.

C'est "le diagramme diabolique des transports en commun", comme l'explique Bernard Rivalta, président du Sytral. A chaque extension de réseau - création de lignes ou ouverture de nouvelles stations -, les coûts d'exploitation augmentent davantage que les recettes obtenues.

Déficit en hausse, dette stable
Le vice-président Georges Barriol explique qu'avec un ratio recettes/dépenses de 51% (la moyenne s'établit selon lui à 34,1%), le Sytral est tout bonnement "champion du monde au niveau national (sic)". Il n'empêche, la situation n'est pas aussi idyllique, et ce sont les documents du Sytral qui le disent. "Le suivi du seul ratio R/D n'est pas suffisant : son amélioration constatée ne reflète en rien l'évolution quantitative des flux qui le composent et qui impactent l'équilibre financier du Sytral. Ce sont les variations annuelles et en cumul des charges et recettes qui éclairent l'économie du réseau. Or les charges augmentent beaucoup plus vite que les recettes : 144 millions d'euros contre 100,7 millions (hors fiscalité). Depuis 2003, le déficit augmente inexorablement de plus de 4,4 millions d'euros en moyenne par an", est-il écrit dans le rapport présidant au débat d'orientation budgétaire. En intégrant les autres recettes (dotation des collectivités locales et versement transport acquitté par les entreprises) et les investissements décidés, le Sytral parvient cependant à stabiliser sa dette : 1,225 milliard d'euros en 2012, contre 1,231 milliard d'euros en 2003.

Le versement des entreprises à l'arrêt
A l'avenir, les marges de manœuvre du Sytral, tout comme celles des principaux syndicats de transport en commun, s'amenuisent. Une analyse plus fine permet d'en prendre la mesure. La principale ressource, le versement transport acquitté par les entreprises, représente 42,7% des ressources du Sytral, contre 44,5% en 2003. Celle-ci progressait de 4,3% en moyenne par an jusqu'en 2008, contre 0,8% en 2012. Sans croissance économique, on l'imagine stagner l'an prochain. Voire baisser si les plans sociaux venaient à se multiplier, ce prélèvement reposant en effet sur la masse salariale. Faute de voir la base s'élargir, Bernard Rivalta pourrait accroitre les taux, restés stables depuis 2003 (1,75%). Mais il s'y refuse, compte tenu de la situation économique.

Le filon de la tarification
L’État et les collectivités locales pourraient venir à la rescousse. Mais comme l'a martelé Gérard Collomb jeudi, le premier est "ruiné" et les secondes serrent les boulons. Leur part dans les ressources du Sytal est passée de 28,9% à 24,1%. Reste donc les usagers : au fil des années, ils ont été de plus en plus mis à contribution. En 2003, les recettes TCL représentaient 26,6% des ressources du Sytral : elles en composent désormais le tiers (33,2%). Après deux hausses en 2011, les tarifs vont encore être augmentés en janvier prochain. En attendant celle consécutive au passage du taux de TVA de 7 à 10%, au 1er janvier 2014…

Le nombre de déplacements a cru de 5,9% lors des huit premiers mois de l'année, par rapport à la même période en 2011. Lyon affiche un nombre de voyages par an et par habitant (320) très supérieur aux autres agglomérations - la moyenne nationale s'établit à 162. Mais pour combien de temps ? Le filon n'est pas inépuisable.

Vers une baisse des investissements
Reste les investissements. Le Sytral s'emploie d'abord à terminer son plan de mandat 2002 (renforcement de la ligne C3 Bonnevay/St-Paul, extension du métro B à Oullins) puis celui de 2009 (extension de T1 jusqu'à Debourg, desserte du Grand Stade, LEOL, extension de T5 jusqu'à Chassieu-Cassin). Bernard Rivalta explique plancher, avec ses services, sur l'après-2014. Il devra sans doute réduire la voilure. Et d'ailleurs, il le prévoit. Dans le tableau prévisionnel : les investissements passeront de 206 millions d'euros en 2013 à 163 millions d'euros en 2019.

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univ ... es-usagers
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4482
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar amaury » 29 Nov 2012, 18:58:59

Le nombre de déplacements a cru de 5,9% lors des huit premiers mois de l'année, par rapport à la même période en 2011. Lyon affiche un nombre de voyages par an et par habitant (320) très supérieur aux autres agglomérations - la moyenne nationale s'établit à 162. Mais pour combien de temps ? Le filon n'est pas inépuisable.

Il suffira qu'un nombre toujours croissant d’automobilistes se rende compte que même avec des augmentations, ça coûte moins cher de se déplacer en TC... >:D Je n'ai pas beaucoup de craintes (sous réserve que la tarification soit encore plus équitable à la grenobloise)...
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Didier 74 » 14 Déc 2012, 18:16:56

lyonmag.com, 14 décembre
Un sursis pour les lignes TCL situées en dehors du périmètre du Sytral

Plusieurs lignes de bus devaient être arrêtées à partir du 1er mars 2013, elles seront finalement prolongées jusqu'au 1er juillet.

Le président du Sytral, Bernard Rivalta, a donné son accord pour établir une convention provisoire pour une poursuite temporaire selon le Progrès. Ces lignes concernent les communes de Sainte-Consorce, Pollionnay, Vaugneray, Chasselay et Genas.

Source http://www.lyonmag.com/article/47455/un ... -du-sytral
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Didier 74 » 22 Fév 2013, 20:19:52

lyoncapitale.fr, 22 février
Rivalta coupe les lignes de bus de Genas, Chasselay, Vaugneray et Pollionnay

C'est au 8 juillet prochain que les TCL n'entreront plus sur le territoire de ces communes qui ont refusé d'adhérer au Sytral. Six parcours de lignes sont ainsi changés.

"Tu paies, tu as un bus ; tu paies pas t'as pas de bus". C'est avec clarté et un sens singulier de la formule que le président du Sytral a annoncé mettre fin à la desserte de quatre communes extérieures au périmètre du syndicat de transport lyonnais, mais liées à lui par des conventions : Genas, Chasselay, Vaugneray et Pollionnay. Elles ne seront plus traversées par les bus TCL le 8 juillet prochain.

Celles-ci ont en effet refusé de se joindre au Sytral. "Certains maires pensaient réellement pouvoir continuer sans payer", souffle Max Vincent, maire de Limonest. Si Bernard Rivalta n'a pas coupé ces lignes plus tôt, c'est en raison, dit-il, du transport scolaire et la volonté de ne pas perturber les enfants. Avec cette opération, le Sytal fera des économies, réduisant ses dépenses de 423190 euros et perdant 11931 euros de recettes, soit un gain financier de 411259 euros. Ces communes devraient trouver un autre mode de desserte, grâce au syndicat de transport mis en place par le Département.

Six lignes sont concernées, qui voient leur trajet raccourci et leur terminus changer.
- Ligne 68 : terminus déplacé de "Genas Azieu" à "Chassieu les Grandes Terres"
- Ligne Zi5 : terminus déplacé de "Zi Genas" à Chassieu Fresnel Restaurant Zi"
- Ligne 21 : terminus déplacé de "Chasselay centre" à "Lissieu Ecole de Montvallon"
- Ligne Ge5 : terminus inchangé mais la commune de Chasselay n'est plus desservie
- Ligne C24/C24e : terminus déplacé de Vaugneray à "Grézieu gymnase Eugène Catalon"
- Ligne 72 : terminus déplacé "Pollionay les Presles" à "Ste Consorce Bourg"

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univ ... Pollionnay
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Didier 74 » 18 Mars 2013, 20:37:36

mobilicites.com, 18 mars
Droit de réponse : Bernard Rivalta réagit à un article de Mobilicités

Suite à un article consacré à la fin de dessertes par autobus de quatre communes situées hors de l'agglomération lyonnaise, le président du Syndicat des transports (Sytral) nous a envoyé un courrier que nous publions en ligne.

Voici la réponse que nous a adressé Bernard Rivalta, président du Sytral, suite à l'encadré "Tu paies, tu as un bus" (en bas de page) paru avec l'article "Le Grand Lyon et le Rhône redistribuent les cartes du territoire".

"J'ai été très surpris par la lecture de votre encadré concernant le Sytral dans votre article du 1er mars. Par la phrase "Bernard Rivalta n'y va pas par quatre chemins", votre rédacteur laisse supposer que l'arrêt des services sur les communes hors périmètre des transports urbains relève du simple "Fait du prince".

Avec un minimum d'investigations, il aurait appris que cette décision découle des remarques de la Chambre régionale des comptes (CRC) qui, dans ses rapports de 2004-2007 et surtout 2011, avait critiqué le Sytral de desservir des communes hors PTU.

Les remarques étaient de deux ordres :
•participation financière des communes sans rapport avec le coût d'exploitation très supérieur
•les entreprises situées dans ces communes ne payent pas de versement transport alors que celles implantées dans le Grand Lyon sont assujetties à un VT ) 1,75%.

Ces deux situations revenaient à faire bénéficier les habitants de ces communes de la totalité du réseau urbain du Sytral et de ses tarifs, en créant une inégalité devant l'impôt inacceptable. La CRC rappelait que la compétence du Sytral devait se limiter à PTU reconnu par le préfet.

Depuis plusieurs années déjà, des négociations étaient engagées avec ces communes pour répondre aux remarques de la CRC. Certaines, lasses d'attendre les projets de dessertes du département, ont adhéré au Sytral, étendant ainsi son PTU.

D'autres ont choisi d'attendre (et attendent toujours), mais ont été informés dès le mois de mai 2012, que leurs dessertes s'arrêteraient à la fin de l'année scolaire 2012-2013. Ce sont les quatre figurant dans votre article.

Vous pouvez constater que je puisse être surpris de l'article en question. Je vous prie de bien vouloir informer vos lecteurs de la réalité."

La réponse de Mobilicites
Dans son encadré, le journaliste a relaté avec exactitude le motif pour lequel le Sytral a décidé d'arrêter de desservir par autobus certaines communes situées en-dehors de l'agglomération lyonnaise. Il explique en effet que les quatre communes concernées ont jusqu'à présent décidé de ne pas adhérer au Sytral, contrairement à d'autres collectivités locales extérieures à l'agglomération lyonnaise desservies par le réseau de transport TCL, ce qui posait un problème d'inégalité de traitement entre des communes bénéficiant du même service.

Néanmoins, le format court de l'encadré ne permettait pas au rédacteur de préciser l'ensemble des détails liés à cette décision, comme l'a fait M. Rivalta dans son courrier, en citant notamment les remarques de la Chambre régionale des comptes.

Quant à la tournure de l'article qui laisse penser à M. Rivalta que cette décision relève "du fait du prince", elle relève de la libre interprétation du journaliste et est donc laissée au jugement de chacun.

Source http://www.mobilicites.com/fr_actualite ... _2415.html
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Didier 74 » 18 Avr 2013, 22:45:11

busetcar.com, 18 avril
Sainte-Consorce adhère au Sytral

Toujours au cours de ce même conseil syndical a été adoptée l’adhésion de la commune de Sainte-Consorce, située dans l’ouest lyonnais, à partir du 1er juillet de cette année. De ce fait, les entreprises concernées seront soumises au versement transport, selon le calendrier suivant : 1% jusqu’au 31 décembre 2014, 1,4% jusqu’au 31 décembre 2016, puis 1,75%, soit le taux identique aux autres communes du Périmètre des Transports Urbains.

Source http://www.busetcar.com/actualites/actu ... tramway+T5
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12693
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar BBArchi » 19 Avr 2013, 17:21:36

C'est marrant, l'info est resté relativement plus discrète que pour Lissieu... ::)
(HS ; et puis j'en avais parlé ici : viewtopic.php?f=1&t=10238#p180203 ) ;D
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Didier 74 » 05 Oct 2013, 15:11:22

lyoncapitale.fr, 4 octobre
Vers un super-Sytral à l'échelle du Rhône ?

Bernard Rivalta tient-il sa revanche sur les maires de Vaugneray et de Genas qui lui ont tenu tête, refusant d'adhérer au Sytral ? En séance publique ce vendredi, Michel Mercier a raconté avoir proposé un amendement, co-signé avec Gérard Collomb, au Sénat. "La métropole peut intégrer un syndicat mixte chargé de coordonner, d'organiser et de gérer les transports collectifs urbains de la métropole de Lyon et les transports collectifs réguliers du département du Rhône et des autres autorités organisatrices de ce département". Autrement dit, un super-Sytral gérerait l'ensemble des transports publics, exceptés le rail, à l'échelle du Rhône. Il appliquerait sans doute un taux de versement transport (la taxe payée par les entreprises sur leur masse salariale, ndlr) différencié selon les territoires et les offres de transport. L'amendement a été adopté, a précisé Michel Mercier.

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon ... e-du-Rhone
Koala26
Passager
Messages : 34
Inscription : 11 Déc 2009, 22:52:03
Localisation : Vaugneray

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Koala26 » 05 Oct 2013, 15:14:37

Je voudrais bien voir la tête du maire de Vaugneray si on lui annonce que le Sytral va absorber Vaugneray, sans son avis...
Sa doit valoir son pesant de cacahuète...
titi69100
Passager
Messages : 202
Inscription : 03 Mars 2013, 19:59:46
Localisation : Villeurbanne

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar titi69100 » 07 Oct 2013, 09:41:52

Celle du maire de Genas aussi :)
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar phili_b » 07 Oct 2013, 11:33:24

C'est une façon un peu lapidaire de présenter les choses titi69100 et Koala26. Un syndicat de transport est mandaté par une commune ou une communauté de commune et pas le contraire: le Sytral ne peut pas s'imposer mandataire. (Je ne suis ni juriste, ni spécialiste des transports mais je ne pense pas avoir dit des bêtises).

Ensuite il semble que Lyon-Métropole sera calquée sur le territoire du Grand Lyon, du quel ne font pas partie Vaugneray et Genas. Donc le problème restera le même.

Moi j'attends de voir comment seront gérer les relations entre le département du Rhône et la future Lyon-Métropole, d'une part, et d'autre part, comment seront liés les questions transverses comme le transport et la fiscalité.

Ensuite évidemment qu'il serait souhaitable qu'il y ait un bassin de transport unifié entre Lyon, Saint-Étienne, Villefranche, Vienne...et même peut-être Grenoble. Mais ça ne veut pas dire pour autant qu'il faut tout unifier: on ne va pas gérer le centre de Lyon comme les communes périphériques, voire les communes en pleine campagne. Autrement dit je suis dubitatif, voire contre, l'extension de Lyon-Métropole trop loin de sa base, mais ça n'empêche pas d'avoir des services de transports unifiés même en dehors du département.

J'en profite pour pointer un souci dans l'article. Pourquoi "excepté le rail" ? Pourquoi ce mode de transport vit sa vie ? Le rail régional devrait être mieux intégré au reste du système de transport collectif.
titi69100
Passager
Messages : 202
Inscription : 03 Mars 2013, 19:59:46
Localisation : Villeurbanne

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar titi69100 » 07 Oct 2013, 11:53:53

Bonjour

Ce que je voulais dire phili_b c'est si le sytral prend de plus en plus d'importance et de poids ( et cela semble être le cas ) avec la mise en place de la Métropole , des communes telles que Vaugneray et Genas qui veulent rester en dehors ( contre l'avis des habitants ? cf pétition à Vaugneray ) vont se retrouver de plus en plus isolées au point que cela devienne difficilement tenable ( " Un village peuplé d'irréductible gaulois résiste encore et toujours à l'envahisseur" (: )

Concernant le rail je suis tout a fait d'accord avec toi , Lyon grandit et se développe et on sent de plus en plus la nécessité d'un véritable RER à la Lyonnaise ( REAL ) en lien avec le réseau urbain.

A+
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12693
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar BBArchi » 07 Oct 2013, 20:42:50

phili_b a écrit :J'en profite pour pointer un souci dans l'article. Pourquoi "excepté le rail" ? Pourquoi ce mode de transport vit sa vie ? Le rail régional devrait être mieux intégré au reste du système de transport collectif.


C'est un souci, et un gros : en clair et pour faire court, cela traduit la volonté de ne pas intégrer le rail, du moins les exploitants actuels du rail au sens large, avec leur fonctionnement actuel et leur millefeuille administratif particulier, dans le montage d'une entité comme la métropole. C'est tout simplement impensable... et structurellement incompatible avec une gestion imposant de prendre des décisions rapidement...

J'imagine que cette intégration pourra se faire, mais dans un avenir incertain, une fois que la SNCF et RFF auront implosé et que les régions récupèreront les lignes situées sur leur territoire (et accessoirement le matériel qu'elles ont acheté mais qu'elles ne peuvent pour l'instant pas faire circuler en direct).

Vision certes cynique, mais quand on reprend l'historique des choix successifs... c'est une hypothèse qui tendrait à devenir crédible.

De toutes façon : pas d'intégration du train = tarifs déconnectés de ceux de la desserte routière, pour des trajets identiques ; cela suffit à faire réfléchir...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
HAB69
Passager
Messages : 254
Inscription : 26 Juin 2007, 16:12:34
Localisation : St Quentin fallavier et Lyon 09

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar HAB69 » 09 Oct 2013, 14:44:59

Bonjour,
il me semble déjà que bien qu'ayant financé le matériel, la région RA n'en est pas propriétaire et la SNCF peut très bien affecter du matériel Rhône-Alpes sur la Bourgogne ou PACA en fonction des besoins, la SNCF étant seule habilité me semble t-il à choisir le matériel qu'elle affectera à tel service, tel jour sur tel créneau.
Je suis bien entendu pour l'intégration du Rail au réseau de transport de la métropole et je ne vois pas l'intérêt de laisser la région décider (tout au moins pour certaines lignes). Un Lyon-Bourgoin, qui fait partie de l'eurométropole au travers de la CAPI doit être géré par cette dernière contrairement à un Lyon Grenoble par exemple. On fait déjà bien circuler du national et du régional sur les mêmes rails alors du "métropolitain", du régional et du national, pourquoi pas.

Nous avons déjà une structure avec GrandLyon + CAPI + St Etienne Métropole + Vienne Agglo qui doit gérer les transports (c'est un monsieur de la CAPI qui s'en occupe), alors cette nouvelle AOT devrait plutôt être basée sur cette structure.
Voilà.
Avatar de l’utilisateur
Auron
Passager
Messages : 1301
Inscription : 18 Juil 2007, 18:01:51
Localisation : Lyon 5
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Auron » 09 Oct 2013, 15:29:17

HAB69 a écrit :il me semble déjà que bien qu'ayant financé le matériel, la région RA n'en est pas propriétaire

Il me semble que c'est pourtant le cas, le matériel RA appartient à la région RA.
Conducteur de train à Lyon Perrache...
Et heureusement, je ne traîne plus à Chambéry... :uglystupid2:
Rémi
Passager
Messages : 5489
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Rémi » 09 Oct 2013, 16:36:16

Salut

Non, les matériels TER n'appartiennent pas aux Régions, même si elles les financent à 100%. Les matériels appartiennent au titulaire du marché d'acquisition c'est à dire à la SNCF. Il y a quelques rames par exception avant la régionalisation (quelques X2100/2200 numérotés 92100/92200, les Z92050) et depuis quelques années, avec les mécanismes de crédit-bail. Dans ce cas, c'est l'organisme bailleur (une banque) qui est propriétaire du matériel.

A+
Rémi
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Didier 74 » 09 Oct 2013, 18:26:02

HAB69 a écrit :Un Lyon-Bourgoin, qui fait partie de l'eurométropole au travers de la CAPI doit être géré par cette dernière contrairement à un Lyon Grenoble par exemple. On fait déjà bien circuler du national et du régional sur les mêmes rails alors du "métropolitain", du régional et du national, pourquoi pas.

Nous avons déjà une structure avec GrandLyon + CAPI + St Etienne Métropole + Vienne Agglo qui doit gérer les transports (c'est un monsieur de la CAPI qui s'en occupe), alors cette nouvelle AOT devrait plutôt être basée sur cette structure.
Voilà.

Il n'y aucun aucun Lyon - Bourgoin, tous les trains vont à SAG, Grenoble, Chambéry ...

Par contre la métropole pourrait décider de financer un renforcement de l'offre ferroviaire sur territoire.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12693
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar BBArchi » 09 Oct 2013, 19:10:09

Rémi a écrit :Non, les matériels TER n'appartiennent pas aux Régions, même si elles les financent à 100%. Les matériels appartiennent au titulaire du marché d'acquisition c'est à dire à la SNCF.


C'est vrai que le contenu du concept est assez ébouriffant, quand on y pense... :o

On paye un truc à 1OO%, mais en gros, pas touche. :banane:

Même dans les techniques de vente les plus tordues de logiciels, les prestataires n'osent pas aller aussi loin.
Et pourtant... il leur en est reproché, des trucs du genre... ;D
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Auron
Passager
Messages : 1301
Inscription : 18 Juil 2007, 18:01:51
Localisation : Lyon 5
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Auron » 10 Oct 2013, 00:32:18

C'est un peu pareil pour les voies non?
Les régions payent l'entretient, les doublements de voie, l’électrification et pourtant cela reste la propriété de RFF...
Conducteur de train à Lyon Perrache...
Et heureusement, je ne traîne plus à Chambéry... :uglystupid2:
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12693
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar BBArchi » 10 Oct 2013, 11:12:48

Voui. Même peine, même motif.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4482
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar amaury » 10 Oct 2013, 19:13:26

J'ai un peu lu en diagonal donc je m'excuse par avance si j'ai mal interprété un truc !

"SUPER SYTRAL"

Aujourd'hui, à l'échelle d'un territoire, des collectivités de rang différent qui disposent de la compétence "transport urbain" peuvent s'associer pour gérer les interactions entre leurs différents réseaux (en termes tarifaires, billettique ou encore horaires)... voire plus, si affinité (tout gérer en commun). Dans le Lyonnais, c'est la mission du Syndicat mixte des transports pour l'aire métropolitaine lyonnaise dont le Président est Jean-Jack Queyranne et rassemble pour l'instant les agglomérations et la Région mais pas encore les départements concernés. On se doute que ce n'est pas à cette échelle que vont se gérer les navettes de proximité... ;) C'est un espace de coopération entre autorités organisatrices afin d'avoir une cohérence à l'échelle du territoire métropolitain.

En tant qu'autorité organisatrice de transport urbain, la communauté urbaine (ou la métropole) n'adhère pas directement à ce syndicat métropolitain car elle a délégué sa compétence au syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise (SYTRAL). C'est lui qui siège donc là-bas.

Mais le SYTRAL n'a pour seule compétence que le transport urbain. S'il s'étendait à l'échelle du département du Rhône, il resterait théoriquement la question des transports interurbains qui sont de la compétence du département. Dès lors, si je comprends bien, l'amendement proposé par M. Mercier et G. Collomb vise, en fait, à donner au SYTRAL les moyens de gérer sur son périmètre les transports départementaux, de la même manière que la métropole gère sur son périmètre ce qui relève habituellement des compétences des départements.

En résumé : ce ne serait pas une nouvelle strate ! ça ne remplacerait pas le syndicat mixte métropolitain qui est là pour coordonner.

Financement des TER

Je me posais jusque là la question de la propriété des TER. Je suis fixé ! :) C'est effectivement surprenant comme montage !! Pour les voies, ça ne me choque pas trop car, sauf erreur de ma part, les Régions ne payent pas l'intégralité des coûts. De la même manière, si je fais des travaux à mes frais chez mon propriétaire, ça restera mon propriétaire. Et il continuera à percevoir un loyer.

Mais pour le matériel roulant, je ne vois pas trop la justification... ???
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Didier 74 » 02 Mars 2014, 20:21:12

leprogres.fr, 27 février
Standard & Poor's confirme la note AA- du Sytral

L'agence américaine de notation financière Standard & Poor's (S & P) a annoncé jeudi avoir confirmé la note AA- attribuée au Sytral, le syndicat mixte des transports pour le Rhône et l'agglomération lyonnaise, dont la perspective est "stable".

S & P "considère que la gouvernance et la gestion financières du Sytral ont impact "très positif" sur sa qualité de crédit". L'agence observe également "de manière positive la gestion prudente de la dette et de la liquidité" du Sytral, présidé par Bernard Rivalta.

Dans l'échelle de notation financière de S & P, la note AA- signifie une note de haute qualité.

Source http://www.leprogres.fr/economie/2014/0 ... -du-sytral
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Didier 74 » 26 Mars 2014, 22:00:26

lyoncapitale.fr, 26 mars
Collomb espère “un grand élan” pour sauver Rivalta

Impuissant à sauver à coup sûr le soldat Rivalta, qui pourrait ne pas être élu au Grand Lyon et pourrait de ce fait perdre sa présidence du Sytral, Gérard Collomb n'en a pas moins eu une pensée gentille à son endroit. À l'occasion d'une visite de terrain ce mercredi, il a déclaré : "J'espère qu'il y aura un grand élan pour qu'il soit élu. C'est quelqu'un qui a mené une grande politique", concédant que l'intéressé "peut avoir un caractère vif". "Je lui tire mon chapeau", pour son bilan, a-t-il lancé. Ajoutant : "Avant, il n'y avait rien." On circulait en calèche ?

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon ... o.facebook
Avatar de l’utilisateur
Auron
Passager
Messages : 1301
Inscription : 18 Juil 2007, 18:01:51
Localisation : Lyon 5
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Auron » 27 Mars 2014, 13:34:23

J'ai failli m'étouffer quand j'ai lu ça

J'espère qu'il y aura un grand élan pour qu'il soit élu. C'est quelqu'un qui a mené une grande politique"


Qu'est ce qu'il faut pas lire/entendre...
C'est pas ce type qui ne montre que mépris envers les usagers? (allonger les rames de MD? les usagers attendront 2025 !)
Conducteur de train à Lyon Perrache...
Et heureusement, je ne traîne plus à Chambéry... :uglystupid2:
Avatar de l’utilisateur
chris
Responsable Planning des sorties
Messages : 3924
Inscription : 09 Jan 2005, 17:51:01
Localisation : Lyon 9
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar chris » 27 Mars 2014, 14:39:45

Ce n'est pas forcément contradictoire : on peut mener une grande politique tout en étant une personne "imbuvable" et autoritaire. Ou à l'inverse, être un président "sympa" et ne rien faire ....

Rivalta, c'est quelqu'un de pratique pour Collomb : Il "sert" justement à ça : endosser toute l'impopularité de la politique de transport du Grand Lyon (car il ne faut pas se leurrer, ce n'est pas Rivalta tout seul qui décide de tout) pour préserver le capital sympathie de son président.
Cela dit, s'il n'était pas élu au Grand Lyon dimanche prochain, je ne verserai moi non plus aucune larme.... ;)

Vivement quand même 2020 pour qu'on élise directement les conseillers de la métropole : pour l'instant, on reste dans un système de désignation assez opaque où ceux qui sont élus directement ont de moins en moins de pouvoir (et en particulier à Lyon avec des maires d'arrondissement qui n'ont aucun pouvoir décisionnel) et où tout le reste n'est que cuisine politicienne et arrangements entre amis.
nanar
Passager
Messages : 8922
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar nanar » 27 Mars 2014, 18:10:23

Salut

chris a écrit :Rivalta, c'est quelqu'un de pratique pour Collomb : Il "sert" justement à ça : endosser toute l'impopularité de la politique de transport du Grand Lyon (car il ne faut pas se leurrer, ce n'est pas Rivalta tout seul qui décide de tout) pour préserver le capital sympathie de son président.

Oui, c'et vrai. Cependant depuis quelques temps Collomb joue tellement à manipuler les gens que le côté sombre de sa force en ressort aux yeux de beaucoup ...

A+
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Didier 74 » 27 Mars 2014, 20:35:25

lyonmag.com, 27 mars
Vénissieux, les communistes, sa place fragilisée au Grand Lyon et au Sytral, Bernard Rivalta se confie

Le président du Sytral, mais aussi colistier de Lotfi Ben Khelifa, candidat PS aux municipales de Vénissieux, a choisi LyonMag et Jazz Radio pour s'exprimer, alors que son poste de conseiller communautaire se retrouve fragilisé, à quelques jours du second tour.

Arrivée en 3e position, les socialistes se retrouvent en ballotage défavorable au second tour à Vénissieux car l'alliance ne s'est pas faite avec les communistes. Bernard Rivalta, troisième sur la liste de Ben Khelifa, dénonce les méthodes employées par les équipes de Michèle Picard qu'il accuse d'avoir déposé leur liste à la préfecture en secret.
Il analyse également les conséquences pour Vénissieux s'il venait à perdre son poste de conseiller communautaire. Il a cité en exemple le travail effectué avec la direction de RVI Vénissieux pour que Keolis embauche des personnes promises au chômage.
Avant d'évoquer Gérard Collomb qui le soutiendra, lui et Lotfi Ben Khelifa, ce jeudi soir lors d'une réunion publique à 19h à la salle Jeanne Labourbe.

Source http://www.lyonmag.com/article/63544/ve ... -se-confie
HAB69
Passager
Messages : 254
Inscription : 26 Juin 2007, 16:12:34
Localisation : St Quentin fallavier et Lyon 09

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar HAB69 » 28 Mars 2014, 14:26:01

Bonjour,
Rivalta ? La personne a qui l'on doit la MPA, les portiques, Atoubus, les bétaillères sur MD au lieu de penser à agrandir les rames, une C3 inter-minable (longueur et peu adaptée au trafic passagers), un système d'affichage du temps d'attente qui passe son temps à indiquer tout sauf (presque sauf) les temps d'attente ? J'ai beau honnêtement chercher, je ne trouve pas ce qu'il a pu faire de bien. Si le prolongement de MB à Oullins. Mais je vois plus de points négatifs que de points positifs. Encore désolé mais je ne le pleurerai pas non plus. Peut-être qu'un autre aurait fait pire mais pour l'instant à part quelqu'un qui n'aurait rien fait durant son mandat je n'arrive pas à imaginer qqu faisant pire.
Avatar de l’utilisateur
dedale
Passager
Messages : 331
Inscription : 02 Mai 2013, 09:24:38
Localisation : lyon, garibaldi

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar dedale » 28 Mars 2014, 15:02:31

La question est : est ce qu'avoir quelqu'un d'autre que Rivalta changera réellement les choses? Je ne m'y connais pas assez en politique lyonnaise pour pouvoir juger mais je n'en suis pas foncièrement convaincu, le style évoluera peut-être mais pas le fond. M'enfin, on verra bien.
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4482
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar amaury » 28 Mars 2014, 16:15:58

Le Président a forcément un peu de pouvoir et s'il veut quelque chose, il doit bien arriver à le faire passer. Certes. ;) Mais il n'est pas non plus tout seul ! Tout mettre sur le dos de B. Rivalta, c'est pas normal. C'est une équipe. :police: S'il n'y a que lui qui change mais que le reste de l'équipe est identique, je ne suis pas sûr que les fondamentaux changent.

Et pour revenir sur un truc que je viens de lire deux fois : qui croit que le SYTRAL a regardé la situation du métro D se dégrader avec les impacts que ça a sur l'électorat en se tournant les pouces ? :o

Nanar a suivi attentivement les compte-rendus des comités syndicaux du SYTRAL. D'une part, je pense qu'il sait depuis combien d'années le SYTRAL s'est penché officiellement sur la question et les raisons complexes qui font que "allonger les rames", en fait, c'est pas si simple. ça parait tout bête mais quand ça entraine de reprendre le pilote automatique parce que les rames ne sont plus produites, c'est une autre paire de manches et surtout, pas les mêmes délais et pas les coûts qu'on imaginerait... ::) Et dans le même temps, on a des problématiques de matériel à gérer avec l'extension de la ligne B, avec le renouvellement à venir des MPL75... On aurait pu prendre les choses séparément et changer le pilote automatique de la ligne D, racheter du matériel et repousser à plus tard la question des MPL75. ça ne me semble pas une gestion saine des fonds publics...
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Didier 74 » 28 Mars 2014, 18:18:59

lyoncapitale.fr, 28 mars
Pourquoi Collomb est (encore) venu au secours de Rivalta

La seule sortie de Gérard Collomb hors Lyon fut pour Vénissieux, jeudi soir. Moins pour soutenir Lotfi Ben Khelifa que pour tenter de sauver Bernard Rivalta qui risque de perdre la présidence du Sytral dès dimanche. C’est pour lui qu’il a passé quelques coups de fil mardi. Récit et analyse.

La présidence du Sytral se joue ce dimanche à Vénissieux. Si la liste socialiste, présente au second tour, venait à réaliser moins que la moitié du score de Michèle Picard (PCF) et que Christophe Girard (droite) se situait devant, Bernard Rivalta n'irait pas siéger au Grand Lyon ni, par là même, au Sytral (1). Il laisserait ainsi vacante sa présidence. Le scénario n'a rien de farfelu : dimanche dernier, Lotfi Ben Khelifa (15,8%) était nettement distancé par la maire communiste (30,7%) et par l'opposant de droite (22%). Le candidat socialiste a calculé qu'il lui faudrait 2200 à 2300 voix pour sauver Rivalta – il en a recueilli 1934 au premier tour.

Collomb à Passi : les conditions de Picard sont toutes acceptées
Le président du Sytral, inquiet, s'est démené pour sauver sa peau. Il s'est notamment invité à la table des négociations d'entre-deux tours, entre Picard et Ben Khelifa, alors qu'il ne faisait pas partie des discussions ces derniers mois. "Je lui ai demandé de venir avec moi", corrige Lotfi Ben Khelifa. "C'est un homme compétent, il nous a apporté beaucoup à Vénissieux", argue-t-il. Une fusion des listes aurait sauvé Rivalta. Durant le bras de fer, les socialistes ont proposé à la municipalité sortante une répartition des postes à la proportionnelle des résultats (1/3 PS, 2/3 PCF). Mais les communistes ont voulu biffer quelques noms de la liste PS, notamment les membres du MoDem. Un casus belli. "Je n'ai pas à subir les caprices des communistes", s'est rengorgée la tête de liste socialiste, qui n'a "pas voulu aller à la gamelle". À ses côtés, Rivalta n'aurait pas tenté d'infléchir sa position.

C'est alors que les positions des uns et des autres se crispaient que Gérard Collomb est entré en piste, venant une fois de plus à la rescousse de son vieux compère. Lundi, le candidat socialiste à Vénissieux avait déjà reçu un coup de fil de David Kimelfeld l'invitant à engager des négociations avec la maire. Mardi, voyant que les discussions patinaient, le maire de Lyon a pris son téléphone pour joindre Michèle Picard (photo ci-contre). En vain : la communiste n'a pas décroché. Collomb a alors appelé Martial Passi, maire PCF de Givors, pour qu'il lui fasse la commission. "Il nous a dit que toutes nos conditions étaient acceptées, relate un communiste vénissian. Mais c'était trop tard, la liste était déjà déposée en préfecture."

Collomb espère “un grand élan” en faveur de Rivalta
Résigné à voir ces deux listes de gauche s'affronter, Gérard Collomb est venu soutenir la liste PS jeudi soir. Il faut souligner que l'unique sortie du maire de Lyon hors de sa ville, cette semaine, n'a pas été pour Bron, Rillieux ou Décines – malgré des risques de basculement – mais bien pour Vénissieux. Mercredi, lors d'une balade urbaine, il avait déclaré : "J'espère qu'il y aura un grand élan pour qu'il [Rivalta, ndlr] soit élu. C'est quelqu'un qui a mené une grande politique", concédant que l'intéressé "peut avoir un caractère vif". "Je lui tire mon chapeau", pour son bilan, a-t-il lancé. Du marché public pipé de 2010 aux indemnités indûment perçues, le maire de Lyon lui a toujours trouvé mille excuses.

Ce soutien indéfectible laisse nombre de socialistes pantois, et relève de l'énigme, tant le président du Sytral, hargneux et belliqueux en réunions publiques, soulève des oppositions aux grands projets d'agglomération. "C'est moi qui ai le micro, je parlerai toujours plus fort que vous", avait-il ainsi lancé à des opposants du Grand Stade, pour mieux les rabrouer.

“La vision politique est portée par Collomb, Rivalta la met en application”
Un argument revient souvent en faveur de cet ingénieur de formation : “C’est un technicien hors pair.” À vous réparer de ses propres mains une micheline défaillante ! "Il a une compétence technique exceptionnelle, et Collomb est fidèle en amitié, décrypte-t-on au cabinet du maire. De toute façon, la vision politique est portée par Gérard Collomb. Rivalta la met en application." "Il a toujours respecté la prééminence de Collomb", confirme un adjoint lyonnais.

De ce point de vue, l'obligé Rivalta est irréprochable. C'est ainsi que le président de l'agglomération a demandé à son exécutant de s'asseoir sur le plan de déplacements urbains, la feuille de route du Sytral, pour desservir le futur stade des Lumières. Le président du Sytral s’est empressé de prolonger le T2 vers Eurexpo, de préparer une fourche du T3 vers le complexe sportif. Les usagers du C3, eux, devront prendre leur mal en patience…

Malgré ses réserves personnelles, Bernard Rivalta a aussi reconduit Keolis comme exploitant des transports, suivant l'avis de Gérard Collomb. Lors de la campagne, alors que le candidat Collomb avait lancé son projet de nouveau métro dans le 5e arrondissement, il lui a aussitôt servi des argumentaires. Le président du Sytral sait tenir la barre, résistant par exemple à un gros conflit social à l'automne 2009 pour améliorer le fonctionnement des lignes de bus (Atoubus). "Quand il dit que quelque chose va se faire à telle date, ça se fait à telle date. Je crois qu’on a besoin de Bernard Rivalta et que les électeurs de Vénissieux devront réfléchir dimanche", nous a déclaré ce vendredi Thierry Philip. Son professionnalisme, ses compétences compensent-elles ses piètres qualités humaines ?

“Je croise les doigts pour qu’il perde”
"Personne, en dehors de Gérard Collomb, ne regrettera Rivalta, avance Frédéric Vermeulin, l'ex-secrétaire de section PS à Villeurbanne. C'est à cause d'hommes tels que lui que la politique a une si mauvaise image, malgré les milliers d'élus intègres et sincères qui font leur maximum. Il représente à peu près tout ce qu'on peut trouver de plus méprisable en politique. Je suis socialiste et je croise les doigts pour qu'il perde." Le Villeurbannais, qui parle en son nom personnel, traduit bien le ressentiment de socialistes à l'endroit de leur ex-élu qui ne s'est jamais acquitté de ses cotisations au parti. Frédéric Vermeulin se rappelle un repas de plein air organisé à Villeurbanne. Les militants s'affairaient autour de tables montées à l'aide de tréteaux. Rivalta, lui, avait sorti ses clubs de golf pour taquiner ses balles. "Il n'avait dit bonjour à personne. Il voulait nous montrer qu'il n'était pas de notre monde. Pour moi, ce n'est pas un homme de gauche", maugrée le Villeurbannais. Les électeurs de gauche, Rivalta en aura pourtant bien besoin, dimanche.

(1) À ce jour, Bernard Rivalta est le premier socialiste homme sur la liste des élus “fléchés métropole”. Lotfi Ben Khelifa, tête de liste, ne peut être légalement conseiller communautaire puisqu’il est salarié du Grand Lyon.

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon ... de-Rivalta
nanar
Passager
Messages : 8922
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar nanar » 28 Mars 2014, 18:49:17

Salut

amaury a écrit :Le Président a forcément un peu de pouvoir et s'il veut quelque chose, il doit bien arriver à le faire passer. Certes. ;) Mais il n'est pas non plus tout seul ! ...Tout mettre sur le dos de B. Rivalta, c'est pas normal. C'est une équipe.

On est d'accord, c'est une équipe ... de deux.

S'il n'y a que lui qui change mais que le reste de l'équipe est identique, je ne suis pas sûr que les fondamentaux changent.

Mais si l'autre de l'équipe perd le Gd Lyon ... ::)

Et pour revenir sur un truc que je viens de lire deux fois : qui croit que le SYTRAL a regardé la situation du métro D se dégrader avec les impacts que ça a sur l'électorat en se tournant les pouces ?
......
une gestion saine des fonds publics

Ce qu'on reproche surtout (aux deux de l'équipe) c'est de privilégier des km de trams imprévus au lieu des axes forts recensés depuis 12/15 ans et leur mépris manifeste des gens.

A+
Avatar de l’utilisateur
albert liet
Passager
Messages : 165
Inscription : 17 Oct 2013, 17:28:15
Localisation : lyon

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar albert liet » 28 Mars 2014, 19:01:20

Rivalta ? La personne a qui l'on doit la MPA, les portiques, Atoubus, les bétaillères sur MD au lieu de penser à agrandir les rames, une C3 inter-minable (longueur et peu adaptée au trafic passagers), un système d'affichage du temps d'attente qui passe son temps à indiquer tout sauf (presque sauf) les temps d'attente ? J'ai beau honnêtement chercher, je ne trouve pas ce qu'il a pu faire de bien.

Je pense qu il a sauvé le trolleybus a lyon.
Avatar de l’utilisateur
chris
Responsable Planning des sorties
Messages : 3924
Inscription : 09 Jan 2005, 17:51:01
Localisation : Lyon 9
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar chris » 28 Mars 2014, 19:12:40

Le président Chirac déclarait au sujet de l'un de ses ministres "Je décide et il exécute".

On est un peu dans le même rapport entre Collomb et Rivalta....
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12693
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar BBArchi » 28 Mars 2014, 19:16:52

...Un argument revient souvent en faveur de cet ingénieur de formation : “C’est un technicien hors pair.” À vous réparer de ses propres mains une micheline défaillante ! "Il a une compétence technique exceptionnelle...


Dont acte.

Il y aurait besoin de quelques bras complémentaires, dans les ateliers, si j'ai bien compris... ;D


Totalement, HS, et ceci étant, pour moi, une micheline, c'est un autorail dont la particularité est de rouler sur des pneus. Genre, le métro. ;D
Les rares exemplaires ont roulé dans les années... houla. :o Y'a longtemps !
Très confortable.

Et si vous voulez en savoir plus sur la dernière en état de rouler... c'est là : http://www.youtube.com/watch?v=g93SAP_VRqc
Et il y en a encore une autre en France... pour voir de plus près : http://www.youtube.com/watch?v=yt756OTpSKI
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4482
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar amaury » 28 Mars 2014, 20:43:41

@Nanar : Je ne parlais que de la problématique de l’allongement du métro D et les conséquences en cascade. Je ne suis pas là pour défendre B. Rivalta ! Quitte à dire du mal de son bilan, autant le faire sur des bases objectives (la problématique du Grand Stade en est une bonne ;)).
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
Auron
Passager
Messages : 1301
Inscription : 18 Juil 2007, 18:01:51
Localisation : Lyon 5
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Auron » 29 Mars 2014, 00:20:42

HAB69 a écrit :Si le prolongement de MB à Oullins.

Il me semble que c'était prévu bien avant Rivalta au Sytral
Conducteur de train à Lyon Perrache...
Et heureusement, je ne traîne plus à Chambéry... :uglystupid2:
pierrot.42
Passager
Messages : 226
Inscription : 27 Août 2010, 16:36:05

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar pierrot.42 » 29 Mars 2014, 09:19:20

Auron a écrit :
HAB69 a écrit :Si le prolongement de MB à Oullins.

Il me semble que c'était prévu bien avant Rivalta au Sytral

Oui mais il aurait pu ne pas le faire :)
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar phili_b » 29 Mars 2014, 09:49:27

pierrot.42 a écrit :
Auron a écrit :
HAB69 a écrit :Si le prolongement de MB à Oullins.

Il me semble que c'était prévu bien avant Rivalta au Sytral

Oui mais il aurait pu ne pas le faire :)

::)
Mouais comme Chris et Amaury le disent, il ne décide pas de tout. Avec Collomb il joue le méchant flic et le gentil flic. En plus il y a un certain nombre de décision qui se prennent en votant au Sytral. Qu'on le critique pour le salaire qu'il s'est attribué, alors qu'il n'y avait pas le droit, pour son caractère, ou pour la direction qu'il donne, puisqu'en fait c'est surtout là dessus qu'on peut le critiquer. Mais il ne faut pas non plus lui donner tout les défauts de la terre. Dans la même configuration (composition électorale du Grand Lyon et par conséquent du Sytral) avec une autre personne ça aurait donné la même chose. A mon avis être président du Sytral ce n'est pas une sinécure.

Et typiquement le prolongement du métro B je doute que ça soit un truc qui se décide dans son coin.
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4482
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar amaury » 30 Mars 2014, 12:26:24

Parfaitement d'accord avec phili_b ! :)
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
FORET
Passager
Messages : 498
Inscription : 16 Nov 2012, 22:35:54

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar FORET » 30 Mars 2014, 13:07:21

D'accord également. Mr Rivalta est ce qu'il est mais au SYTRAL il n'est pas seul.......
RayanUto
Passager
Messages : 105
Inscription : 10 Nov 2011, 21:23:21
Localisation : Lyon

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar RayanUto » 30 Mars 2014, 21:44:08

Michèle Picard (PCF) : 37,6%
Christophe Girard (divers droite) : 29,9%
Lotfi Ben Khelifa (PS) : 21,7%
Yvan Benedetti (ext. droite) : 10,8%

Qui veut dire que Rivalta n'est pas réélu au poste du Sytral ?
Avatar de l’utilisateur
Auron
Passager
Messages : 1301
Inscription : 18 Juil 2007, 18:01:51
Localisation : Lyon 5
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar Auron » 30 Mars 2014, 21:50:11

Si hélas >:(
Conducteur de train à Lyon Perrache...
Et heureusement, je ne traîne plus à Chambéry... :uglystupid2:
Avatar de l’utilisateur
chris
Responsable Planning des sorties
Messages : 3924
Inscription : 09 Jan 2005, 17:51:01
Localisation : Lyon 9
Contact :

Re: Quel avenir pour le SYTRAL ?

Message non lupar chris » 30 Mars 2014, 22:10:27

Non, il est juste réélu au Grand Lyon pour l'instant.

Pour la présidence du Sytral, ça va dépendre essentiellement de la majorité qui va sortir au Grand Lyon.

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], Linkinito et 54 invités

cron