Lucie Aubrac

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
Topolino
Passager
Messages : 1459
Inscription : 11 Nov 2004, 23:05:38
Localisation : Paris
Contact :

Lucie Aubrac

Message non lupar Topolino » 19 Mars 2007, 14:04:06

A l'occasion de la disparition de Lucie Aubrac, grande figure de la résistance lyonnaise, la télévision publique diffusait hier soir le film éponyme avec Carole Bouquet et Daniel Auteuil. La totalité de l'action se déroule dans notre bonne ville de Lyon, sombre capitale de la collaboration et de la résistance. Qui l'a vu?

Après avoir bien décortiqué les scènes, il semble que peu d'entre elles aient réellement été tournées à Lyon. On reconnaitra toutefois le magnifique panorama du Val de Saône pris depuis le cours Giraud à la Croix-Rousse. Il me semble aussi avoir reconnu le parc de la tête d'or dans les scènes qui sont supposées s'y dérouler, mais c'est à vérifier...
Le domicile de Raymond Aubrac est filmé à plusieurs reprises, il s'agit d'une maison située avenue Esquirol à Montchat (3è arrondissement). S'agit-il vraiment de notre avenue lyonnaise?

Le fort Montluc montré dans le film ne parait pas correspondre à la réalité, pas plus que l'emplacement de la scène de l'arrestation de Caluire (où fut capturé Jean Moulin) où la place en question ressemble à tout sauf à l'ex place Castellane (place Gouaillardou aujourd'hui). Qui en sait plus?

Par contre, c'est bien l'ancien bâtiment de la Gestapo (aujourd'hui musée de la résistance) qui est filmé, avenue Berthelot, dont les rails de tram et les éléments contemporains ont été habilement effacés. Comment ont-ils fait? En arrière-plan le trépané lyonnais pourra voir passer un magnifique trolleybus Vetra rouge/crème sur ce qui semble être l'avenue de Saxe. Beau souci du détail!


A noter la reconstitution d'une rue de l'époque avec un tramway non identifié circulant au milieu. La rue (qui apparait plusieurs fois dans le film) n'est pas reconnaissable, il s'agit assurément d'un décor de studio. Mais l'effort de reconstitution est louable.

Autre effort de reconstitution, la ficelle de la rue Terme... suprimée dans les années 60, les réalisateurs ont dû avoir toutes les peines du monde! On reconnait sans peine les rames du funiculaire de Fourvière réutilisées pour l'occasion, quelques parements de bois et un écriteau "rue terme" ont été rajoutés dans la station Vieux Lyon pour donner le change. Oh! Gros anachronisme: à un moment, on distingue nettement par la fenêtre du funi, le bâtiment moderne de Vieux-Lyon, construit à la fin des années 80!

Deux questions historiques pour ceux qui s'y connaissent:
- les résistants observent les allées et venues autour du fort Montluc depuis un cimetière qui surplombe ce fort. De quel cimetière s'agit-il?
- l'évasion de Raymond Aubrac se déroule durant son transfert entre le siège de la Gestapo avenue Berthelot et le fort Montluc où il est emprisonné. Les personnages du film évoquent le Boulevard des Hirondelles (aujourd'hui bd des Tchécoslovaques) mais la voirie filmée pendant la scène ressemble plus, de par sa déclivité, son tracé et l'environnement boisé, à une montée type Boucle, Esses ou Saint-Exupéry. Cette scène a-t'elle été tournée à Lyon? Quelle est la réalité historique?

Merci!  :)
<<< Thalys contre Intercity, l'intermodalité à la néerlandaise...

Tramway, vélo, train: les modes de transport du XIXè siècle seront aussi ceux du IIIè millénaire.
Avatar de l’utilisateur
le 26
Passager
Messages : 1083
Inscription : 02 Déc 2004, 09:23:36
Localisation : rhônralpes/paris

Re : Lucie Aubrac

Message non lupar le 26 » 19 Mars 2007, 14:09:11

bonjour
il me semble que la rue dont tu parles est soit la rue puits gaillot soit la rue serlin. Ce film est hélas assez quelconque
cordialement à tous .
nanar
Passager
Messages : 9865
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re : Lucie Aubrac

Message non lupar nanar » 19 Mars 2007, 14:47:03

Salut

Après avoir bien décortiqué les scènes, il semble que peu d'entre elles aient réellement été tournées à Lyon. On reconnaitra toutefois le magnifique panorama du Val de Saône pris depuis le cours Giraud à la Croix-Rousse. Il me semble aussi avoir reconnu le parc de la tête d'or dans les scènes qui sont supposées s'y dérouler, mais c'est à vérifier...
Le domicile de Raymond Aubrac est filmé à plusieurs reprises, il s'agit d'une maison située avenue Esquirol à Montchat (3è arrondissement). S'agit-il vraiment de notre avenue lyonnaise?
Désolé, je ne me souviens pas du décor de cette scène

Le fort Montluc montré dans le film ne parait pas correspondre à la réalité,
Tourné au fort de Loyasse, peut être.


pas plus que l'emplacement de la scène de l'arrestation de Caluire (où fut capturé Jean Moulin) où la place en question ressemble à tout sauf à l'ex place Castellane (place Gouaillardou aujourd'hui). Qui en sait plus?
Pas moi.


Par contre, c'est bien l'ancien bâtiment de la Gestapo (aujourd'hui musée de la résistance) qui est filmé, avenue Berthelot, dont les rails de tram et les éléments contemporains ont été habilement effacés. Comment ont-ils fait?
Autrefois, on démontait tout ce qu'on pouvait, on collait du sable sur les chaussées qui auraient pu paraître trop modernes.
Aujourd'hui, on fait peut être une partie du travail par synthèse ?


En arrière-plan le trépané lyonnais pourra voir passer un magnifique trolleybus Vetra rouge/crème sur ce qui semble être l'avenue de Saxe. Beau souci du détail!


A noter la reconstitution d'une rue de l'époque avec un tramway non identifié circulant au milieu. La rue (qui apparait plusieurs fois dans le film) n'est pas reconnaissable, il s'agit assurément d'un décor de studio. Mais l'effort de reconstitution est louable.
Rue Joseph Serlin, en posant effectivement quelques décamètres de rail, en faisant "les raccords" avec du sable et en tirant le tram à la main (merci les accessoiristes).

Autre effort de reconstitution, la ficelle de la rue Terme... suprimée dans les années 60, les réalisateurs ont dû avoir toutes les peines du monde! On reconnait sans peine les rames du funiculaire de Fourvière réutilisées pour l'occasion, quelques parements de bois et un écriteau "rue terme" ont été rajoutés dans la station Vieux Lyon pour donner le change. Oh! Gros anachronisme: à un moment, on distingue nettement par la fenêtre du funi, le bâtiment moderne de Vieux-Lyon, construit à la fin des années 80!

Deux questions historiques pour ceux qui s'y connaissent:
- les résistants observent les allées et venues autour du fort Montluc depuis un cimetière qui surplombe ce fort. De quel cimetière s'agit-il?
- l'évasion de Raymond Aubrac se déroule durant son transfert entre le siège de la Gestapo avenue Berthelot et le fort Montluc où il est emprisonné. Les personnages du film évoquent le Boulevard des Hirondelles (aujourd'hui bd des Tchécoslovaques) mais la voirie filmée pendant la scène ressemble plus, de par sa déclivité, son tracé et l'environnement boisé, à une montée type Boucle, Esses ou Saint-Exupéry. Cette scène a-t'elle été tournée à Lyon?

Les scènes ont été tournées sous Loyasse, Montée de l'Observance.


Quelle est la réalité historique?
La réalité de 1943 a eu lieu Boulevard des Hirondelles.

nanar
.
Avatar de l’utilisateur
lio
Passager
Messages : 808
Inscription : 23 Mars 2005, 08:21:41
Localisation : Europe

Re : Lucie Aubrac

Message non lupar lio » 19 Mars 2007, 16:03:07

Un truc qui avait (un peu) fait scandale a l'epoque du tournage ca avait ete de mettre de grands drapeaux nazis sur l'hotel de ville (et quelques bouts de rails de tram, mais ca , ca avait pas fait scandale).
Au final (je n'ai pas vu le film) il parait que l'on voit quasi pas l'hotel de ville redecore ni ce fameux tram qui passe dans le coin. C'est vrai?
Pourtant ce decor (difficile a supporter pour certains, et c'est comprehensible) etait reste pas mal de temps a la facade de l'hotel de ville.
Quelqu'un en sait plus?
Cela a ete coupe au montage?
Death to Petroleum
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 570
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re : Lucie Aubrac

Message non lupar xouxo » 19 Mars 2007, 16:21:31

Topolino a écrit :Par contre, c'est bien l'ancien bâtiment de la Gestapo (aujourd'hui musée de la résistance) qui est filmé, avenue Berthelot, dont les rails de tram et les éléments contemporains ont été habilement effacés !

Salut,
Eh bien moi je ne reconnais pas du tout l'école de santé militaire (siege de la gestapo pendant l'occupation) dans le film.
Dans les scène qui sont censées s'y passer, on voit des grilles et un jardin : on dirait bien que ca a été tourné à la préfecture!
A+
Jariten

Re : Lucie Aubrac

Message non lupar Jariten » 19 Mars 2007, 18:17:46

le 26 a écrit :bonjour
il me semble que la rue dont tu parles est soit la rue puits gaillot soit la rue serlin. Ce film est hélas assez quelconque


La rue "Puits Gaillot" est celle qui longe l'hotel ville ou y a pleins de Kebab! Je le sais parce que y a la premier sous sol dans cette rue (sic)
Rémi
Passager
Messages : 5671
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re : Lucie Aubrac

Message non lupar Rémi » 19 Mars 2007, 19:11:54

Salut

La motrice de tramway type Francheville à voie métrique provenait des CFTM et a réellement circulé sur la rue Joseph Serlin, avec un truck sur pneumatiques caché sous la motrice de tramway, et les rails ont été représentés par une bande posée sur la chaussée.

Beaucoup d'images sont tournées à Lyon : les gares des funiculaires sur la ficelle de Fourvière, la vue du trolleybus qui circule cours de la Liberté, la maison du docteur Dugoujon à Caluire, l'attaque pour la capture de Raymond Aubrac dans la montée de l'Observance, la maison des Aubrac de l'avenue Esquirol. L'essentiel de ce film a réellement été tourné à Lyon en 1995/1996.

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
tom
Passager
Messages : 313
Inscription : 08 Sep 2005, 08:06:25
Localisation : vaulx en velin - grand vire

Re : Lucie Aubrac

Message non lupar tom » 19 Mars 2007, 19:23:45

j'etais allez voir le tournage place des terreaux , la place avait été réamenager facon 1943, le drapeau nazi sur l'hotel de ville avait choqué beaucoup d'ancien .
pour etre plus precis le tournage sur la place des terreaux avait eu lieu pendant le week end de paques de 1996
Mathilde : 9 septembre 2006
Blandine : 17 juin 2010
Avatar de l’utilisateur
louisbru
Passager
Messages : 451
Inscription : 21 Nov 2004, 13:13:35
Localisation : Auvergne

Re : Lucie Aubrac

Message non lupar louisbru » 19 Mars 2007, 22:14:46

Topolino a écrit :
Par contre, c'est bien l'ancien bâtiment de la Gestapo (aujourd'hui musée de la résistance) qui est filmé, avenue Berthelot, dont les rails de tram et les éléments contemporains ont été habilement effacés. Comment ont-ils fait?



A l'époque du tournage, le tram n'avait pas encore fait son retour à Lyon
Les travaux n'étaient même pas entamés
Cyril - 志利瑠
Avatar de l’utilisateur
Boblyon
Passager
Messages : 3640
Inscription : 12 Nov 2004, 11:55:48
Localisation : Lyon 7e
Contact :

Re : Lucie Aubrac

Message non lupar Boblyon » 19 Mars 2007, 23:24:01

Rémi a écrit :Salut
La motrice de tramway type Francheville à voie métrique provenait des CFTM et a réellement circulé sur la rue Joseph Serlin, avec un truck sur pneumatiques caché sous la motrice de tramway, et les rails ont été représentés par une bande posée sur la chaussée.
A+
Rémi


Salut,

Il s'agit bien en effet d'une motrice Type Brill OTL n°439 (ex FOL de 1898) conservée par la SGVA (sauvegarde et gestion de véhicules anciens, dans la mouvance du CFTM). Cette motrice a eu la chance d'être conservée car c'est la dernière a avoir servi pour la manoeuvre de la crémaillère dans le dépot de St Just jusqu'en 1957 (tiens...1/2 siècle). Cette motrice, avec d'autres materiels tramways préservés, est actuellement garée dans des emprises ferroviaires lyonnaises en attendant une solution durable pour un futur musée vivant du tramway sur Lyon...mais la route (ou plutôt la voie) est longue.[br]ce qui est aussi bizarre, c'est qu'elle ait circulé pour le film avec son indice "30", rue Joseph Serlin, alors qu'un numéro "3" à la place eut été plus vraisemblable, et tout le remus menage des Terreaux et rues alentours pendant un week-end pour le tournage ne doit représenter qu'une ou deux minutes dans le film,
Enfin le trolleybus que l'on voit furtivement est un VBH de la ligne 6, (apparemment filmé vers la Préfecture, sur le cours de la Liberté)
dont la mise en service date de 1963, soit vingt ans après les evénements du film.
@+
Bob
Avatar de l’utilisateur
Seth69
Passager
Messages : 445
Inscription : 09 Juil 2005, 00:27:32
Localisation : Vaulx en velin

Re : Lucie Aubrac

Message non lupar Seth69 » 20 Mars 2007, 00:15:34

On voit à un moment un VBH 85 et on est en 1943 le VBH est sorti en 1963 ;) je ne suis pas sûr aussi que le funi soit d'époque ???
hone Alpe 2005
Avatar de l’utilisateur
Topolino
Passager
Messages : 1459
Inscription : 11 Nov 2004, 23:05:38
Localisation : Paris
Contact :

Re : Lucie Aubrac

Message non lupar Topolino » 20 Mars 2007, 13:38:19

Je ne me souviens pas avoir vu la place des Terreaux et l'hôtel de ville avec le drapeau nazi dans le film... c'est bien la peine de foutre le bordel pendant un week-end dans les rues de Lyon pour 3 secondes d'images que 99% des spectateurs ne retiendront pas! De plus lorsque l'image du tramway circule dans la rue reconstituée je croyais vraiment qu'il s'agissait d'un décor studio car on ne reconnait absolument pas la rue Joseph Serlin.

A Strasbourg on a eu droit au drapeau nazi flottant au sommet de la cathédrale pendant plusieurs jours à l'occasion du tournage de la série les Alsaciens ou les deux Mathilde tout ça pour deux secondes de plan dans le film.

Pour la scène de l'évasion on reconnait effectivement sans problème la montée de l'Observance. Par contre pour la scène de l'arrestation de Caluire j'ai du mal à comprendre comment ils ont pu effacer les immeubles contemporains et le parking qui entourent la maison du docteur Dugoujon. A moins que tout le décor ne soit amovible? Vu le nombre de scènes de film tournées à cet endroit ça ne serait pas étonnant.

Les scènes d'arrestation des deux téléfilms sur Jean Moulin (celui de TF1 avec Huster et celui de France Télévisions avec Berling) ont-elles aussi été tournées à Caluire?  :)
<<< Thalys contre Intercity, l'intermodalité à la néerlandaise...

Tramway, vélo, train: les modes de transport du XIXè siècle seront aussi ceux du IIIè millénaire.
large
Passager
Messages : 649
Inscription : 03 Mai 2006, 15:53:35

Re : Lucie Aubrac

Message non lupar large » 22 Mars 2007, 11:44:07

La motrice 439 a circulé jusqu'au 4 juillet 1957 date de suppression de la ligne à crémaillère Lyon ST Just. Elle a été acquise neuve en 1897 par la compagnie FOL pour les lignes 29 et 30 .Lors de la fusion FOL OTL en 1911 elle a été immatruiculée à la suite du matériel dans la série 436-440.A la fermeture des 29-30 elle fut conservé et affectée au garage et dégarage de certains véhicules de la crémaillère qui ne circulaient pas en adherence.Il ffaut préciser que le matériel à crémaillère était garé au dépot de ST Just relié par une voie de 30m de long à la gare supérieure.
La 439 étant préservée par ds historiens du tramway;il aurait été difficile de lui affubler le numéro de ligne 3.
Cette ligne était à voie normale et les motrices construites par Baume Marpent toujours attelées à  une ou deux remorques.
Thomas LL
Passager
Messages : 27
Inscription : 21 Mars 2007, 18:27:31
Localisation : Nantes

Re : Lucie Aubrac

Message non lupar Thomas LL » 22 Mars 2007, 13:17:56

D'un coté la plupart des scène que l'on croit tourné en exterieur sont en studio.

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 125 invités