Nouvel opérateur ferroviaire pour les dessertes régionales

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
fcancalon
Passager
Messages : 748
Inscription : 30 Juin 2006, 13:09:21
Localisation : Varsovie (Métro 1 Kabaty, bus 166, 179, 192, 504)

Nouvel opérateur ferroviaire pour les dessertes régionales

Message non lupar fcancalon » 20 Déc 2013, 11:41:46

Rémi a écrit :Je vais être provocateur, mais à force d'étudier le sujet, j'en ai fait ma conviction : il est grand temps d'ouvrir le transport de voyageurs aux appels d'offre pour délégation de service public, de sorte à mettre en concurrence la SNCF avec des opérateurs qui croient encore qu'il y a un possible entre le TGV et la banlieue parisienne. Contrairement à ce que pensent des oiseaux de mauvaise augure, c'est sur ce type de liaisons que ces opérateurs veulent venir parce que c'est assez facile vue la politique de terre brûlée de l'opérateur historique.

Bonjour
Rémi met le doigt sur un truc réel. Après avoir bossé à la SNCF dans une jeunesse lointaine, je partage la conviction de Rémi. La SNCF n'est pas systématiquement le meilleur opérateur pour toutes les dessertes. La situation de monopole l'a totalement éloignée de la réalité du terrain. Il y a d'une part des AOTU, dont beaucoup ont de bonnes idées, et de l'autre un opérateur lourd, dont le siège est à Paris (oui, les dirigeants de 'TER Rhône-Alpes' réfèrent constamment à Paris, qui veut faire partout la même chose, avec des coûts très supérieurs à ceux que l'on rencontre ailleurs en Europe, y-compris sur la DB.
Que l'on me permette (sorry) une comparaison avec la Pologne. Ici trois modèles co-existent:
- le modèle historique: PR (Przewozy Regionalny). PR est une sorte de 'TER' ou chaque région a une part du capital. Mais ce n'est pas le TER 'à la française', partie d'une entreprise nationale (dont le capital est donc détenu par l'Etat). PR, faute d'investissement, est en dérive absolue, avec un matériel vétuste qui roule sur des voies pourries et des horaires inadaptés. Pas d'appel d'offre pour l'opérateur. Normalement PR devait être éclaté en 2014 en groupes de régions.
- les grandes régions (parfois les villes !) ont leur propre opérateur public issu de PR, avec leur matériel roulant, leur personnel. Koleje Mazowieckie (Mazovie) en est le bon exemple, issu de PR. Un peu comme si Rhône-Alpes transformait le TER Rhône-Alpes en Chemin de fer Rhône-Alpes. Pas d'appel d'offre pour l'opérateur.
- les petites régions ont conservé PR ou procèdent à la délégation de service public, avec une arrivée en force d'ARRIVA. Appel d'offre pour l'opérateur.
Les deux derniers modèles ne sont pas exclusifs.
On pourrait parfaitement imaginer pour Rhône-Alpes:
- un opérateur urbain/suburbain pour Lyon (y-compris pour l'Ouest Lyonnais) - sans doute sera-ce le cas de toute façon pour Genève avec le CEVA
- un opérateur régional sur les grandes liaisons intercités de Rhône-Alpes
- des appels d'offre pour les dessertes locales.

Quelques photos ici (Varsovie)
Les trains régionaux (propriété de KM qui appartient à la Région de Mazovie)
Image
Les trains urbains (propriété de SKM qui appartient à la ville de Varsovie)
Image
Les trains de la ligne suburbaine WKD qui appartient à la Région de Mazovie et aux communes desservies:
Image

A noter que si Rhône-Alpes achète son matériel roulant, cela augmente sa dette. Si le matériel roulant est acheté par l'opérateur régional ce n'est apparemment pas le cas (ne me demandez pas pourquoi la dette n'est pas consolidée, je n'ai pas encore compris ;) )

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Agora, amaury, Nat, xouxo et 115 invités