Aéroport

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
Alain
Passager
Messages : 482
Inscription : 21 Déc 2006, 22:42:19
Localisation : Chambéry (et souvent dans les TER ou sur T4)
Contact :

Aéroport

Message non lupar Alain » 16 Jan 2007, 23:39:28

Polluant comme est l'avion, faut-il vraiment souhaiter le développement de l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry ?
Avatar de l’utilisateur
ElBricou
Direction des Services Techniques
Messages : 2590
Inscription : 17 Nov 2005, 11:20:03
Localisation : Montévrain
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar ElBricou » 16 Jan 2007, 23:44:57

Arf, vaste debat...

Oui, et non...

Oui, parceque désolé, mais aller en Amerique, Afrique, Asie, Oceanie et meme plus proche de nous, a Brest, Amsterdam, Dublin, désolé, mais ca reste beaucoup plus rapide en avion.
Oui, parcequ'un bon aeroport est bon pour le rayonnement d'un ville (j'ai dit un, pas 15 000)

Non, parceque evidement, ca pollue beaucoup plus que le train.

Maintenant, il faut faire ce qu'il faut pour que pour aller à Londres, Brest, Toulouse on fasse comme pour Paris, on ne se pose pas la question : train direct.

Ceci n'est que mon humble avis...
LEL - admin
Régulateur
Messages : 7786
Inscription : 10 Nov 2004, 00:00:00
Localisation : Lyon 10e arrdt
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar LEL - admin » 16 Jan 2007, 23:48:12

Salut,

Si c'est à propos des 2 futures pistes, je crois que ce n'est pas encore d'actualité mais si le trafic le demande pourquoi pas. Il faudra profiter du fait que la zone de l'aéroport peut permettre de se développer sans nuire trop aux riverains donc faut voir.

Dede
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
ElBricou
Direction des Services Techniques
Messages : 2590
Inscription : 17 Nov 2005, 11:20:03
Localisation : Montévrain
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar ElBricou » 16 Jan 2007, 23:49:54

Je suppose que c'est suite à la news :)

(Merci le RSS d'avoir vu que y'avais une news :D)
Avatar de l’utilisateur
Bibouquet
Régulateur
Messages : 7119
Inscription : 11 Nov 2004, 12:26:59
Localisation : 69
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar Bibouquet » 17 Jan 2007, 00:01:17

Comme le dit Elbricou, y'a pas d'autre moyen d'aller sur les autres continents que de prendre l'avion... donc si on veut que Lyon devienne une vraie ville internationale, oui il faut développer ses liens directs avec le reste du monde, et surtout les autres continents.
Après, si on peut faire décoller les avions au colza ou à l'électricité, et les faire plus silencieux, je vote pour également  O0
Atoubus m'a tuer
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5131
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : Aéroport

Message non lupar mathieu.38 » 17 Jan 2007, 19:17:12

L'avion est un moyen de transport qui progresse. Les constructeurs font des efforts pour rendre les avions moins bruyant et moins polluant. En général, entre deux générations d’avions type A330 et A350 la consommation baisse de 10 à 15%, ce n’est pas seulement une préoccupation écologique mais aussi un besoin vital pour les compagnies aériennes. Les avions récent comme les Boeing 777 et les Airbus A380 consomment environ 3L/100 km/passager (à condition que le taux de remplissage ne soit correct).
Avatar de l’utilisateur
Alain
Passager
Messages : 482
Inscription : 21 Déc 2006, 22:42:19
Localisation : Chambéry (et souvent dans les TER ou sur T4)
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar Alain » 17 Jan 2007, 22:39:21

Le nouveaux avions sont moins polluants que les anciens. Tout comme les voitures.
Mais le problème, c'est la croissance du trafic. Tout comme pour les voitures.
Avatar de l’utilisateur
Bibouquet
Régulateur
Messages : 7119
Inscription : 11 Nov 2004, 12:26:59
Localisation : 69
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar Bibouquet » 17 Jan 2007, 22:41:58

La différence, c'est qu'il n'y a pas de mode de transport alternatif à l'avion, sur les grandes distances, pas de modes doux pour faire du Lyon / New York... si, à la voile ou à la rame  O0
Atoubus m'a tuer
Avatar de l’utilisateur
Alain
Passager
Messages : 482
Inscription : 21 Déc 2006, 22:42:19
Localisation : Chambéry (et souvent dans les TER ou sur T4)
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar Alain » 17 Jan 2007, 22:53:28

Sans rire ;D
Aujourd'hui, le mode dominant sur les trajets transcontinentaux est l'avion, qui a remplacé le bateau il y a cinquante, à l'époque où les aménagements en faveur de la voiture remplaçaient le tram et le train. Depuis sont arrivés le tramway moderne et le TGV.
Le retour du bateau n'est pas encore à l'ordre du jour, mais qu'en sera t-il lorsque l'énergie sera très chère et la lutte contre l'effet de serre une obligation intégrée par les pouvoirs publics ? On ne pourra plus aller passer une semaine en hiver à la Martinique en low-cost. Je ne serai pas surpris que les gens partent alors en vacances moins souvent, mais pour des périodes plus longues et que le bateau (à propulsion hybride voile + photovoltaïque + combustibles fossiles en appoint seulement) redevienne un mode de transport important. On habillera tout cela d'un peu de discours marketing du genre "vos vacances commencent dès l'embarquement". L'avion redeviendra un mode transport cher, réservé aux voyages d'affaires, aux hommes politiques et aux loisirs des riches (c'était le cas il y a à peine 40 ans). Et pour un trafic limité de la sorte, je crois que nous avons bien assez d'aéroports en France.
Avatar de l’utilisateur
chris
Responsable Planning des sorties
Messages : 3924
Inscription : 09 Jan 2005, 17:51:01
Localisation : Lyon 9
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar chris » 18 Jan 2007, 10:26:19

Je rejoins entièrement l'analyse d'Alain.

Le parallèle est très pertinent.

Je préfère que l'on développe des liaisons ferrées rapides au niveau du continent plutôt que d'investir massivement dans le secteur aérien dont tous les spécialistes admettent maintenant qu'il risque fort d'être réservé à une élite dans quelques années.

Autant je ne me fais pas de souci pour l'industrie automobile qui saura s'adapter à l'après-pétrole, autant je reste plus réservé sur l'industrie aéronautique.
La seule issue crédible qui apparait, c'est le mini-générateur nucléaire embarqué.... avec les risques de sécurité que celà pose.....
Penser les transports en commun du XXIème siècle.
Avatar de l’utilisateur
lio
Passager
Messages : 808
Inscription : 23 Mars 2005, 08:21:41
Localisation : Europe

Re : Aéroport

Message non lupar lio » 18 Jan 2007, 10:49:59

Je n'autocite:

liå a écrit :
[blabla]

Il y a au sein de la commission europeenne une volonte simple (mais officieuse) de vouloir avoir la regle suivante dans l'union:

trajet < 1000 km => train
trajet > 1000 km => avion

(a long terme)


Ces trajets inferieurs a 1000km vont etre facilite par la realisation d'axe forts europeens, comme le Lisbonne-Kiev, Londres-Seville...
Pour ces faibles distances, la volonte est donc de rendre les trains plus attractifs que l'avion. Pour le reste au niveau europeen, ce sera l'avion, sauf certains cas.

Exemples au depart de Lyon:
Lyon-Bruxelles 750km: 3h30 TGV
Lyon-Bruxelles 750km: 1h Avion + 1h avant + 1h30 pour aller aux centres des 2 villes + 15/30min de debarquement = ~4h en version optimiste.

Lyon-Milan devrait suivre le meme chemin apres la realisation du Lyon Turin.

Evidement, on trouvera toujours des cas ou ca marche pas, mais l'idee est la.

Quand a la pollution des avions, comme le rappele matthieu.38, les 350, 380, 737NG ou 787 consomment(ront) dans les 3L/100km/pax = moins que les objectifs de consommation moyenne des vehicules envisagee pour 2010 en Diesel (5L/100km). Comme le taux de remplissage d'une voiture en Europe varie entre 1.1 et 1.2 personne, l'avion restera plus avantageux en termes d'environnementaux.
Pour le train, y'a pas photo, c'est mieux, m'enfin, la aussi, tout depend d'ou provient sa source d'energie (78% des TGV en France sont nucleaires comme disait une ancienne pub EDF) et la aussi ca peut faire debat.

Bon je sais pas si ca eclair le topic  ???...
Death to Petroleum
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4555
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar amaury » 18 Jan 2007, 14:34:26

Salut,

Les défauts des comparaisons brutes entre pollution (atmosphérique ? effet de serre ?), c'est qu'elles ne tiennent pas compte du déplacement en lui-même. :) Prenons un exemple, si je vais acheter mes légumes au marché à 800m de chez moi en voitures avec ma femme et mes trois enfants, je pollue moins par tête de pipe que si je vais en bus diesel - en étant le seul passager - de l'autre côté de la ville dans la grande surface X (parce que c'est moins cher là-bas et comme je suis abonné TCL avec du temps devant moi, ça me dérange pas). Attention, on est sur Lyon-en-lignes et beaucoup me connaissent : je ne défends pas ce trajet en voiture ! Bien au contraire ! D'ailleurs, ce serait totalement idiot de dire que c'est une bonne raison de prendre la voiture puisque, à moins d'être un PMR, les 800m, ça se fait plus que facilement en modes doux et c'est bon pour les enfants. :)

Cet exemple me sert à montrer qu'on peut discuter du bien-fondé des déplacements et non se limiter à une comparaison brute des impacts à l'environnement. Pourquoi aller aujourd'hui à Londres en TGV alors que ça coûte moins cher en avion ? Même si c'est un peu moins pratique, la plupart des gens ne se posent pas la question. De même, puisque le voyage n'est pas cher, plus de personnes le font. LA vraie question est : c'est bien beau d'aller visiter l'Australie, la Chine, le Brésil ou l'Indonésie en avion mais quelles conséquences environnementales ça a ?

Autrement dit, en même temps qu'on cherche à réduire la pollution des déplacements, on peut très bien réfléchir au bien-fondé de nos déplacements eux-mêmes. On est dans une logique qui se rapproche de l'alimentation. Avant, on ne mangeait pas ce qu'on voulait, en raison notamment de la disponibilité des ingrédients, de leur coût et du temps nécessaire pour cuisiner. Aujourd'hui, on a presque tout à disposition moyennant pépettes et souvent à des prix abordables. Résultat : on ne contrôle plus notre alimentation et la part des obèses (j'en suis presque  :o) augmente. On est dans une Société de "l'abondance" relative et on doit apprendre à contrôler nous-mêmes, comme des grands  ;), aussi bien notre alimentation que nos déplacements (j'en oublie sûrement  :D).

A +

Amaury
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
Europacorp
Passager
Messages : 217
Inscription : 15 Mai 2006, 09:07:51
Localisation : Lugdunum

Re : Aéroport

Message non lupar Europacorp » 18 Jan 2007, 15:57:04

Complètement pas d'accord avec Alain.

L'avion, c'est moins de 3% du CO2 émis en Europe, et c'est un secteur qu'on ne peut remplacer par autrechose, à moins de penser sérieusement que le bateau photovoltaïque ferait l'affaire.  :2funny:
Je dirai même que la dernière goutte de pétrole devrait être versée dans un moteur d'avion.

D'accord pour rationaliser le transport aérien:
- Supprimer progressivement les lignes aériennes pour les liaisons qui, en train ou TGV, prendraient moins de 3 heures. Dans ces cas, l'avion n'offre pas d'avantage particulier par rapport au train. Rien qu'avec ça, on diminue de 80% de trafic aérien aux USA, de moitié en Europe, sans vraiment diminuer la mobilité des gens.
-  n'autoriser que le transport par hub, et non de point à point. Par exemple, si on veut relier 3 villes ABC à trois villes DEF, en point à point il faut 9 liaisons (AD, AE, AF, BD, BE, BF, CD, CE, CF); Si on fait de A un hub, il faut seulement 5 liaisons:  BA, CA, DA, EA, FA.
- et bien évidement, veiller à ce que le transport aérien soit facturé à son coût véritable, et non pas subventionné comme le sont à peu près toutes les compagnies low cost actuelles.

Mais pas d'accord pour faire affirmer que la lutte contre le réchauffement passe par le retour aux recettes d'il y a 100 ans, même enrobées d'un "discours marketing".

@Alain: tu évoques le retour du tram et du train (TGV) au détriment de l'automobile pour justifier le retour du bateau au détriment de l'avion.
La comparaison est érronée.
Car si le tram et le train sont réapparus, c'est parce qu'ils ont su s'adapter aux besoins d'aujourd'hui. T3 n'a rien à voir avec les tacots du réseau OTL.
Or ce que tu proposes avec le bateau, c'est d'adapter les besoins actuels à un moyen de transport passé.

Bref, non à la décroissance, oui à la croissance maîtrisée.
Avatar de l’utilisateur
Nat
Passager
Messages : 850
Inscription : 14 Nov 2004, 23:49:06
Localisation : Grenoble
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar Nat » 18 Jan 2007, 16:42:37

L'avion n'a pas qu'un intérêt touristique.
Il sert aussi beaucoup pour les relations d'affaires.
Et encore, aujourd'hui, on peut faire beaucoup de choses par téléconférence
Mais le contact face à face reste indispensable (surtout les premiers contacts).
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 522
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re : Re : Aéroport

Message non lupar xouxo » 18 Jan 2007, 17:57:56

Nat a écrit :L'avion n'a pas qu'un intérêt touristique.
Il sert aussi beaucoup pour les relations d'affaires.
Et encore, aujourd'hui, on peut faire beaucoup de choses par téléconférence
Mais le contact face à face reste indispensable (surtout les premiers contacts).

Rien n'est indispensable à part manger et boire >:D.
Quand le pétrole coutera 1000 euros le litre, on se contentera la visioconférence ou on prendra le bateau, ou alors on sera mort parce que ça aura déclenché une 3ème guerre mondiale :'(
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5131
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : Aéroport

Message non lupar mathieu.38 » 18 Jan 2007, 18:33:52

C'est vrai que le bateau faut vraiment pas être préssé..
Le train est autant subventionné voir plus que l'avion : il y a qu'a voir les profits d'ADP, les charges que paient les compagnies aériennes financent largement les controles de sécurité et les installations. Alors que la séparation de la SNCF et d'RFF a permis de "balancer" une partie de la dette de la SNCF sur RFF qui n'a rien eu en contre partie a part un réseau en (très) mauvais état (je parle pas des LGV). Quid des droits de passage que paie la SNCF ? est-ce qu'ils représentent le cout de l'infrastructure ?

Pour les liaisons par un hub, çà va vite dévenir pénible, on pase pas par Paris pour aller à Strasbourg ! Les liaisons de point à point c'est ce que les gens veulent, ils ont pas envie de passer leur temps dans les transports, mais c'est sur que faire un Bordeaux - Lyon en train à part pour l'aménagement du territoire, çà intéresse pas grand monde.
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4555
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar amaury » 18 Jan 2007, 18:51:54

Salut,

J'ai parfaitement conscience du fait que les transports ne servent pas qu'aux loisirs. :) D'ailleurs, je ne prône pas une règlementation mais une remise en question individuelle. La différence entre quelqu'un qui va s'enrichir culturellement en découvrant un pays à l'autre bout du monde et celui qui pratique la consommation bête et méchante (style club de vacances, où la distance parcourue n'apporte rien) est difficile.

Aujourd'hui, effectivement rien ne remplace le contact physique (ce qui explique la faible part du télétravail) et les accords, par exemple, se signent en face à face. Le jour où le pétrole coûtera vraiment bonbon, si on n'a pas trouvé de remplacement, on fera soit plus de visio-conférence, soit on regroupera certains sites pour réduire le nombre déplacements.  Si le renchérissement des coûts du pétrole était brutal et se répercutait encore plus fort que la hausse à laquelle on a assisté, l'économie en serait certainement affectée en profondeur. Mais y'a apparemment de la marge...

A +

Amaury
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
lio
Passager
Messages : 808
Inscription : 23 Mars 2005, 08:21:41
Localisation : Europe

Re : Aéroport

Message non lupar lio » 18 Jan 2007, 19:32:35

c'est sur que:

... de manger des cerises en hiver, de deguster des yahourt made in taiwan mais dont le couvercle est fait en Russie et les E2356 aux Etats Unis, de preferer aller au LIDL a l'autre bout de Lyon pour gagner 4 euros par rapport a Auchan, d'adorer les meubles de jardin en Tek en continuant de pleurer a cause de la destruction de l'Amazonie, de ne jurer que  par les sushis de thon rouge, de bosser a 50km de son lieu d'habitation, de faire des cinoches en rase campagne pour avoir des parking geants a moindre cout, de faire les soldes a Londres, de signer des contrats en 2 min a 6000km, de prendre sa voiture le dimanche pour aller chercher les pains au chocolat, d'acheter des dalles d'ecran LCD de 107 cm a moins de 2000euros car fait en Coree et pas au Pays-Bas, de regrouper la production d'electricite a quelques grandes zones comme la vallee du Rhone pour apres l'exporter a Venise, de chanter des louanges a DHL ou UPS qui ont amene depuis un site d'importation en Allemagne la super souris 7 boutons fabriquee a Singapour pour 3 euros de moins qu'a la FNAC, d'avoir plein de baton panes de Colin d'Alaska dans son congelo, et bien sur de passer ses vacances a la Republique Dominicaine pour 300 euros "all-included" ...

va pas franchement contribuer a reduire nos immenses nuisances a la planete meme si on developpe les TC au colza, la voiture hybride ethanol-electrique, et meme si l'A380 consomme "que" 3L/100km/pax ou si le Velo'v est en plein boum.

Je suis donc plus que d'accord avec le probleme de nos habitudes. Habitudes qui sont venus des facilites qu'on a eu de pourvoir les concretiser, car si tentant et si bien vendu. Si un jour on nous vendait autre chose qu'un prix mais un aussi un indice environementale fonction de l'endroit ou on consomme le produit "vendu" ou "indice", on ferait progresser la civilisation un peu plus durablement que ce qu'on fait maintenant.
Death to Petroleum
Avatar de l’utilisateur
Nat
Passager
Messages : 850
Inscription : 14 Nov 2004, 23:49:06
Localisation : Grenoble
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar Nat » 18 Jan 2007, 19:51:30

D'ailleurs, si vous vooulez voir l'impact de votre mode de vie sur l'émission de CO2, aller faire le test sur:
http://www.defipourlaterre.org/jemengage/climact/
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re : Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 29 Juin 2011, 14:28:47

Le Progrès, 29 juin
Trafic en hausse de 13 % pour Air France à Saint-Exupéry

Au cours des cinq premiers mois de l’année le trafic d’Air France a progressé de 13 % à l’aéroport Saint- Exupéry par rapport à la même période de l’an passé. Un chiffre qu’il faut toutefois ramener à 9 % si l’on tient compte des lignes qui ont été fermées (Madrid, Munich, Copenhague). Bernard Bazot, depuis quatre ans à ce poste, quitte donc la direction régionale Centre-Est sur de bons résultats. Il rejoint la direction commerciale parisienne pour devenir responsable du service « Grands comptes multinationaux » d’Air France/KLM qui traite les relations avec les grandes entreprises mondiales. Son successeur, Antoine Biton, qui prendra ses fonctions le 1 er septembre, était depuis 2004 directeur des ventes entreprises pour la France. Agé de 53 ans, il est entré à Air France en 1983 et a déjà accompli une riche carrière au sein de la direction commerciale.

Plusieurs lignes depuis le début de l’année ont réalisé une augmentation de leur fréquentation dépassant 20 % : Strasbourg, Metz, Stuttgart, Bologne, Birmingham. La plus forte hausse est enregistrée par Lyon/Nice : + 39 %. Et ce en dépit de la concurrence d’easyJet. Air France a sur cette liaison accru la capacité de ses avions et revu ses tarifs à la baisse.

Si le programme des vols ne doit pas évoluer d’ici mars 2012, la restructuration de la compagnie avec l’ouverture de bases régionales comme Marseille peut avoir des conséquences sur le « hub » de Lyon et ses 900 000 correspondances, susceptibles d’être en baisse. Bernard Bazot pense que dans le même temps le nombre de passagers régionaux peut s’accroître avec de meilleurs horaires, voire de nouvelles destinations. Il n’est pas exclu que Lyon devienne elle aussi, dans le futur, une véritable base où les avions passeraient la nuit.
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5131
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : Aéroport

Message non lupar mathieu.38 » 29 Juin 2011, 18:38:07

Je confirme pour la liaison vers Nice : des A319 remplacent des A318 depuis quelques semaines et les avions sont souvent complets.
Avatar de l’utilisateur
matrix
Régulateur
Messages : 3339
Inscription : 23 Jan 2005, 17:34:41

Re : Aéroport

Message non lupar matrix » 29 Juin 2011, 20:47:36

Tant qu'il n'y aura pas la LGV entre Marseille et Nice, l'avion restera largement avantageux, niveau temps et voire prix (on peut voler pour peu cher maintenant).
Ca doit mettre une heure pour faire Lyon Nice grosso modo, contre 3h30 à 04h00 en TGV...
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re : Re : Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 29 Juin 2011, 21:26:10

matrix a écrit :Tant qu'il n'y aura pas la LGV entre Marseille et Nice, l'avion restera largement avantageux, niveau temps et voire prix (on peut voler pour peu cher maintenant).
Ca doit mettre une heure pour faire Lyon Nice grosso modo, contre 3h30 à 04h00 en TGV...

C'est même un peu plus, le service 2012 est construit sur un temps de parcours de 4h27 entre Part-Dieu et Nice (1h40 de Lyon à Marseille + 15 min d'arrêt + 2h32 de Marseille à Nice).
Avatar de l’utilisateur
Kethu
Passager
Messages : 406
Inscription : 01 Fév 2009, 08:49:40
Localisation : Aix en Provence - Villefranche sur Saône
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar Kethu » 29 Juin 2011, 21:47:05

Miaou,

Pour permettre une offre compétitive du train à l'avion au niveau régional, il faudrait, en plus d'améliorer les temps de parcours et proposer des tarifs plus compétitifs (car je trouve que l'avion est de plus en plus souvent avantageux (je parle d'Air France, même pas des low cost), si l'on compare aux tarifs SNCF sans réduction), proposer un service humain de qualité.
J'ai eu l'occasion cette année de prendre régulièrement Air France comme la SNCF (en trajet France - France), la différence est flagrante... Je ne généralise pas, et je ne veux pas critiquer les agents SNCF, mais je trouve que, de plus en plus souvent, l'impression donnée par les employés SNCF est qu'on les ennuie, ou presque. Tandis que pour Air France, on se sent... comme chez un ami, le personnel est souriant et proche des voyageurs (même sur les vols la Navette).

Pour un prix et une durée équivalente (je pense notamment à Paris Marseille), je préfère de loin Air France pour, justement, le côté humain que l'on perd à la SNCF (encore une fois, je ne veux pas tout foutre sur le dos des agents de bords ou en gare hein ^^)...
*Recherche activement des fiches horaires TER Rhône Alpes, toutes lignes, toutes époques*

*Frequent Flyer AF*
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5131
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : Aéroport

Message non lupar mathieu.38 » 29 Juin 2011, 22:07:48

J'ai aussi parfois cette impression. Il est vrai que la personnel AF est souvent agréable.

Je précise que les avions (A319) sont toujours pleins malgré l'augmentation de la capacité.

@ Félicien : Oui, il faut 1h00 en porte (de départ) à porte (d'arrivée). On est d'accord que 4h27 c'est un peu long. :)
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re : Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 13 Juil 2011, 14:14:01

Le Progrès, 2 juillet
Le nombre record de passagers en mai a Saint-Exupéry

L’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry a enregistré un nombre de passagers jamais atteint en un mois, en mai dernier : 813 251. C’est une croissance de 10,9 % par rapport à mai 2010. Il est à souligner que le précédent record qui était de 811 742 passagers avait été établi en juillet 2010. Un mois de départs en vacances traditionnellement plus propice à des pics de fréquentation.

Le record de passagers journaliers a, par ailleurs, été battu le 2 mai dernier : 32 985.

Développement d’easyJet, mais aussi les bons résultats d’Air France et des autres compagnies classiques, dans un environnement économique plus favorable expliquent notamment ces excellents chiffres. C’est la croissance nationale qui cette fois-ci a tiré le plus le trafic à la hausse : + 16.5 %. Le trafic international n’a progressé « que » de 8,3 %, mais a représenté 511 394 passagers.
[br]: Samedi 02 Juillet 2011 à 13:25:28
Le Progrès, 7 juillet
Aéroport : objectif 100 000 passagers et deux nouvelles destinations chaque année

Après la Tunisie cette année, le directeur de l’aéroport, Jean-Luc Ribas espère l’ouverture d’une à deux nouvelles destinations pour 2012, qui pourraient être en Europe de l’Est / Claude Essertel

Saint-Étienne Bouthéon. Au plus bas il y a seulement cinq ans, l’aéroport de Saint-Étienne Bouthéon attire de plus en plus de voyageurs. Au point d’ouvrir de nouvelles destinations, malgré son déficit

« L’année dernière, on était à 65 000 voyageurs. Cette année, l’objectif est d’atteindre les 100 000 ». Jean-Luc Ribas, directeur de l’aéroport de Saint-Étienne Bouthéon, ne cache pas ses ambitions.

Il faut dire qu’avec le succès des lignes régulières pour le Portugal et la Turquie ouvertes en 2009 et 2010, tout porte à l’optimisme : « On a cinq avions chaque semaine pour Istanbul et trois pour Porto. Et sur ces deux vols, on atteint près de 90 % de remplissage. Les prix commencent même à augmenter ! ».

Si la fréquentation des communautés portugaises et turques, très présentes dans la région, explique en partie ce succès, les vacanciers sont de plus en plus nombreux à partir de Bouthéon : « Avec tous les problèmes qu’il y a eus au Maghreb, beaucoup se reportent sur le Portugal et la Turquie, note Jean-Luc Ribas. De plus en plus de gens profitent aussi du fait que l’aéroport d’Istanbul est un « hub », c’est-à-dire une plaque tournante du trafic aérien qui permet de rejoindre ensuite de nombreuses destinations à travers le monde ».

Avec une vingtaine de charters proposés chaque année vers différentes destinations et les vols pour la Corse qui reprendront en septembre, Saint-Étienne Bouthéon relève doucement à la tête en termes de passagers, même si cela ne doit pas faire oublier son déficit d’1,4 million d’euros. Son directeur songe même à ouvrir de nouvelles destinations : « Le but, c’est d’en proposer une à deux nouvelles chaque année tout en gardant celles que l’on possède déjà ». Pour l’année 2011, ce sera le retour de la Tunisie (voir par ailleurs).

Mais quid de l’année prochaine ? « On a une short-list de pays du Maghreb mais aussi d’Europe de l’Est qui ont très bien marché sur les charters que l’on a proposés, répond le directeur de l’aéroport. On a par exemple rempli trois avions pour Vilnius (Lituanie) cette année. Mais on peut aussi penser à la Pologne ou à la République Tchèque qui attire beaucoup les jeunes pour ses soirées festives », sourit Jean-Luc Ribas.

En revanche, l’ouverture de lignes pour Paris et Londres, souvent réclamées, ne semble pas à l’ordre du jour : « Paris est à exclure, car pour les villes qui se trouvent à moins de 3 heures en TGV, les compagnies laissent tomber, indique le directeur de l’aéroport. Pour Londres, les Anglais sont en pleine crise et ont moins les moyens de venir en France. Et les Français ne suffiraient pas à faire tourner la ligne ».

Malgré son attractivité grandissante, l’aéroport de Saint-Étienne Bouthéon ne concurrence pas ceux de Lyon ou de Clermont-Ferrand, constate Jean-Luc Ribas : « Nous n’avons pas la même zone de chalandise. Lorsque nous avons ouvert notre ligne pour le Portugal, cela n’a eu aucun impact pour Lyon. Et inversement quand ils ont ouvert la Corse ».

Depuis le 2 juillet, l’aéroport de Saint-Etienne Bouthéon est à nouveau relié à la Tunisie et plus précisément à Tunis et Djerba via des vols spéciaux tous les samedis proposés par les tours opérateurs Voyamar et Aerosun. « Nous venons chercher le client au plus près de chez lui, explique Aurélien Aufort, directeur commercial de Voyamar. Nous avons donc décidé d’entamer un partenariat avec l’aéroport de Saint-Etienne Bouthéon qui se passe très bien ». Un partenariat censé durer jusqu’à septembre mais qui pourrait être prolongé si les vols ont du succès.

Mais pas facile de démarrer une ligne pour la Tunisie après la fameuse « révolution de Jasmin » qui a fait près de 300 morts il y a quelques mois selon l’ONU. « Il n’y a plus de raisons d’avoir peur, assure Aurélien Aufort. Il ne s’y passe plus rien. Et il y a un très bon rapport qualité prix ».
[br]: Jeudi 07 Juillet 2011 à 13:39:39
Le Progrès, 13 juillet
Finnair ouvrira une ligne Lyon-Helsinki en avril prochain

La compagnie finlandaise Finnair arrivera le 2 avril 2012 à Saint Exupéry pour ouvrir une ligne Lyon-Helsinki.

Deux vols quotidiens seront proposés dans chaque sens. Les avions quitteront Lyon à 10h45 (arrivée à 14h55) et 18h50 (arrivée à 23 heures). Ils partiront d’Helsinki à 7h50 (arrivée à 10h05) et 16 heures (arrivée à 18h10). La compagnie Finnair met en avant que ces vols permettront par des correspondances de rejoindre onze destinations asiatiques qu’elle assure ainsi que les Pays Baltes et la Russie.

Finnair précise que les passagers peuvent d’ores et déjà réserver leurs vols dans les agences de voyage ou sur le site internet www.finnair.fr
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5131
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : Aéroport

Message non lupar mathieu.38 » 13 Juil 2011, 15:37:36

Un petit tour en Finlande, çà peut-être sympa. :)
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re : Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 20 Oct 2011, 14:18:48

Le Progrès, 28 juillet
Le trafic passager de l’aéroport Saint-Exupéry a enregistré une hausse de sa fréquentation de 11,2 % au cours du premier semestre 2011 par rapport à la même période de 2010. Ce sont 4 165 640 passagers qui ont fréquenté l’aéroport de Lyon. Avec une hausse de 10,9 % en mai dernier, c’est un record mensuel qui avait été établi. La progression est plus modeste en juin : + 2,5 %. Le bilan est marqué par un recul persistant vers les destinations du Maghreb.

Le trafic national (+ 5,4 %) a porté la croissance en juin.

[br]: Jeudi 28 Juillet 2011 à 17:06:10
Le Progrès, 15 août
Nouvelles fréquences pour Turkish Airlines au départ de Saint-Exupéry

Depuis début juillet, les vols de la compagnie sont passés de dix à douze par semaine. La mise en place de vols supplémentaires avec un départ à 18 heures et une arrivée à 22 heures, heure locale, à Istanbul permet de réduire considérablement toutes les correspondances long-courriers à moins de deux heures. La fréquence des vols repassera à dix vols par semaine à partir du 1er novembre prochain. Turkish Airlines propose désormais plus de 180 destinations via Istanbul au départ de Lyon-Saint-Exupéry.
[br]: Lundi 15 Août 2011 à 12:23:04
Le Progrès, 17 août
Le Chiffre. passagers accueillis A l’aéroport Lyon saint-exupéry en juillet

Soit un trafic record, en hausse de 3,3 %. Autre record, le nombre de passagers journaliers atteint le 31 juillet avec 33 786 passagers. Le précédent pic avait été réalisé le 2 mai avec 32 985 passagers. En juillet, le trafic passagers reste tiré par la croissance du trafic national, notamment celui enregistré sur les transversales (+ 10,2 %) dont Biarritz, Caen et Nantes et sur les low-cost (+ 19,1 %). Le trafic international a enregistré un recul du nombre de passagers de 30 % sur la Tunisie, mais des reports ont été enregistrés vers l’Espagne (+ 10 %), la Grèce (+ 22,3 %) ou l’Italie (+ 10,1 %).
[br]: Mercredi 17 Août 2011 à 10:55:34
Le Progrès, 1erseptembre
Itinéraires piétonniers et VTT aménagés autour de Saint-Exupéry

Se rendre à pied ou à vélo pour prendre son avion à Saint Exupéry c’est désormais possible… à condition d’habiter l’une des communes riveraines de l’aéroport. Rares seront toutefois leurs habitants à se lancer dans cette petite aventure. Ce n’est d’ailleurs pas l’objectif des cinquante kilomètres d’itinéraires « modes et cheminements doux » autour de l’aéroport dont l’aménagement a été achevé cet été. Celui-ci a été réalisé par Aéroports de Lyon en collaboration avec la Communauté de communes de l’Est lyonnais et le conseil général du Rhône.

Un premier tronçon Genas-Belvédère de Jons avait été inauguré au cours de l’été 2010. Le tracé désormais proposé au départ des communes riveraines (Colombier-Saugnieu, Genas, Saint-Laurent-de-Mure Saint-Bonnet-de-Mure, Jons et Pusignan) les relie entre elles via l’aéroport. Piétons et cyclistes peuvent emprunter ces cheminements pour découvrir la nature environnante et pique-niquer sur l’une des aires prévues en observant atterrissages et décollages. Un parking cycles a par ailleurs été créé à proximité de la gare TGV.
[br]: Jeudi 01 Septembre 2011 à 22:47:47
Le Progrès, 22 septembre
Saint-Exupéry : la privatisation de l’aéroport serait repoussée

La décision est reportée, l’Etat et les collectivités locales n’ayant pas trouvé d’accord

Lyon. La privatisation de l’aéroport pourrait avoir lieu après l’élection présidentielle

La privatisation de quatre grands aéroports de province n’a pas pu se conclure, faute d’accord avec les collectivités locales, repoussant ce dossier délicat à l’après-présidentielle de 2012, a-t-on appris hier d’une source proche du gouvernement.

Ce dernier souhaitait céder à des acteurs privés une grande partie de ses parts dans les aéroports de Lyon, Toulouse, Bordeaux et Montpellier. Mais les collectivités se montraient réticentes à cette option, souhaitant racheter elles-mêmes ces actifs stratégiques. Le gouvernement leur avait laissé jusqu’au 15 septembre pour se prononcer.

Et il semble que « les acteurs locaux veulent garder la main », explique cette source qui a requis l’anonymat. A Bordeaux et Montpellier, « il y a une opposition radicale des élus », ajoute-t-elle. « Donc l’ouverture du capital ne pourra pas intervenir dans l’immédiat », conclut-il. Hier, le président de la Chambre commerce et d’industrie de Lyon, Philippe Grillot, s’est dit « soulagé » par cette décision.

En juin, le ministre des Transports, Thierry Mariani, avait prévenu que « soit, au 15 septembre, les choses ont été lancées, soit on laisse tomber » à l’approche des échéances électorales de 2012.

L’Etat, actionnaire des quatre aéroports à hauteur de 60 %, aux côtés des chambres de commerce et d’industrie locales (25 %) et des collectivités territoriales (15 %), comptait céder un peu moins de 50 % à des acteurs privés.
[br]: Jeudi 22 Septembre 2011 à 11:10:39
Le Progrès, 23 septembre
Saint-Exupéry : l’Etat ne privatise pas les décideurs régionaux sont satisfaits

L’Etat possède 60 % du capital de l’aéroport, le reste est detenu par la Chambre de commerce et d’industrie de Lyon, le Grand Lyon, le conseil général et le conseil régional

Lyon. Les décideurs économiques de la région se réjouissaient hier de cette décision concernant plusieurs aéroports de province, notamment celui de Lyon

« Cette décision est surprenante : je croyais que l’Etat avait besoin de fonds rapidement pour se désendetter », a réagi, hier, un entrepreneur de la région qui a préféré conserver l’anonymat après l’annonce du report de la privatisation de l’aéroport Lyon/Saint-Exupéry. Le gouvernement a en effet préféré suspendre la vente de sa participation au sein du capital de la société qui gère cette infrastructure accueillant quelque 8 millions de passagers chaque année. « Les actionnaires de cet aéroport - Chambre de commerce et d’industrie de Lyon (CCIL) et collectivités - ont une forte ambition pour Saint-Exupéry. Avec 40 % des actions, ils se réjouissent de cette décision », commente de son côté Jean-Paul Mauduy, président de la Chambre de commerce et d’industrie régionale.

Le dossier s’annonçait épineux à quelques mois de l’élection présidentielle, d’autant que d’autres aéroports (Bordeaux, Toulouse et Montpellier) sont concernés par ce désistement de l’Etat. Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, est vivement monté au créneau afin de faire valoir une solution avant tout régionale. Globalement, les collectivités locales comme les chambres de commerce et d’industrie privilégient la solution du rachat des parts de l’Etat. Cependant, des grands noms n’ont pas caché leur intérêt pour succéder à l’Etat. Parmi eux Aéroports de Paris (ADP), dont le président affirmait à la fin du mois d’août son intérêt pour le site aéroportuaire lyonnais lors de la présentation des résultats financiers d’ADP.

« Cette décision est une bonne chose car ce dossier ne doit pas être traité dans la précipitation », explique Bruno Allenet, directeur délégué Grand Lyon de GDF Suez et président du Club des entrepreneurs pour les aéroports de Lyon. « Mais nous devons mettre à profit cette pause pour passer à l’offensive. Il ne faut pas laisser le soufflé retomber. Notamment en nouant des liens entre des partenaires potentiels, financiers ou industriels et les collectivités locales. Des contacts ont déjà été pris », poursuit Bruno Allenet. Son club de lobbying compte de nombreuses entreprises régionales et souhaite avant toute chose que le futur actionnaire principal dote les aéroports lyonnais de moyens de développement digne de la dimension économique de la région.

L’aéroport de Lyon/Saint-Exupéry est classé au 47 e rang au niveau européen, alors que Rhône-Alpes figure au 8 e rang des régions européennes. A titre de comparaison, l’aéroport de Milan accueille 34,9 millions de passagers et celui de Barcelone 29,2 millions ! Parmi les priorités, le renforcement de l’internationalisation du trafic.

Une privatisation qui devrait rapporter 500 millions d'euros à l'Etat
L’Etat détient 60 % du capital des aéroports de Lyon, Toulouse, Bordeaux et Montpellier. Quant aux chambres de commerce et d’industrie, elles en ont 25 % et les 15 % restants appartiennent aux collectivités territoriales. Pour celui de Lyon Saint-Exupéry, le Grand Lyon, le conseil régional et le conseil général du Rhône détiennent chacun 5 % des parts. Au total, l’Etat pourrait obtenir près de 500 millions d’euros en cédant ses parts. Reste à savoir si cette cession s’effectuera de gré à gré comme l’espèrent certains promoteurs d’une solution régionale. Ou si, et c’est sans doute le plus probable, un appel d’offres sera lancé selon la réglementation européenne.
[br]: Vendredi 23 Septembre 2011 à 11:57:45
Le Progrès, 20 octobre
L’aéroport clermontois « ne veut plus courber l’échine »

Clermont-Ferrand. Air Nostrum revient en janvier avec quatre liaisons hebdomadaires pour Madrid. Flybe sera de retour. Et d’autres destinations sont à l’étude, en France : Lille, Strasbourg et Nantes, et à l’étranger : Allemagne, Belgique, Maroc.

« On a souvent courbé l’échine devant Air France. Maintenant c’est fini ! » René Souchon, président de la Région, était encore une fois très remonté contre Air France qui, « a tendance à considérer les Auvergnats comme une clientèle captive. On va nous fermer la ligne d’Amsterdam, qui progresse de 119 %, en mars prochain, pour nous obliger à passer par Roissy. Eh bien, nous allons rouvrir la liaison avec Air Nostrum, filiale d’Iberia, entre Clermont-Ferrand et Madrid, d’où l’on pourra décoller pour les États-Unis, le Mexique, l’Amérique du sud, le Portugal, l’Italie, la Tchéquie, ou l’Afrique du Sud… ».

À partir de janvier, cette desserte comprendra quatre rotations hebdomadaires à un tarif touristique de 150 à 200 euros aller-retour. Cette ligne a un coût réduit pour les collectivités : 450 000 euros seulement, la première année, et 350 000 euros l’année suivante, grâce à l’engagement de Michelin sur l’achat de billets.

René Souchon a aussi fait part de la reprise de négociations avec des compagnies low cost, dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt, pour des dessertes en France et à l’étranger. Il n’a pas donné plus de détails.

Cependant, la Région paraît très intéressée par un accès au hub de Ryan Air à Charleroi, situé au sud de Bruxelles, qui ouvre l’accès à une centaine de destinations en France, Europe, Scandinavie, ex-Pays de l’est, et Maghreb.

Les collectivités, propriétaires de l’aéroport clermontois, disposent d’environ un million d’euros à investir dans de nouvelles lignes aériennes, déduction faite des 450 000 euros de celle de Madrid. « Ce montant pourrait d’ailleurs être supérieur, si une taxe de séjour mutualisée venait gonfler cette enveloppe de 150 à 200 000 euros chaque année. Nous pourrions alors avoir une ligne supplémentaire », constate René Souchon… Le million d’euros des Auvergnats demeure inférieur à ce que paient les collectivités de Saint-Étienne (1,6 million d’euros) et Limoges (2 millions d’euros) pour leurs lignes aériennes.
[br]: Jeudi 20 Octobre 2011 à 14:16:32
294 627 passagers

À la fin septembre, elle progresse à Clermont-Ferrand, sur douze mois : 294 627 passagers (+ 6,34 %).

Clermont/Paris
La liaison vers Paris, et ses neuf rotations quotidiennes, franchit le cap des 200 000 passagers (204 531, soit + 16 %).

Vols nationaux
Les vols en France reculent (50 132 passagers, contre 67 024), en raison des fermetures de lignes et de la réduction du nombre de vols sur Nice.

Vols européens
Les destinations Southampton et Amsterdam représentent 16 953 passagers (à fin septembre), tandis que les vols charters stagnent à 19 446 passagers.

Vols vers l’Angleterre
La compagnie Flybe a atteint son objectif de remplissage (60 %), et va poursuivre ses vols l’été l’an prochain vers le Royaume-Uni.
HAB69
Passager
Messages : 254
Inscription : 26 Juin 2007, 16:12:34
Localisation : St Quentin fallavier et Lyon 09

Re : Aéroport

Message non lupar HAB69 » 08 Déc 2011, 11:49:11

Bonjour,
selon le site info-aeroport.fr l'aéroport de Grenoble-St Geoirs a des risques de fermer partiellement
http://www.info-aeroport.fr/actualite/d ... nt-geoirs/
Ceci semble dû à la concurrence de St Ex.
Une remarque : sur beaucoup de site de réservation l'aéroport de Grenoble est classé dans les aéroports de Lyon.
En règle général, pour aller de n'importe où (pratiquement) vers Grenoble c'est train ou avion en direction de Lyon puis taxi.
LEL - admin
Régulateur
Messages : 7786
Inscription : 10 Nov 2004, 00:00:00
Localisation : Lyon 10e arrdt
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar LEL - admin » 08 Déc 2011, 11:58:05

La concurrence de St Ex, faut pas exagérer le problème c'est d'avoir construit en 1967 une infra qui n'avait aucune chance de se développer sachant que Lyon était en train de construire son 2eme aéroport à moins de 40 km à vol d'oiseau de St Geoirs.

Il me semblait pourtant avoir lu que GRENOBLE se portait pas trop mal grâce au low coast, il ya d'ailleurs eu récemment une modernisation des terminaux. Etrange quand même tout ça.
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Passager
Messages : 1975
Inscription : 07 Mars 2005, 22:27:27
Localisation : Grenoble
Contact :

Re : Aéroport

Message non lupar Sylvain » 08 Déc 2011, 12:28:54

La concurrence entre les deux, en effet, non. Les deux aéroports ne jouent pas dans le même registre. Bon, forcément c'est la proximité avec Satolas Saint-Exupéry qui a fait que Saint-Geoirs Grenoble-Isère s'est développé sur un autre créneau. On peut y voir une sorte de concurrence au départ. Mais les stratégies ne le sont plus.
Actuellement, c'est essentiellement les charters des neiges qui le font vivre. Et un peu de low cost (et pas coast : bas coût et pas basse côte :P)

Dans ces temps de disette budgétaire, l'avenir de l'aéroport est en discussion. On entend l'idée de le fermer hors période hivernale. D'un autre côté, il y a l'argument que cet aéroport sert de piste de secours pour celui de Lyon. L'idée évoquée également serait que Grenoble-Isère soit une alternative à la construction d'une 3e piste à Saint-Exupéry (mais Lyon Airport ne l'entend pas de cette oreille, je crois).
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 10 Jan 2013, 15:31:58

lyonmag.com, 9 janvier
Lyon : trafic 2012 stable pour l'aéroport Saint-Exupéry

Après cinq années de forte croissance, le trafic passagers de Lyon-Saint-Exupéry a connu une petite hausse de 0,2% par rapport à 2011.

Soit 8 451 039 passagers passés par le quatrième aéroport de France. L'année 2012 débutait pourtant mal, le trafic baissait de 4,5% en janvier et 4,2% en mars. Mais novembre et décembre ont finalement permis de rattraper le tout avec des hausses de 5,7% et de 6,1%.
C'est le trafic international qui permet à Saint-Exupéry de surnager, il représente 62,2% du trafic passagers total. De nombreux projets le concernant ont vu le jour cette année comme la ligne Lyon-Dubaï ou l'arrivée de Vueling, la compagnie low-cost espagnole. Concernant le low-cost justement, la progression est également intéressante, +4,5%, bien aidé par l'ouverture du satellite du terminal 3 en juin dernier.

Source http://www.lyonmag.com/article/48346/ly ... nt-exupery
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 10 Jan 2013, 16:03:25

Bientôt des clients en plus pour le TGV Annecy - Paris ?

Le Dauphiné Libéré, 10 janvier
La ligne aérienne Annecy-Paris pourrait fermer dès la fin janvier

C’est peut-être un vrai coup de tonnerre dans le ciel de Haute-Savoie. La ligne aérienne Annecy-Paris pourrait cesser de fonctionner dès la fin de ce mois de janvier 2013.

Contactée, la société Chalair, qui exploite la liaison, n’a pas officiellement confirmé son désengagement. Mais elle ne l’a pas non plus démenti.

Hier matin, il était d’ailleurs impossible d’effectuer une réservation sur le site de la compagnie au-delà du 25 janvier. Et au téléphone, l’opératrice évoquait « un incident technique » empêchant toute délivrance de billet…

Selon nos informations, les responsables de la compagnie ont tiré la sonnette d’alarme au mois de novembre, face à l’impossibilité de parvenir à l’équilibre financier de la liaison, déficitaire de 700000 euros annuels, plombée notamment par la hausse du tarif du carburant.

« Nous allons encore discuter avec Chalair »
L’augmentation récente du tarif des sièges n’y changera visiblement rien. Pas plus d’ailleurs que l’exonération de la taxe de sûreté (7 à 15 euros par billet) consentie par la DGAC, à la demande de l’aéroport.

« Nous allons encore discuter avec Chalair et nous verrons ensuite si une autre compagnie peut prendre le relais », promet Christian Monteil, le président du conseil général, propriétaire de l’aéroport. Il rencontrera la semaine prochaine le PDG de la compagnie.

Mais l’espoir semble ténu. D’autant plus que si la réglementation permet aux collectivités de subventionner le fonctionnement de l’aéroport, elle interdit de faire la même démarche pour une ligne aérienne.

Si le départ de l’actuelle compagnie se confirmait, il mettrait fin à une aventure qui aura duré à peine plus d’un an et dans laquelle Chalair était la septième société à s’engager.

La compagnie avait commencé à exploiter la ligne le 12 décembre 2011, avec un avion Beechcraft de 19 places effectuant deux rotations quotidiennes.

Au départ, les avions affichaient des taux de remplissage proches de 80% et jusqu’à cet automne, la compagnie envisageait encore un développement de ses activités.

Elle avait lancé une consultation auprès des chefs d’entreprise – ses principaux clients – pour étudier la création de nouvelles liaisons au départ de l’aéroport haut-savoyard.

« Leur présence a plutôt été bénéfique dans les aéroports où nous nous trouvons »
Un de ses responsables s’était même réjoui, dans nos colonnes, de l’arrivé des Canadiens de SNC-Lavalin. « Leur présence a plutôt été bénéfique dans les aéroports où nous nous trouvons », avait-il expliqué.

Mais désormais, avec un millier de passagers chaque mois, la liaison semble bel et bien avoir du plomb dans l’aile.

À moins, que le feuilleton ne connaisse un nouveau rebondissement dans les prochains jours.

Source http://www.ledauphine.com/haute-savoie/ ... in-janvier
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 982
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Aéroport

Message non lupar Airbus » 10 Jan 2013, 18:31:08

Ou plutôt pour les deux aéroports voisins Genève-Cointrin (GVA), et Lyon Saint-Exupéry (LYS) qui ont tous deux des dessertes vers Paris ORY ou CDG capables d'absorber le trafic annécien.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 11 Jan 2013, 11:33:25

lemessager.fr, 11 janvier
Trafic record en 2012 pour l'aéroport de Genève Cointrin

Selon les chiffres communiqués par Genève Aéroport, l'an dernier, la plate-forme aéroportuaire genevoise a flirté avec les 13,9 millions de passagers, soit 5,86% de plus qu'en 2011. Dans le même temps, les mouvements (décollages et atterrissages) n'ont augmenté que de 2,02%, à environ 193 000. L'activité fret croît, quant à elle, de 2,77%.

Source http://www.lemessager.fr/Actualite/Actu ... 1009.shtml
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 11 Jan 2013, 13:48:43

ATS et rts.ch, 10 janvier
Les compagnies aériennes Swiss et EasyJet ont progressé en Suisse

L'aéroport de Genève a accueilli 13,9 millions de voyageurs en 2012.

Avec 15,82 millions de passagers transportés en 2012, soit 3,3% de plus que l'an dernier, la compagnie aérienne Swiss bat un nouveau record. De son côté, EasyJet affiche une hausse de 10,3% du nombre de voyageurs.

Swiss a accueilli en 2012 un nombre de passagers record, en hausse de 3,3% sur un an à 15,82 millions. La compagnie aérienne contrôlée par l'allemand Lufthansa a affiché un taux d'occupation des sièges de 82,9% (+1,1 point), dépassant la performance de Swissair en 2000.

La progression du nombre de passagers n'a toutefois pas rejailli sur le chiffre d'affaires, a toutefois relativisé jeudi Swiss, qui doit présenter ses résultats détaillés pour 2012 le 15 mars prochain.

La situation reste tendue
La situation est en effet restée très tendue en raison de la cherté du kérosène et la baisse du prix des billets d'avion.

Pour mémoire, Swiss avait effacé en 2011 le record de 15,05 millions des passagers établi en l'an 2000 par Swissair. Le transporteur né de la débâcle de groupe constitué autour de la défunte compagnie nationale avait transporté son 15 millionième voyageur en décembre 2011.

Le taux d'occupation des sièges affiché par Swiss l'an passé a dépassé pour la première fois le record établi également en 2000 par Swissair, qui s'était alors fixé à 82,3%. Sur l'année sous revue, le nombre de vols s'est accru de 0,5% à 150'860.

Sur le réseau intercontinental, le coefficient d'occupation s'est hissé à 97,1%, en progrès de 1,4 point par rapport à 2011. Exprimé en passagers-kilomètres transporté, le trafic a augmenté de 7,5% pour une capacité, exprimée elle en siège-kilomètres offerts), en hausse de 5,8%. Le taux d'occupation s'est également amélioré, quoique moins fortement, soit de 0,4 point à 74,7% sur le réseau européen.

Le trafic s'est pour sa part étoffé de 3% pour une capacité en augmentation de 2,4%. Sur le seul mois de décembre, Swiss a transporté un peu plus de 1,18 million de passagers, soit 10'937 de moins qu'une année auparavant.

Mesures d'économies
Le coefficient d'occupation s'est établi en moyenne à 79,7%, 0,2 point de plus que durant le dernier mois de 2011.

Malgré des avions bien remplis, Swiss avait vu son bénéfice chuter en 2011, conséquence du ralentissement conjoncturel et, déjà, de la cherté du kérosène. Alors que le chiffre d'affaires s'était tassé de 3% à 4,93 milliards de francs, le résultat d'exploitation s'était replié de 17% à 306 millions.

Afin de redresser la barre, Swiss a mis en œuvre des mesures d'économies, gelant notamment le recrutement de cadres et réduisant les mandats confiés à des entreprises externes. Ce plan d'économies s'est additionné au programme SCORE mis en place par Lufthansa pour améliorer sa rentabilité et auquel la filiale suisse participe.

Performance record pour l'aéroport de Genève
L'aéroport de Genève a réalisé une performance record l'an dernier. Il a accueilli près de 13,9 millions de passagers, soit un nombre en croissance de 5,9% par rapport à l'exercice précédent.

Les mouvements ont pour leur part augmenté de quelque 2% pour totaliser près de 193'000 unités (décollages et atterrissages), a indiqué jeudi Genève Aéroport dans un communiqué.

Trafic inédit à Bâle-Mulhouse
L'EuroAirport (EAP) de Bâle-Mulhouse a battu un nouveau record dans le trafic passager l'an dernier. Le nombre de voyageurs s'est inscrit à 5'354'758, en hausse de 6% sur un an, a annoncé jeudi la société d'exploitation de l'aéroport franco-suisse.

Le trafic de ligne a été emprunté par 91% des passagers, et a augmenté de 9%. Le segment charter a pour sa part progressé de 13%. Pour cette année, l'EAP table sur une progression du nombre de passagers de l'ordre de 3% à quelque 5,5 millions.

Côté fret aérien, le volume a par contre continué à décroître. Avec 94'346 tonnes, il ressort de 9% en dessous de celui enregistré en 2011. L'EAP table sur une reprise durant l'exercice en cours, de l'ordre de 4%.

Importante progression pour EasyJet
La compagnie EasyJet continue sa progression en Suisse. A Genève, elle a transporté l'an dernier 10,3% de passagers en plus. Elle a fait encore mieux à Bâle-Mulhouse avec 17,2% de passagers supplémentaires en un an. EasyJet a désormais 36% de parts de marché à l'aéroport de Genève et 48% à Bâle, a précisé jeudi la compagnie aérienne.

Elle a transporté 5,6 millions de passagers à Genève l'an dernier et 2,8 millions à Bâle, soit au total 8,4 millions de voyageurs. Le nombre de vols opérés est en progression de 6,7% (39'182) sur 58 routes opérées au départ de Genève et de 12,2% à Bâle-Mulhouse (19'338) avec 42 routes.

Le taux de remplissage pour l'ensemble de la Suisse a atteint 90% en 2012, contre 88% en 2011. Le taux de ponctualité d'EasyJet est aussi en hausse, soit 87% sur l'ensemble de l'année.

Depuis son arrivée en Suisse en 1997, la compagnie à bas coût à transporté 60 millions de passagers, dont 45 millions depuis Genève et 15 millions depuis Bâle-Mulhouse.

Lufthansa relève le cap
Quant au groupe Lufthansa, il a transporté l'an passé 103,05 millions de passagers, 2,4% de plus qu'une année auparavant.

A l'image de sa filiale helvétique, le premier groupe aérien d'Europe, composé, outre Swiss et Lufthansa, d'Austria Airlines et Germanwings, a aussi vu le nombre de ses clients diminuer en décembre de 7,3% à 7,08 millions.

Source http://www.rts.ch/info/economie/4565221 ... uisse.html

Malheureusement aucun détail sur la fréquentation par destination.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 16 Jan 2013, 15:50:29

leprogres.fr, 16 janvier
Ryanair : Saint-Étienne vers Fès

La compagnie aérienne irlandaise à bas coûts Ryanair a annoncé mercredi l’ouverture de deux nouvelles bases au Maroc cette année, à Fès et Marrakech. Quinze destinations seront desservies de Fès, notamment Saint-Étienne.

La compagnie aérienne irlandaise à bas coûts Ryanair a annoncé mercredi l’ouverture de deux nouvelles bases au Maroc cette année, à Fès et Marrakech. Deux avions seront basés à Marrakech, qui desservira un total de 22 routes, dont sept nouvelles: Baden, Bergerac, Cuneo, Dole, Munich, Vatry et Tours, indique le groupe dans un communiqué.
Un appareil sera basé à Fès, d’où seront desservies 15 destinations, dont quatre nouvelles, toutes en France: Lille, Nantes, Nîmes et Saint-Étienne.
La compagnie va par ailleurs s’implanter dans deux nouveaux aéroports marocains, à Essaouira et Rabat.
«Le secteur marocain du tourisme est très fier de la confiance de Ryanair dans la capacité de croissance et de développement de la destination Maroc afin de devenir un marché leader dans la région méditerranéenne», a commenté Lahcen Haddad, le ministre du Tourisme.
Ryanair souligne qu’il investit plus de 210 millions de dollars dans le pays et que son trafic y représentera jusqu’à 2,5 millions de passagers par an, soutenant un total de 2.500 emplois sur place.

Source http://www.leprogres.fr/loire/2013/01/1 ... e-vers-fes
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 24 Jan 2013, 13:26:30

rts.ch, 23 janvier
La liaison aérienne directe entre Genève et Pékin ouvrira le 7 mai prochain. Elle sera opérée par Air China.

Une ligne aérienne directe sera ouverte le 7 mai entre Genève et Pékin, ont annoncé mercredi l'aéroport de Genève et Air China. Ce vol sans escale sera opéré quatre jours par semaine.Selon des études internes, plus de 40'000 passagers ont été recensés en 2012 sur ce marché. "Le véritable potentiel est vraisemblablement très supérieur", a indiqué le directeur de l'aéroport Robert Deillon, évoquant la croissance du tourisme chinois.Pour la compagnie aérienne nationale Swiss, cette nouvelle route représente en revanche une concurrence directe aux vols entre Zurich et Pékin.

Source http://www.rts.ch/info/suisse/4599787-l ... china.html
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 982
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Aéroport

Message non lupar Airbus » 24 Jan 2013, 15:29:33

Plus modestement, à Lyon, Aegean Airlines ouvrira une nouvelle ligne directe avec Athènes : Du 20 juin au 14 septembre 2013, la compagnie grecque proposera deux vols par semaine entre sa base et l’aéroport de Lyon – St Exupéry, opérés avec un Airbus A320. Les vols du jeudi et samedi décolleront d’Athènes à 8h30 pour arriver à 10h10, et repartiront de Lyon (LYS) à 10h50 pour se poser à 14h30 à Athènes-Venizélos (ATH)
Avatar de l’utilisateur
Nat
Passager
Messages : 850
Inscription : 14 Nov 2004, 23:49:06
Localisation : Grenoble
Contact :

Re: Aéroport

Message non lupar Nat » 24 Jan 2013, 15:32:54

La liaison aérienne directe entre Genève et Pékin ouvrira le 7 mai prochain. Elle sera opérée par Air China.

Une ligne aérienne directe sera ouverte le 7 mai entre Genève et Pékin, ont annoncé mercredi l'aéroport de Genève et Air China. Ce vol sans escale sera opéré quatre jours par semaine.Selon des études internes, plus de 40'000 passagers ont été recensés en 2012 sur ce marché. "Le véritable potentiel est vraisemblablement très supérieur", a indiqué le directeur de l'aéroport Robert Deillon, évoquant la croissance du tourisme chinois.Pour la compagnie aérienne nationale Swiss, cette nouvelle route représente en revanche une concurrence directe aux vols entre Zurich et Pékin.

Tu m'étonnes !
Ca va intéresser du monde à Grenoble pour aller visiter nos filiales et reps !
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 26 Jan 2013, 19:11:38

Choix pour le moins curieux du CG 39

franche-comte.france3.fr, 26 janvier
Conseil général du Jura : Le pari de l'avion pour relier Dole à Paris

Le conseil général du Jura a tranché. A l'unanimité. Il parie sur la liaison par avion entre Dole et Paris. La mise : 370000 euros, pour 7 mois à l'essai. Est-ce bien raisonnable ?

Vous aimez prendre le train ? Au départ de Dole, à destination de Paris, comptez environ 2 heures de voyage. Et un tarif entre 60 et 80 euros, en deuxième classe.
Vous préférez l'avion ? Patientez jusqu'à la fin mars. Puis, rendez-vous à l'aéroport de Dole-Jura. De là, 4 fois par jour, mais pas le weekend, Paris sera à une heure. Plus un certain temps pour rejoindre la capitale depuis l'aéroport d'Orly... Le prix : 80 euros. Une compagnie aérienne allemande assurera les liaisons avec des appareils de 19 places.

Conclusion : train ou avion, même tarif ? Erreur. La liaison aérienne coûte cher. 370000 euros. C'est la subvention votée par le conseil général du Jura. Fait rare : La subvention a été votée à l'unanimité. Elle permettra le maintien de ces vols jusqu'en octobre. Une phase expérimentale. Pour se donner le temps de prouver l'intérêt de cette liaison. Peut-être aussi pour calmer l'ardeur des opposants à l'aéroport de Dole-Tavaux.

Un pari risqué
Depuis des années, la question est posée : Est-il bien raisonnable de miser sur un aéroport quand on est une petite ville ? Pour des liaisons internes, le réseau TGV est bien développé. Quant aux liaisons internationales, elles partent de Paris, à 300 kilomètres, ou de Lyon, à 200 kilomètres. A cette question s'ajoute celle du coût pour l'environnement. Même avec les avions les plus récents, le transport aérien reste le plus gourmand en carburant et le plus polluant de tous. Le pari de l'avion, décidé par le département du Jura, est donc loin d'être gagné.

Source http://franche-comte.france3.fr/2013/01 ... 88249.html

Le Progrès, 26 janvier
Le Conseil général parie sur l’avion pour mettre le Jura à une heure de Paris

Aéroport Dole-Jura. Des liaisons vers Paris seront expérimentées de mars à octobre moyennant un investissement de 370000 euros. Non sans avoir fait part de ses doutes, l’opposition de droite a finalement joint ses voix à la gauche pour un vote à l’unanimité.
Les liaisons vers Paris seront mises en place à partir de fin mars jusqu’à fin octobre à titre expérimental. Photo Philippe Trias

Par la voix de Jean-Marie Sermier, la droite s’est au départ montrée réticente. Mais au terme des débats, l’opposition s’est finalement rangée aux arguments du président socialiste du Conseil général et de sa majorité.

Réunie, hier, en séance publique, l’assemblée départementale a donc voté à l’unanimité de ses 21 membres présents, la mise en place de liaisons aériennes entre l’aéroport Dole-Jura et Paris-Orly à compter de la fin du mois de mars prochain, proposition défendue par Christophe Perny.

Dans un premier temps, ces dessertes seront testées jusqu’à fin octobre. Avec la compagnie allemande Bin Air, et pour des billets qui devraient avoisiner les 80 euros avec des appareils de 19 places, le Département va s’engager à hauteur de 370000 euros. C’est sur ce coût que Jean-Marie Sermier a émis des réserves. « On n’a pas le droit de jouer au poker avec l’argent du contribuable, de miser 370000 euros pour voir. »

Le chef de file UMP s’est ensuite lancé dans un exercice comptable. « Entre mars et octobre, à raison de quatre vols par jours, cinq jours par semaine, cela représente environ 300 allers et retours, soit 1200 à 1300 euros de subvention par aller-retour pour une douzaine de passagers qui bénéficieront ainsi chacun d’une aide de 100 euros par voyage. » Il a aussi fait valoir qu’en terme de gain de temps, par rapport au train, le jeu n’en valait pas la chandelle. Sans parler qu’il craignait que la Sncf ne saisisse ce prétexte pour réduire une offre ferroviaire déjà insuffisante.

Mais dans son propre camp, il a rapidement senti qu’il ne serait pas suivi comme un seul homme. Gérard Bailly et Didier Chalumeau, notamment, se sont bien avoués également « interrogatif », voire « dubitatif », mais néanmoins beaucoup moins catégoriquement hostile.

Quant à Clément Pernot, le conseiller général de Champagnole, tout en admettant bien que l’entreprise n’était pas sans risque. Il a clairement déclaré être prêt à le prendre. « Avec cet aéroport Dole-Jura, on a pris des paris depuis le début. Combien de personnes se sont gaussées lorsqu’on a parlé de 15 000 passagers par an et aujourd’hui cet objectif est largement dépassé… »

Jean-Marie Sermier a finalement demandé une suspension de séance. Après s’être concerté avec ses partenaires, il est revenu en annonçant que la droite se prononcerait en faveur de ces nouvelles liaisons vers la capitale mais demandait qu’une commission soit créée pour contrôler cette période d’expérimentation. Christophe Perny s’est, sans discussion, plié à cette condition de ses adversaires. Il avait défendu bec et ongles son projet, demandant à ses interlocuteurs les moins enclins à le suivre d’avoir « un peu d’audace » parce que « c’est une vraie chance pour désenclaver le Jura » et « qu’il ne serait pas sérieux de ne pas le tenter. » Il ne pouvait que saluer cette approbation unanime.

Source http://www.leprogres.fr/jura/2013/01/26 ... e-de-paris

Il me semble pas que Dole soit mal desservie par le TGV à l'heure actuelle. Le choix d'un avion de 19 places est similaire à celui du CG74 pour la desserte entre Metz-Tessy et Orly. Les résultats en terme de fréquentation ne sont pas fameux, alors que dans le même temps, il faut quand même au moins 3h40 en TGV entre Annecy et Paris. J'aurai tendance à parier sur un échec commercial cinglant de la desserte aérienne Dole - Paris. Le CG39 devrait se mobiliser pour sauver la ligne ferroviaire entre Oyonnax et Saint-Claude, plutôt que de créer une concurrence modale à la desserte entre Dole et la capitale.
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4555
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Aéroport

Message non lupar amaury » 27 Jan 2013, 12:01:12

Il semblerait qu'en-dessous de 3h, le TGV batte l'avion à plate couture grâce à sa desserte directe en centre-ville. Le temps de trajet acceptable pour privilégier le train à l'avion serait peut-être réduit côté Dole si le TGV ne passe que dans une gare extérieure mais ça ne semble pas être sur le créneau de pertinence de l'avion. L'objectif est peut-être de le prouver une fois pour toute. ??? Enfin, je l'espère. :-\
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12863
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas ........Block Friday !

Re: Aéroport

Message non lupar BBArchi » 27 Jan 2013, 21:16:52

Il me semble pas que Dole soit mal desservie par le TGV à l'heure actuelle. Le choix d'un avion de 19 places est similaire à celui du CG74 pour la desserte entre Metz-Tessy et Orly. Les résultats en terme de fréquentation ne sont pas fameux, alors que dans le même temps, il faut quand même au moins 3h40 en TGV entre Annecy et Paris. J'aurai tendance à parier sur un échec commercial cinglant de la desserte aérienne Dole - Paris. Le CG39 devrait se mobiliser pour sauver la ligne ferroviaire entre Oyonnax et Saint-Claude, plutôt que de créer une concurrence modale à la desserte entre Dole et la capitale.


Quand on en est en 2013 à mettre l'avion pour quelques "privilégiés" au détriment d'un nombre plus important de voyageurs de toutes classes, c'est bien qu'un choix a été fait et est entièrement assumé par des élus qui se sont, au choix : trompés d'époque (ils n'ont pas réalisé que le temps avait passé), choisi de faire perdurer un modèle obsolète, ou tout simplement ont fait un choix de flambeurs qui s'accrochent aux oripeaux d'une gloire passée.

Dans tous les cas, cela s'appelle jouer avec les ressources financières qui leur sont confiées par les administrés. :(

Mais le plus grave : ce comportement conduit à terme à n'avoir ni l'avion, parce que le financement n'est pas tenable, ni le train non plus, parce que l'absence de financement l'aura achevé.

Vision à court terme : après moi le déluge, la facture pour les successeurs.

Quant à Oyonax <> St Claude ? mais, pôvre ! pourquoi mettre des sous dans un outil pour des ploucs et des fauchés qui ne peuvent même pas faire rentrer une voiture dans leur budget... ? ???

Le Jura est un département triste et étriqué, conduit sans finesse depuis longtemps. Et malheureusement, cela se vérifie encore... :'(
Et pourtant, ce qu'il peut être parfois beau et potentiellement attachant !
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Mieux vaut une entrecôte saignante qu’une retraite à points !
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 29 Jan 2013, 15:57:14

fnaut-fc.fr, 27 janvier
STUPEUR ET INDIGNATION

Ainsi donc, le Conseil Général du Jura a voté hier, A L’UNANIMITE, une expérience de liaison aérienne entre Tavaux et Orly, à raison de 4 vols par jour, de fin mars à fin octobre 2013 !

La FNAUT Franche Comté ne peut pas taire sa stupeur et son indignation. Pendant toute l’année 2012, avec ses associations jurassiennes (APVFJ) et Transport 2000 elle a, plus que quiconque, (pas un élu jurassien ne pourra le démentir) organisé et développé la mobilisation pour sauver les dessertes ferroviaires LYRIA Paris – DOLE – Suisse et les arrêts des TGV à Mouchard et Dole.

Au niveau des ministères, des institutions territoriales de la SNCF, de Lyria, partout où une tribune lui était offerte (réunions, médias, audiences, etc…).
Même si les élus ont récupéré à leur seul profit la superbe manifestation en gare de Mouchard le dimanche 5 décembre 2012, nous nous réjouissions de cette démonstration sans précédent (même à Dole au début des années 80, on avait fait moins fort !).
Comment interpréter ce hara-kiri ferroviaire ? A qui fera-t-on croire que la SNCF va maintenir des dessertes TGV vers la Suisse par Dole dès lors que le Conseil Général subventionne lourdement un concurrent aérien ?
Il est incompréhensible que des élus de la montagne, en particulier, aient pu voter une pareille proposition qui sinistre tout le Haut Jura frontalier et une bonne partie du Haut Doubs ?
A la suite d’un conseil d’administration de la FNAUT Franche Comté, réuni le 25 janvier à Besançon, nous nous apprêtions à donner notre point de vue dans le débat en cours dans le Jura, au sujet de l’aéroport de Tavaux. La décision du Conseil Général nous fait reporter à plus tard la publication de notre analyse qui se veut globale et complète.

Dans l’urgence, nous tenons à dénoncer haut et fort cet incroyable mauvais coup.
Nous n’aurons aucun mal à démontrer que ces vols ne font pas gagner une seule minute à leurs passagers, que la clientèle ciblée est…très ciblée !
Avec cette décision, le Conseil général du Jura, s’est bien tiré une balle dans le pied !

Source http://www.fnaut-fc.fr/spip.php?article380

Le Progrès, 29 janvier
Les agents de sûreté CGT font planer la menace d’une grève à l’aéroport

Lyon / Saint-Exupéry. Ils réclament l’ouverture de négociations sur leurs conditions de travail avec leur employeur, la Brink’s, la direction de l’aéroport et la préfecture.
À l’aéroport de Lyon/Saint-Exupéry, 383 agents se relaient pour inspecter les bagages des passagers avant leur embarquement.


Un mouvement de grève de vingt-quatre heures, en pleines vacances scolaires de février/mars ? La CGT des agents de sûreté de l’aéroport de Lyon/Saint-Exupéry menace d’y avoir recours, si des négociations ne s’ouvrent pas d’ici là avec leur employeur, la Brink’s, la direction de l’aéroport et la préfecture.

Le syndicat, qui n’a pas déposé de préavis pour l’instant, dénonce une « dégradation des conditions de travail », depuis que la Brink’s a repris le marché à Securitas, il y a un peu plus d’un an. La liste des griefs est longue, et en partie reprise dans une pétition : la semaine dernière, celle-ci avait été signée, indique Nicolas Cousin, délégué CGT de la Brink’s, « par presque tous les agents de sûreté ». À Saint-Exupéry, ils sont 383 à se relayer pour inspecter les bagages des passagers avant leur embarquement. Et Nicolas Cousin accuse : « Les procédures de sûreté ne sont pas toujours respectées, la profession est tirée vers le bas au profit des flux passagers. » Il cite l’exemple d’un portique de sécurité, resté débranché en juillet dernier après une intervention technique : « Dix passagers sont passés sans aucun contrôle, le chef d’équipe a été mis à pied. »

Le même syndicaliste affirme que des « pressions sont exercées sur le personnel », dès que le temps d’attente au dispositif de filtrage « dépasse dix minutes ». « Ces écrans indiquant le temps d’attente permettent l’information du passager. Si le temps d’attente augmente, le superviseur peut prendre contact avec le superviseur de la Brink’s, mais cela n’a rien de systématique », répond Isabelle Rousset, responsable de la communication de l’aéroport. Concernant le portique débranché, elle rappelle qu’il est « de la responsabilité de chaque agent de vérifier le fonctionnement des installations à sa prise de service ».

Ariane Malzac, directrice de communication de la Brink’s souligne, elle, « l’amélioration du cadre de travail » des agents de sûreté depuis un an (rénovation du vestiaire, de la salle de repli etc.) et l’instauration de primes de bonnes performances, qui portent aussi bien sur la courtoisie que l’efficacité du contrôle et la fluidité. « Le dialogue est permanent entre les différentes parties en présence », souligne-t-elle.

Un comité d’entreprise est prévu aujourd’hui sur le site. La préfecture ne fait aucun commentaire.

Source http://www.leprogres.fr/rhone/2013/01/2 ... l-aeroport
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 31 Jan 2013, 13:11:43

rhone-alpes.france3.fr, 30 janvier
"Hop" : Air France se convertit au low cost

"Hop", c'est le nom de la nouvelle offre low cost d'Air France qui se décide enfin à proposer une nouvelle gamme de vols adaptés aux "petits budgets". La nouvelle compagnie desservira 19 villes françaises et 12 destinations internationales au départ de Lyon-St Exupery à partir du 31 Mars.

Air France n'était pas réputée pour la modestie de ses tarifs, du moins au départ de Lyon. Là voilà qui propose des vols à moins de 60 euros ...Attaquée de plein front par Easyjet qui a fait de Lyon- St Exupéry l'une de ses principales plateformes européennes, la compagnie nationale mesure enfin la pertinence du modèle économique et se convertit tardivement au low-cost . Elle va lancer à partir du 31 mars sa nouvelle marque en nom propre qui desservira 136 villes françaises et européennes, notamment au départ de Lyon. Plus précisément : "Hop" proposera 19 destinations régionales et 12 lignes internationales depuis St Exupéry.Il ne s'agira pas vraiment d'ouvrir de nouvelles routes aériennes mais de regrouper sous un même logo l'activité des trois compagnies régionales, Britair, Regional et Airliner qui œuvraient déjà pour Air France. L'idée étant évidemment de proposer une offre commerciale "régionale" unique, plus cohérente et de créer des synergies dans la gestion de la flotte. Objectif : Renouer avec les profits en 2015 et reconquérir une clientèle qui s'était détournée pour trouver moins cher ailleurs ... La nouvelle compagnie entend aussi s'adapter aux besoins d'une clientèle d'affaires désormais plus attentive à son budget en proposant des vols aller/retour dans la journée sur certaines destinations.

3 niveaux de prestations
La nouvelle offre commerciale low-cost d'Air France est en ligne depuis hier après midi. Vous la trouverez là ...
Les prix démarrent à 55 Euros pour les plus bas,exemple d'un Lyon/Brest en Avril, mais il y a en fait trois niveaux de prestations adaptés à des publics ciblés :

"Basic" pour les petits budgets qui voyagent avec un bagage cabine et qui sont sûrs de leur date
"Basic plus" avec des contraintes moindres,la possibilité de choisir son siège et l'exonération pour un bagage gratuit en soute (23 kilos)
"Maxiflex "avec faculté de changer sa réservation sans supplément et l'autorisation d'emporter deux bagages en cabine,ainsi que deux grosses valises en soute

Les tarifs grimpent vite en fonction des options retenues. Mais chacun devrait maintenant y trouver son compte entre ceux qui voyagent léger et réservent leur vol très à l'avance et ceux qui préfèrent garder une totale flexibilité dans leurs déplacements. Quoi qu'il en soit, il conviendra d'être particulièrement attentif aux conditions lors de la réservation sur internet."HOP" adopte bien le système des "low cost" qui prévoit le paiement du bagage supplémentaire dés la réservation, faute de quoi le prix sera doublé au moment de l'enregistrement à l'aéroport.

L'avantage ultime réside au final dans le système de fidélisation par miles propre à la marque pour ceux qui aiment voyager avec Air France. Des miles gratuits ou ...payants qui doivent précisément empêcher la clientèle de faire jouer totalement la concurrence sur des écarts de prix modiques.

Source http://rhone-alpes.france3.fr/2013/01/3 ... 90927.html
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 982
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Aéroport

Message non lupar Airbus » 31 Jan 2013, 15:50:52

Et HOP ! fut en effet un nom de code pour cette opération de regroupement des trois compagnies régionales battant pavillon Air France, mais on n'avait pas cru que ce soit le nom finalement choisi.
C'est maintenant officiel et ce nom s'assortit d'une nouvelle identité visuelle sur les appareils avec une nouvelle dérive qui représente les deux aiguilles d'une horloge, rouge et bleu.

On ne sait en revanche pas trop si les vols HOP seront opérés sous leur propre code un numéro de vol, sachant que HO et HP sont déjà pris de par le monde, ou bien s'ils auront un numéro de vol AF. En effet aujourd'hui les vols Brit'Air ne sont pas affectés du code IATA "DB" de cette compagnie, mais ils sont commercialisés sous "AF", comme, par exemple le vol AF 5791 de 08:40 Lyon-Brest opéré par Brit Air. De même les vols Regional sont opérés sous numéro de vol AF et non pas avec le code IATA de la Cie à savoir "FN", comme par exemple le vol AF 5422 de 08:50 Lyon-Pau opéré par Regional. Seule la Compagnie Airlinair travaille sous son propre numéro IATA, à savoir A5, comme le vol à escale, Lyon - Poitiers - La Rochelle de 09h00 qui porte le numéro A5 312.

En tout cas, c'en sera bientôt fini des inscriptions "Air France by Régional" ou "by Brit Air", ou "by Airlinair" que l'on trouve encore sur les cellules des Embraer, ATR, et autres CRJ. Encore une page qui tourne !
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 19 Fév 2013, 22:09:51

lantenne.com, 21 janvier
Stagnation à l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry

Après cinq années de croissance, le trafic des passagers de l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry ne croît que de 0,2% en 2012 par rapport à 2011 avec l’accueil de 8.451.039 passagers. Quelques espoirs d’amélioration sont permis. Remarquons que l’aéroport de Marseille a dépassé en 2012 la barre des 8 millions de passagers.

À l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, on est loin des 8,4% de croissance en 2007 ou des 5,7% en 2011 mais les responsables de la plate-forme espèrent que les projets concrétisés en 2012 porteront leurs fruits cette année avec notamment le lancement des vols d’Emirates en décembre dernier. D’ailleurs, si l’année a débuté avec - 4,5% de recul en janvier, elle s’est terminée avec 5,74% de croissance en novembre et 6,1% en décembre.
Le trafic national représente 3.106.750 passagers soit 36,8% du trafic total de l’aéroport. Il décroît de 1,7% par rapport à 2011. Le score sur Paris-CDG a progressé de 9,7% avec 472.268 passagers alors que les liaisons régionales, soit 30,3 % du trafic total, affichent une baisse de 3,4% par rapport à 2011. EasyJet poursuit ses bonnes performances et augmente son trafic sur les destinations qu’elle dessert depuis Lyon. La réduction par Air France de sa capacité passagers sur ces mêmes escales, avec notamment des changements de types d’avions, impacte négativement le résultat. La quasi-totalité des destinations régionales déclinent : - 2% sur Bordeaux, - 5,7% sur Nantes, - 2,4% sur Toulouse.

"L’A340 d’Emirates propose une capacité de 16 tonnes à chaque vol"
L’international sauve les scores. La dynamique est plus forte avec 5.260.117 passagers (62,2% du trafic total). La progression de 2% est portée par l’évolution des destinations européennes. L’Allemagne atteint + 4,5% avec 732.787 passagers grâce au développement du groupe Lufthansa. L’Espagne enregistre + 13,5% de croissance du fait d’une offre renforcée sur Barcelone avec l’arrivée en mars de la compagnie à bas coûts Vueling. L’Irlande avec Dublin bénéficie de l’augmentation de fréquences par Aer Lingus et augmente de 24,1%. L’impact de la révolution arabe se résorbe sur les destinations tunisiennes (+ 13,9%) et algériennes (+ 7,1%) mais le Maroc accuse encore un score négatif de 5,7%.

Fret : une année similaire à 2011
Le trafic low-cost représente 22% du trafic de l’aéroport lyonnais et il progresse de 4,5% en 2012 par rapport à 2011. Le nouveau satellite du Terminal 3 dédié à ce trafic a été mis en service en juin dernier. Le programme d’investissement pour la construction du nouveau Terminal 1-Terminal 3 est lancé. La première phase est de 110 millions d’euros pour la période 2012-2016. À terme, en 2020, la capacité passagers de ce nouvel espace sera portée à 10 millions d'euros.
Plusieurs projets ont abouti en 2012 avec notamment Emirates qui opère cinq vols par semaine depuis décembre, Vueling présente sur l’aéroport avec des vols sur Barcelone et Palma depuis mars, Lufthansa qui a ouvert une nouvelle destination vers Berlin avec cinq vols hebdomadaires ou encore XL Airways sur Punta Cana, Air Algérie sur Tlemcen et Aigle Azur également présente à Lyon.
Le fret avionné s’est stabilisé à un peu plus de 30.000 tonnes porté par le fret express et le fret camionné a dépassé les 51.000 tonnes. Parmi les faits marquants, on notera que FedEx a enregistré une progression des tonnages et a changé son appareil pour un ATR72 pour effectuer cinq fois par semaine la liaison entre Marseille, Lyon et Roissy. L’A340 d’Emirates pourrait ramener aussi du fret sur CargoPort. Chaque vol au départ ou à destination de Lyon offre une capacité de 16 tonnes environ. L’aéroport a la chance de disposer de foncier pour enrichir son offre et il accueille 80 entreprises qui emploient 1.300 personnes.

Source http://www.lantenne.com/Stagnation-a-l- ... a8406.html

24 janvier
Lyon-Bron propose du transport de fret urgent

Troisième aéroport d’aviation d’affaires français, Lyon-Bron est reparti sur une tendance haussière après un petit fléchissement en 2011. Deux compagnies, Wijet et Jetcorp, rejoignent les compagnies déjà présentes sur cette plate-forme. Wijet est la première compagnie aérienne de taxi-jet en France. Elle vend ses heures de vol à l’unité et à prix fixe et sa flotte est constituée de jets bi-réacteurs Citation Mustang. Jetcorp est spécialisée dans la gestion d’avions de propriétaires et de vols à la demande. Cette compagnie dispose d’une flotte de Beechcraft King Air 90 de six places qui peuvent se poser sur plus de 500 aéroports et terrains en Europe. Certains appareils sont aménagés pour des vols sanitaires ou pour le transport de fret urgent. Jetcorp a été créé par Rodolphe Deveaux, PDG notamment de la société textile Armand Thierry, Thierry Schmitt, ancien PDG de NCF, et Franck Alpanes, gérant de Skytech Multiservices, société de suivi et de gestion de navigabilité d’avions. L’aéroport est devenu récemment membre de l’association d’aviation d’affaires américaine NBAA. En 2014, la construction de deux hangars est prévue, l’un sera destiné au stationnement des avions d’affaires et le second à la maintenance et au réaménagement des postes avions. Créé en 1910, l’aéroport de Lyon-Bron se déploie sur 185 hectares. Il est ouvert de 6h30 à 22h30 avec extension des services ATS sur demande. Il accueille Aérojet Corporate, Azur Hélicoptère, Oyonnair, Pan Européenne Air Service, Evolem Aviation, Wijet et Jetcorp.
En 2011, l’aéroport a comptabilisé 6.408 mouvements d’affaires. Ils atteignaient 4.767 entre janvier et septembre 2012. Sur le site, on recense trente-quatre sociétés ayant un lien avec l’aviation et vingt-deux commerces, services et administrations.

Source http://www.lantenne.com/Lyon-Bron-propo ... a8503.html
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Aéroport

Message non lupar Didier 74 » 18 Mars 2013, 23:02:52

rts.ch, 18 mars
L'aéroport international de Genève (AIG) a remporté la palme de l'aéroport de l'année de sa catégorie

L'aéroport international de Genève (AIG) a remporté la palme de l'aéroport de l'année, dans la catégorie des plates-formes accueillant de 10 à 30 mio de passagers. La distinction a été remise dimanche à Montréal par la revue Air Transport News (ATN) au directeur général de l'AIG Robert Deillon. R.Deillon s'est dit très honoré de recevoir ce prix, qui récompense"plusieurs années d'investissements". Le prix, une couronne d'olivier en or, a été décerné par un jury de spécialistes du transport aérien, après qu'une sélection de finalistes a été faite par les lecteurs d'ATN.

Source http://www.rts.ch/info/suisse/4749034-l ... gorie.html
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 982
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Aéroport

Message non lupar Airbus » 19 Mars 2013, 09:43:33

Bravo en effet à nos amis suisses qui exploitent une très belle plateforme dans un environnement très contraint. GVA est quasiment un aéroport dans la ville desservi par deux lignes TPG à forte fréquence, le bus numéro 5 et le trolleybus numéro 10 et plus tard par une extension du tramway. C'est assez extraordinaire de réaliser un trafic aussi important avec des infrastructures sommes toutes réduites. Une leçon à méditer.
Avatar de l’utilisateur
Lyonrail
Passager
Messages : 718
Inscription : 22 Nov 2004, 10:31:05
Localisation : Villars Les Dombes
Contact :

Re: Aéroport

Message non lupar Lyonrail » 19 Mars 2013, 09:54:42

Et accessoirement relié directement en train au centre-ville et au reste du pays, ce qui aide quand même pas mal !

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], MSN [Bot] et 73 invités