Vélo, vélo, vélo

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
Patafix
Passager
Messages : 3870
Inscription : 08 Oct 2006, 19:34:33
Localisation : Europe

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar Patafix » 20 Sep 2018, 18:43:26

Salut,

Lu dans la presse:

20 Minutes a écrit :Bordeaux: L’arrêté de fermeture du pont de pierre aux voitures attaqué en justice

Image

JUSTICE L’association Esprit Bastide, qui rassemble commerçants et riverains, a déposé début septembre une requête en annulation de l’arrêté municipal du 5 juillet 2018 actant la fermeture définitive du pont de Pierre aux voitures…

« Ce qui me choque le plus dans cet arrêté c’est son absence de motivations, lance maître Sophie Clavel, qui a déposé la requête en annulation de l’arrêté municipal de juillet 2018, actant la fermeture définitive du pont de pierre aux voitures, pour le compte de l’association Esprit Bastide et de quelques particuliers. Il n’y a aucune raison pour expliquer la fermeture du pont et ce n’est pas une petite mesure, on parle du seul pont qui relie la rive droite au centre-ville ». Début septembre, cette requête en annulation a été déposée auprès du tribunal administratif de Bordeaux et une audience devrait être programmée d’ici un an.

Si les commerçants pointent un manque de concertation, celle-ci n’est pas obligatoire légalement avant une telle décision. Mais il doit y avoir des études d’impact et celles qui ont été menées par la Métropole, juge et partie dans cette affaire, « ne sont pas neutres », pointe maître Sophie Clavel. Et pendant les expérimentations de fermeture, reconduites à plusieurs reprises, il y a eu « des retours très négatifs », souligne le conseil d’Esprit Bastide.
« C’est trop galère de circuler »

L’association s’est mobilisée depuis le début de l’expérimentation de fermeture du pont de pierre, il y a un an, pour faire entendre son opposition à cette décision. « Certains clients venus récupérer leurs paires de lunettes m’ont expliqué qu’ils ne reviendraient plus car c’est trop galère de circuler depuis la fermeture », se désole Saliha Henia, gérante d’Optique Bastide.

« Mon chiffre d’affaires a baissé d’environ 20 % depuis la fermeture du pont, renchérit son mari Karim Henia, gérant de l’Institut Bordelais de la vision. Je travaille avec environ une trentaine d’ophtalmologistes qui se déplacent avec leurs patients pour une correction de la vision par laser chez nous. Ils ont du mal à circuler et sont de plus en plus réticents à venir jusqu'à la Bastide ».

« Il devait y avoir une exonération des taxes de voiries pour les commerçants de la Bastide qui n’a pas été mise en place, ajoute Patrick Youf, président de l’association et patron du bureau de tabac l’Ovalie, sur l’avenue Thiers. On paye le prix fort alors même qu’on a moins de fréquentation ».
Une circulation des voitures à certains horaires ?

« Ce n’est pas une procédure pro voiture ou un lynchage publique d’Alain Juppé, mais il n’y a rien de prévu en contrepartie de cette fermeture », fait valoir maître Sophie Clavel. La construction du pont Simone Veil a été repoussée et le pont Chaban-Delmas est régulièrement fermé pour le passage de bateaux, ce qui complique la circulation d’une rive à l’autre. La métropole estime de son côté que la mesure a permis de convaincre des automobilistes d’abandonner leurs voitures au profit du vélo, et contribue à améliorer la qualité de l’air.

Alors que la rive droite de Bordeaux s’est beaucoup développée ces dernières années, notamment sous l’impulsion des pouvoirs publics, ces commerçants ont du mal à comprendre pourquoi on leur met maintenant des bâtons dans les roues. Ils ont le sentiment d’être « laissés pour compte ». Ils ne demandent pas la réouverture totale de l’ouvrage aux voitures mais souhaiteraient qu’elles puissent circuler à des créneaux horaires définis.


Source: https://www.20minutes.fr/bordeaux/23401 ... ue-justice
Ma Toyota mon Karosa est fantastique !
nanar
Passager
Messages : 8794
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar nanar » 22 Sep 2018, 16:39:12

Une solution à la baisse de fréquentation des petites lignes de train

Dans Le Monde du 14/09/18 Olivier Razemon a écrit :
Des arceaux à vélo, disposés à proximité des gares, pourraient-ils sauver le train ?

Après l'adoption de la réforme ferroviaire, et alors que plus de 9 000  kilomètres de " petites lignes " de chemin de fer paraissent encore en sursis, cela pourrait certes ne pas suffire. Mais les enjeux de cette mobilité combinée, vélo puis train, sont examinés sérieusement par Elisabeth Borne, la ministre des transports, comme elle l'expliquait dans Le Monde daté du 26  avril.

Pour des trajets de moyenne distance, moins d'une centaine de kilomètres, la majorité des voyageurs préfèrent utiliser leur voiture d'un bout à l'autre, même lorsque l'origine et la destination sont reliées par le chemin de fer. En effet, le stationnement près des gares n'est pas toujours gratuit. Par ailleurs, la route est parfois encombrée, et l'automobiliste peut être contraint de s'arrêter loin des voies, tout au bout du parking, avant de marcher une dizaine de minutes ou de courir pour attraper le train…

" A l'inverse, la durée du trajet à vélo vers la gare est prévisible, et on peut le laisser à proximité du bâtiment ", plaide Olivier -Schneider, président de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), qui rassemble trois cents associations locales. Cette pratique est déjà développée, et pas seulement autour des grandes villes. A Blois, Niort ou Valence, il suffit de se tenir sur le quai avant le départ d'un TER pour observer de nombreux cyclistes, leur monture tenue par le guidon, qui s'apprêtent à monter dans le train. D'autres préfèrent laisser leur vélo à la gare. Mais ce n'est pas toujours possible. Ou alors à leurs risques et périls. Les usagers craignent le vol, le vandalisme, voire les actes gratuits comme dégonfler les pneus.

" La demande est forte "
Dès lors, la FUB demande à l'Etat, ou à la SNCF, de financer 200 000 places de stationnement pour les vélos près des gares. " Mais les uns et les autres se renvoient la balle ", déplore M. Schneider, qui espère tout de même qu'une partie des fonds du Plan vélo, présenté vendredi 14  septembre, auront cette finalité. Pour la SNCF, l'opération aurait l'avantage de décourager l'embarquement des vélos dans les trains, où ils occupent beaucoup d'espace, au détriment des voyageurs.

Les parkings sécurisés existent déjà, en Ile-de-France comme dans les villes de la région Auvergne-Rhône-Alpes, ou à Strasbourg. A côté de la gare centrale, dans la capitale alsacienne, deux parkings souterrains et surveillés proposent 1 500  places au total. Pour en bénéficier, il faut débourser 40  euros par an, 34  euros pour un abonné des transports. Certains usagers possèdent même deux vélos, un dans la gare d'origine et l'autre à destination. " La demande est forte. A chaque fois que nous plaçons de nouveaux arceaux, ils se remplissent rapidement ", explique Jean-Baptiste Gernet, adjoint (Génération. s) au maire.

Ces équipements nécessitent davantage de technicité qu'on ne l'imagine au premier abord. Le matériau, la forme, la localisation, l'espace disponible, l'entretien du lieu ne sont pas à négliger. Il en coûte entre 1 500 et 2 000  euros la place. Ce n'est pas rien. Mais tout de même beaucoup moins cher qu'une nouvelle route.


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 26 Sep 2018, 01:58:10

:D

https://www.tdg.ch/video/?video_id=358005

Un concours doté d'un vélo électrique... concours qui va plaire à Nanar ! :banane:
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
nanar
Passager
Messages : 8794
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar nanar » 29 Sep 2018, 12:04:06

CONVERGENCE VELO - Dimanche 7 Octobre 2018 après midi

https://www.lyon.fr/evenement/animation ... gence-velo
Le dimanche 7 octobre à partir de 14h, enfourchez votre plus belle monture et rejoignez l'un des 25 départs ce grand rassemblement festif... Il y en a forcément un près de chez vous !


Lyon 1er/4ème
14h30 : Métro Croix-Rousse

Lyon 3
14h30 : Parc Bazin (côté tramway)

Lyon 5
14h : Mairie du 5ème (14 rue Edmond Locard)
14h30 : Palais de justice (quai Romain Rolland)

Lyon 6
14h30 : place Edgard Quinet

Lyon 7
14h30 : Hôtel de ville

Lyon 8
14h30 : Hôtel de ville

Lyon 9
14h : Ile Barbe
14h30 : place Valmy

Plus de 25 cortèges se rejoindront place Maréchal Lyautey à 15h30, point de convergence de tous les cyclistes des communes et arrondissements participants à l’évènement.
Puis le convoi au complet, et en musique, s'élancera de la place Lyautey vers le parc Blandan où vous attendent un goûter géant, boissons rafraîchissantes et des animations vélo !

Cette année, pédalez aux couleurs de votre convoi et venez tout de jaune / vert / bleu / rouge vêtu. Vêtement, chapeau, accessoire, décoration vélo, affichez fièrement vos couleurs pour former un cortège final encore plus remarqué.

Un événement "vélofestif" gratuit et sans inscription, pour petits et grands.

Les enfants sont les bienvenus sous la responsabilité de leurs parents
BLEU pour Rillieux-la-Pape, Caluire-et-Cuire, Écully, Lyon 5e et 9e

JAUNE pour Lyon 1er, 2e, 3e, 4e et 6e, Villeurbanne

VERT pour Oullins, Pierre-Bénite, Saint-Genis-Laval, Vénissieux, Lyon 7e et 8e

ROUGE pour Bron, Chassieu, Meyzieu, Saint-Priest et Vaulx-en-Velin
Cet événement est organisé par Pignon sur Rue et les associations cyclistes de Lyon, en partenariat avec treize communes de la métropole, ainsi que les neufs arrondissements de Lyon.
Avec le soutien de la Métropole de Lyon, l’objectif de cette rencontre annuelle est de promouvoir le développement des déplacements à vélo, quotidiens ou occasionnels.



A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4434
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar amaury » 18 Oct 2018, 15:28:30

BFM et d'autres médias mal informés relaient depuis au moins ce matin l'idée que les vélos seraient soumis à une carte grise et une plaque d'immatriculation. C'est faux. La ministre confirme sur son compte Twitter les éléments que j'avais repérés dans la version de cet été du projet de loi LOM :
  • ça ne concerne que les vélos neufs
  • ce n'est pas une carte grise et pas à porter sur soi
  • ce n'est pas une plaque d'immatriculation permettant, par exemple, de "flasher" les vélos mais un moyen d'identifier le propriétaire pour éviter les vols et restituer les vélos volés qu'on a pu retrouver
https://twitter.com/Elisabeth_Borne/status/1052898394090459136

Je n'ose pas imaginer les dégâts que va provoquer cette "information" erronée...
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 18 Oct 2018, 15:57:52

Euh, je n'ose imaginer qu'on met en place toute une infrastructure terriblement efficace uniquement pour le vol dudit vélo. :o
Je n'y crois pas une seule seconde... Objectivement, on a d'un coté une politique qui ratisse tout ce qu'il est possible de ratisser dans tous les domaines, (pour rembourser une 'fameuse' dette), et de l'autre, on met des outils en place qui sont, ho surprise, totalement adaptés pour tout autre chose que ce qui est vendu dans la plaquette publicitaire ?


Et il n'y aurait pas corrélation potentielle, soit pendant l'élaboration du principe, soit quelques temps plus tard, pour basculer comme par hasard sur un autre fonctionnement ? 8) :coolsmiley: ^-^
Evitons l'angélisme. On est en plein sur le sujet de l'acceptabilité, et de la manière de manoeuvrer pour y parvenir ; même s'il est probable que le staff qui réfléchit à la techno 'n'imagine pas du tout une telle utilisation', :angel: l'analyse basique montre tout ce qu'il est possible de faire avec... La méthode est connue : on n'arrive jamais frontalement sur l'ensemble du sujet évoqué, on y va par étapes... mais on y va.

On va avoir terriblement du mal à contrer les faiqueniouzes relatives à la taxation de l'air qu'on respire... >:D
Le QR code sur le vélo est un poil plus moderne que la carte grise... mais la philosophie est la même, tout en permettant le scan par n'importe quelle caméra automatique. Facile de déduire tout ce qui peut être mis en oeuvre dessus...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4434
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar amaury » 18 Oct 2018, 21:48:01

Le marquage des vélos est juste la reprise dans la Loi du principe du Bicycode. Il est même assez simple de remonter l'historique :
1. On a organisé des Assises de la mobilité pendant des mois dans toute la France
2. On a vu une bonne mobilisation sur ce sujet avec l'intervention de pleins de spécialistes, d’associations et de "citoyens éclairés"
3. La FUB a lancé en parallèle une grande enquête nationale avec pleins de répondants
4. L'analyse de l'ensemble des sources a montré qu'un des freins au vélo perso, c'est la peur du vol
5. On a vu que le Bicycode existait depuis un bail et ne coûtait pas grand chose alors que dans le même temps, c'était un bon outil pour rendre les vélos volés qu'on retrouvait alors que plein restent dans des entrepôts des services de Police parce qu'on n'a aucun moyen de retrouver leur propriétaire !
6. On s'est dit que ça ne coûtait pas grand chose de le mettre dans la Loi... surtout en partant du principe qu'on s'appuierait toujours sur des services extérieurs type Bicycode et non pas par des services administratifs

Maintenant, à moi d'une énorme surprise, je vois mal comment une caméra serait capable de lire un QRcode "à la volée" et particulièrement si celui-ci est situé sur le cadre et donc précisément dans la zone de pédalage. De telles caméras surpuissantes ne seraient-elles pas en mesure de faire la reconnaissance faciale à la volée (je rappelle qu'on a tous notre photo quelque part et depuis quelques mois, les papiers d'identité sont biométriques...) ?

Ce n'est pas être naïf que de regarder les choses objectivement... ::)
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 19 Oct 2018, 09:55:55

A partir d'une mesure utile, d'un besoin clairement exprimé et identifié, on rajoute un outil qui pourrait l'être un peu, mais qui surtout comporte d'autres aspects ennuyeux... Et qui ne règle pas le problème.

Depuis quand la pose de plaque d'immatriculation devant et derrière les voitures, ainsi que le poinçon du numéro de moteur sur le bloc, les alarmes, les coupe-circuit, et toutes les dispositions géniales successives, ont enfin éradiqué le vol de voiture ? :angel:
J'ai dû rater un épisode.
Depuis quand un marquage sur le vélo dissuade de le faucher ? ???
A part l'antivol de moto en 3 exemplaires (qu'il faut donc se trimbaler), et encore, pas tout le temps et pas partout, le simple fait de garer un vélo en bon état dehors fait qu'il est en sursis !
Et le gros brêlon qui se fait gauler en train de faucher un vélo, ou une roue, s'en tire avec un simple rappel à la loi...

Par contre, l'augmentation du nombre de vélos en circulation a nécessairement fini par attirer l'attention de la multitude de petits bras affairés dans certains ministères ; ces petites et multiples individualités à occuper se sont elles senties obligées de réfléchir à la manière dont elles pourraient prouver que leur poste est quand même utile, voire nécessaire ?
Et, hooo... :smitten: une petite taxe... multipliée par le nombre de vélos... et hop. On peut même s'offrir 4 ministres de plus, en remerciements.

On perd du temps sur l'accessoire, sans traiter les causes... >:(

Un article sur le sujet. Et un nombre de commentaires assez étonnant compte tenu dudit sujet... :o
https://www.leprogres.fr/france-monde/2 ... -les-velos
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4434
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar amaury » 19 Oct 2018, 12:13:44

Le marquage des vélos Bicycode n'est pas spécialement fait pour dissuader du vol. C'est la conclusion d'un constat de base : lorsqu'on retrouve des vélos volés, on ne sait pas comment les rendre à leur propriétaire. Un exemple récent : https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 12511.html.

Je trouve ce débat (pas celui qu'on a sur ce forum, celui qui transparaît sur les médias et réseaux sociaux) complètement hallucinant. On a une proposition simple, pragmatique, qui vient de la société civile, qui a fait ses preuves et rendrait services à pleins de nos concitoyens victimes de vols et on est en train de la torpiller parce qu'on projette nos fantasmes bagnolards ("carte grise", "immatriculation", "radars", "vignette"...) . :tickedoff:
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 19 Oct 2018, 22:34:26

On va dire que la conduite politique et médiatique actuelle pour parler et faire avancer le débat sur plein de sujets, d'ailleurs, et pas que sur le vélo, fait carrément pitié.

Les derniers espaces d'expression 'libre' restants à ce jour à savoir les sites sur internet, sont encombrés d'une très large majorité de bavards qui n'apportent pas grand chose au débat, si ce n'est l'odeur du p'tit blanc au zinc, ou pour l'autre partie sont probablement des trolls programmés pour déstabiliser, dénigrer, ridiculiser les rares contributeurs posant des questions réfléchies ou pointant des contradictions dans un discours officiel ; des "contributeurs" toujours à la manoeuvre quels que soient l'heure et le jour : pas de boulot ? 'cellule riposte' rumeur revenant avec insistance... ?

Sinon, pour rester sur le sujet vélo, j'en ai dégotté un bon. Un authentique. Un défenseur du cyclisme, brave et debout face à l'adversité. Mazette. Et en plus on le paye un pognon de dingue, en tant que député... >:D
https://www.ledauphine.com/france-monde ... -la-chasse

Ce député LREM propose d'interdire le VTT plutôt que la chasse
L'élu de l'Aude Alain Perea est également vice-président de la commission du développement durable de l'Assemblée et co-président du groupe d'études Chasse.

C'est une prise de position qui ne passe pas inaperçue. Ce jeudi, le député LREM de l'Aude, Alain Perea a choisi son camp : celui des chasseurs. Et pour éviter les accidents de chasse, il propose... d'interdire le VTT.

La chasse ne dure que 4 mois par an. Pourquoi ne pas interdire le VTT pendant la Chasse ? #Chasse #RMCLive pic.twitter.com/LBnzyse8GK
— Alain Perea (@PereaAlain) 17 octobre 2018

Le parlementaire réagissait à un accident de chasse survenu le week-end dernier : samedi, à Montriond en Haute-Savoie un vététiste britannique avait été mortellement touché par le tir d'un jeune chasseur de 22 ans, comme le rapportait Le Dauphiné Libéré.

Selon le procureur de la République, le Britannique de 34 ans était parfaitement visible, en lisière de forêt. Il était équipé d'un t-shirt de couleur vive ; son vélo et son casque étaient eux aussi très colorés.
Après le drame, le maire de Montriond avait pris un arrêté momentanément la chasse sur la commune.
La prise de position du député Alain Perea n'a pas été du goût de tout le monde, et sur Twitter, plusieurs internautes lui ont répondu assez vertement.


On ne reviendra pas sur cet 'accident malheureux', c'est fait, le cycliste y est passé :( ; mais quand même. On attend quoi ? En quoi interdire la chasse le dimanche peut poser problème ? Réguler les espèces ne peut se faire que le dimanche ? Les autres jours, ça marche moins bien ? ???

Edit. Le monsieur vient de s'excuser "il a été mal compris, son tweet a été mal interprété..." Bref, encore un exemple de rétropédalage. Ce qui compte tenu du sujet, est de l'humour abyssalement noir avec quelques os. >:D
Tu 'étonnes que Nicolas Hulot a fini par se lasser de discutailler avec 'ça'.
Développement durable ?? ?? ?? ??
Groupe d'études chasse ?? ?? ?? ??
Assemblée Nationale ?? ?? ?? ?

Le rayon chasse et le rayon vélo dans un célèbre magasin de pratiques sportives... quel poids respectifs ? :angel:
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
yanns040586
Passager
Messages : 1316
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar yanns040586 » 19 Oct 2018, 22:55:31

D'un autre côté, les élus ne sont que les représentants de ceux qui les ont... élus... :crazy2:
M'est avis qu'on en tient là une sacrée couche, et c'est pas à cause de Nabila et autres émissions décérébrantes, c'est bien plus vieux que ça faut croire...

Quant au gamin qui a confondu un lapin et un cycliste, bah on est dans le cas du gars qui avait confondu une grand-mère dans son jardin et un cerf... Il doit manquer une case quelque part... Le bon et le mauvais chasseur quoi... il entend un bruit et il tire ::)
Rémi
Passager
Messages : 5459
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar Rémi » 20 Oct 2018, 20:37:39

Salut

Vous avez vu qui est passé au 20 heures de la 2 ce soir ? :pouce:

Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 21 Oct 2018, 00:59:56

Sergio Leone... ? >:D

Arf ! Hello Florian ! Et en mode pédagogique, en plus ! :laugh:
https://www.france.tv/france-2/journal- ... 20h00.html
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Billy
Régulateur
Messages : 5416
Inscription : 22 Mars 2007, 21:49:54
Localisation : 75
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar Billy » 21 Oct 2018, 08:18:18

Rdv à la 29e minute :)
Image
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 23 Oct 2018, 00:10:45

Ce genre d'incidents, ça rentre dans quelle catégorie ? Verbalisable par vidéo ? Ca m'a rappelé tellement de situations similaires sur Albert Thomas / Gambetta qui font que je rajoute plusieurs centaines de mètres pour éviter le secteur. Avec en bonus la foire des bande jaunes pour les travaux de la Part Dieu, avec les livreurs qui ont décidément beaucoup de mal à évoluer personnellement, et vis à vis de leur référentiel pro.

Dangereux d'être sur la piste cyclable ? Oui, surtout pour les autres, en particulier quand ils sont cyclistes et doivent se déporter sur une file de voitures... qui en général sont conduites par des gens qui ne voient pas pourquoi le cycliste viendrait sur 'leur territoire' puisqu'il y a une piste cyclable. Ha.

Le législateur rajoute quand sur l'intitulé de la prune : "mise en danger de la vie d'autrui" ?
Ce serait ultra simple, pas besoin d'une énième loi couplée à un décret d'application, puisque c'est totalement le cas de cette situation : mise-en-danger-de-la-vie-d'autrui.
On pourrait même rajouter "avec préméditation"... ^-^
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4434
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar amaury » 24 Oct 2018, 09:25:41

Tout à fait d'accord. Mais je suis de nombreux cyclistes sur Twitter et ils sont unanimes : à chaque fois qu'ils vont voir des policiers/gendarmes avec des vidéos de ce genre, ils font face à un refus de prise en compte de la plainte... alors même que les services de Police ou gendarmerie ont l'obligation d’enregistrer tout dépôt de plainte ! Le résultat, c'est que les victimes se divisent alors en deux catégories : d'un côté, ceux qui abandonnent le vélo ou changent de trajet et de l'autre, ceux qui accumulent de la frustration et de la rancœur. Rien qui ne va dans le sens de la Justice ou de la pacification des rapports entre usagers de la voirie...
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 14 Nov 2018, 15:24:18

Toute une éducation à faire ^-^
Ceci étant, j'imagine que des consignes vont être données fissa aux forces de police pour tenter de calmer la populace et favoriser le report sur le vélo... >:D

Sinon, une innovation technologique à Pessac !
Image
https://www.batirama.com/article/25232- ... essac.html
:pouce:
Pour ceux qui trouvent chouette la petite allée pour faire pisser Médor... en ignorant manifestement que c'est une piste cyclable et pas un promenoir (confusion qu'ils ne font pas avec une rue, curieusement)
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
nanar
Passager
Messages : 8794
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar nanar » 14 Nov 2018, 16:50:14

Salut

L'avenir des livraisons en ville repose sur les vélos cargos, pas les drones.
https://www.forbes.fr/lifestyle/lavenir ... reloaded=1

Malgré la réglementation stricte régulant l’usage des drones, des entreprises de logistique optimistes continuent à insister sur le fait que les livraisons banales seront bientôt réalisées par ces appareils. Cependant, une autre technologie capable de gérer la plupart des livraisons de courte distance existe depuis des années : il s’agit du bon vieux vélo, et plus spécifiquement du tricycle. On l’imagine plutôt destiné aux enfants, mais ce bon vieux jouet existe désormais en version électrique, capable de filer à travers des rues embouteillées tout en transportant 350 kilos de marchandises.

Les constructeurs automobile font aussi leur entrée sur ce marché ...

Selon une nouvelle étude réalisée aux Pays-Bas, « Les triporteurs à assistance électrique sont une excellente alternative à près de 20 % des camionnettes de livraison qui circulent actuellement dans les grandes villes ».

Des chercheurs des universités d’Amsterdam et de Rotterdam ont travaillé pendant deux ans avec des compagnies de fret, des municipalités, et d’autres experts, pour produire un rapport de 121 pages intitulé City Logistic: Light and Electric, selon lequel les villes sont actuellement étranglées par le trafic des camions et camionnettes. Une grande part du trafic lié au fret dans les zones urbaines est désormais lié aux camionnettes de livraison (au Royaume-Uni, le trafic causé par celles-ci a augmenté de 71 % sur les 20 dernières années, contre une hausse de 13 % pour les voitures).

Même si tous ces véhicules devenaient tout à coup électriques, il n’y aurait tout de même pas assez de place pour qu’ils circulent, se garent, fassent leur livraison, et repartent jusqu’au client suivant. Selon le rapport, utiliser des véhicules plus petits et plus légers profiterait aux villes.

Pour Walther Ploos van Amstel, professeur de logistique urbaine et rédacteur principal du rapport, « les technologies de transport doivent devenir plus intelligentes, plus propres, plus petites, moins bruyantes, et moins dangereuses ».

Les vélos cargo à assistance électrique remplissent ces critères. Une capacité à transporter 350 kilos n’est pas rien : aux Pays-Bas, la camionnette moyenne transporte parfois à peine 130 kilos par voyage. Les vélos cargo électrique, quant à eux, sont très maniables, ce qui a une importance grandissante alors que de plus en plus d’entre nous choisissent de vivre dans des villes de plus en plus bondées où le nombre de routes sera toujours limité.

Les vélos cargo électriques disposent d’une assistance au pédalage, et peuvent circuler sur route ou sur piste cyclable. Dans de nombreuses villes, ces appareils sont bien plus rapides qu’une camionnette : à Amsterdam, celles-ci doivent faire des détours pour éviter les rues à sens unique, mais les vélos cargo peuvent prendre des ponts pour vélos ou d’autres raccourcis.

Ces véhicules peuvent aussi se faufiler à travers un trafic dense, et peuvent souvent rentrer sur le lieu de livraison au lieu de se garer illégalement, un problème fréquent avec les camionnettes. Selon une étude réalisée par la municipalité d’Amsterdam, le temps moyen de charge et de décharge d’une camionnette ou d’un camion de livraison est de 12 minutes. La même quantité de marchandise peut être déchargé d’un vélo cargo en trois minutes.

Pas étonnant, donc, que des sociétés de livraison comme DHL, UPS, TNT et d’autres, investissent actuellement dans des flottes de vélos cargo électriques.

Cependant, tout n’est pas toujours facile. Selon le rapport, « la sécurité de ces véhicules est remise en question lorsqu’ils circulent sur la route au milieu des voitures et des vélos ».

Il existe également « une réticence à leur usage sur des pistes cyclables déjà bondées, surtout lorsqu’il s’agit de véhicules de grande taille ».

Les piétons ne sont pas non plus forcément enchantés par la prolifération des plus grands vélos cargo : « certains craignent que la sécurité des autres usagers de la route soit compromise, et que les vélos cargo bloquent les trottoirs ».


Les vélos cargos à trois ou quatre roues sont ceux ressemblant le plus à une camionnette, mais des deux-roues normaux peuvent aussi transporter de lourdes charges, comme c’est le cas avec les vélos de fret de type Long John, utilisés depuis les années 20 pour livrer des fûts de bière, et avec des nouveaux vélos électriques plus compacts comme le GSD de la marque Tern.

Il est possible que les municipalités interdisent à l’avenir aux vélos cargo à trois et quatre roues d’utiliser les pistes cyclables. Cependant, il risqueraient de subir des protestations de la part de parents utilisant des triporteurs pour amener des enfants à l’école ou à la crèche.

Ventes et subventions

La semaine dernière, le gouvernement britannique a annoncé avoir créé un fonds de 2 millions de livres afin de subventionner l’achat de nouveaux vélos cargo électriques. Les sociétés de logistique pourront donc économiser 20 % du prix d’achat d’un de ces véhicules, dans une limite de 5000 livres.

« Ce financement permettra d’ouvrir la voie aux véhicules de livraison légers afin qu’ils remplacent les camionnettes plus vieilles et polluantes » a déclaré le gouvernement, ajoutant également que cela « serait bénéfique à l’environnement et réduirait les bouchons ».


Jesse Norman, le Ministre des transports, du vélo, et des véhicules motorisés à faibles émissions, a déclaré :

« Ce soutien envers les vélos cargo électriques nous permettra de faire de la Grande-Bretagne un leader dans le développement et le déploiement de technologies du futur ».

« Encourager la présence de vélos cargo électriques dans nos rues nous permettra de diminuer le trafic et d’améliorer la qualité de l’air, et montrera que ces véhicules ont le potentiel de jouer un rôle important dans le futur sans émissions de CO2 de notre pays » a-t-il ajouté.

En Allemagne, les réductions peuvent d’élever jusqu’à un tiers du prix de vente des vélos cargo électriques, et l’État de Bade-Wurtemberg propose une subvention allant jusqu’à 4000 euros pour l’achat d’un de ces véhicules dans un but commercial. 15 000 ont été vendus en Allemagne en 2016, et, bien que les chiffres de 2017 ne soient pas encore connus, il est prévu que les ventes aient doublé.

Normes de sécurité

Le vélo cargo moyen parcourt en moyenne bien plus de kilomètres par an qu’un vélo utilisé pour se rendre au travail ou pour les loisirs, mais il n’existe actuellement pas de normes minimales de sécurité pour ce type de véhicule. Cependant, cela pourrait changer : le comité des normes de l’institut allemand de la standardisation devrait se réunir sous peu pour esquisser des normes de sécurité concernant ce véhicule.

L’association allemande pour la recherche et le test des matériaux (Deutscher Verband für Materialprüfung und -Forschung) examinera la mois prochain la résistance en fatigue et la sûreté des vélos cargo lors d’un atelier au Zedler-Institut de Ludwigsbourg.

Selon Dirk Zelder, de l’institut, « en tant qu’expert en vélos, j’ai l’impression que la plupart des vélos cargo disponible sur le marché sont plus proches du prototype que du produit fini ».

« Pour moi, l’industrie doit aborder la conception, la fabrication, et la phase de test des vélos cargo selon un nouvel angle. Il faut établir des standards afin de définir leur durée de vie opérationnelle et leur kilométrage maximum, ainsi qu’un calendrier de maintenance et de remplacement des composants. L’essor des vélos cargo électriques rend la création de ces standards encore plus essentielle ».


« Où sont les grandes entreprises de l’industrie du vélo ? » demande Zedler, « vont-elles entrer sur le marché des vélos cargo électriques, où elles peuvent appliquer leur expertise en conception et développement de produit ? Ou leur absence va-t-elle être une opportunité pour des sociétés externes à l’industrie, comme on a pu le voir avec le boom des vélos en libre service sans station de dépôt ? ».


Pour les plus gros de ces engins, on se rapproche de ça, https://www.gsanspermis.com/wp-content/ ... 60x484.jpg
au degré de pollution près

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 15 Nov 2018, 11:57:05

Article passionnant, merci Nanar :pouce:

On attend effectivement le positionnement des fabricants de vélos, à moins qu'ils considèrent qu'entre un vélo de course à paillettes de plusieurs milliers d'euros, et un sombre soutier galérien sans avenir, ce serait déchoir que de s'intéresser au monde du travail ?

Sinon, porte ouverte à la production asiatique... :( et encore une occasion de faire local ratée.

Avec le développement du commerce en ligne, en particulier pour les urbains qui ne prennent pas la voiture pour aller en périphérie se commettre avec les banlieusards, la caisse moyenne est à 25 / 40 kgs de courses llivrées en 1 fois. Pile bien pour le vélo... surtout pour se garer en ville.

J'imagine parfaitement des racks à vélos de livraison tous les 15/30 mètres (toutes les 3 à 6 voitures) à la place des stationnements dans les rues de l'hyper centre, sécurisés avec potelets et chaînes, pourquoi pas un système de sécurité 'normalisé / standardisé' façon vélo'v ou autre, qui serait compatible avec tous les vélos opérants dans la ville ainsi équipée, donc pas trop de charge morte à déplacer.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
nanar
Passager
Messages : 8794
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar nanar » 15 Nov 2018, 12:42:14

Dans ma rue de grossistes en vêtement, le stationnement en double file est endémique. Les patrons et employés des commerces prennent le matin la place des bagnoles des habitants juste partis au turbin : https://www.google.com/maps/@45.7650542 ... 312!8i6656
Donc les livreurs et visiteurs se posent en double file. 7 véhicules sur la même section de 105 mètres à la minute où j'écris, mais ça peut être 10 ou 12, car la chaussée est assez large pour le permettre généralement sans blocage

L'installation du double sens cyclable va poser de vraies questions.
Dans des rues du voisinage (moins orientées fringues), le DSC est placé entre les 2 files de bagnoles stationnées réglementairement le long des trottoirs. La présence d'oreilles de Mickey fait que c'est la solution économique : placer le DSC entre trottoir et file de stationnement réclamerait de casser et refaire.

Je ne me fais pas d'illusion : il n'y aura aucun respect. on n'a pas affaire à une catégorie socio-professionnelle qui respecterait une bande cyclable, "ils travaillent, eux". :buck2:

Les cartons ou "portants" de fringues https://www.retif.eu/media/catalog/cate ... _fr_fr.jpg ne sont pas très lourds, mais ils sont volumineux => camionnettes (ou 4x4 en "auto-dépannage d'urgence"). Pourrait-ce être des vélos cargos ?

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 15 Nov 2018, 19:00:49

A Lyon, circulent aussi beaucoup de retoucheurs, entre les magasins de fringues et les ateliers, souvent par fourgonnettes type kangoo, qui participent aussi au bronx. Pour ces besoins, le vélo cargo est totalement adapté, du moment que les cintres avec les vêtements dessus soient accrochés, hauteur environ 1m, et au sec. La caisse avec la tringle penderie sur le vélo cargo, et c'est bon.
Cela doit bien représenter une trentaine de voitures, au moins... non susceptibles d'être bloquées par les bouchons pile quand le client est pressé. >:D
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
nanar
Passager
Messages : 8794
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar nanar » 19 Nov 2018, 18:13:56

Bonjour,
voici un communiqué de la Coordination Lyonnaise des Ateliers Véloparticipatifs et solidaires.


Une fois produit, un vélo à une durée de vie en France la plus courte des pays Européens, entre 6 et 7 ans en moyenne (1). Ensuite, il est détruit.
Les ateliers vélo participatif et solidaire permettent d’apprendre aux personnes intéressées à entretenir ou réparer leur monture.
Cette activité permet de gagner en autonomie dans ses déplacements. On devient vélonome ! Cette activité permet aussi d’augmenter la durée de vie des vélos et par la remise en état de bicyclettes inutilisées et destinées à être jetées elle permet la réduction de déchet.
La semaine européenne de réduction des déchets à lieu cette année du 17 au 25/11. Les ateliers de la Coordination Lyonnaise des Ateliers vélo participatifs et solidaires organise à cette occasion une semaine d’apéros-démontage.
Chacun.e est invité à participer à ces temps conviviaux ou on démonte des vélos ce qui permet à la fois de s’initier à la mécanique du cycle sans prise de tête (il n’est pas nécessaire de remonter) et à la fois de renflouer les stocks de pièces détachées des ateliers.
Programme de la semaine, entrée libre et gratuite, vous êtes libres d’apporter de quoi fêter les démontages :

- Au chat perché le lundi 19/11 de 17h à 20h suivi d’un repas partagé http://www.chatperche.org/contact/
- À La p’tite rustine mercredi 21/11 de 16h à 19h http://www.laptiterustine.fr/
- À Change de chaîne jeudi 22/11 à partir de 19h http://www.changedechaine.org/about/

Venez tou.te.s partager un moment agréable, démonter des vélos pour démonter un fonctionnement linéaire, le remonter dans une forme circulaire. Avant que le climat soit lui-même démonté! Allez, à notre santé !

Bien cordialement,
R.
--
Pour la Clavette.
Collectif des ateliers vélos Lyonnais.


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
Nat
Passager
Messages : 838
Inscription : 14 Nov 2004, 23:49:06
Localisation : Grenoble
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar Nat » 20 Nov 2018, 09:24:05

Un petit coup de pub pour un ami qui lance une gamme de tee-shirt pour promouvoir le vélo:
https://rustine-et-guidoline.fr/
nanar
Passager
Messages : 8794
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar nanar » 17 Déc 2018, 15:49:53

Vol au dessus des nécropoles de vélos chinois-e-s

https://next.liberation.fr/arts/2018/12 ... is_1697273

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
yanns040586
Passager
Messages : 1316
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar yanns040586 » 17 Déc 2018, 21:44:06

On n'est pas loin du vélo à usage unique, ou le libéralisme appliqué à un pays qui a de trop grosses capacités de production...
alecjcclyon
Passager
Messages : 540
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar alecjcclyon » 18 Déc 2018, 18:19:13

Je connaissais les embouteillages de voitures mais pas de vélos...
https://www.leprogres.fr/rhone-69-editi ... -cyclables
nanar
Passager
Messages : 8794
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar nanar » 31 Jan 2019, 13:12:26

Amsterdam et le vélo
article de carfree :
http://carfree.fr/index.php/2019/01/30/ ... more-41671
et video :
http://carfree.fr/index.php/2019/01/30/ ... more-41671

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
alecjcclyon
Passager
Messages : 540
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar alecjcclyon » 11 Fév 2019, 19:42:41

Bonsoir,

Une nouvelle station Vélo'v voit le jour à la station Mermoz Pinel (au croisement Pinel-Jean Mermoz) qui n'en bénéficiai pas jusqu'à présent.
Il y a 20 places.
nanar
Passager
Messages : 8794
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar nanar » 16 Fév 2019, 13:17:02

Salut

Apparemment les Allemands ont mis le grand braquet pour les voies cyclables.
http://www.vieavelo.com/2014/08/ev6-en- ... velos.html

Des personnes de ma famille m'ont déjà exprimé un avis similaire sur la facilité à faire du tourisme à vélo dans ce pays,
et des vidéos filmées dans de grandes villes montrent que le vélo urbain est parfois devenu un transport massif

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1291
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar man-x86 » 16 Fév 2019, 14:07:57

nanar a écrit :Salut

Apparemment les Allemands ont mis le grand braquet pour les voies cyclables.
http://www.vieavelo.com/2014/08/ev6-en- ... velos.html

Des personnes de ma famille m'ont déjà exprimé un avis similaire sur la facilité à faire du tourisme à vélo dans ce pays,
et des vidéos filmées dans de grandes villes montrent que le vélo urbain est parfois devenu un transport massif


Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est un moyen de transport massif, mais c'est clairement développé et pris en compte :pouce:.

J'apprécie beaucoup les voies cyclables en bon état, séparées de la route et avec une bonne signalisation aux intersections, le long de la majorité des Landstrassen :
Image
Même en hiver, on voit que le nombre de cyclistes n'est pas négligeable et que la voie est régulièrement dégagée :
Image

Il y a aussi des routes de campagne (celle-ci est partiellement goudronnée) avec un accès limité aux voitures (autorisées certains jours/horaires, remplacées par un bus):
Image
C'est appréciable de ne pas risquer de se prendre une voiture dans la gueule à chaque virage (j'ai eu environ autant de frayeurs "d'intersection de gabarit" en voiture qu'à vélo sur des routes de montagne étroites et avec peu de visibilité :crazy2:).

C'est aussi clairement bon en Suisse, avec des routes à faible circulation (riverains ou agriculteurs) :
Image
Et des itinéraires cyclables bien balisés et avec une piste correctement entretenue (Veloroute 2, Sankt Margrethen - Buchs) :
Image
La qualité ne se dégrade absolument pas de l'autre côté du Rhin :
Image
Image
Un des défauts reste la signalisation "transfrontalière" pas très bien faite, et les itinéraires cyclables avec des pentes parfois plus raides que la route principale en Autriche.

Je suis en train de chercher à prendre un vélo moins usé et de meilleure qualité que mon actuel, j'essayerais bien la route le long du lac de Constance ou du lac Léman. Les paysages sont clairement sympa.
alecjcclyon
Passager
Messages : 540
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar alecjcclyon » 19 Fév 2019, 09:53:03

Avatar de l’utilisateur
totoche
Passager
Messages : 320
Inscription : 14 Juil 2008, 20:57:00
Localisation : Grandclément

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar totoche » 19 Fév 2019, 10:15:01

alecjcclyon a écrit :Coucou les cyclistes !
https://www.google.fr/amp/s/www.lyoncap ... istes/amp/

Encore un titre putaclic... Je suis cycliste et je trouve ces vélos (et trottinettes, scooters, etc.) garés n'importe où parfaitement exaspérants.
En revanche oui, le manque de parking est criant, il y a très souvent des rues complètes sans le moindre arceau. Après faut pas s'étonner si les cyclistes s'accrochent au mobilier urbain.
Avatar de l’utilisateur
Patafix
Passager
Messages : 3870
Inscription : 08 Oct 2006, 19:34:33
Localisation : Europe

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar Patafix » 03 Mars 2019, 19:44:30

Salut,

France3 a écrit :Vélo à Nantes : une frite en couleur pour respecter la distance de sécurité

L'insécurité reste l'un des freins majeurs à la pratique du vélo en ville. Pour sensibiliser les automobilistes au respect du code de la route, une douzaine de membres de l'association nantaise "Place au vélo" ont équipé leur bicyclette d'une frite de piscine.


L'article en intégralité ici: https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 18631.html
Ma Toyota mon Karosa est fantastique !
alecjcclyon
Passager
Messages : 540
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar alecjcclyon » 25 Mars 2019, 20:16:48

Bonsoir,
Coucou vélov ! On t'aime fort.
https://www.google.com/amp/s/www.lyonca ... ntree/amp/
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 502
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar xouxo » 26 Mars 2019, 12:54:11

À la rentrée, Vélo'v se dotera d'un nouveau service : Overflow. Sous certaines conditions, il sera possible de garer son Vélo'v hors station.


Alors juste pour préciser (une service moderne et cool a forcément un nom en anglais...) : Overflow signifie simplement : débordement.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 31 Mars 2019, 22:35:12

Pour être 'cool', il faut nécessairement se plier à l'anglais (plus exactement, au globish). Dans quelques années, soit on considèrera les tenants actuels de ce principe comme une sorte de traitres 'softs', soit comme des précurseurs.
Dans les deux scénarios alternatifs, on aura perdu l'essentiel : la beauté des nuances de la langue française... J'ai choisi : le commercial en produits du bâtiment qui vient m'inciter à prescrire ses matériaux, produits, concepts intéressants mais pollués par une tartinade de globish, ramasse des petites affaires et est invité à décarrer. Façon Arthur v/Romains dans Camelott, pour illustrer. Y'en a marre.


Sinon, pour rester dans le sujet, j'ai découvert qu'en Corse, prendre le train avant, après, ou avec le vélo, cela manquait singulièrement de facilités, voire même, cela relève de la mission impossible : les trains ne seraient pas prévus pour véhiculer les vélos, et les infrastructures et équipements fixes pour stocker en sécurité les vélos autour des gares ne seraient pas possibles...

Si, si ... ???

https://www.corsematin.com/article/ajac ... e-la-corse

Image

C'est une "opération coup de poing", préviennent les membres de Velocità, l'association pour la promotion du vélo en ville. Un "coup de poing" destiné aux Chemins de fer de la Corse et qui a consisté à déposer, hier matin, sur la pelouse devant l'arrêt de train des Salines, un support en bois pour accueillir une dizaine de vélos.

L'association entend ainsi démontrer à l'élu territorial en charge des Chemins de fer, en l'occurrence Yacinthe Vanni, que ce qu'ils réclament n'est ni très compliqué, ni très coûteux à accorder. "Nous avons écrit plusieurs fois aux Chemins de fer de la Corse. Sans jamais recevoir une réponse. Nous réclamons la possibilité de monter nos vélos dans les trains, notamment pendant les heures creuses, et de pouvoir ensuite les garer dans des abris dans les stations d'arrêts de la ligne pour les protéger des intempéries et du vol. Nous demandons l'intermodalité. C'est-à-dire le fait de pouvoir se rendre d'un point A à un point B en utilisant plusieurs modes de déplacement", explique Alain Barinet, de Velocità. À ses côtés, ils sont une dizaine de cyclistes. Certains circulent à vélo depuis 20 ans à Ajaccio, d'autres comme Julie, sont arrivés plus récemment de grandes villes où le vélo est un mode de déplacement comme un autre.

"Nous sommes tous des utilisateurs utilitaires de vélo, nous l'utilisons quotidiennement. Et il nous semble que nous sommes de plus en plus nombreux à Ajaccio à privilégier ce mode de transport. Tous les élus disent qu'ils souhaitent imposer un mode de déplacement doux. Mais encore faut-il avoir le courage politique de le faire", souligne Alain Barinet.

Dans le courrier envoyé le 16 décembre dernier à Hyacinthe Vanni et au président du conseil exécutif, l'association écrit : "A voir tous ces panneaux d'interdiction de vélo dans les gares et sur le site des CFC, on a l'impression que le vélo n'est pas le bienvenu aux CFC".

L'association qui compte une trentaine d'adhérents à jour de leurs cotisations, insiste sur le caractère peu coûteux de la requête.


Normes sécuritaires contraignantes

Joint hier par téléphone, Hyacinthe Vanni coupe court au débat sur la possibilité de monter son vélo dans la rame : "C'est simple, chez nous les trains n'ont pas été prévus pour pouvoir embarquer des vélos. Les normes sécuritaires nous l'interdisent et il n'est pas question de déroger à la sécurité."

Pour le reste, les abris, ou encore la possibilité de louer des vélos électriques à un prestataire privé est en cours de réalisation, notamment à Corte, poursuit l'élu, qui précise qu'Ajaccio devrait également bénéficier de ces mesures, courant 2019.

Les Chemins de fer envisagent également, avec l'Agence du tourisme de la Corse, la possibilité d'ajouter en été des remorques aux trains. Velocità note cependant que ce dernier projet concerne avant tout les cyclotouristes : "Nous sommes très favorables à ce projet mais cela n'est pas la solution la plus adaptée aux cyclistes urbains du quotidien", soulignent-ils.

Dans son courrier, l'association proposait une réunion d'échanges avec les Chemins de fer de la Corse. En attendant une réponse qu'elle espère positive, Velocità se propose de mettre à disposition des cyclistes le support à vélos en bois, devant la station de train des Salines.


Le contentieux paraît surréaliste. Il n'y a pas d'obligation pour embarquer les vélos dans les trains ? Les tous nouveaux autorails (AMG / AMC / AMP je ne sais plus) ne sont pas équipés ? ? ? :o

Perso, j'aime beaucoup la simplicité de leur rack à vélos ! On pourrait en mettre partout, ils ne doivent certainement pas couter un monstre pognon... :pouce:
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 04 Avr 2019, 22:01:51

Tellement vrai... ::)
Image
Pioché ici : https://www.tdg.ch/
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 10 Avr 2019, 09:14:48

https://www.tdg.ch/suisse/cause-velos-e ... y/20015802

À cause des vélos électriques, les accidents ont doublé
Sécurité routièreLe boom des cycles motorisés a fait bondir les accidents en Suisse. Le plus souvent, les usagers se font mal tout seuls.

Le nombre des chutes et blessures a fortement augmenté, au même rythme que la diffusion des engins électriques. «C’est logique et mathématique, constate Claudia Bucher, porte-parole de Pro Velo Suisse, car ce qui ne roule pas sur la route ne peut pas avoir d’accident. Ceux qui conduisent un vélo électrique devraient s’entraîner et adapter leur style de conduite à leurs propres capacités.»

En 2018, l’Office fédéral de la statistique (OFS) a recensé 321 victimes d’accidents graves, soit 90 de plus qu’en 2017. L’e-bike a été fatal à douze personnes. Tous types de vélos électriques confondus, «le nombre de victimes d’accidents graves chez les seniors de 65 ans et plus est passé, en un an, de 45 à 106 personnes», détaille l’OFS. La plus forte hausse d’accidents graves avec un vélo électrique rapide concerne la classe d’âge des 35-45 ans.

Tellement pratique pour grimper les côtes et avaler les kilomètres (presque) sans transpirer. En Suisse comme ailleurs, le vélo électrique fait de plus en plus d’adeptes. Mais ce boom soulève une vraie question de sécurité routière. Selon les dernières données du Bureau de prévention des accidents (BPA), les cycles motorisés représentent désormais plus de 25% du marché helvétique; 78% des modèles vendus sont des vélos électriques lents (assistance au pédalage jusqu’à 25 km/h) et 22% des cycles rapides (assistance jusqu’à 45 km/h).

Lourdeur et puissance

Au mois de mars, le canton de Zurich a dévoilé des chiffres inquiétants. En 2018, deux fois plus de personnes, dont 541 cyclistes, ont été renversées. En sept ans, le nombre de victimes a plus que doublé. L’utilisation croissante des vélos électriques se traduit par une hausse exponentielle des accidents impliquant ces véhicules. «Aucun autre moyen de locomotion n’a affiché une progression annuelle aussi forte du nombre d’accidents que le vélo électrique», affirme Bettina Zahnd, responsable du service Recherche accidentologique de l’assureur AXA.

D’après le BPA, la fréquence des accidents dans lesquels les conducteurs de vélos électriques subissent des blessures graves ou mortelles correspond à 84 accidents pour 100 millions de kilomètres parcourus, soit plus du double que pour les cyclistes non motorisés (38 accidents pour 100 millions de kilomètres). Comment explique-t-on cette notable différence? Premièrement, par le poids plus élevé du cycle et par sa vitesse supérieure. «Les vélos électriques ressemblent à s’y méprendre à des vélos classiques, met en garde Bettina Zahnd, mais ils doivent néanmoins être considérés comme des cyclomoteurs légers, voire des cyclomoteurs. Leurs utilisateurs ont donc besoin de plus de temps pour réussir à les maîtriser.»

La statistique des accidents lui donne raison. Elle révèle que la proportion de blessures graves est plus élevée chez les cyclistes motorisés que non motorisés. Les dommages corporels graves sont en hausse de 30% par rapport à l’année précédente.

Des accidents individuels

Un rapport du BPA montre qu’un usager sur cinq envisage son vélo électrique comme une cause concomitante de son accident: vitesse inadaptée, caractère inattendu de la façon de réagir du vélo, familiarisation insuffisante, poids élevé, perte d’équilibre, montée trop raide ou virage trop serré.

Fait surprenant, les amateurs du vélo électrique se font le plus souvent mal tout seuls et gravement. Les circonstances fréquentes semblent être une collision avec un obstacle ou un bord de la chaussée, une perte d’équilibre à faible vitesse, au moment d’enfourcher le vélo ou d’en descendre ainsi que le fait de glisser. Le risque d’accident est plus élevé chez les hommes et les personnes qui utilisent leur vélo électrique le plus souvent pour se rendre au travail. Le type de cycle motorisé (lent ou rapide) ne semble pas être un facteur significatif.

Une analyse approfondie de la police, réalisée sur les dernières années, confirme que les conducteurs de vélos électriques sont souvent des victimes d’accidents sans usager antagoniste, c’est-à-dire sans collision avec une voiture ou d’autres usagers de la route. Ces accidents sans implication de tiers représenteraient jusqu’à 55% des cas pour un vélo électrique lent (voir l’infographie). Et cette proportion ne décompte pas les victimes qui se rendent d’elles-mêmes chez le médecin ou à l’hôpital, sans appeler la police. D’autres causes sont enregistrées par les forces de l’ordre: inattention, distraction, alcool, utilisation inadéquate du véhicule et vitesse. Ce sont bien ces deux derniers éléments qui interpellent. L’analyse du BPA indique que les capacités requises par la conduite sûre d’un vélo électrique (stabilisation, charge mentale, temps de réaction) diminuent avec l’âge. Dans les faits, un tiers des cyclistes interrogés a déjà eu un accident avec son vélo électrique. En Suisse comme au niveau international, les accidents individuels constituent le principal type d’accidents subis. (TDG)


Article très complet détaillant les chiffres observés, les données, les conseils, un tas d'infos...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4434
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar amaury » 10 Avr 2019, 10:32:29

Intéressant. Merci pour l'article.

Je pense qu'on peut dire qu'il est logique que les vélos qui permettent, grâce à une assistance, de dépasser 25 km/h entraînent des blessures plus importantes que les autres en cas de chutes. Avec mon VTC non motorisé, en ville, je dépasse très rarement les 25 km/h. Quand j'ai testé des VAE, j'étais en vitesse de croisière à 27 ou 28 km/h. En cas de chute, on se fait forcément un peu plus mal.

Il est assez logique également que l'augmentation des usages soit liée en partie à de nouveaux usagers. Qui dit "nouveaux usagers" dit "erreurs de débutant". Quand je vois le nombre de cyclistes apparemment prudents qui remontent par la droite les bus ou poids-lourds arrêtés mais sur le point de démarrer, je me dis qu'ils ont vraiment besoin d'apprendre ce que sont les angles morts et porte-à-faux ! Le SYTRAL a d'ailleurs bien fait de faire une opération "vis ma vie" entre cyclistes et chauffeurs !

Mais ce genre d'articles est à prendre avec recul en ce qui concerne les conclusions à en tirer. On pourrait être tenté de se dire qu'il faut renforcer la sécurité des gens sur les vélos. ça semblerait logique et évident. Oui. Mais par quels moyens ? Si on regarde les pays où on utilise le plus souvent le vélo, on voit bien que ce qui paraîtrait une évidence n'en est, en fait, pas une. Quasiment aucun cycliste avec un casque aux Pays-Bas. Et l'accidentologie à vélo y est proportionnellement bien plus faible qu'en France. A l’inverse, là où on oblige le port du casque, la pratique diminue et le bilan sanitaire global est négatif (Australie et certains Etats du Canada). Je pense que la situation actuelle repose sur deux points différents :
  • L'inexpérience de certains cyclistes
  • Les conséquences plus lourdes en fonction de la vitesse
Puisque les deux se conjuguent, les statistiques augmentent fortement. Les réponses doivent donc prendre en compte ces deux facteurs et ne pas ressortir les vieilles marottes qui paraissent évidentes et qu'on ne remet jamais en question (tout comme, il y a environ 15 ans, j'avais pu entendre dire comme seul justification au bouclage du périphérique qu'un périphérique, ça doit être bouclé).

En France, il y a, sur le plan réglementaire, deux situations différentes :
  • Un vélo à assistance électrique a des caractéristiques bien précises (au-delà de 6 km/h environ, le moteur ne démarre que si on pédale et s'arrête à partir de 25 km/h environ)
  • Tout "vélo" avec un moteur qui ne remplit pas ces caractéristiques (ex. fonctionne même sans pédaler au-delà de 6 km/h environ et/ou produit une assistance qui ne s'arrête pas à 25 km/h environ) rentrent dans la catégorie des cyclomoteurs (jusqu'à 45 km/H), voire des motos (au-delà). Dans les deux cas, tous les aménagements cyclables qui ne sont pas explicitement autorisés aux deux-roues motorisés sont interdits (sas vélos, pistes cyclables, etc.), le véhicule doit être immatriculé, le casque obligatoire et homologué cyclomoteur, la personne autorisés (ex. BSR).
Chez nous, il faut donc faire appliquer cette réglementation. Avec un casque de scooter (et des gants ?), on se fera moins mal en cas de chute. Et concernant le manque d'expérience et de formation, ce que l'article montre pour Genève doit être aussi vrai pour la France. Il faut probablement continuer les démarches qui commencent à peine chez nous (ou pas encore...) : formation systématique des enfants et des jeunes aux déplacements à vélo, opération "vis ma vélo" pour tous ceux qui passent un permis de conduire motorisé (en passager de scooter qui roule doucement, s'ils ne savent pas / ne peuvent pas faire de vélo !), soutien public aux associations qui proposent des formations aux déplacements à vélo (après vérification de la qualité de la formation, évidemment)...
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
Nat
Passager
Messages : 838
Inscription : 14 Nov 2004, 23:49:06
Localisation : Grenoble
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar Nat » 11 Avr 2019, 09:23:32

soutien public aux associations qui proposent des formations aux déplacements à vélo (après vérification de la qualité de la formation, évidemment)

La Fub donne la liste des associations proposant une vélo-école:
https://www.fub.fr/velo-ecoles
A Grenoble, tous nos formateurs ont le CQP Educateur Mobilité Vélo, garant de la qualité de la formation.
On réfléchit sérieusement à développer un module spécifique VAE.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 12 Avr 2019, 16:24:02

On réfléchit sérieusement à développer un module spécifique VAE.

:pouce:

Parce que se contenter des vagues recommandations des fabracants (que personne ne lit !) et laisser des gens sympas mais un peu inconscient de la dangerosité de l'outil... ce n'est pas vraiment cool.

Pour les VAE, on pourrait commencer par imposer le port du casque, & des gants, en plus du gilet jaune.
Parce que même si les connaissances basiques du code de la route sont survolées dans beaucoup de cas de possesseurs de VAE, le simple fait de devoir enfiler l'équipement te fait prendre conscience que tu vas évoluer dans le domaine public autrement qu'en marchant, et que ta vie est désormais en danger.
Conditionnement, limite insupportable aux libertés individuelles, peut être ; mais ça ou se farcir le concept TPMP/Hanouna, comment dire ? ::)
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1291
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar man-x86 » 13 Avr 2019, 12:54:42

BBArchi a écrit :
On réfléchit sérieusement à développer un module spécifique VAE.

:pouce:

Parce que se contenter des vagues recommandations des fabracants (que personne ne lit !) et laisser des gens sympas mais un peu inconscient de la dangerosité de l'outil... ce n'est pas vraiment cool.

Pour les VAE, on pourrait commencer par imposer le port du casque, & des gants, en plus du gilet jaune.
Parce que même si les connaissances basiques du code de la route sont survolées dans beaucoup de cas de possesseurs de VAE, le simple fait de devoir enfiler l'équipement te fait prendre conscience que tu vas évoluer dans le domaine public autrement qu'en marchant, et que ta vie est désormais en danger.
Conditionnement, limite insupportable aux libertés individuelles, peut être ; mais ça ou se farcir le concept TPMP/Hanouna, comment dire ? ::)


Je ne suis pas convaincu que ça change quelque chose. Par contre une formation me parait vraiment indispensable.

En pratique, je vois pas mal de personnes (souvent un peu agées et avec un équipement de sécurité complet) rouler à 25km/h même dans des endroits dangereux, sans se soucier de leur environnement (nuque rigide, aucune anticipation) et avec peu de réflexes. Leur forcer à porter un équipement de sécurité ne changera rien à ce comportement dangereux pour eux et pour les autres.

IMO, il faut être maître de son véhicule quelles que soient les conditions (ou au moins essayer :crazy2:).
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 13 Avr 2019, 15:11:59

En pratique, je vois pas mal de personnes (souvent un peu agées et avec un équipement de sécurité complet) rouler à 25km/h même dans des endroits dangereux, sans se soucier de leur environnement (nuque rigide, aucune anticipation) et avec peu de réflexes. Leur forcer à porter un équipement de sécurité ne changera rien à ce comportement dangereux pour eux et pour les autres.


Boh... sélection naturelle, Darwin, toussa ? :crazy2: >:D

Le VAE permet aussi à des clientèles qui avaient arrêté le vélo sur route d'y revenir, comme à des pratiquants de pouvoir poursuivre leur pratique.
Ce n'est pas rien, mais on a les mêmes paramètres que pour les anciens (mais pas que, il y en a aussi de moins amortis), qui prolongent l'usage de la voiture de façon parfois déraisonnable, soit par goût / habitude / principe, soit par obligation (pas de mobilité alternative à dispo).

Le souci vient peut être aussi du fait qu'on a à peine commencé à intégrer la nécessité des infras dédiées aux vélos (avec leurs vitesses, leurs distances d'arrêt, et donc réaliser suivant des configurations et des géométries réduites), que l'insertion des VAE avec leurs paramètres de vitesses et de poids sur ces infras (au dessus, au double ou au triple du plafond du possible) n'est techniquement pas prise en compte !

Et comme les utilisateurs n'ont parfois jamais pratiqué et attaquent directement le VAE, ou le plus souvent ont 'fait du vélo' précédemment (pas de Mobylettes, de 103SP, de Piaggio, de Bleues ou autres, pour ceux à qui ça cause), ils n'ont pas intégré "naturellement" les incidences du poids et de la vitesse, et il faut attendre le premier pépin ou alerte chaude pour que cela leur fasse sens... :crazy2:

L'obligation d'assurance devrait être couplée à la production d'une attestation de formation. Ce serait simple et compréhensible... et admissible. :)
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4434
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar amaury » 20 Avr 2019, 11:14:32

Le vrai danger, ce ne sont pas les VAE mais les "speed bikes" (ceux pour qui l'assistance va au-delà de 25 km/h). Et, comme je le disais plus haut, pour ceux-là, le casque "moto" est déjà obligatoire (ainsi que probablement les gants, je ne suis pas spécialiste). Quant au gilet jaune, là où il est obligatoire aujourd'hui, c'est très bien : hors agglomération et lorsque les conditions de visibilité sont mauvaises (ex. de nuit ou brouillard). Aujourd'hui, on est en train de transformer en sapin de Noël tous ceux qui sont en danger par la vitesse des motorisés : on incite les cyclistes, on met tous les gamins comme ça en sortie scolaire,pour faire 500m pour aller à la piscine... De fait, on donne un avantage comparatif à la voiture. Non content d'avoir de plus en plus de systèmes où on accède à une voiture sans les mains, désormais, pour se déplacer sans polluer, sans bruit et en brûlant des calories, il faudrait se déguiser en Robocop fluo pour que les gentilles personnes derrière un volant qui tripotent leur smartphone ou s'occupent de leur gamin sur le siège arrière puissent le faire sans la crainte insupportable de renverser un piéton ou un cycliste ?! :tickedoff: :tickedoff: :tickedoff: :tickedoff: On n'est pas face à une hécatombe qui devient conjoncturelle et justifierait qu'on sorte l'artillerie lourde. Plutôt que de chasser les mouches au lance-roquettes, je préfèrerais qu'en matière de "sécurité routière", on se concentre sur les sources des décès et des handicaps... ::)
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 23 Avr 2019, 16:27:50

https://www.leprogres.fr/rhone-69-editi ... territoire

Métropole de Lyon: entre cyclistes et automobilistes, c'est la guerre de territoire
Malgré la croissance des infrastructures dédiées à la petite reine, le danger est présent à tous les coins de rue. La cohabitation entre cyclistes et automobilistes est loin d’être entrée dans les moeurs. Notre enquête.


J'ai trouvé une comparaison intéressante à faire (pas sur l'article, mais sur la circulation en général), qui englobe d'ailleurs non seulement le vélo, mais aussi les trottinettes...

Quand on se poste en observateur dans la rue de la République, aux Cordeliers dans l'interface spatiale de la rue Grenette / Rue de la République / place des Cordeliers, on observe une similitude frappante des flux avec ceux que l'on peut voir sur les vieux films du début du siècle passé, ceux qui montrent la circulation dans les rues ; calèches, chevaux, piétons, cyclistes, premières voitures : logique vernaculaire et non ordonnée, chaque trajet suit sa propre logique avec interfaces parfois compliquées et acrobatiques.

Dès fois, ça passe juste, des fois ça coince. Se rappeler l'accidentologie piétons / chevaux assez importante... la plus célèbre étant la fin prématurée à 46 ans de Pierre CURIE.

Cette ressemblance, cette similitude m'a frappé... Alors bien sûr, les chevaux ont disparu, ainsi que les calèches, charettes et autres chars à bancs malheureusement dénués d'ESP et d'assistance au freinage ! Mais... A quand la 'pacification' de ces flux nouveaux, dont l'insertion en ville et les résultats nous replongent dans passé ?
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 27 Avr 2019, 18:41:37

Une vidéo plutôt bien faite, qui montre en situation réelle l'environnement cycliste dans une 'grande ville allemande'. "La plus grande ville de voyou-vélos de la Suisse, en effet, Zurich" comme me l'a signalé mon pote Reverso.
Bon, c'est en Suisse allemande, c'est en allemand, avec les sous titres en allemand, mais les images parlent d'elles mêmes...

Comment ça se passe chez eux par rapport à l'obligation de s'éloigner d'un mètre cinquante quand on double un vélo ?

https://www.20min.ch/ro/videotv/?vid=681291&cid=120

D'ailleurs, j'ai une question d'ordre pratique : quand un vélo double un autre vélo, lui aussi doit s'écarter d'1.50m ? Et alors si on a un troisième vélo qui double simultanément les 2 premiers, l'emprise totale des 2 voies est bloquée (en théorie hein...) ?
On tient là un moyen de créer des barrages filtrants avec une économie considérable... ^-^

J'ai surtout noté la qualité des pistes cyclables, avec le marquage rouge vif pour les zones de conflits entre les files 'voitures' et la piste cyclable ... :pouce:

Mais allez voir l'article complet : https://www.20min.ch/ro/news/suisse/sto ... e-15217475
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Lucien54
Passager
Messages : 1
Inscription : 29 Avr 2019, 11:53:15

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar Lucien54 » 01 Mai 2019, 22:36:52

Salut, on est clairement pas au point niveau piste cyclable et autres règles pour un maximum de sécurité Image
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 02 Mai 2019, 16:51:49

Bonjour :)

On n'est pas au point, mais progressivement, on améliore, à Lyon. Il faut dire qu'il n'y a pas vraiment le choix, c'est inéluctable : la part du vélo augmente inexorablement.

Sinon, tout à l'heure, sur la piste parallèle à T3 vers Montchat, un instant vraiment, mais vraiment gênant...
Ici, là : https://www.google.com/maps/@45.7551679 ... 312!8i6656

Ca m'a rappelé le sketch de Norman, ou Cyprien (OSEF) "c'est sympa cette petite allée !"...
Un conducteur, en train de tailler la bavette avec une brav'mémé tractant (ou se faisant tracter par) son usine à crottes et à bave sur pattes ...
La voiture stationnée sur la piste, à moitié à cheval sur le passage piétons.
Bien centrée.
50 cm à gauche, avec la mémé & le clebs.
20cm à droite, juste ce qu'il faut pour sauter le trottoir sous les roues de la voiture, du fourgon, ou du camion qui roule plus vite sur la voie parallèle.

Déjà... >:(

Et en se rapprochant, les détails deviennent progressivement bien nets :
Clio blanche.
Le sticker bien lisible à l'arrière...

"Le grand Lyon".

Comment dire ?
:wc:
?
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12591
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar BBArchi » 22 Mai 2019, 21:03:34

Bon. On passe au concret, maintenant. :police: :knuppel2:
https://www.lyoncapitale.fr/actualite/l ... ecouteurs/

Je vais peut-être enfin pouvoir réenvisager d'utiliser la piste du cours Gambetta sans me faire systématiquement des grosses chaleurs en dépassant les blaireaux qui en ont pour 3 minutes en se vautrant sur la piste...

Alors qu'ils pourraient tout aussi bien stationner en plein sur la voie de droite, qui laisserait la voie de gauche ET la piste dégagée, donc sécurité relative, au lieu de ventouser la piste ET la moitié de la voie de droite, qui génère une confusion totale : les voitures sur les 2 files ne ralentissent pas, ne s'intercalent pas sur la file de gauche, et frôlent le véhicule stationné sur la piste. Hachoir à vélo garanti. :buck2:

Ce principe commence timidement à être compris par quelques livreurs 'institutionnels', mais pas encore par certains dépourvus de toute éducation, mais full option en ce qui concerne le z'yva l'bouffon !
Çà va fumer, et j'approuve.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
nanar
Passager
Messages : 8794
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Vélo, vélo, vélo

Message non lupar nanar » 28 Mai 2019, 00:48:51

Mobilettre a écrit :Non, le VLS n’est pas mort


La crise du Vélib parisien et l’essor des trottinettes et autres scooters électriques en libre service ont alimenté une hypothèse qui circule depuis quelques mois dans les collectivités locales: et si le vélo en libre service n’était plus une solution, ni viable économiquement ni séduisante pour les citadins? Voilà pourquoi on n’y croit pas vraiment…

Dans l’échec du nouveau Vélib, toujours patent malgré la communication très optimiste de la maire de Paris, la responsabilité du syndicat mixte de la métropole, qui a «oublié» d’évaluer la capacité du candidat Smoovengo à mettre en œuvre le service défini, est considérable, au moins aussi importante que celle de l’opérateur gagnant qui a basé sa réponse sur un prototype (!) et une baisse significative des coûts salariaux. Pour des élus parisiens affichant volontiers leur idéal social, la soumission à la mécanique du moins-disant restera longtemps une énigme, sauf à considérer que l’affichage du changement (en l’occurrence débarquer JC Decaux) ressort d’un bénéfice politique supérieur au respect de ses fondements idéologiques.

Le paradoxe est cruel: Vélib s’est écroulé alors que jamais le vélo n’a autant attiré les citadins

Quoi qu’il en soit, le nombre d’abonnés à Vélib a fondu comme un iceberg au pôle nord depuis un an et demi. La disponibilité des vélos plafonne malgré un léger mieux au début du printemps, leur entretien pose toujours de gros problèmes, les bugs informatiques sont monnaie courante, quelques promesses définitivement oubliées (la remise «en double file», par exemple), la relation-client reste très insuffisante – alors même que le potentiel du VLS électrique semble très élevé. Quel gâchis! Le paradoxe est cruel: Vélib s’est écroulé alors que jamais le vélo n’a autant attiré les citadins, et que l’on commence doucement à construire un réseau d’infrastructures et un écosystème favorables à la pratique du vélo.

Du coup, et c’est logique, les scooters et trottinettes en libre service se multiplient comme des chocolatines, au point d’énerver considérablement les piétons. La régulation de l’espace public est de la responsabilité des municipalités, qui hésitent à brandir des interdits sans le soutien de l’Etat, lui-même peu pressé de légiférer – «à la rentrée», promet la ministre.

On est donc allé voir du côté de Lyon, la première vraie patrie du VLS avant même Paris. Comment va Vélo’v? A merveille: 77500 abonnés annuels (+12% sur les six derniers mois), 4000 vélos déployés, et les autres chiffres à l’avenant: 8,5 millions de locations sur l’année 2018, chaque vélo est utilisé 6 à 10 fois par jour. Son exploitant, JC Decaux, ne cache pas que l’amélioration permanente de l’offre (verrous électroniques pour permettre l’arrêt minute, perfectionnement de l’appli mobile) et un taux élevé de disponibilité (95%) convainquent les Lyonnais de continuer à monter sur les Vélo’v, qui s’ouvrent aussi à l’électrique via des batteries portables.

De l’importance de l’innovation incrémentale, la grande oubliée des premiers marchés Vélib qui ne dégageaient pas d’enveloppe dédiée à l’indispensable innovation. Fatale erreur, qui avait contribué à entamer la confiance des utilisateurs parisiens, las d’emprunter des vélos trop lourds et trop souvent défectueux.

Opérateur de VLS est donc avant tout un métier, voire un modèle économique qu’il est nécessaire de garantir en marge des coûts du transport public. Rapportés à l’usage et au déplacement, les coûts d’un système de VLS apparaissent en effet très élevés, mais leur valeur globale doit intégrer le bénéfice pour la collectivité: ils contribuent à une ville apaisée et moins polluée, sans générer les désagréments des flottes anarchiques de free floating. La pérennité des systèmes de VLS tiendra aussi à l’augmentation générale de la pratique du vélo, sous toutes ses formes, la seule à même de convaincre les pouvoirs publics d’investir résolument dans les équipements et les infrastructures.


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], Kévinx, man-x86, urbancyclist et 47 invités