Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
Momox de Morteau
Passager
Messages : 689
Inscription : 14 Oct 2006, 10:57:19
Localisation : Luynes (Indre et Loire-France)
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Momox de Morteau » 18 Sep 2018, 20:47:26

Un article de Ville Rail et Transports donne un chiffre de trolleybus commandés encore plus important :

" Quelque 150 trolleybus nouvelle génération remplaceront ainsi des bus thermiques grâce à leur système de recharge sur 60 % du trajet permettant de rouler sans ligne aérienne de contact sur l’itinéraire complet. Une demi-douzaine de lignes sont concernées, dont certaines passeront en trolleybus articulés afin d’augmenter leur capacité. Par ailleurs, une centaine de bus 100 % électriques feront leur apparition sur le réseau de surface. "

https://www.ville-rail-transports.com/l ... lectrique/
Avatar de l’utilisateur
Patafix
Passager
Messages : 3843
Inscription : 08 Oct 2006, 19:34:33
Localisation : Europe

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Patafix » 18 Sep 2018, 21:33:04

Salut,

La question a un million: je vois que les résultats ou peut être même l'appel d'offre tout court vh n'est pas lancé/ connu, mais a t on raisonnablement une chance de voir du matériel autre que de l'Iveco avec ce cahier des charges qui n'est pas du thermique ???

Le fait qu'Iveco communique en ce sens (sur son trolley IMC) peu avant l'annonce du Sytral ne sent peut être pas très bon ...


D'ailleurs, l’IMC d'un trolley se calcule t elle comme pour un humain, à partir du poids (en kg) divisé par la taille (en m) au carré ?
C'est nul, je n'ai pas pu me retenir ...
Ma Toyota mon Karosa est fantastique !
yanns040586
Passager
Messages : 1237
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 18 Sep 2018, 21:43:26

Oui, mais il ne faut pas prendre la hauteur, mais la longueur ;)
Avatar de l’utilisateur
Alain
Passager
Messages : 461
Inscription : 21 Déc 2006, 22:42:19
Localisation : Chambéry (et souvent dans les TER ou sur T4)
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Alain » 18 Sep 2018, 22:40:20

yanns040586 a écrit :Les trolleybus sont inclus dans les bus ;)
J'ai tendance à pas être clair : 1000 bus dont 200 trolleybus

Oui, donc 200 / 1000 = 20 %
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4354
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar amaury » 18 Sep 2018, 23:17:50

@yanns040586 : J'ai relu le doc. Effectivement, à la première lecture, on voit écrit "Caractéristiques des différents modèles de bus propres standards pour le réseau TCL". Il s'agirait donc de standards. Mais en-dessous, on précise bien "standard" uniquement pour les BioGNV et hydrogène. Du coup, deux hypothèses sont envisageables (standard ou moyenne entre standard et articulé). Peut-être que si on n'est vraiment pas sûr du coût, on met un montant approximatif sans plus de détails... ^-^
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
yanns040586
Passager
Messages : 1237
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 19 Sep 2018, 08:05:47

@alain : au temps pour moi, je sais pas pourquoi, mais faut croire que, quand j'écris 200, je pense 250 :-[
Vu mon niveau mathématique, j'ai pas de meilleure justification :crazy2:
Avatar de l’utilisateur
Topolino
Passager
Messages : 1348
Inscription : 11 Nov 2004, 23:05:38
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Topolino » 19 Sep 2018, 11:35:57

Excellente nouvelle que ce retour en grâce du trolleybus :) Espérons que d'autres villes s'en inspirent !

Un regret toutefois : le SYTRAL a-t-il définitivement abandonné la piste du trolleybus bi-articulé ?
On avait pourtant là l'occasion d'augmenter le débit des lignes très chargées sans investissement d'infrastructures. Et ce ne sont pas les offres de matériel roulant qui manquent, entre les Van Hool AGG300, les Swisstrolley et autres Solaris...
nanar
Passager
Messages : 8553
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar nanar » 19 Sep 2018, 12:21:46

Salut

Il l'a effectivement abandonné pour l'instant (c'est à dire à horizon de fin du prochain mandat 2026 je pense).
Au delà,... who knows ?

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
yanns040586
Passager
Messages : 1237
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 19 Sep 2018, 13:51:23

Le Sytral semble privilégier le gain de capacité sur C13 plutôt que celui sur C3.
Étant donné que la section problématique est sur tout vers le centre de mon point de vue de non-villeurbannais, je pense que le fait de n'avoir que des articulés permettrait de lisser les montées/descentes. Au lieu d'un bi-articulé puis un standards, il me semble plus intéressant d'avoir deux articulés qui se suivent.
Mais bien sûr, vous m'objecterez qu'il vaut mieux C3 en bi-articulés ET C13 en articulés

Puis, soyons vaches, les quais seraient-ils assez longs pour accueillir deux bi-articulés en cas de train de trolleys ? ;D

Restera à mettre des articulés sur les C11 et C14 et on sera bon sur le parcours de C3 !
Avatar de l’utilisateur
Alain
Passager
Messages : 461
Inscription : 21 Déc 2006, 22:42:19
Localisation : Chambéry (et souvent dans les TER ou sur T4)
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Alain » 19 Sep 2018, 20:00:13

yanns040586 a écrit :@alain : au temps pour moi, je sais pas pourquoi, mais faut croire que, quand j'écris 200, je pense 250 :-[
Vu mon niveau mathématique, j'ai pas de meilleure justification :crazy2:


@yanns040586 : Tu peux t'en tirer en dirant que 200 trolleybus, cela fait 25% des 800 autobus, le total restant à 1000 ;)
Pp87
Passager
Messages : 165
Inscription : 13 Oct 2011, 21:49:50

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Pp87 » 23 Sep 2018, 10:00:42

Article de BFMTV (Frédéric Bergé), le 22/09/2018

https://www.bfmtv.com/economie/a-saint-etienne-et-limoges-le-trolleybus-s-offre-une-seconde-jeunesse-1522067.html

À Limoges et Saint-Étienne, le trolleybus s'offre une seconde jeunesse

Image

Alors que Limoges commande des trolleybus rechargeant leurs accumulateurs en roulant, ce qui les affranchit (en partie) des caténaires, Saint-Étienne a lancé un appel d'offres pour 22 modèles à batteries. Une alternative aux bus électriques pour les réseaux de trolleybus existants.

En France, les quelques réseaux publics de trolleybus encore en service, à Saint-Étienne, Limoges ou Lyon, voient leur avenir s'éclaircir grâce aux batteries embarquées. Les accumulateurs apportent un renouveau à ces véhicules électriques avant l'heure, avec leurs caténaires déployés dans les centres urbains, à l'heure où le bus électrique tente nombre de collectivités.

L'agglomération de Limoges, au réseau de trolleybus le plus important de France (avec ses cinq lignes en service, 31 véhicules et 32 km de lignes électrifiées), a décidé d'opter pour une nouvelle génération de ces véhicules articulés. Les batteries de stockage d'énergie leur permettront de s'affranchir partiellement de leurs caténaires sur certaines portions de ligne.
Les trolleybus à batterie seront livrés à Limoges en 2019

La collectivité de la Nouvelle Aquitaine a choisi le constructeur européen Iveco Bus à qui elle a passé commande de deux trolleybus articulés. Son modèle Crealis (140 passagers maximum) sera équipé d'une chaîne de traction d'origine Skoda Electric, incluant des batteries de stockage d'énergie, dans le cadre du partenariat industriel noué entre les deux industriels.

Leur livraison doit intervenir au printemps 2019 faisant de Limoges le premier réseau français exploitant des trolleybus avec la technologie In Motion Charging (IMC). Grâce à elle, la recharge des batteries embarquée s'effectue en roulant. Ainsi doté, le trolleybus peut circuler hors du réseau de caténaires qui assure habituellement son alimentation électrique, sur une distance maximale de 10 à 15 km.

Image

Pour les collectivités, cette technologie prolonge l’exploitation de leurs lignes de trolleybus sur des trajets qui ne sont pas intégralement électrifiés, de manière permanente ou en cas de déviation temporaire due à des travaux.

Ces véhicules apportent aussi aux rares collectivités françaises encore dotées de flotte de trolleybus, une alternative aux bus 100% électrique, solution qui est a priori moins onéreuse que ces derniers, à cause du prix élevé des puissantes batteries qui leur sont nécessaires.

Saint-Étienne lance un appel d'offres pour 22 trolleybus

Si Limoges sera la première agglomération française à exploiter en 2019 ces véhicules de nouvelle génération, Saint-Étienne Métropole lui emboîte le pas. La cité du Forez, qui exploite un seule ligne de trolleybus, a lancé durant l'été 2018 un appel d'offres pour la fourniture de 22 véhicules de 12 mètres de long, dotés de batteries à technologie IMC similaire, se rechargeant en roulant, pour s'affranchir en partie de l'alimentation par les caténaires.

Ces choix effectués par deux grandes agglomérations portent en eux une forme de renaissance du trolleybus, alors que l'autobus électrique et ses batteries bien plus volumineuses n'a pas encore conquis nos centres urbains.

Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 305
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 23 Sep 2018, 10:28:53

"Alors que Limoges commande des trolleybus rechargeant leurs accumulateurs en roulant, Saint-Étienne a lancé un appel d'offres pour 22 modèles à batteries. Une alternative aux bus électriques pour les réseaux de trolleybus existants."
J'arrive pas très bien à saisir la nuance !
C'est la même chose non ?
où alors à St Etienne ils ont des trolleybus à batteries qui ne se chargent qu'à l'arrêt ?
yanns040586
Passager
Messages : 1237
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 23 Sep 2018, 11:02:01

L'agglomération de Limoges, au réseau de trolleybus le plus important de France (avec ses cinq lignes en service, 31 véhicules et 32 km de lignes électrifiées)

C'est pas tout à fait faux, parce que, actuellement, on en voit pas beaucoup sur les routes, des trolleys lyonnais. Mais sinon, c'est pas très vrai tout ça. ni en terme de longueur du réseau, ni en terme de nombre de ligne, ni en terme de parc...

Ces véhicules apportent aussi aux rares collectivités françaises encore dotées de flotte de trolleybus, une alternative aux bus 100% électrique, solution qui est a priori moins onéreuse que ces derniers, à cause du prix élevé des puissantes batteries qui leur sont nécessaires.

Ça, sa veut dire qu'ailleurs, c'est mort pour le trolley ?
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 305
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 23 Sep 2018, 11:46:51

yanns040586 a écrit :
Ça, sa veut dire qu'ailleurs, c'est mort pour le trolley ?

Pas forcément. Ce qui est rédhibitoire pour les élus ce sont les grosses installations aériennes style croisement, aiguillages.
Avec la technologie IMC on peut envisager de simples bifilaires sans aiguillages ni croisements (ces zones étant traversées sur batteries)...
Avatar de l’utilisateur
Agora
Passager
Messages : 309
Inscription : 18 Nov 2004, 21:45:45
Localisation : Saint-Etienne et Toulouse
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Agora » 23 Sep 2018, 18:21:40

Doktor Villamos a écrit :
yanns040586 a écrit :
Ça, sa veut dire qu'ailleurs, c'est mort pour le trolley ?

Pas forcément. Ce qui est rédhibitoire pour les élus ce sont les grosses installations aériennes style croisement, aiguillages.
Avec la technologie IMC on peut envisager de simples bifilaires sans aiguillages ni croisements (ces zones étant traversées sur batteries)...


Je pense qu'avec la technologie IMC on va voir arriver ce qui se passe dans pas mal de ville avec le Tram. L'utilisation du trolley avec LAC en périphérie et une fois arrivée en centre ville on passe en mode batterie pour ne pas défigurer les centres un peu comme avec les réseaux de tram qui utilisent l'APS ou le mode autonomie sur Batterie. Donc je pense que pas mal de ville vont s'intéresser au trolley 2.0 surtout face aux bus électrique qui ne sont pas encore tout a fait au point notamment a cause de l'autonomie.
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 305
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 24 Sep 2018, 09:36:48

Agora a écrit :. Donc je pense que pas mal de ville vont s'intéresser au trolley 2.0 surtout face aux bus électrique qui ne sont pas encore tout a fait au point notamment a cause de l'autonomie.

Ton trolley 2.0 qui risque plutôt d'évoluer vers un "panto bus" apte à passer de la LAC à l'autonomie en cours de marche, ce qui n'est pas le cas du trolley à perches...
Avatar de l’utilisateur
Agora
Passager
Messages : 309
Inscription : 18 Nov 2004, 21:45:45
Localisation : Saint-Etienne et Toulouse
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Agora » 24 Sep 2018, 10:00:41

Doktor Villamos a écrit :
Agora a écrit :. Donc je pense que pas mal de ville vont s'intéresser au trolley 2.0 surtout face aux bus électrique qui ne sont pas encore tout a fait au point notamment a cause de l'autonomie.

Ton trolley 2.0 qui risque plutôt d'évoluer vers un "panto bus" apte à passer de la LAC à l'autonomie en cours de marche, ce qui n'est pas le cas du trolley à perches...


Alors ce n'est pas Mon trolley et si tu regarde ce qui se propose chez Iveco Solaris et autres justement c'est bien cette technologie. d'ailleurs Limoges à commander si tu regardes un peu plus haut les liens et que Saint Étienne va bientôt commander une fois qu'elle aura consulter toute les offres et que lyon est en passe de faire également.

Si tu regarde le trolley IMC peut rouler donc avec ces perches et peut aussi rouler en autonomie sans ses perches sur des sections dépourvu de LAC jusqu'à 10 ou
15 km grâce à une batterie (qui est rechargé sous LAC).
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 759
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Fontaines-sur-Saône

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Airbus » 24 Sep 2018, 10:58:51

Je rappelle que depuis les ER 100, les trolleybus disposent d'un système d'emperchemant automatique qui se fait en quelques secondes.
On peut procéder à l'emperchement à un arrêt, pendant l'échange des voyageurs montant et descendant.
Le pantographe n'est guère envisageable sur un trolleybus car on doit être relié aux phases Plus et Moins du courant et un panto risque de balayer un peu large et de relier le plus et le moins, ce qui n'est pas très bon en général ! :-)
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 305
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 24 Sep 2018, 12:25:47

Nous sommes d’accord que sur un réseau traditionnel comme Lyon avec croisements aiguillages et lignes parallèles de même sens, le pantographe est impossible à utiliser.
Maintenant , si on parle de trolley 2.o IMC c'est-à-dire avec un simple bifilaire sur une partie du parcours et aucun appareils de ligne aérienne, le panto est plus adapté, c’est d’ailleurs des pantos qu’on voit sur les camions d’autoroutes électrifiées.
Quand au balayage, ce dernier peut être évité par un guidage immatériel et dans ce cas on peut même avoir une ligne à un fil , le retour se faisant par un frotteur sur un rail central…
nanar
Passager
Messages : 8553
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar nanar » 24 Sep 2018, 12:59:31

L'avantage des perches sur le panto, c'est qu'elles tolèrent infiniment plus les écarts de la stricte route sous la LAC.
Ce qui facilite beaucoup le travail pour le conducteur, pas obligé de regarder en l'air en plus de faire attention à tout son environnement au sol.

Mais pourquoi faire simple, quand il est si facile de tout compliquer ? ^-^

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar BBArchi » 24 Sep 2018, 20:20:11

Doktor Villamos a écrit :
Quand au balayage, ce dernier peut être évité par un guidage immatériel et dans ce cas on peut même avoir une ligne à un fil , le retour se faisant par un frotteur sur un rail central


Au secours.

Le TVR revient...

"I'm back."

Image

:funny:
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
albert liet
Passager
Messages : 152
Inscription : 17 Oct 2013, 17:28:15
Localisation : lyon

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar albert liet » 25 Sep 2018, 09:53:24

Sur notre réseau lyonnais de trolleybus il reste en lignes
C 4 sauf le dimanche
C 13 NORD
C 14 souvent panaché
C 18
S 6 de temps en temps.
C est sur qu a ce train le matériel [quote][/quote]peut durer 20 ans.
Rémi
Passager
Messages : 5425
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Colombes

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Rémi » 25 Sep 2018, 09:58:23

Salut

Voilà qu'on a un système qui fonctionne depuis un siècle et on voudrait réinventer le fil à couper l'eau chaude. La perche a l'avantage évident de pouvoir se désaxer facilement et dans une proportion assez confortable. Le pantographe impose une rigidité de la trajectoire. Donc si pantographe, pour résumer un peu rapidement, on fait soit du tramway, soit des autobus à biberonnage ponctuel. Mais pas un système continu.

Ce n'est pas au moment où on a un élan vers un peu de rationalité / simplicité qu'on va se lancer dans des délires de savants fous concevant des trucs hors sol sur leur coin de table de cuisine...

La perche reste une solution simple, efficace, maîtrisée et immédiatement opérationnelle. Pourquoi vouloir faire moins bien ?

Rémi
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 305
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 25 Sep 2018, 10:44:33

BBArchi a écrit :
Doktor Villamos a écrit :
Quand au balayage, ce dernier peut être évité par un guidage immatériel et dans ce cas on peut même avoir une ligne à un fil , le retour se faisant par un frotteur sur un rail central


Au secours.

Le TVR revient...


3
:funny:

Pas vraiment la même chose !
Le TVR est un bus guidé par des roulettes sur un monorail, un système de guidage déjà dépassé à l'époque, par ailleurs les 2 rainures sont dangereuses pour les vélos.
Le retour de courant par rail central, c'est juste un frotteur comme celui du 3° rail de métro, une technique éprouvée peu chère et sans surprises et ce rail n'intervient pas sur le guidage...
Image
Avatar de l’utilisateur
TubeSurf
Passager
Messages : 1037
Inscription : 28 Sep 2005, 16:07:38
Localisation : TAS

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar TubeSurf » 25 Sep 2018, 11:03:17

Salut,

Entièrement de l'avis de Rémi: pourquoi vouloir se compliquer l'existence, augmenter les coûts à la conception, plutôt que de rester sur un système qui a fait ses preuves, alors qu'il n'y a aucun gain à attendre (plutôt l'inverse)? Au passage, c'est déjà une des tares initiales du Cristallis: trop d'innovation embarquées sur le bus injustifiées, juste 'parce qu'on sait faire'. Si l'on pouvait éviter de recommencer…
On a déjà suffisamment de promoteurs de systèmes exotiques (coucou Hyperloop et autres pods) pour ne pas complexifier inutilement des systèmes simples. (Et longue vie aux mouvements LowTech)

++
X.
Avoue travailler pour le réseau TCL.
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 759
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Fontaines-sur-Saône

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Airbus » 25 Sep 2018, 11:16:37

Entièrement en "phase" avec Rémi et Tubesurf. Ne cherchons pas à inventer le mouton à cinq pattes. On a déjà un système trolleybus éprouvé, dont le prix commence malgré tout à être élevé, visons l'efficacité technique et économique, plutôt que de discutables élucubrations qui renvoient par ailleurs à des échecs cuisants, comme le TVR !
Restons simples, et réjouissons-nous des choix effectués par les Autorités de Limoges, St Etienne et Lyon, en attendant les autres qui y viendront certainement.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar BBArchi » 25 Sep 2018, 11:55:16

Bon, ben, tout est dit... Petit détail, et non des moindres pour clôturer (à mon avis) l'idée : la barre de retour, donc métallique, donc parfaitement polie et brillante par le passage répété du frotteur, dépasse obligatoirement du sol pour fonctionner, et de plusieurs centimètres si on veut que le contact soit effectif y compris lors des mouvements de caisse transversaux (roulis), y compris avec guidage optique qui nécessite une bande de travail de quelques dizaines de centimètres.

En tant que cycliste (ayant déjà testé le franchissement des limiteurs de bande cyclables avec mini trottoir de 7cm :buck2: :crazy2: Aïeuh.) je n'ose même pas imaginer la perte d'adhérence... y compris par temps sec.
Avec le franchissement de la ligne équipée de ce système, soit à angle droit, soit avec un biais, c'est la gamelle assurée, encore plus sûrement par temps de pluie. (A titre de comparaison, les rails du tram sont déjà dangereux en eux mêmes et pourtant, ils ont la même altimétrie que la voirie...).

Quel constructeur a développé et testé en vraie grandeur ce système ? ???
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 305
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 25 Sep 2018, 12:17:58

Rémi a écrit :Salut

Voilà qu'on a un système qui fonctionne depuis un siècle et on voudrait réinventer le fil à couper l'eau chaude. La perche a l'avantage évident de pouvoir se désaxer facilement et dans une proportion assez confortable. Le pantographe impose une rigidité de la trajectoire. Donc si pantographe, pour résumer un peu rapidement, on fait soit du tramway, soit des autobus à biberonnage ponctuel. Mais pas un système continu.

Ce n'est pas au moment où on a un élan vers un peu de rationalité / simplicité qu'on va se lancer dans des délires de savants fous concevant des trucs hors sol sur leur coin de table de cuisine...

La perche reste une solution simple, efficace, maîtrisée et immédiatement opérationnelle. Pourquoi vouloir faire moins bien ?

Rémi

Entièrement d’accord sur la perche pour les réseaux historiques Lyon, Sainté, Limoges.
Pour de nouvelles lignes IMC par exemple en région parisienne la problématique est différente.
Sur des lignes comme le 163/164 qui vu leur trafic justifierait une électrification je te souhaite bonne chance auprès des élus avec tes trolleybus à perches, qui vont les ramener à ce qu’il y avait déjà jusqu’en 1964, ces gens là te descendraient en flamme sur le thème du gars » qui veut revenir à la diligence », sans compter l’opposition probable des experts RATP.
Sur un tel itinéraire, le seul moyen de faire accepter une LAC, c’est qu’elle soit la plus discrète possible, de manière à ne pas provoquer la colère des inévitables comités de riverains « contre la défiguration du Bd Bineau »
Ta LAC new look devra donc proscrire les aiguillages aériens, les croisements, et être la plus courte possible : juste sur le tronc commun 163/164 , avec éventuellement des moignons pour la recharge au terminus les parcours au-delà, étant sur batteries.
Dans ce cas on n’est plus sur la problématique de Lyon (le trolley qui fait 80 % de son parcours sous LAC), mais sur une autre problématique :
L’autobus à batteries qui effectue une toute petite partie de son parcours sous LAC, juste de quoi recharger les batteries en charge rapide : dans ce cas il faut un système plus souple que les perches: le panto peut « prendre » sortir de la ligne n’importe où, y compris en roulant (dépassement)
Par ailleurs, en ce qui concerne « la rigidité de la trajectoire » ce n’est pas à toi qui connaît bien les élus et leurs marottes que je vais rappeler que si on avait une nouvelle ligne de bus « partiellement » électrifiée par LAC, en région parisienne, ça se ferait pas à l’ancienne : on accroche des lignes transversales sur les façades et pose des bifilaires au dessus de la chaussée inchangée et qui garde ses pavés et ses rails de tram désaffectés et hop le tour est joué !

Non, et je suis le premier à le déplorer, mais tu sais très bien que l’opération ne pourrait se faire que lors d’une ronflante « Opération de rénovation de l’environnement urbain » avec aménagement de pistes pour les circulations douces, plantation d’arbres et support de LAC design.
Dans ce cas, il n’y a aucune chance que ton bus électrique se retrouve à l’ancienne dans la circulation (là où les perches seraient utiles), mais il se retrouvera bel et bien sur un site propre dédié et assigné à une trajectoire fixe.
Je suis comme toi, j’aime bien les perches, j’habite sur l’itinéraire d’un bus qui fait du 30 de moyenne et qu’on va mettre à grand frais en site propre, pour un bénéfice nul ,sur cet itinéraire fluide.
Mais tu l’as toi même écrit, il y a quelques années dans ce même topic les décisions des élus sont rarement rationnelles !
En Région Parisienne la problématique n’est pas la même qu’à Lyon et si on veut revoir des LAC sur certains itinéraires, elles ne seront acceptées par les élus qu’à l’occasion d’une opération de « requalification de la voierie » peut être superflue, mais qui leur permettra de vanter leur politique auprès de leurs électeurs sur brochures en papier glacé, et c’est sûr qu’un véhicule à l’aspect nouveau (pantobus) passera mieux que, ce que les électeurs moyens appellent (à tort bien sûr) Trop Laid Bus
Rémi
Passager
Messages : 5425
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Colombes

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Rémi » 27 Sep 2018, 16:10:59

Salut

Rien à voir et beaucoup de pré-supposés. Moi je n'ai qu'une certitude : il est parfaitement possible de rendre discrète la LAC d'un trolleybus. Le mode de captage, ce n'est pas le sujet.
En revanche tu sous-estimés complètement l'impact d'une solution par pantographe. La rigidité de la trajectoire est consubstantielle au pantographe et à la dissociation du positif et du négatif. J'ajoute que ce qu'on voit pour le laboratoire des camions électriques est bien plus lourd qu'une simple bifilaire de trolley.
Et ce que tu suggères, c'est le TVR de Caen : tu additionnes les inconvénients du rail et du pneu. Stop !!!!!!

Rémi
nanar
Passager
Messages : 8553
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar nanar » 27 Sep 2018, 16:41:00

Finalement la conclusion qu'on pourrait tirer de ces derniers échanges, c'est que :
- le trolleybus ordinaire à perches, sous bifilaires, c'est quelque chose de normal, allant de soi, pour les lyonnais qui le côtoient tous les jours (j'y fais encore davantage attention depuis que cette conversation a commencé)
- ailleurs, même pour quelqu'un qui aime les TC et connaît les trolleybus (comme DV), c'est déjà bien moins "naturel".

Alors imaginez les réactions des français ordinaires (puisqu'il en faut ben d'un peu partout, tout le monde peuvent pas être de Lyon"), imaginez le fantastique saut mental qui leur (ingénieurs, techniciens, élus décideurs et d'opposition, riverains, citoyens lambda) sera nécessaire pour franchir cet abîme de préjugés. 8)

D'autant qu'un trolleybus, c'est avant tout un bus : vite blindé, secoué et tressautant, coincé dans les bouchons aussi souvent qu'un thermique.
Il n'a même pas les avantages de douceur de roulement, capacité, site propre qu'on a pu conférer au tramway ferroviaire pour assurer son renouveau.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
yanns040586
Passager
Messages : 1237
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 27 Sep 2018, 17:45:57

C'est pour cela que le trolleybus moderne ne se développera que s'ils est pratiqué sur un site propre, ou sur voies réservées à la rigueur et que les élus ne risqueront pas de les redéployer sur des lignes classiques, au moins dans un premier temps. Le "saut" mental à faire sera aidé grâce à un apport de qualité de service. Typiquement, on peut imaginer appliquer le mode trolley au projet de Clermont-Ferrand pour ses lignes B et C...

Et puis, une fois les habitudes prises, et le "traumatisme" passé, on le déploie sur les lignes qui ont des troncs communs avec ces BHNS pour développer le réseau, lentement mais sûrement...

puis, quand il sera devenu aussi courant de parler de trolley que de tram, les autres trouveront cela moins exotique et pourraient même se laisser tenter...
Avatar de l’utilisateur
Topolino
Passager
Messages : 1348
Inscription : 11 Nov 2004, 23:05:38
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Topolino » 27 Sep 2018, 18:02:37

... et surtout, si on va jusqu'au bout du concept en privilégiant les trolleys bi-articulés.

Sur 24,7m x 2,55m, un Hess Swisstrolley est donné pour 200 passagers.

Si on aménage et optimise bien ces 63m², on devrait pouvoir y caser quasiment autant de monde que dans un tram standard comme un Citadis 302 lyonnais de 32m, et ses 255 passagers.
Il faut dire que ces tramways sont handicapés en termes d'aménagements intérieurs par une moindre largeur (2,40m), les deux cabines de conduite, les 4 articulations encombrantes, les bogies envahissants.

Soyons fous, trolley bi-articulé bien aménagé + guidage optique (pas très cher et éprouvé) + site propre bien foutu, on doit obtenir un service d'aussi bonne qualité et d'aussi bonne capacité d'un tram fer de 32m ou qu'un bidule sur pneus. De quoi donner des idées à Clermont-Ferrand ? :P
nanar
Passager
Messages : 8553
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar nanar » 27 Sep 2018, 18:15:25

La capacité du trolleybus ou bus a plancher bas est diminuée par l'énorme place qu'occupent dans la cabine les coffrages de roues (pneus), sur lesquels on ne voit quasiment jamais 4 sièges comme c'est courant en matière de tramway.

N'évoquons même pas les coffrages dans les TVR
https://c1.staticflickr.com/8/7133/8169 ... b4f0_b.jpg

Les articulations sont à peu près aussi encombrantes (ou aussi peu) sur les trams ou les trolleybus.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/ ... erieur.jpg

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
Topolino
Passager
Messages : 1348
Inscription : 11 Nov 2004, 23:05:38
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Topolino » 27 Sep 2018, 18:23:40

Oui mais un tram de 32m a 4 articulations, contre 3 pour un trolley bi-articulé. Et 6 essieux (ou plutôt 3 bogies de 4 roues) contre 4 essieux pour le bus.
Et sauf erreur de ma part, généralement la plupart des bus urbains sont aménagés avec des places assises sur les coffrages de roues.
nanar
Passager
Messages : 8553
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar nanar » 27 Sep 2018, 18:40:18

Un Citadis lyonnais (sur T1 et T2) est donné pour 201 voyageurs, et un trolley BI-articulé n'a que DEUX articulations.

Oui, tu as raison : 4 places sur les coffres dans beaucoup de bus.
Peut être pas possible si on a des moteurs roues, par contre ? (comme les cristalis, où des efforts n'ont jamais été faits pour optimiser l'espace, de toute façon)

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 305
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 27 Sep 2018, 20:37:18

Topolino a écrit :


Soyons fous, trolley bi-articulé bien aménagé + guidage optique (pas très cher et éprouvé) + site propre bien foutu, on doit obtenir un service d'aussi bonne qualité et d'aussi bonne capacité d'un tram fer de 32m ou qu'un bidule sur pneus. De quoi donner des idées à Clermont-Ferrand ? :P

Ca me parait une évidence !
Sans compter que vu les progrès des systèmes de guidage des VP (alerte et correction franchissement de ligne) on doit pouvoir se passer des pointillés du guidage optique d'il y a quinze ans (TEOR)
Et dans ce cas (guidage optique (pas très cher et éprouvé) + site propre bien foutu, excuse moi Rémi, le panto est moins sympa que les perches, mais véhicule une image plus moderne pour le péquin ou décideur lambda, et il est plus fiable malgré la rigidité de la trajectoire: mais dans le cas évoqué par Topolino (guidage optique (pas très cher et éprouvé) + site propre bien foutu) ce n'est pas gênant...
Avatar de l’utilisateur
Patafix
Passager
Messages : 3843
Inscription : 08 Oct 2006, 19:34:33
Localisation : Europe

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Patafix » 27 Sep 2018, 21:13:34

Topolino a écrit :Sur 24,7m x 2,55m, un Hess Swisstrolley est donné pour 200 passagers.


Attention aux données de capacité avancées par les constructeurs, qui doivent être basées en nain de jardin plutôt qu'en personnes réelles.
Si l'on part là dessus, deux exemples:

> Un Agora Line euro 2 (12 mètres) peut accueillir 110 personnes
> Un Citaro G euro 6 (18 mètres) dans sa meilleure config. (4 portes) peut accueillir 163 personnes

Je mets au défi quiconque d'accueillir autant de passagers en conditions d'exploitation normales (càd autrement qu'en plusieurs couches :D et en pouvant ouvrir et fermer les portes autrement qu'avec la machine à claques sécu désactivée).
Ma Toyota mon Karosa est fantastique !
Avatar de l’utilisateur
Topolino
Passager
Messages : 1348
Inscription : 11 Nov 2004, 23:05:38
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Topolino » 27 Sep 2018, 23:42:55

on dérive un peu mais il y a là un débat intéressant sur la "vraie" capacité des véhicules de TC
ça mériterait presque un sujet dédié !
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 759
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Fontaines-sur-Saône

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Airbus » 28 Sep 2018, 09:58:33

Patafix a écrit :
Topolino a écrit :Sur 24,7m x 2,55m, un Hess Swisstrolley est donné pour 200 passagers.


Attention aux données de capacité avancées par les constructeurs, qui doivent être basées en nain de jardin plutôt qu'en personnes réelles.
Si l'on part là dessus, deux exemples:
> Un Agora Line euro 2 (12 mètres) peut accueillir 110 personnes
> Un Citaro G euro 6 (18 mètres) dans sa meilleure config. (4 portes) peut accueillir 163 personnes
Je mets au défi quiconque d'accueillir autant de passagers en conditions d'exploitation normales (càd autrement qu'en plusieurs couches :D et en pouvant ouvrir et fermer les portes autrement qu'avec la machine à claques sécu désactivée).


Attention les données des constructeurs ont aussi le but de donner les limites de poids en charge, et il vaut mieux qu'elles soient plutôt "généreuses" pour ne jamais risquer la "surcharge". Ces limites de poids déterminent les forces à supporter par la structure du véhicule, les planchers, etc. Ce terme de surcharge est d'ailleurs très souvent improprement utilisé à la place on devrait plutôt parler parfois de "surnombre" quand le bus est bien tassé, encore que, là-aussi, pour être en surnombre dans un standard à + de 110 passagers, ça ne doit pas être simple !
Les normes constructeur tablent en général sur 6 personnes au m² alors que les normes de confort sont basées sur 4 au m².
Avatar de l’utilisateur
Patafix
Passager
Messages : 3843
Inscription : 08 Oct 2006, 19:34:33
Localisation : Europe

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Patafix » 28 Sep 2018, 12:29:43

Salut,

Pour le sujet sur les capacités, je continue ici viewtopic.php?f=1&t=13166 suite à la création du sujet par Topolino, cela permettra de rendre le sujet trolley au trolley ;)
Ma Toyota mon Karosa est fantastique !
Avatar de l’utilisateur
Topolino
Passager
Messages : 1348
Inscription : 11 Nov 2004, 23:05:38
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Topolino » 28 Sep 2018, 13:56:12

Doktor Villamos a écrit :
Topolino a écrit :le panto est moins sympa que les perches, mais véhicule une image plus moderne pour le péquin ou décideur lambda, et il est plus fiable malgré la rigidité de la trajectoire: mais dans le cas évoqué par Topolino (guidage optique (pas très cher et éprouvé) + site propre bien foutu) ce n'est pas gênant...


Le trolleybus à doubles perches a quand même un avantage de poids sur le trolleybus à pantographe + rail central de retour courant... il existe :)
et c'est quand même plus facile de se projeter sur un projet de TCSP lorsque la technologie est ancienne, éprouvée, fiable, avec une offre large de matériels roulants standardisés !
Rémi
Passager
Messages : 5425
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Colombes

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Rémi » 28 Sep 2018, 16:40:16

Salut

Pas d'accord sur le cantonnement du trolley aux villes déjà équipées. Quelques villes françaises y songent assez sérieusement et cela fait plus de 40 ans que les lignes aériennes y ont été démontées...

Cette manie typiquement française de vouloir réinventer en moins bien quelque chose qui fonctionne est épuisante de stupidité...

Rémi
yanns040586
Passager
Messages : 1237
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 28 Sep 2018, 18:51:29

As-tu des exemples de villes qui songent au trolley, par curiosité... saine ?
Avatar de l’utilisateur
Topolino
Passager
Messages : 1348
Inscription : 11 Nov 2004, 23:05:38
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Topolino » 28 Sep 2018, 19:19:51

Doktor Villamos a écrit :Sur un tel itinéraire, le seul moyen de faire accepter une LAC, c’est qu’elle soit la plus discrète possible, de manière à ne pas provoquer la colère des inévitables comités de riverains « contre la défiguration du Bd Bineau »


sur ce point aussi, la technologie la plus récente pourrait venir en aide des bons vieux bifilaires.
En l'occurrence, un dispositif de vérins (comme sur les Cristalis) + des caméras avec traitement d'image
pourraient assurer un déperchage/remperchage à chaque gros croisement ou bifurcation, même en roulant.

Et on pourrait ainsi se passer des disgracieux entonnoirs / aiguillages / toiles d'araignées :P
c'est toujours ça de prix pour assurer une bonne intégration des bifilaires et un minimum de contestation.
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 305
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 28 Sep 2018, 19:24:16

Topolino a écrit :
Le trolleybus à doubles perches a quand même un avantage de poids sur le trolleybus à pantographe + rail central de retour courant... il existe :)
et c'est quand même plus facile de se projeter sur un projet de TCSP lorsque la technologie est ancienne, éprouvée, fiable, avec une offre large de matériels roulants standardisés !

Mais le trolleybus à pantographe + rail central de retour courant existe aussi !
C'est au moins ça que les grotesques TVR et autres Translohr ont démontré que la technologie trolleybus à pantographe + rail central de retour courant est fiable.
Les problèmes des TVR et autres Translohr étant dus principalement à leur système de guidage obsolète.
J'ai rien contre les perches, je note simplement que je me souviens des grimaces d'un élu lorsque j'évoquais les trolleybus (style vous voulez nous faire revenir dans les années 40 à l'époque des bus à gazogène et des trolleybus !)
En revanche, il n'était pas du tout contre une sorte de Translohr avec guidage immatériel.
Et dans ce cas, on n'est pas du tout dans la technologie propriétaire brevetée, mais dans le domaine public: n'importe quel constructeur de bus peut monter les pantos et frotteurs de son choix, sans avoir de comptes et de royalties à verser à personne !
Il faut faire la part du feu, le retour du trolleybus c'est un beau rêve depuis 50 ans, mais qui a toujours échoué.
Il y a plus de chances qu'un panto bus apparaisse moins ringard aux yeux d'un décideur.
C'est peut être triste, mais c'est comme ça !
nanar
Passager
Messages : 8553
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar nanar » 28 Sep 2018, 19:47:15

Mais bien sûr que le trolleybus à pantographe + rail central de retour courant existe aussi...
Mais justement il n'a (assez mal) fonctionné qu'en rajoutant un système de guidage grotesque qui s'est assez rapidement révélé obsolète et coûteux.

Comme par contre on n'a - que je sache - encore pas vu de technologie trolleybus à pantographe + rail central de retour courant + guidage immatériel qui soit justement fiable dans la circulation de tous les jours, on peut préférer faire confiance et promouvoir le système à perches et deux fils, dont on sait - pour le voir tous les jours - qu'il fonctionne.

J'ai rien contre les perches, je note simplement que je me souviens des grimaces d'un élu lorsque j'évoquais les trolleybus (style vous voulez nous faire revenir dans les années 40 à l'époque des bus à gazogène et des trolleybus !).

Ben oui, tu as peut être eu affaire à un bouseux d'élu : souvent ils se croient très malins et très connaisseurs et tiennent les électeurs interlocuteurs pour des demeurés.

Mais ce n'est pas parce qu'on a affaire à un bouseux décideur qu'on doit se résigner à lui offrir une solution pour bouseux. Au contraire (c'est le citoyen associatif qui parle) on se doit de combattre sa prétention à dépenser l'argent des citoyens dans son caprice de bouseux.

Si nous prenons par exemple une avenue comme celle-ci, le système à pantographe ne nécessitera qu'un fil en l'air mais toujours autant de supports verticaux et transversaux de LAC.
https://www.google.com/maps/@45.8149414 ... 312!8i6656

Circule un peu le long de cette avenue, tu verras dans le rond point situé un peu au sud-ouest (fais un demi-tour) que ces supports peuvent effectivement être disgracieux.
Mais précisément l'option trolleybus IMC permettra d'éviter cette "laideur" dans les endroits où elle heurterait le plus l'âme sensible des esthètes.
Dans les sections courantes, 4 fils ne sont pas deux fois plus "laids" que 2 fils auxquels s'ajouteraient les 2 "rails" de retour de courant au sol.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
nanar
Passager
Messages : 8553
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar nanar » 28 Sep 2018, 20:21:11

Topolino a écrit :... la technologie la plus récente pourrait venir en aide des bons vieux bifilaires.
En l'occurrence, un dispositif de vérins (comme sur les Cristalis) + des caméras avec traitement d'image
pourraient assurer un déperchage/remperchage à chaque gros croisement ou bifurcation, même en roulant.

Et on pourrait ainsi se passer des disgracieux entonnoirs / aiguillages / toiles d'araignées :P
c'est toujours ça de prix pour assurer une bonne intégration des bifilaires et un minimum de contestation.

Disons que si tu as choisi l'option trolleybus IMC tu peux dans un croisement de rues ne conserver la continuité des fils que sur le courant le plus rectiligne et le plus parcouru, et couper ceux des courants avec virages et/ou secondaires.
Tu te facilites ainsi considérablement l'intégration esthétique dans le ciel du croisement.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
Topolino
Passager
Messages : 1348
Inscription : 11 Nov 2004, 23:05:38
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Topolino » 28 Sep 2018, 20:30:34

DrVillamos > ton acharnement à vouloir défendre ici, contre vents et marée, un système de pantobus à rail central de retour courant et guidage optique qui n'existe pas, n'a jamais existé et n'existera jamais (ouf !) force l'admiration et le respect :)

Mais force est de constater que ton bidule ne tient pas debout !
Si on s'impose de construire une coûteuse plate-forme renforcée (car oui les pneus passent toujours au même endroit > orniérage etc) + un rail central continu en métal...
Eh bien autant aller jusqu'au bout et mettre un deuxième rail afin d'avoir un vrai tramway ! Au moins on ne sera pas limité en longueur et ça ne coûtera pas bien plus cher (sauf si tu es aussi brillant que les commerciaux Lohr et parviens à nous persuader du contraire :P )

Oui bien sûr, je t'entends déjà répondre qu'on peut avoir un tronc commun sous LAC, alimenté par des lignes qui arrivent de / partent vers des tronçons périphériques non équipés de LAC/Rail sur lesquels ils fonctionnent en autonomie. Mais si les véhicules fonctionnent déjà 50 ou 70% de leur temps en autonomie sur batteries... eh bien autant aller jusqu'au bout et fonctionner 100% en autonomie, dans ce cas plus besoin de LAC, pantographe et de rails !
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 305
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 02 Oct 2018, 11:56:40

Pour résumer ton argumentation :
1. Une prédiction de l’avenir bien affirmative et bien téméraire
2. Le problème de l’orniérage
3. L’affirmation qu’une plateforme tram fer « ne couterait pas plus cher »
4. « Mais si les véhicules fonctionnent déjà 50 ou 70% de leur temps en autonomie sur batteries... eh bien autant aller jusqu'au bout et fonctionner 100% en autonomie »

Sur le point 1
je remarque qu’il y a au moins 3 projets de bouts d’autoroutes électrifiées et ces 3 projets font appel à la technologie panto, plutôt que perche.
Ce choix peut paraître surprenant, les camions ainsi équipés sont très limités en débattement transversal, beaucoup plus qu’un trolleybus qui peut changer de file et effectuer un dépassement.
La raison de ce choix tient à l’évolution de la technologie : à l’époque des premiers trolleybus ces derniers ne possédaient pas de batteries ou de groupes électrogènes, il devaient donc être capable d’un grand débattement, tout en restant alimenté en permanence en électricité.
Les promoteurs des autoroutes électrifiées tiennent compte de l’évolution de la technologie et de la possibilité qu’on a maintenant de passer instantanément de l’alimentation par lignes aériennes à l’alimentation autonome (groupe électrogène ou batteries) :
Lors d’un changement de file les pantographes du camion ou de l’autocar électrique s’abaissent automatiquement et la batterie prend le relais instantanément, lorsque le camion ou l’autocar reprennent leur file de circulation, les pantographes remontent automatiquement : cette opération est impossible à réaliser à vitesse élevée avec des perches et ne peut se pratiquer qu’à des zones bien spécifiques.
Ce point 1 répond également à ta prédiction de l’avenir, bien téméraire, « et n'existera jamais »
Qu’est ce qui se passera selon toi si l’autoroute pour camions électriques voit également passer des bus autoroutiers styles Orlybus, seront-ils équipés de perches pour faire plaisir aux nostalgiques des trolleybus ?
Ou seront-ils équipés de la même manière que les camions ?
Sur le point 2
Il a été effectivement constaté de l’orniérage sur le sites propre du TVR et sur les parties en asphalte du premier site propre du Translohr de Clermont-Ferrand.
Cependant l’orniérage est un faux problème qui ne concerne que les chaussées ou voies de circulation en bitume et qui ne concerne pas celles qui sont réalisées en béton.
Je t’invite à venir voir le site propre du tramway six à Paris : il n’y a aucun orniérage !
Les chaussées ou pistes en béton (1) sont insensibles à l’orniérage et durent beaucoup plus longtemps qu’une voie de tram fer.
Cet argument n’est donc pas valide …
Sur le point trois,
tu relèves, avec exactitude, le fait qu’une chaussée ou piste de circulation en béton à un coût plus élevé qu’une piste traditionnelle en bitume, ce qui est vrai .Mais quel est le poids financier de la piste par rapport à tout le reste : acquisitions foncières, déviation de réseaux, installations de traction électriques ,centre de remisage ?

Ton raccourci : « puisque la piste en béton revient plus cher que la piste en asphalte autant passer directement à la plate-forme tram » est un peu rapide : une plate-forme pour autobus , même en béton est évidemment beaucoup moins chère qu’une plate-forme pour tramway…, car beaucoup plus simple à réaliser.

Le Translohr coûte très cher, mais ce sont surtout les frais d’achat des véhicules ( hors de prix) et les frais de fonctionnement qui sont très élevés, l’argumentation de Lohr pour ce mode de transport était précisément le coût moins élevé de la plate-forme (-30 %) ,ce qui est également vrai
A ce propos on peut remarquer qu’il y a une différence significative de coût entre la plate forme béton pour autobus (guidé ou non) et la plate-forme Translohr spécifique, qui est bien identique lors de la première phase de réalisation à une plate-forme d’autobus, mais qui nécessite en seconde phase la réalisation d’une rainure et la pose rail d’un rail spécial excessivement coûteux, car usiné et fraisé avec un profil spécial.
point 4 )
J’en arrive à ton dernier argument « Mais si les véhicules fonctionnent déjà 50 ou 70% de leur temps en autonomie sur batteries... eh bien autant aller jusqu'au bout et fonctionner 100% en autonomie, »
Tu peux recharger ta batterie à 80% en 20 minutes, donc si ton bus à 20 minutes de stationnement au terminus, pourquoi pas ?

Mais dans le cas contraire, ne crois tu pas que c’est plus malin de recharger en roulant sur les 20% de l’itinéraire qui sont électrifiés ?



(1) les pistes en béton de la ligne 4 ont été remplacées au bout de 50 ans !


Image
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 305
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 02 Oct 2018, 11:57:24

Doktor Villamos a écrit :Pour résumer ton argumentation :
1. Une prédiction de l’avenir bien affirmative et bien téméraire
2. Le problème de l’orniérage
3. L’affirmation qu’une plateforme tram fer « ne couterait pas plus cher »
4. « Mais si les véhicules fonctionnent déjà 50 ou 70% de leur temps en autonomie sur batteries... eh bien autant aller jusqu'au bout et fonctionner 100% en autonomie »

Sur le point 1
je remarque qu’il y a au moins 3 projets de bouts d’autoroutes électrifiées et ces 3 projets font appel à la technologie panto, plutôt que perche.
Ce choix peut paraître surprenant, les camions ainsi équipés sont très limités en débattement transversal, beaucoup plus qu’un trolleybus qui peut changer de file et effectuer un dépassement.
La raison de ce choix tient à l’évolution de la technologie : à l’époque des premiers trolleybus ces derniers ne possédaient pas de batteries ou de groupes électrogènes, il devaient donc être capable d’un grand débattement, tout en restant alimenté en permanence en électricité.
Les promoteurs des autoroutes électrifiées tiennent compte de l’évolution de la technologie et de la possibilité qu’on a maintenant de passer instantanément de l’alimentation par lignes aériennes à l’alimentation autonome (groupe électrogène ou batteries) :
Lors d’un changement de file les pantographes du camion ou de l’autocar électrique s’abaissent automatiquement et la batterie prend le relais instantanément, lorsque le camion ou l’autocar reprennent leur file de circulation, les pantographes remontent automatiquement : cette opération est impossible à réaliser à vitesse élevée avec des perches et ne peut se pratiquer qu’à des zones bien spécifiques.
Ce point 1 répond également à ta prédiction de l’avenir, bien téméraire, « et n'existera jamais »
Qu’est ce qui se passera selon toi si l’autoroute pour camions électriques voit également passer des bus autoroutiers styles Orlybus, seront-ils équipés de perches pour faire plaisir aux nostalgiques des trolleybus ?
Ou seront-ils équipés de la même manière que les camions ?
Sur le point 2
Il a été effectivement constaté de l’orniérage sur le sites propre du TVR et sur les parties en asphalte du premier site propre du Translohr de Clermont-Ferrand.
Cependant l’orniérage est un faux problème qui ne concerne que les chaussées ou voies de circulation en bitume et qui ne concerne pas celles qui sont réalisées en béton.
Je t’invite à venir voir le site propre du tramway six à Paris : il n’y a aucun orniérage !
Les chaussées ou pistes en béton (1) sont insensibles à l’orniérage et durent beaucoup plus longtemps qu’une voie de tram fer.
Cet argument n’est donc pas valide …
Sur le point trois,
tu relèves, avec exactitude, le fait qu’une chaussée ou piste de circulation en béton à un coût plus élevé qu’une piste traditionnelle en bitume, ce qui est vrai .Mais quel est le poids financier de la piste par rapport à tout le reste : acquisitions foncières, déviation de réseaux, installations de traction électriques ,centre de remisage ?

Ton raccourci : « puisque la piste en béton revient plus cher que la piste en asphalte autant passer directement à la plate-forme tram » est un peu rapide : une plate-forme pour autobus , même en béton est évidemment beaucoup moins chère qu’une plate-forme pour tramway…, car beaucoup plus simple à réaliser.

Le Translohr coûte très cher, mais ce sont surtout les frais d’achat des véhicules ( hors de prix) et les frais de fonctionnement qui sont très élevés, l’argumentation de Lohr pour ce mode de transport était précisément le coût moins élevé de la plate-forme (-30 %) ,ce qui est également vrai
A ce propos on peut remarquer qu’il y a une différence significative de coût entre la plate forme béton pour autobus (guidé ou non) et la plate-forme Translohr spécifique, qui est bien identique lors de la première phase de réalisation à une plate-forme d’autobus, mais qui nécessite en seconde phase la réalisation d’une rainure et la pose rail d’un rail spécial excessivement coûteux, car usiné et fraisé avec un profil spécial.
point 4 )
J’en arrive à ton dernier argument « Mais si les véhicules fonctionnent déjà 50 ou 70% de leur temps en autonomie sur batteries... eh bien autant aller jusqu'au bout et fonctionner 100% en autonomie, »
Tu peux recharger ta batterie à 80% en 20 minutes, donc si ton bus à 20 minutes de stationnement au terminus, pourquoi pas ?

Mais dans le cas contraire, ne crois tu pas que c’est plus malin de recharger en roulant sur les 20% de l’itinéraire qui sont électrifiés ?
Cordialement, ;)



(1) les pistes en béton de la ligne 4 ont été remplacées au bout de 50 ans !


Image

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 14 invités