Revue de presse

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 30 Nov 2012, 11:10:24

Le Progrès, 30 novembre
Quelques perturbations aujourd’hui sur le réseau TER en raison d’une grève

Un mouvement social de 24 heures non renouvelable, lancé par la CGT, va entraîner quelques perturbations aujourd’hui sur le réseau TER rhônalpin. Le syndicat demande notamment plus d’embauches de conducteurs.

Selon la direction régionale qui a établi un plan de transport, les perturbations resteront relativement limitées.

De sept à neuf trains devraient être supprimés dans chaque sens sur la ligne Lyon/Grenoble, un peu moins sur la ligne Lyon/Saint-Etienne/Firminy.

Un train entre Lyon et Roanne manquera aussi. Plusieurs autres axes régionaux comme Avignon/Valence/Lyon, Lyon/Chambéry et Lyon/Ambérieu, Roanne/Saint-Etienne connaîtront également quelques perturbations.

Détails sur http://www.ter-sncf.com et au 3635 (0,34€/mn) de 7 heures à 22 heures.

Source http://www.leprogres.fr/loire/2012/11/3 ... -une-greve
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 02 Déc 2012, 17:48:50

leprogres.fr, 1er décembre
Les perturbations sur la ligne SNCF Lozanne/Saint-Paul prolongées d'une semaine

Suite à des problèmes techniques, depuis le 12 novembre, les usagers SNCF de la ligne Lozanne-/Lyon Saint Paul subissent des perturbations.

Le retour à la normale était prévu pour ce dimanche. Il a finalement été repoussé d'une semaine. Le dispositif alternatif, qui avait été mis en place (un train par heure entre Lozanne et Tassin, plus des cars entre Lozanne et Gorge de Loup) va donc se poursuivre.

Source http://www.leprogres.fr/beaujolais/2012 ... ne-semaine
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 09 Déc 2012, 22:33:04

leprogres.fr, 8 décembre
Pas assez de wagons entre Saint-Étienne et Lyon pour la fête des Lumières

L'affluence record de passagers entre Saint-Étienne et Lyon, en raison de la fête des Lumières, a généré des problèmes dans les gares ligériennes de la ligne de TER.

Les trains bondés n'ont pas pu accueillir tous les usagers: "On aurait dit des wagons à bestiaux, personne n'a pu monter, tout le monde a essayé de se faire rembourser, on a frôlé l'émeute", témoigne une usagère en gare de Saint-Chamond.

La SNCF de son côté précise que tous les trains ont circulé, et que le réseau a été complété par quelques trains en renfort. "Il n'y a aucun problème d'organisation de notre part, l'affluence exceptionnelle était impossible à prévoir", estime le service communication de la SNCF.

Source http://www.leprogres.fr/loire/2012/12/0 ... s-lumieres
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 10 Déc 2012, 21:13:53

Le Progrès, 10 décembre
Pas assez de TER samedi entre la Loire et Lyon: «On a frôlé le drame à La Part-Dieu»

Fête des lumières. Samedi soir, au retour de Lyon, seuls deux trains ont circulé entre La Part-Dieu et la Loire. Le TER de 22h20 a été pris d’assaut. Témoignages.

« J’ étais dans les trains ce 8 décembre entre Saint-Chamond et Lyon. A l’aller comme au retour, nous étions chargés comme dans des wagons à bestiaux », explique un internaute en apportant son témoignage sur la situation en fin de soirée. « On a frôlé le drame avec le train de 22h20 à La Part-Dieu. L’affichage du quai s’est fait seulement 10 minutes avant le départ avec une ruée vers les escalators pour rejoindre le TER. La gare s’est vidée d’un coup d’une marée humaine, qui courait pour pouvoir monter dans la rame. Il aurait pu y avoir des blessés. Ma fille de 9 ans s’est fait marcher dessus ». Le train suivant pour la Loire ? À 0h30, puis plus rien jusqu’au lendemain matin. Pourtant le 3 décembre, la SNCF Rhône-Alpes a diffusé aux médias un communiqué intitulé : « Une offre TER pour se déplacer en toute tranquillité » dans le cadre de la Fête des lumières. La SNCF assurait « mettre des trains supplémentaires au départ de Lyon » à destination de huit villes rhônalpines, dont Saint-Etienne et Roanne pour assurer le retour depuis Lyon.

Interrogée hier soir par notre journal sur les problèmes rencontrés par les Ligériens samedi soir, la SNCF répond par le biais de son service communication : « La très forte affluence s’explique peut-être par le fait que le 8 décembre soit tombé un samedi cette année. Les rames ont été renforcées et des cars affrétés pour l’occasion. Sur Valence par exemple, il aurait fallu quatre à cinq fois plus de trains. Les trains partaient complets, ce qui explique des difficultés sur les gares intermédiaires comme Saint-Chamond ou Rive-de-Gier. Toutefois, il y a bien eu des renforts de voitures sur les trains existants, en plus des quinze cars mis à disposition sur la région. Habituellement cela suffit amplement ».

Nos internautes sont interloqués : « La SNCF prétend qu’elle ne pouvait pas prévoir une telle affluence ? Pour les illuminations de Lyon ? » s’interroge un internaute pour qui le mot est lâché : « Incompétents ».

Cet autre internaute, qui signe sous le pseudo de Wunderbar, n’a pas la mémoire courte : « Il y a quelques années déjà, la même histoire. Toutes les personnes qui n’avaient pas de correspondance à Lyon ont dû descendre sur le quai tellement les trains étaient bondés pour le 8 décembre. Affluence exceptionnelle, impossible à prévoir ? À d’autres ! »

Résultat samedi 8 décembre 2012 : « Givors-ville, 16h33. Impossible de monter dans la boîte à sardines archibondée », écrit pape K6.

Source http://www.leprogres.fr/societe/2012/12 ... -dieu-ciea
LEL - admin
Régulateur
Messages : 7786
Inscription : 10 Nov 2004, 00:00:00
Localisation : Lyon 10e arrdt
Contact :

Revue de presse

Message non lupar LEL - admin » 11 Déc 2012, 10:39:31

Nouveau sujet pour mettre les articles de journaux que vous citez
Image
Image
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 14 Déc 2012, 19:10:16

ledauphine.com, 12 décembre
Nord-Isère / Rhône: l’heure des grands travaux sur l’A43

Les travaux du nœud de raccordement entre l'A43 et l'A432 devraient durer jusqu'en fin 2013.

Les Nord-Isérois qui se sont rendus à Lyon ces derniers mois n’ont pas pu passer à côté. Depuis cet été, des travaux ont commencé sur l’A43, au niveau du nœud de raccordement avec l’A432, qui mène à l’aéroport Saint-Exupéry.

Le chantier concerne deux bretelles. Dans le sens Grenoble/Chambéry – Saint-Exupéry, « il s’agit d’une mise à deux voies », explique Bertrand Pinoteau, adjoint au directeur de la communication en charge des grands travaux chez Area. Dans le sens inverse (Saint-Exupéry – Chambéry/Grenoble), c’est plus important : « Nous allons construire un nouveau pont et ce sera un autre tracé que l’existant. »

Le but ? Absorber la hausse du trafic dans ce secteur, selon Area. Les associations environnementales, elles, y voient un autre objectif : préparer une éventuel futur contournement est de Lyon qui passerait par une extension de l’A432 par le sud…

Par ailleurs, ce chantier en annonce deux autres en 2013 sur l’A43 : l’élargissement des voies sur 6 km après la Tour-du-Pin en direction de Chambéry et la création d’un demi-échangeur.

Source http://www.ledauphine.com/isere-nord/20 ... -sur-l-a43
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 14 Déc 2012, 23:11:50

busetcar.com, 13 décembre
Vers une réhabilitation de la gare de Lyon-Perrache

Gare historique de Lyon dès 1857, puis premier centre d’échanges, dès 1973, la gare de Perrache a vu progressivement son statut glisser vers celui d’une gare majoritairement dédiée au trafic banlieue, avec des réalisations architecturales décriées par les riverains.

C’est la Société Publique Locale d’Aménagement (SPLA) de Lyon-Confluence qui vient de prendre les choses en mains, pour redorer son blason. Cette structure rassemble en son sein la totalité des opérateurs concernées : la ville de Lyon et la Communauté Urbaine, le Conseil Général, le Conseil Régional, l’Etat, la SNCF et RFF et le Sytral.

« Le nouveau quartier Confluence tire l’agglomération lyonnaise vers le sud et il convient de créer un lien qualitatif depuis le nord, en aérant le site, en l’enjolivant et en le rendant plus opérationnel », résume Roland Bernard, vice-président du Grand Lyon. Pour ce faire, il est prévu une simplification des cheminements piétons sur un des niveaux inférieurs, ce qui permettra la suppression de l’actuelle passerelle du niveau supérieur, libérant ainsi l’architecture originale de la gare. De même la batterie d’escalators, devenue inutile au côté sud de la gare, sera supprimée.

Ces modifications entraîneront de nouvelles dispositions concernant les transports en commun. Le terminus de la ligne de tramway T2 sera reporté au côté sud de la gare, supprimant ainsi la « virgule » indispensable pour réaliser les tête à queue actuels. De même, des sorties pour le terminus de la ligne A du métro pourraient être étudiées, toujours côté sud. L’ensemble de ces aménagements conduira à l’installation d’une vaste zone piétonne, au sud de la gare de Perrache. La visualisation de ces projets a été confiée à l’atelier d’architecture Ruelle.

Les études, le chiffrage et la répartition des investissements auront lieu l’année prochaine, avant le lancement de l’enquête publique. Le début des travaux pourrait intervenir en 2015 pour une livraison courant 2016.

Source http://www.busetcar.com/actualites/actu ... n-Perrache
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 19 Déc 2012, 10:29:05

lyonmag.com, 19 décembre
Roland Bernard du Grand Lyon : "Une 2e navette fluviale au printemps et jusqu'à Vaise"

Roland Bernard, vice président au Grand Lyon chargé de la politique des déplacements et de la mobilité, était ce mercredi l’invité de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.

Depuis trois semaines, le Vaporetto reste régulièrement à quai à cause des crues. Les caprices de la Saône sont un frein au développement de ce mode de transport fluvial ?
"Non, on ne peut pas dire que ce sera un frein au développement. Compte tenu de l’enthousiasme de ces derniers mois. Le Vaporetto a été arrêté quelques jours, il faut bien reconnaître que ces crues sont exceptionnelles. En 2011, il n’y avait pas eu une seule journée de crue. Peut-être que 2012 compensera pour les 20 ans à venir."

Après 9 mois d’exploitation, quels sont les chiffres de la fréquentation ?
"C’est un très grand succès. Ca peut être confirmé par l’investisseur Unibail. Il planchait sur 65000 voyageurs par an. Fin octobre, on en était à plus de 165 000. Trois fois plus ! Si on n’avait pas eu les jours de crue, on serait arrivé à 200000 à la fin de l’année."

"Les Lyonnais, très justement et légitimement, se sont réapproprié ce mode de transport que leurs ancêtres utilisaient. Lyon était la ville des bateaux-mouches, il y avait deux opérateurs, la Guêpe et l’Abeille qui transportaient 4 millions de Lyonnais par an."

Au mois d’août dernier, Roland Bernard regrettait qu’une seconde navette ne puisse être lancée à l’automne. Elle pourrait l’être pour début 2013. Où en est-on ?
"Aujourd’hui, il y a un accord entre le Grand Lyon et un opérateur privé, la Compagnie Nationale du Rhône. Ce projet est à l’étude et est en train de se finaliser. Nous aurons sans aucun doute une seconde navette, j’espère qu’elle pourra commencer à naviguer dès les premiers beaux jours. On envisage également une fréquence de 30 minutes plutôt qu’une heure. Donner une vraie puissance et une vraie force à ce déplacement fluvial."

Avec cette seconde navette, y’aura-t-il un rallongement du parcours. Aller jusqu’à l’Ile-Barbe ou au Musée des Confluences ?
"Très logiquement, et pour rendre hommage à la CNR, je pense que nous partirons du quartier de Vaise qui est un pôle économique très fort. Il y a donc une liaison intelligente à faire, entre le quartier de l’Industrie au nord et le quartier de la Confluence."

Aujourd’hui, le prix du ticket du Vaporetto, c’est 1,50 euros. Quel prix faut-il pour qu’il devienne rentable ?
"Le ticket moyen pourrait se situer entre 2 euros, 2,10 euros. Peut-être 2,20 euros ou 2,50 euros ! Je pense que les Lyonnais sont prêts, pour ce type de transport, à payer 10 ou 20 centimes de plus que le ticket de métro."

S’il devient rentable, le Vaporetto pourra-t-il, à terme, rentrer dans le Sytral ? Gérard Collomb l’avait évoqué.
"Le président du Grand Lyon a toujours dit que si ca lui coûtait rien, pas plus que le transport urbain classique, il n’y aurait aucune raison qu’il ne soit pas intégré au Sytral. Son président Bernard Rivalta n’est pas un imbécile, il sait bien que ces modes nouveaux de déplacement doux est aussi un atout pour le rayonnement de la ville."

Le Vaporetto va donc arpenter la Saône en large et en travers. Mais y-a-t-il des projets pour le Rhône ?
"Côté Rhône, nous avons quelque chose de très fort pour le rayonnement international de la ville, ce sont les bateaux de croisière fluviale. Nous avons aujourd’hui 19 bateaux, en 2013 il y en aura 22. Notre embarcadère est bien situé, au pied de la place Antonin-Poncet. Dans les mois et les années à venir, il y a des possibilités en préparation, notamment pour rallier la Cité Internationale."

Source http://www.lyonmag.com/article/47643/ro ... qu-a-vaise
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 19 Déc 2012, 18:57:43

lyonmag.com, 19 décembre
L'aéroport de Bron se porte bien

Selon Aéroports de Lyon, il est le 3e aéroport français d'aviation d'affaires. La plateforme a enregistré 5818 mouvements d'affaires depuis janvier 2012. Cela correspond à une croissance totale de +7,7% par rapport à l'année 2011.

Source http://www.lyonmag.com/article/47673/l- ... porte-bien
Avatar de l’utilisateur
Patafix
Passager
Messages : 3879
Inscription : 08 Oct 2006, 19:34:33
Localisation : Europe

Re: Revue de presse

Message non lupar Patafix » 23 Déc 2012, 20:03:07

Salut,

Je ne sais pas si ce post à sa place ici, au cours d'une recherche sur le net je suis tombé la dessus:

Image

Iveco France a entamé une coopération avec les instituts Carnot Energies du Futur (CEA-LITEN) et IFPEN Transports Energie dans le cadre du projet ElliSup, déposé en 2009 et financé par le Grenelle de l’Environnement. L’objectif est d’offrir des véhicules hybrides rechargeables et électriques pour les autobus Citelis de la marque Irisbus Iveco.
Ce projet, encore en cours, a déjà permis à Iveco-France de commercialiser dès 2011 une première gamme d’autobus hybrides Citelis, permettant une réduction de consommation et d’émissions de CO2 d’environ 35%.
Les développements se poursuivent pour concrétiser le développement d’autobus hybrides plug-in et d’autobus tout électriques rechargeables aux terminus, permettant un mode d’opération tout électrique, 20 heures par jour, sans interruption de service due à la charge.


Source: http://www.instituts-carnot.eu/fr/node/1651
Avatar de l’utilisateur
rabelaisien
Passager
Messages : 226
Inscription : 12 Nov 2004, 17:13:11
Localisation : Rue du 4° zouave, 93110 Rosny
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar rabelaisien » 24 Déc 2012, 00:25:50

Peut on imaginer des arrêts communs entre ces bus hybrides et des trolleybus traditionnels, alimentés par la même caténaire ?
913
Passager
Messages : 574
Inscription : 30 Mars 2008, 11:31:48
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar 913 » 28 Déc 2012, 22:30:30

rabelaisien a écrit :Peut on imaginer des arrêts communs entre ces bus hybrides et des trolleybus traditionnels, alimentés par la même caténaire ?


Pour te répondre, non ce n'est pas possible. Sur la photo de l'article, on peu y voir une sous station assez conséquente à côté du Bus. A chaque endroit ou le bus peu se recharger, il faut une sous station de la même taille. Donc il faut avoir de la place. Le deuxième problème, est que l'Ampérage n'est pas le même entre l'Alimentation du trolleybus et de ce Citélis. Donc les deux ne sont pas compatible.
Pour avoir eu l'opportunité a plusieurs reprise d'avoir parler a Rivalta, il a déjà étudié se mode, mais ma avouer que le problème, c'est que se système obligeait le bus a rester un certain lapse de temps a un arrêts pour se recharger se qui multipliait le temps de parcours. Et donc que ça ne l'interessait pas.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 08 Jan 2013, 10:57:56

lyonmag.com, 8 janvier
Les mesures antipollution pourraient faire gagner 6 mois d'espérance de vie aux Lyonnais

L'institut de veille sanitaire vient de regrouper les dernières études concernant les effets de la pollution sur la santé.

L'une des plus récentes, menée dans 25 villes européennes dont 9 en France, montre que si des mesures antipollution étaient prises pour abaisser le niveau des particules fines sous le seuil admis par l'OMS, les habitants de Lyon gagneraient quasiment six mois d'espérance de vie. C'est autant qu'à Paris, mais Marseille décroche la palme avec sept mois et demi d'espérance de vie en moins en raison de la pollution. Au niveau européen, Bucarest arrive en tête de ce triste palmarès, avec quasiment deux ans.

Cette pollution aux particules fines est notamment liée à la circulation automobile. En février 2012, le Centre international de recherche sur le cancer, basé à Lyon, avait classé comme cancérogènes les gaz d'échappement des moteurs diesel. L’institut de veille sanitaire souligne que cette pollution aggrave l’asthme, et le risque de maladies respiratoires et cardiaques ou d’attaque cérébrale. Pour tenter d’améliorer la qualité de l’air en centre-ville, Lyon s’est portée candidate au projet de Zapa (Zone d’Accès Prioritaire pour l’Ar), qui a toutefois été reporté.

Source http://www.lyonmag.com/article/48277/le ... x-lyonnais
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 14 Jan 2013, 16:44:29

Le Progrès, 8 janvier
Les enjeux des municipales de Lyon. L’accroissement de la capacité du métro au rang de priorité

Transports. Beaucoup de nouvelles lignes ouvriront d’ici mars 2014. La suite reste en pointillés.

Le mandat du Sytral et du Grand Lyon qui s’achève va donner lieu à un véritable feu d’artifices d’inaugurations qui vont accroître sensiblement le maillage du réseau TCL. En, l’espace de quelques mois la ligne B du métro arrivera à Oullins, la ligne T1 du tramway se connectera avec elle à Debourg grâce à son prolongement depuis Montrochet, la ligne T4 sera, elle, étendue jusqu’à Part-Dieu et poursuivra son chemin jusqu’à la Doua en empruntant la même plateforme que la ligne T1 depuis l’avenue Thiers.

Les principaux projets lancés par le Sytral au cours du mandat 2008-2014 auront été bouclés peu de temps avant les prochaines élections municipales.

La ligne T5 (Grange-Blanche Eurexpo) est en service depuis novembre dernier, son prolongement jusqu’au rond-point René-Cassin à Chassieu sera, lui, achevé d’ici fin 2014 comme le site propre de Leol, la ligne express de l’Ouest lyonnais. La feuille de route est à jour. La prochaine reste à écrire. Son contenu qui sera au cœur des débats des prochaines élections reste à écrire. L’issue du vote pourra bien sûr influer sur les choix. Bernard Rivalta, le président du Sytral, a affirmé que l’accroissement de la capacité d’un métro désormais saturé en heures de pointe accaparera une grande partie des investissements. Il s’agit notamment d’acheter de nouvelles rames pour permettre de passer à une automatisation intégrale de la ligne B et d’allonger celles de la ligne D dont le nombre de voyageurs doit encore augmenter avec le développement du tram-train dans l’Ouest lyonnais. En prévision aussi le lancement du prolongement de la B jusqu’aux Hôpitaux Lyon/Sud.

Les Verts n’en font pas une priorité et continueront aussi à s’opposer à tous les projets destinés à la desserte du Grand Stade de Décines. Opposants les plus virulents de certains choix du Sytral, ils militent pour la réalisation des lignes fortes de rocade (Gerland/Villeurbanne et Vénissieux/Vaulx-en-Velin) inscrites au Plan des déplacements urbains de 1995 et tout juste ébauchées pour la première avec le prolongement de T1 jusqu’à Debourg.

L’amélioration de la ligne de bus C3 (Saint-Paul/Vaulx-en-Velin) qui transporte 55000 voyageurs/jour, engluée dans la circulation sur une partie de son itinéraire, devrait être réalisée au cours des prochaines années.

Source http://www.leprogres.fr/rhone/2013/01/0 ... e-priorite
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 18 Jan 2013, 14:43:40

Queyranne à la manœuvre ... et il compte le rester jusqu'en 2021, y compris en s'opposant à Gérard Collomb, voire au gouvernement socialiste

lyoncapitale.fr, 17 janvier
Jean-Jack Queyranne déjà en campagne pour 2015

Jean-Jack Queyranne est bel et bien parti en campagne en ce début d'année 2013. Il briguera un nouveau mandat à la tête du conseil régional. Et prépare activement sa réélection. Il défend un renforcement des pouvoirs aux Régions auprès de la ministre de la Décentralisation, Marylise Lebranchu. Il affronte, de fait, Gérard Collomb sur le leadership économique en région.

"J'ai fait le choix de la région et cela m'incite à regarder 2015 avec sérénité et d'exercer à nouveau cette responsabilité". Jean-Jack Queyranne a tenu à réaffirmer ses ambitions pour un troisième mandat à la tête de l’exécutif régional lors de ses vœux à la presse ce mardi. "Ce n'était pas une grosse surprise," nous confie un membre de son cabinet. En se déclarant ainsi, il renonce aussi à se porter candidat aux sénatoriales, lui qui défend le non-cumul des mandats et souhaite se consacrer pleinement à la Région.

2014 ou 2015 ?
Premier point à éclaircir pour Jean-Jack Queyranne : le calendrier électoral en 2014 et 2015. Normalement, pas moins de quatre élections doivent se dérouler en 2014 : les régionales, les municipales, les cantonales et les sénatoriales. Comme il est impossible de tenir ce calendrier, le gouvernement envisage de reporter le scrutin régional en 2015. Ce jeudi, le Sénat poursuit l'examen du projet de loi relatif à l’élection des conseillers départementaux, municipaux et des délégués communautaires. Ce projet doit également établir le calendrier électoral. A l'issue des débats, le président sortant connaîtra enfin la date des élections qui selon toute vraisemblance se tiendront en 2015.

La pression sur Marylise Lebranchu
En attendant, le président Queyranne s'active. En compagnie des autres présidents de région, il s'est positionné clairement sur un rôle renforcé des régions dans le cadre de la réforme territoriale. Quelque peu déçus par les discours de la ministre déléguée à la décentralisation, les présidents ont élaboré un texte alternatif au projet de loi qui sera débattu en mars prochain. En clair, ils réclament l'attribution claire et nette d'un rôle de chef de file pour le développement économique, les transports et la formation professionnelle. Jean-Jack Queyranne a d'ailleurs rencontré Gérard Collomb pour lui préciser sa détermination à garder sa compétence économique sur le secteur de la future euro-métropole voulue par le maire de Lyon. «Dans un esprit de cohérence, la région ne peut pas avoir ses compétences démembrées », a-t-il confirmé cette semaine. Cette question sera tranchée dans le cadre de la réforme territoriale. Et Jean-Jack queyranne n'obtiendrait pas forcément gain de cause malgré son action volontariste auprès du ministère de la Décentralisation.

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univ ... s.facebook
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 18 Jan 2013, 15:07:09

lyoncapitale.fr, 17 janvier
Parkings : opérateurs et Grand Lyon se partagent les millions

Pas facile de se garer à Lyon. A moins d’utiliser un des 32 parkings souterrains de la ville. Ces imposantes infrastructures engendrent des frais spectaculaires lors de leurs premières années d’existence, mais génèrent par la suite des retombées financières confortables. Une manne qui se chiffre en millions d’euros et qui profite autant aux sociétés de parking, qu’au Grand Lyon.

En 2011, les parcs de stationnement lyonnais ont rapporté plus de 6 millions d’euros à la Communauté Urbaine (1). Des entreprises privées (comme Vinci, Effia ou Q-Park) ou d’économie mixte (Lyon Parc Auto), en délégation de service publique, se partagent le marché de la construction et de l’exploitation, en reversant chaque année une redevance au Grand Lyon. Mais ces opérateurs ne sont pas en reste. Car si les frais de construction sont lourds, et que "la rentabilité financière est une perspective à long terme" comme le souligne François Gindre, directeur de Lyon Parc Auto, certains parcs offrent une belle rentabilité. Il s’agit des plus anciens, et donc amortis, se situant en centre-ville ou proche de la Part-Dieu.

Près de 6 millions d’euros de résultat net sont par exemple relevés pour les seuls parcs Centre commercial et Gare Part-Dieu, en 2011. Sur la Presqu’île, le parc Cordeliers génère plus d’1,8 million d’euros de résultat net alors que celui du quai Saint-Antoine engendrait près d’1,2 million, toujours en 2011. Par opposition, les parcs récents comme Morand ou Perrache Archives sont largement déficitaires, aux alentours d’1,5 million d’euros de pertes pour le premier, un peu moins d’un million pour le second (2).

Les tarifs du stationnement varient peu d’un parc à l’autre, même si les prix en centre-ville sont plus élevés. "Ils sont fixés par la Communauté Urbaine, en fonction du besoin, mais aussi des politiques de stationnement", se défend toutefois François Gindre. Il faut tout de même débourser 158,70 à 162,20 euros par mois pour un abonnement accès illimité dans un des parcs de la Presqu’île (3), les plus chers du Grand Lyon. Au rang des moins chers, il faut compter 92,70 euros l’abonnement accès illimité pour les parcs de Berthelot et Croix-Rousse.

Les parcs pour vélos, mission de service public
La nouveauté de ces parcs ? Les emplacements pour vélo. Lyon Parc Auto, le précurseur à Lyon, en a installé dans quatre de ses parkings (Cordeliers, Gare Part-Dieu, Hôtel de Ville ou Terreaux). "Ils ne sont absolument pas rentables", précise le directeur de LPA, "les 35 euros de l’abonnement annuel ne couvrent même pas les frais administratifs. Mais ce que nous perdons sur les places vélos, nous le récupérons sur les places auto. Le parking vélo est essentiellement une mission de service public".

La fréquentation est en hausse, au point que l’opérateur compte en ouvrir dix nouveaux pour 2013. La question est maintenant de savoir si l’agglomération est prête à sacrifier la rente confortable des parkings. Annonçant que la priorité en matière de déplacement est aux modes doux, ni les transports en commun, ni les installations pour les vélos n’apportent d’argent au Grand Lyon. L’agglomération doit maintenant trouver le juste équilibre entre écologie, satisfaction des citoyens et rentabilité financière.

(1) 6,204 millions selon le registre des délibérations du conseil de communauté

(2) Morand – 1,692 million ; Perrache Archives – 939 000 euros selon le registre des délibérations du conseil de communauté

(3) Terreaux, Antonin Poncet, Célestins, République, Sant Antoine, Hôtel de ville, Cordeliers, Grolée et Bellecour

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univ ... o.facebook
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 18 Jan 2013, 16:20:06

lyonmag.com, 18 janvier
Contrôles quasi militaires jeudi sur la ligne scolaire Givors - Saint-Fons

Menée sur le type des opérations CORAT, elle a impliqué la DDSP et Keolis. De nombreuses infractions avaient été remarquées sur cette ligne Junior Direct (JD) 111 (incivilités, dégradations, consommation de produits illicites, agressivité envers le conducteur, voire acte de "détournement" du bus afin de contraindre, sous la menace, le chauffeur à emprunter l'autoroute). Pour y faire face, une opération de contrôle renforcée s'est déroulée jeudi en lien avec l'inspection académique, Keolis, le Conseil général et la Gendarmerie du Rhône. Tous les occupants du bus partant de Givors à 17h15 ont été contrôlés, un maître chien et son animal ont tenté de trouver des produits stupéfiants, les contrôles de titres de transports ont été encadrés par les forces de l'ordre. 3 PV ont été dressés par Keolis contre des contrevenants mais personne n'a été interpellé. Ce type d'opération sera reconduit sur cette ligne.

Sourec http://www.lyonmag.com/article/48754/co ... saint-fons

leprogres.fr, 18 janvier
Les occupants d’un bus scolaire avaient obligé le conducteur à prendre l’autoroute

Des perturbateurs sévissent depuis plusieurs semaines dans le bus scolaire Junior direct au départ de Givors : dégradations, actes d’incivilité, consommation de produits illicites mais également menaces sur le chauffeur pour qu’il emprunte l’autoroute

Une opération de contrôle renforcée s'est déroulée jeudi en fin d‘après-midi dans un bus scolaire Junior Direct au départ de Givors.
L’opération spectaculaire avait pour objectif de répondre à une problématique récurrente sur cette ligne. Depuis plusieurs semaines, de nombreuses infractions ont été relevées dans ce bus qui assure la liaison entre Givors et Saint-Fons.

Source http://www.leprogres.fr/actualite/2013/ ... -autoroute
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 18 Jan 2013, 16:56:16

Didier 74 a écrit :...voire acte de "détournement" du bus afin de contraindre, sous la menace, le chauffeur à emprunter l'autoroute.


Gné ? ???

C'est une blague ? :o :o :o

Et il n'y a pas de caméra de vidéo surveillance utilisable, pour le coup ?

On est dans un cadre d'infraction relevant de la Correctionnelle, au minimum. Quelle suite a été donnée ? ???
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Patafix
Passager
Messages : 3879
Inscription : 08 Oct 2006, 19:34:33
Localisation : Europe

Re: Revue de presse

Message non lupar Patafix » 18 Jan 2013, 19:05:49

Ce train a déraillé pour finir sa course dans un immeuble d'habitation, à Saltsjöbaden, en Suède, ce 15 janvier. Aux commandes, une femme de ménage qui avait volé le train au dépôt. Seule à avoir été blessée, elle a été transportée à l'hôpital. Spectaculaire, donc, mais bien moins grave que la collision géante survenue au nord d'Aastorp, dans le sud du pays, ce même 15 janvier, et dans laquelle au moins trois personnes sont mortes. (JONAS EKSTROMER / SCANPIX)

Image

http://tempsreel.nouvelobs.com/galeries ... mages.html
SimpleDream
Passager
Messages : 19
Inscription : 23 Nov 2012, 19:30:08
Localisation : Grenoble

Re: Revue de presse

Message non lupar SimpleDream » 18 Jan 2013, 19:47:12

BBC News a écrit :Three families were inside the apartment building hit by the train but nobody was injured, the spokesman added.

"It's incredibly lucky that no-one in the house was injured," police spokesman Ulf Lindgren told TT news agency.

Christer G Wennerholm, a member of the Stockholm County Council's traffic committee, said: "It shouldn't be possible for unauthorised people to drive our trains."


Pour avoir causé de ce sujet d'actualité en cours d'anglais, quelques petites infos supplémentaires :

"Trois familles étaient dans l'immeuble heurté par le train mais personne n'a été blessé, a ajouté le porte-parole. "C'est vraiment de la chance que personne dans l'immeuble n'ait été blessé" a dit Ulf Lindgren le porte-parole de la police à l'agence de presse TT. Christer G Wennerholm, un membre du comité de la circulation du Conseil du Comté a dit "Il ne devrait pas être possible pour une personne non-autorisée de conduire nos trains."

Non, ça ne devrait pas être possible, mais elle a réussi quand même ^_^. C'est vraiment une chance que personne de l'immeuble n'ait été blessé, trois familles présentes à cet instant quand même.
Grenoblois, vient visiter Lyon de temps en temps. Parc Relais TCL Gare de Vénissieux ou gare de Lyon Part-Dieu.

Amateur à Lyon de marche, Vélo'v, métro, funiculaire, tramway, trolley, bus.

Également présent sur le forum Lineoz.net section Grenoble.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 21 Jan 2013, 10:40:03

Le Dauphiné Libéré, 21 janvier
Un échangeur réclamé à Vienne et des ronds-points bientôt en pays roussillonnais

La ville de Vienne est asphyxiée en période de pointe sur la RN7, notamment par les automobilistes qui veulent rejoindre l’A7.

La célèbre RN7 l’est désormais aujourd’hui plus pour ses difficultés de circulation que pour être la route des vacances. En Isère rhodanienne, malgré la déviation sur la rive droite, la ville de Vienne se voit traversée par cet axe nord-sud important. Le couloir rhodanien est sillonné par la RN7, où la circulation est plus qu’engorgée aux heures de pointe. Et la problématique d’un échangeur autoroutier complet qui pourrait voir le jour au sud de la ville s’ajoute au phénomène.

En effet, tous les automobilistes en provenance du sud et voulant rejoindre l’A7 en direction du nord, traversent la cité : la barrière autoroutière de Vienne/Reventin ne permettant que la sortie en direction du nord ou l’entrée des automobilistes en direction du sud. Les ASF ont réalisé en septembre dernier une étude de faisabilité de cet échangeur complet. On sait que le dossier est actuellement sur le bureau du ministre. L’affaire est donc à suivre et devrait en cas de réponse positive désengorger la cité.

28 opérations pour désengorger le trafic
Le tronçon de RN7 allant du Péage-de-Roussillon à Chanas accueille, à lui seul, 18500 véhicules. Un nombre qui risque de fortement augmenter ces prochaines années avec le développement de zones économiques (notamment le projet de zone industrialo-portuaire Salaise/Sablons et le parc commercial Plein Sud à Salaise) et de l’habitat dans le cadre du Schéma de cohérence territoriale (Scot) des Rives-du-Rhône. Le Schéma directeur d’aménagement routier préconise donc 28 opérations, principalement sur ce tronçon.

Pour désengorger le giratoire de Chanas, un passage inférieur ou supérieur sera créé, permettant ainsi de sortir les automobilistes circulant sur l’axe nord-sud. À Salaise, plusieurs ronds-points verront le jour le long de la RN7. Le plus important sera sans doute celui à l’intersection avec la rue du Renivet, qui devrait comprendre six branches. Le giratoire au carrefour RN7/RD51 sera, lui, réaménagé afin de limiter les rétentions en heure de pointe le soir. Le carrefour des Cités sera également revu et corrigé. Au Péage-de-Roussillon, l’avenue Jacques-Prévert passera, elle, en double sens.

Source http://www.ledauphine.com/societe/2013/ ... sillonnais
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 924
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Revue de presse

Message non lupar Airbus » 21 Jan 2013, 15:00:57

C'est en effet la condition sine qua non pour espérer avoir un jour, un réseau de transport public à Vienne qui fonctionne. En effet, les aléas, parfois chaotiques et démesurés, de la circulation à Vienne interdisent tout projet réel de priorité pour les bus sur les quais du Rhône et les voies qui les desservent. Or le problème est que sur ce quai du Rhône, la circulation de transit est considérable pour tout type de véhicules du 38 tonnes au véhicule particulier.
L'amélioration des transports collectifs à Vienne, passe par ce premier préalable, permettre aux automobilistes et P.L. venant du sud d'emprunter l'autoroute A7 au sud de la ville. Ce ne sera évidemment pas suffisant, mais c'est nécessaire. Ensuite viendront à régler les problèmes d'engorgement de la vallée de la Gère et de son débouché acrobatique au niveau du "Jeu de Paume", mais là, c'est déjà une autre histoire !
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 22 Jan 2013, 10:40:39

lyonmag.com, 22 janvier
Pas de téléphone dans le métro pour le moment

Dans le Progrès de mardi, Bernard Rivalta, le président du Sytral explique que téléphoner dans le métro ou l'accès au WiFi, "n'est pas une priorité". Il explique par ailleurs que "téléphoner dans le métro pose aussi des problèmes entre les passagers". Pour autant, les nouvelles technologies restent à l'ordre du jour aux TCL, avec notamment une nouvelle application iPhone, qui sera déclinée dès le 31 janvier sur les smartphones Androïd. A noter aussi que le service e-técély est en service depuis la semaine dernière.

Source http://www.lyonmag.com/article/48889/pa ... -le-moment
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 22 Jan 2013, 19:26:43

lyonmag.com, 22 janvier
Rhône : nouvelles limitations de vitesse sur les grands axes

Il va falloir lever le pied dans l'agglomération

Le préfet du Rhône a souhaité qu'une démarche d'abaissement et d'harmonisation des limitations de vitesse soit menée sur l'agglomération lyonnaise.

Les secteurs extérieurs à l'agglomération où la vitesse maximale autorisée est désormais de 130 km/h. La traversée du centre de Lyon par l'autoroute A7, de Fourvière à la Mulatière est désormais limitée à 70 km/h. En ce qui concerne les poids lourds, leur vitesse sera limitée à 80 km/h sur l'ensemble du secteur central (zone limitée à 90 km/h pour les véhicules légers).
Sur l'A47, la traversée de Givors devient limitée à 70 km/h, la partie à 2x2 voies entre Givors et Saint-Chamond passe elle à 90 km/h tandis que la section à 2x3 voies entre Saint-Chamond et Saint-Etienne est limitée à 110 km/h.
En cas d'alerte à la pollution, sur l'ensemble des secteurs où les vitesses autorisées viennent d'être abaissées de manière permanente, la réduction de 20 km/h de la vitesse limite autorisée ne sera pas obligatoire, la réduction de vitesse fera alors l'objet d'une simple recommandation. En revanche, pour les autres secteurs, la vitesse limite autorisée sera réduite de 20 km/h en cas d'alerte pollution, comme antérieurement.
Selon la Préfecture, le double objectif de ces nouvelles mesures est de "lutter contre l'insécurité routière et d'améliorer la qualité de l'air".

Source http://www.lyonmag.com/article/48920/rh ... rands-axes
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 24 Jan 2013, 14:57:00

lyoncapitale.fr, 24 janvier
Les bus TCL pavoisés demain aux couleurs de l'Allemagne

De nombreux bâtiments publics, notamment la préfecture et les 700 bus du réseau TCL, seront ornés ce vendredi 25 janvier, de drapeaux aux couleurs de l'amitié franco-allemande.

Ce pavoisement est organisé dans le cadre de la manifestation souhaitée par le préfet et le consul d'Allemagne, Christian Seebode. Ces célébrations viennent commémorer le 22 janvier 1963. Il y a tout juste 50 ans, Charles de Gaulle et Konrad Adenauer faisaient alliance en signant le traité de l’Élysée.

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Autr ... -Allemagne
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 24 Jan 2013, 19:36:13

Ah, tiens. Une idée !

Au fait, on fait comment pour pavoiser aux couleurs des 2 pays, s'il n'y a plus qu'un seul porte tube par bus ? ???
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 30 Jan 2013, 11:17:13

leprogres.fr, 30 janvier
Lyon se dote d’une charte autocars

Le Grand Lyon a annoncé la création d’une charte autocars afin d’harmoniser l’offre des entreprises autocaristes auprès des organisateurs d’évènements professionnels.

« En leur proposant notamment des conditions de vente et d’annulation uniformisées et un certain nombre d’avantages concurrentiels, la charte autocars a pour but de faciliter l’achat de la destination Lyon et de favoriser ainsi la venue de congrès associatifs et d’évènements d’entreprises », indique le Grand Lyon, pour qui cette charte est à ce jour inédite en France.

Portée par Olivier Michel, directeur général d’une société d’autocars et président du Centre des jeunes dirigeants de Lyon, cette charte a été réalisée en collaboration avec des représentants d’entreprises de transport de voyageurs et la fédération des transports de voyageurs. Le Grand Lyon est par ailleurs doté d’une charte hôtels depuis 2010.

Source http://www.leprogres.fr/actualite/2013/ ... e-autocars
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 31 Jan 2013, 14:10:04

lyonmag.com, 31 janvier
Gares Part-Dieu et Perrache : les cheminots appelés à faire grève vendredi

Les syndicats CGT et Sud Rail ont lancé un appel à cesser le travail le vendredi 1er février.

Cela concerne les cheminots de la gare de la Part-Dieu, des guichets de Lyon Perrache, des boutiques SNCF de Lyon et du service clientèle. Ils dénoncent les restructurations initiées par la SNCF et ayant engendré, selon eux, de nombreuses pertes d'emplois dans les gares et les services annexes comme le bureau comptable et le service clientèle.
Les cheminots débuteront leur grève à partir de 5h, avant de se réunir en assemblée générale à 11h30. Le préavis déposé est reconductible tous les vendredis.

Source http://www.lyonmag.com/article/49294/ga ... e-vendredi

leprogres.fr, 1er février
Appel à la grève aujourd’hui dans les gares de la Part-Dieu et Perrache

Les syndicats CGT et Sud-Rail ont appelé aujourd’hui des cheminots des gares de la Part-Dieu et de Perrache à cesser le travail 24 heures. Ce mouvement qui a déjà connu des précédents ces dernières semaines s’adresse au personnel du service Escale et de l’unité commerciale de la Part-Dieu, ainsi qu’à l’unité commerciale, c’est-à-dire les guichets, de Perrache. Cet appel à la grève est une réaction à une restructuration des services de guichets et d’accueil où certains postes ont été supprimés.

Les syndicats demandent notamment la réouverture des guichets du premier au dernier train ainsi que le renfort en soirée du personnel affecté au salon grands voyageurs de la Part-Dieu.

De source syndicale, outre la billetterie, la formation de certains trains pourraient être affectée à la Part-Dieu.

La direction régionale de la SNCF ne prévoit pour sa part aucun impact sur la circulation des trains mais considère que quelques guichets pourront être fermés.

Source http://www.leprogres.fr/rhone/2013/02/0 ... t-perrache
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 31 Jan 2013, 22:52:46

Didier 74 a écrit :leprogres.fr, 30 janvier
Lyon se dote d’une charte autocars

Le Grand Lyon a annoncé la création d’une charte autocars afin d’harmoniser l’offre des entreprises autocaristes auprès des organisateurs d’évènements professionnels.

« En leur proposant notamment des conditions de vente et d’annulation uniformisées et un certain nombre d’avantages concurrentiels, la charte autocars a pour but de faciliter l’achat de la destination Lyon et de favoriser ainsi la venue de congrès associatifs et d’évènements d’entreprises », indique le Grand Lyon, pour qui cette charte est à ce jour inédite en France.

Portée par Olivier Michel, directeur général d’une société d’autocars et président du Centre des jeunes dirigeants de Lyon, cette charte a été réalisée en collaboration avec des représentants d’entreprises de transport de voyageurs et la fédération des transports de voyageurs. Le Grand Lyon est par ailleurs doté d’une charte hôtels depuis 2010.

Source http://www.leprogres.fr/actualite/2013/ ... e-autocars



Il est super important que Lyon se dote d'un outil performant de cette qualité.

Vouivouivoui...


Mais quand on voit la configuration, l'architecture, l'esthétique, l'ambiance, la propreté, la praticité, l'accessibilité, la convivialité des gares routières de Lyon (quelles qu'elles soient), on se dit qu'il y a comme un décalage. :-\

Avant de s'occuper de l'administratif et du bolduc autour du papier cadeau, il faudrait déjà éviter que le cadeau s'apparente plus à un camenbert aux très -trop- nombreuses heures de vol qu'à une vitrine de prestige.

Perso, j'ai honte quand je pense que les visiteurs débarquent à Lyon dans ces conditions...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 02 Fév 2013, 11:14:10

Le Progrès, 2 février
Chère, très chère... trop chère auto ?

La voiture représente toujours le moyen de déplacement préféré des Français malgré la hausse du carburant. Et si les usagers ne calculaient pas le vrai prix de leur auto ?

A moins d’habiter la Bretagne où les quatre-voies sont gratuites, la hausse du prix des péages autoroutiers ne passe pas inaperçue. Hier, les tarifs ont été relevés de 1,18 à 2,29%. Ces augmentations interviennent dans le cadre de contrats passés avec l’État, font valoir chaque année les gestionnaires.

Ce début d’année ne commence pas fort pour les automobilistes. L’essence aussi flambe, avec 0,04€ de plus pour un litre de diesel depuis le 1er janvier (+2,9%) et 0,056€ pour le SP 98 (+3,6%), selon carbeo.com, un site internet spécialisé. La hausse la plus forte concerne le SP 95, utilisé par environ 15 % des automobilistes : + 0,079€.

La hausse du prix du baril de pétrole n’est pas étrangère à cette évolution. L’arrêt progressif du mécanisme instauré l’été dernier par le gouvernement non plus. Une mesure qui a d’autant plus de mal à passer qu’elle devait être remplacée par un dispositif pérenne.

Pour Daniel Quéron, président de 40 millions d’automobilistes , il s’agit d’« une nouvelle désillusion pour les automobilistes qui espéraient une baisse des prix ». Pour autant, 73% des actifs utilisent la voiture pour se rendre au travail, selon l’Insee, soit 18 millions de personnes, contre 15% pour les transports en commun, 8% la marche à pied, et 4% les deux-roues. Surtout, les distances parcourues s’allongent : + 20% entre 1994 et 2008. Une conséquence de la hausse de l’immobilier en ville.

Le car moins cher que le train Corail ou le TGV
Paradoxalement, selon les économistes, les carburants n’augmentent pas et seraient même moins cher qu’il y a quarante ans. « En 1970, il fallait travailler 20 minutes au smic pour pouvoir acheter un litre d’essence. Aujourd’hui, il faut moins d’une dizaine de minutes pour obtenir ce même litre », indique Jean-Marie Beauvais, consultant et auteur d’une étude sur le prix des transports réalisée pour le compte de la fédération nationale des associations des usagers des transports (Fnaut). Sur cette période, c’est le poste entretien qui a le plus progressé (+78%).

En juin 2012, on estimait que le budget annuel d’un automobiliste roulant en Clio essence s’élevait à 5976€. Plus que l’essence, c’est le coût d’usage de la voiture qui plombe le budget des ménages, selon la Fnaut : « Les automobilistes ne le calculent pas dans sa globalité, sinon ils se tourneraient vers d’autres modes de transport ».

Pour les déplacements longue distance (plus de 80 km), l’autocar est meilleur marché, (0,07€ par voyageur par kilomètre), suivi du train Corail (0,09€), du TGV (0,11€), de la voiture (0,19€, dont 6,5 pour le carburant et les péages), Dans l’étude de la Fnaut, elle ressort plus cher que l’avion (0,15€ pour une compagnie traditionnelle).

Pour les déplacements de proximité, la Fnaut trouve les coûts du transport collectif 2,5 fois moins cher que ceux de la voiture. Sont-ils trop marginaux ? Ceux du vélo ou de la marche n’ont pas été étudiés.

Source http://www.leprogres.fr/france-monde/20 ... chere-auto

Yves Crozet - Professeur à l’IEP de Lyon, laboratoire d’économie des transports. La hausse du prix du carburant est souhaitable

Professeur à l’IEP de Lyon, laboratoire d’économie des transports

La hausse du prix de l’essence, impression ou réalité ?
« Il est aujourd’hui à pratiquement 1,40€ le litre de gazole et il était pratiquement à un euro au début de l’année 2007. Ensuite, il faut comparer ce prix-là à l’augmentation des revenus. On s’aperçoit alors que le prix de l’essence n’augmente pas. En 1970, avec une heure de travail au Smic, on achetait 3 litres d’essence. Là-dessus est intervenu le premier, puis le second choc pétrolier. Au début des années 1980, avec une heure de smic, on continuait à acheter 3 litres d’essence. Puis est venu le contre-choc pétrolier. Depuis le milieu des années 1990, avec une heure de smic, on achète environ six litres d’essence.

La hausse ne touche pas tout le monde de la même façon…
« Les ménages sont dans une situation très inégale. Ceux qui habitent en zone urbaine peuvent accéder aux transports en commun, se déplacer à pied ou à vélo, sont beaucoup moins affectés qu’un ménage avec deux membres actifs dont chacun fait entre 30 et 40 kilomètres par jour pour aller travailler. Ceux-ci sont obligés de faire du covoiturage, de se reporter sur des véhicules plus petits, ou de réduire les déplacements.

Baisser les prix n’est pas la bonne solution ?
Pour inciter les constructeurs à vendre et les ménages à acheter des voitures qui consomment 2 l/100 km, il faut que l’essence soit à trois euros le litre. Grâce à la hausse du carburant, on a en France des véhicules qui consomment deux fois moins que ceux du parc nord-américain.

Source http://www.leprogres.fr/economie/2013/0 ... ouhaitable

Vers des transports gratuits ?

Depuis le 1er janvier, les 420000 habitants de Tallinn peuvent prendre le bus et le tram sans payer. La capitale estonienne devient ainsi la première en Europe à instaurer la gratuité des transports publics et entend ainsi réduire les embouteillages et la pollution. Les recettes couvrant près d’un quart des coûts du transport public, la municipalité estime le coût de la mesure atteindra 12,4 millions d’euros par an. En France, la pratique concerne surtout les petites agglomérations de 25000 habitants, observe le groupement des autorités responsables de transport (Gart). Au total, 23 réseaux (Aubagne, Châteauroux, Gap, Bar-le-Duc...) ont fait le choix de la gratuité totale. Vu le coût d’une ligne de tram et les difficultés qu’ont les collectivités pour financer les infrastructures, le Gart estime que « les recettes tarifaires demeurent une source de financement dont il est difficile de se priver ». « C’est une mauvaise idée », appuie Yves Cozet, économiste. « Avec la gratuité, les infrastructures sont sur-utilisées, voire se dégradent. Et cela n’incite pas forcément les automobilistes à laisser le véhicule au garage ! »

Source http://www.leprogres.fr/social/2013/02/ ... s-gratuits

Autoroutes : le jackpot perdu

Opacité des tarifs, inégalités entre automobilistes, augmentations supérieures à l’inflation et pas justifiées par de nouveaux services… Un rapport accablant sur les tarifs autoroutiers pour le compte de l’association 40 millions d’automobilistes estime que les usagers « se sentent davantage dans la peau d’otages rackettés que de clients consentants ».

Selon le rapport, depuis 2005, dernière année avant la privatisation, les ASF (groupe Vinci), et APRR (groupe Eiffage), ont vu leurs recettes s’envoler (+ 18% et + 19,65%) tandis que les charges stagnaient (+ 4,6% et + 0,46 %). Conséquence : les bénéfices d’ASF ont bondi de 77,8% en 6 ans et ceux d’APRR de… 103% malgré des baisses notables de trafic (-3,5% pour les camions en 2012). Selon un porte-parole des sociétés d’autoroutes, « avant la privatisation, les péages augmentaient de 2 % en moyenne par an, et la hausse a continué au même rythme depuis 2006 ».

Reste que l’État s’est privé d’une belle manne en vendant les autoroutes : il empoche 40% des recettes au péage mais laisse 45% aux actionnaires de Vinci, Eiffage, etc.

Source http://www.leprogres.fr/societe/2013/02 ... kpot-perdu
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 04 Fév 2013, 13:46:50

lyonmag.com, 4 février
Ligne Lyon/Saint-Étienne : un tollé contre "Tuez-vous à la maison"

Excédée par les retards à répétition, l'association de défense des usagers Lyon/Saint-Etienne (Aduslt) avait demandé, de manière assez singulière, aux personnes ayant des tendances suicidaires de se tuer chez eux.

Dans un communiqué nommé "Tuez-vous à la maison", ces usagers de la SNCF, exprimaient ainsi leur mécontentement suite à plusieurs suicides sur cette ligne très fréquentée. Un message qui n'est évidemment pas passé inaperçu. Suite aux vives réactions qu'elle a provoqué sur internet, l'Aduslt a fait machine arrière dans un nouveau communiqué. "A aucun moment notre but était de blesser les familles des personnes qui se sont suicidées sur les voies ferroviaires, déclarent-ils, mais seulement d'inciter la SNCF à utiliser des messages forts pour sensibiliser le public face à un véritable problème de société".
Pour un message fort, il est vrai que c'en était un. Il aurait même été emprunté à la mairie de Londres qui l'aurait utilisé dans une campagne de prévention contre les suicides dans le métro de la capitale anglaise. Il s'agissait en réalité d'une fausse information qui avait circulé sur internet l'été dernier.

Source http://www.lyonmag.com/article/49458/li ... -la-maison
FORET
Passager
Messages : 498
Inscription : 16 Nov 2012, 22:35:54

Re: Revue de presse

Message non lupar FORET » 04 Fév 2013, 15:28:48

ah la polémique, maladie bien francaise !!!
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 924
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Revue de presse

Message non lupar Airbus » 04 Fév 2013, 18:03:05

Certes c'est de l'humour noir, mais, avec ce slogan provocateur, il faut reconnaître que c'est quand même assez drôle ! Dommage que tous les procéduriers juridictionnels n'aient aucun sens de l'humour ! -
Il n'en demeure toutefois pas moins vrai que si tous les dépressifs choisissaient les moyens de transport TER, TGV, métro, tram, pour mettre fin à leurs jours, ça deviendrait quand même assez insupportable pour le plus grand nombre. En effet, un "accident de personne" comme le dit publiquement la SNCF, c'est au bas mot une interruption de trafic d'au moins une à deux heures et c'est une perturbation considérable qui ressemble un peu à une prise d'otages de milliers de personnes qui vont être notablement retardées, avec toutes les conséquences qui en découlent pour elles !
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12731
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 04 Fév 2013, 18:19:22

Mouais. :-\

AU fond, à bien réfléchir, à la limite, etc... : que les voyageurs soient "bloqués" par ce type de drame, on s'en tape totalement ; leur traumatisme est sans commune mesure, comparé au traumatisme pour le conducteur, non ? ???

Je préfèrerais de très loin que la communication se fasse dans cette direction, plutôt que d'autres. Si on ne peut pas vraiment dissuader le passage à l'acte (et l'actualité est terrible sur ce point), autant faire de la pédagogie, sans cynisme. Cela n'empèche pas l'empathie avec les personnes qui vivent ces situations, mais permettrait avant tout de préserver l'équilibre nécessaire des conducteurs.

Or à aucun moment, dans aucun reportage ou article, on ne parle du conducteur. Jamais. Ni en détail, ni à peine évoqué. Comme si au fond, il faisait tellement corps avec sa machine, qu'il ne serait qu'un prolongement métallique sans humanité.

Et cette "esthétique" journalistique produit des effets indirects graves : au fond, on peut se suicider en passant sous un train, ou un métro : personne ne le voit ni le ressent.

Alors que c'est tout le contraire.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 924
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Revue de presse

Message non lupar Airbus » 04 Fév 2013, 18:29:56

Oui, bien sûr BBARchi tu as raison. Une petite exception toutefois, lors de l'excellent reportage diffusé lundi dernier sur France 3 consacré à la Gare de Lyon, un conducteur de TGV relatait à son poste de conduite entre Paris et Nice-Ville qu'il avait eu, par deux fois, à vivre un tel drame. Les soutiens post-traumatiques sont alors indispensables pour aider le conducteur à se remettre et surtout pour l'empêcher de culpabiliser à tort à la suite de ce genre de tragédie.
Donc évidemment, c'est une raison de plus pour que les suicidaires trouvent d'autres moyens d'accomplir cet acte fatal. Une solution serait aussi qu'il y ait moins de suicides, mais là, nous sortons du cadre ferroviaire ou traminot, et le problème ne se traitera pas à coup de "Y à Qu'à", hélas ! ...
Avatar de l’utilisateur
Lyonrail
Passager
Messages : 717
Inscription : 22 Nov 2004, 10:31:05
Localisation : Villars Les Dombes
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar Lyonrail » 04 Fév 2013, 19:03:54

Si l'ADULST avait de l'humour, ça se saurait depuis le temps...

Ce sont eux qui ont braillé pour obtenir une compensation financière pour les usagers de la ligne, parce que les trains pour aller à Lyon le 8 décembre dernier étaient plus que pleins ::)

Si je vous dis qu'ils sont affiliés au collectif "Stop la grève", vous aurez tout de suite cerné la teneur de leurs revendications...
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 07 Fév 2013, 13:16:19

lyoncapitale.fr, 6 février
La CGT reste le premier syndicat de cheminots de la région lyonnaise

La CGT reste la première organisation syndicale auprès des cheminots de la région de Lyon. A l'issue des élections professionnelles de ces derniers jours, la centrale syndicale a annoncé ce mercredi matin comptabiliser 2812 salariés adhérents. Parmi eux, 1811 cheminots de la Région de Lyon (35,1%), 247 cheminots des Directions Transverses (28,3%), 139 cheminots du Fret (27,5%) et 615 salariés de Kéolis Lyon (35,8%).

De bons résultats pour le syndicat, qui retrouve ainsi son score de 2008 et progresse + 4,3% par rapport à 2011 devançant de 12% la deuxième organisation syndicale.

La CGT compte désormais s'appuyer sur ce soutien pour "poursuivre et amplifier la mobilisation et pour arracher de véritables changements dans la politique des Transports en France et dans la stratégie de la SNCF".

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Autr ... -lyonnaise
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 09 Fév 2013, 22:16:39

leprogres.fr, 9 février
Lyon : le trafic SNCF perturbé après l'agression d'un agent

Ce samedi en fin d'après-midi, un agent d'escale de la SNCF a été agressé, gare de la Part-Dieu, à Lyon. L'auteur des faits a aussitôt été interpellé par la police.

Suite à cette agression, les agents d'escale de la gare ont fait valoir leur droit de retrait, entre 18h45 et 19h45, ce qui a entraîné de nombreux retards.

Selon la SNCF, la situation est revenue à la normale en début de soirée.

Source http://www.leprogres.fr/rhone/2013/02/0 ... un-employe
Avatar de l’utilisateur
Auron
Passager
Messages : 1305
Inscription : 18 Juil 2007, 18:01:51
Localisation : Lyon 5
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar Auron » 09 Fév 2013, 22:41:03

Tient, y'a pas eu encore de commentaires à la con sur le progres genre "bien fait pour eux", etc...
Conducteur de train à Lyon Perrache...
Et heureusement, je ne traîne plus à Chambéry... :uglystupid2:
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 14 Fév 2013, 18:19:57

leprogres.fr, 14 février
Vénissieux : Un train de marchandises déraille en gare de triage

Un train de marchandises transportant des véhicules a déraillé ce jeudi vers 13 heures en gare de triage de Vénissieux. Plusieurs essieux sont en fait sortis du rail lors d’une manœuvre.

Selon la SNCF, cet incident de service sans gravité n’a fait aucun blessé et n’a eu aucun impact sur la circulation ferroviaire.

Source http://www.leprogres.fr/rhone/2013/02/1 ... um=twitter
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 14 Fév 2013, 19:12:03

Le Progrès, 14 février
Près de 10000 camions empruntent chaque jour le tunnel de Fourvière

Le tunnel de Fourvière voit passer chaque jour quelque 110000 véhicules, dont 10% de poids lourds. La majorité des routiers sont dans la légalité en empruntant ce tronçon, au grand dam de certains automobilistes.
Seuls sont autorisés les camions en transit, n’excédant pas 7,5 tonnes.

La plupart des routiers sont dans leur droit
Les camions sous le tunnel de Fourvière, voilà un sujet qui agace nombre d’automobilistes lyonnais. Certains les jugent « trop nombreux », d’autres « trop dangereux », voire les deux à la fois.

Beaucoup pensent en outre que les routiers sont dans l’illégalité en empruntant les 1800 mètres du tronçon. Un arrêté préfectoral a été pris en janvier 2008 pour sécuriser le passage du tunnel et diminuer les émissions de CO2 générateur de pics de pollution. Mais il n’interdit pas totalement le passage des camions : en transit, les camions n’excédant pas 7,5 tonnes sont autorisés. Les plus lourds sont, quant à eux, autorisés uniquement pour la desserte locale ou si leur siège est géographiquement proche. Le transport de matière dangereuse est en revanche rigoureusement interdit.

Des contrôles menés régulièrement
Après comptage et recomptage, nous avons effectivement constaté que les camions sont très nombreux à emprunter le tunnel de Fourvière, avec une parité presque parfaite entre ceux qui vont vers le nord et ceux qui se dirigent vers le sud. Et la majorité des poids lourds sont des camions de chantier, qui sont donc destinés à un trafic local. Ceux-là sont dans la légalité. En revanche, quelques-uns circulent sous pavillon étranger, ce qui laisse à penser que ces routiers venus de loin sont en infraction.

Sur l’autoroute, la CRS effectue plusieurs contrôles par semaine sur cet axe A6/A7. D’après les forces de l’ordre, les contrôles sont en augmentation, mais il y a moins de contrevenants.

Pour se défendre, les conducteurs fautifs semblent évoquer le plus souvent la longueur de l’itinéraire de substitution (environ 15 kilomètres par la rocade Est) ou la méconnaissance de l’interdiction.

Une opération « coup-de-poing » en préparation
Jean-François Carenco, préfet du Rhône et de la région Rhône-Alpes, l’a annoncé il y a quelques semaines : il réfléchit à des opérations « coup-de-poing ». L’objectif étant d’arrêter et de contrôler un grand nombre de poids lourds sur une aire d’arrêt située sur le secteur autoroutier interdit (sur l’axe A6/A7, entre Anse et Ternay). « Aujourd’hui, il y a des contrôles, mais ils sont difficiles à réaliser, car il n’y a pas de point d’arrêt pour les poids lourds à proximité du tunnel. Et pour les contrôler, il faut les stationner », explique Guy Levi, directeur départemental des territoires à la préfecture du Rhône. « Une opération « coup-de-poing » est compliquée à mettre en place, car dans ce cas-là, il ne faudrait pas deux à trois motards, mais plutôt 20 à 30 motards. Le principe est toujours dans l’air du temps, il est en train de se monter. Le préfet l’a annoncé, il y tient et le fera ».

Légèrement plus de camions depuis l’ouverture de l’A 89
L’ouverture du dernier tronçon de l’A 89 entre Balbigny et La Tour-de-Salvagny, le 21 janvier dernier, était crainte par certains Lyonnais. Selon des chiffres recueillis et fournis par le Grand Lyon fin janvier, 3500 véhicules supplémentaires empruntent chaque jour le tunnel (par rapport à un même jour de semaine avant l’ouverture de l’A89). Pour ce qui est des poids lourds, les données rassemblées par la Direction interdépartementale des routes (DIR) sont, elles, plus « rassurantes ». Ces chiffres montrent que l’ouverture de l’A 89 aurait amené moins de 300 camions supplémentaires par jour sous Fourvière (moyenne journalière entre la semaine précédant l’ouverture de l’A 89 et la semaine suivante). Mais la portion de l’A 89 n’étant pas encore toujours référencée sur les GPS, il est encore un peu tôt pour se faire une idée précise de son impact sur la circulation dans le tunnel de Fourvière.

Source http://www.leprogres.fr/societe/2013/02 ... -fourviere
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 15 Fév 2013, 12:52:04

Le Dauphiné Libéré, 15 février
Le transport de marchandises sur le Rhône souffre de la crise

La crise n’épargne aucun secteur. Sauf celui des loisirs. C’est la leçon que tire la Compagnie Nationale du Rhône à l’heure du bilan 2012. Le trafic global des marchandises sur le fleuve et même au-delà sur l’ensemble du bassin Rhône-Saône a connu un recul de 11% l’année dernière (6,4 millions de tonnes).

C’est à quelque chose près une situation identique à ce qu’elle était en 2008 et 2009. La baisse est surtout sensible dans le transport de minéraux et matériaux de constructions, des minerais et déchets métallurgiques et des produits agricoles.

En revanche, le transport de conteneurs est toujours à la hausse (+ 275% en 10 ans) et cela grâce à l’amélioration de la situation sociale au port de Marseille. C’est aussi pour cette raison que le port Edouard-Herriot à Lyon a connu une belle année 2012 (+ 5% de trafic) avec 11,4 millions de tonnes de marchandises en transit. Le trafic par voie d’eau y est à la hausse (+ 6%) ainsi que par voie ferrée (+ 37%).

Autre secteur florissant : le marché de la plaisance et surtout de la croisière. Alors qu’ils n’étaient que 9 en 2005, les bateaux à passagers sont au nombre de 19 sur le bassin Rhône-Saône. Et quatre nouvelles unités seront mises en service cette année. Afin de favoriser le tourisme fluvial, la CNR va ouvrir 57 km de nouvelles voies navigables sur le Haut-Rhône grâce aux écluses de Chautagne et Belley et aménager des haltes fluviales à Andance (Ardèche), Aramon (Gard) et Tarascon (Bouches-du-Rhône).

Les “aiguilleurs du fleuve” à Châteauneuf-du-Rhône
Dans le souci de fluidifier le trafic, la CNR a rendu opérationnel en 2012 le seul centre de gestion de la navigation existant en Europe à une telle échelle, de Lyon à la mer. Il s’agit d’un système de téléconduite à distance des 14 écluses à grand gabarit du fleuve installé à Châteauneuf-du-Rhône près de Montélimar. 36 techniciens et 3 cadres s’y relaient jour et nuit pour commander les écluses et permettre le passage des navires au moyen de caméras.

Ces “aiguilleurs du fleuve”, à l’image des aiguilleurs du ciel, seront dotés en 2014 d’un équipement de géolocalisation des navires afin de gérer au mieux les passages dans les écluses.

Lancé en 2007, ce projet a coûté 34 millions d’euros à la CNR qui est déjà sollicitée par d’autres compagnies désireuses de l’implanter sur leur propre domaine navigable.

Source http://www.ledauphine.com/economie-et-f ... e-la-crise
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 16 Fév 2013, 22:58:52

leprogres.fr, 16 février
Lyon. Bagage suspect à la gare de la Part-Dieu: 5 voies évacuées et trafic perturbé

A 18h40 samedi soir, un bagage oublié a été signalé sur l’un des quais de la gare de la Part-Dieu. Aussitôt, les services de sécurité ont tenté de joindre la personne dont le nom figurait sur une étiquette mais en vain

C’est alors que le service de déminage est intervenu sur place afin de faire exploser cette valise. Conséquence de cet incident: 5 voies de la gare ont dû être évacuées créant de fait des retards sur le trafic. Ce dernier a été définitivement rétabli peu avant 20h.

Source http://www.leprogres.fr/actualite/2013/ ... c-perturbe
SimpleDream
Passager
Messages : 19
Inscription : 23 Nov 2012, 19:30:08
Localisation : Grenoble

Re: Revue de presse

Message non lupar SimpleDream » 18 Fév 2013, 22:39:19

transports.blog.lemonde.fr, 18 février.

Olivier Razemon a écrit :L’action coup de poing des cyclistes lyonnais

Le tracé est hésitant, la peinture est fraîche, mais le dessin parfaitement clair. Ce lundi 18 février, les usagers, automobilistes ou cyclistes, empruntant le pont de la Mulatière, sur l’autoroute A7, au sud-ouest de Lyon, ont découvert une nouvelle bande cyclable. Elle n’a pourtant aucune existence légale.

Dimanche, tard dans la soirée, les membres d’un mystérieux collectif des "Déjantés de la Mulatière" ont utilisé un pochoir et de la peinture blanche pour tracer, sans autorisation, un cheminement cyclable. Les quelques militants, vêtus de gilets jaune fluo, ont aussi posé un nouveau panneau de circulation représentant un cycliste, casque sur la tête, en train de tomber à l’eau. Les militants répètent ainsi l’action menée depuis plusieurs années par une association de cyclistes toulonnais, relatée ici. Malgré un mail assorti de photos, reçu en pleine nuit, il n’y avait pas moyen d’interviewer, lundi matin, un membre des "Déjantés". En revanche, le collectif Valve (Venir à vélo depuis le sud-ouest lyonnais), qui pourrait se définir comme la "branche politique" des mystérieux aménageurs nocturnes, dit "approuver totalement" l’action des Déjantés.

Confluences. Le pont routier de la Mulatière, qui franchit la Saône juste avant qu’elle ne se jette dans le Rhône, à proximité du chantier du musée des Confluences, constitue l'unique lien entre Lyon et sa banlieue sud-ouest, Oullins (25000 habitants), Saint-Genis-Laval (20000), Irigny (8300), Pierre-Bénite (10000) ou La Mulatière (6500). Le pont fait en réalité partie de l’autoroute A7, la fameuse autoroute du soleil, celle-là même qui court le long des quais du Rhône et se faufile, plus au nord, sous le tunnel de Fourvière. On peut le franchir en voiture ainsi qu’à pied, sur une voie de service en principe réservée à l'entretien du pont. Mais à vélo, le passage est difficile et dangereux. La voirie, à cet endroit, souffre d'un manque d'espace. Même le bus qui dessert les villes du sud-ouest lyonnais ne dispose pas de voie réservée.

Aux heures de pointe, singulièrement les jours où les vacanciers européens reprennent le chemin du nord, le pont est bouché. Les bus stagnent, les automobilistes bouillonnent d'impatience, mais les cyclistes passent, jalousés. Dès que le trafic s’accélère, en revanche, c’est à qui poussera le plus vite, et les cyclistes sentent le vent des tonnes d’acier qui les frôlent, sans oublier les impétueux coups de klaxon.

Conflit d'espace. La fausse bande cyclable du pont de la Mulatière empiète largement sur le passage pour piétons et l'arrêt de bus situé à proximité. Elle sera sans doute effacée par les pouvoirs publics. Mais cette opération-surprise pourrait être l'occasion de revoir l'ensemble de la circulation sur cette partie de l'autoroute, en limitant l'espace dévolu à la voiture. A Toulon, après avoir recouvert une fausse piste cyclable de peinture noire, la municipalité avait reçu une association de cyclistes et consenti à aménager une bande au même endroit. Preuve que l’action coup de poing n’est pas toujours l'antonyme du dialogue.

Coup de comm'. Malgré le beau coup de publicité que s’est offerte la ville de Lyon en installant Vélov', le premier service de vélos partagés à grande échelle, la capitale des Gaules demeure le royaume de la voiture individuelle. Comme constaté ici, les double-sens cyclables, qui devraient jalonner les "zones 30", n’ont toujours pas été installés. L'association "La ville à vélo" a entamé une action judiciaire pour amener la municipalité à aménager la voirie. Les tourne-à-droite, appelés par le Certu (un organisme gouvernemental sis à Lyon) "cédez le passage cycliste au feu", laissent également à désirer. Ces deux types d’aménagements, répandus dans d’autres villes françaises, facilitent la circulation cyclable sans occasionner d'accidents supplémentaires. Mais comme l’admet à demi-mots Gilles Vesco, adjoint aux "nouvelles mobilités", le maire et président du Grand Lyon, Gérard Collomb (PS), ne se montre pas vraiment convaincu que l’on peut se déplacer à vélo dans une ville.


Source.
Grenoblois, vient visiter Lyon de temps en temps. Parc Relais TCL Gare de Vénissieux ou gare de Lyon Part-Dieu.

Amateur à Lyon de marche, Vélo'v, métro, funiculaire, tramway, trolley, bus.

Également présent sur le forum Lineoz.net section Grenoble.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 19 Fév 2013, 22:05:59

lantenne.com, 25 janvier
L’avenir de Lyon passera par l’intermodalité

Dans le "Global Competitiveness Report 2011-2012", la France est classée tristement au 116e rang sur 142 pays examinés. Lyon quant à elle figure au 17e rang sur 40 parmi les villes d’Europe les plus attractives. Les villes classées en tête sont souvent des capitales ou des ports. Lyon, pour s’affirmer sur la scène européenne, voire au-delà, doit en conséquence s’appuyer sur sa capacité à optimiser son intermodalité. Et à défaut de port maritime, elle dispose d’un port pratiquement en centre-ville dont le potentiel est loin d’être complètement exploité.

Selon les réflexions menées par les services du préfet sur l’avenir du territoire de Saint-Exupéry, le hub de Lyon-La Part-Dieu et le hub de Lyon-Saint-Exupéry composent deux axes sur lesquels s’appuyer pour tisser un réseau interconnecté de niveau européen.
Le hub de La Part-Dieu prend assise sur un quartier d’affaires qui est le deuxième de France après la Défense à Paris. Il vient de s’enrichir de la tour Oxygène de 24.000 m2. Ceci porte la capacité d’accueil de ce quartier à 1 million de m2 de bureaux. Dans vingt ans, il pourrait compter 2 millions de m2. En 2013, la tour Incity proposera 40.000 m2 à la commercialisation. Le niveau des loyers est environ 30 % à 50% moins élevé qu’à Paris.

La Part-Dieu et Saint-Exupéry : deux territoires majeurs
Ce quartier d’affaires majeur est "alimenté" par le TGV qui peut desservir 3 millions de passagers dans la région et par un réseau de TER, transports en commun et Rhônexpress qui amplifie les flux entrants et sortants. À la voie K qui accroît les trafics avec Saint-Étienne notamment, s’ajoutera une voie L qui favorisera l’accélération du nombre de trains accueillis à la gare de La Part-Dieu, l’une des plus importantes d’Europe. "Le TGV est devenu un bureau", observe un cadre de la CCI de Lyon qui rappelle que sur 70 grands comptes recensés à Lyon, 40 ont une base à La Part-Dieu. Lyon a un vrai rôle à jouer en matière d’attractivité sur la partie Sud-Est de la France filant vers les portes de la Méditerranée avec Marseille, Nice et Montpellier.

"Éviter d’être seulement une zone de transit"
Le hub de Saint-Exupéry représente une articulation entre l’Europe et l’Afrique du Nord. L’arrivée d’Emirates début décembre avec une liaison directe Lyon-Dubaï, pôle d’affaires et de logistique majeur, ajoute un élément positif à la région lyonnaise et à un aéroport qui manque de liaisons intercontinentales point à point. Il est soumis aux stratégies des grandes fédérations aériennes et aux systèmes de correspondances choisies par des groupes comme Air France-KLM et Lufthansa qui font finalement de Lyon une place de rabattement sur de grands hubs internationaux et non de logique intercontinentale. L’aéroport de Lyon aura des fonctions nouvelles avec l’arrivée de liaisons TGV Rhin-Rhône (aujourd’hui à Dijon) et du Lyon-Turin et les services qui seront associés comme le projet de fret express de Lyon-Carex. Le TGV Rhin-Rhône donnerait à Lyon la pointe Sud d’un triangle Lyon-Paris-Strasbourg-Lyon avec prolongement sur l’Allemagne et le Nord et qui optimiserait les deux hubs de La Part-Dieu et de Saint-Exupéry d’autant que la ligne TGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon viendrait en renfort de ce schéma.
Au regard des connexions routières, la pertinence de ces deux hubs sera aussi améliorée par des infrastructures comme l’A89 Bordeaux-Genève qui reliera la façade atlantique à Rhône-Alpes et dont la section à péage Balbigny-La-Tour-de-Salvagny vient d'être inaugurée. Elle améliorera les échanges entre la région lyonnaise et les autres pôles régionaux et elle désenclavera le Nord de la Loire et le Nord-Ouest du Rhône. Le projet de l’A45 Lyon-Saint-Étienne semble sombrer ce qui met en fureur les entrepreneurs et la CCI de Saint-Étienne. Le TOP (Tronçon Ouest du périphérique) et le COL (Contournement Ouest de Lyon) piétinent. Comment pourrait évoluer le projet "Anneau des sciences" dans le cadre du débat public ? Il a pour but de relier par des voies urbaines les principaux centres de recherche et de formation de Lyon, de relier plusieurs bassins de vie, de dynamiser le projet du TOP dont le parcours serait en grande partie enterré, impliquant un autre remplacement autoroutier, de déclasser les autoroutes A6 et A7 dans leurs traversées urbaines. Tout ceci ne verrait pas le jour avant 2020-2030.
L’enjeu de tous ces grands projets d’infrastructures consiste à multiplier les occasions de multimodalité et de multi-spécialités afin de ne pas transformer la région lyonnaise en une simple zone de transit coincée dans des réseaux saturés, pollués, non adaptés aux échanges, aux transports et à une logistique modernes.

Source http://www.lantenne.com/L-avenir-de-Lyo ... a8520.html
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 21 Fév 2013, 22:38:42

lyoncapitale.fr, 21 février
Pollution : EELV veut tout le centre-ville en zone 30 et un ticket TCL à 1 euro/jour

"Roulez, roulez, camions et voitures. Toussez, pleurez, enfants privés de récréation". Cette comptine un brin anxiogène est signée du groupe Europe Écologie les Verts de Lyon, qui se désole de la nouvelle alerte à pollution aux particules fines, déclenchée à Lyon le 20 février dernier. "Les études prouvent que la pollution de l’air est la cause de 1000 décès par an et réduit l’espérance de vie de 6 mois des personnes âgées de plus de 30 ans", rapporte le communiqué.

Aussi, EELV propose de limiter à 30km/h la vitesse dans tout le centre-ville, et que la circulation y soit interdite aux camions et véhicules diesels. Ils suggèrent également la mise en place d'un ticket de transport valable toute la journée pour 1 euro.

À la clé, une ambition : que Lyon sorte du top 3 des villes les plus polluées de France.

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Autr ... -euro-jour
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4501
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar amaury » 22 Fév 2013, 09:04:37

Faut arrêter avec le prix ! Si on excepte les problématiques sociales qui ne concernent donc qu'une part de la population à laquelle on peut apporter des réponses spécifiques, si c’était le tarif qui déterminait le choix modal, la part de la voiture ne serait jamais ce qu'elle est... :police:
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 924
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Revue de presse

Message non lupar Airbus » 22 Fév 2013, 09:57:53

Didier 74 a écrit :lyoncapitale.fr, 21 février
[b][align=center] "Les études prouvent que la pollution de l’air est la cause de 1000 décès par an et réduit l’espérance de vie de 6 mois des personnes âgées de plus de 30 ans",

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Autr ... -euro-jour


Oui, enfin,"les études", c'est un bien grand mot, car dans le même temps, d'autres statistiques(source Banque Mondiale) font état que l'espérance de vie est passée en France de 69,87 ans en 1960 à 81,37 ans en 2010, ce qui fait quand même 11 ans et demi de gagnés en cinquante ans, soit une augmentation de l'espérance de vie de près de 3 mois par an !
C'est considérable, et ce n'est évidemment pas sans effets sur nos problématiques de retraites et de durée du travail ! Vaste sujet, je crois !
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 12 Mars 2013, 20:39:59

lyoncapitale.fr, 7 mars
Métro à Lyon : l'homme de 84 ans a été projeté par son agresseur sur les voies

L'agresseur a délibérément jeté sur les rails l'homme de 84 ans qui lui avait demandé de cesser de lui faire les poches, selon les informations données par la police. La victime souffrirait d'une fracture au bassin.

L'homme de 84 ans, agressé mercredi soir à la station Gratte Ciel, n'est pas tombé accidentellement sur les voies du métro A. Il y a été projeté par le malfaiteur, nous a expliqué la sûreté départementale ce jeudi. Il était environ 20h30 lorsque le vieil homme a senti une main fouillant dans la poche de son vêtement. C'est alors qu'il demandait à l'individu placé derrière lui de cesser ses agissements, que le malfaiteur lui a asséné un coup de tête au visage, le blessant à la pommette. Il l'aurait ensuite jeté sur les rails.

La victime, transportée à l'hôpital Edouard-Herriot, souffre d'un traumatisme à l'épaule. Les médecins estiment qu'il a sans doute aussi une fracture du bassin. L'enquête a commencé. Les limiers visionnent actuellement les images vidéos. Ils sont à la recherche de témoins qui auraient assisté à l'agression. Selon nos informations, une personne qui était présente au moment des faits a quitté la station de métro avant l'arrivée de la police.

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univ ... -les-voies
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 18 Mars 2013, 21:15:27

lyoncapitale.fr, 18 mars
Pollution : PS et écolos du Beaujolais dénoncent "le silence des autorités"

L’air n’est pas pollué que pour les Lyonnais. La section du Parti socialiste et celle d’Europe Écologie-Les Verts du Beaujolais montent au créneau dans un communiqué commun. Comme l’avaient fait les écologistes lyonnais, ils dénoncent une forme d’inaction du préfet du Rhône, lors du dernier épisode de pollution qui a touché la région.

Ils rappellent qu’en cas de pic de pollution il s’agit "de prendre des mesures pratiques prévues dans l’arrêté de novembre 2011 pour faire diminuer le risque pour la santé de la population", à savoir l’abaissement des limites de vitesse sur les routes, la gratuité des transports en commun, la baisse de la température du logement de 1 à 2° C et la non-utilisation d’appareils de chauffage d’appoint au bois non performants comme les cheminées à foyer ouvert. Or, seule la première mesure avait été prise par le préfet du Rhône jean-François Carenco, qui avait justifié son choix quelques jours après.

"Le silence des autorités est stupéfiant : pas d’information, pas de prévention, pas de mesures protectrices", note le communiqué PS-EELV. Et d'interpeller : "Nous demandons publiquement au sous-préfet et au préfet d’activer les mesures réglementaires les plus appropriées, d’informer la population sur les risques encourus ainsi que sur les précautions individuelles à prendre pour préserver sa santé dans ce contexte de pollution durable. Nous demandons instamment aux maires de Villefranche et des communes voisines d’intervenir dans ce sens."

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Autr ... -autorites

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : FANA92, MSN [Bot], NP73, yanns040586 et 79 invités