Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4450
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar amaury » 04 Août 2008, 16:42:53

Salut,

La question est plus liée, à mon avis, à la légitimité des décisions européennes, quelles que soient leur qualité technique. Le référendum "constitutionnel" était, à cet égard, assez parlant. On mélangeait des éléments constitutionnels qui démocratisait un peu l'Union européenne et on ajoutait dans le même temps des traités économiques (combien y-t-il de pays qui constitutionnalisent l'économie ? Cuba ?*) et des éléments de politiques conjoncturelles (lutte contre le terrorisme...). Bref, un joli fourre-tout. On attendait des citoyens juste qu'ils disent oui**** et après on pouvait se targuer (comme Chirac avec ses 82% en 2002** ou Sarkozy en 2007***) d'avoir la légitimité. A ce train-là, les intercommunalités sont 10 fois plus légitimes.

Pour moi qui suis très pro-européen (j'ai plein d'idées à vous soumettre, si vous voulez :)), je comprends que l'Union Européenne n'avance plus puisqu'on propose de se mettre d'accord sur des sujets sur lesquels on n'est pas d'accord ! Exemple ! il semblerait qu'une majorité de Français (rejet à 55%) aient trouvé que cette Constitution était trop libérale (selon les analyses)  alors qu'au Pays-Bas (rejet à plus de 63%...), on comprend selon les analyses que les Néerlandais la trouvaient trop timorée sur le plan libéral...

A +
Amaury

* J'en sais rien !
** Comme si les 82% étaient significatifs...
*** Comme si les Français qui avaient voté pour Sarkozy en 2003 avaient voté pour un blanc-seing...
**** Et paf ! On a remis ça cette année. "Les Irlandais devront revoter"...
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar BBArchi » 04 Août 2008, 19:36:43

Et donc, il n'y a pas que le train dans la vie... il y a aussi le bus !

Exemple coté Bretagne, à Lannion (vidéo sympa) :
http://www.letelegramme.com/videos_regi ... 4459&cpt=8
:D
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Swisstram
Passager
Messages : 1706
Inscription : 02 Mars 2007, 14:52:55
Localisation : Marne-la-Vallée (Île-de-France)
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar Swisstram » 04 Août 2008, 19:48:44

Ah, sympa cette vidéo !  :)

Un joli petit Agora Line pour aller à la plage...  :)  En plus, parrait-il, c'est un bus magique;D

Sinon, j'aime bien le coup de "À 2€ l'aller-retour [surtout qu'on nous dit juste avant que 2€, c'est l'aller-simple] plein tarif et avec toutes sortes de réductions, le bus est le chemin le plus rapide pour s'évader vers la mer". Je sais que le temps, c'est de l'argent, mais quand même...  :2funny:
Ma galerie de photos de Transports en commun : cliquez ici.
Avatar de l’utilisateur
Patafix
Passager
Messages : 3871
Inscription : 08 Oct 2006, 19:34:33
Localisation : Europe

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar Patafix » 04 Août 2008, 21:33:08

"L'appel de la plage résonne dans le centre ville"

Tu m'étonnes, avec un Agora Line un peu que ca résonne :buck2:
Ma Toyota mon Karosa est fantastique !
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar BBArchi » 04 Août 2008, 22:45:57

Oui, mais il arbore le logo Renault sur la face avant.  8)
Bon. Revenons à notre sujet...  >:D

Et puis il ya aussi le tramway. Bordeaux avec le journal Sud Ouest a expérimenté et mis en ligne un ensemble de MP3 sur le parcours de la ligne de tramway A pour faire découvrir son patrimoine, intitulé "Ballades MP3". Le lien vers le site :

http://www.sudouest.com/010808/voxinzeb ... theme=tram

Vous pouvez télécharger tout le parcours, et écouter à la demande selon la position, etc...  :plus:     35 minutes de bande son, quand même ...

O0

Ce site propose également une multitudes de MP3 de visites en France (et dans le monde). Très sympa.
http://www.zevisit.com/ZEVISIT/FR/Theme ... index.html
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
chris
Responsable Planning des sorties
Messages : 3924
Inscription : 09 Jan 2005, 17:51:01
Localisation : Lyon 9
Contact :

Re : Re : Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar chris » 05 Août 2008, 02:21:14

fcancalon a écrit :L'Union Européenne n'est sans doute pas chose parfaite, mais je te rappelle qu'en matière de transport urbain, la "PSO regulation" qui va entrer en fonction à la fin de 2009 est bien plus fondée sur ce qui existe en France qu'ailleurs en Europe. Son adaptation en droit français ne posera guère de difficulté (Autorité Organisatrice et opérateur 'maison' -RATP par exemple- ou opérateur désigné après mise en concurrence -comme à Lyon, avec un contrat entre AO et opérateur), ce qui n'est pas nécessairement le cas ailleurs.
Et puis, la bonne échelle pour la monnaie, la politique étrangère, la défense, n'est-ce-pas l'Europe plutôt que la France? Les lacunes de l'Europe (et donc de la France indirectement) n'est-ce-pas justement d'être trop faible en la matière? Crois-tu raisonnablement que la France avec ses 60 millions d'habitants pèserait beaucoup? C'est quoi 'être minoritaire'? Etre minoritaire ne signifie pas toujours avoir tort, mais pas nécessairement avoir raison contre tous...
Enfin, on a trop souvent la mémoire courte. L'Europe en 1939, avec des Etats nations était sûrement moins enthousiasmante (à tout le moins moins rassurante) que l'Europe actuelle.


Sur la "PSO regulation", on peut effectivement y voir une "french touch". Rappelons que jusqu'au début de l'année, le commissaire en charge des transports était.... français.  ;)
Mais quand bien même. Est-ce normal de demander l'autorisation aux 26 autres Etats pour mener une politique de transport qui ne concerne que le marché intérieur ? On peut débattre du fond mais c'est bien la forme qui est contestable.
Et puis je pense que cette régulation ne tiendra pas et que les pays qui ont une conception économique à l'anglo-saxonne remettrons rapidement en cause la régulation publique. C'est ce qui s'est déjà passé avec le fret sur lequel l'Etat n'organise plus rien.

Je pense que la bonne échelle, pour quelque politique que ce soit, c'est l'échelle du peuple. Et donc de l'Etat-Nation qui est son organisation politique et démocratique.
Après, bien sûr qu'il faut travailler avec nos partenaires européens. Je suis d'accord avec Amaury : on a besoin de l'Europe ! Et faire l'Europe nous impose de faire des compromis car effectivement, nous ne sommes pas d'accord sur tout.
Je considère simplement qu'il ne faut pas confondre les délégations de compétence et les transferts de souveraineté. Ce n'est pas la même chose.
Les compromis doivent être des compromis consentis et réciproques, pas des soumissions à un super-Etat apatride.

Etre minoritaire ne veut pas dire avoir raison ou avoir tort, mais signifie que nous avons une conception propre des rapports humains, issus d'une culture, d'une tradition, d'une langue, d'une histoire et que cette spécificité, nous entendons la conserver.
Le peuple peut avoir raison ou avoir tord mais il est souverain. Si l'on n'accepte pas ce principe, alors il faut supprimer la démocratie.

Quant à l'amalgame des Etats-Nations avec la situation en 1939, il est particulièrement odieux : premièrement parcequ'aujourd'hui personne n'imagine un seul instant faire la guerre à l'Allemagne ou à quelque pays européen que ce soit, deuxièmement parcequ'on compare une situation qui n'a rien à voir où c'était justement les tentations empiriques qui ont mises l'Europe à feu et à sang.
Penser les transports en commun du XXIème siècle.
Avatar de l’utilisateur
al69
Passager
Messages : 840
Inscription : 11 Nov 2004, 22:02:36
Localisation : Lyon 7e

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar al69 » 05 Août 2008, 13:50:10

Pour revenir au titre du topic ; départ demain en train (TGV+TER) pour la Bretagne. A plus !
Vive les trams, les ficelles et les trolleys !

Et vive les Canuts
Avatar de l’utilisateur
Bibouquet
Régulateur
Messages : 7119
Inscription : 11 Nov 2004, 12:26:59
Localisation : 69
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar Bibouquet » 05 Août 2008, 14:28:13

Vu ce midi à la TV nationale : baisse de la fréquentation des autoroutes pour début 2008 ! APRR et ASF enregistrent des baissent d'environ 4% ! Vite, il faut faire l'A45 pour désengorger tout ça, car ça va pas s'arranger ;)
Atoubus m'a tuer
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar BBArchi » 05 Août 2008, 23:32:24

Curieux, pas un mot sur le bilan du mois de juillet... la rumeur ferait état d'environ -15% / -20% par rapport à juillet 2007 en global pour la section Vienne<>Orange de l'A7, malgré les grosses charges traditionnelles, et un flux supplémentaire significatif sur les nationales encadrantes.
Qui peut confirmer ?

Alors non seulement la consommation d'essence aurait chuté en mai / juin / juillet, mais les automobilistes éviteraient les autoroutes pour faire des économies ?

Ho !  ;D
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Bibouquet
Régulateur
Messages : 7119
Inscription : 11 Nov 2004, 12:26:59
Localisation : 69
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar Bibouquet » 05 Août 2008, 23:35:10

J'ai entendu que la conso de carburant aurait baissé de 10% depuis 1 an ?? Pour les autoroutes, ils avaient annoncé une journée super noire samedi dernier, et apparemment ça n'a pas été "aussi pire" que ça... Par contre, dans les gares, c'était l'orgie, ça fait plaisir ! Maintenant, faut faire de l'infra, rénover, mettre des nouveaux trains, bref, développer tout ça pour attirer du monde !!
Atoubus m'a tuer
Avatar de l’utilisateur
ElBricou
Direction des Services Techniques
Messages : 2590
Inscription : 17 Nov 2005, 11:20:03
Localisation : Montévrain
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar ElBricou » 05 Août 2008, 23:37:00

Reste plus qu'a doter la SNCF d'un systeme informatique qui tient la route...
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar BBArchi » 05 Août 2008, 23:48:57

... et à réduire à 5 personnes au lieu de 60 le staff qui a procédé à l'élaboration du principe tarifaire qui fait que personne, je dis bien personne, ne paye le même prix pour le même trajet.

Je ne suis pas pour la réduction des effectifs qui fait tellement de dégâts à tous les niveaux. Mais là, une redistribution s'impose, pour retrouver un minimum de réalisme et de visibilité.


Chaque train, on est bien d'accord, est programmé et mis en place plus de quinze jours à l'avance. Horaire, matériel, personnel, sillon, tracé, voies, etc... Donc il va rouler de toutes façon.

De la même façon que dans les grandes surfaces, on programme plus de quinze jours à l'avance les quinzaines d'animation promotionnelles : le blanc, les jouets, les vacances, la rentrée des classes, etc...

Vous imaginez l'ambiance si on expliquait aux acheteurs la chose suivante, concernant le prix marqué dans le catalogue ou dans le rayon "ah bin aujourd'hui, enfin pendant une heure, euh, oui mais non, enfin ça dépend, ce n'est pas forcément ce prix, mais on ne sait pas de combien va être la différence...à la hausse ou à la baisse, et pour madame ce sera un autre prix..." tout ça pour le même produit qui ne quitte pas le rayon ?

:o :o :o :o :o :o

Il est temps de revenir à des solutions simples et visibles, et mettre un terme aux mauvaises habitudes qui ne font qu'entretenir une rumeur tenace : l'augmentation des tarifs.

Et il est temps d'évacuer des mentalités et un outil informatique issus de la gestion du transport... aérien.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5131
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar mathieu.38 » 06 Août 2008, 19:27:56

Je sais pas si c'est une déformation professionnelle ou quoi, mais je ne vois pas où est le mal dans le yield management. On optimise le remplissage des trains et on évite que tout le monde voyage à la même heure avec un train vide une heure plus tard.

Certes la grille tarifaire n'est pas simple, mais elle n'est pas incompréhensible.
Avatar de l’utilisateur
bus64
Régulateur
Messages : 2581
Inscription : 12 Nov 2004, 09:30:27
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar bus64 » 06 Août 2008, 21:33:22

Salut

Perso depuis le Yeld management je trouve que çà devient beaucoup plus compliqué de trouver un train à tarif abordable!

@+
bienvenue sur lyon en lignes
Avatar de l’utilisateur
Bibouquet
Régulateur
Messages : 7119
Inscription : 11 Nov 2004, 12:26:59
Localisation : 69
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar Bibouquet » 06 Août 2008, 21:54:16

Moi je mange des S'Miles pour compenser :)
Atoubus m'a tuer
Avatar de l’utilisateur
bus64
Régulateur
Messages : 2581
Inscription : 12 Nov 2004, 09:30:27
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar bus64 » 06 Août 2008, 22:12:25

Des smiles mais à quel prix!
Tu vois çà ne coûte pas plus cher d'acheter plus cher ;) (seul bib peu comprendre)

@+ :crazy2:
bienvenue sur lyon en lignes
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5131
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar mathieu.38 » 06 Août 2008, 22:40:00

@Bus64 : le but n'est pas trouvé un tarif abordable mais de remplir les trains. Pour trouver un tarif abordable, la meilleure solution est de s'y prendre à l'avance, mais vu le système d'info de la SNCF, j'admets que c'est pas facile.
Avatar de l’utilisateur
bus64
Régulateur
Messages : 2581
Inscription : 12 Nov 2004, 09:30:27
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar bus64 » 06 Août 2008, 22:56:23

Parce que tu sais toujours ce que tu va faire trois mois à l'avance??
Si je veux des journées pour partir, je peux faire la demande seulement 2 mois avant, en sachant que la réponse peut intervenir de suite comme une semaine avant...Je trouve cette politique tarifaire très repoussante.

@+
bienvenue sur lyon en lignes
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar BBArchi » 06 Août 2008, 23:01:17

mathieu.38 a écrit :Je sais pas si c'est une déformation professionnelle ou quoi, mais je ne vois pas où est le mal dans le yield management. On optimise le remplissage des trains et on évite que tout le monde voyage à la même heure avec un train vide une heure plus tard.

Certes la grille tarifaire n'est pas simple, mais elle n'est pas incompréhensible.


Certes.

Mais on est vraiment dans un tel potage qu'il serait devenu impossible d'anticiper une demande, ou du moins de l'estimer, et de mettre une réponse en face d'une question ? A savoir, mettre un autorail simple caisse en face d'une demande de 50 personnes, un train en face d'une centaine, et plusieurs UM de duplex à l'échelle au dessus ? ET, deuxième point, mettre un ou plusieurs trains en face d'horaires REELLEMENT adaptés à la clientèle ? ET, troisième point, assurer à la fois le débit considérable des grandes masses et le trafic plus diffus ?

D'autre part, "on évite que tout le monde voyage à la même heure avec un train vide une heure plus tard...". est la conséquence d'une offre mal adaptée. A partir du moment où on ne peut accéder au train QUE s'il y a de la place (cas des TGV et des trains à résa obligatoire), le report dans les circulations encadrantes se fait quand même, les voyageurs devant de toutes façons prendre un train sur cette liaison pour rejoindre leur destination. Répondre aux attentes de la clientèle (qui restent quand même assez souples en amplitude horaire à condition de ne pas pousser le bouchon trop loin), c'est aussi et surtout faire le nécessaire pour offrir une réponse performante : à certaines dates bien connues, si une circulation est pleine dès le départ, on sait prévoir avec un bon niveau de fiabilité la nécessité de mettre un "supplémentaire" qui suit à 3 minutes... Mais ça suppose un outil, des moyens et des choix de gestion différents de ceux actifs aujourd'hui.

Le yield management répond effectivement à une partie de la question, mais ce n'est certainement pas la seule technique de gestion valable.


La technique de définition et de fixation des prix est bien de la compétence de tout industriel ou commerçant ou prestataire de services. Et de son libre choix.

En ce qui concerne la SNCF, la course effrenée vers une rationalité comptable (tout à fait louable compte tenu des impératifs de rentabilité imposés) se traduit par une usine à gaz tarifaire hermétique, répondant effectivement correctement aux objectifs comptables (bénéfices cette année...) mais très mal perçue par les clients (diffus ou grande masse).

Où est le problème ? Plus personne (majoritairement ceux qui ne rentrent pas dans la catégorie des "utilisateurs professionnels" munis d'abonnements et qui n'ont pas la "chance" de pouvoir planifier leurs déplacements) ne sait exactement combien "coûte" le train (parce que c'est exactement ça le résultat) et n'est pas sûr du tout de ne pas se faire plumer. Très désagréable...

La conséquence - difficile à contester et à contrer - est l'impression d'un coût excessif très éloigné du "coût psychologique" (différent du coût réel) ; et plus c'est embrouillé en apparence, et plus les arguments manquent ...

La grille tarifaire n'est pas simple, certes, mais elle n'est pas incompréhensible : elle le devient quand les informations disponibles au guichet ou au distributeur divergent avec celles des différents sites internet. Et quand s'y superposent la complexité des horaires et des dates de circulation, là on bascule trop souvent dans la grognonnerie.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Lolo
Passager
Messages : 157
Inscription : 10 Nov 2007, 22:59:47
Localisation : Lyon 1er

Re : Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar Lolo » 06 Août 2008, 23:10:27

mathieu.38 a écrit :@Bus64 : le but n'est pas trouvé un tarif abordable mais de remplir les trains.


Et pourquoi ne pourrait-on pas remplir des trains à tarif abordable ????? La SNCF a dégagé 1 milliard d'Euros de bénéfices en 2007, y'a donc de la marge pour jouer sur les tarifs (et l'investissement surtout). Mais la logique de la privatisation se met en marche .........
Le soucis majeur avec cette nouvelle tarification, c'est qu'on ne sait jamais à l'avance combien un voyage peut couter. Avant on connaissait le plein tarif et les niveaux de réduction auxquelles on pouvait prétendre (Cartes 12-25, tarifs Découvertes, etc .......). Maintenant on est dans le brouillard !

mathieu.38 a écrit :Pour trouver un tarif abordable, la meilleure solution est de s'y prendre à l'avance, mais vu le système d'info de la SNCF, j'admets que c'est pas facile.

Faudrait peut-être réaliser qu'on ne prend pas le train comme on prend un avion ..... Autant organiser 2-3 mois à l'avance un voyage qui nécessite de prendre un avion pour se rendre de l'autre coté de la planète est courant et logique, autant prévoir 2 mois à l'avance un voyage en train ne correspond pas dans bien des cas à l'utilisation qui st faite de ce moyen de transport. On est pas à la même échelle et dans les même démarches ........
Si on souhaite le report depuis la voiture vers le train, il faut laisser aussi la possibilité aux utilisateurs de s'organiser peut-être pas au dernier moment mais dans un délai raisonnablement court avant le départ du train sans les assommer par des tarifs prohibitifs.
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Passager
Messages : 1975
Inscription : 07 Mars 2005, 22:27:27
Localisation : Grenoble
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar Sylvain » 06 Août 2008, 23:44:15

Je lisais hier sur le forum Trains en Voyage, que le prix affiché (par le site VSC) pour un même train pouvait bouger... en fonction de la plage horaire indiqué lors de la constitution de la recherche.

C'était peut-être qu'une impression, mais ça caractérise bien le flou dans lequel on est quand il s'agit de savoir "combien coûte tel voyage en train".
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4450
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar amaury » 07 Août 2008, 01:42:41

Salut,

Je crois comprendre que le fondement du problème, c'est ce qu'évoque BBarchi : le coût perçu. On verra que pas loin de 100% de la population trouve que les TC, c'est cher. A aucun moment, les gens ne se posent la question de savoir si ce service public fait des bénéfices. ça parait une évidence mais c'est comme ça.

Pour le train, j'ai entendu dire que presque plus personne ne payait le plein tarif avec la grille tarifaire. Presque tout le monde devrait être content alors. Et ben non. C'est l'inverse ! D'une part, les gens ont l'impression qu'ils pourraient payer leur trajet moins cher mais en pensant qu'ils ne peuvent pas maitriser les éléments qui leurs permettraient d'y arriver et, dans le même temps, ils pensent que "c'est trop cher" (le premier élément accentuant le deuxième). Bref...

A +
Amaury
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
Derje Boven
Passager
Messages : 313
Inscription : 09 Déc 2004, 13:48:54
Localisation : Les Roches de Condrieu (38)
Contact :

1 milliard d'Euros ?!

Message non lupar Derje Boven » 07 Août 2008, 07:18:49

Lolo a écrit :La SNCF a dégagé 1 milliard d'Euros de bénéfices en 2007

Oul, ce genre de (gros) chiffre mérite bien une preuve, non ?  ;)
Lolo
Passager
Messages : 157
Inscription : 10 Nov 2007, 22:59:47
Localisation : Lyon 1er

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar Lolo » 08 Août 2008, 10:12:32

Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar BBArchi » 08 Août 2008, 15:44:54

amaury a écrit :Pour le train, j'ai entendu dire que presque plus personne ne payait le plein tarif avec la grille tarifaire. Presque tout le monde devrait être content alors. Et ben non. C'est l'inverse ! D'une part, les gens ont l'impression qu'ils pourraient payer leur trajet moins cher mais en pensant qu'ils ne peuvent pas maitriser les éléments qui leurs permettraient d'y arriver et, dans le même temps, ils pensent que "c'est trop cher" (le premier élément accentuant le deuxième). Bref...


Je pense que le problème principal vient justement de cette perte de visibilité qui se superpose au stress de la peur de rater le train. Quand on va chez le boulanger, on sait en gros le prix du pain. Pour le train, un prix et une "ristourne" bien balisés, point barre, facile à mettre en face d'un kilométrage, devraient permettre de répondre à cette demande. Charge à la SNCF (et à RFF) de revoir leur base de tarification pour répartir les recettes (et les dépenses ?) différemment.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
nanar
Passager
Messages : 8824
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar nanar » 08 Août 2008, 16:05:33

Salut

Oui, mais la SNCF ne se comporte pas comme le boulanger (le prix du pain reste contrôlé assez rigoureusement
aujourd'hui encore).
Elle se comporte comme le marchand de fruits et légumes sur le marché :
prix normal au début de la matinée, petite fleur au client qui prend une grosse quantité, tentative d'entuber
le touriste Chinois ou Japonais qui se risque à acheter (les Belges et les Allemands, étant dans la zone euro,
ne se font plus avoir
) et aux environs de 12h ou 12h30 on brade pour pas avoir à tout remettre dans le camion, car ça sera jeté...  8)

A+
nanar
Découvrez le site http://www.darly.org
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar BBArchi » 08 Août 2008, 18:17:02

:o ;D

Tu en as déjà vu jeter beaucoup, des trains, en fin de marché à la SNCF ?

:2funny:

Quoique ... en Auvergne ... ils étaient bien mûrs. Depuis longtemps. Très longtemps. Beaucoup trop longtemps, même...  :-\ :'(
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
aiguillage
Passager
Messages : 742
Inscription : 16 Juin 2005, 18:02:47
Localisation : Hénon
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar aiguillage » 08 Août 2008, 22:35:04

La politique des prix à la Image s'est beaucoup rapproché de l'aérien, elle n'a pas inventé la poudre. On demande à la Image de faire le maximum de bénéfices, il est normal (comme je l'avais déjà dit ici même) qu'elle exploite les méthodes adéquates pour atteindre ce but.
Image  Image
nanar
Passager
Messages : 8824
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar nanar » 08 Août 2008, 23:03:57

Salut

Les places invendues, c'est comme les légumes que les nettoyeurs du marché poussent du balai sur le coup de 13h30...
... si un voyageur  pose ses "écrase-merde" sur la place invendue en face de lui, elle va "faire sale" et commence à sentir mauvais... :laugh:

A+
nanar
Découvrez le site http://www.darly.org
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5131
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar mathieu.38 » 08 Août 2008, 23:17:22

La SNCF a brouillé la visibilité de ses tarifs toute seule (son actionnaire l'a un peu aidé) : trop de réductions tuent les réductions. Tout le monde veut avoir une réduction et plus personne ne connait le tarif "normal" ('est déjà fait pour les vêtement féminins et çà arrive pour les voitures).

Sylvain a écrit :Je lisais hier sur le forum Trains en Voyage, que le prix affiché (par le site VSC) pour un même train pouvait bouger... en fonction de la plage horaire indiqué lors de la constitution de la recherche.

C'était peut-être qu'une impression, mais ça caractérise bien le flou dans lequel on est quand il s'agit de savoir "combien coûte tel voyage en train".


Cà m'étonnes pas, quand je suis parti au Vietnam, j'ai comparé les prix plusieurs fois par semaine et certains jours sont plus cher que d'autre.
Qu'est-ce que tu entends par "coute" ? Le cout de ta place pour la SNCF (cout marginal) ? 0, que le train soit plein ou vide c'est quasi pareil. Le cout de revient pour toi : le prix qui sera débité sur ta CB.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar BBArchi » 09 Août 2008, 00:21:15

Pour mettre un peu de légèreté...
http://fr.news.yahoo.com/delize/2008070 ... 8d5c0.html

:angel:
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
chris
Responsable Planning des sorties
Messages : 3924
Inscription : 09 Jan 2005, 17:51:01
Localisation : Lyon 9
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar chris » 10 Août 2008, 18:29:16

Le coût réel, c'est le coût de l'exploitation pour la SNCF divisée par le nombre de voyageurs, non ?

La différence d'un service par rapport à un bien, c'est que le service doit être vendu à un moment précis. Sinon il est perdu.
Autant le pain non vendu peut être mis au congélateur et vendu le lendemain, autant des places vides ne peuvent pas servir sur le trains suivant.

Le prix dépends de l'offre et de la demande. C'est parfaitement normal de "brader" des places qui ne seraient pas utilisées et de monter les prix sur un train qui, de toutes manières, ne pourra pas accueillir tous ceux qui désirent le prendre.
Il faut bien qu'il y ait une sélection. Si cette sélection n'a pas lieu sur les prix, elle aura lieu d'une autre manière ( les premiers qui réservent ou les premiers qui arrivent par exemple ) et un client "non-sélectionné" qui ne reporte pas son déplacement sur un autre train sera un client perdu.

Ce n'est pas simple car moi aussi, je me perds dans ces nouveaux tarifs que je ne comprends pas. Mais je fais comme tout le monde : quand je n'ai pas d'impératifs d'horaires et de date, je recherche le prix le plus intéressant et quand je dois absolument prendre tel ou tel train, je paye le prix ou je cherche un transport alternatif.
Penser les transports en commun du XXIème siècle.
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5131
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar mathieu.38 » 10 Août 2008, 18:45:53

@ Chris : ce que je voulais dire c'est que le cout est le même pour la SNCF que le train soit vide ou pas.
Avatar de l’utilisateur
manu69
Passager
Messages : 2212
Inscription : 25 Oct 2005, 08:29:40
Localisation : lyon 8eme

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar manu69 » 10 Août 2008, 18:51:14

bah!! Si c'est si compliqué de comprendre les tarifs de la sncf, faites comme moi, prenez votre voiture!  :P >:D ;D
(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Avatar de l’utilisateur
chris
Responsable Planning des sorties
Messages : 3924
Inscription : 09 Jan 2005, 17:51:01
Localisation : Lyon 9
Contact :

Re : Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar chris » 10 Août 2008, 19:05:14

mathieu.38 a écrit :@ Chris : ce que je voulais dire c'est que le cout est le même pour la SNCF que le train soit vide ou pas.


Oui mais les recettes ne sont pas les mêmes.  ;)
Donc un train vide coûte plus cher et qui c'est qui paye ?
Penser les transports en commun du XXIème siècle.
Avatar de l’utilisateur
fcancalon
Passager
Messages : 748
Inscription : 30 Juin 2006, 13:09:21
Localisation : Varsovie (Métro 1 Kabaty, bus 166, 179, 192, 504)

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar fcancalon » 10 Août 2008, 19:21:57

Salut,
Il est normal que la SNCF cherche à transporter des voyageurs qui payent, même un peu, plutôt que d'acheminer des sièges vides. Cela dit, c'est vrai que la grille tarifaire actuelle est d'une complexité terrifiante. Elle a largement été élaborée par des gens issus de l'ESSEC ou de HEC, rois du marketing, qui n'ont probablement pas encore compris qu'à la marge, justement, la simplicité peut avoir des vertus ;)
Je ne suis pas sûr du tout qu'ailleurs, en Europe, les grilles tarifaires aient atteint ce degré de complexité, et pourtant les trains ont des voyageurs et les résultats financiers peuvent être satisfaisants. Ceci pour rappeler par ailleurs que les bons résultats de la SNCF -à ne pas dévaloriser- tiennent aussi au coût du carburant qui rendent les transports aériens et routiers moins attractifs, et également à des contrôles pesants qui rendent encore moins efficace la concurrence aérienne.
Avatar de l’utilisateur
Swisstram
Passager
Messages : 1706
Inscription : 02 Mars 2007, 14:52:55
Localisation : Marne-la-Vallée (Île-de-France)
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar Swisstram » 10 Août 2008, 20:07:58

Je vais être un peu HS, mais si déjà, quand on veut bien payer on pouvait, ça serait pas mal...    ::)

Il m'est déjà arrivé une demi-douzaine de fois de prendre le train (sur un petit parcours) gratuitement car je n'ai pas trouvé de moyen de payer ma place. Alors parfois, même avec toute la bonne volonté du monde, on n'arrive pas à payer sa place !  :o
Ma galerie de photos de Transports en commun : cliquez ici.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar BBArchi » 10 Août 2008, 20:51:36

Donc c'est du trafic inexistant : la ligne n'est pas rentable. On feeeeeeeerme !
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
al69
Passager
Messages : 840
Inscription : 11 Nov 2004, 22:02:36
Localisation : Lyon 7e

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar al69 » 17 Août 2008, 22:27:06

Demat !

Ayé, de retour. Tout s'est bien passé, TGV, TER, ferry, navette car. Découverte du Tire-bouchon, le teuf-teuf entre Auray et Quiberon. Impec', tout ça, aucun retard, correspondances qui roulaient, ça fait plaisir.

Le yeld management, je veux bien, j'ai assez pratiqué le bouzin en tarification aérienne dans une vie antérieure. Pour le TGV, ça se discute, mais pourquoi pas. Pour les Corail Teoz, là... On ne prend pas le train comme l'avion. Mais surtout, la moindre des choses serait d'indiquer au voyageur quel tarif loisir il paie ! Le moins cher des 4 niveaux ? Le plus cher ? Je sais lire les codes sur les billets, mais pour l'acheteur normal, et même pour moi sur Internet, c'est impossible à savoir. C'est anormal.

A+
Vive les trams, les ficelles et les trolleys !

Et vive les Canuts
Avatar de l’utilisateur
Alain
Passager
Messages : 470
Inscription : 21 Déc 2006, 22:42:19
Localisation : Chambéry (et souvent dans les TER ou sur T4)
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar Alain » 26 Août 2008, 23:59:37

Bonsoir à tous,

J'ai fait cet été une boucle Chambéry - Paris - Strasbourg - Berne - Chambéry en train. Pour ceux que cela intéresse, la description de la partie Strasbourg - Berne - Chambéry est ici : http://alain.caraco.free.fr/blog/index.php?2008/08/26/309-berne. J'y parle aussi du réseau Bernmobil, que je recommande vivement à ceux qui ne le connaissent pas : c'est vraiment bluffant pour un réseau de tramways "à l'ancienne".
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar BBArchi » 05 Oct 2008, 18:07:52

Cet été, un petit plaisir sur un petit parcours : Morlaix / Roscoff.

J'en ai gardé un montage : http://fr.youtube.com/watch?v=9HN6zenQ2f8
:)
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
nanar
Passager
Messages : 8824
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re : Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar nanar » 05 Oct 2008, 20:37:14

Salt

mathieu.38 a écrit :@ Chris : ce que je voulais dire c'est que le coût est le même pour la SNCF que le train soit vide ou pas.

Cependant, ce qu'attend aussi la SNCF  de la sélection par les voyageurs de billets  correspondant à UN voyage précis
(un train, un horaire, un point de départ et un point d'arrivée connus grâce à l'informatique),
c'est de pouvoir offrir un train à peu près adapté à la demande.

Bref ne pas avoir une loco puissante tirant 12 voitures et seulement 150 personnes dedans.

A+
nanar
Découvrez le site http://www.darly.org
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar BBArchi » 15 Oct 2012, 18:00:11

Nanar> ton discours tient dans le cas d'une offre correspondant bien aux besoins. De ce point de vue, il y a des progrès notables, mais curieusement très peu sur les lignes qu'il est de bon ton d'achever... sur lesquelles il n'est pas de mise d'avoir des locs tirant 8 wagons pour 15 personnes...

Et ça suppose de tirer un train trait sur le trafic voyageurs "impromptu", qui prend le train sans rendez vous.

Si on n'est pas capable d'apporter un mode de tarification simple, qui se rapproche de cette notion de libre choix jusqu'à la dernière minute, il ne faut pas faire l'effarouché face à l'argumentaire des pro-voiture (liberté : je pars quand je veux/je n'ai pas de fil à la patte) ...

Mais ce n'est pas la peine de compliquer les tarifs comme pratiqué actuellement, et autant le dire franchement, annoncer le rejet de la clientèle occasionnelle au profit exclusif des abonnés "rentables" aurait l'avantage de clarifier la situation :

"Tu ne peux pas payer le TGV, tu n'as pas envie de faire un effort, tu n'es pas un client régulier et prévisible : tu es inadapté à notre fonctionnement, tu ne nous intéresses pas, dégage."

Cette vision économique du siècle passé (je répète...) est totalement incompatible avec les dogmes du "développement correctement durable" (le DCD).

Pas glop.
C'est moins la crise... pour combien de temps ? le prix du carburant baisse, les mauvaises habitudes remontent.

Une idée pour ce WE : faire une visite au Parc des Oiseaux à Villard les Dombes, qui est gratuit ce dimanche 30 novembre, veille de la fermeture jusqu'au 28 février 2009...

Aller retour possible en train, moyennant un peu de marche à pied.  :)

http://www.leprogres.fr/infosdujour/ain/1058688.html
Salut.

Je remonte le sujet :
Image
Image
http://www.trainstouristiques-ter.com/index2.asp

voila voila...  :)[br]: Dimanche 19 Juillet 2009 à 00:19:51
On se rapproche tranquillement des jours sympas avec le kit du vacancier en mode dépoussiérage...  >:D

J'ai ressorti également des cartons ce topic, pour vous donner une info à la fois sympa et à la fois utile pour l'avenir !  :laugh:

Les TER à 1€ reprennent du service, en Languedoc Roussillon : http://www.ville-rail-transports.com/node/17510&nbsp; :) O0

Image

TER : le Languedoc-Roussillon lance sa 4e ligne à 1 euro

La quatrième ligne TER à adopter la tarification à un euro a été lancée vendredi 22 en Languedoc-Roussillon.

Il s’agit de la section La Bastide - Mende - Marvejols, en Lozère.

Elle suit Nîmes - Le Grau-du-Roi, première à avoir été convertie au billet à un euro, à l’été 2011, puis Perpignan - Villefranche et Carcassonne - Quillan.

Contrairement aux précédentes, cette ligne ne fonctionne pas en antenne quasi autonome. Une difficulté de plus, les billets à un euro n’étant disponibles, par convention avec la région, que dans les gares de la ligne concernée.

De ce fait, la SNCF a dû imaginer des carnets de coupons destinés aux abonnés venant du sud, souvent lycéens, afin d’éviter des foules aux guichets de La Bastide pendant les correspondances.

Jean Ghédira, directeur régional de la région SNCF de Montpellier, estime à 10 % la hausse de fréquentation attendue sur La Bastide - Marvejols du fait du billet à un euro.

Bien moins que sur Perpignan - Villefranche, où l’exploitant a enregistré un bond de 400 % entre les cinq premiers mois de 2012 et ceux de 2011.

Sur Nîmes - Le Grau, le bond de fréquentation a été l’été dernier de 600 %, dopé par la saisonnalité balnéaire (108 000 voyageurs sur deux mois).

Cet été, les compositions y seront allongées en pointes, moyennant transfert sur route de quelques rotations d’extrémités de services.
« Dans les Pyrénées-Orientales, le train est redevenu concurrentiel avec l’autocar du conseil général qui double la ligne, comme dans de nombreux autres cas, et qui est tarifé à un euro », relève le directeur régional. L’occasion pour lui de souhaiter une coordination entre région et départements pour « privilégier les rabattements sur les doublons ».

Prochaine étape : le passage à un euro de la section de la ligne des Causses Béziers - Neussargues - Ceilles - Roqueredonde, petite gare située à la frontière de Midi-Pyrénées.
   
Michel Gabriel LÉON


Voila des idées de trajets à découvrir, les lignes en question étant particulièrement belles en terme de paysages traversés et de ressources locales... et le prix rend le voyage abordable !

Bonne dégustation ...  ;)[br]: Lundi 25 Juin 2012 à 11:59:22
Alors je remets une couche de peinture neuve au topic, vu que l'actualité en Suisse semble très agitée pour l'année prochaine, en matière de trains !  :tickedoff:

Y'a l'feu au lac !
http://www.20min.ch/ro/news/suisse/stor ... s-12255814


Voici les lignes ferroviaires menacées
Lausanne-Payerne, Genève-La Plaine, Bâle-Delémont ou encore Neuchâtel-Bienne figurent parmi les 176 lignes de trains qui risquent de se faire remplacer par des bus.

Image

Sur 300 lignes ferroviaires suisses, 176 ne parviennent pas à couvrir au moins la moitié des coûts qu'elles engendrent. La semaine dernière, l’Office fédéral des transports (OFT) a mis un projet en consultation qui vise à réduire les subventions distribuées par la Confédération, avait relaté le dominical «NZZ am Sonntag». Les lignes en question risqueraient d'être remplacées par des bus qui semblent être une alternative moins coûteuse. Le Conseil fédéral veut ainsi réaliser des économies substantielles.

Lundi, «20 Minuten Online» est parvenu à se procurer la fameuse liste avec les 176 lignes menacées. Voici quelques exemples romands: St-Gingolph-Brig, Montreux-Les Avants, Morges-Bières, Nyon-La Cure, Palézieux-Romont, Genève-La Plaine ou encore Allaman-Lausanne (-Palézieux).

Contacté, le porte-parole de l'OFT Andreas Windlinger essaie d'être rassurant: «On est encore très loin de remplacer certains trains par des bus. Il s'agit uniquement de vérifier les lignes.» Il a également rappelé qu'en cas de mauvaise évaluation, rien n'était encore décidé.




Les lignes pour lesquelles semble se poser cette question sous-jacente du transfert au bus :
http://www.20min.ch/pdf/bahnliste.pdf

On va faire court : ce sont toutes les lignes "touristiques" en majorité, pour lesquelles on voit mal comment un bus pourra offrir les mêmes paysages...  :uglystupid2:

Et encore une fois, la notion de péréquation entre les lignes "rentables" et les autres est soigneusement évacuée avec des raisonnements très très binaires.

Ce qui est marrant, c'est le nombre de commentaires déchaînés, dans un journal ou en général, ça roupille...  :o

Mais donc, comme un projet annoncé comme "à l'étude" se termine souvent en phase réalisation active, allez vite faire du train en Suisse... et rapportez des photos !  :(
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Lyon-St-Clair
Passager
Messages : 1967
Inscription : 14 Jan 2009, 14:32:53
Localisation : Montessuy Calmette - C1 / JD66 / JD140 / JD205
Contact :

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar Lyon-St-Clair » 15 Oct 2012, 21:39:02

Le NStCM ?! :o Ils sont devenus fous en Suisse ou quoi !?  ???
Image
Playschool
Passager
Messages : 298
Inscription : 12 Nov 2004, 14:08:11

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar Playschool » 15 Oct 2012, 22:10:10

Je te rassure... c'est une sorte de jeu politico-technique qui dure depuis qu'existe les paquets de mesures de la réforme ferroviaire.

Sur la portée de la liste: elle ne concerne que des lignes régionales dont la Confédération a transféré la compétence aux Cantons il y a une quinzaine d'année. Mais la Confédération continue de participer à la couverture de déficit, donc elle cherche probablement des arguments pour diminuer cette participation, autant sur l'exploitation que sur un financement d'investissement. Par contre, elle n'est a priori plus compétente pour définir l'offre... mais laisserait les Cantons et communes financer tout cela seuls.

Sur la procédure: l'OFT répond à une demande du Conseil Fédéral (le gouvernement), dont il dépend. (soit dit en passant l'OFT fait peut être exprès de publier une liste un peu absurde pour démontrer l'absurdité de la question). Après le Conseil Fédéral doit transformer cela en projet de loi et le transmettre aux deux Chambres, qui l'examineront en commission, avant de se mettre d'accord pour l'accepter. Si par miracle on en arrive là, le peuple peut (et avec certitude) le fera, avec le risque pour le Conseil Fédéral que le peuple demande en réaction quelque chose d'un peu extrême aussi, mais dans l'autre direction. Mais déjà le passage en Chambres me paraît compromis... le CF proposait un nouveau paquet de 3,5 milliards Frs d'investissements jusqu'en 2025, que les Chambres risquent bien de porter à 6,4... je les vois mal 1 an après voter une condamnation des services justifiant une partie des investissements...

Sur la forme: lors de la réforme de la loi sur les chemins de fer 2, le CF voulait classer le réseau ferroviaire en réseau principal et réseau secondaire. Dans le même temps, la participation financière de la Confédération au réseau secondaire aurait été réduit... tollé dans les chambres; partie retirée de la réforme.
L'année dernière, l'OFT a publié la liste des 150 lignes régionales de bus menacées par une modification des règles d'indemnisation. Je crois bien que le mouvement de grogne n'a même pas laissé le temps au Conseil Fédéral de transmettre quoique ce soit aux Chambres. Donc c'est plutôt une passe d'armes ou un jeu de jambes récurrent. C'est vrai toutefois que le rythme s'accélère.
Mais ben voilà, on demande au gouvernement de faire des économies... alors il en propose...
Par contre, je ne suis pas sûr que politiquement le moment soit bien choisi. Je crois qu'il y a une votation en préparation sur les transports publics avec une contre-proposition pas si conne du CF... mais à faire trop de bruit, on ne maîtrise plus tellement le résultat (cf. la votation sur le TransRUN où semblerait que même certains opposants étaient pas à l'aise avec le résultat négatif...)

Donc, t'as le temps d'aller faire quelque photos ;)

Et dernier commentaire, le niveau d'analyse est vraiment très sommaire à ce niveau. L'approche par ligne individuelle est plus que discutable dans certains cas et il s'agit réellement d'une analyse purement comptable et non opérationnelle (analyse de la productivité, découpage des périmètres...) voire juste risible (la liste publiée maintenant sur des chiffres au mieux premier trimestre voir premier semestre 2012 contient des lignes qui n'existent que depuis décembre 2011...)

Au final, si le but est de faire réagir et hurler, c'est bien réussi!

a+
playschool
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Avec la crise du carburant... le train pour les vacances ?

Message non lupar BBArchi » 17 Oct 2012, 12:26:48

Ah, ok. Merci beaucoup pour cet éclairage !

On joue, alors ?  :laugh:

Cependant, je reste toujours très méfiant quand une situation administrative est "mise en vibration". N'étant pas trop au fait des subtilités administratives suisses, j'imagine que globalement, il n'y aura donc pas de casse, mais quand même...

La tentation de passer du train au bus est un peu dans l'air du temps ... et il y a encore quelques réticences à combattre. En Suisse, en plus, l'argument écolo joue à plein : la plupart des lignes concernées fonctionne à l'électricité, qui, si j'ai tout compris, est d'origine hydraulique...  O0

Remplacer ces lignes par des bus... il faut vraiment avoir l'esprit bouffé par les vapeurs de mazout issues du fonctionnement des lobbys routiers pour arriver à ce raisonnement.  :crazy2:

Un autre article, pour illustrer l'agitation monstre que cela a déclenché :

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise ... comments=1

Soixante tronçons visés, les Romands ripostent
Par Fabian Muhieddine. Mis à jour à 07h14

Après l’annonce choc du remplacement éventuel d’une ligne régionale sur deux par un bus, le détail des liaisons menacées. Genève-La Plaine et Genève-Coppet concernées.

Image

L’image est frappante. La semaine dernière, les conseillères d’Etat Michèle Künzler et Nuria Gorrite avaient pris leur bâton de pèlerin pour prêcher la bonne parole aux pendulaires entre Lausanne et Genève. Davantage de trains et de places assises, promettaient-elles en vantant le projet Léman 2030. Mais la rengaine a visiblement changé dimanche: la presse alémanique révélait qu’un train régional sur deux pourrait être remplacé par un bus. Plus précisément, 177 liaisons sur un peu plus de 300 sur toute la Suisse. Une soixantaine en Suisse romande.

Contacté lundi, l’Office fédéral des transports communique tous les tronçons qui ne couvrent pas un taux de couverture des coûts d’au moins 50%. Et la liste fait froid dans le dos. Des lignes mythiques, comme Montreux – les Rochers-de-Naye, sont concernées. Pire, certains trains dont il est question desservent des régions entières, comme le Nyon – Saint-Cergue, Morges – Apples – Bière, Le Pont – Le Brassus, ou Genève – La Plaine. Mais plus étonnant encore, même les lignes autour des grands centres urbains n’échappent pas au couperet, comme Genève – Coppet, Lausanne – Allaman ou encore… Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds!

Grandes ou petites lignes

«Il faut bien séparer les deux sujets, tient à mettre les points sur les i Nuria Gorrite. D’un côté, il y a les grandes lignes. Et là, le signal est positif puisque le Conseil des Etats a accepté une enveloppe de 6,4 milliards. Et de l’autre, il y a la problématique des trains régionaux, que l’on découvre. Dans ce cas, les Cantons auront une position ferme. Remplacer des lignes par des bus est contraire à tout ce que nous essayons de développer depuis des années en matière de vivre ensemble et de qualité de vie.»

Jean-Claude Hennet, secrétaire général d’OUESTRAIL, relativise également. «La disposition mise en consultation ne prévoit qu’une seule obligation, celle d’étudier ces cas. Rien de grave au fond, mais le message est catastrophique. Faire peser des menaces sur les lignes de chemin de fer, tout en essayant d’encourager le transfert de la route au rail, est complètement contre-productif. C’est exactement le contraire: promouvoir le rail!»

Reste qu’à y regarder d’un peu plus près, autant de lignes non-rentables suscitent forcément des interrogations sur leur existence. «Mais aucun train régional n’est rentable, coupe Jean-Claude Hennet. Le taux de couverture des coûts varie entre 10% et 80% à travers la Suisse.» Les usagers ne suffisent effectivement pas à financer les trains régionaux et il faut faire donc appel à l’argent du contribuable. «Soit, ajoute le secrétaire général d’OUESTRAIL, mais quitte à faire des calculs, autant bien les faire. La mobilité apporte des avantages non-négligeables à l’économie. Les pendulaires sont avant tout des employés. Sans parler de la survie de certains villages où les élèves et les personnes âgées n’ont pas d’autres moyens de transport. Et on pourra dire ce qu’on veut, le bus n’aura jamais la ponctualité et la fiabilité d’un train. Ce n’est pas un changement anodin pour les usagers.»

Le bus, l’exception!

N’y aurait-il pas malgré tout des cas où le bus pourrait surpasser le rail? «On ne peut pas l’exclure: le bus est moins rigide que le train, répond Jean-Claude Hennet. Je n’ai pas d’exemple précis mais un bus pourrait, par exemple, remplacer avantageusement une gare éloignée et s’arrêter à l’entrée, à la sortie et au centre d’un village. Mais soyons clair, le bus doit rester une exception et représenter un plus pour l’usager.» Pas sûr que ce critère sera le premier pour l’Office fédéral des transports. L’office cite avant tout l’état du réseau existant ainsi que son utilité pour le transport des marchandises.
(TDG)


Ah, les commentaires... !  O0 >:D[br]: Mardi 16 Octobre 2012 à 15:02:46
Tempête à tous les étages, et dans tous les verres !

Un article sur un blog assez connu en Suisse : http://politblog.tdg.ch/blog/index.php/ ... r/?lang=fr

Thierry Meyer am, mercredi 17. octobre 2012
Mémoire courte à l’Office des transports


Les parents qui nous lisent le savent bien, les enfants ont une tactique bien à eux pour satisfaire une demande irrecevable: la répéter mille fois de suite, en espérant qu’on finira par craquer.
Cette méthode a-t-elle inspiré l’Office fédéral des transports?

En effet, ce n’est pas la première fois que les experts qui régissent la mobilité publique suisse avancent que les coûts des trains régionaux sont excessifs, et qu’il faudra les remplacer par des bus.

"Mettre en opposition les trains bondés des agglomérations et les wagons vides des autres régions ne résout rien".


Voyage vers l'inconnu: un train régional sur un viaduc près de Lütisburg, dans la canton de Saint-Gall. (Image: Keystone)
La nouvelle salve, décochée via les colonnes de la NZZ am Sonntag, fixe le seuil en deçà duquel toute ligne non rentable devrait être abandonnée: 50% de ses charges devraient être couvertes par les usagers. Lissée sur l’ensemble de l’année, cette barre paraît hors de portée de nombreuses connexions, et pas uniquement dans les périphéries. Le réseau régional tissé entre Berne et Fribourg pourrait être menacé, par exemple.

La réflexion autour de l’efficacité et de la rentabilité des transports publics est nécessaire, c’est incontestable. Mais elle ne devrait pas s’affranchir d’un contexte politique, historique et patrimonial, qui plaide pour que les solutions se trouvent avec le rail, pas sans lui.

La politique, d’abord: au moment où l’effort général tend vers une utilisation plus grande du réseau ferré – avec des investissements considérables allant dans ce sens –, mettre en opposition les trains bondés des agglomérations et les wagons vides des autres régions ne résout rien. Et donne un signal contradictoire à la population.

L’Histoire, ensuite: elle nous enseigne que toutes les entités publiques qui ont renoncé au rail dans leur maillage de transports l’ont regretté amèrement. Et en ont payé la lourde facture ensuite, pour reconstruire ce qui avait été défait.

Le patrimoine, enfin: le réseau de chemins de fer suisse est un atout majeur pour le pays, qui fait partie intégrante de son offre touristique.

Tous ces éléments doivent convaincre l’Office fédéral des transports, et l’ensemble des acteurs des transports publics suisses, que ce mécanisme d’horloger a besoin d’affinages subtils et constants, pas de coupes à la hache et de schémas tout cuits.

SchlagwörterMots-clefs: mobilité, région, Verkehrspolitik

Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Avec la crise du carburant... le train pour les vacances

Message non lupar BBArchi » 20 Juin 2014, 17:28:43

Remontée de topic ! C'est la mode.... ;D

A défaut de train, il ya aussi le bus ou plus exactement l'autocar... pour pallier aux suppressions de lignes ferroviaires. :knuppel2:
Un super site pour se faire une idée des potentiels "économiques" de vacances : http://www.ffrandonnee.fr/actualites/actus.aspx

Un exemple : http://www.ffrandonnee.fr/actualites/99 ... e-bus.aspx


CÔTE D’OR : Parcourir le GR ® 2 avec le bus


Il est possible de parcourir le GR ® 2 en Côte d’Or par étapes, desservies par le bus.
Le GR ® 2 est desservi par la ligne de bus joignant Dijon à Châtillon-sur-Seine. Cinq tronçons de 16 à 22 km ont été délimités entre Châtillon-sur-Seine et Saint-Seine-l’Abbaye , ils passent à proximité immédiate des arrêts de bus.
Les trois premières fiches « Idées randos 21 » décrivant l’itinéraire au départ de Châtillon-sur-Seine ont vu le jour. En couleurs, dans un format A5, avec descriptif du parcours et tracé sur fond de carte, elles sont en téléchargement gratuitement sur le site Internet http://www.cotedor-randonnee.com ou disponibles auprès des Offices de Tourisme situés sur les parcours .
Source : FFRandonnée Côte d'or

FFRandonnée 17 juin 2014



Même si l'idée a maintenant quelques années de pratique, il y a du bon à prendre :D
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Avec la crise du carburant... le train pour les vacances

Message non lupar BBArchi » 09 Août 2014, 23:05:05

Un article sympa : http://www.20minutes.fr/societe/1426775 ... -170-euros

Image

C'est bien, elle a vendu du rêve à ses p'tits. :bravo:


Alors les inévitables rageux du clavier vont nous faire le coup du "y payent pas ! scandale !"

Sauf que :

1. c'est un élément de la paye des cheminots...
2. que le cheminot et/ou sa famille monte dans le train, en payant ou pas, = peanuts, le train est programmé et la dépense est déjà engagée...
3. en général, les trains bondés peuvent encore accepter 3/4 personnes en plus, ce n'est pas ce qui va engager le gabarit.

Mais on continue d'entendre ces borgnolleries à chaque fois. ::)
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1295
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Avec la crise du carburant... le train pour les vacances

Message non lupar man-x86 » 09 Août 2014, 23:38:15

BBArchi a écrit :Un article sympa : http://www.20minutes.fr/societe/1426775 ... -170-euros

Image

C'est bien, elle a vendu du rêve à ses p'tits. :bravo:


Alors les inévitables rageux du clavier vont nous faire le coup du "y payent pas ! scandale !"

Sauf que :

1. c'est un élément de la paye des cheminots...
2. que le cheminot et/ou sa famille monte dans le train, en payant ou pas, = peanuts, le train est programmé et la dépense est déjà engagée...
3. en général, les trains bondés peuvent encore accepter 3/4 personnes en plus, ce n'est pas ce qui va engager le gabarit.

Mais on continue d'entendre ces borgnolleries à chaque fois. ::)


Par contre il faut faire attention aux points 2 et 3, qui sont aussi les arguments des fraudeurs...

Par contre dans quelques pays/régions Européennes, on trouve pas mal de trickets à la journée, assez intéressants:
  • Ticket journée Suisse, qui s'achète entre 2 mois et 5 jours à l'avance, dans les mairies (il faut habiter ou travailler en Suisse par contre). On choisit la date du ticket (il y en a entre 3 et 15 par jour selon la taille de la ville/village), et coûte 40CHF pour tout ce qui est utilisable avec le GA (soit tous les bus/cars/trains, et de grosses réductions dans les téléphériques/musées).
  • Länder-ticket Allemands, qui peuvent s'acheter le jour-même dans n'importe quelle gare/automate (même dans les gares frontières Suisses/Autrichiennes) pour 23EUR (et +4EUR/personne en plus), vallables uniquement dans un land (mais avec des zones frontalières communes), pour tous les trains lents (tout sauf IC, EC et ICE), les réseaux urbains et pas mal de lignes de cars interrurbains,
  • Tageskarte sur quelques réseaux Autrichiens, qui permettent d'utiliser tout le réseau d'un land pour 10~15EUR, pour certains réseaux il faut choisir à la zone et exclure les trains rapides IC/EC/RJ (comme au Liechtenstein), entre 3 et 25EUR selon les zones).
Sur ce coup-là, ça serait assez intéressant de trouver un équivalent en France, plus ou moins copié sur le principe des länder-tickets Allemands (la taille du pays et des régions Françaises/Allemandes sont assez comparables).

Du coup on peut assez facilement partir en vacances sans vraiment planifier son trajet, et profiter des paysages avec des trains qui traversent la campagne ou zigzaguent entre les montagnes.
J'avais aussi quelques collègues installés en Allemagne qui partaient skier en Autriche avec un Bayern/BW-ticket + Vorarlberg-ticket (ou une ou deux zones du Tirol), en incluant la réduction des stations de ski et le fait que les trains sont utilisables de 0h à 3h le lendemain, c'est clairement abordable à partir de 2~3 personnes.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Avec la crise du carburant... le train pour les vacances

Message non lupar BBArchi » 10 Août 2014, 12:03:10

Par contre il faut faire attention aux points 2 et 3, qui sont aussi les arguments des fraudeurs...


Oui et non ; à la différence des fraudeurs, le personnel de la maison ne peut voyager gratuitement que dans le cadre précis de l'édition et de la validation du titre gratuit. Ce qui équivaut à l'utilisation de titre de transport et pas à de la fraude...

Pour le système que tu décris, on reste sans voix devant la simplicité ; et pourtant, "chez nous" ce n'est pas possible. Il faut arrêter de se demander si peut être il serait possible d'envisager l'idée que tout soit mis en oeuvre pour dégouter les gens du train.

Il est lumineux de simplicité, ce système : tu payes 1 fois, et tu prends le train comme tu veux, quand tu veux dans la période ! Franchement, ils sont dangereux ces gens là !
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 56 invités