Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 23 Sep 2018, 00:29:53

Bon, ce n'est pas tout à fait Grenoble <> Gap, mais il s'agit d'une des deux dernières liaisons en train de nuit qui passe par Livron et Gap pour monter à Briançon...
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/0 ... enoves.php

Les deux dernières lignes de train de nuit en France vont être maintenues et leurs voitures rénovées pour 30 millions d'euros, a annoncé samedi la ministre chargée des Transports Élisabeth Borne. "L'État s'engage pour la pérennité des deux lignes de nuit existantes, Paris-Briançon mais aussi Paris-Rodez/Latour de Carol", a déclaré Mme Borne, selon son ministère. La ministre s'exprimait à sa descente du train de nuit en gare de l'Argentière-Les-Ecrins (Hautes-Alpes).

"La convention actuelle entre l'État et la SNCF doit s'arrêter en 2020: je vous annonce qu'elle sera reconduite au-delà, ce qui veut dire que nos trains de nuit continueront", a indiqué la ministre sans donner plus de détails sur l'engagement financier futur de l'État. Actuellement, l'État subventionne à 50% le fonctionnement des lignes de nuit, à hauteur de 20 millions d'euros. La ministre a également annoncé que "l'État (allait) financer la rénovation des voitures des trains de nuit. Au total, l'État engagera donc plus de 30 millions d'euros pour cette rénovation, et les travaux commenceront dès l'année prochaine". Elisabeth Borne a exprimé son "inquiétude" quant à l'état du matériel roulant, dont la dernière rénovation date de près de dix ans.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 29 Mai 2019, 21:25:55

Ce qui devrait aller de soi... ne semble pas aller simplement de soi.

Des travaux l'année prochaine sur la section Veynes <> Livron, avec arrêt total de circulation ...
Il paraîtrait assez logique de faire passer le Paris <> Briançon par Grenoble <> Veynes...
Sauf qu'il faut faire de grosses études pour vérifier si c'est possible...
A part la rampe pour passer à la Croix Haute... je ne vois pas vraiment en quoi consiste la difficulté ; d'autant qu'avec les nouvelles locs, on serait encore dans l'épure.
Mais l'idée est en l'air.

http://alpesdusud.alpes1.com/news/haute ... it-par-gap

(J'ai quand même un peu de mal. Les 2 itinéraires passent par Gap...) ::)
TRANSPORT / La députée haut-alpine a interpellé la directrice d'Intercités Delphine Couzy

- Hautes-Alpes -

Après la venue de Jean-Baptiste Djebbari dans les Hautes-Alpes, Pascale Boyer ne désarme pas pour défendre le ferroviaire. La députée LREM des Hautes-Alpes a interpellé la directrice d’Intercités quant à la « pérennisation du train de nuit » entre Paris et les Hautes-Alpes durant les travaux en 2020. En effet, selon la responsable d’Intercités Delphine Couzi, le volume de trafic sur l’ensemble de la ligne sera réduit de 25 % en 2020.

La majorité des travaux ayant, par ailleurs, lieu sur le tronçon entre Livron et Aspres-sur-Buëch, la portion sera fermée entre fin mai et fin juillet et entre mi-octobre et mi-novembre.

Enfin, dès avril 2021, après les vacances d’hiver, la ligne entière sera fermée pendant neuf mois. Si des alternatives en bus sont annoncées, cela n’est pas suffisant pour la Parlementaire haut-alpine qui demande la mise en place de « services à la hauteur de l’enjeu de mobilités ». Elle demande également des précisions quant aux études actuellement menées et qui permettront de savoir si le train de nuit pourrait passer entre Grenoble et Gap pendant les neuf mois de travaux.

Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 840
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Airbus » 04 Juin 2019, 09:52:08

BBArchi a écrit :Ce qui devrait aller de soi...
A part la rampe pour passer à la Croix Haute... je ne vois pas vraiment en quoi consiste la difficulté ; d'autant qu'avec les nouvelles locs, on serait encore dans l'épure.


Je crois que la difficulté ... c'est la SNCF qui ne rêve semble-t-il que d'une chose, fermer toutes les lignes non tégévisables !
Bien sûr, je caricature le propos, mais il me semble qu'il est temps d'ouvrir l'exploitation du réseau ferré national à d'autres opérateurs plus ferroviphiles que la SNCF dont le bilan, sur le plan des fermetures de ligne, est vraiment désastreux.
Les travaux sont souvent un prétexte. On se souvient de la ligne de St Claude où, pour des raisons de travaux, on a fermé l'exploitation ferroviaire, laquelle n'a jamais été totalement rétablie. Et les exemples de ce type sont hélas nombreux !
Avatar de l’utilisateur
Lyonrail
Passager
Messages : 715
Inscription : 22 Nov 2004, 10:31:05
Localisation : Villars Les Dombes
Contact :

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Lyonrail » 04 Juin 2019, 11:55:35

Le souci (aux yeux de SNCF) de faire passer le train de nuit par la Croix Haute, c'est que ça veut dire ouvrir les gares de la lignes à la circulation en nocturne (donc personnel à payer en plus). De même, je suis pas sûr que les 75300 soient autorisées sur la ligne Grenoble-Gap, pas plus que les conducteurs du dépôt de Portes-les-Valence qui assure la traction de l'ICN entre Valence et Briançon.
Rémi
Passager
Messages : 5465
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Rémi » 05 Juin 2019, 09:18:26

Salut

Oui, c'est plutôt ce genre de questions. Sans compter que Vif - Aspres sera suspendue à la circulation en décembre 2020 aussi, puisqu'il n'y a pas de financement pour le renouvellement de la ligne...

Rémi
Avatar de l’utilisateur
Lyonrail
Passager
Messages : 715
Inscription : 22 Nov 2004, 10:31:05
Localisation : Villars Les Dombes
Contact :

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Lyonrail » 05 Juin 2019, 12:27:37

Et que se pose aussi la question du nombre limite de circulations autorisées sur la section cantonnée en VUSS.
Avatar de l’utilisateur
Gil-Puy26
Passager
Messages : 93
Inscription : 20 Fév 2013, 21:25:24
Localisation : Val de Drôme

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Gil-Puy26 » 07 Juin 2019, 21:48:44

Airbus a écrit :Bien sûr, je caricature le propos, mais il me semble qu'il est temps d'ouvrir l'exploitation du réseau ferré national à d'autres opérateurs plus ferroviphiles que la SNCF dont le bilan, sur le plan des fermetures de ligne, est vraiment désastreux.!

On a beau ouvrir le réseau à d'autres opérateurs, si les infrastructures ne sont pas maintenues en bon état, les opérateurs alternatifs ne pourront pas mieux faire circuler des trains.
ANTWERPEN-CENTRAAL - ANTWERPEN BERCHEM- MORTSEL - HOVE - KONTICH - DUFFEL - SINT-KATELIJNE WAVER - MECHELEN NEKKERSPOEL - MECHELEN - WEERDE - EPPEGEM - VILVOORDE - BRUSSEL-NOORD - BRUSSEL-CONGRES - BRUSSEL-CENTRAAL - BRUSSEL-KAPELLEKERK - BRUSSEL-ZUID
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 840
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Airbus » 10 Juin 2019, 15:37:25

Certes, mais le gestionnaire du réseau est censé encaisser des péages de la part des opérateurs pour les circulations. Ensuite, chaque opérateur ajoute ses propres charges de fonctionnement et on sait qu'au final, la SNCF arrive à des sommets de l'ordre de 25 € au km, ce qui met hélas le transport ferroviaire dans une situation particulièrement inconfortable. D'autres opérateurs peuvent avoir des frais moins plombés par l'Histoire, et donc moins élevés. Dans ces conditions, on est en droit d'attendre des prix de revient au km moins lourds, et dès lors, on peut espérer mettre un terme à ces fermetures de lignes trop nombreuses à mon goût.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 11 Juin 2019, 19:44:00

En mettant comme préambule l'ouverture à la concurrence avant même de parler de révision du référentiel d'entretien des lignes à refiler au privé à ouvrir à la concurrence et du mode de financement... 'on' pourrait expliquer un truc ? Comment on pose les sous (qui actuellement arrivent, mais en quantité déjà insuffisante) dans la poche du gestionnaire, et qui n'y entreront plus à partir du moment où un 'concurrent' ramasse la monnaie à sa place ? :coolsmiley:

Le raccourci est hâtif certes, mais sans rentrer dans les détails de la tuyauterie financière actuelle (qui mériterait sans doute un 'toilettage' à la brosse métallique), c'est quand même assez fumant de voir que les tenants du concept d'ouverture à la concurrence ne fournissent quasiment jamais ne serait-ce qu'un début de proposition pour résoudre cette incongruité. Parce que même s'il reverse une partie de la somme au titre de péage ou d'indemnité, la partie qu'il conserve très logiquement (au titre des charges, des bénéfices et tutti quanti) ne va pas dans le budget de l'entretien...

On ne pourrait pas commencer dans l'autre sens ? Scénario façon 'Tontons flingueurs' : Vous voulez participer à l'appel d'offres / appel de candidatures pour exploiter une ligne ? OK. Vous mettez d'abord sur la table le chèque pour la remise à neuf de la ligne. Ensuite on verra, après encaissement, la durée de la concession. Voire même un peu plus, puisque il est notoire que ces candidats ne vont certainement pas se précipiter sur les lignes 'moins rentables' puisque la notion de service public leur est relativement étrangère par définition... et qu'il faudra bien trouver les sous qui manquent déjà (si on ne les a pas retrouvé par miracle entretemps...)

Avec un principe pareil, on verrait réellement les structures motivées. Quoi, raisonnement de pilier de comptoir ? ??? :coolsmiley: Non, non. Juste résumé en langage court et accessible.
Pour l'instant, on mélange de l'intérêt public avec des comportements privés, avec pas beaucoup de régulation ni de contrôle effectif pour vérifier que les règles soient réellement saines (cf le feuilleton de l'aéroport de Toulouse, au hasard...)

En attendant, il va falloir programmer fissa un passage sur cette ligne et celles environnantes avant qu'ils nous fassent le coup d'Eygurande-Merlines et son étoile... >:( :knuppel2:
Sortie Lyon en lignes ? Mais ça coûtera plus cher qu'une journée à Lyon... :-\


Edit : et pendant ce temps là... https://www.20min.ch/ro/news/suisse/sto ... 5-27823294
Suisse : Près de 13 milliards pour le rail d'ici 2035
Plus de 200 projets visant à renforcer les infrastructures ferroviaires du pays ont été validés par le Parlement mardi.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Chevapie_, chocapic69, man-x86 et 35 invités

cron