Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
le 26
Passager
Messages : 1083
Inscription : 02 Déc 2004, 09:23:36
Localisation : rhônralpes/paris

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar le 26 » 28 Déc 2014, 18:03:40

donc 10 ans de combats
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 26 Fév 2015, 01:53:36

Ca risque de prendre encore moins de temps que ça.

Imaginez.

Un train coincé dans la neige. Normal. Surtout en 2015.

Maintenant, imaginez... 2 trains. Coincés. Quasiment au même endroit...

Parce qu'il y a 60 centimètres de neige sur la voie, un peu plus par endroit, vu que c'est un secteur ou en hiver, il y a des congères. Bin oui, même que la route nationale à coté de la voie, elle est encore plus exposée.

"Avant", l'exploitation savait qu'il y avait de la neige, et faisait passer un outil adapté ; moyennant quoi, entre les passages du chasse neige, les X2800 passaient en finissant le boulot avec leurs petites lames pour les quelques cms accumulés.

"Aujourd'hui", la solution pour aider à la suppression du train consiste à dire "qu'un passage de temps en temps" du soc (pas du chasse neige) suffit en épisode neigeux ... et paf. Coincé.
80 personnes qui ont fait l'effort de prendre le train se retrouvent à patauger dans la poudreuse... Pas sûr qu'ils y reviennent.

Et hop. 80 clients pour UBER ou pour le covoiturage.


A partir de quand les responsables divers de la SNCF vont prendre conscience du ridicule de la situation ? Des trains coincés dans la neige, sur une ligne de montagne...
Quand est-ce qu'ils vont enfin avoir le sursaut nécessaire pour se reprendre et gérer correctement leur outil, en arrêtant de fabriquer du référentiel qui les asphyxient ?



De quoi se taper le c.. par terre, et je reste poli...


(Pour info, il s'agit de l'incident de ce we avec 2 ATER coincés à La Croix Haute... et la ligne est toujours interceptée avec transfert sur route ! :-\
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
FORET
Passager
Messages : 498
Inscription : 16 Nov 2012, 22:35:54

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar FORET » 26 Fév 2015, 11:35:42

Il n'y a pas si longtemps lors d intemperies de ce genre on se tournait vers le chemin de fer qui faisait des" prodiges" exemple en 70 dans la vallée du Rhone.......Une autre époque !!!
part dieu vivier
Passager
Messages : 102
Inscription : 11 Fév 2014, 21:57:22
Localisation : Lyon 3ème Part Dieu

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar part dieu vivier » 26 Fév 2015, 12:41:05

Bonjour,
et pourtant on sait encore le faire....
mais plus ici

http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/02/05/train-neige-nouveau-brunswick_n_6621902.html

Et ce n'est pas un chasse neige, c'est un "normal" avec ces citernes au c....
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1305
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar man-x86 » 26 Fév 2015, 23:37:31

FORET a écrit :Il n'y a pas si longtemps lors d intemperies de ce genre on se tournait vers le chemin de fer qui faisait des" prodiges" exemple en 70 dans la vallée du Rhone.......Une autre époque !!!


Il me semble que les automobilistes qui n'ont pas besoin de mettre des pneus neige pour 3 jours de neige/an se plaignent tout autant de trouver des routes partiellement déneigées quand ils vont en vacances à la montagne >:D.

part dieu vivier a écrit :Bonjour,
et pourtant on sait encore le faire....
mais plus ici

http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/02/05/train-neige-nouveau-brunswick_n_6621902.html

Et ce n'est pas un chasse neige, c'est un "normal" avec ces citernes au c....


Pas besoin d'aller aussi loin, on sait aussi très bien faire dans les Alpes :
Image
Image
(Il y a aussi la solution des ÖBB qui rajoutent une à deux locs à leurs trains sur les troncons "sensibles", quand ils découvrent qu'il est tombé 80cm de neige pendant la nuit et qu'ils n'ont pas de chasse-neige disponible. Ça crépite de partout, mais ça roule dans les temps :crazy2:).
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 24 Juil 2015, 21:56:12

Petite remontée de topic...

http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/ ... s-briancon

Avec une belle photo : un VRAI train dans de la VRAIE neige. :smitten:

Image

Lors de son déplacement officiel dans les Hautes-Alpes ce vendredi pour rencontrer les sinistrés du Chambon, Manuel Valls a confirmé « le maintien du train de nuit Paris-Briançon », le jugeant « indispensable pour l’équilibre du territoire ». Sur ce sujet, le Premier ministre a donc suivi les recommandations du rapport Duron sur les trains inter-cités.


Un effet de micro qui ne mange pas de pain... mais dans moins de 10ans... peut-être même avant, sauf si la blague n'est pas rentable pour les macrontocars : on appliquera le plan prévu.
Fermeture.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 06 Oct 2015, 10:47:21

Ah, ben, comme les motrices ne vont peut être pas tenir le choc pendant 10 ans encore, on en met des neuves... enfin, des reconditionnées... enfin, ce n'est pas clair : "de nouvelles motrices sont livrées... le train va reprendre du service avec des locomotives entièrement refaites".
???
Nat> tu aurais des infos la dessus ?

http://alpesdusud.alpes1.com/infos/info ... news=36204

Hautes-Alpes : de nouvelles motrices pour le train de nuit Paris-Briançon

Hautes-Alpes : de nouvelles motrices pour le train de nuit Paris-Briançon
- Hautes-Alpes –

De nouvelles motrices et une meilleure anticipation des réservations pour le train de nuit Paris-Briançon : ce vendredi se tenait le Comité de Ligne dédié au train de nuit Paris-Briançon organisé par Jean-Yves Petit, vice-président délégué aux transports de la Région et Joël Giraud, député PRG des Hautes-Alpes.

« Les nouvelles motrices sont livrées. Le train va donc reprendre du service avec des locomotives entièrement refaites. En revanche, les trains supplémentaires seront toujours tractés par de vieilles machines » explique Joël Giraud. Quant aux réservations, elles sont possibles sur les trains supplémentaires, y compris pour les groupes « car même les jours où les horaires ne sont pas calés, le train est en vente et les personnes ayant réservé recevront un sms d'alerte si l'horaire est modifié », poursuit le Parlementaire.

Reste des interrogations, « il n'est en revanche toujours pas fourni de garantie de circulation des trains supplémentaires en 2016/17. »



Un truc complètement dingue : on en est arrivé à balancer froidement qu'il y aura peut-être un train approximativement tel jour telle heure, mais peut-être pas ... :o
J'admire avec quel professionnalisme on est maintenant capable d'introduire des critères d'inquiétude dans la clientèle motivée, histoire de lui faire préférer le car.
Sur une ligne à voie unique, ou le fret a été éradiqué, on n'est plus capable de fixer un sillon ?
La gestion informatique a du bon, cela permet de se planquer derrière... >:(
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 546
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar turbotrain » 06 Oct 2015, 16:37:29

Je crois comprendre que ce n'est que pour les trains supplémentaires et pas pour les réguliers. C'est le mode de fonctionnement qui a été créé pour les TGV à la demande dernièrement, non ?
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 06 Oct 2015, 20:02:48

turbotrain a écrit :Je crois comprendre que ce n'est que pour les trains supplémentaires et pas pour les réguliers.


La différence est subtile, mais si ténue... Et si proche de celle mise progressivement en place pour les trains-auto...
Ce sera la suite logique, avec tous les trains concernés.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Nat
Passager
Messages : 847
Inscription : 14 Nov 2004, 23:49:06
Localisation : Grenoble
Contact :

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Nat » 12 Oct 2015, 23:38:39

BBArchi a écrit :Ah, ben, comme les motrices ne vont peut être pas tenir le choc pendant 10 ans encore, on en met des neuves... enfin, des reconditionnées... enfin, ce n'est pas clair : "de nouvelles motrices sont livrées... le train va reprendre du service avec des locomotives entièrement refaites".
???
Nat> tu aurais des infos la dessus ?

http://alpesdusud.alpes1.com/infos/info ... news=36204

Bon après enquête, j'ai eu les infos suivantes:

Jusqu’à la locomotive N° 75132, les locomotives sont munies du câblot de chauffage des voitures voyageurs.
Ce sont les locomotives de cette tranche qui vont remorquer le train de nuit de Valence à Briançon, ainsi que le train de nuit Paris – Rodez entre Brive et Rodez.
Afin de pouvoir remorquer un train de voyageurs, 10 machines ont été équipées de la liaison interphonie entre la loc et la rame Corail, et elles deviennent alors des BB 75300.
Il y a eu un gros retard dans la mise à disposition de ces locomotives, car au dernier moment, la SNCF a décrété qu’elles pouvaient accrocher les bordures de quais entre Livron et Veynes.
Il a donc fallu (paraît-il) procéder à des travaux de rectification des quais.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 26 Nov 2015, 21:19:48

La suite...

Comme la SNCF semble ne pas bien maîtriser le passage de ses locomotives le long de ses quais, elle évacue les dernières vers Culoz... par la route. >:D

http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/ ... de-la-loco

La 67546, qui était garée en attente de la découpe, dans la gare de Gap, vient d'être évacuée... en camion. Je ne critique pas la décision de la ferrailler, mais plutôt la méthode. ???
Je crois qu'on touche le fond, là... :idiot2:
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Lyonrail
Passager
Messages : 717
Inscription : 22 Nov 2004, 10:31:05
Localisation : Villars Les Dombes
Contact :

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Lyonrail » 26 Nov 2015, 21:24:43

Là pour le coup, la loc était garée là depuis un bon moment justement parce qu'elle n'était plus déplaçable sur rails. Donc pas d'autre solution que de l'évacuer par la route...
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 26 Nov 2015, 21:26:16

??? Quelqu'un avait piqué les bogies ? :o
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Lyonrail
Passager
Messages : 717
Inscription : 22 Nov 2004, 10:31:05
Localisation : Villars Les Dombes
Contact :

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Lyonrail » 27 Nov 2015, 10:12:17

Non, gros soucis sur essieu/bogie qui empêchait de déplacer la loc par ses propres moyens apparemment...
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 14 Déc 2015, 18:30:28

Bon, il ne faudrait pas que cela se reproduise trop souvent... mais comme les 67400 sont sur la pente savonneuse, la relève est enfin arrivée :
http://www.ledauphine.com/actualite/201 ... quand-meme

Elles étaient attendues de longue date… elles sont enfin arrivées, hier matin. De nouvelles motrices ont été installées sur le train de nuit Paris-Briançon.
Il ne s’agit pas de locomotives neuves, mais rénovées.
Une satisfaction toutefois pour le député Joël Giraud qui a maintes fois réclamé ce soutien logistique pour désenclaver le territoire et améliorer les conditions de transport des voyageurs. « C’est aussi une satisfaction pour le conseiller régional Jean-Yves Petit qui a multiplié les réunions avec la SNCF pour en arriver là », a tenu à préciser Joël Giraud.

Toutefois, malgré ces nouvelles motrices, le train de nuit est arrivé en gare de Briançon hier avec… 1 h 10 de retard. Un retard pris en gare de Valence et aggravé en raison de croisements difficiles.
Tous les problèmes ne sont donc pas réglés pour assurer une desserte ferroviaire de qualité dans les Alpes du Sud.


Image
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Lyon-St-Clair
Passager
Messages : 1978
Inscription : 14 Jan 2009, 14:32:53
Localisation : Montessuy Calmette - C1 / JD66 / JD140 / JD205
Contact :

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Lyon-St-Clair » 14 Déc 2015, 21:51:44

Il s'agit de BB 75300, des BB 75000 modifiées pour le service voyageurs.
Image
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 16 Déc 2015, 19:48:46

Vi ; merci Nat pour la précision : viewtopic.php?f=1&t=5156#p196336
;)
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 31 Déc 2015, 17:49:01

Un article sur la desserte Paris <> Briançon qui date un peu, mais qui parlait déjà des nouvelles locomotives.

A l'époque, il était considéré qu'elles avaient un petit défaut d'aggressivité sur la voie, nécessitant des reprises de celle ci. Ces travaux ont été intégré dans le kit mis en oeuvre...

http://transportrail.canalblog.com/page ... 80432.html
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 10 Oct 2016, 19:10:10

Bon, ben.. On a un président de région qui vient de se faire siffler à la cérémonie d'ouverture du festival Lumière 2016.
On en remet une p'tite couche ? Mais de façon plus explicite : votez !

http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/ ... ensez-vous

La Région Auvergne-Rhône-Alpes envisage l’abandon des tronçons ferroviaires Lus-Grenoble et Livron-Beaurières, ce qui priverait les Hautes-Alpes de deux lignes de trains en direction du nord, celles vers Grenoble et Valence. Que pensez-vous de ces éventuelles suppressions ?

C'est surtout une catastrophe économique pour les Alpes du sud (accès bloqué pour les travailleurs, étudiants, touristes).
C'est surtout une catastrophe écologique, cela va augmenter le trafic de voitures entre Gap et Grenoble ou Valence.
Ce n'est pas grave, je prenais déjà ma voiture pour rallier l'Isère ou la Drôme.
Ce n'est pas grave, je préfère rejoindre le TGV à Aix-en-Provence ou à Oulx.
J'ai un autre avis (donnez-le dans les commentaires).


Comme par hasard (vraiment ?), sans aucune réflexion apparente autre que le "ça coute et y'a personne", on enlève un "petit bout" par ci, un petit bout par là. Et surprise, le bout restant n'intéresse que peu de monde ... hobah alors. Et le pire : c'est que les décideurs font semblant d'être surpris ! >:(

Et remettre rapido des trains plus intelligents que le tgv pour renforcer l'offre train de nuit + station le we, départ vendredi soir, retour lundi matin, avec des tarifs harmonisés ? Et la campagne de com qui va avec, en ne la confiant surtout pas aux commerciaux qui ont démontré leur nuisance ? (style chercher à vendre des espadrilles à des cul-de-jattes ? )
Et mettre des trains en face d'horaires permettant de vivre dans un pays tout en faisant des études à Grenoble ou à Aix, de travailler itou, avec une réelle adaptation ? (et pas une vision dépassée par les changements de rythmes)
Et mettre des trains "soignés" pour permettre de se déplacer en sécurité toute l'année, surtout et y compris en hiver, pour passer le col de Cabres ou le col de la Croix Haute. Ceux qui ont fait l'expérience du même trajet en voiture comprendront...

Supprimer ces lignes, n'est qu'une forfaiture de plus et un choix de petit bras. C'est tellement plus simple en car, mh ? Pour rigoler, prenez un car, et tentez l'expérience du passage de la Croix Haute ; le tracé coté Grenoble est particulièrement traumatisant...
Imaginez ce secteur avec 20cm de neige, et une visibilité à 15 mètres... : https://www.google.fr/maps/@44.7319991, ... 312!8i6656
C'est ça, la Croix Haute. Autoroute ou pas. :buck2:

Et ici, on a souvent 60 à 120cm de neige : https://www.google.fr/maps/@44.7121114, ... 312!8i6656
Pas besoin de dire que la vitesse routière passe à 1 ou 2 kms/h... :buck2:

Donc, votez ! agitez les élus à la Région. Faites du bruit.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 546
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar turbotrain » 10 Oct 2016, 20:13:35

La Croix Haute me rappelle les Pradeaux entre Montbrison et Saint-Anthème. À une époque, il y avait un car entre Saint-Étienne et Saint-Anthème. Maintenant, plus rien, pourtant le trafic est loin d'être nul sur cet axe, fréquenté par des pendulaires. Et le déneigement côté Auvergne n'a pas favorablement évolué en une dizaine d'années... :(
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 10 Oct 2016, 21:37:32

Tu connais St Anthème ? :o
Suite par MP ...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Rémi
Passager
Messages : 5500
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Rémi » 12 Oct 2016, 15:41:11

Salut

La branche vers Marseille n'est pas menacée. En revanche, la Région considère qu'il faut choisir entre Valence et Grenoble. Comme le train de nuit passe par Valence (itinéraire plus facile), la ligne de Grenoble est sur la sellette. Evidemment au lieu de financer des canons à neige, on ferait mieux de sauver la lignes des Alpes...

Rémi
Avatar de l’utilisateur
Gil-Puy26
Passager
Messages : 95
Inscription : 20 Fév 2013, 21:25:24
Localisation : Val de Drôme

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Gil-Puy26 » 14 Oct 2016, 13:34:33

Rémi a écrit :Salut

En revanche, la Région considère qu'il faut choisir entre Valence et Grenoble. Comme le train de nuit passe par Valence (itinéraire plus facile), la ligne de Grenoble est sur la sellette.

Rémi

Pourtant Gap ou Valence, même si ce ne sont pas de grandes "capitales" devraient pouvoir générer un trafic pas négligeable, aussi bien pour des trajets domicile-travail que pour des scolaires et étudiants. À condition d'avoir une offre correcte. Romans-Valence-Gap avec seulement 3-4 AR par jour réussit à avoir un bon taux remplissage à ce que je eux constater. Lors d'un récent passage à Crest, à l'arrivée du train de 19h, une quinzaine de voyageurs sont descendus. Et les quelques fois où j'ai pris ce train, il y a pas mal de correspondances en gare de Valence-Ville; et probablement aussi à Valence-TGV car je pense que le trafic de/vers Romans est marginal : le but du prolongement étant plus d'assurer des correspondances à Valence TGV que de desservir Romans. Faudrait aussi arriver à améliorer la ponctualité et la fiabilité de ces trains car les risques de rupture de correspondance découragent quelque peu les clients.
ANTWERPEN-CENTRAAL - ANTWERPEN BERCHEM- MORTSEL - HOVE - KONTICH - DUFFEL - SINT-KATELIJNE WAVER - MECHELEN NEKKERSPOEL - MECHELEN - WEERDE - EPPEGEM - VILVOORDE - BRUSSEL-NOORD - BRUSSEL-CONGRES - BRUSSEL-CENTRAAL - BRUSSEL-KAPELLEKERK - BRUSSEL-ZUID
Rémi
Passager
Messages : 5500
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Rémi » 15 Oct 2016, 20:43:15

Salut

La question n'est pas tant le trafic que le coût de rénovation de la ligne avec une forte densité d'ouvrages d'art à rénover.

Rémi
SGB
Passager
Messages : 112
Inscription : 31 Oct 2012, 23:26:40

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar SGB » 16 Oct 2016, 17:28:44

Lignes de trains supprimées : 73% des internautes pensent que c’est une catastrophe économique

La Région Auvergne-Rhône-Alpes, par la voix de son président LR,  Laurent Wauquiez a brandi la menace de l’abandon des tronçons ferroviaires Lus-Grenoble et Livron-Beaurières, ce qui priverait les Hautes-Alpes de deux lignes de trains en direction du nord, celles vers Grenoble et Valence. Vous avez été 1185 à répondre à la consultation lancée sur notre site internet le 10 octobre. Aujourd’hui, à l’heure de la clôture du vote, voici les résultats. Vous êtes 73 % à penser que c’est une catastrophe économique.

La suite des résultats dans Le Dauphiné Libéré
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 16 Oct 2016, 21:59:36

Rémi a écrit :Salut

La question n'est pas tant le trafic que le coût de rénovation de la ligne avec une forte densité d'ouvrages d'art à rénover.

Rémi


Donc c'est faire des travaux, dont les retombées économiques participent (tout autant que la construction d'autoroutes) au maintien de la vie dans un secteur qui en a besoin... et pas que des travaux pour conserver un outil en ordre de marche. ::)
Investissements pour tout de suite et pour plus tard.
Donc "intelligents"... donc absolument à ne surtout pas faire ?

Le danger vient de la conjonction de la courte vue de l'équipe régionale actuelle biberonnée au car (et pas que du monsieur en gilet de sauvetage rouge orangé) et des capitulations de l'exploitant ferroviaire...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Rémi
Passager
Messages : 5500
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Rémi » 17 Oct 2016, 10:06:49

Salut

Le raisonnement à courte vue n'est pas l'unique cause. Globalement, il y a un manque de ressource budgétaire, et un mauvais usage de ce qui reste disponible (de l'A45 aux canons à neige). Dit autrement, la France n'est pas encore un pays assez pauvre pour commencer à devenir intelligent.

Autre problème, plus ferroviaire : sortir 50 M€ pour une ligne avec 400 ou 500 voyageurs par jour, ça fait réfléchir, surtout qu'il faut mettre en parallèle les coûts d'exploitation. Payer 50 M€ d'investissement pour continuer à se farcir des km-trains à 25 € pour transporter 40 personnes en moyenne par train, ça fait débat. Donc forcément, il y a des choix à faire. Sur les Alpes, le sujet, c'est garder l'itinéraire via Grenoble ou celui via Valence. Or ce dernier est emprunté par le train de nuit. Donc a priori, c'est celui-ci qui devrait être sauvé... jusqu'au jour où la SNCF dira que le train de nuit de Briançon doit disparaître (elle n'a pas obtenu victoire, pour l'instant).

Evidemment, le km-train serait à 15 €, la capacité à aller chercher du monde serait toute différente, l'offre pourrait être plus étoffée, et le GI pourrait aligner une participation supplémentaire fondée sur la capitalisation des futurs péages (ce qui revient à payer une partie de l'offre nouvelle pendant X années). Mais pour ça, il y a des murailles à faire sauter.

Rémi
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5131
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar mathieu.38 » 17 Oct 2016, 22:03:33

Bonsoir,

A-t-on une idée du prix d'un kilomètre train avec un opérateur autre de la SNCF ? La DB ou Kéolis par exemple, histoire de voir à quelle est la marge de manœuvre possible (loin de moi l'idée de mettre tout sur le dos des cheminots)...
Rémi
Passager
Messages : 5500
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Rémi » 19 Oct 2016, 11:25:45

Salut

Le coût moyen facturé (péage inclus) par les CFF est de 15,70 CHF, soit environ 18€. A la DB, on est autour de 15€. Certains opérateurs privés en DSP descendent autour de 9€ en développant la polyvalence. On a l'exemple en France sur le Blanc-Argent (Keolis) et les 2 lignes bretonnes exploitées par Transdev, avec des coûts comparables à 9€ / km-train.

Surtout ce qui est gênant, c'est de ne jamais facturer le coût marginal. C'est le premier aller-retour qui coûte, mais les suivants, tant qu'on est dans la même ligne de roulement des bonhommes et des rames, ça devrait être au coût marginal !

Rémi
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5131
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar mathieu.38 » 19 Oct 2016, 14:05:41

Hello,

Merci pour toutes ces informations. Il y a donc de la marge de progression (mini 30%)... Je suis entièrement d'accord avec toi : un aller-retour en HC ne coûte pas grand chose !
SGB
Passager
Messages : 112
Inscription : 31 Oct 2012, 23:26:40

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar SGB » 25 Oct 2016, 14:32:40

Étoile ferroviaire de Veynes-Dévoluy (Hautes-Alpes)

Hautes-Alpes : "le temps presse" pour défendre l'étoile ferroviaire de Veynes

Alors que la région AuRA a décidé de ne plus financer les travaux sur la portion entre Vif et Lus la Croix Haute, la menace plane sur le train dans les Hautes-Alpes. Notamment sur son axe clé : l'étoile ferroviaire de Veynes. Un collectif vient de naître pour s'emparer du dossier, il réunit sept conseils de développement.

« Le temps presse » pour sauver l’étoile ferroviaire de Veynes. Un axe situé entre Valence, Grenoble, Briançon, Gap et Marseille mais qui pourrait être menacé par le choix de la région AURA, Auvergne Rhône-Alpes, de ne plus financer les travaux sur la portion entre Vif et Lus la Croix Haute. Une décision qui menace la circulation voyageurs à l’horizon 2018 entre Grenoble et Gap et 2020 entre Valence et Gap, et par la même occasion le train de nuit Paris/Briançon empruntant cette voie.

La suite dans Alpes du Sud - Alpes 1

Image
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 31 Jan 2017, 23:23:02

La région Auvergne Rhone Alpes pourrait fonctionner correctement avec l'idée qu'il n'y a pas que les grosses agglos à gérer. Mais peut-être que c'est fatiguant, de devoir s'occuper de tous ces trous perdus autour... >:(

Il est quand même désolant de voir que ce sont nos voisins qui prennent en charge les initiatives pour essayer de garder l'outil en ordre de marche ! Il n'y a donc pas de fierté par ici ?
https://www.lemedia05.com/2017/40182/av ... -wauquiez/

Le président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Christian Estrosi, a écrit, le 20 septembre dernier, à son homologue de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, afin de connaître ses intentions au sujet de l’avenir de l’étoile ferroviaire de Veynes. M. Estrosi a « demandé que les services de nos deux Régions travaillent plus étroitement ensemble notamment en vue de nouveaux modes de financement où l’Etat et SNCF Réseau participeraient davantage ». Il l’indique dans un courrier au président de l’association des maires des Hautes-Alpes, Jean-Michel Arnaud, qui avait adopté une motion pour le maintien et la remise à niveau de la desserte ferroviaire dans les Hautes-Alpes lors de son congrès du 30 septembre dernier à Gap.

Dans ce courrier, Christian Estrosi assure qu’il est « attaché au maintien de l’étoile ferroviaire de Veynes » et que 15 M€ sont inscrits pour sa modernisation au contrat de plan Etat-Région 2015-2020, tout en rappelant que « le financement du maintien de l’infrastructure ferroviaire par nos Régions est rendu difficile en raison notamment du désengagement de l’Etat et de SNCF Réseau ».

M. Arnaud indique dans un communiqué qu’il se « félicite des intentions du président de la Région Paca ». Il « approuve » par ailleurs la mise en place des Assises des transports, annoncées par M. Estrosi dans son courrier. Le président de l’AMF 05 « suivra de près la concertation qui sera engagée dans cette instance avec l’ensemble des acteurs concernés par cette problématique ».


Au passage, signalons la disparition de ce site d'information / presse locale qui était pertinent dans son contenu et sa ligne éditoriale, mais qui a cessé son activité le 05 janvier en l'absence de recettes suffisantes pour assurer le fonctionnement. >:(
Clap de fin pour L’e-media 05 : https://www.lemedia05.com/2017/40209/cl ... -media-05/
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Rémi
Passager
Messages : 5500
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Rémi » 01 Fév 2017, 11:13:52

Salut

A priori, il y aurait un embryon d'accord sur Livron - Veynes avec une phase d'étude pour pérenniser la ligne du fait du train de nuit. Pas d'éléments en vue pour la branche Grenoble.

Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 29 Juin 2017, 18:34:00

Argh.

http://www.ledauphine.com/politique/201 ... p-grenoble

Les Départements des Hautes-Alpes et de l’Isère songent-ils à renoncer, à court terme, à leur connexion ferroviaire ? Un vœu, qui devait être soumis au vote lors de la séance du conseil départemental isérois du 30 juin, a fait ressurgir les inquiétudes qui planent sur la pérennité de la ligne de train reliant Gap et Grenoble via Veynes.

“Pour la desserte de Gap depuis l’Isère, il est raisonnable de privilégier la route, en complément du train depuis Valence […]. Cette position est partagée avec le Département des Hautes-Alpes qui considère que l’accès ferroviaire à Gap passe par Valence et non Grenoble”, est-il écrit dans ce texte sur la “stratégie de développement du ferroviaire en Isère”.

La suite laisse peu de place à l’interprétation : “L’investissement évalué pour maintenir en l’état la ligne ferroviaire Grenoble-Veynes […] ne se justifie pas au regard de sa fréquentation.”

Contactés hier, les services du Département de l’Isère assurent qu’il s’agit « d’un document de travail, non abouti ». Un texte suffisamment “abouti”, toutefois, pour être remis aux conseillers départementaux en préparation de la séance du 30 juin.

Après plusieurs heures, un communiqué commun de l’Isère et des Hautes-Alpes est envoyé : “Dans ce vœu, le Département [de l’Isère, NDLR] ne demande nullement la fermeture de la ligne Grenoble-Veynes-Gap […] mais affiche seulement ses priorités.”

Et les deux Départements s’exemptent de la responsabilité de la ligne : “Le ferroviaire est une compétence pleine de l’État et des Régions.”
“Une ligne de train maintenue en l’état”…

“Le fait de définir un certain nombre de priorités ne veut pas dire que nous abandonnons d’autres options”, appuie Jean-Marie Bernard, président des Hautes-Alpes.

“Les routes sont des axes clefs qui correspondent aux attentes des Isérois et Haut-Alpins. Pour le ferroviaire, il faut avoir une stratégie globale”, insiste Jean-Pierre Barbier, le président isérois.

“Cet investissement renforcé sur les routes ne signifie pas l’abandon de la ligne ferroviaire Grenoble-Veynes-Gap”, est-il martelé dans le communiqué. Lapsus révélateur ? Ce paragraphe est intitulé “Une ligne de train maintenue en l’état”.

Un état de détérioration tel qu’il nécessite 50 millions d’euros de travaux et qu’il faisait envisager, dans un diagnostic réalisé par SNCF Réseau en Auvergne Rhône-Alpes, une fermeture en 2018.

“Pour améliorer la connexion entre les deux départements, deux axes routiers sont à privilégier : la RD 1075 (par le col de la Croix Haute) et la RD 1091 (par le Chambon)”, estiment l’Isère et les Hautes-Alpes dans ce communiqué. Ces routes “connaissent un besoin impératif d’investissement pour sécuriser et fluidifier le trafic”.

Les deux conseils départementaux “prévoient d’investir plusieurs dizaines de millions d’euros”. “Les études opérationnelles sont lancées et les premiers travaux, notamment les créneaux de dépassement, pourraient être engagés d’ici trois à six ans”, est-il annoncé.

Isère et Hautes-Alpes ajoutent qu’“un travail a été engagé avec l’État pour ne pas oublier la modernisation de la RN 85, également entre Gap et Grenoble via La Mure et le col Bayard”.
Par Boris MARCHAL | Publié le 29/06/2017


En gros, on a une équipe d'élus qui pousse pour faire le reste de l'autoroute "qui manque", et pour cela il suffira :
. de ne pas entretenir la nationale (ça, c'est fait),
. de ne pas péréniser (oups, pardon "de maintenir dans l'état) la voie ferrée en ne faisant strictement rien et en laissant le temps faire le boulot.

Et fingers in the noses, il n'y aura pas d'autre choix, assez rapidement d'ailleurs parce que la nationale ramasse grave en hiver, que de mettre en route ce qui constitue traditionnellement "un gros paquet d'investissement" les travaux colossaux pour inscrire le ruban de 2X2 voies dans la vallée... dans l'esprit de ce qui a été fait entre Gre et le Col du Fau.

Ce qui me choque, ce sont les dizaines de millions d'euros qu'on trouve pour financer la route, (c'est quoi comme échelle ? ??? Les dizaines, ça veut dire deux, trois, CINQ dizaines ? Plus ? ça ne correspond pas au 50 évoqués, 5 dizaines ?) en trouvant le montant presque normal, et le train, non ?

Manquent de souffle, ces élus...

>:(


Edit : dans les commentaires, plusieurs choses justes, d'autres bien orientées bagnoles seules... :-\



E puis, une réaction, parce que dans le même temps est annoncée la nouvelle du redémarrage du chemin de fer touristique de St Georges de Commiers à La Mure, enfin sur le tronçon qui a réchappé à l'éboulement.
http://mediascitoyens-diois.info/2017/0 ... noble-gap/

Ces gens n'ont pas compris qu'en établissant un parallèle et un choix "entre" ils font le jeu des décideurs qui ne veulent pas que le train continue, au lieu de dire que "excellente, la remise en marche, mais il faut AUSSI faire le nécessaire pour Grenoble Gap !" qui est la seule attitude constructive à avoir.

Mais on est dans l'Isère, et en Isère, on a une occurence plus grande qu'ailleurs de ce type de raisonnement bancal et étroit. >:(
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4503
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar amaury » 29 Juin 2017, 19:58:34

C'est pour ça - entre autre - que les routes départementales finiront pas être une compétence régionale...
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Rémi
Passager
Messages : 5500
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Rémi » 30 Juin 2017, 11:25:51

Salut

Ainsi va la vie : pour la route, on élargit, pour le rail, on ferme ! La raison est simple : ça coûte cher, ça fonctionne mal, c'est un nid à problèmes électoraux, et si on veut inverser la tendance, on met tout le monde dans la rue et on se fait gicler à la prochaine élection.

Donc puisque le rail ne veut pas se réformer pour survivre, il faut le laisser décrépir. Avantage : ça ne coûte rien et la solution de substitution relève d'entreprises privées (les autocars de Flixbus, Isilines ou de Ouibus), ou individuelles (covoiturage). Et en plus, ça génère des recettes fiscales en carburant, ça paie des péages etc... Tout va bien !

Rémi
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4503
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar amaury » 30 Juin 2017, 15:57:37

Dans l'économie néolibérale irresponsable, mieux vaudrait des recettes issues de la pollution que des dépenses cherchant à la réduire ?
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Rémi
Passager
Messages : 5500
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Rémi » 30 Juin 2017, 20:01:48

Salut

Même pas véritablement de lien avec une quelconque idéologie économique. Juste l'addition de différentes erreurs de raisonnement :
- s'il n'y a pas grand monde dans les trains c'est d'abord parce qu'il n'y a pas beaucoup d'offre et marginalement parce qu'il n'y a pas de potentiel
- le train est un transport de masse adapté aux grandes agglomérations et aux flux domicile-travail
- le système ferroviaire français est à l'optimum du marché
- le cadencement n'apporte rien aux voyageurs
- le train n'est pas compétitif en temps de parcours

Et si je continue à être cynique, si on veut agir rapidement sur la pollution, l'effort à consentir par le rail est à la fois long (disons 20 à 30 ans minimum si on veut restaurer un optimum de performance et de capacité du réseau) et diablement onéreux (le seul renouvellement du réseau, c'est au bas mot 15 MM€). Donc si on veut aller vite et à faibles moyens, le chemin de fer est-il le meilleur levier ? Cynique, j'avais prévenu !

Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 30 Juin 2017, 23:18:25

Sinon, on peut aussi bien décréter qu'il y a trop de monde dans ces campagnes de m...., et que cette bande de ploucs indécrottables serait bien inspirée de se replier dans les banlieues où ils pourront exprimer pleinement leur foi en l'humanité et l'avenir radieux.

Juste un détail : ces gueux tout juste bons à gêner et prendre de la place, on en fait quoi, en fait ? Et si on leur donnait les bases raisonnables et des structures en bon état pour rester dans leur bled, au lieu de se les coltiner dans le même périmètre ultra urbain avec tous les problèmes couteux que cela génère ?

Non ? On préfère aller au clash définitif avec le couvercle de la marmite qui finit par jouer au satellite géostationnaire ?

Sans blague.

La encore, la distribution de baffes pour améliorer la capacité de compréhension doit concerner qui, exactement, pour inverser cette tendance ?
C'est carrément masochiste, ce schéma qu'on nous impose !?!! ???
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 03 Sep 2017, 17:21:04

Tiens, une info pour rester sur le sujet...
http://www.ledauphine.com/economie-et-f ... a-briancon
Dès demain, les lignes de train en partance de Briançon seront perturbées par des travaux sur la voie. Des solutions de remplacement seront mises en place par la SNCF afin de permettre aux habitants de pouvoir effectuer leurs déplacements pendant le renouvellement des 19 km de rails entre Mont-Dauphin et Briançon. Pour aller à Paris, Valence, ou même Marseille, il faudra compter sur des temps de trajets rallongés. Retrouvez plus d’informations dans notre édition de lundi


Image

Du coup, une image intéressante : même les nouvelles locs remplaçant les BB 67400 circulent en UM2 ? ???
Ca devient contagieux ?
Les ATER / 73500 ne circulent plus que par paires pour les problèmes de shuntage, alors les 73500 le doivent aussi ?
>:D
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Rémi
Passager
Messages : 5500
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Rémi » 03 Sep 2017, 17:49:03

Salut

Non, question de charge remorquée par rapport au profil de la ligne. En US, on n'emmènerait pas l'intégralité du train.

Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 03 Sep 2017, 23:24:31

?

J'avais noté que la puissance de ces nouvelles locs était suffisante en US par rapport aux nombre de caisses corail à tracter... et supérieure à ce que fournissaient les 67400 en UM.
Tout faux, alors ? ???
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1305
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Message non lupar man-x86 » 03 Sep 2017, 23:56:57

BBArchi a écrit :?
J'avais noté que la puissance de ces nouvelles locs était suffisante en US par rapport aux nombre de caisses corail à tracter... et supérieure à ce que fournissaient les 67400 en UM.
Tout faux, alors ? ???


Ça ne serait pas utilisé pour des questions d'usure ou de redondance? Si une des deux locs est en panne, il reste l'autre pour tirer :crazy2:, mais aucune idée de si c'est le but réel.
Les ÖBB rajoutent souvent une loc sur des portions montagneuses (2 locs élec de 6.4MW sur l'Arlberg, 3 quand il y a de la neige imprévue), et les DB mettent souvent deux locs diesel sur des EuroCity (les RegioBahn "de pauvres" ont des autorails ou une seule loc, mais les rames DOSTO ne sont pas légères).
Rémi
Passager
Messages : 5500
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Rémi » 04 Sep 2017, 10:29:46

Salut

Non, non, c'est juste une question physique de charge remorquée, d'autant que les compositions sont assez fluctuantes. Ce n'est pas propre au train de nuit. Quand les Valence - Briançon étaient assurés en rame tractée, il y avait quasi systématiquement un UM 67400 en tête, car les compositions excédaient le tonnage supportable par une US.

Rémi
BrunoT
Passager
Messages : 271
Inscription : 01 Déc 2011, 19:08:39

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BrunoT » 04 Sep 2017, 17:36:24

BBArchi a écrit :?

J'avais noté que la puissance de ces nouvelles locs était suffisante en US par rapport aux nombre de caisses corail à tracter... et supérieure à ce que fournissaient les 67400 en UM.
Tout faux, alors ? ???

Si j'en crois mon petit livre rouge (le matériel moteur SNCF en 2016)
BB 67400 : puissance nominale à la jante de 1525 kW
BB 75320... 75341 (ex 75000 modifiées pour le trafic voyageur (1 seul f à trafic ;) ): puissance de 1600 kW
donc à peine mieux !
les BB 75400 sont plus puissantes, avec 2000 kW (mais réservées au trafic fret).
BrunoT
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 04 Sep 2017, 21:42:35

Ah, ok, merci pour la précision.
J'imaginais plus de pêche sur ces machines de fret ; en théorie on a besoin de puissance, pas de vitesse pour le fret... et sur cette ligne, on a besoin de puissance, assez peu de vitesse... l'idée était "luminoso", mais 1600Kw c'est justet. :(
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Rémi
Passager
Messages : 5500
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar Rémi » 05 Sep 2017, 11:01:44

Salut

Oui mais en même temps, il faut des locos pas trop lourdes car notre réseau est pas dans un état très reluisant.

Pour mémoire, sur cette ligne, les charges admissibles sont :
- 450 tonnes pour une 67400
- 425 tonnes pour une 67300
- 380 tonnes pour une 66000 et ses multiples dérivés
- 370 tonnes pour une 72000 sur rapport GV

Pas trouvé bizarrement la valeur des 75300...

Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 05 Sep 2017, 12:16:37

A la louche à trous, on peut imaginer que 475 tonnes soient une cote approximative correspondant à l'écart de puissance par rapport aux 67400 ... ce qui fait de toutes façon pas assez pour les rames corail.:-\

J'ai souvenir d'avoir vu passer une 72000 à Veynes, mais je n'ai plus souvenir du nombre de caisses derrière... :buck2:
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
BrunoT
Passager
Messages : 271
Inscription : 01 Déc 2011, 19:08:39

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BrunoT » 05 Sep 2017, 13:14:34

Je n'ai plus accès aux RT en ligne (RT 5020 Veynes - Briançon), et pas gardé d'exemplaire concernant cette ligne :'(

BrunoT
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12743
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 01 Fév 2018, 13:49:27

https://reporterre.net/La-mort-lente-de ... pes-du-Sud
La mort lente des trains du quotidien dans les Alpes du Sud
26 janvier 2018 / Pierre Isnard-Dupuy (Reporterre)


Dans le sud des Alpes françaises, le service public ferroviaire se dégrade : manque d’entretien des voies, ligne menacée, gares fermées, trains remplacés par des bus… Des usagers, cheminots et élus se mobilisent pour changer la donne. Mais c’est la politique globale des transports qu’il faut transformer.

Lus-la-Croix-Haute (Drôme) et Veynes (Hautes-Alpes), reportage

Grand défenseur de l’accès par le train à son département, Joël Giraud, député (LREM) des Hautes-Alpes, prend paradoxalement l’avion jusqu’à Turin quand il veut revenir de Paris à son domicile à L’Argentière-la-Bessée, non loin de Briançon. De ce bout des Hautes-Alpes, accéder ou revenir de la capitale par le train est devenu une gageure. Sauf à emprunter le TGV en gare italienne d’Oulx pour 4 h 42 de trajet (sur le Paris-Turin), plus 1 h 15 de voiture. Sinon, compter de 6 h 12 à 8 h 30 de trajet, avec changement à Valence ou Marseille. Le train de nuit, « qui permet de ne pas perdre une journée », tel que le défend le Collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes, propose le trajet en un peu plus de 10 h 30. Mais ce dernier subit des retards incessants. Alors, « vous venez de me convaincre de ce que je croyais encore impossible il y a un an : ne plus emprunter le train de nuit Paris-Briançon », écrivait Joël Giraud à Guillaume Pépy, le PDG de la SNCF, en juillet 2017. Et l’élu de conclure sa lettre ouverte : « Je ne sais à ce jeu qui va gagner, mais je sais qui va perdre, un territoire de plus en plus enclavé, les Hautes-Alpes. »

Comme dans de nombreux territoires ruraux et montagneux, le train est devenu le parent pauvre des investissements de l’État et des collectivités. Pourtant, dans les Hautes-Alpes, ces liaisons jusqu’à Aix-en-Provence, Marseille ou Grenoble sont essentielles pour l’accès aux hôpitaux, aux universités ou à l’emploi. Elles le sont tout autant pour le tourisme, secteur déterminant de l’économie locale. Avec 20 millions de nuitées par an, le département (140.000 habitants) a la plus forte capacité d’accueil du pays : 239 lits hôteliers et de gîtes pour 100 habitants, selon l’Insee, pour une moyenne de la région Paca à 57 et de la France métropolitaine à 30.
« C’est le plus rapide, le moins coûteux et le plus écologique, à condition qu’il soit pérennisé »

N’oublions pas les bénéfices écologiques du train, la lutte contre le réchauffement climatique au premier chef : « Le développement de transports multimodes en sera un axe essentiel. Il nécessite une armature ferroviaire fiable, performante et efficace proposant une alternative crédible à la voiture individuelle », dit Gilles Marcel, président des associations Nos TER Paca et France nature environnement Paca. Pour Robert Cucher, du Collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes, qui fédère associations d’usagers et syndicats de cheminots, il est le moyen « d’assurer la sécurité et le confort dans les reliefs de montagne ». « C’est le plus rapide, le moins coûteux et le plus écologique, à condition qu’il soit pérennisé », dit Yann Mongaburu, vice-président aux transports (EELV) de la métropole de Grenoble. « On a besoin d’une colonne vertébrale solide qui nous relie. Des milliers de voitures entrent déjà quotidiennement par le sud de Grenoble », dit Éric Piolle, maire (EELV) de la préfecture de l’Isère, pour qui le train fait partie de la solution à la pollution atmosphérique de sa ville. Au sein de l’atelier-relais des Assises nationales de la mobilité, tenu à Veynes le 25 novembre, il a défendu le train comme « un enjeu de la transition énergétique ». Autre avantage du développement du ferroviaire : « l’emprise au sol existe déjà », selon Robert Cucher. C’est aussi un transport « qui roule en sécurité par temps de neige », rappelle Philippe Tellier, secrétaire général CGT des cheminots retraités de Veynes, rencontré lors d’une manifestation en gare de Lus-la-Croix-Haute (Drôme).

Dans les Hautes-Alpes, les embouteillages sont récurrents lors des chassés-croisés provoqués par les sports d’hiver. Les jours de neige riment avec galère sur la route. Aggravée si les cols vers l’Isère sont fermés à cause des conditions météo. Entre Gap et Briançon, sur le lac de Serre-Ponçon, « il arrive que le pont de Savines soit bouché en été », observe Stéphane Payan, secrétaire général CGT cheminot à Gap. Côté train, la SNCF ne semble pas non plus anticiper les grands départs. « Avec les correspondances en descendant des TGV, chaque année des passagers ne trouvent pas de place dans les TER pour poursuivre vers ici », dit le syndicaliste. Le vendredi 22 décembre 2017, de trop nombreux voyageurs n’ont ainsi pas trouvé place en gare de Grenoble, dans les trains à une seule rame pour Gap. Résultat : l’attente d’une seconde rame et « un bus en complément », selon le Collectif de l’étoile. « Le matériel roulant est insuffisant. On se retrouve fréquemment en sous-capacité à cause du grand nombre de rames en maintenance », précise un cadre de la ligne.

Image

Les acteurs concernés gèrent le ferroviaire avec des bouts de ficelle, mais ils ouvrent en revanche facilement leur chéquier pour la route. L’État envisage ainsi une enveloppe de 200 millions d’euros pour l’amélioration des routes dans le cadre des contrats de plan État-régions. Dix millions sont déjà engagés dans les Hautes-Alpes sur la RD1075. Route pour laquelle le département de l’Isère a budgétisé 56 millions d’euros et a sollicité la contribution des autres acteurs.
À mesure que le service public ferroviaire se dégrade, l’intérêt des citoyens des Alpes du Sud pour le défendre grandit
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], Lodulac, MSN [Bot] et 67 invités