Vélo, vélo, vélo

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
TubeSurf
Passager
Messages : 1192
Inscription : 28 Sep 2005, 16:07:38
Localisation : TAS

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar TubeSurf » 05 Mai 2020, 13:42:11

Salut,
Parmi les - nombreuses - opérations que je n'aurais que difficilement imaginé il y a encore quelques semaines, et en espérant qu'il ait lieu bien qu'il fasse partie du dernier lot, c'est la conversion du 2eme tunnel de Cx Rousse uniquement aux modes piétons / vélos, et la création de 2 couloirs bus sous le tunnel Cx Rousse historique… ça tombe bien, on n'a pas encore posé les bifilaires pour C6 :-D

X.
Avoue travailler pour le réseau TCL.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 05 Mai 2020, 16:18:13

citelis12 a écrit :Bonjour, Pour les aménagement tactiques on pourrait éventuellement les rendre définitiFS après la crise du COVID-19, pour avoir une alternative à la voiture.

En stratégie militaire, le fait de passer d'un système tactique (mobile par définition) à un système défensif risque d'entraîner la cristallisation du point de conflit... et des lignes de front ! en gros, on passe à la guerre de tranchées avec les provoitures, qu'on va d'ailleurs avoir à convaincre de passer aux TC ou y revenir... Teufel ! fa falloir ressortir l'obusier te 75 ! >:D

Tubesurf> Si le passage des bus dans le tunnel historique est mis en oeuvre, il sera intéressant de savoir si les taxis pourront emprunter ce SPT (Site propre tactique)... à priori oui comme ailleurs, sinon petite goutte de sueur au coin des tempes.
Et quid des motos mais surtout des scooters qui eux, respectent le 50 par la force des choses ? Ils restent à titre esceptionnel dans le tube "modes doux", vu qu'on les entend arriver de loin, ou on les balance sur la file de gauche entre voitures à 70/90 selon les cas et les bus ?

Détail technique complémentaire : l'arrêt de bus juste à l'entrée du tunnel en direction de Vaise coté Rhône, il faut le déplacer en amont puisqu'il est au ras du tube "mode doux" ; sur le pont ? Mais dans ce cas, quid de l'aménagement cyclable actuel, parfaitement clair en terme de séparation de flux ? On le fait péter sur toute la longueur du pont ??? On fait un zigzag sur le trottoir avec la piste cyclable ?
Cet arrêt va être sympa en l'absence d'abribus, pour attendre en plein mégacourant d'air / vent du Nord... si le principe est pérennisé pour les années à venir. :buck2:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
citelis12
Passager
Messages : 256
Inscription : 18 Sep 2016, 12:48:10

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar citelis12 » 05 Mai 2020, 16:43:28

@BBarchi : Oui mais bon, on doit se battre contre le réchauffement climatique, mais pour les ''pro-voitures'' c'est vrai que ça va être dure à les convaincre parce que le réseau TCL est mal développé en terme de lignes fortes (métro et tram), et vu que ça prend un peu trop de temps (à mon goût) pour créer une ligne forte (mais bon question de budget) et vu qu'on sort à peine de l'époque de ''zizi béton'' c'est sur que ça peut être plus dure pour ceux qui ont vécu dans les années ''tout voitures'' pour passer de la voiture aux TC ou vélo, c'est comme dire à un jeune tu n'a pas de téléphone et ni d'ordinateur pendant 1 mois. :crazy2:
La ligne :BUS: :11: ma préférée
Avatar de l’utilisateur
TubeSurf
Passager
Messages : 1192
Inscription : 28 Sep 2005, 16:07:38
Localisation : TAS

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar TubeSurf » 05 Mai 2020, 16:56:27

Tubesurf> Si le passage des bus dans le tunnel historique est mis en oeuvre, il sera intéressant de savoir si les taxis pourront emprunter ce SPT (Site propre tactique)


Boah, on a déjà réussi à leur faire avaler le SP cours Lafayette, un peu plus un peu moins... (et à la rigueur, vu que le SP sous Cx Rousse sera uniquement bus, avec les vélos dans le tunnel à côté, ça me gêne moins qu'ils partagent ce SP avec les bus...)
Pour les motos / scooters, qu'est-ce qu'ils iraient faire dans le tube mode doux? En revanche, s'en débarrasser des pistes cyclables - encore plus les nouvelles, plus larges, que les anciennes - ça risque d'être costaud si on ne prends pas les bonnes habitudes dès le départ…

X.
Avoue travailler pour le réseau TCL.
Avatar de l’utilisateur
corail69
Passager
Messages : 334
Inscription : 25 Nov 2004, 19:26:57
Localisation : Tassin La Demi Lune

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar corail69 » 05 Mai 2020, 18:11:57

La mise en place du couloir 10 - Avenue de la République dans les 2 sens à Tassin est fait depuis hier. Il est déjà utilisé sur la 1ère photo par un cycliste et sur la seconde par le 86 et il est respecté.
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 05 Mai 2020, 18:23:27

Tubersurf> C'est le fait que j'en double ou croise assez souvent (enfin, avant le covidmachin...) qui sont vraiment à la peine et en danger direct quand ils circulent à leur vitesse plafond, parce que pas grand monde dans le même sens se tient aux 50km/h... sauf devant le photomaton. Et nombre de ces scoots travaillent avec la caisse noire en signe distinctif, très -trop- peu de bandes réfléchissantes dessus, et les silhouettes aux fringues sombres n'aident pas.

Comme j'ai encore tous mes points, et que ma prothèse de déplacement individuel n'incite pas à aller plus vite, je me mets en général en couverture derrière si je rentre dans le tunnel en même temps.
Mais on n'est pas nombreux à 50, et le nombre de mauvais et de blaireaux qui doublent au dernier moment (en se faisant manifestement surprendre par ma vitesse, pourtant limite max imposée...) ça craint velu.

Donc l'idée de mettre ces scoots dans le tunnel mode doux, ça ne me ferait pas plus d'effet négatif que d'y garder les bus, fussent ils Euro6 ou Euro20, avec leur pollution 'résiduelle' :crazy2: .
En attendant les trolleys, bien sûr. A quand la course entre un vélo de compète et l'ER100 d'ailleurs :laugh:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 06 Mai 2020, 14:37:30

Une présentation plutôt bien faite pour ceux qui ne pratiquent pas le vélo, et qui "ne voient pas bien comment imaginer que cela puisse être adapté à la ville".
(Authentique ; entendu pas sur ce sujet d'aménagement tactique et cet article, mais authentique... :o :crazy2: :buck2: )
https://amp.lefigaro.fr/story/le-covid- ... lle--13311
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 09 Mai 2020, 15:29:55

https://www.letelegramme.fr/france/deco ... 549886.php

Le Déconfinement. Le Vélo Maillot Jaune !

Le problème est posé très pragmatiquement :
Entre la peur de reprendre les transports en commun et l’envie de refaire du sport en extérieur, les cyclistes devraient être nombreux sur les routes à partir de lundi.



« Cela fait 40 ans que l’on vante les mérites du vélo, mais là, nous avons des avantages nouveaux ». Le Brestois Olivier Schneider, président de la Fédération française des usagers de la bicyclette (Fub), voit dans la pratique du vélo un geste barrière pour lutter contre le coronavirus. « Faire du vélo, c’est se protéger et protéger les autres. En plus, ça libère de l’espace dans les transports en commun pour ceux qui en ont absolument besoin ».

« Destiné à sauver des vies »

Olivier Schneider espère que tous ceux qui auront peur de prendre un bus ou un métro privilégieront le deux-roues à la voiture. « Si ces gens-là prennent leur automobile, la voirie ne pourra pas les accueillir ». La solution ? Le vélo, bien sûr ! « On peut faire passer six fois plus de personnes à vélo qu’en voiture ». Le défenseur de la bicyclette estime que cette crise va « nous permettre de gagner cinq à dix ans dans les politiques cyclables. Pour la première fois, la mise en place d’itinéraires dédiés aux cyclistes est prise au sérieux, car c’est quelque chose destiné à sauver des vies ! »


50 € pour faire réparer son vélo

Le Brestois prend en exemple Montpellier, la première ville à avoir mis en place des pistes cyclables temporaires. Cette initiative a fait boule de neige. Nice, Marseille, Lyon… mais aussi des villes plus petites comme Amiens ou Cholet ont fait des efforts.

Autre signal fort en faveur du vélo, les 20 M€ mis sur la table par le gouvernement dans le cadre du plan « Coup de pouce pour le vélo » qui se traduit concrètement par une prime de 50 € pour faire réparer sa vieille bicyclette.

L’État s’engage aussi à prendre en charge une partie du coût d’installation de places de stationnement pour le vélo et à offrir des formations de remise en selle.


« Il y a un frémissement »

Du côté des magasins de cycles, on reste toutefois prudent, notamment vis-à-vis des 50 € qui seront versés aux réparateurs agréés par la Fub. « On a fait la demande, mais on n’a pas encore eu de retour », explique Stéphane Fichant (Cycleworks à Quimper), qui précise que ce sera au magasin de faire l’avance avant de se faire payer par l’État. « Ce n’est pas forcément simple à un moment où les magasins ont besoin de rentrer de la trésorerie ».

En tout cas, la mesure intéresse ses clients, tout comme ceux de Sébastien Michon (Giant à Hennebont) : « On voit des gens qu’on ne voyait pas avant et qui ont envie de ressortir leur vélo ». « Il y a un frémissement », assure, de son côté, Sébastien Hinault (Cycle Seb Hinault à Saint-Brieuc), dont quelques clients envisagent de faire leurs courses de proximité ou de se rendre au travail à deux-roues.

Le déconfinement va-t-il booster le vélo ? Il est trop tôt pour le dire, mais Sébastien Michon se montre optimiste. « Si cet été, on doit passer nos vacances dans un rayon de 100 km, pourquoi ne pas se déplacer à vélo ? » Et rattraper un peu le retard sur les Pays-Bas, où 43 % de la population utilise le vélo au quotidien contre 5 % en France
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 12 Mai 2020, 01:29:49

On vit une époque formidable. Qui aurait dit il y a seulement 2 ans que le Figaro parlerait de vélo en ville autrement que pour dire "PULL"... :D
Alors voila :
https://www.lefigaro.fr/actualite-franc ... o-20200511
Image
Allez voir l'article, et les multiples liens internet qui y sont rattaché, c'est juste parfait comme infos ! :pouce:

Déconfinement : les conseils pour se rendre au travail à vélo

Vous faites partie des nombreux Français qui ont choisi de passer au vélo pour vos déplacements avec le déconfinement. Nous vous proposons une série de conseils pour vous accompagner dans votre démarche

Le vélo s'impose comme un moyen de transport privilégié pour accompagner le déconfinement. Il permet d'éviter l'engorgement des transports en commun sans congestionner les rues. L'État et les collectivités locales l'ont bien compris : le premier promet une prime de 50 euros pour remettre son vélo en bon état, les secondes mettent en place des pistes cyclables temporaires pour accompagner les nouveaux flux de cyclistes. Si ces aides sont les bienvenues, se remettre au vélo en milieu urbain ne s'improvise pas.


Voici une série de conseils pour pour faciliter votre retour sur les pédales.


Que vérifier sur son vélo ?

Avant votre trajet, vérifiez l'état de votre vélo : ce n'est pas le matin même qu'il faudra remettre tout en place. En vous y prenant à l'avance, vous bénéficierez ainsi d'un petit délai pour amener votre monture chez un vélociste, même si ces derniers jours, il a été aussi sollicité que le père Noël un soir de 24 décembre.

Si votre vélo n'a pas servi depuis longtemps, il est plus que probable que ses pneus soient dégonflés, sinon complètement à plat. Commencez donc par les regonfler correctement, vous aurez beaucoup moins de risques de crever et vous roulerez plus vite. Comment procéder ? Tout d'abord repérez le type de valve de votre chambre à air. Il en existe deux : fine (en général sur les vélos de ville et de course) et grosse (plutôt sur les VTT). Les pompes possèdent en général les deux sorties, il suffit d'adapter la bonne. Observez le flanc de votre pneu : deux chiffres expriment les valeurs entre lesquelles la pression à laquelle votre pneu doit être comprise. Si vous avez une pompe à pieds, il suffit de gonfler jusqu'à la pression désirée, indiquée sur le manomètre. Si vous avez une pompe à main, gonflez jusqu'à ce que le pneu soit dur lorsque vous appuyez dessus. Enfin, si le pneu est crevé, rendez-vous par ici pour changer la chambre à air, ce n'est pas bien compliqué.

Second élément capital : les freins. Il est très important qu'ils soient en bon état de marche, à l'avant comme à l'arrière. En milieu urbain, vous serez amenés à vous arrêter rapidement. S'ils ne fonctionnent pas du tout, filez chez le réparateur. S'ils sont simplement un peu mous, vous pouvez les resserrer en quelques tours de clés comme le montre cette vidéo.

Enfin, dernière chose, n'hésitez pas à nettoyer la chaîne avec un chiffon et un dégrippant, type WD40, puis à la regraisser avec une huile.


Comment s'habiller ?

Le vélo est prêt. Maintenant, c'est vous qu'il faut préparer. En mai fait ce qu'il te plait nous dit l'adage. Certes, mais en vélo mieux vaut prévenir que guérir. La bicyclette est sans doute le mode de transport du quotidien où la prise en compte de la météo a le plus d'importance. Il va falloir vous équiper en conséquence.

Nous ne sommes pas encore à l’abri de matinées très froides. Si c'est le cas, la règle est simple: essayez de recouvrir un maximum de surface de votre peau. Des gants longs vous éviteront d'avoir les doigts gelés, un foulard sera indispensable pour protéger votre cou. Ne prenez pas de vêtements trop serrés et ne rajoutez pas de couches trop nombreuses, vous risqueriez d'avoir trop chaud. Si vous avez un peu froid les premières minutes, essayez de mouliner rapidement sur une petite vitesse, plutôt que de forcer sur un gros braquet. En tournant les jambes rapidement, vous vous réchaufferez plus vite, même si cela ne vous paraît pas naturel. Bonus: comme vous ne forcez pas, vous n'aurez pas mal aux jambes après.

S'il faut chaud, c'est un peu l'inverse. Pensez à vous découvrir et à rouler en t-shirt, short/jupe, quitte à vous changer en arrivant au travail si nécessaire. Une casquette de cycliste sous votre casque absorbera la transpiration et sera facile à laver. D'une manière générale, pour éviter la sueur, ne faites pas la course. En roulant à un rythme normal, avec l'effet de l'air et du vent, vous évitez la surchauffe.

S'il pleut, il reste tout à fait possible de vous déplacer à vélo, même sous le déluge. Il suffit pour cela d'être un minimum équipé, et ceci pour quelques euros. Il existe plusieurs écoles. La première consiste à associer une cape de pluie avec des guêtres imperméables. Une deuxième de prendre une veste et un surpantalon imperméables. Dans les deux cas, vous serez protégés de la tête aux pieds. Au niveau du vélo, si vous n'avez pas de garde-boue, il existe des modèles amovibles en plastique pour limiter les dégâts.

Et quelle que soit la météo, portez un casque. Ce n'est pas obligatoire, mais très vivement recommandé : on ne lésine pas sur la sécurité.


Comment étudier le parcours ?

C'est maintenant le moment d'étudier votre chemin. On ne prend pas nécessairement les mêmes voies à vélo qu'en transport en commun ou en voiture. À Paris, des pistes cyclables temporaires doivent bientôt suivre les lignes de métro, mais elles ne sont pas encore en place. Il faut donc bien regarder par où passer.

D'une manière générale, choisissez systématiquement les trajets comprenant des pistes cyclables, votre route n'en sera que plus agréable. Même si celles-ci sont de plus en plus saturées en raison de l'augmentation constante du nombre de cyclistes et du probable effet du déconfinement, la protection qu'elles offrent vaut souvent un détour et quelques centaines de mètres. Et lorsqu'il n'y a pas de piste, prenez les petites rues.

Comment repérer les pistes et établir son parcours? Des applications telles que Geovelo ou Komoot permettent de tracer votre chemin. Entrez vos points de départ et d'arrivée, elles se chargent de vous trouver par où passer. Des supports existent pour fixer votre téléphone sur le guidon et suivre le tracé proposé. Sans cela, essayez d'en mémoriser les grandes lignes et, en cas de doute sur le chemin, arrêtez-vous pour consulter votre téléphone. Au bout de quelques jours, vous adapterez votre parcours en fonction de vos préférences.

Quelle distance parcourir? Tout dépend de votre forme. Pour donner un point de repère, en fonction des capacités de chacun, 10 kilomètres équivalent à 30 ou 40 minutes de vélo.


Comment se déplacer en toute sécurité ?

Vous vous apercevrez bien vite que même sur les pistes cyclables, il faut garder l'œil ouvert. Faites attention aux automobilistes qui peuvent débouler à tout moment sans regarder, aux scooters qui s'y glissent pour avancer plus vite ou aux piétons distraits qui y risquent un pas sans faire attention. Vous serez contraint de partager la piste avec les utilisateurs de trottinette, dont les déplacements cohabitent difficilement avec ceux des cyclistes. Sur la route, vous vous apercevrez que des automobilistes vont vous dépasser à vive allure pour arriver avant vous au feu rouge quelques mètres plus loin, où vous les redépasserez sans problème.

La règle : soyez philosophe, car il y a de quoi s'énerver. Dites-vous qu'en milieu urbain, vous arriverez systématiquement avant une voiture pour la même distance parcourue. Si l'on tente de vous forcer la priorité, c'est désagréable, mais il vaut mieux freiner et laisser passer que d'être renversé.

Sur la route, lorsque des voitures sont garées sur votre droite, roulez au milieu de la voie pour éviter les ouvertures de portière. Sur votre gauche, les automobilistes doivent laisser une distance d'un mètre pour vous doubler (1,50 mètre hors agglomération).

Enfin, si vous roulez de nuit, il est indispensable de vous équiper de lumières. Pour quelques euros, vous pourrez être vus et rouler en sécurité.


Comment sécuriser son vélo à l'arrivée ?

Vous avez suivi tous nos conseils et vous êtes arrivés à bon port. Une règle à retenir pour repartir le soir avec votre vélo : il faudra bien l'attacher. Deux antivols sont nécessaires pour cela. Oubliez le vieux tortillon qui ne protège rien du tout. Préférez l'antivol en U ou la chaîne en acier. Attachez votre vélo en deux points différents, à l'avant et à l'arrière, toujours avec le cadre plus une roue. Roue, cadre et point fixe : c'est la règle.

Pour plus de conseils, n'hésitez pas à consulter les sites des associations Mieux se déplacer à bicyclette, ou Paris en selle.


Par contre, sur Le Point, on en est encore à cette stratégie du ball trap vis à vis de ces "PIIIIIIIIII" de vélos qui n'ont rien à faire au milieu des voitures.
Mais, messages à tous, faites très attention sur les aménagements 'tactiques' qui ne sont pas du tout perçus par la populasse bagnolarde comme des espaces sécurisés. Par contre, très pratiques (encore plus que les pistes cyclables) pour les représentants de la vaste famille de M'sieur Jean-Nais POURTROAM-INUTES, les familles, parents et amis des pressés qui remontent les files, les dispensateurs de changement brutaux de direction en coupant cet espace...
Les jours et semaines à venir vont être à risque max. :buck2:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
nanar
Passager
Messages : 9456
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar nanar » 12 Mai 2020, 15:29:01

Ah ouiche..., un loup cycliste s'est introduit dans la bergerie du Figaro. :laugh:

Etude ADEME su l'impact économique et le potentiel de développement du vélo :
https://www.ademe.fr/sites/default/file ... 2020-1.pdf

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
alecjcclyon
Passager
Messages : 922
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar alecjcclyon » 14 Mai 2020, 14:14:48

J'ai dû me remettre au vélo en cette période "spéciale", j'ai découvert une application sur Store : Geovelo. Elle vous donne le trajet le plus rapide mais aussi le plus sécurisé. Je vous la conseille !
Bon écoutez, c'est simple ma passion c'est les transports.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 16 Mai 2020, 01:53:02

Bientôt le retour aux fondamentaux pour les vélos, avec accessoirement ENFIN la sécurité : les cagettes de la rue Herriot sont en cours de démontage. :coolsmiley:

L'occasion de s'énerver bien bien, vu que, surprise ! la dépose sur la partie au Nord des Jacobins a été lancée sans prévenir ou quasiment, et en tout cas, sans information des riverains dans le délai minimal de 48h !
Et pour les entreprises qui travaillent sur les chantiers chez des particuliers dans cette rue (bin si, y'en a, même que c'est la ministre qui a dit qu'elle voulait que tout le monde reprenne), cela a été juste l'embierne de trop après le confinement, parce qu'en l'absence d'info, cela a mis par terre toute l'organisation et la coordination des travaux déjà fortement contrainte par les obligations sanitaires : obligées de dégager les fourgons fissa, menaces, impossibilité de stationner ne serait-ce que le temps du déchargement.

On est en plein mois de mai, déjà traditionnellement bien entamé par les ponts qui obligent à des contorsions pour rester malgré tout collés aux délais. Donc là, tout le monde se prend à minima 10 jours de décalage dans la vue. Direct.
Inutile de dire que ça a été la goutte d'eau de trop.
Pétage de duriteS direct pour BBArchi. :banane: Tout le paquet ! Et pendant que j'y étais, j'y ai rajouté le faisceau de câbles. :crazy2:

Décidément, du début jusqu'à la dernière minute, ces aménagements ont été une erreur de trajectoire, une catastrophe stratégique, une déviation de concept stratosphérique qui vaut son pesant de grattons lyonnais.
Une véritable plaie à vif, quoi...
Avec des gens passionnés de curiosités scientifiques et médicales, qui ont versé savamment de l'alcool à 70° dessus, histoire de s'occuper.
600 000€ l'expérience sans suite pour 9 mois 1/2 de douleurs et de désagréments divers ; c'est chouette la vie, hein ?

Très curieusement aussi, les plantes ont disparu en quelques heures...j'espère qu'elles n'ont pas été arrachées et transformées en compost, ce qui, dans ces nouvelles ères où il faudra se soucier un peu plus du vivant non humanoïde, ferait carrément désordre. Pour les bois, j'ai compris qu'ils seront réutilisés dans les écoles ; c'est un demi mal, mais pour le même budget, on aurait pu faire plein de choses sympas, y compris dans les écoles.

J'attends donc de pouvoir réutiliser le S1 et le 27 prochainement, et surtout recirculer à vélo dans ce secteur.
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
nanar
Passager
Messages : 9456
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar nanar » 16 Mai 2020, 02:31:42

En ce qui concerne les plantes, une bonne dose de "self-service" des passants et habitants du quartier.
Et puis ça n'aurait pas coûté autant que 600 000 euros, parce que ce prix - global - incluait aussi, parait-il, la rue Gasparin, qui n'a pas été aménagée.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 16 Mai 2020, 12:52:31

OK. Admettons. Donc, si je retire partiellement la tva, une fraction des aides diverses et co participations au montage financier en attente de création de la ligne de crédit, mais que j'ajoute le différentiel de remise consécutif à la réfaction partielle du montant des travaux qui auraient normalement dûs être exécutés dans le cadre du marché de travaux qui a été notifié à l'entreprise X (pour laquelle je recherche encore l'avis de consultation, l'avis d'attribution, et le montant attribué qui devrait être publié sur un journal d'annonces légales et officielles ou un site d''avis d'appels d'offres valide) et nonobstant le délai d'exécution des travaux qui devraient comporter une tranche annexe optionnelle mais avec option levée pour le démontage et le repli des installations, pour laquelle la notification à l'entreprise aurait été délivrée, il serait également envisageable de prendre en compte les obligations complémentaires rendues nécessaires par la mise en application immédiate des dispositions règlementaires et directives gouvernementales relatives à la lutte contre la dissémination du virus Covid 19 portant application des mesures mises à jour régulièrement.

Je résume, pour que ce soit compréhensible pour les non initiés. Moi, je sachons. ^-^

Il serait donc utile de revoir le montant global, et recaler le poste budgétaire affecté à l'opération, dont le détail devrait être accessible sur les infos disponibles en open data.
A la louche à trous, je pense qu'on devrait se situer aux alentours de 590 147 €, et non pas 600 000 €.
Donc tu as raison, c'est 'moins cher' que ce qu'on a pu lire ici et là... :laugh:




Sinon, une info plus importante ces jours ci, à savoir une mutation en cours au Canada, mais pas à Québec. A Montréal ! :o :laugh:
https://www.lapresse.ca/covid-19/202005 ... ietons.php

Montréal a annoncé vendredi que plus de 1200 kilomètres de voies seront réservés aux vélos et aux piétons cet été, un plan présenté comme « l’un des plus imposants au monde » par la ville canadienne la plus touchée par le coronavirus.

Tous les grands festivals de l’été ont été annulés dans la métropole, épicentre de l’épidémie au Canada. « La plupart d’entre nous passeront vraisemblablement nos vacances en ville », a expliqué la mairesse de Montréal, Valérie Plante, en présentant son « plan estival » lors d’une conférence de presse.

Pour inciter les Montréalais à « aller dehors, à bouger, mais de façon sécuritaire », Mme Plante a annoncé la création dans les prochaines semaines de plus de 320 km de nouvelles voies piétonnes et cyclables reliant les parcs et espaces verts. Le circuit total couvrira plus de 1200 km dans les prochaines semaines.

« Il s’agit d’un des plans les plus imposants au monde », a assuré Mme Plante, qui s’est dite soucieuse de la « santé mentale et physique » des Montréalais alors que la ville tourne au ralenti depuis deux mois. Le déconfinement du Grand Montréal doit commencer au plus tôt le 25 mai.

Bon, c'est avec l'argument devenu très utile pour faire un tas de trucs législatifs chez eux aussi, mais quand même. L'ampleur surprend.




Je rajoute une 'tribune' publiée par un représentant des PME du transport en Suisse, qui manie la difficulté du grand écart entre les impératifs économiques de l'ancien monde et la nécessité de ne pas passer pour un baltringue ringard dès fois que les aménagements vélos cachent un nouveau monde et de nouveaux décideurs potentiellement futurs.
https://www.tdg.ch/amenagements-cyclist ... 3960344197
Alors que le canton de Genève inaugurait en décembre dernier le CEVA, chaînon manquant du réseau du Léman Express, les changements attendus par nos autorités en matière de mobilité ont été stoppés net.
À présent que le déconfinement a débuté, les travailleurs, craignant la promiscuité dans les transports publics, sont à nouveau tentés de privilégier l’utilisation de modes de transport individuel, en particulier leur voiture. Ainsi le nombre de véhicules, que le CEVA avait contribué à réduire quelque peu, risque de nouveau de croître et d’engorger les axes principaux.
Dans ce contexte, l’idée d’inciter la population à utiliser un vélo en lieu et place de sa voiture est tout à fait louable, mais en tant que patron d’une entreprise de transport, j’ai été désagréablement surpris que les aménagements se soient faits sans concertation avec les milieux professionnels, surtout quand il s’agit de prendre l’espace nécessaire sur des voies de circulation.
Le rétrécissement des routes pour donner plus de place aux vélos et aux piétons m’inquiète particulièrement. La suppression de voies a immédiatement eu des répercussions sur la cadence des livraisons des entreprises de transport et rendu la conduite plus stressante et compliquée. Le gain en matière de sécurité routière est de plus très relatif pour les cyclistes sur certains axes où le parti pris fut simplement d’élargir la voie du bus au détriment d’une voie de circulation. Les cyclistes se retrouvent ainsi toujours exposés en partageant une voie avec les bus et les taxis.
Je suis d’avis que l’État doit proposer des voies de circulation pour la mobilité douce qui ne soient pas directement liées aux axes primaires et envisager des espaces au sein des quartiers plus apaisés et sûrs.
Je suis particulièrement sidéré par la nouvelle configuration du U lacustre alors que d’autres options étaient envisageables (pistes cyclables bidirectionnelles provisoires, réorganisation de la piste cyclable sur le trottoir le long du quai, utilisation des places de stationnement).
J’espère sincèrement que la voix des PME sera entendue par nos autorités afin de redéfinir des itinéraires provisoires, voire considérer leur suppression si les conditions de sécurité routière ne sont pas garanties ou les conditions de trafic nettement péjorées.

Fusszeile

Une image, pour illustrer l'article. Par temps de pluie ou chaussée mouillée, typiquement, cet aménagement devient illisible...
Image
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
nanar
Passager
Messages : 9456
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar nanar » 17 Mai 2020, 10:37:25

Piste cyclable tactique façon parisienne, postée sur Transportparis par T33b :
https://twitter.com/ParisBeauAVelo/stat ... 8654843906
ou
https://pbs.twimg.com/media/EX4wW_6X0AE ... ame=medium

La version fixe datant d'avant la crise sanitaire : https://www.google.fr/maps/@48.8375211, ... 384!8i8192

La Dame Hidalgo a mis quasiment le grand braquet. ^-^

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 25 Mai 2020, 00:11:22

Puisqu'on est à Paris, à vélo, qu'on dépasse les autos... :crazy2:
http://enlargeyourparis.blogs.liberatio ... de-france/
Faudrait mettre au point la même chose à Lyon, si on considère ce qui est présenté comme exceptionnel et 'à voir', on tient largement la distance... 8) ^-^


Accueil › Blogs › Enlarge Your Paris

Des parcours « archivélo » pour explorer les paysages et le patrimoine du Grand Paris

Libération 24 mai 2020

(mise à jour : 24 mai 2020)
Des parcours « archivélo » pour explorer les paysages et le patrimoine du Grand Paris
Le château de Maisons à Maisons-Laffitte, point d’orgue de l'un des quatre parcours "archivélo" / © Thibaut François (Creative commons)

Ce 20 mai, Enlarge your Paris et le Pavillon de l'Arsenal ont lancé les parcours "archivélo", quatre itinéraires disponibles en ligne pour sillonner et faire plus ample connaissance avec le Grand Paris en enfourchant son vélo.

Gaspard Guérin, journaliste pour Enlarge your Paris

Avec la limitation des déplacements en raison du Covid-19, le tourisme de proximité ( https://www.enlargeyourparis.fr/societe ... staycation ) a le vent dans le dos. Parfait donc pour les balades à vélo. En partenariat avec le Pavillon de l’Arsenal, Centre d’urbanisme et d’architecture de Paris et de la métropole (4e), nous avons lancé les parcours «archivélo» (https://www.pavillon-arsenal.com/fr/arc ... archivelo/ ) pour partir à la découverte du patrimoine et des paysages du Grand Paris. Quatre tracés ont été mis en ligne ce 20 mai, empruntant des véloroutes sécurisées dont l’une des plus longues au monde, la Scandibérique, (https://eurovelo3.fr/eurovelo3/ ) qui relie Trondheim en Norvège à Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne sur plus de 5000 km.


166 km de voies partagées, de pistes cyclables, de chemins de halage et de voies vertes

Ces tracés les voici :
« L’envers de la Seine de Paris à Fontainebleau », ( https://www.pavillon-arsenal.com/fr/arc ... bleau.html )
« Le long du canal de l’Ourcq, sur les Champs-Elysée du Grand Paris », ( https://www.pavillon-arsenal.com/fr/arc ... paris.html )
« La Coulée verte du sud parisien, tapis rouge pour cyclistes » ( https://www.pavillon-arsenal.com/fr/arc ... istes.html )
« De Notre-Dame au château de Maisons, à la découverte des joyaux de la couronne sur l’Avenue verte London – Paris ». ( https://www.pavillon-arsenal.com/fr/arc ... paris.html )


En tout 166 km de voies partagées, de pistes cyclables, de chemins de halage et de voies vertes que vous pouvez faire à l’aller en pédalant et au retour en embarquant, vous et votre monture, à bord du Transilien ou du RER. https://www.transilien.com/fr/page-edit ... c-son-velo

Infos pratiques : Les parcours «archivélo» sont à retrouver sur pavillon-arsenal.com https://www.pavillon-arsenal.com/fr/arc ... archivelo/


Pour être informé chaque semaine de l’actualité culturelle dans le Grand Paris, inscrivez-vous gratuitement à la newsletter d’Enlarge your Paris ou suivez-nous sur enlargeyourparis.fr http://www.enlargeyourparis.fr/

Lire aussi : Plus de 200 sorties nature autour de Paris https://www.enlargeyourparis.fr/balades ... tour-paris

Lire aussi : Nos escapades à moins de 100 km autour de Paris https://www.enlargeyourparis.fr/balades ... tour-paris

Lire aussi : Des fermes-cueillettes pour faire ses courses en plein champ en Île-de-France https://www.enlargeyourparis.fr/artdevi ... -de-france


On a aussi tout ça dans le coin... :banane:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
albert liet
Passager
Messages : 178
Inscription : 17 Oct 2013, 17:28:15
Localisation : lyon

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar albert liet » 25 Mai 2020, 18:30:11

Bien souvent le développement des parcours cyclables se fait au détriment de l espace et la sécurité des piétons.
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4635
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar amaury » 25 Mai 2020, 19:16:03

albert liet a écrit :Bien souvent le développement des parcours cyclables se fait au détriment de l espace et la sécurité des piétons.

Où ça ?
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
albert liet
Passager
Messages : 178
Inscription : 17 Oct 2013, 17:28:15
Localisation : lyon

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar albert liet » 25 Mai 2020, 20:29:52

A Lyon à plusieurs endroit : rue Paul Bert devant le grand Lyon, sur les ponts , av lacassagne à sans souci. ..
Mais c'est surtout là multiplication des cisaillemnts des voies piétonnes aux carrefours qui est dangereuse
Ex pour traverser la rue Garibaldi : 1: une voie cyclable deux sens, 2: une voie automobile, 3: une voie bus double sens,
Autre exemple pour traverser le quai Augagneur: 1 voie automobile un sens protégée par feux tricolore, une voie cycliste double sens sans feux, puis sur le trottoirdu quaii circulation constante de velos.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 25 Mai 2020, 23:05:22

A l'usage, les aménagements du quai Charles de Gaulle me perturbent ; il y a déjà une piste cyclable sur les quais, bien sécurisée par rapport aux voitures qui circulaient sur la 2x3voies...
Mais pour ce nouvel aménagement tactique, l'arrivée sur le rond point au nord, vers le Transbordeur, est un stand de tir façon ball trap. On passe brutalement dans le système d'injection des voitures sur le rond point. Un système d'injection. Compatible voiture, mais difficilement vélo, et l'exercice est périlleux.
Et en plus, il y a encore de la pédagogie à faire pour faire comprendre que les trucs jaunes, par terre, ce n'est pas qu'il y a eu un chantier précédemment, et que là, c'est terminé, on peut de nouveau rouler.
Quand on remonte vers le nord, avec la courbure de la chaussée, et pour ceux qui n'ont pas capté, c'est la découverte au dernier moment qu'il y a un ou plusieurs cyclistes devant le capot... juste devant.
Chaleur assurée pour le cycliste qui entend la voiture se rapprocher.

Bref, il y a encore un peu de pédagogie à faire...
Pour rigoler :
https://cdn.unitycms.io/image/ocroped/2 ... QWmkjo.jpg
;D
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4635
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar amaury » 26 Mai 2020, 09:41:44

@albert liet : Merci pour la précision. Je ne suis pas passé dans ces secteurs récemment. Si je comprends bien, le sentiment d'insécurité doit provenir des cyclistes qui ne respectent pas la priorité des piétons, c'est ça ?
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 27 Mai 2020, 12:09:29

De plus en plus compliqué de circuler à vélo sur le pont de la Guillotière, avec l'augmentation sûre et régulière du trafic lié au retour de l'automobiliste sur ses terres >:D
En direction de la presqu'ile, la file de droite est bien squattée par des conducteurs plus pressés et importants que ceux qui restent correctement dans la dernière file disponible pour eux, malgré le marquage jaune bien visible ...



(...depuis les bus ; les voitures sont si basses ... elles ne peuvent probablement pas le voir ::) )


Et les cycles de feux sont probablement à revoir intégralement ; avec 4 voitures à la fois depuis le pont, contre une vingtaine depuis les autres accès au carrefour, c'est le bouchon assuré et donc ça fini par baver : étalement sur l'aménagement tactique.
A réfléchir aussi, la modification des cycles de feux pour favoriser les vélos, avec un cycle au rouge pour toutes les voies combiné à un orange clignotant pour les vélos ?

Dans le sens est > ouest, la solution de mettre un feu vélo en amont sur le pont pour dégager une file de tourne à droite avec 4 voitures en capacité, pourrait être à étudier. Mais je doute d'avance du respect des cyclistes qui iront 'au ras' du feu actuel.
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 28 Mai 2020, 22:30:50

Je suis tombé de mon fauteuil tellement j'ai rigolé à la lecture des tweets... :funny:
https://twitter.com/BFMLyon/status/1265527940978221056
Ha oué. Y'en a qui en tiennent une bonne, grave et tout.
À Lyon le vélo est tantôt sur la route, tantôt sur les trottoirs, et des fois sur les pistes cyclables.... C'est juste dangereux pour les automobilistes

et juste après :
Effectivement on ne compte plus les automobilistes décédés percutés par un cycliste enragé.

;D

et bonjour à Bibouquet ! ;)
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 572
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar turbotrain » 29 Mai 2020, 22:28:13

Après, ce n'est pas que le choc qui est possible et dangereux mais la manœuvre d'évitement du danger. Le cas typique du coup de volant devant un animal qui déboule, mettons un chien, pas dangereux par sa taille ou sa masse pour une voiture, et qui se finit au fossé ou dans un arbre...
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 31 Mai 2020, 00:20:22

Excursion à Clermont Ferrand, en attendant de pouvoir le faire physiquement pour visiter les aménagements tactiques qui semblent plus généreux qu'à Lyon...


13/05 : https://www.lamontagne.fr/clermont-ferr ... _13787958/
Clermont Auvergne Métropole vient de confirmer la création d'aménagements cyclables transitoires sur les boulevards Aristide-Briand, Jean-Jaurès, Cote-Blatin et Lafayette à Clermont-Ferrand. Début des travaux prévus ce mercredi soir, si les conditions météo le permettent. De quoi ravir, et sécuriser, les cyclistes.
Image
C'est une des conséquences de la crise du coronavirus. En fin de semaine dernière, Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole, annonçait la création de trois kilomètres de pistes cyclables en ville, "anticipant de nouveaux besoins liés au déconfinement progressif".

La situation s'accélère et se concrétise car les travaux doivent débuter dès ce mercredi soir, si les conditions météorologiques le permettent.



18/05 : https://www.lamontagne.fr/clermont-ferr ... s_13789586
Image
Les pistes sont transitoires mais ont à vocation à perdurer, étant en partie prévues dans le cadre du schéma cyclable métropolitain

Image
La piste cyclable le long du jardin Lecoq risque de susciter des tensions de la part des automobilistes.



26/05 : https://www.lamontagne.fr/clermont-ferr ... c_13791941
Image
« Ce début de déconfinement nous amène à réfléchir à une nouvelle organisation de l’espace public et des transports pour appliquer les règles de distanciation physique et pour accélérer la mutation urbaine vers des modes de déplacement dits actifs (marche et vélo) favorables à la qualité de l’air. »

Le plus visible, depuis, est le traçage de trois kilomètres de pistes cyclables transitoires le long des boulevards sud de Clermont-Ferrand.



30/05 : https://www.lamontagne.fr/clermont-ferr ... _13794238/
Image
Traçage de nouvelles pistes cyclables, boulevard Aristide-Briand à Clermont-Ferrand. © Rémi DUGNE

La mobilité urbaine était un sujet majeur des débats entre candidats pour les municipales. A l'approche du second tour dans les grandes villes, c'est toujours, et même encore plus, un enjeu majeur.

Nous avons tous constaté la différence entre la période du confinement et un retour presque à la normale de la circulation urbaine dans l'agglomération de Clermont-Ferrand.

Les militants clermontois de l'ONG Greenpeace l'ont également remarqué :

« Rapidement, le bruit, la pollution et le risque d’accidents sont réapparus dans notre quotidien et c’est avec grand regret que nous constatons le retour des moteurs et des nuisances dans les rues. » On sait que la pollution liée aux transports est responsable de maladies respiratoires, qui touchent un nombre important d'urbains.


Davantage de place aux piétons et moins à la voiture

Quatre mesures sont espérées :

« La poursuite et l’accélération du déploiement de pistes cyclables temporaires, en coordination avec les associations de cyclistes. »

« Nous demandons donc de mettre en place très rapidement des élargissements de trottoirs ou des piétonisations partielles ou totales de certaines rues », pour un partage plus équilibré de la voirie.

« La ville à 30km/h, qui facilite l'usage du vélo dans toutes les rues, et rend la vie des piétons moins périlleuse. »

«Le retour le plus vite possible à un cadencement fréquent des transports publics, et son maintien pendant l’été. »
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 16 Juin 2020, 00:14:09

Décidément, on est en plein dans une période de tensions qui font perdre quelques bases solides au moment ou il serait bon d'en avoir de plus...

Un exemple : en cas d'accident vélo / voiture, c'est quasi systématiquement l'automobiliste qui sera considéré comme responsable.
Cela pose un problème fondamentalement grave en matière d'équité et de justice, si cette responsabilité est appliquée quelle que soit le contexte, et fondée sur des préjugés que le vilain, c'est la bagnole, la colombe toute blanche et même pas mazoutée, c'est le vélo et le quidam juché dessus.

Circulant à vélo dans Lyon, je constate à chaque fois des comportements de cyclistes qui ne sont définitivement pas intelligents, ni conformes à l'idée qu'on devrait se faire du partage de la voirie... on ne parlera même pas de ce qu'il se passe avec Lime ou Dott... :crazy2: :uglystupid2:

L'article que je viens de lire, sans déc', renforcera probablement l'idée que la prudence n'est pas obligatoire / indispoensable quand on est sur un vélo ou un EDPM puisque l'automobiliste pourvoiera au nécessaire ; on se prépare donc des jours compliqués.

https://www.leprogres.fr/magazine-autom ... esponsable

Questions de droit Accident avec un vélo ou une trottinette: l'automobiliste toujours responsable ?
Les usagers de trottinettes ou de vélos sont de plus en plus nombreux. Si les infrastructures progressent avec le développement des pistes cyclables notamment, ces usagers, fatalement mal protégés, doivent cohabiter sur la route avec les voitures. Mais qui sera tenu responsable en cas d’accident ?
Par Christophe Saint-Laurent


La présomption de responsabilité

“Si vous renversez un cycliste, un piéton ou un utilisateur de trottinette, monoroue ou autre gyropode, il faut comprendre une chose : il y a une présomption de responsabilité du conducteur de la voiture” prévient Maître Le Dall.

Cela signifie que dans la grande majorité des cas, l’automobiliste sera tenu comme responsable de l’accident et devra en assumer les conséquences.

“Cette responsabilité pourra être accentuée par d’éventuelles circonstances aggravantes de la part de l’auteur des faits. La conduite sous alcool ou après usage de stupéfiants, pourra par exemple aggraver le cas du conducteur.”


L'article m'a fait fortement tiquer.
Pourquoi cette présomption de responsabilité pour l'automobiliste, surtout en ville ? Au nom de quoi ? On préjuge que le cycliste, du fait qu'il est mal protégé face au poids de ferraille, est exonéré des règles de prudence ?
La règle devrait être la même approche et les mêmes sanctions pour tous.

La formation initiale des cyclistes et des utilisateurs d'EDPM, le contrôle des comportements de cyclistes pourraient il être aussi strict que pour les automobilistes, histoire de rétablir un équilibre et participer à la formation sur le tas ? Puisqu'il s'agit avant tout de sécurité ?

Par anticipation, je précise qu'il ne s'agit ici pas du tout d'une réflexion ou d'une expression lobbyesque pro bagnoles, mais d'une réflexion de bon sens...
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
yanns040586
Passager
Messages : 1429
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar yanns040586 » 16 Juin 2020, 06:51:42

C'est effectivement les bases d'un partage serein des espaces publics, où chacun doit avoir la place dont il a besoin.
Effectivement, les voitures doivent tendre à disparaître des rues des villes, mais dans de nombreux cas, elle restent indispensables... Tant que l'état et les élus locaux poussent à l'étalement (péri)urbain.

C'est un partage où on peut abaisser les tensions des "extrémistes" de chaque bord, dont le moyen d'expression se limite souvent aux commentaires des articles de journaux et sites d'infos gratuits en ligne, 20 minutes, France infos, etc...
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4635
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar amaury » 16 Juin 2020, 08:45:48

La théorique présomption de responsabilité des personnes se déplaçant en véhicule motorisé est un principe qui accompagne une des bases du Code de la route :
Code de la route, article R412-6 a écrit :"I.-Tout véhicule en mouvement ou tout ensemble de véhicules en mouvement doit avoir un conducteur. Celui-ci doit, à tout moment, adopter un comportement prudent et respectueux envers les autres usagers des voies ouvertes à la circulation. Il doit notamment faire preuve d'une prudence accrue à l'égard des usagers les plus vulnérables."
Elle s'inscrit dans la perspective des indemnisations par les assureurs et est basée sur la loi Badinter (https://www.assurland.com/assurance-blo ... inter.html). Elle permet surtout qu'une personne blessée puisse être prise en charge à la hauteur de la blessure. Elle ne vise pas à rendre le conducteur responsable au sens pénal du terme. Elle ne s'applique pas dans les cas suivants :
https://www.assurland.com/assurance-blog/infos-pratiques-assurance/accident-de-velo-pieton-ce-que-dit-la-loi-badinter.html a écrit :pas d’indemnisation quand :
  • Il y a faute inexcusable ou intentionnelle de la victime. C’est-à-dire que la victime a volontairement cherché à subir le dommage (suicide ou tentative de suicide).
  • Il y a faute inexcusable de la victime. Il s’agit d’une faute volontaire mettant en danger volontairement et sans raison valable la victime (par exemple, le vélo grille un feu rouge). Cette faute doit être la seule et unique cause de l’accident.
Certains usagers de la route seront intégralement indemnisés même en cas des deux exceptions citées ci-dessus. On parle alors de victimes surprotégées :
  • Les enfants de moins de 16 ans
  • Les seniors de plus de 70 ans
  • Les personnes invalides à hauteur de 80 %
Dit autrement, si on avait un système de sécurité sociale et d'assurance "universel", elle n'existerait pas. ^-^

Enfin, les retours d'expérience que j'ai (qui ne sont qu’un faible échantillon mais quand même inquiétant ! - moi, y compris...) montrent jusqu'à présent de la part des forces de l'ordre et de la Justice une tendance complètement inverse - à l'instar du traitement journalistique généralisé - avec une présomption de culpabilité pour les cyclistes et piétons... >:(
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 19 Juin 2020, 18:55:11

Je me disais aussi, que tout était trop calme autour des aménagements cyclables dynamiques et provisoires... >:D
Raté. Cet après midi, les VTC manifestent "contre".
L'ampleur de l'argumentaire du 20e siècle est confondant : ces aménagements provoquent des embouteillages... qui créent de la pollution. Voila. Epicétou.

On n'est pas rendu, les gens.

D'ici à ce que les mêmes trouvent que le 30 ou le 50 en ville, ce n'est pas suffisant ; bin voui, parce qu'en roulant moins vite, on crée de la pollution. Ha. Tout de même, hein.
:uglystupid2: :crazy2: :buck2:
Bon. Vivement qu'on révise quelques référentiels fissa et qu'on remette rapido les pendules à la nouvelle heure. Là, entre ces réactions et les comportements incroyablement débiles sur le périph, l'oubli en moins de 3 mois que les clignotants évitent de passer pour un abruti quand ils ne servent pas, et les grillages de feu, ça ressemble trop au monde d'avant.
:knuppel2:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 22 Juin 2020, 15:51:00

Vu tout à l'heure depuis un articulé de la C9, la première conséquence de l'effacement des marquages stratégiques sur le pont de la Guillotière.
Alors que jusque là, ça passait crème en C9 en repartant de Bellecour, avec le SP juste pour lui et son pote le C12, :banane: ben maintenant, on est dans la glu, coincé au milieu des "autres véhicules terrestres à moteur de catégorie A, B, et C"... :buck2:

Pour le coup, le retour au monde d'avant n'est pas cool du tout, les vélos retrouvant le tout petit bout de piste cyclable façon stand de tir, avec les zigzags à droite à gauche (c'est de saison...) au lieu d'une limite franche bien marquée.
S'ajoutait pour les voitures une traversée de SP avant de pouvoir tourner à droite aux feux, ce qui se remarquait forcément plus que les 1.50m à tout casser de cette piste...
:-\ :( >:(
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 25 Juin 2020, 23:05:33

https://www.20min.ch/fr/story/des-piste ... 2162265297

Ils sont apparus mardi matin, ici sur une bande cyclable, là à l’entrée d’une zone 20 km/h. Comme si le centre-ville comptait un nouveau moyen de transport, ailé cette fois.
Des logos d’avions ont fleuri sur l’asphalte. Une référence évidente aux voies pour vélos récemment mises en place au bout du lac, dont certaines jugées démesurées avaient été qualifiées de «pistes d’atterrissage» par des automobilistes et des politiciens furieux. Les auteurs des dessins restent inconnus (cf. encadré ci-dessous)


Il y a une vidéo... :coolsmiley:
...et des propos un peu vif. Mettre dans le même sac un coup de bombe sur un pochoir et des végans qui attaquent une boucherie. on a un problème de lumière, de nombre de pièces, de lustres disponibles, d'ampoules à la bonne tension...
«Ça me fait plutôt rire, avoue Olivier Gurtner, président de Pro Vélo Genève. La pose de ces voies cyclables a donné à certains l’impression qu’on expropriait les gens, alors qu’il s’agissait d’appliquer la loi sur la priorisation de la mobilité douce au centre-ville».

Dans le camp d’en face, l’heure n’est pas forcément au sourire. Sprayer un pictogramme sauvage sur la route, «c’est un trait d’humour déplacé, juge Hugues Hiltpold, président du Groupement Transports et Economie. Il y a des lois à respecter. On ne peut pas faire n’importe quoi, contrairement à quelques acteurs de la mobilité douce qui pensent que certaines causes, comme la protection du climat ou le développement durable, les autorisent à passer outre en bloquant des ponts ou en s’attaquant à des boucheries».
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
nanar
Passager
Messages : 9456
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar nanar » 02 Juil 2020, 00:28:31

Salut

L'ancien président de La Ville à Vélo et du collectif VALVE (venir à Lyon en vélo), Fabien Bagnon, tête de liste EELV dans la circonscription Lyon centre, devient vice-président de la Métropole en charge des mobilités douces.

Dans la mesure où la Direction correspondante dans la Métropole avait déjà dans des fonctionnaires plutôt favorables à ces modes (bien que Gérard Collomb ne l'était pas trop), ça pourrait "dépoter".

Le réseau cyclable sera fortement développé et aménagé pour doubler d’ici 2026 et atteindre 2 000 km, dont un Réseaux Express Vélo (REV) structurant sur 450 km.
Les anneaux de fixation vélos dans les rues quadruplés (+ 45 000), des incitations à réserver des stationnement vélos dans les immeubles d'habitat et lieux de travail mises en place.
La pratique du vélo sera encouragée par des prêts de matériel et des primes.



A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 03 Juil 2020, 21:26:49

En tout cas, je note une augmentation, mais surtout une désinhibition totale des utilisateurs de vélos depuis moins de 8 jours... :o

En particulier dans le centre ville, pour lequel je n'ai pas de comptage, mais quand même un net ressenti d'une augmentation du nombre de pratiquants, et pas seulement parce qu'on arrive à une période de vacances.
Effet électorocollatéral ? ???

S'ajoutent des paramètres nouveaux, avec des vélos de plus en plus disparates en terme d'age (ça, c'est sympa ! :smitten: ) et d'état (un peu moins cool pour les quelques vélos bien fatigués), et de plus en plus avec des pratiquants qui ne sont pas à l'aise ou sont tout simplement tous neufs dans ce mode, pas bagnolards, pas/plus piétons, provisoirement en dehors des TC, toussa. Mais qui transposent leurs habitudes sur deux roues. Et là, c'est moins sympa si cela s'installe dans la durée.
Genre sur l'avenue Berthelot, 16:50, deux vélos de front sur la voie de droite, mais pas sur la piste cyclable super agréable le long du soutènement des voies SNCF...
Genre affranchissement des feux rouges. Quels feux rouges ? Et on te la fait à l'envers quand tu manques de les rater de peu et que le pauv'lapin il est tout fâché...
Genre contresens sur la voie 'réservée' aux véhicules terrestres à moteur pendant que juste à coté, la voie de l'urbanisme tactique est largement sous utilisée... et disponible
Genre traversées de trottoir à trottoir en diagonale par des cyclistes sur ressorts en mélange avec les gros scooters vrombissants au dessus des vitesses limites, qui slaloment entre les véhicules à l'arrêt aux feux
Genre aussi trottinettes, ou vélos en libre service, hors contrôle réel du bipède capable d'actionner une chaine décisionnaire & cognitive complexe pour déverrouiller le code et l'antivol... mais "incapable" de s'autoréguler sur quelques fondamentaux...

Il va falloir rapidement prendre quelques repères et les annoncer en clair à l'ensemble de la population, au lieu de laisser s'installer une ambiance pas forcément folklo, mais anxiogène, liée aux approximations et interprétations individuelles.
Et ne me dites pas que je parle de rétablir la peine de mort et les sévices compris.

[mode complostique]A moins que ce relâchement ne soit une stratégie (non interventionnisme ?) pour troller la nouvelle équipe municipale / métropolitaine à peine élue [/mode complostique]

Depuis huit jours, j'ai l'impression d'être entré dans le décor des films Lumière du début du siècle dernier, avec partout, dans toutes les directions, des piétons, des vélos, des trottinettes, des voitures, des camions, (et des bus parfois) bien mélangés dans tous les sens / en vrac pas pépouze dans le même espace limité et contraint mais pas apprivoisé.

Au milieu de tout le quasi bastringue de la Presqu'ile, que ce soit à pied, à vélo ou en voiture (que je pense désormais à bannir définitivement du centre ville pour mon compte, trop cher et dangereux), le ressenti est désormais moins 'secure' qu'il y a seulement 3 semaines ; c'est fou, non ?
??? :o
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
yanns040586
Passager
Messages : 1429
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar yanns040586 » 04 Juil 2020, 10:24:46

Je pense que parmi les nouveaux cyclistes, il y a plus d'anciens utilisateurs de transports en commun que d'automobilistes. Parce que oui, niveau respect des feux piétons, c'est parfois compliqué... alors que je suis cycliste quand je vais chez mes parents (Vaucluse, ville de 20 000 habitants, etc...), je ne risque pas de l'être à Lyon. Je suis actuellement piéton car ayant le privilège d'habiter à 15 minutes à pieds de mon lieu de travail, et je dois dire que je me fais maintenant plus souvent couper la priorité aux passages piétons par des vélos que par des autos, avec des regards parfois ahuris, genre "quoi, je dois aussi respecter le code de la route à vélo ?"

Je crois que parmi les tâches de la nouvelle équipe municipale/métropolitaine, il faudra mettre en place une "éducation au vélo", parce que ce qui paraît évident à certains, ce que d'autres ont imprimé après des années de pratique convaincue et militante, les petits nouveaux ne l'ont pas forcément tous intégré ou ne maîtrisent même pas leurs engins, avec ou sans moteur électrique dedans !
fraberth
Passager
Messages : 286
Inscription : 07 Déc 2017, 08:04:06

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar fraberth » 04 Juil 2020, 11:23:12

Je suis assez d’accord avec vous deux
Tout d’abord j’ai l’impression de voir à vélo des gens qui n’ont rien à faire du code de la route, des priorités ou du respect des autres utilisateurs
Le type gars 30-40 ans avec un beau vélo qui roule à fond et vous gueule dessus si vous avez le malheur de vouloir passer lentement
Pour moi c’est pareil qu’un automobiliste agressif, il a juste changé de monture

Ensuite j’ai l’impression que les politiques font du vélo pareil que la voiture dans les années 60-70: c’est la solution à tout et ça évite les coûteux investissements dans les transports en commun
J’aime bien cette idée de prendre un Max d’impôts pour ensuite dépenser le moins possible en biens publics, on se demande ou fini l’argent

Après je préfère des autoroutes à vélos que de voitures, mais ça reste dérangeant
citelis12
Passager
Messages : 256
Inscription : 18 Sep 2016, 12:48:10

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar citelis12 » 04 Juil 2020, 14:32:44

Effectivement j'ai remarqué que les automobilistes respecte mieux le code de la route que les vélos. Par exemple hier j'étais à Villeurbanne, une voiture m'a laissé traversé (j'ai fait signe de remerciement) par contre le vélo il est passé à ras de moi et il m'a répondu ''il faut regarder m'sieur'', pourtant il devait s'arrêter.

Ça serait pas mal d'éduquer les usagers du vélo qu'il faut aussi respecter le code de la route. :knuppel2:
La ligne :BUS: :11: ma préférée
Avatar de l’utilisateur
fantransport
Passager
Messages : 21
Inscription : 13 Fév 2014, 21:34:14

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar fantransport » 04 Juil 2020, 20:28:53

Je vous partage un site du Grand Lyon/Onlymoov avec les compteurs vélos de la Métropole:
http://www.eco-public.com/ParcPublic/?id=3902#
TER Grenoble - Lyon Part Dieu
Rémi
Passager
Messages : 5592
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar Rémi » Hier, 15:10:54

Salut

Impressions parisiennes, pour donner un autre angle de vue de la question des "pistes temporaires".

J'aimerais bien qu'on développe les voies pour autobus à la vitesse des "pistes cyclables temporaires"... réalisées généralement sans la moindre concertation avec les riverains, les entreprises et commerçants locaux... et sans réelle analyse des conséquences sur les autres usages de la voirie, les autres modes de déplacement.

Exemple en petite banlieue parisienne : une "coronapiste" a été aménagée entre La Défense et St Germain en Laye pour offrir une alternative au RER A (c'est sûr, une heure de vélo contre 23 min de RER, c'est une alternative...). Donc les avenues à 2 voies par sens sont passées à 1 voie par sens. Les voies pour les bus qui existaient ont été supprimées. Conséquence immédiate : des bouchons là où le trafic était fluide ou modérément encombré. Donc de l'irrégularité dans les transports en commun, dégradant la qualité de service. Le plus cocasse, c'est que les communes des Yvelines ont été les premières à aménager l'itinéraire, suivies par celles des Hauts de Seine... sauf que les premiers coups de peinture ont été donnés à Nanterre et Rueil au moment où Chatou, Le Vésinet et Le Pecq supprimaient l'aménagement en raison de la pagaille provoquée sur un axe jusque là sans histoire.

Aménagement d'autant plus discutable qu'on a une douzaine de feux tricolores, qu'on est au milieu des voitures, alors qu'à une minute et demi de vélo au sud de cette artère, on a une petite rue calme, paisible, sans feux tricolores, avec un trafic automobile insignifiant, que j'emprunte à chaque fois que je me ballade en vélo... et qui s'avère plus rapide puisqu'on n'a pas à s'arrêter à chaque feu.

Autre exemple que j'ai testé : l'avenue de Neuilly. Faire une piste cyclable sur une artère à 150 000 véhicules / jour, c'est très bon pour les pneumologues qui vont accueillir les - rares - cyclistes à passer sur cette avenue alors qu'on a de part et d'autres des itinéraires plus calmes (moins de feux, moins de voitures...).

Ajoutez à tout cela qu'on a dans au moins la moitié voire les deux tiers des cas éliminé les couloirs de bus, relégués avec la circulation générale.

J'en remets une couche : on nous casse les pieds pour définir le modèle de candélabre d'éclairage, le potelet d'arrêt de bus, l'abribus esthétique qui ne vous abrite pas... mais pour les autoroutes à vélo, on met de la peinture en stock, des quilles jaune fluo et des blocs de béton façon séparateur d'autoroute. C'est vraiment ça qu'on veut ?

A Paris, on ne parle plus d'amélioration des bus, le tramway des gares c'est has-been, le métro est dans un sale état... On revient aux années 60-70 (avant le choc pétrolier...) dans les principes, avec des applications différentes.

Pour moi, tout ceci a un effet immédiat : une dégradation des transports en commun, qui ont plus que jamais un impérieux besoin d'efficacité pour limiter les coûts d'exploitation. On se retrouve avec les mêmes logiques que celles qui ont prévalu pendant les décennies du tout-bagnole, avec une nouvelle forme d'individualisme bon teint, qui a bonne conscience parce que le vélo ne pollue pas. Mais si on flingue l'efficacité des TC, l'évasion du trafic ira vers la voiture... Le niveau de congestion est d'ailleurs le premier truc revenu à la normale (avec la pollution évidemment) après le confinement. Pour les TC... on est loin du plein trafic ! Donc il y a eu évaporation... mais très marginalement vers le vélo.

On en oublie l'essentiel : si on veut repenser l'équilibre des modes de transport, l'ordre logique, c'est Piéton / TC / Vélo / Voiture. C'est parce qu'on développera des TC efficaces qu'on pourra intégrer des aménagements cyclables et qu'on aura une double possibilité d'alternative à la voiture. Dit autrement, ce n'est pas avec une piste cyclable bâclée et des autobus noyés dans la circulation encore plus qu'avant qu'on évitera l'inflation du trafic automobile. Il faut en gros du RER, des TCSP adaptés et des services de proximité bien organisés. On crée des pistes cyclables autour d'un tram. On ne créera jamais de tram autour d'un projet de piste cyclable !

J'ajoute aussi que certains arrêts de bus ne sont plus accessibles aux PMR et UFR puisque les bus ne peuvent plus accéder au trottoir. Dans certains cas, on a posé des blocs de plastique ou du bitume pour faire une avancée de trottoir, mais les vélos passent dessus et c'est d'une dangerosité évidente car l'usager qui descend du bus ne voit rien... et le vélo oublie le code de la route : il est interdit de dépasser par la droite un véhicule de transport en commun pendant son arrêt !

Pour finir, sur le comportement excessif de certains - nombreux - cyclistes, voici une comparaison observée à plusieurs reprises à Paris : imaginez le petit jeune de 18 ans, qui vient d'avoir son permis auto. Il conduit la voiture avec papa-maman-la-bonne-et-moi, sur l'autoroute, et paf, il doit passer en 3ème position pour doubler 2 camions qui se doublent (sur le col du Grand Boeuf sur l'A7, là où les camions n'ont pas le droit de doubler, mais tant qu'on n'aura pas mis un radar vidéo tous les 200 m, ça n'y fera rien). Il est un poil fébrile, en plus il est limité à 110, donc bon, il a remis la 4ème parce que la voiture de papa-maman, c'est pas un foudre de guerre... et derrière, y a un zozo avec une grande routière qui arrive derrière à 160 en lui collant au pare-choc et en pleins phares.

Eh ben c'est la même chose que le cycliste qui fonce à 30 km/h dans une piste cyclable, en passant au feu rouge et en frôlant le gamin de 7 ans qui suit ses parents en essayant de faire du mieux qu'il peut...

Conclusion : il y a pour partie des analogies de comportement qui sont liées au caractère individuel du mode de déplacement, déviant vers de l'individualisme. C'est pour cela qu'il faut plutôt d'abord développer les transports en commun... mais ceux-ci subissent un reflux net par cette poussée individualiste qui s'exprime dans les excès - de moins en moins minoritaires - sur le vélo et les aménagements cyclables.

Rémi
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4635
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar amaury » Aujourd’hui, 09:43:15

Les points que je retiens :
  • Certaines coronapistes sont prises sur des voies bus
  • Elles ont été faites sans concertation
  • Ces aménagements ne présentent pas une qualité de mobilier à la hauteur de ce qu'on fait habituellement
  • Certains cyclistes se comportent mal
  • Ces attentions portées au vélo seraient la traduction d'un nouvel individualisme et ce serait lié au fait qu'il s'agit d'un mode de déplacement individuel, d'où l'intérêt de privilégier les TC et de retenir une hiérarchie qui serait "logique" : Piéton / TC / Vélo / Voiture
Certaines coronapistes sont prises sur des voies bus / Elles ont été faites sans concertation / Ces aménagements ne présentent pas une qualité de mobilier à la hauteur de ce qu'on fait habituellement
Ces trois points sont liés au contexte. On ne peut pas faire comme si on était dans une situation normale.

Le principe de "l'urbanisme tactique" (concept que je ne connaissais pas plus que ça avant cette pandémie) "est une intervention à petite échelle, de courte durée et à petit budget dans l’espace public" (source = exemple d'article antérieur à la pandémie). Le concept donne une grande part à la concertation puisqu'il s'agit de partir du besoin des citoyens et de tester de petites choses de façon provisoire avant de pouvoir les pérenniser. Le problème par rapport au concept initial, c'est que pendant "l'état d'urgence sanitaire", on ne met pas en branle une concertation. On agit. :)

Prévoyant la désaffection probable (vérifiée depuis mais uniquement temporaire, on l'espère) pour les TC et puisqu'il n'était pas question que tout le monde monte dans une voiture, même en covoiturage (VP disqualifiée rien que pour la congestion, si on exclut toute autre considération), il fallait une nouvelle offre de mobilité. Or, dans la plupart des collectivités, on a des projets d’aménagements cyclables qui n'attendent qu'un feu vert. Ou alors parfois, il s'agit d'axes identifiés comme problématiques pour la circulation à vélo et sur lesquels on a prévu à terme de travailler. Dans le premier cas, pas de problème. On réalise l'aménagement qu'on a prévu à terme mais de façon provisoire. Dans le deuxième cas, c'est plus compliqué. Soit parce qu'il faut aller vite, soit parce que les élus ont senti la vague verte du 1er tour et ne veulent pas se sentir largués, il faut agir sans recul. C'est là, dans ce 2e cas, que le meilleur peut côtoyer le pire.

A ce stade, je me permets de souligner à la fois le contexte qui empêchait la concertation et le fait que toutes les coronapistes ne sont pas des gadgets électoraux à rattacher au greenwashing. La plupart de celles réalisées à Lyon, par exemple, ne font qu'anticiper les changements à venir.

Habituellement, notamment à Paris, tout aménagement passe sous les fourches claudines des ABF. Si on veut faire une piste cyclable dans Paris, à certains endroits, on n'a pas d'autre choix que la faire sur des pavés. ça, c'est habituellement, hors pandémie. Dans la période de pandémie, pour un aménagement provisoire, on ne lance pas des concours architecturaux. ;)

Certains cyclistes se comportent mal
On en vient aux comportements de certains cyclistes. Comme chez les automobilistes, les motards, les piétons ou les usagers des TC, il y a des c.ns ! Est-ce qu'on supprime les TC parce qu'il y a du vandalisme ? Est-ce qu'on interdit la voiture parce que certains téléphonent au volant, roulent à des vitesses excessives ou ne mettent pas leur clignotant ? Non. On fait de la prévention et de la répression. Le premier point, en tout cas, c'est la prévention. Plus le temps avance, plus je suis prudent à vélo. Passer le permis de conduire m'a d'ailleurs appris plein de choses au-delà du Code de la route comme les angles morts des véhicules motorisés ou la crainte qu'on inspire aux usagers vulnérables. Si je me déplace en voiture et que je ne montre pas au piéton qui veut traverser sur le passage que je respecte sa priorité (l'inverse me coûterait d'ailleurs 6 points... mais ça n'est vrai que sur le papier...) en ralentissant ouvertement et en m'arrêtant en amont du passage, il ne saura pas forcément que je vais m'arrêter. Beaucoup, dans ce cas, n'oseront pas traverser. Je pourrai alors me convaincre que si je refuse la priorité aux piétons, c'est parce qu'ils ne la prennent pas. A vélo, c'est pareil. Je me force à ralentir pour que le piéton comprenne que je respecte sa priorité et s'il hésite encore, je lui fais un signe de la main.

Le problème, c'est que les déplacements en ville à vélo sont, pour beaucoup, une nouveauté. Quasiment personne n'y a été formé comme il faut. A part des associations militantes par-ci par-là, qui enseigne les règles spécifiques aux déplacements à vélo ? Qui transmet les règles du Code de la route à ceux qui n'ont pas le permis ? Qui enseigne comment se placer sur la chaussée sans serrer complètement à droite (pour pouvoir éviter les trous ou autre danger) et surtout quand il y a une file de véhicules stationnées (cf. Code de la route) ? Comment emprunter un rond-point ? Comment se positionner à un carrefour lorsqu'on veut tourner à gauche ou aller tout droit ? etc. Dans les pays où la pratique du vélo en ville est développée, ça s'apprend dès l'enfance avec les parents et à l'école. Dans les pays où la pratique du vélo en ville n'est pas développée, ça ne s'enseigne pas. C'est logique : pas d'intérêt d'être formé à quelque chose qu'on ne fait pas ! C'est le serpent qui se mord la queue ! Conclusion : il faut des formations pour tous... mais elles ne seront dispensées que parce qu'il y a beaucoup de monde à vélo et qu'on finit par comprendre qu'elles sont nécessaires. En fait, on ne peut pas attendre les formations avant d'avoir les cyclistes et il faut donc tout faire pour que la période de transition soit la plus courte possible. Notons quand même que même si ça nous énerve tous, collectivement, la baisse du risque est flagrante (source = https://www.santepubliquefrance.fr/docs ... developpem (*)).

Ces attentions portées au vélo seraient la traduction d'un nouvel individualisme et ce serait lié au fait qu'il s'agit d'un mode de déplacement individuel, d'où l'intérêt de privilégier les TC et de retenir une hiérarchie qui serait "logique" : Piéton / TC / Vélo / Voiture
Il y aurait une opposition entre collectif et individuel. Pour le coup, je ne suis pas convaincu. LE spécialiste du vélo en France parmi les chercheurs (Frédéric Héran) le dit systématiquement : le comportement à éviter, c'est l'autoslisme. Le vélo et les TC sont les deux offres complémentaires qui peuvent éviter les dégâts du tout-bagnole. Puisque la majeure partie des déplacements se font sur de courtes distances, le vélo a un créneau de pertinence important. Mais pour tout le reste, dès que la distance devient trop longue, les TC peuvent prendre la relève. Si on veut faire du report modal depuis la VP et notamment en dehors des villes, on sait qu'on ne pourra pas faire du tout-TC (qui nécessite une occupation des sols à 10.000 lieues de la nôtre) mais qu'on doit articuler vélo et TC. Exemple : rabattement vélo vers une gare ou une station de métro. Bref, vélo et TC sont complémentaires. Des militants vélos qui opposent vélo et TC, j'en connais (via médias interposés, pas personnellement). Mais ce ne sont pas des spécialistes de la mobilité et encore moins des chercheurs. Juste des cyclistes. Et quand on voit les discours de nos élus, s'il y en a parmi les élus, ce n'est visiblement pas parmi les élus de premier plan non plus !

Une lecture qui se ferait uniquement sous le prisme collectif versus individuel me semble passer à côté d'une partie du sujet : quels sont les avantages et inconvénients de chacun des modes ? Sans les brosser ici, vu la distance médiane des déplacements, entre le rayon d'action limité de la marche et le coût des TC, il y a un boulevard pour le vélo ! :) Ce dernier est pour moi le meilleur allié des TC parce que là où ils sont saturés, c'est généralement dans l'hypercentre. Si le cabotage est réduit, la place disponible pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer à vélo (ou ne le souhaitent pas) est forcément augmentée. je rejoins, là encore, Frédéric Héran en considérant que c'est une des raisons qui rendent la gratuité TC pour tous inadaptée aux enjeux de notre époque.

Si je résume : prenons de la place à la voiture (pas aux TC) pour que le maximum de personnes qui peuvent et veulent passent à vélo afin que des places soient disponibles pour permettre le report modal des automobilistes. Si des crédits pour le vélo sont à prendre quelque part, c'est sur le budget VP, pas TC (heureusement, vue la faiblesse des sommes concernées, de toute façon...). Quant à la cohabitation entre TC et cyclistes, pour voir ce qu’on peut faire d'intelligent, il y a largement l'embarras du choix entre certains secteurs en Suisse, aux Pays-Bas, au Danemark, en Allemagne ou encore en Autriche. :pouce:

(*) Le risque de blessure pour un piéton augmente avec la vitesse et la masse du véhicule. Le risque pour un cycliste diminue avec le nombre de vélos en circulation :
[...] les taux d’incidence de blessures pour les vélos avaient baissé de manière significative entre 1996- 1997 et 2005-2006 (toutes blessures confondues : 201 pour 1 million d’heures en 1996-1997, vs. 87 pour 1 million d’heures en 2005-2006). Les auteurs expliquent cette diminution du risque par une constance dans le nombre de blessés, alors que le niveau d’exposition des usagers est plus important. Cette diminution du risque apparaît plus importante pour les cyclistes que pour les occupants d’une voiture. Ce constat semble être en faveur d’une théorie dénommée « Safety in numbers », selon laquelle plus le nombre de cyclistes est important, meilleure est leur identification par les autres usagers de la route (notamment les véhicules motorisés), et donc plus faible est leur probabilité d’être victime d’un accident."
[...]
"Cette théorie a ensuite été éprouvée dans plusieurs travaux."
Source = Vélo et risques d’accident : revue de la littérature scientifique en France et à l’étranger de 1990 à 2016
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
alecjcclyon
Passager
Messages : 922
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar alecjcclyon » Aujourd’hui, 09:54:34

Vu que les verts sont au pouvoir peut être bien que les pistes cyclables provisoires deviendront définitives...
Si jamais c'est le cas, j'attends de voir ce que ça donnera à la rentrée avec le retour des automobilistes notamment sur les grands axes.
Bon écoutez, c'est simple ma passion c'est les transports.
Rémi
Passager
Messages : 5592
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar Rémi » Aujourd’hui, 10:58:51

Salut

Amaury, je suis d'accord avec l'essentiel de ce que tu dis, mais malheureusement, la réalité est parfois toute autre. Il faut avoir une vision au-delà du contexte récent. On a globalement depuis presque 10 ans une tendance au reflux bien moins favorable aux transports en commun, qui se matérialise, dans le cas parisien, à faire des voies de bus, souvent obtenues à l'arrachée, une variable d'ajustement.
Comme il ne peut y avoir de voies de bus dans toutes les rues (pas la place ou pas besoin), les propos de certains cyclistes que je qualifierais d'extrémiste, considérant qu'il faut par principe réduire l'espace pour la voiture, ont tendance à oublier que dans bien des cas, l'espace accordé à la voiture est aussi utilisé par les autobus. Ce qui m'inquiète, c'est une forme d'intolérance à certaines formes de mixité et il faudrait saucissonner l'espace public. A quand la piste gyropode distincte de la bande cyclable ?
Ensuite, il faut être assez rationnel. L'accompagnement du changement est un élément central et il faut maximiser le nombre de bénéficiaires. Dans la situation actuelle, les aménagements cyclables réalisés comme ils le sont en IDF et dans certaines autres villes de France, sont dans une unique approche Vélo. Il faut faire des voies vélo... quel que soit le prix pour les autres usages de l'espace public.

En revanche, je ne suis pas d'accord avec toi sur le fait que le confinement sanitaire autorisait à faire n'importe quoi sans prévenir. D'ailleurs, globalement, s'il y a eu un effet "chasse d'eau" sur les transports en commun, ce n'est que minoritairement au profit du vélo. De ce que je constate au cours de mes pérégrinations, l'usage du vélo me semble progresser de façon relativement modeste car très contrastée. Et même en semaine à l'heure de pointe, les pistes temporaires que j'ai observées sont peu garnies.

En gros, on est encore dans le doute sur l'évolution de l'usage du vélo... mais on a la certitude aujourd'hui d'avoir une dégradation de la performance des transports en commun.

La comparaison avec des pays voisins est assez difficile. Personne n'osera imaginer sacrifier une voie de tramway pour mettre une piste cyclable... même si les tramways ne sont pas systématiquement en site propre. Je suis toujours étonné de voir qu'en Allemagne, on a une part de marché du vélo en ville qui oscille entre 13 et 15%, ce qui est 2 à 3 fois plus élevé que dans bien des villes de France (Grenoble, Nantes, Bordeaux, Strasbourg faisant bande à part)... sans pour autant partir dans ces formes excessives.

J'en reste quand même au fait que c'est globalement le développement de TC performants qui peut être le marqueur fort du report modal, car il combine fréquemment amélioration des TC et développement d'itinéraires cyclables. Je ne connais aucun cas dans lequel l'amélioration des TC a été la résultante d'aménagements cyclables. C'est à mon sens la conséquence du "double effet collectif" des transports publics. Il y a la dimension "transport de masse" (même un autobus : "c'est moi ou 40 voitures" comme disait le slogan de la RATP en 1975) et parce qu'on propose de meilleurs TC, on peut aussi, dans l'évolution de l'espace public, gérer les cheminements piétons et l'amélioration des conditions de circulation des vélos.

Plus on aura de TC performants pour les moyens / longs trajets, plus on pourra faciliter la circulation des vélos. Reste un truc : la météo. La sensibilité du trafic des TC aux conditions météo est intéressante. Les cyclistes sont bien contents de trouver le bus ou le tram quand il pleut des cordes ou qu'il fait -5... (et ils râlent, comme tout le monde, qu'ils sont tassés et que ça n'avance pas assez vite...).

Anecdote vécue hier : j'étais en vélo au feu et j'avais un autobus derrière moi. Au vert, j'ai démarré et je me suis déporté sur la droite sur le carrefour en lui faisant signe de passer franco. Un coup de sonnette, un merci dans le rétro... et arrivé à l'arrêt, il me fait signe et me dit "si tout le monde faisait comme vous, ce serait tellement plus simple..."

Rémi

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : nanar et 64 invités

cron