Gratuité du réseau

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
titi69100
Passager
Messages : 202
Inscription : 03 Mars 2013, 19:59:46
Localisation : Villeurbanne

Gratuité du réseau

Message non lupar titi69100 » 27 Jan 2014, 16:33:59

Bonjour à tous

Je suis tombé là -dessus : http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon ... -en-commun

Une simple question : selon vous est-ce possible pour un réseau de la taille de celui de Lyon ?

A+
Rémi
Passager
Messages : 5500
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Rémi » 27 Jan 2014, 17:43:37

Salut

La réponse est oui si la perte de recettes (déduction faite des coûts d'exploitation liés à la gestion des titres de transport) était compensée par une hausse de l'impôt. Dans la veine idéologique du mouvement de ce candidat, la pression fiscale sur les entreprises est une variable d'ajustement de toute politique dans une approche yakafokonienne. Maintenant, il ne faut pas oublier que le Versement Transport à Lyon est à 1,75% pour un plafond à 2% et que les entreprises demanderont des contreparties en matière d'offre pour tout centième de point supplémentaire... ce qui diminuerait l'effet direct sur le budget.

En 2012, les recettes tarifaires représentaient 30% des recettes d'exploitation et 25% des recettes totales du SYTRAL. Le taux de couverture des charges par les recettes approchait les 50% pour les charges d'exploitation et 35% pour les charges totales.

Dixit le rapport d'activité, les recettes voyageurs du SYTRAL représentaient en 2012 près de 200 M€. Il faudrait les trouver chaque année.

Il serait bien plus averti - mais peut-être trop rationnel pour la sphère politique - d'améliorer la productivité de chaque euro dépensé, notamment en agissant sur la vitesse commerciale du réseau de sorte à maîtriser l'augmentation des coûts de production. Augmenter les recettes par l'impôt, par les temps qui courent... pas sûr de rencontrer un succès d'estime, surtout si la qualité de la prestation n'augmente pas.

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12734
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar BBArchi » 13 Mars 2014, 22:23:01

Retour d'expérience pour Aubagne.

http://www.20minutes.fr/ledirect/131283 ... e-rentable


A Aubagne, la gratuité est devenue rentable

La 1re rame du tramway d'Aubagne a été livrée jeudi soir. Construite à la Rochelle et décorée par l'artiste Hervé Di Rosa, elle va être testée avant d'être mise en service à la rentrée.

Ce tram fait partie d'une refonte globale des transports en commun entamée en 2009. Cette année-là, l'agglomération est passée à la gratuité pour tous. «L'objectif était d'agir sur la pollution et de rendre tout le monde égal devant ce service», explique le maire d'Aubagne, Daniel Fontaine (PCF).

Cinq ans après, le nombre de voyages est passé de 1, 9 million à 4, 7 millions, et plus de 1 200 trajets en voiture sont économisés chaque jour.

«La mesure est financée par le» versement transport «versée par toutes les entreprises de plus de 9 salariés et qui rapporte plus de 2, 2 millions d'euros par an.»

Quand la ville a dépassé 100 000 habitants, le taux de cette taxe est passé de 0, 8 à 1, 8 %, ce qui permet de couvrir largement la perte des recettes «, explique Fontaine. Selon le maire, la gratuité n'a qu'un seul effet pervers :» A la sortie des écoles, il y a trop de mamans avec des poussettes pour pouvoir entrer dans les bus. «


Tiens, tiens... ::)
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4503
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar amaury » 14 Mars 2014, 21:54:17

20 Minutes - http://www.20minutes.fr/ledirect/131283 ... e-rentable a écrit :A Aubagne, la gratuité est devenue rentable[...]

Ils font dans l'humour, chez 20 Minutes...

20 Minutes - http://www.20minutes.fr/ledirect/131283 ... e-rentable a écrit :«La mesure est financée par le» versement transport «versée par toutes les entreprises de plus de 9 salariés et qui rapporte plus de 2, 2 millions d'euros par an.»

C'est faux dans la mesure où le Versement Transport est payé par tous les employeurs de plus de 9 salariés, ce qui inclut notamment les hôpitaux, les collectivités, les établissements scolaires, bref, la fonction publique. Or, leur budget n'est pas alimenté que par le profit du monde de l'entreprise... ::)

20 Minutes - http://www.20minutes.fr/ledirect/131283 ... e-rentable a écrit :Quand la ville a dépassé 100 000 habitants, le taux de cette taxe est passé de 0, 8 à 1, 8 %, ce qui permet de couvrir largement la perte des recettes

Là aussi, ce n'est pas rigoureusement exact. En dépassant 100 000 habitants, le taux de Versement Transport a pu passer à 1,05%. Aubagne a pu passer ensuite son Versement Transport de 1,05% à 1,08% en mettant en œuvre un projet de TCSP.

Ce surplus de recettes doit alimenter théoriquement le budget de façon à financer l'investissement et le fonctionnement, y compris le projet de TCSP. OK. Mais dans le même temps, Aubagne met en place la gratuité. Ils diminuent un peu les coûts liés au contrôle et à la billettique. Certes. Mais toute augmentation des coûts de fonctionnement n'entraine désormais plus aucune recette supplémentaire. Comme le Versement Transport est plafonné, la gratuité financée uniquement par les employeurs trouvera un jour ses limites : si on doit augmenter l'offre (logique en cas de report modal massif), sans ressources, on devra prendre sur le budget général (donc sur l'impôt des ménages).

D'ailleurs, je serais curieux de voir le détail des comptes de la collectivité parce que vu les coûts d'un projet de TCSP, j'ai du mal à imaginer qu'on puisse financer à la fois la gratuité et le TCSP avec l'augmentation du VT et sans prendre sur le budget général... ???

Dans ce contexte, je ne vois pas comment on peut parler de rentabilité puisque c'est juste qu'on fait payer intégralement les TC par les employeurs... La notion de rentabilité me semblait impliquer que l'activité générée par le service suffisait à couvrir les dépenses liées au service. On pourrait parler de rentabilité, par exemple, si on finançait le service par le biais des titres de transport ou encore la publicité (peu crédible...) ou les deux cumulés mais parler de rentabilité par l'impôt, c'est conceptuel ! ::)

20 Minutes - http://www.20minutes.fr/ledirect/131283 ... e-rentable a écrit :le nombre de voyages est passé de 1, 9 million à 4, 7 millions, et plus de 1 200 trajets en voiture sont économisés chaque jour.

Pourquoi pas. Mais je veux le détail des réponses à la question suivante posée à quelqu'un qui va prendre le bus : si le bus que vous allez prendre était au tarif ancien, quel mode de transport auriez-vous utilisé ? Aucun ? La marche ? Le vélo ? La voiture en tant que passager ? En tant que conducteur ? Le bus ? Autre (taxi, ...) ?. Avec des questions de ce type, on 'est aperçu à Châteauroux que la gratuité bouffait surtout des parts de marché à la marche et au vélo... :-\ Là, on parle de report modal significatif. Mais quelles sont les règles de calcul ? Une vraie étude basée sur une question objective comme je viens d'évoquer où des calculs "à la louche" basés sur des ratios quelconques ? ???
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
tom
Passager
Messages : 313
Inscription : 08 Sep 2005, 08:06:25
Localisation : vaulx en velin - grand vire

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar tom » 18 Mars 2014, 19:09:26

salut
suite au pic de pollution , le réseau TCL était gratuit ce week end , et lundi , mardi de 7H a 9H, et de 16H30 a 19H
je voudrais savoir, si le SYTRAL fera un geste en faveur des abonnés et remboursera ces jours au abonnés ?

merci
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4503
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar amaury » 18 Mars 2014, 20:03:46

Pour quoi faire ?! ???
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12734
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar BBArchi » 18 Mars 2014, 20:19:18

Tout à l'heure dans le C9, à 18h30, en rafale :

"pic de pollution, blblblblblbl, gratuité de blblblblblblblblb à blblblblblb et de blblblblb à blblblblb"

et tout de suite derrière

"blblblblbl pour voyeger en règle, pensez à valider votre ticket et votre abonnement blblblblblblblblb".

(soupir) ::)



Et le fin du fin : les valideurs pas désactivés pendant ces plages horaires... bien sûr.

(re-soupir) ::)
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
chris
Responsable Planning des sorties
Messages : 3924
Inscription : 09 Jan 2005, 17:51:01
Localisation : Lyon 9
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar chris » 18 Mars 2014, 21:47:27

amaury a écrit :Pour quoi faire ?! ???


Par souci de justice envers ceux qui payent leur abonnement tous les mois et pour qui, par conséquent, les transports n'ont pas été gratuits ces jours derniers.... ;)
pierrot.42
Passager
Messages : 226
Inscription : 27 Août 2010, 16:36:05

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar pierrot.42 » 18 Mars 2014, 22:12:12

Ca serait ne pas comprendre le but de l'opération...
RayanUto
Passager
Messages : 105
Inscription : 10 Nov 2011, 21:23:21
Localisation : Lyon

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar RayanUto » 18 Mars 2014, 22:43:52

Déjà, sur les citélis si il désactive les validateur ils se réactive pas longtemps après.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12734
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar BBArchi » 18 Mars 2014, 23:01:59

Sinon il y a l'option tronçonneuse sur le poteau... ;D Mais il paraît que çà ne se fait pas...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4503
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar amaury » 19 Mars 2014, 00:01:09

Ces derniers jours, les transports en commun étaient gratuits pour tout le monde, abonnés ou pas. :) La différence, c'est que l'abonné, on lui fait cadeau chaque fois qu'il s'abonne ! Ben oui, pour avoir un tarif d'abonnement, on paye nettement moins que si on prenait des tickets...

Le coup des abonnés qui demandent des compensations quand on fait la gratuité, c'est pas la première fois que je le vois mais à chaque fois, ça me provoque la même réaction : :wc:
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1305
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar man-x86 » 19 Mars 2014, 01:30:39

amaury a écrit :Ces derniers jours, les transports en commun étaient gratuits pour tout le monde, abonnés ou pas. :) La différence, c'est que l'abonné, on lui fait cadeau chaque fois qu'il s'abonne ! Ben oui, pour avoir un tarif d'abonnement, on paye nettement moins que si on prenait des tickets...

Le coup des abonnés qui demandent des compensations quand on fait la gratuité, c'est pas la première fois que je le vois mais à chaque fois, ça me provoque la même réaction : :wc:


De mémoire en 2009, quand il y avait eu une assez grosse grève, l'abonnement avait eu une réduction de 20% le mois suivant.
pierrot.42
Passager
Messages : 226
Inscription : 27 Août 2010, 16:36:05

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar pierrot.42 » 19 Mars 2014, 07:26:11

man-x86 a écrit :De mémoire en 2009, quand il y avait eu une assez grosse grève, l'abonnement avait eu une réduction de 20% le mois suivant.

Je crois bien que lors du pic de pollution, contrairement aux grèves, les abonnés peuvent utiliser le service pour lequel ils avaient payé...
Avatar de l’utilisateur
Lyonrail
Passager
Messages : 717
Inscription : 22 Nov 2004, 10:31:05
Localisation : Villars Les Dombes
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Lyonrail » 19 Mars 2014, 08:17:05

A ce compte là, on va finir par demander le remboursement des jours où on utilise pas du tout son abonnement ? ::) ;D
Avatar de l’utilisateur
Billy
Régulateur
Messages : 5444
Inscription : 22 Mars 2007, 21:49:54
Localisation : 75
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Billy » 19 Mars 2014, 08:37:04

Pour info cette gratuité était illégale. Voici un article qui concerne l'IDF mais le fond de l'article peut également s'appliquer ailleurs : http://www.metronews.fr/paris/lutte-con ... TpLbAu2o2/

La gratuité est légale si elle est utilisée conjointement avec la circulation alternée, ce qui n'a pas été le cas en province ...
Image
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4503
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar amaury » 19 Mars 2014, 10:04:48

L'article ne parle que de la situation de l'Île-de-France mais ce qu'il évoque ne s'applique pas forcément partout.

La tarification des transports (donc la gratuité permanente ou occasionnelle) relève de la décision souveraine de l'autorité organisatrice des transports. Idf exceptée, c'est donc l'assemblée délibérante (chez nous, le SYTRAL) qui en a la responsabilité. Si cette gratuité n'a pas été votée un jour par le Comité syndical du SYTRAL, de ce point de vue, elle ne peut pas être appliquée. ça peut se faire de plusieurs manières : soit le Comité syndical se réunit et décide de la gratuité pour un jour ou une période à venir mais c'est difficilement compatible avec la réactivité nécessaire suite à un pic de pollution. On peut donc imaginer une délibération qui dirait que lorsque les polluants dans l’atmosphère atteignent un certain seuil, la gratuité des transports collectifs peut être mise en œuvre et que le Président est autorisé à prendre cette décision si le cas se produit. A voir si une délibération de ce type existe.

Sinon il y a peut-être d'autres décisions dans d’autres cadres qui peuvent s'appliquer au SYTRAL (ex. si le Plan de Protection de l'Atmosphère disait que le Préfet pouvait demander la gratuité des transports collectifs en cas de dépassement des seuils d’alerte... mais en cherchant vite fait, je n'ai pas trouvé l'info correspondante).

Bref, pour résumer :
  • c'est plus compliqué que ce que dit Métro
  • La situation de l’Île-de-France n'est pas forcément applicable aux autres territoires
Si ça se trouve, la gratuité mise en œuvre ces derniers jours n'avait pas plus d'assise légale qu'en IdF... mais pour d'autres raisons ! ;D
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
Métro C
Passager
Messages : 916
Inscription : 08 Mars 2009, 18:33:04

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Métro C » 19 Mars 2014, 11:57:56

Salut,

les experts juridiques de métro... >:D

Il faudrait prévenir Aubagne ainsi que toutes les villes qui appliquent la gratuité dans leurs TC toute l'année qu'ils sont dans l'illégalité permanente alors :p

@+
:)
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1305
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar man-x86 » 19 Mars 2014, 15:20:18

pierrot.42 a écrit :
man-x86 a écrit :De mémoire en 2009, quand il y avait eu une assez grosse grève, l'abonnement avait eu une réduction de 20% le mois suivant.

Je crois bien que lors du pic de pollution, contrairement aux grèves, les abonnés peuvent utiliser le service pour lequel ils avaient payé...

Mmh, c'est pas faux du tout :p+r:...
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Didier 74 » 06 Avr 2014, 21:44:04

lyonmag.com, 3 avril
Gratuité des TCL durant le pic de pollution : 1,4 million d’euros de pertes pour 5% de fréquentation en plus

Du 15 au 18 mars dernier, Bernard Rivalta, acculé, avait pris la décision de rendre gratuit le réseau TCL pour lutter contre l'important pic de pollution qui touchait l'agglomération lyonnaise.

Quatre jours durant lesquels aucun ticket n'a été vendu et où les agents TCL ont été fortement mobilisés, pour expliquer justement aux usagers que prendre le bus, le tram ou le métro était gratuit.
Selon le Point, l'opération a eu un coût monstrueux pour le Sytral : 1,4 million d'euros. Surtout que les transports en commun lyonnais n'ont enregistré une hausse de fréquentation supplémentaire que de 5% durant le week-end (15 et 16 mars) et une fréquentation stable en début de semaine.

Pas convaincu par la manœuvre à la base, Bernard Rivalta ne risque pas de changer d'avis à la vue de ces chiffres.

Source http://www.lyonmag.com/article/63760/gr ... on-en-plus
Lolo
Passager
Messages : 157
Inscription : 10 Nov 2007, 22:59:47
Localisation : Lyon 1er

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Lolo » 07 Avr 2014, 09:46:01

Une côut important pour une efficacité trés limitée.
Faut-il en tirer la conclusion que la majorité des gens qui ne prennent pas les transports en commun ne le font pas pour une question de coût du ticket ou abonnement, contrairement à ce que peuvent plaider les promoteurs de la gratuité des transports ?
L'augmentation de fréquentation observée sur les TCL lors de la longue fermeture du tunnel de la Croix Rousse indique que les contraintes sur la circulation automobile sont plus efficaces que la gratuité, non ?

Je pense prêcher pas mal de convaincus ici mais j'aimerais cependant avoir vos points de vue.

Olivier
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4503
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar amaury » 08 Avr 2014, 10:13:37

Je n'aurais pas d'étude précise immédiatement sous la main en référence mais ce que j'ai retenu, c'est bien que le choix d'un mode dépend pour une majorité de personnes de la comparaison des performances. Inconsciemment, un arbitrage se produit au bout d'un moment avec le coût. Sans s'en rendre compte, on est capable inconsciemment de chiffrer plus ou moins précisément le niveau de sacrifice qu'on est prêt (ou non) à faire pour changer de mode de déplacement.

ça veut donc dire que :
  • les politiques qui viseraient à rendre les transports collectifs désirables tout en cherchant à améliorer les conditions de circulation et de stationnement des VP n'ont aucun avenir puisque, dans ce cas-là, il n'y aurait que les TCSP qui pourraient tirer leur épingle du jeu... Hors Île-de-France, du fait de l'éparpillement de l'habitat, une part de plus en plus significative de la population n'habite pas - et ne peut pas habiter - directement à proximité d'une ligne de TCSP...
  • que les politiques de coût symbolique (a fortiori la gratuité pour les utilisateurs) lorsque le ratio recettes / dépenses est correct (ex. au-delà de 20%) ne pourraient porter leur fruit que si l'avantage comparatif VP/TC est largement réduit par rapport à ce qu'on observe habituellement... tout en posant la question de fonds : qui paie ?
En conséquence, la gratuité des TC dans un cas comme le réseau TCL me semble une fausse bonne idée. Mais c'est à étudier au cas par cas...
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Didier 74 » 18 Avr 2014, 22:22:20

Et si la gratuité des transports n’était pas une bonne idée ? La tribune de Jean Sivardière (président de la FNAUT) http://www.reporterre.net/spip.php?article5703
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Didier 74 » 10 Mai 2014, 22:32:41

busetcar.com, 29 avril
Sytral : moins de fréquentation que prévu lors du pic de pollution

Lors de la dernière réunion de son comité syndical, le 25 avril, le Sytral a présenté les conclusions des mesures prises lors du pic de pollution enregistré sur l’agglomération lyonnaise du 15 au 18 mars derniers.

Pic de pollution oblige, la gratuité du réseau de transport en commun lyonnais (TCL) avait été décidée pour les journées du 15 et 16 mars, ainsi que durant les heures de pointe de 7h à 9h et de 16h30 à 19h, les 17 et 18 mars. Parallèlement, l’offre de transport en commun avait été renforcée avec neuf rames supplémentaires mises en service sur le réseau de métro, six rames sur le réseau tramway et 42 bus sur les lignes de surface du réseau de bus. Ceci, sans compter sur le renfort mobilisé en matière de conducteurs et d’agents de maîtrise. En matière de fréquentation, l’analyse réalisée par le délégataire du réseau, Keolis Lyon, fait état d’une progression de la fréquentation de 4% les 15 et 16 mars, par rapport au samedi et dimanche précédent. Ensuite, lors des deux jours de gratuité aux heures de pointe, la fréquentation a progressé de 2 à 3%. Des scores qui peuvent interroger sur la pertinence de telles mesures dans l’avenir !

Niveau de recettes en deçà des engagements
Au cours de cette séance, le comité syndical a également approuvé les comptes financiers de l’année 2013. Comptes qui ont notamment été marqués par un excédent de 58,9 millions d’euros, et un résultat net disponible de 40,8 millions d’euros. Cependant, bien qu’en progression, le niveau de recettes du réseau reste en deçà des engagements contractuels du délégataire, pour la troisième année consécutive, confirmant ainsi la nécessaire maîtrise des charges. En revanche, celui du versement transport remonte (+3,3%) après le ralentissement de 2012 (+ 1%). Ainsi, le déficit d’exploitation des réseaux est en légère baisse de 1,5%, soit -2,8% en un an.

Source http://www.busetcar.com/actualites/actu ... +pollution
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12734
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar BBArchi » 08 Déc 2014, 15:21:16

Et si on reparlait de ce sujet ? En fait, tous les arguments présentés ici il y a plusieurs mois, "contre" la gratuité, se tiennent, mais peuvent aussi avoir perdu de leur pertinence...

Retour d'expérience à Aubagne. II, le retour.

Une émission de 28minutes tout à l'heure sur une radio "sérieuse", m'a un peu perturbé... malgré son titre, ce sont des infos tout ce qu'il y a de sérieux qui ont été balancées :
http://www.franceculture.fr/emission-le ... 2014-12-08

A l'agence de recouvrement des Transports en Communs Lyonnais, dans le métro parisien avec un "super fraudeur", sur le réseau de l'agglomération d'Aubagne où tous les transports sont gratuits, et dans le bureau du président des transports lyonnais : enquête satirique sur le prix des transports en communs en ville.

Reportage : Olivier Minot

Réalisation : Marie Plaçais


Je ne vais pas détailler tout ce que j'y ai entendu, mais pour résumer, on est très loin des clichés et des arguments entendus jusque là, pour défendre le principe du payant.


L'enquête a été assez poussée, semble t-il, et l'équipe qui a monté le reportage a fouillé dans tous les détails disponibles ; en vrac, pour ne retenir que les infos les plus importantes :

. A Aubagne, pas plus de casse et de vandalisme que sur les autres réseaux. Pas plus, pas moins ; l'argument du "c'est gratuit, donc on méprise et on ne prend pas de soin" tombe.

. Les CR roulent en toute tranquillité, contrairement à leurs collègues de Marseille : pas de caisse, pas de braquage pour 30€. Et des clients "plus polis" qu'ailleurs ; pourtant, globalement, les clientèles sont assez proches d'après les chiffres fournis.

. Pas de valideur, pas de DAB, pas d'outillage antifraude. Le calcul montre que le coût global de la billetique (DAB / maintenance / électricité / carton à billets / supports abos / guichets de vente / logistique de vente dans les points spécialisés (qui rapportent des clopinettes aux distributeurs) représente pas loin des 200M€ annuels... soit très proche des recettes de la billetique, justement : 200M€ en moyenne. :o

. Le budget intègre quand même des équipes en charge de la tranquillité dans les bus et trams... et qui renseignent les voyageurs, donnent un coup de main aux poussettes, et aux mamies. Etc.

. Lisez attentivement ce qui va suivre :
Les gens sortent de chez eux pour faire les déplacements nécessaires en TC, mais aussi pour découvrir ce qui se passe un peu plus loin que chez eux. La gratuité leur donne envie de quitter le pied de leur immeuble. Alors ça, c'est peut-être l'info la plus importante : il y a une clientèle pour utiliser les TC d'une autre façon que strictement utilitaire et fonctionnelle. On peut aussi découvrir son environnement autrement que le croupion dans une bagnole ! In-croy-a-ble...

. Globalement, un report très significatif des déplacements de la voiture vers les TC, et pas seulement, comme entendu par ailleurs, un transfert de parts modales du kit piétons / vélos vers les TC. Les quelques enquêtes de terrain faites depuis la mise en place de la gratuité montrent une évolution constante en ce sens.

Et tout ça en contrepartie d'une augmentation du versement transport des entreprises...
HA !
Aïeuh.
Vous voyez bien qu'il y a un os !

Bin non.
Parce que les entreprises ne sont donc plus obligées de verser en plus du VT une indemnité de remboursement des TC aux salariés ...
Donc ça s'équilibre presque chez le comptable, qui s'y retrouve (et perd un motif de râler)!

Du coup, ça fait profondément réfléchir, toutes ces choses. :-\
D'autant qu'on nous explique "en hauts lieux" à nous les p'tits, qu'il va falloir s'habituer à passer en dessous de la ligne de flottaison.

Mais j'ai aussi apprécié ceci : Image
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Rémi
Passager
Messages : 5500
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Rémi » 08 Déc 2014, 16:38:07

Salut

La gratuité est un sujet factice : si l'usager ne paie rien, ce qui n'est pas mis au pot par les entreprises l'est par la collectivité, donc le contribuable. Cela change tout : cela ne vient pas pas de poche gauche, mais de la poche droite ! Tout est affaire de consentement. Si le consentement à l'impôt est total, alors la gratuité est une solution. S'il est contraint, il faut exporter une partie de la dépense sur l'usager. Ensuite, s'il y a des économies d'exploitation, quel impact sur la politique d'offre. Pas l'impression qu'Aubagne soit le meilleur exemple...

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12734
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar BBArchi » 08 Déc 2014, 19:06:22

... sauf que tu réponds à coté de la plaque en remettant en ligne les mêmes arguments "officiels". Désolé d'être un poil caustique ! ;D


Et que tu n'as pas pris ne veut pas prendre en compte, (mais comme beaucoup de monde semble t-il, et pour des raisons qui m'échappent ;D ), TOUS les éléments, et en particulier ceux mis en avant dans le reportage...

Et donc, les aspects chiffrés.

Ou alors... Est-ce qu'il y aurait 2 sortes de chiffres en circulation ? ???

Parce que si le journaliste, se basant sur des chiffres précis, arrive à une conclusion mathématiquement juste, j'aimerai comprendre d'où sortiraient des chiffres conduisant à un résultat différent... et qu'on me dise en quoi il s'est fourvoyé.


La encore, il ne s'agit pas de mettre en péril un ensemble qui tourne depuis très longtemps, et qui ne pourrait être remis en cause qu'avec des remous, vu les implications (et pas seulement financières). On ne parle pas d'un sujet factice, mais d'une réelle nécessité de reposer les questions sous un angle différent ; tout simplement parce que l'organisation qui était le produit d'une évolution à un instant donné n'est plus "forcément" adaptée, pertinente, ou même simplement fonctionnelle puisque les conditions générales ont largement changé. Or les TC fonctionnent avec un modèle plutôt ancien, sur le mode payant concrètement par l'acquisition de titres de transports par l'usager, doublé d'une fuite en avant sécuritaire et technologique qui ne réduit pas la fraude, en plus !

Oui, on doit payer pour obtenir un fonctionnement. Quel qu'il soit. Je ne pose pas pour postulat que le financement devrait sortir de nulle part. Mais tant qu'à faire, autant que la méthode produise une envie plutôt qu'une contrainte, sauf à être particulièrement coincé, maso, et participer à créer un paysage anxiogène et douteux.

A Aubagne, ce qui est évident, c'est que le changement de régime a suscité une envie de transport, et pas une contrainte de transport. Et que le parc automobile comporte désormais significativement quelques unités de moins, ce qui contribue à fluidifier la circulation... Ce qui dans le paysage urbain de cette cité, pour qui connait, est plutôt un luxe ! (voir striteviou pour se faire une idée...). Et cette amélioration bénéficie à tout le monde : tout-le-mon-de ! Les automobilistes, les habitants, les commerçants, les professionnels comme les particuliers. L'agrément urbain comme la qualité de l'air, et ainsi de suite.

C'est donc au bénéfice commun que ce résultat s'est concrétisé. Ce qui justifie de revoir les modalités et l'équilibrage des financements, et la part de chaque.

Le système actuel avec des postes de recettes différents fonctionne (plus ou moins bien, et comporte plein d'imperfections et de points très désagréables), mais il peut et doit évoluer.


Quand à l'incantation de l'impôt "insupportable" parce que supplémentaire, et qui serait l'argument pour ne surtout pas "revoir le principe" ... pas un seul instant il n'est fait question de la gestion : quid du mode de recouvrement actuel ? quid des inégalités ? quid de l'évasion fiscale ? quid des règles qui ont permis d'amener progressivement les sociétés à ne plus payer d'impôt ici, et à se défausser cyniquement ? Quid de ces points qui pourraient être réglés, les recettes affectées et réparties, et probablement la majeure partie des points à revoir pourraient l'être sans majoration d'impôt ?

Et pourtant, il semble bien que faire un peu le ménage la dedans permettrait de retrouver un peu de logique, de recettes, et donc avoir un peu moins de mauvaises excuses pour envisager une gratuité des tc...

Et je ne parle même pas de l'acceptation ou non des modalités d'utilisation des recettes de l'impôt. Quand on "bouffe", sans réelle concertation ni consultation de qui que ce soit, nos capacités financières contraintes, pour des équipements obsolètes avant d'être inaugurés, il y a matière à débat ; et l'argument de l'acceptation ou non de points d'impôts supplémentaires est quasi anecdotique.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Métro C
Passager
Messages : 916
Inscription : 08 Mars 2009, 18:33:04

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Métro C » 08 Déc 2014, 19:52:44

Salut,

BBArchi a écrit :... sauf que tu réponds à coté de la plaque en remettant en ligne les mêmes arguments "officiels". Désolé d'être un poil caustique ! ;D


Ah ben c'est sûr que si on ne peut pas donner d'arguments sous prétexte qu'ils sont "officiels" le débat va être vite réglé :p ...

BBArchi a écrit : Et que le parc automobile comporte désormais significativement quelques unités de moins,


Dans quelles proportions ? Est-ce uniquement dû à a gratuité ou à d'autres facteurs (j'imagine mal une personne qui utiliserait sa voiture uniquement dans les limites du réseau TC d'Aubagne...) ?

Tu parles de la création "d'envie" de transport, mais est-ce bien raisonnable dans un monde où la recherche d'économies d'énergie est une priorité (enfin, qui devrait sans doute l'être...) ? Au final, certains trajet qui pourraient être faits à pieds ne sont-ils pas reportés sur les TC du fait de cette gratuité ? Et au final, quid des coûts induits par ce report ? C'est aussi une question qui me semble importante !

@+
:)
nanar
Passager
Messages : 8971
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar nanar » 08 Déc 2014, 20:12:18

Salut BBArchi",

Une émission de 28minutes tout à l'heure sur une radio "sérieuse", m'a un peu perturbé... malgré son titre, ce sont des infos tout ce qu'il y a de sérieux qui ont été balancées :
...
. Pas de valideur, pas de DAB, pas d'outillage antifraude. Le calcul montre que le coût global de la billetique (DAB / maintenance / électricité / carton à billets / supports abos / guichets de vente / logistique de vente dans les points spécialisés (qui rapportent des clopinettes aux distributeurs) représente pas loin des 200M€ annuels... soit très proche des recettes de la billetique, justement : 200M€ en moyenne.

et tu demandais à
...comprendre d'où sortiraient des chiffres conduisant à un résultat différent... et qu'on me dise en quoi il s'est fourvoyé....

Je tâche de répondre, en pointant juste un détail :
L'arsouille qui se met en scène dans l'émission totalise les dépenses d'investissements en matériel de billetique et de contrôle/barriérage qui servent plusieurs années (au prix il est vrai d'un certain coût d'entretien) et les dépenses de fonctionnement de ces équipements + salaires des contrôleurs et prix de revient de l'édition et la vente des titres.
Il arrive donc à environ 200 millions € qu'il compare aux recettes d'environ le même montant sur une année.

C'est tout simplement de la comparaison de torchons et de serviettes, bref du foutage de gueule ....
Même une radio "sérieuse" donne parfois la parole à de sinistres pîtres. ::)

Aux TCL, le prix de revient de l'édition et de la vente des titres de transports, les salaires chargés des divers contrôleurs, l'amortissement et l'entretien des systèmes billetique et barrierage coûtent de l'ordre de 20 % des recettes : plutôt 40 M€ par an. Pas 200.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4503
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar amaury » 09 Déc 2014, 19:25:18

J'ai eu un petit problème de connexion hier. J'ai donc copié/collé mon message et certains m'ont devancé. Je vais essayer de revenir un peu sur ce que j'avais écrit pour éviter les redites !

----------------------

Personnellement, je n'ai jamais adhéré à l'argument du manque de respect en cas de gratuité. Il m'a toujours semblé trop "théorique" donc idéologique et non pragmatique. Il suffisait d'attendre la mise en place de la gratuité pour en juger. Donc s'il n'y a pas plus de problèmes, tant mieux ! ça contribuera peut-être à rendre les gens un peu plus attentifs à confronter leurs certitudes avec des observations statistiques. Attention quand même à faire des stats "honnêtes"... Or, c'est peut-être là que le bât blesse !

Ce qui me gêne avec Aubagne, comme avec d'autres, c'est qu'on entend plein de choses qui servent de justifications a posteriori. En bref et pour faire simple : une décision a été prise et il faut tâcher d'en montrer les points positifs. Heureusement qu'il y en a ! Mais, personnellement, je veux des chiffres ! Et pour être un peu dans le métier, je veux des chiffres détaillés, histoire de me faire ma propre idée... Par exemple, quelle méthodologie a été adoptée pour mesurer le report modal ? sur quel échantillon ? Dispose-t-on d'une enquête déplacements ville moyenne (EDVM) avant et après la gratuité pour mesurer les évolutions globales de mobilité (pas liées uniquement à la gratuité) ?

Si l'ensemble des frais liés au paiement du service était PARTOUT équivalents aux recettes (voire supérieur), ça se saurait. ;-) Par exemple, on a calculé à l'époque de la mise à jour du PDU de 1997 de Lyon (vers 2002 - 2004) que la gratuité coûterait 100 millions d'€uros de plus par an pour le réseau TCL. J'ai bien dit "de plus". ça veut dire qu'on a fait l'effort de retirer toutes les économies liées à la mise en place de la gratuité. Je note d'ailleurs que dans cette émission, contrairement à certaines associations/partis défendant la gratuité qui évoquaient la disparition des contrôleurs pour appuyer leur argumentaire économique, on a bien ici conserver les anciens postes de contrôleurs. Mais revenons à Lyon et la comparaison avec Aubagne ! Un prof du LET explique régulièrement que la question de la gratuité peut se poser dans les termes que tu évoques (coût du paiement du service vs. recettes) pour certains réseaux. Ce sont ceux où le ratio recettes / dépenses est très faible (ex. 10%). C'est le cas de nombreux réseaux départementaux. Certains ont fait le choix de tarifs symboliques pour faire du nombre tandis que d'autres ont fait (ou pourraient faire) le choix de la gratuité. A l'opposé, des réseaux comme Lyon (et pire Paris !) ont un ratio recettes / dépenses largement supérieur (globalement vers 30% à Lyon et 60% à Paris, de mémoire). Dès lors, on a beau dépenser des fortunes en billettique, espaces de vente, outils et personnel de contrôle, les recettes des usagers sont largement supérieures aux dépenses nécessaires pour les assurer. C'est peut-être pour ça que la plupart des réseaux ne basculent pas malgré la pression qu'on ressent dans une partie de l'opinion depuis une dizaine d'années... Et merci au passage à Nanar pour avoir fourni une idée des chiffres concernés !

Le coup de l'entreprise qui n'a plus besoin de payer la part employeur de ses salariés en plus du VT est intéressant. Mais il faut aussi se rappeler qu'Aubagne a dû se mettre au taquet du VT, notamment en faisant un TCSP. Il me semble (mais c'est à vérifier !) que la plupart des agglomérations qui sont dans la tranche d'Aubagne ont un taux de VT plus faible, notamment parce qu'elles n'ont pas forcément de TCSP. Dès lors le taux de VT appliqué (1,05% maxi contre 1,80% à Aubagne) + la part employeur, est-ce que c'est toujours aussi intéressant ? ???

ça me fait penser qu'il faut réfléchir au modèle économique. Hormis les impôts sur les particuliers et les entreprises (dont les recettes baissent à cause des économies que fait l’État...), le budget transport peut être alimenté par le Versement transport. Son taux maxi varie selon la taille de l'agglo. Si je me souviens bien, à partir de 100 000 habitants, le taux maxi est 1,05%. Si on a un projet de TCSP, on peut monter à 1,8%. Si on a une commune dans l'agglo qui est classée "ville touristique" (ou une formulation officielle qui ressemble), on peut majorer de 0,2%. On peut donc considérer que le maxi envisageable est 2%. Je ne suis même pas sûr qu'on trouve le cas quelque part ! Déjà quand on est à 1,8%, ça grince pas mal dans les chaumières ! En tout cas, il y a une limite ultime pour le VT. Au-delà, comment on finance ? On va y revenir.

J'ai été plutôt partisan de la gratuité à un moment donné. ça me semblait intéressant sur le plan social (une contribution uniquement liée à ses moyens) et environnemental (incitation à prendre les TC plutôt que la voiture). Et quand j'ai avancé dans ma connaissance du sujet, je me suis rendu compte que ce n'était pas le cas. Si le choix du mode de déplacement était lié pour la majorité des Français au coût comparé de l'un et de l'autre, ça se saurait ! Si on creuse, on remarque que le choix est surtout lié à la comparaison entre les performances des modes. Dans les agglos où les TC représentent une alternative crédible parce que la densité et la morphologie urbaine font que la voiture est au mieux aussi compétitive que le bus, la part modale des TC est nettement plus importante que lorsqu'il est facile de circuler et de se garer. Et à ce niveau-là, la gratuité ne peut rien. J'ai d'ailleurs l'exemple de personnes ne prenant pas le car gratuitement mis à disposition par leur employeur. Il s'agit pourtant d'une ligne ne faisant pas de détours (juste l'arrêt pour prendre les passagers de la boite). C'est gratuit, certes, mais ça fait se lever quelques minutes plus tôt. Véridique. Et ça n'est pas un cas isolé...

Revenons sur l'intérêt social du transport gratuit. Il y a en France des gens qui sont sous-mobiles, c'est-à-dire qui sont exclus de la Société parce qu'il faut pouvoir se déplacer un minimum pour être intégré. Pour ces gens-là, la gratuité ne me choque pas. Elle est au contraire un plus. Mais ils ne représentent qu'une faible part de la population. On peut donc considérer que si la gratuité est importante pour eux, elle pourrait très bien leur être réservée (et si ça a du sens, leur donner une carte à valider, comme tout le monde, pour ne pas qu'on voie qu'eux ne payent pas).

Mais admettons qu'on mette les TC gratuits à Lyon. Vu qu'ils sont comparativement intéressants par rapport à la voiture, ça devrait développer la fréquentation dans des proportions importantes. La plupart des lignes seront saturées puisque une clientèle ne souhaitant actuellement pas frauder et qui se dispense de les prendre pour 2 ou 3 arrêts, n’hésitera plus. Il faudra donc mettre des moyens supplémentaires en fonctionnement et en investissement. Il faudra donc augmenter le VT. On augmentera que les employeurs n'auront plus à payer la prise en charge à 50% des abonnements. Mais vu les investissements nécessaires (TCSP), comment on fera ? Imaginons qu'on passe au péage urbain. On risque d'arriver dans le paradoxe londonien : pendant un temps ça marche et quand le report modal fonctionne ou quand on étend le périmètre, les revenus disparaissent. Ce n'est donc pas un financement pérenne. Quelles sont alors les perspectives à moyen et long terme ?!

La construction d'arguments sur le sujet de la gratuité est intéressante. Elle repose généralement sur des présupposés philosophiques qu'on cherche à légitimer par des arguments rationnels. Or je n'ai jusqu'à présent vu aucun argument rationnel reposer sur des faits tangibles et permettre de légitimer la gratuité au-delà des présupposés philosophiques. Je reviens sur les éléments qui fondent mon opinion sur le sujet :
  • Si la gratuité est un vrai bénéfice pour certains, elle peut s'envisager mais ce point ne justifie pas en lui-même la gratuité pour tous.
  • Si mettre en place le paiement du service coûtait plus cher que les recettes générées, il y a bien longtemps que plus de réseaux auraient adopté la gratuité(*)
  • Si la gratuité peut parfaitement s'envisager lorsque le ratio recettes/dépenses est faible (comme pour certains conseils départementaux) parce que les perspectives de trafic sont limitées, lorsque ce R/D est élevé, les perspectives de trafic sont énormes et la question est inévitablement : qui paye pour pouvoir adapter l'offre à la demande ?
  • Je veux bien que le report modal VP -> TC à Aubagne soit significativement meilleur qu'à Châteauroux mais j'attends des chiffres détaillés.
Et une question que j'ai déjà posée mais dont je ne connais toujours pas la réponse : pourquoi les villes emblématiques qui ont tenté la gratuité à l'étranger l'ont abandonnée ? ça pourrait nous aider. Mais il me semble que c'est justement pour avoir un peu de recettes (cf. Bologne)...

* Plus les recettes sont faibles, plus les dépenses permettant le paiement du service sont également faibles (ex. un seul espace de vente, voire même vente à bord uniquement, billets simples à la place de billettique, etc.). Les acteurs sont majoritairement rationnels et adaptent leurs dépenses à leurs recettes...
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar phili_b » 09 Déc 2014, 21:04:00

Quelle synthèse intéressante et argumentée Amaury ! :)
Avatar de l’utilisateur
Nat
Passager
Messages : 847
Inscription : 14 Nov 2004, 23:49:06
Localisation : Grenoble
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Nat » 09 Déc 2014, 23:51:27

La position de la FNAUT:
La gratuité des transports urbains, une fausse bonne idée
"Texte de la FNAUT publié par le site http://www.reporterre.net le 18 avril 2014"
La gratuité des transports urbains a le vent en poupe, elle était au programme de nombreux candidats, le plus souvent de gauche mais pas toujours, aux prochaines élections municipales. Ces candidats mettaient en avant deux arguments principaux, l’un social, l’autre écologique : la gratuité facilite les déplacements de tous ceux qui ne disposent que de revenus faibles voire inexistants ; elle attire les automobilistes et permet donc de réduire les embouteillages et les nuisances subies par les citadins. Nous répondons à ces arguments séduisants et attirons ensuite l’attention sur les effets pervers de la gratuité.

1. L’équité sociale n’implique pas la gratuité pour tous. La tarification dite solidaire, introduite en particulier à Strasbourg, est indexée sur le quotient familial ; elle suffit à garantir le droit au transport des usagers à faibles revenus, la gratuité totale étant réservée à ceux qui en ont vraiment besoin, dans le cadre d’une démarche de réinsertion sociale. Le transport public a un coût économique élevé, pourquoi subventionner intégralement les usagers qui peuvent payer ?

2. La gratuité n’intéresse pas l’automobiliste qui, en moyenne, dépense trois fois plus pour se déplacer en voiture plutôt qu’en transport collectif : environ 27 centimes par kilomètre pour un taux moyen d’occupation de la voiture de 1,3 passagers lors des déplacements de proximité, soit 35 centimes pour un déplacement en solo, contre 11 centimes en transport collectif en Ile-de-France et 13 centimes en province (voir l’étude réalisée pour la FNAUT par l’économiste des transports Jean-Marie Beauvais sur le coût, pour le consommateur, des différents modes de transport, FNAUT Infos n°211, janvier 2013).
Il est donc illusoire d’espérer de la gratuité qu’elle provoque un report massif des automobilistes sur le transport collectif, dont une plus forte attractivité suppose en priorité une amélioration de l’offre (maillage du réseau, fréquence, vitesse commerciale et ponctualité, intermodalité) ... et, on l’oublie souvent, une restriction des possibilités de circulation et de stationnement dans les centres-villes.
La gestion du récent pic de pollution le confirme : la seule instauration de la gratuité n’a eu, en Ile-de-France comme en province, qu’un effet marginal sur le comportement des automobilistes : le vendredi 14 mars, selon la Direction des Routes d’Ile-de-France, le nombre de kilomètres de bouchons, de l’ordre de 200 km, était même plus élevé que d’habitude. Ce comportement n’a été modifié, le lundi suivant, que par une mesure contraignante, la circulation alternée.
On cite volontiers les exemples de Châteauroux (76 000 habitants à l’intérieur du périmètre de transports urbains) et d’Aubagne (105 000 habitants), les plus peuplées des agglomérations françaises à avoir adopté la gratuité. Le taux d’utilisation des autobus y a fortement augmenté, mais la gratuité n’y a pas fait de miracle.
- A Châteauroux, le taux d’utilisation des transports publics en 2012 était de 62 voyages par habitant alors que la moyenne était de 39 voyages dans les agglomérations de moins de 50 à 100 000 habitants. Mais ce résultat ne doit pas faire illusion : la gratuité a séduit de nombreux piétons et des cyclistes, en contradiction avec la politique de santé publique et sans gain environnemental puisque les trajets courts relèvent de la marche et du vélo, et elle a attiré peu d’automobilistes (la part modale du transport collectif a augmenté, mais celle de la voiture à peine diminué).
- A Aubagne, où la gratuité a été introduite en 2009 et où les élus pavoisent, le taux d’utilisation des transports publics est passé de 20 voyages par habitant en 2008 à 46 en 2012 alors que la moyenne était, cette année-là, de 75 dans les agglomérations de 100 à 250 000 habitants.
- A Cherbourg (85 000 habitants), où les tarifs sont assez élevés, le nombre de voyages par habitant était de 66 en 2012, un résultat un peu supérieur à celui de Châteauroux et très supérieur à celui d’Aubagne.
- Le cas de Tallinn est instructif lui aussi : l’instauration récente de la gratuité dans la capitale de l’Estonie, dont on a beaucoup parlé, n’a eu que des effets marginaux.

Venons-en aux effets pervers de la gratuité, généralement ignorés de ses partisans.

3. La gratuité permet d’éviter les dépenses de billettique et de contrôle. Mais ces économies ne représentent en général qu’une faible part des recettes commerciales des entreprises de transport collectif. L’instauration de la gratuité suppose donc une hausse du versement transport des entreprises et des impôts locaux, difficilement envisageable dans le contexte économique et politique actuel. D’autre part les dotations de l’Etat aux collectivités locales et les revenus de la fiscalité locale diminuent, alors que les dépenses sociales explosent. Enfin le report de l’écotaxe prive les collectivités locales des subventions de l’Etat promises pour la construction de transports collectifs en site propre.
La conséquence la plus probable de l’instauration de la gratuité serait donc une stagnation et même une diminution de l’offre, en particulier dans les grandes agglomérations, au moment où il faudrait au contraire la développer pour accueillir une clientèle nouvelle, car les réseaux urbains sont souvent à la limite de la saturation. L’instauration de la gratuité ne permettrait pas de pérenniser l’offre et déboucherait au contraire sur une paupérisation du transport public. C’est ainsi que, respectivement à Avignon et à Amiens, une candidate PS et un candidat UMP préconisent simultanément la gratuité et l’abandon du projet de tramway…
A Sens (Yonne), en 2008, le maire favorable à la gratuité n’a pas été suivi par le conseil municipal. Comme le disait alors un autre élu : « c’est bien beau de parler de gratuité, mais les bus ne sont même pas accessibles ».
Rappelons que la gratuité a été instaurée à Bologne (400 000 habitants) en 1973 puis abandonnée en 1977 car jugée trop coûteuse pour la ville et ne permettant pas de maintenir une offre performante. De même à Castellon de la Plana (Espagne, 166 000 habitants), la gratuité instaurée en 1990 a disparu en 1996.

4. Autre effet pervers prévisible de la gratuité : elle encouragerait les ménages, confrontés au coût excessif du logement dans les zones denses, à s’installer loin en périphérie et à accepter des déplacements quotidiens longs et fatigants. Et l’éparpillement, grâce à l’automobile, de l’habitat autour des terminus de lignes urbaines et des gares périurbaines, aggraverait l’étalement urbain diffus.
Plus généralement, il faut souligner le danger d’une tarification trop bon marché du transport, déjà mis en relief par Alfred Sauvy. Dans un ouvrage remarquable (Le socialisme en liberté, 1970), il dénonçait courageusement l’effet pervers de ce qu’on appelait alors l’abonnement ouvrier : « l’anti-économique est devenu, comme bien souvent, anti-social ». Les défenseurs de la « zone unique » en Ile-de-France devraient y réfléchir.

En conclusion, la gratuité des transports n’est pas un sujet d’actualité. Il ne faut pas se tromper d’objectif. La priorité aujourd’hui est de dégager des ressources nouvelles afin d’enrayer la dégradation, déjà perceptible, de l’offre de mobilité alternative à la voiture, et de permettre son développement (création de services de bus entre banlieues, utilisation des emprises ferroviaires inutilisées telles que la Petite ceinture parisienne, réouverture de lignes périurbaines en province,…). Deux pistes complémentaires doivent être exploitées :
- l’augmentation de la vitesse commerciale des transports urbains de surface par la création de couloirs réservés aux bus et des mesures de priorité des bus et tramways aux carrefours, qui engendreraient des économies substantielles d’exploitation et renforceraient la fréquentation, donc les recettes ;
- la mise en place d’une fiscalité écologique (hausse des taxes sur les carburants automobiles et introduction du péage urbain), et l’affectation de son produit aux modes de transport respectueux de l’environnement.
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4503
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar amaury » 10 Déc 2014, 12:09:53

En voilà un bon boulot. J'ai bien aimé le passage sur Aubagne... ;)
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
Alain
Passager
Messages : 479
Inscription : 21 Déc 2006, 22:42:19
Localisation : Chambéry (et souvent dans les TER ou sur T4)
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Alain » 10 Déc 2014, 23:04:32

Avez-vous lu ce livre ? Voyageurs sans ticket - Liberté, égalité, gratuité : une expérience sociale à Aubagne http://www.decitre.fr/livres/voyageurs-sans-ticket-9782846264334.html écrit par Magali Giovanangelli, l'élue de l'agglo d'Aubagne qui est à l'origine de la gratuité. On y comprend bien ses motivations sociales. Mais tous les chiffres cités sont des pourcentages. Il n'y a pas une seule valeur absolue, qu'il s'agisse de trafic ou de coût. Et quand on va sur les statistiques du GART et de l'UTP, on voit qu'en matière de fréquentation, le réseau d'Aubagne est passé de payant et très peu fréquenté à gratuit et peu fréquenté, ce qui, en valeur relative, fait en effet une augmentation notable ! http://www.certu-catalogue.fr/annuaire-statistique-transports-collectifs-urbains-tcu-2014-evolution-2007-2012-telechargement-gratuit.html
Avatar de l’utilisateur
ElBricou
Direction des Services Techniques
Messages : 2590
Inscription : 17 Nov 2005, 11:20:03
Localisation : Montévrain
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar ElBricou » 11 Déc 2014, 23:27:06

On dirait le même genre de débat que sur la zone unique en Ile de France. D'ailleurs, la FNAUT a, de mémoire, été la seul asso d'usagers contre, avec à peu prêt le même argumentaire
titi69100
Passager
Messages : 202
Inscription : 03 Mars 2013, 19:59:46
Localisation : Villeurbanne

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar titi69100 » 29 Déc 2014, 14:39:24

Dernier article dans Rue89Lyon sur le sujet ;)

http://www.rue89lyon.fr/2014/12/29/a-de ... ts-fraude/
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4503
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar amaury » 30 Déc 2014, 01:20:41

... toute la rhétorique du monde ne peut pas grand chose face au débat sur des bases concrètes... ;)
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
bus64
Régulateur
Messages : 2590
Inscription : 12 Nov 2004, 09:30:27
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar bus64 » 30 Déc 2014, 11:32:55

j'aime bien quand ils comptent la vidéo surveillance dans les coûts de tickets...réseau gratuit = disparition de l'insécurité???Non mais ils veulent rire, ce sera pire qu'aujourd'hui! Et puis il faut rajouter également des moyens pour faire face au surplus de voyageurs qui viendront saturer des lignes déjà au bord de l'asphyxie!
Bref c'est démago de faire croire aux gens que tout peut être gratuit...

@+
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1305
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar man-x86 » 30 Déc 2014, 11:59:28

Il y a aussi certains systèmes billettique bien moins chers que d'autres.
Les anciens abonnements Transisère et Cars du Rhône étaient un simple bout de carton avec une photo et un timbre collé/agraffé. La carte doit coûter 0.5EUR, les lecteurs sont gratuits (yeux du conducteur/contrôleur). Mais je n'ai aucune idée des raisons du passage aux cartes Ou'RA.
Le seul soucis des abonnements en carton et des contrôles ponctuels assez rares, c'est tellement pratique et sans contrainte qu'on finit par oublier de prendre des tickets sur certains autres réseaux auxquels on n'est pas abonné.

Autant je ne suis pas pour la gratuité du réseau, mais plus pour une simplification/intégration des tarifs de Rhône-Alpes (sans que les prix n'augmentent monstrueusement non-plus).
Avatar de l’utilisateur
Auron
Passager
Messages : 1306
Inscription : 18 Juil 2007, 18:01:51
Localisation : Lyon 5
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Auron » 30 Déc 2014, 18:28:03

man-x86 a écrit :les lecteurs sont gratuits (yeux du conducteur/contrôleur)

Mes yeux me coutent chers... le prix d'une opération (un ptit coup d'oeil sur google et y'a de quoi s'arracher les yeux justement) ;D
Conducteur de train à Lyon Perrache...
Et heureusement, je ne traîne plus à Chambéry... :uglystupid2:
nanar
Passager
Messages : 8971
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar nanar » 30 Déc 2014, 19:07:20

titi69100 a écrit :Dernier article dans Rue89Lyon sur le sujet ;)

http://www.rue89lyon.fr/2014/12/29/a-de ... ts-fraude/

Bon, on va pas sans cesse reprendre le même article contenant les mêmes conneries et inexactitudes, et venant du même gugusse, hein ... ? :(
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar phili_b » 01 Jan 2015, 22:26:42

Et dommage que ça ne soit pas sur la version nationale de rue89.fr, car même si dans les commentaires des articles il y a souvent à boire et à manger, des trolls, des idéalistes, des provocateurs, on y lit quelques fois des contradictions intéressantes et pertinentes...ce dont cet article n'a pu bénéficier.
Avatar de l’utilisateur
Pierre4L
Passager
Messages : 231
Inscription : 26 Avr 2013, 20:45:43
Localisation : Au bout d'une ficelle
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Pierre4L » 10 Jan 2015, 13:55:06

Peut-être pas en accord exactement avec la raison d'être de ce topic, mais ça vaut pas la peine d'ouvrir un nouveau fil. Voilà un tweet de Gérard Collomb ce samedi 10 janvier :

L'ensemble du réseau #TCL sera gratuit demain de 12h à 18h pour permettre aux grandlyonnais de participer à la #MarcheRepublicaine de #Lyon


https://twitter.com/gerardcollomb/status/553893064125992960
Avatar de l’utilisateur
tom
Passager
Messages : 313
Inscription : 08 Sep 2005, 08:06:25
Localisation : vaulx en velin - grand vire

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar tom » 10 Jan 2015, 14:36:50

Pierre4L a écrit :Peut-être pas en accord exactement avec la raison d'être de ce topic, mais ça vaut pas la peine d'ouvrir un nouveau fil. Voilà un tweet de Gérard Collomb ce samedi 10 janvier :

L'ensemble du réseau #TCL sera gratuit demain de 12h à 18h pour permettre aux grandlyonnais de participer à la #MarcheRepublicaine de #Lyon


https://twitter.com/gerardcollomb/status/553893064125992960



Sans faire de polémique : pas une bonne idée la gratuité du reseau pour demain, car je pense que beaucoup de personnes vont prendre les TCL , alors qu'ils n'iront meme pas a la manif......
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12734
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar BBArchi » 10 Jan 2015, 15:37:43

On s'en fout un peu, de ça. Chacun fonctionne avec sa conscience... et quelques personnes ne se sentant pas concernées n'ont pas le même poids que la grosse majorité des autres.
Par contre, c'est bien d'avoir aussi mis en place ce genre de choses. Cela montre que notre pays fonctionne encore avec une certaine unité dans son fond, même si on entends des voix qui ne disent (et heureusement) pas tout à fait et n'expriment pas tout à fait le même point de vue. Globalement, tout le monde se sent atteint par ce qui s'est passé...

Une grosse réaction d'allergie collective n'est pas mauvaise en soi : c'est un fonctionnement républicain.
Mais elle doit aussi rester sous contrôle...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12734
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar BBArchi » 16 Fév 2015, 19:23:00

Pour revenir au sujet :

http://www.ledauphine.com/isere-sud/201 ... lomeration


Lundi 16 février 2015

GRENOBLE Un débat pour la gratuité des transports publics dans l’agglomération


Le collectif pour la gratuité des transports publics de l’agglomération grenobloise organise un débat public le 24 février à 19 h 30, à la Maison du tourisme de Grenoble, en présence de Magali Giovannangeli, ancienne présidente de la communauté d’agglomération du pays d’Aubagne où la gratuité des transports publics a été instaurée en mai 2009.

Le collectif a lancé une pétition en 2014 pour inciter les pouvoirs publics à rendre les transports gratuits pour tous.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4503
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar amaury » 16 Fév 2015, 19:53:30

Quand on lit les commentaires, on voit le niveau de "yakafokon" dans lequel baigne ce débat... :-\ On ne peut évidemment pas demander au citoyen lambda d'être spécialiste mais on voit bien que certains choisissent de prendre pour argent comptant ce qu'ils partagent a priori. J'ai l'impression qu'ils sont prêts à rejeter par méfiance tout ce qui va dans le sens inverse de leur opinion alors que lorsque ça va dans le même sens, ils sont prêts à prendre pour argent comptant le discours de n'importe quel élu "juge et parti" (puisqu'il a pourtant tout intérêt à valoriser son action...) ou militant (qui n'a pas forcément la volonté d'adopter une posture objective)... :'(

Je suis curieux de voir la posture qu'adoptera la majorité grenobloise.
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
Nat
Passager
Messages : 847
Inscription : 14 Nov 2004, 23:49:06
Localisation : Grenoble
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar Nat » 17 Fév 2015, 09:32:53

Pour une bonne partie de la nouvelle majorité grenobloise qui s'est confronté aux réalités économiques du truc, la posture est devenu "philosophiquement, la gratuité ça serait bien, mais vu les circonstances économiques, ce n'est pas viable !"
Voir par exemple, l'analyse de l'ADES à ce sujet:
http://www.ades-grenoble.org/wordpress/ ... -realiser/
Je rappelle qu'on a déjà une tarification sociale qui permet de payer l'abonnement mensuel selon son QF (de 2.5 euros à 50 euros ... disons plutôt 25 euros même, car ceux qui payent plein pot ont souvent un emploi et donc la participation employeur de 50%)

D'autre part, c'est ballot mais le 24 Février, l'ADTC organise aussi une soirée sur la place du vélo en ville ... la plupart des adhérents et élus en charge des déplacements y seront.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12734
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar BBArchi » 20 Juil 2015, 11:07:44

Petit up, pour ce topic...

A Béziers, une concurrence déloyale (?) avec deux bus gratuits non coordonnés avec le réseau exploité par Transdev... Et ça perturbe... Et ça cause ! et ça estime le manque à gagner à plus de 30 000€ ! Ça en fait des TU... :laugh:
Peut-on parler de concurrence déloyale... puisque la prestation est gratuite ? ???

En plus, le matériel n'est pas de type transport urbain référentielisé et tout : la navette gratuite est assurée par un double decker londonien et un bus scolaire US. >:D
http://www.midilibre.fr/2015/07/19/fred ... 192313.php

:crazy2:
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
nanar
Passager
Messages : 8971
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Gratuité du réseau

Message non lupar nanar » 20 Juil 2015, 12:31:21

Ce centre commercial Polygone est situé légèrement à l'est de la gare Sncf et semble potablement desservi par le réseau TC publics - arrêts "Quai Ouest" et "Gagarine" - lignes 3, 7, 8 et 13
http://www.beziers-transports.com/prese ... =&part_id=

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Lodulac, Micka69 et 85 invités