Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 332
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 02 Oct 2018, 11:58:34

supprimé doublon
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12734
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar BBArchi » 02 Oct 2018, 12:45:22

Pour faire Lyon <> Valence par l'A7 depuis longtemps, à intervalles très réguliers et rapprochés, je vois des semis vautrés sur le coté... et en l'absence de guidage, aucune raison que cela cesse.

Il faudra des systèmes de gestion mécanique des pantos particulièrement vifs et rapides pour accompagner les mouvements divers en faisant le tri des situations et des actions à appliquer, en déterminant s'il s'agit :
> d'une opération de dépassement,
> d'un simple mouvement de caisse (transversal /longitudinal / vertical) dû à la souplesse des suspensions et à la mise en résonance par rapport à de très légères irrégularités de la couche de roulement,
> d'une manoeuvre d'évitement d'urgence avec zigzag d'une file à l'autre ou partiellement,
> d'un accident !
> d'une perte progressive de l'axe (endormissement du conducteur ou tout autre facteur de distraction dont on cause sur un autre sujet ::) >:D ),
> et des effets divers dont nous n'avons pas connaissance, puisque par principe le système n'existe pas encore en situation réelle.

La sanction est très simple. Pour prendre le seul exemple connu, le ferroviaire : tu as déjà vu des arrachages de caténaires en pleine vitesse ? Des prises de panto dans les bouts de ficelles ? 'En vrai' ou sur une vidéo ?
Pour info, le temps et le coût de réparation après la casse est assez coquet, en général. Et neutralise l'usage de la voie correspondante pendant un moment.

Donc si le système ne permet pas de gérer l'abaissement immédiat en une fraction de seconde, les problèmes sont inévitables et insolubles ; à 80 km/h, le cocktail de la distance de ligne concernée par l'angle de la trajectoire par rapport à la caténaire et la largeur des pantos me parait perdu d'avance. Le conducteur routier lambda en situation de crise (sans parler des autres situations ci dessus où il est seul responsable) sera totalement incapable de gérer le volant ET le pilotage du panto, sans vouloir faire injure au métier. Et l'IA ne sera probablement pas la réponse la plus pertinente sans admettre dans les paramètres qu'il y aura nécessairement de la casse. On rejoint ainsi la problématique des voitures autonomes et leurs questionnement cruels et triviaux : on tue le conducteur ou le piéton ? (En mode manuel, on rajoute la dimension humaine qui fait souvent que c'est le hasard et pas le savoir faire du conducteur qui limite la casse en cas d'accident)

Et puis... dans les "incidences imprévues" : quid du vol de câbles >:D ::)
Et tous ces poteaux, sagement rangés le long des voies, comme autant d'obstacles ; ils devront être protégés par des glissières de sécurité ou des GBA, sinon, c'est le hachoir.
Et le prix de tous ces poteaux, infras, sous stations, etc. Qui paye ? L'Etat ? L'utilisateur ? Avec quelles modalités ? Et la fourniture du courant, qui, comment, combien, quand ? Quid des opérateurs ? Une multitude de transporteurs en concurrence, ou bien un seul délégataire ou prestataire imposé sous forme de groupement obligatoire ?
Et pour le trafic sur la ligne fixe, ok pour le tracteur (électrique, donc) et sa remorque. Mais en dehors, quid des trajets avant et après cette section ? La desserte terminale du dernier km, ok, on reste dans la capacité de la batterie. Mais le reste du trajet sur les routes non équipées ? On change le tracteur ? Autonomie ? S'il faut dételer et changer, on ne retombe pas directement sur le grief de la rupture de charge mis en avant pour éradiquer le fret ferroviaire ?

En fait, on arriverait presque à cette contradiction que la solution serait aussi lourde que le ferroviaire et aussi peu souple, tout en se revendiquant de la liberté de mouvement du routier... :laugh:

Donc la techno présente des aspects positifs et négatifs, comme toute techno. Sorti du labo, quelle est sa pertinence pour le transport routier de masse, hors trafics captifs d'un point précis à un autre point précis, à l'image du transport de personnes sur des lignes identifiées ? ???
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 332
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 02 Oct 2018, 13:10:37

Ce n’est pas à moi de répondre à tes questions très pertinentes mais aux promoteurs de ce système.
Il s’agit de grands constructeurs ou de grands groupes de transports, j’imagine qu’ils ont mis des armées d’ingénieurs sur le concept et qu’il ne lancent pas ce concept juste pour le fun : Ils y ont un intérêt.
Tous les problèmes que tu évoques on dû être étudiés, par exemple sécurité, il y a des normes pour implanter des mats métalliques le long des autoroutes, j’imagine que ces normes sont évidemment respectées !
Idem pour les problèmes de fourniture du courant.
Il y aura un prestataire pour la fourniture du courant, ce dernier détermine son prix en fonction des investissements qu’il va réaliser et en fonction de la demande.
S’il n’y a pas de demande ou si le courant est vendu trop bon marché, il fait faillite !
Donc là aussi je pense que ces sociétés doivent sérieusement étudier le problème avant de se lancer et éventuellement elles renoncent, je ne m’en fais pas trop pour elle.
Quant au problème que tu évoques de l’arrachage des lignes de contact en cas d’accident, évidemment que cela arrivera, mais là encore on est sur un banal problème de statistiques d’assurances : ce n’est pas la même chose si ça arrive toutes les semaines que si ça arrive tous les 15 ans.
Je constate simplement qu’on est sur des électrifications de parcours très limités en longueur, probablement parce qu’on est dans une approche pragmatique (on va essayer et on va voir ce que ça va donner) et non passionnelle et irrationnelle (ça sert à rien d’essayer, c’est ridicule, il y aura des accidents, etc)
Avatar de l’utilisateur
Topolino
Passager
Messages : 1352
Inscription : 11 Nov 2004, 23:05:38
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Topolino » 02 Oct 2018, 20:46:41

Doktor Villamos a écrit :Sur le point 2
Il a été effectivement constaté de l’orniérage sur le sites propre du TVR et sur les parties en asphalte du premier site propre du Translohr de Clermont-Ferrand.
Cependant l’orniérage est un faux problème qui ne concerne que les chaussées ou voies de circulation en bitume et qui ne concerne pas celles qui sont réalisées en béton.
Je t’invite à venir voir le site propre du tramway six à Paris : il n’y a aucun orniérage !
Les chaussées ou pistes en béton (1) sont insensibles à l’orniérage et durent beaucoup plus longtemps qu’une voie de tram fer.
Cet argument n’est donc pas valide


Ah oui ? Allons donc voir sur place :P

Image

Image

Image

Image

Photos prises par moi ce 2/10/2018
Ouille ouille ça fait mal aux vertèbres >:D

Visiblement on a voulu prévenir l'orniérage en construisant la plateforme sur des dalles béton disjointes comme sur les autoroutes belges.
Le souci semble se concentrer à la jonction entre deux plaques, un point de faiblesse où ça s'affaisse, ça se fissure, ça se délite...

J'ai pris le bidule cet aprem pour voir. Ca brinquebale, ça chahute, ça grogne, ça cogne, ça grince, ça secoue, ça vibre...
les amateurs de bruitages apprécieront ! Ils en auront tout le temps vu la vitesse commerciale du machin... Et sur le pont au-dessus de la N12 le truc semble limité à la vitesse de 3km/h pour une raison étrange. Même dans les S de la gare de Nancy, le TVR va plus vite. :buck2:
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12734
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar BBArchi » 02 Oct 2018, 22:57:06

Sur Streetview, les campagnes de photos prises en 2017 et 2018 sur le prolongement vers Viroflay laissent perplexe ; moins de 2 ans après la mise en service, on observe déjà des soucis... ???

Septembre 2017, entre la station L’onde et la station Wagner :

https://www.google.fr/maps/@48.7829492, ... 312!8i6656
Fissuration franche parallèle au joint entre dalles ; défaut de portance de la couche de fondation avec affaissement = rupture de la dalle

https://www.google.fr/maps/@48.7838716, ... 312!8i6656
Dégradation de la surface de roulement, épaufrures du béton, fissurations diverses à partir des jonctions entre le dallage béton et les ‘accessoires’ métalliques

Juste après Wagner, la jonction entre les dalles présente des épaufrures sur la totalité des arêtes le long du joint
https://www.google.fr/maps/@48.7857358, ... 312!8i6656

Cela confirme ce qu'on sait de manière empirique et intuitive depuis les autostrades allemandes d'avant guerre, à savoir la pathologie des dallages béton en milieu routier qui se concentre sur les joints entre dalles et pas sur le "gros" des parties courantes. Par les joints, se pose également le problème du passage d'eau de ruissellement, qui peut stagner, et ensuite geler par températures négatives. En général, le béton n'aime pas bien et le fait savoir...

Tous les beaux dallages en béton désactivé mis en oeuvre dans l'environnement des tramways, par exemple, vont présenter graduellement cette 'patine'... Même topo en intérieur pour la mode des dallages en béton ciré : le découpage du sol en panneaux est obligatoire pour permettre au béton du dallage de 'travailler' et de perdre son eau au séchage, donc en rétrécissant, sur des axes de ruptures prédéfinis au lieu que cela se fasse à la sauvage avec des fissurations n'importe où, n'importe comment. Mais par la suite, avec les passages, l'aspirateur, les chaussures à talons, les chaises et les meubles qu'on déplace, les chocs divers, les angles des panneaux se brisent et les épaufrures s'ajoutent. :buck2:

En fait, il faudrait juste se persuader qu'il n'y a aucune solution pérenne en matière de bande de roulement pneus supportant le trafic permanent, répétitif, toujours au même emplacement au centimètre près, d'engins de plusieurs tonnes avec un comportement dynamique dans les 3 axes, combiné aux effets météorologiques... En résumé, vive le trolley hors guidage :banane: (ou à l'extrême le tram. Mais vraiment si on ne peut pas faire autrement... ::) )

Edit : pour le coté farceur, j'ai dégotté un sujet d'agrégation / concours externe, sections Génie Mécanique / Mécanique, épreuve d'analyse et e conception des systèmes de 2011, dont la lecture m'a quelque peu ... interloqué ! :o
http://cache.media.education.gouv.fr/fi ... 172694.pdf
La comparaison entre un bogie de tram et les roulettes du translohr, en prenant pour exemple un bogie TGV, en faisant l'impasse sur la géométrie très différente entre les champignons de rail et la table de roulement entre les trains et le tram, m'a positivement assis. Et on s'étonne après des difficultés entre le monde routier et le monde ferroviaire ?
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 332
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 03 Oct 2018, 11:31:31

Topolino a écrit :

Visiblement on a voulu prévenir l'orniérage en construisant la plateforme sur des dalles béton disjointes comme sur les autoroutes belges.
Le souci semble se concentrer à la jonction entre deux plaques, un point de faiblesse où ça s'affaisse, ça se fissure, ça se délite...

J'ai pris le bidule cet aprem pour voir. Ca brinquebale, ça chahute, ça grogne, ça cogne, ça grince, ça secoue, ça vibre...
les amateurs de bruitages apprécieront ! Ils en auront tout le temps vu la vitesse commerciale du machin... Et sur le pont au-dessus de la N12 le truc semble limité à la vitesse de 3km/h pour une raison étrange. Même dans les S de la gare de Nancy, le TVR va plus vite. :buck2:


Entièrement d’accord avec toi , sur cet aspect inconfort du Translohr (*) d’ailleurs il me semble que toi et moi nous nous sommes battus comme des lions, :crazy2: il y a une dizaine d’années, pour défendre l’idée que le Translohr était une mauvaise chose .
J'’ai laissé des plumes dans ce combat puisque j’ai même fini par me faire exclure du forum Linéoz parce que j’avais le culot de contredire l’un des censeurs qui était partisan du Translohr à Nancy ! >:(
Je n’ai pas changé d’avis sur le Translohr depuis et je suis d’accord avec tes constatations : rien à voir avec la douceur de roulement d’un vrai tramway.

Cependant, je maintiens ma position concernant l’orniérage : il est complètement absent des photos que tu publies même si effectivement les chaussées béton peuvent être affectées d’autres défauts graves : fissurations et délitement ...
Pour habiter dans le secteur je peux te confirmer que ces défaut sont localisés et plutôt rares sans doute parce que la plate-forme a été réalisée avec beaucoup de soin.
Comme le dit BB Archi l’infrastructure parfaite n’existe pas et voies ferrées ou routes inévitablement, il y a un minimum d’entretien a effectuer.
(*)
« Ca brinquebale, ça chahute, ça grogne, ça cogne, ça grince, ça secoue, ça vibre... »

Pour être honnête, il faut faire la part des choses entre l’inconfort qui relève du Translohr et celui qui relève de la chaussé béton,( et c’est vrai une chaussée en béton parcourue en voiture ou en bus est plus désagréable et bruyante qu’une chaussée en asphalte ) et l’inconfort qui relève de la technologie Translohr.
« Ca brinquebale, ça chahute, ça grogne, ça cogne, ça grince, ça secoue, ça vibre... »
Celà relève du système de guidage Translohr, et non pas de la chaussé béton, et d’ailleurs le même inconfort est relevé dans le Translohr sur une chaussée bitume qui sera pourtant parcourue en douceur dans un bus classique ( ou dans un Translohr en mode manuel)
BBArchi a écrit :
En résumé, vive le trolley hors guidage

Bonjour BB Archi
Parce que d'après toi, il est impossible sur un trolley à guidage électronique, de programmer ce guidage de manière à ce qu'il simule la conduite manuelle et ses petites imperfections de trajectoire ?


PS qui a des informations sur la présence ou non d'ornières sur les trolleys à guidage optique, genre Castellon ?
Avatar de l’utilisateur
Topolino
Passager
Messages : 1352
Inscription : 11 Nov 2004, 23:05:38
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Topolino » 03 Oct 2018, 11:58:10

Doktor Villamos a écrit :
Parce que d'après toi, il est impossible sur un trolley à guidage électronique, de programmer ce guidage de manière à ce qu'il simule la conduite manuelle et ses petites imperfections de trajectoire ?



Tu voudrais donc programmer un guidage électronique pour qu'il simule l'imprécision de la conduite manuelle ? Capillotracté ! :laugh:
Avatar de l’utilisateur
Topolino
Passager
Messages : 1352
Inscription : 11 Nov 2004, 23:05:38
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Topolino » 03 Oct 2018, 12:30:52

Ce fil part un peu dans tous les sens :)

Il y a donc plusieurs sujets :

Les autoroutes électrifiées

Image

On ne peut que louer toute initiative permettant de réduire la dépendance au pétrole dans le transport des marchandises.
Des camions à double pantographe + une double caténaire sur les autoroutes pourraient constituer une approche intéressante, si tant est qu'on règle de nombreux problèmes techniques et légaux.

Avec un corollaire toutefois : celui de justifier toujours moins d'investissements pour le fret rail.


le pantobus opto-guidé avec rail central de retour courant

On parle ici de quelque chose qui (dieu merci) n'a jamais existé.
Dr Villamos, je suis inscrit sur ce forum depuis près de 15 ans et comme tu l'as fait remarquer, nous nous croisons depuis plus d'une décennie sur des sujets où nous tentons de démontrer l'ineptie du TVR et autres bidules du même acabit.
J'espère sincèrement être toujours inscrit sur LEL dans 15 ans et pouvoir constater avec le plus grand plaisir qu'en 2033 le pantobus opto-guidé à rail central de retour courant n'existe pas et n'existera pas davantage dans les 15 années suivantes >:D

Encore une fois je ne comprends où tu veux en venir avec ce système bâtard :
Reprenons les arguments à zéro. L'intérêt d'un guidage physique c'est :
- d'avoir des véhicules sans limite de longueur > mais dans ce cas les véhicules ne peuvent pas circuler en-dehors du guidage donc inutile de se limiter au gabarit routier : autant avoir un vrai tram
- un accostage précis > le guidage optique existe, fonctionne et offre cette fonctionnalité à Rouen ou ailleurs
- une emprise de moindre largeur > c'est vrai, mais si on regarde les centaines de km de TCSP déployés en France, y a-t-il vraiment beaucoup d'endroits où l'on n'aurait pas pu dégager 1m supplémentaire en largeur de plate-forme ? Sur des tronçons très courts où la largeur manque vraiment, on peut éventuellement installer une bordure centrale sur quelques mètres pour contraindre la trajectoire des bus ou, tout simplement, rouler lentement !
- Un retour du courant > les bifilaires assurent le retour du courant pour un trolleybus. Tu affirmes qu'un câble unique est plus facile à faire accepter à l'opinion que 2 câbles. Cet argument peut faire sens mais il ne peut justifier à lui seul de miser sur une technologie qui n'existe pas encore, et sur laquelle nous n'avons aucun retour en termes de fiabilité, de coûts, d'offre, etc.


Le trolleybus, le vrai, à 2 fils + 2 perches

Une technologie simple, ancienne, éprouvée, et qui reprend des couleurs grâce aux nouvelles commandes de Lyon.
Et surtout, une technologie pour laquelle de nombreuses améliorations et optimisations sont possibles (pas forcément toutes inhérentes à la technologie trolley) :
- la technologie IMC qui va permettre de simplifier les croisements, aiguillages et la marche hors LAC
- le guidage optique si on veut assurer un accostage précis
- la miniaturisation des organes de propulsion/transmission, qui va permettre de gagner de la place et de la capacité
- les rétro-caméras, pour gagner en largeur de plate-forme
- etc

Et surtout, je fais écho à l'autre sujet consacré à la "vraie" capacité des bus/trams.
Si l'on pouvait faire "sauter" la limite de longueur à 24,50m, même sur dérogation, on pourrait imaginer des trolleybus plus longs, par exemple 30m, afin d'assurer un débit équivalent à celui d'une ligne de tram, et toujours en zéro émission locale !
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 332
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 03 Oct 2018, 14:46:53

Topolino a écrit :
Doktor Villamos a écrit :
Parce que d'après toi, il est impossible sur un trolley à guidage électronique, de programmer ce guidage de manière à ce qu'il simule la conduite manuelle et ses petites imperfections de trajectoire ?



Tu voudrais donc programmer un guidage électronique pour qu'il simule l'imprécision de la conduite manuelle ? Capillotracté ! :laugh:

Pas vraiment, on est dans la même logique que les caténaires des trains, dont l'alignement est volontairement aléatoire, car si elles étaient parfaitement rectilignes on obtiendrait une belle rainure sur la bande de frottement du panto...
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 332
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 04 Oct 2018, 14:29:31

Topolino a écrit :

- Un retour du courant > les bifilaires assurent le retour du courant pour un trolleybus. Tu affirmes qu'un câble unique est plus facile à faire accepter à l'opinion que 2 câbles. Cet argument peut faire sens mais il ne peut justifier à lui seul de miser sur une technologie qui n'existe pas encore, et sur laquelle nous n'avons aucun retour en termes de fiabilité, de coûts, d'offre, etc.




Mais ce que je ne comprends pas c’est ton affirmation que la technologie de retour de courant n’existe pas, si c’était le cas ce que je décris serait une invention brevetable, mais ce n’est pas le cas c’est simplement la juxtaposition de deux techniques éprouvées et déjà inventées :

-le guidage électronique immatériel

-le retour de courant par rail de contact pour un véhicule sur pneus

Du retour d’expérience des trams sur pneus on peut affirmer que ces systèmes ont de nombreux problèmes, mais s’ il y a au moins un point qui n’a jamais fait l’objet d’incident c’est bien le retour de courant.

Sur le TVR de Caen et le Translohr le retour de courant s’effectue par un frotteur sur le sommet du rail de guidage, un peu comme le retour de courant du métro sur pneu de Paris (de Lyon ?).

Donc on ne comprend pas très bien par exemple dans le cas d’un Translohr sur lequel le système de guidage mécanique aurait été démonté et remplacé par un système électronique, pourquoi le système de retour de courant par le rail ne fonctionnerait plus dans le second cas ?

Affirmer ça ce serait comme mettre en doute la possibilité de monter des anti brouillards de bus sur un Translohr ! Le retour de courant est un équipement comme les anti brouillards, et comme pour les AB, il suffit juste de respecter les prescriptions de montage du constructeur pour que ça fonctionne...

Le système de retour de courant par le rail ne fait pas de politique commerciale, quelque soit le véhicule sur lequel il est monté, du moment que la pression du frotteur est bien réglée et que le frotteur est bien positionné par rapport au rail, ça fonctionnera !
Même si on se doute bien que ce fonctionnement devrait faire enrager quelques personnes chez les partisans du Translohr…
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 927
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Airbus » 04 Oct 2018, 16:24:21

La suggestion de Doktor Villamos à propos du pantographe est censée pallier le problème "visuel" du bifilaire trolleybus classique.
Toutefois, en marge des pertinentes observations formulées dans ce topic par plusieurs forumeurs, j'ajouterai une remarque complémentaire.

Le frottement d'un pantographe sur un câble conducteur de courant de traction exige que ledit câble soit parfaitement linéaire. Il faut donc éviter la flèche du câble en suspension, et comme le cuivre est très lord, cela suppose que les supports transversaux soient plus rapprochés, et qu'on ait un système de tension du câble soit sous la forme d'une véritable caténaire avec suspentes intermédiaires de type ferroviaire, et un système de pendulage adossé à certains poteaux. Les tramways circulent sous une LAC régularisée à simple fil à Lyon (à Paris, il y a deux fils accolés) c'est le fil trolley régularisé que l'on retrouve aussi sur certaines lignes ferroviaires telles que Bellegarde - Evian.
L'installation de la LAC avec son pendulage indispensable est presque aussi lourde que celle d'un bifilaire trolleybus classique, voire plus lourde si on opte pour une caténaire comme on le voit sur la photo de l'autoroute électrifiée.

Le trolleybus classique à perches s'accommode très bien d'une flèche de la ligne aérienne entre deux supports transversaux. On a donc moins de supports, et d'autre part, pas de système de régularisation du fil de contact. On a donc, en définitive une ligne aérienne qui est assez discrète même si elle comporte deux fils.
nanar
Passager
Messages : 8971
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar nanar » 04 Oct 2018, 19:23:35

Notez d'ailleurs que même en centre ville, les tramways allemands roulent assez souvent sous caténaires complètes, avec câble supérieur et suspensions verticales reliées à la ligne en contact avec les pantographes. [fin du HS]

Image

Sinon, @Doktor V. dans ton idée, le rail de retour de courant pourrait-il (ou devrait-il) servir de repère pour le guidage immatériel ? 5 clous. :)

Et petite image de ces horribles bifilaires qui défigurent notre ville : https://www.google.fr/maps/@45.7499033, ... 312!8i6656
à comparer à la photo des discrètes caténaires surplombant les camions allemands, 4 messages plus haut...

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
nanar
Passager
Messages : 8971
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar nanar » 04 Oct 2018, 20:22:48

Au fait : reçu hier avec d'autres assoces par le Directeur de Keolis-Lyon, on a bien sûr évoqué les trolleybus IMC
En particulier les proportions de lignes avec fil ou sans fil.
Après diverses consultations et essais constructeurs, on serait sur du 60 (avec) / 40 (sans) environ.
Ce qui signifie qu'on devra tirer des fils supplémentaires pour certaines des nouvelles lignes (Le Dir. a confirmé).
Mais ce ne sera pas le cas dans les 2 tubes sous la X-Rousse (peut être pour raisons de sécurité par rapport à l'entretien des voûtes).

J'en profite pour communiquer deux chiffres.
470 millions de voyages sur TCL en 2017
tendance haussière entre 4 et 5 % sur les 9 premiers mois de 2018.
c'est la rupture de charge cet été sur T2 et T4 pendant les travaux de T6 qui a du faire exploser les validations sur les bus relais et la 2ème rame tramway ensuite ???

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
Patafix
Passager
Messages : 3879
Inscription : 08 Oct 2006, 19:34:33
Localisation : Europe

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Patafix » 04 Oct 2018, 22:20:05

nanar a écrit :Mais ce ne sera pas le cas dans les 2 tubes sous la X-Rousse (peut être pour raisons de sécurité par rapport à l'entretien des voûtes).


Les tubes sont 'lavées' périodiquement avec une sorte de rouleau, comme dans un tunnel de lavage auto, qui est courbé afin d'épouser au mieux la forme du tube.
Ce dispositif a tendance à envoyer de l'eau un peu partout, dans le cas de bifilaires ca peut effectivement poser problème.

Dans le sens Rhône - Saône, le tube mode doux est de tps en tps coupé pour diverses raisons. Le C6 butte alors sur la barrière d'entrée qui indique 'accès interdit' et passe par le tube VP. Dans le cas d'une électrification, pour bien faire il faudrait alors poser des fils dans les deux tubes (dans ce sens uniquement) avec son lot d'aiguillages ... Vu la faible longueur du tunnel entrant largement dans la capacité d'autonomie des futurs trolleys, autant 'garder' ces km fils pour la rue Duquesne par exemple pour avoir Duquesne d'un côté, Marietton de l'autre (existant avec C14) et autonomie au milieu (tunnel).
Ma Toyota mon Karosa est fantastique !
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12734
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar BBArchi » 11 Oct 2018, 01:06:58

BBArchi a écrit :ManX-86> avec la section de l'hydrolienne que tu décris, et d'après les exemples donnés par les fabricants de matériels en fonctionnement, on est plus près des 15/20Kw... tu es sûr de ne pas avoir décalé une virgule ? ???

Pour la localisation, effectivement, la section du canal immédiatement en aval de Cusset se prêterait bien à l'exercice... :coolsmiley:



Ben c'est en phase active, à Lyon ! Et histoire de rigoler d'un rire franc mais libérateur, c'est encore une première mondiale ! :funny:

https://www.20minutes.fr/planete/235064 ... e-mondiale
On raccorde les trolleys existants et à venir dessus, et hop. Comme c'est permanent, on peut même s'offrir les lignes pleine lune en trolleys... :banane:


Lyon: Un parc d'hydroliennes fluviales bientôt installé sur le Rhône, une première mondiale

ENERGIE Cette ferme d'hydroliennes fluviales va être immergée dans le fleuve dans les prochaines semaines à Caluire, au nord de Lyon, et permettra de produire l'équivalent de la consommation énergétique de 400 foyers...

Elisa Frisullo

Publié le 09/10/18 à 07h05 — Mis à jour le 09/10/18 à 09h31



Un parc de quatre hydroliennes fluviales va être installé sur le Rhône à Caluire, près de Lyon, pour une durée de 18 ans.
Cette ferme doit permettre de produire 1 Gigawatt-heure d’électricité par an. Soit l'équivalent de la consommation de 400 ménages français.

Une fois le dispositif immergé, seules les barges flottant à surface du fleuve seront visibles. D’ici à la fin du mois d’octobre, un parc d’hydroliennes fluviales va être installé pour une durée de 18 ans sur le Rhône, à Caluire, près de Lyon. Une première mondiale, selon le groupement Hydroquest-Hydrowatt retenu par Voies navigables de France (VNF) au terme d’un appel à projets.

Avant d’être implantée sur ce site, situé entre le parc de la Feysine et le parc de Saint-Clair, cette technologie hydrolienne, conçue par la société grenobloise Hydroquest, a été testée pendant quatre ans sur la Loire à Orléans, où les installations ont été démantelées en juillet.

« Nous étions en phase de recherches et de développement. Cette expérimentation nous a permis d’améliorer notre technologie. Aujourd’hui, nous sommes en phase commerciale », indique le Pdg de la société grenobloise Hydroquest, leader mondial des hydroliennes fluviales. A Caluire, quatre hydroliennes de deux étages reposeront sous de grandes barges, arrimées au fond du fleuve sur une partie non navigable. Une installation à près d’1,5 million d’euros, financée par le groupement avec le soutien de la Région, de l’Europe et d’une banque.


Utiliser le courant de l’eau pour produire de l’électricité

« Les barges flotteront comme des petits bateaux mais les hydroliennes, conçues dans des matériaux très robustes pour pouvoir résister aux différentes choses charriées par les cours d’eau, seront immergées », détaille-t-il. Le dispositif, en cours d’assemblage au port Edouard Herriot, devra ensuite être raccordé au réseau électrique pour une mise en service prévue à la fin de l’année.

Avec 320 KW de puissance installée, ce parc hydrolien permettra de produire 1 Gigawatt-heure d’électricité par an. « Soit l’équivalent de la consommation en énergie de 400 foyers et 300 tonnes de Co2 évitées par an », ajoute le Pdg.

Le fonctionnement des turbines est assez simple. « Comme les éoliennes utilisent la vitesse du vent, les hydroliennes se servent du courant de l’eau pour faire tourner les machines et produire de l’énergie. L’avantage de l’hydrolien, c’est qu’il offre un rendement important par rapport à d’autres énergies renouvelables. Il permet une production d'énergie permanente», résume Jean-François Simon.

La Loire à #Orléans devient source d'énergie. http://t.co/C7QJoAZ8dE #hydrolienne #hydroquest pic.twitter.com/4EjcfcL4EE
— République du Centre (@larep_fr) November 7, 2014

En termes d’impact sur l’environnement, le système présente également de multiples avantages, selon VNF et le groupement Hydroquest-Hydrowatt. L’installation d’une ferme sur un cours d’eau ne nécessite aucun travaux de génie civil et une fois en route, le système ne fait pas de bruit, ce qui le rend facilement acceptable par la population.


L’hydrolien en plein développement

Les perspectives de l’hydrolien sont telles que le fabricant grenoblois regorge de projets pour les mois et les années à venir. Il a notamment conçu la ferme de 39 éoliennes qui doit être mise en service en 2019 par la Compagnie nationale du Rhône sur le fleuve, au niveau de la commune de Génissiat dans l’Ain. Ce projet, évalué à 12 millions d’euros, a été retenu par l’Ademe dans le cadre du programme des investissements d’avenir.

Les entrepreneurs grenoblois ont également annoncé l’installation d’une hydrolienne marine, dès le printemps prochain, sur la station d’essais hydrauliques de Paimpol-Bréhat, située au large des Côtes d’Armor en Bretagne.


Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 332
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Doktor Villamos » 11 Oct 2018, 11:24:24

nanar a écrit :Notez d'ailleurs que même en centre ville, les tramways allemands roulent assez souvent sous caténaires complètes, avec câble supérieur et suspensions verticales reliées à la ligne en contact avec les pantographes.
C'est en fait généralement le cas quand ils ont un site propre sous les roues. [fin du HS]

Image

Sinon, @Doktor V. dans ton idée, le rail de retour de courant pourrait-il (ou devrait-il) servir de repère pour le guidage immatériel ?

Je pense que pour l'absence de caténaires, on peut remercier nos chers élus, qui doivent préférer des solutions plus esthétiques (et plus coûteuses) à leurs yeux, comme le doublement du fil de contact et des feeders souterrains.
(A leur décharge, avec la réintroduction des trams, ils marchaient sur des œufs : la caténaire doit être plus facile à accepter dans les pays où le tram n'a jamais disparu !)

le rail de retour de courant pourrait-il (ou devrait-il) servir de repère pour le guidage immatériel
Depuis TEOR et optiguide, la technologie a bien évolué, puisque les autos se guident maintenant avec le marquage latéral des autoroutes, donc il est probable que ce rail puisse servir également au guidage, associé à d'autres procédés (GPS) reconnaissance de l'environnement ...
nanar
Passager
Messages : 8971
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar nanar » 11 Oct 2018, 11:30:08

@DV, j'ai changé la photo pour un exemple encore plus en ville. Mais d'accord avec ton commentaire juste ci-dessus.

Mais ce souci esthétique est en partie battue en brèche par les barres de support horizontales :
https://www.google.fr/maps/@45.7421878, ... 312!8i6656

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
nanar
Passager
Messages : 8971
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar nanar » 11 Oct 2018, 18:01:07

D'autres trolleybus, ailleurs :

https://www.skyscrapercity.com/showthre ... 968&page=2

extrait : une remarquable (comme d'habitude) video de Tim Migliore :




https://fr.wikipedia.org/wiki/Trolleybus_de_Vilnius
Vilnius compte 22 lignes de trolleybus

Extrait de l'article Vilnius de wikipedia :
Vilnius dispose d’un réseau de transport urbain très complet et efficace : 70 % des travailleurs de la ville se rendent à leur lieu de travail en bus, trolleybus, vélo ou à pied, l’une des statistiques les plus fortes d’Europe dans ce domaine.

Vilniaus Viesasis Transportas est chargé du réseau de bus et de trolleybus : plus de 60 lignes de bus et 22 lignes de trolleybus, ce qui en fait le réseau le plus important d’Europe. Chaque jour, 500 000 travailleurs voyagent dans 250 bus et 260 trolleybus. Les étudiants, les retraités et les handicapés ont de réductions de 80 % sur leurs tickets et abonnements. Les premières lignes de bus furent introduites en 1926, les premières lignes de trolleybus en 1956.

Fin 2007, un nouveau système de ticket électronique est introduit. Une fois achetée, cette carte peut être recréditée, y compris via Internet. Les tickets papiers disparaissent en 2008. En août 2012, ces cartes électroniques sont remplacées par la carte officielle de la municipalité de Vilnius : Vilniečio Kortelė. En 2014, l’application m.Ticket Vilnius permet aux usagers de régler et valider leurs titres de transport depuis leur tablettes ou leur smartphones, mais aussi de consulter les horaires, les itinéraires, et apprécier la qualité de chaque voyage.

Enfin, il existe un projet de Métro de Vilnius.

Le système de transport urbain est fourni par Volvo et Mercedes Benz pour les bus, et Solaris pour les trolleybus. Beaucoup de véhicules Skoda, importés de Tchécoslovaquie sous l’ère soviétique sont encore en service, et beaucoup ont vu leur intérieur entièrement rénové.

Le réseau public est complété par des compagnies privées, dont les tarifs et les itinéraires sont similaires. De plus, il existe environ 400 taxis partagés, plus rapides mais plus chers que les bus. Un tram électrique (Vilnius Team Project) fut proposé dans les années 2000, et les travaux préliminaires de recherche de financement et de conception commencèrent en 2014.

Vilnius a été la première ville européenne à lancer un système de « rent and share » de vélos électriques. En 2013, celui-ci est complété par un système plus classique de « rent and share » de vélos. En 2014, de nouvelles stations et de nouvelles bicyclettes sont ajoutées.

La municipalité a également lancé son propre service de taxis.

En 2014, Vilnius a été choisi par la firme américaine IBM pour participer à son concours « Smartier cities challenge » et concourir au titre de leader en smart innovations avec des villes comme Durban, Bruxelles ou Perth. À ce titre, la ville reçoit l’équivalent de 500 000 $ de services de conseil de la part de la firme. Il en est résulté un plan d’action pour améliorer encore l’efficacité du réseau urbain de transport


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
Alain
Passager
Messages : 479
Inscription : 21 Déc 2006, 22:42:19
Localisation : Chambéry (et souvent dans les TER ou sur T4)
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Alain » 11 Oct 2018, 22:21:56

Les Trollino 15 ont un petit air de VA3B2 2.0
fraberth
Passager
Messages : 211
Inscription : 07 Déc 2017, 08:04:06

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar fraberth » 16 Oct 2018, 14:13:40

nanar a écrit :Au fait : reçu hier avec d'autres assoces par le Directeur de Keolis-Lyon, on a bien sûr évoqué les trolleybus IMC
En particulier les proportions de lignes avec fil ou sans fil.
Après diverses consultations et essais constructeurs, on serait sur du 60 (avec) / 40 (sans) environ.
Ce qui signifie qu'on devra tirer des fils supplémentaires pour certaines des nouvelles lignes (Le Dir. a confirmé).
Mais ce ne sera pas le cas dans les 2 tubes sous la X-Rousse (peut être pour raisons de sécurité par rapport à l'entretien des voûtes).

J'en profite pour communiquer deux chiffres.
470 millions de voyages sur TCL en 2017
tendance haussière entre 4 et 5 % sur les 9 premiers mois de 2018.
c'est la rupture de charge cet été sur T2 et T4 pendant les travaux de T6 qui a du faire exploser les validations sur les bus relais et la 2ème rame tramway ensuite ???

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."


si ça se confirme, ça fera environ 490 millions pour 2018. Et probablement bien plus en 2019 (année pleine avec les nouvelles rames du T4, nouvelles rames du B, t6)

concernant le trolley, est-ce qu'il y aura une augmentation de l'offre avec le passage en trolley? je pense notamment au C6 dont, personnellement, je trouve la capacité anémique compte tenu du potentiel de la ligne
yanns040586
Passager
Messages : 1357
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 16 Oct 2018, 15:39:01

On ne connaît déjà pas ces évolutions à court terme (6 mois), alors si tu parles de 4 ans...
À priori, il y aura dans l'ordre : des articulés pour C13, puis les standards pour C6, 19, 25 et 38 puis des articulés pour C5 et C25...

Il ne faut pas oublier que l'article sur le site du SYTRAL est rédigé au conditionnel
A horizon 2022, les bus des lignes C6, 19, 25 et 38 seraient remplacés par des trolleybus nouvelle génération, puis ceux des lignes C5 et C25 en 2024.


Donc on ne sait rien sur rien en fait, et aucun appel d'offres n'est en cours qui plus est... :angel:
Pp87
Passager
Messages : 201
Inscription : 13 Oct 2011, 21:49:50

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Pp87 » 20 Oct 2018, 12:26:39

Séquence nostalgie.
France 3 Nouvelle Aquitaine (20/10/2018), Limoges, ancien chauffeur de trolleybus

https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/limoges/paroles-anciens-edouard-rouilhac-ancien-chauffeur-trolleybus-limoges-1561576.html



Paroles d'anciens : Édouard Rouilhac, ancien chauffeur de trolleybus à Limoges

Édouard Rouilhac a été conducteur de trolleybus à Limoges durant 36 ans. Aujourd'hui âgé de 82 ans, il a conduit les premiers véhicules mis en place sur le réseau de la société des transports en commun de Limoges en 1960.

A 82 ans, Édouard Rouilhac continue de garder précieusement sa panoplie complète de chauffeur.

C'est à l'âge de 24 ans, en 1960 qu’il commence sa carrière à la société des transports en commun de Limoges en tant que receveur dans un trolley. Ce métier disparu de nos jours consistait à donner et composter les tickets des passagers du trolley.

Une centaine de personnes pouvaient emprunter les trolleybus de Limoges aux heures de pointes.

Limoges a été l'une des première villes de France à s'équiper de ces véhicules. Ils étaient alimentés par deux perches accrochées à des lignes électriques.

Quatre générations de passagers

Après plusieurs années, alors que le métier de receveur disparait, Edouard Rouilhac devient chauffeur. Il a vécu de nombreuses modernisations du trolley.

Empruntant les itinéraires limougeauds une bonne quinzaine de fois dans la journée durant plusieurs années, le chauffeur connaissait bien certains passagers, côtoyant parfois jusqu’à quatre génération d’une même famille.

C'est en 1995 qu'Édouard Rouilhac prend sa retraite. Il continue aujourd'hui de conduire sa voiture, mais il préfère encore prendre les transports en commun pour se rendre en centre-ville.
Avatar de l’utilisateur
Alain
Passager
Messages : 479
Inscription : 21 Déc 2006, 22:42:19
Localisation : Chambéry (et souvent dans les TER ou sur T4)
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Alain » 20 Oct 2018, 16:51:01

Sympa, cette vidéo ! Le commentaire est parfois approximatif. Mais pourquoi voit-on deux plans avec des SC 10 (0:38 et 1:35) et jamais d'ER 100 ?
yanns040586
Passager
Messages : 1357
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 20 Oct 2018, 17:32:20

D'un autre côté, c'est un chauffeur de trolleybus qui a été aussi sur la ligne 10, donc ligne de bus ! :angel:
Avatar de l’utilisateur
Le Rail
Passager
Messages : 1404
Inscription : 20 Oct 2012, 18:17:11
Localisation : Lyon 7e

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Le Rail » 20 Oct 2018, 21:00:05

J'ai vu un Cristalis ETB 18 sur la ligne C4 à Saxe-Gambetta hier après-midi avec sa belle girouette orange, j'ai été assez surpris à vrai dire ! Je n'ai pas pu voir d'autres C4 depuis ce moment, mais je pense qu'il ne devait pas être seul.
alias Conige
Photo de profil : Écran Visulys de la station :T: :T4: Manufacture Montluc direction Hôpital Feyzin Vénissieux
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 927
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Airbus » 23 Oct 2018, 09:59:18

On s'est déjà exprimé sur le sujet dans ce topic mais tout de même, j'ai constaté hier 22 octobre que nous avons sans doute inventé le concept de la ligne de trolleybus virtuelle !
En effet, hier j'ai constaté :
Lignes C1 et C2 en articulés thermiques alors que la boucle de retournement à PDVM semble opérationnelle ?
C3 et C11 en thermique, plus pour très longtemps j'espère. Je n'ai pas vu la C3 à Vaulx, mais accordons-lui le bénéfice du doute
C4 en autobus
C13 nord et C13 sud en thermique, sans qu'on puisse expliquer pourquoi la C13 nord était en autobus.
C14 en autobus. J'ai parcouru la ligne, et je n'ai pas vu la raison de cette interruption du service électrique.
C18 en autobus
S6 en autobus

Donc sur 9 lignes, il n'y en avait qu'une demie en exploitation électrique hier !
Quelle est l'explication ?
flo
Passager
Messages : 58
Inscription : 24 Fév 2016, 15:51:10

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar flo » 23 Oct 2018, 13:03:01

J'ai fait la même observation hier :
- au moins un ETB18 sur C3 Vaulx, vu à Bonnevay
- toutes les autres lignes en thermiques, avec même deux 2200 (dont 2206) sur C4

De ce que j'ai compris, la boucle de retournement de C1/C2 est prête mais pas encore sous tension; en revanche je ne connais pas la raison pour C13N/C14/C18/S6
yanns040586
Passager
Messages : 1357
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 23 Oct 2018, 15:36:06

Je crois que la raison officielle pour la C14; c'est "parce que", point, na ! :P

Dès qu'il y a le moindre pépin ou chantier dans un secteur que la ligne traverse, c'est retour au thermique. Et comme elle traverse toutes les zones à pépin ou chantier, c'est vite vu : Cristalis, donc pas de contournement, donc thermique ;)

En fait, cette ligne devrait elle aussi bénéficier de trolleys à batteries pour être exploitée normalement :crazy2:
Avatar de l’utilisateur
sebac22
Passager
Messages : 513
Inscription : 20 Avr 2015, 11:15:29

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar sebac22 » 23 Oct 2018, 17:27:20

C14 n'a pas l'air impactée par des travaux pourtant !

Mais rien ne m'étonne, je croise quasi tout les jours au moins un thermique sur cette ligne et en vacances c'est rare de la voir en trolleys ???
yanns040586
Passager
Messages : 1357
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 23 Oct 2018, 17:59:22

Si c'est plus souvent le cas en vacances, alors peut-être une question de personnel formé au trolley ? D'autant plus que la ligne est en groupement avec les 66, 21 et 61 il me semble...
yanns040586
Passager
Messages : 1357
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 29 Oct 2018, 13:04:44

Le sytral passe à l'acte :

https://www.boamp.fr/avis/detail/18-151656/0
Marché public de fourniture de Trolleybus articulés bi-modes "alimentés par lignes aériennes / autonomes sur batteries" pour la ligne de bus majeure C13 Grange Blanche - Montessuy

II.1.4) Description succincte : Fourniture complète du système de transport bi-modes de la ligne C13.Le système comprend les matériels roulants (trolleybus), tous les systèmes de gestion embarqués ou au sol, les systèmes de décharge de données et tous les logiciels associés. Les Trolleybus seront conçus sans systèmes de charge au dépôt.>_il s'agit d'un accord-cadre conclu avec un opérateur économique et exécuté au fur et à mesure de l'émission de bons de commande en application des articles 78 et 80 du décret no2016-360 du 25/03/2016.Il est conclu pour une durée de 8 ans à compter de sa date de notification avec un minimum en quantité de 18 trolleybus y compris tous les systèmes de transport associés et sans maximum pour toute sa durée.L'estimation en quantité des commandes sur toute la durée de l'accord-cadre est de 20 trolleybus y compris tous les systèmes de transport associés ce qui représente une estimation financière de 19 M euro(s) Ht


Sachant qu'on avait eu celui-ci juste avant :
https://www.boamp.fr/avis/detail/18-144927/2
Marché public global de performance pour la fourniture,la mise en service et la maintenance d'une solution de bus électriques rechargeables au dépôt avec système de recharge pour la ligne de bus C16
Pp87
Passager
Messages : 201
Inscription : 13 Oct 2011, 21:49:50

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Pp87 » 29 Oct 2018, 14:21:45

yanns040586 a écrit :Le sytral passe à l'acte :

https://www.boamp.fr/avis/detail/18-151656/0
Marché public de fourniture de Trolleybus articulés bi-modes "alimentés par lignes aériennes / autonomes sur batteries" pour la ligne de bus majeure C13 Grange Blanche - Montessuy

II.1.4) Description succincte : Fourniture complète du système de transport bi-modes de la ligne C13.Le système comprend les matériels roulants (trolleybus), tous les systèmes de gestion embarqués ou au sol, les systèmes de décharge de données et tous les logiciels associés. Les Trolleybus seront conçus sans systèmes de charge au dépôt.>_il s'agit d'un accord-cadre conclu avec un opérateur économique et exécuté au fur et à mesure de l'émission de bons de commande en application des articles 78 et 80 du décret no2016-360 du 25/03/2016.Il est conclu pour une durée de 8 ans à compter de sa date de notification avec un minimum en quantité de 18 trolleybus y compris tous les systèmes de transport associés et sans maximum pour toute sa durée.L'estimation en quantité des commandes sur toute la durée de l'accord-cadre est de 20 trolleybus y compris tous les systèmes de transport associés ce qui représente une estimation financière de 19 M euro(s) Ht



Donc ça ressemble fortement à la fourniture de trolleybus IMC déjà évoqué.
Reste à voir, d'ici quelque temps quel sera le fabricant retenu. Trolleybus IMC Iveco / Skoda ?
Rémi
Passager
Messages : 5500
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Rémi » 29 Oct 2018, 14:27:11

Salut

Il est probable que le régional de l'étape soit favori... on est à Lyon quand même !
Par contre, que deviendront les ETB12 de C13 ?

Rémi
Avatar de l’utilisateur
TubeSurf
Passager
Messages : 1091
Inscription : 28 Sep 2005, 16:07:38
Localisation : TAS

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar TubeSurf » 29 Oct 2018, 14:42:34

Salut,

Sauf changement de dernière minute, la ferraille pour les ETB12 inutilisés.

X.
Avoue travailler pour le réseau TCL.
Avatar de l’utilisateur
sebac22
Passager
Messages : 513
Inscription : 20 Avr 2015, 11:15:29

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar sebac22 » 29 Oct 2018, 16:59:20

Rémi a écrit :Salut

Il est probable que le régional de l'étape soit favori... on est à Lyon quand même !
Par contre, que deviendront les ETB12 de C13 ?

Rémi


C14 manque de trolleys il me semble, sinon j'aurais pensé à la 19, 25, 38 mais vu qu'ils ne vont électrifiés que 60% de chaque ligne c'est impossible.

La fiabilité des Crealis est pire que celle du Cristalis mais vu qu'on va s'orienter vers autre chose que du Iveco en ce qui concerne les bus "propres" sans perches ce sera sans doutes ça.

Hess fait du trolley IMC ?
yanns040586
Passager
Messages : 1357
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 29 Oct 2018, 17:20:02

Ils en font tous aujourd'hui ou en tout cas ils sont tous aptes à le faire ;)
Avatar de l’utilisateur
sebac22
Passager
Messages : 513
Inscription : 20 Avr 2015, 11:15:29

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar sebac22 » 29 Oct 2018, 20:02:42

yanns040586 a écrit :Ils en font tous aujourd'hui ou en tout cas ils sont tous aptes à le faire ;)


Ok un petit espoir d'en avoir alors :D après tout on a des swistrolleys sur la S6. ^-^
yanns040586
Passager
Messages : 1357
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 29 Oct 2018, 20:13:37

Pas tout à fait... C'est du sur-mesure ;)
Le modèle le plus proche, c'est l'Eurotrolley, qui n'a jamais été vendu, et donc Hess a utilisé des photos du Hess-Man-Kiepe NMT222 pour illustrer ce modèle
Avatar de l’utilisateur
Lyon-St-Clair
Passager
Messages : 1978
Inscription : 14 Jan 2009, 14:32:53
Localisation : Montessuy Calmette - C1 / JD66 / JD140 / JD205
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Lyon-St-Clair » 30 Oct 2018, 21:47:57

TubeSurf a écrit :Sauf changement de dernière minute, la ferraille pour les ETB12 inutilisés.


Alors que la série 1800 au complet est en cours de rénovation ? À la limite le 1802 qui est out depuis un moment, mais le reste... :uglystupid2:

Et avec Saint-Etienne qui va bazarder ses ETB12 pour du trolley IMC, on va peut-être avoir de la pièce détachée en rab.
Image
Avatar de l’utilisateur
TubeSurf
Passager
Messages : 1091
Inscription : 28 Sep 2005, 16:07:38
Localisation : TAS

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar TubeSurf » 31 Oct 2018, 08:08:03

Nope pas au complet, une partie des ETB12 ne sera pas rénové suite à cette décision. On évite de jeter un bus qui sors de rénov', surtout poussée comme celle réalisée sur ces trolleys...

X.
Avoue travailler pour le réseau TCL.
yanns040586
Passager
Messages : 1357
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 31 Oct 2018, 08:34:41

Le dépôt de Vaise passera donc à 3 lignes de trolleys, avec un peu de chance, j'en croiserai un ou 2 sur la C14 alors, c'est la seule ligne que je prends encore dans ce secteur ! Je regrette quand même qu'il n'ait pas été fait mention d'articulés pour C6... Même avec une fréquence de 8 minutes, ce sera bien rempli ; c'est déjà au bord de l'explosion à 9 minutes en pointe.
Carry
Passager
Messages : 145
Inscription : 04 Août 2015, 09:25:22

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Carry » 15 Nov 2018, 11:19:32

Bonjour,

Quelle surprise ce matin c'est défilé d'ETB 18 sur la ligne historique 4 ! :)

2923 et 2924 en service commercial
1925 et 2918 en formation conducteurs je suppose.

Quelqu'un a des infos sur le pourquoi du comment ? La 4 ne justifie pas à elle seule, les articulés.
Avatar de l’utilisateur
sebac22
Passager
Messages : 513
Inscription : 20 Avr 2015, 11:15:29

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar sebac22 » 15 Nov 2018, 13:33:59

La remise en service des cristalis 18 est souvent laborieuse, donc UTN les faits rouler sur C4 histoire de les "fiabiliser" avant leurs retour immédiat sur C1/C2 (ce qui explique les bus en formations).
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12734
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar BBArchi » 15 Nov 2018, 14:53:08

C'est cool :pouce: Je suis demandeur aussi, tous ces bus au mazout, argh. :funny:

Pour assurer les besoins futurs en électricité, il n'y a pas de problème majeur, l'approvisionnement sera assuré : projet de construction d'un E PR à coté de la centrale du Bugey.
Ce sont nos voisins de Suisse qui viennent de signaler ce projet...
https://www.letemps.ch/suisse/bugey-pou ... generation
Un tel projet à moins de 60 kms de Genève, cela les rend nerveux.
Etonnant, c'est une technologie de pointe 'parfaitement maîtrisée' ???
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Adritcl
Passager
Messages : 422
Inscription : 27 Oct 2011, 00:04:10
Localisation : Saint-Priest
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Adritcl » 15 Nov 2018, 21:26:40

Hello ! :)
J'ai vu sur Facebook que Limoges a reçu un trolleybus Crealis de démo en prêt (identique aux 2 exemplaires attendus pour le printemps prochain + 4 en option). Il sera prochainement testé sur le réseau STCL. En commercial ? Je ne sais pas.

++
Avatar de l’utilisateur
Momox de Morteau
Passager
Messages : 691
Inscription : 14 Oct 2006, 10:57:19
Localisation : Luynes (Indre et Loire-France)
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Momox de Morteau » 15 Nov 2018, 21:36:34

Normalement la clientèle devrait pouvoir le prendre. La ligne 4 va devoir être exploitée en bus durant les fêtes de fin d'année car la rue Jean-Jaurès sera fermée à la circulation.
L'occasion de faire un test réel sur la capacité des batteries à fonctionner lorsque les perches sont baissées et au terminus de Montjovis (non électrifié) qui ne plait pas du tout aux moteurs Hess.

Les 2 trolleybus devraient arriver en avril 2019....et si l'expérience est concluante les 2 lignes de BHNS devraient être couvertes à terme en trolley IMC.
Pp87
Passager
Messages : 201
Inscription : 13 Oct 2011, 21:49:50

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Pp87 » 16 Nov 2018, 19:08:08

Adritcl a écrit :Hello ! :)
J'ai vu sur Facebook que Limoges a reçu un trolleybus Crealis de démo en prêt (identique aux 2 exemplaires attendus pour le printemps prochain + 4 en option). Il sera prochainement testé sur le réseau STCL. En commercial ? Je ne sais pas.

++


Lien vers photos pour ceux qui sont intéressés https://www.facebook.com/ASSOCIATIONCPTCL/posts/1464272610374928
Avatar de l’utilisateur
Patafix
Passager
Messages : 3879
Inscription : 08 Oct 2006, 19:34:33
Localisation : Europe

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar Patafix » 18 Nov 2018, 19:23:20

sebac22 a écrit :La fiabilité des Crealis est pire que celle du Cristalis mais vu qu'on va s'orienter vers autre chose que du Iveco en ce qui concerne les bus "propres" sans perches ce sera sans doutes ça.


Salut,

On a des infos là dessus ? Matériel autre que du Iveco ???

Pp87 a écrit :Lien vers photos pour ceux qui sont intéressés https://www.facebook.com/ASSOCIATIONCPTCL/posts/1464272610374928


Merci pour le lien ;)
Ma Toyota mon Karosa est fantastique !
Avatar de l’utilisateur
sebac22
Passager
Messages : 513
Inscription : 20 Avr 2015, 11:15:29

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar sebac22 » 19 Nov 2018, 07:26:55

Patafix: Iveco ne propose pas d'urbanway à batterie, donc pour les 12 bus électrique de la C16 on s'orientera forcément sur une autre marque.

Il y a bien son cousin le GX337Elec ou sa version BHNS (Le Linium) qui s'en rapproche (et qui s'avère plutôt performant) après à voir si les tests réalisés par le SYTRAL sont concluants pour ce petit GX.
yanns040586
Passager
Messages : 1357
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Mobilisons-nous pour l'avenir du trolleybus en France, et à Lyon

Message non lupar yanns040586 » 19 Nov 2018, 17:01:20

Petite photo du Crealis en test à Limoges : https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 77362.html

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], Lodulac, Micka69 et 81 invités