Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4708
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar amaury » 21 Jan 2009, 17:49:06

Salut,

Tout a commencé par le site du CFAL. J'y vois qu'on peut consulter la carte Google (http://www.rff-cfal.info/trace:google:pleinecran). Je remarque que le tronçon le plus au sud longe la LGV puis une voie ferrée. Je m'aperçois ensuite qu'elle semble partiellement déferrée et qu'elle mène à Rives... en passant juste à côté de l'aéroport ! Là, je me demande pourquoi la ligne n'est pas revitalisée... ça fait évidemment penser au CFEL... Si c'est ce tracé qui était retenu, n'y aurait-il pas intérêt à rouvrir ce tronçon pour des dessertes fret/voyageurs entre le CFAL et l'aéroport d'un côté et l'aéroport et Grenoble de l'autre ? Vous avez des infos sur le sujet ?

A +
Amaury

P.S. Comme toujours, j'ai fait une carte : http://maps.google.fr/maps/ms?ie=UTF8&h ... d0bb1377fc ;)
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
Alain
Passager
Messages : 493
Inscription : 21 Déc 2006, 22:42:19
Localisation : Chambéry (et souvent dans les TER ou sur T4)
Contact :

Re : (HS) desserte ferroviaire aéroport Grenoble

Message non lupar Alain » 21 Jan 2009, 19:26:42

Y a-til vraiment besoin d'un aéroport à Grenoble ? Le transport aérien a peu d'avenir écologique et probablement peu d'avenir économique non plus. Grenoble est à 45 km de Saint-Geoirs et à 90 km de Saint-Exupéry. Les cars express Grenoble Saint-Exupéry, toutes les heures, ainsi que les quelques TGV suffisent actuellement. Ultérieurement, on pourrait relier Grenoble à Saint-Exupéry en TER. Bref, à mon avis, il n'y a pas besoin d'aéroport à Grenoble et donc de liaison ferroviaire pour le desservir.
Avatar de l’utilisateur
Métropaul
Passager
Messages : 2827
Inscription : 29 Nov 2007, 23:13:06
Localisation : Là-bas si j'y suis...

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Métropaul » 21 Jan 2009, 20:57:30

... sauf à faire de Saint-Geoirs le "Beauvais" lyonnais, avec tout plein de low-costs :buck2:
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar BBArchi » 21 Jan 2009, 21:54:53

HS : Pour faire rapidement un peu d'histoire du chemin de fer :

Cette ligne, qui part de la voie SNCF Lyon<>Valence à la gare de St Rambert d'Albon (à coté du Rhône), est en fait le vestige de la toute première ligne de chemin de fer Lyon <> Grenoble.

Elle a été mise en service en 1856, avec un trafic voyageurs + fret considérable vers 1860, puis s'est fortement réduit à la mise en service (à partir de 1862) sur toute sa longueur, de la ligne active aujourd'hui passant par Rives, le Grand Lemps, Bourgoin, etc...

Actuellement, la plateforme est utilisée pour la desserte épisodique de quelques embranchements industriels du coté de St Rambert, mais ensuite se perd dans les ronces... et est déferrée du coté de Beaucroissant.

Quelques ouvrages d'art et ponts-rails sont encore visibles, du même type que ceux de la ligne Paris Lyon Marseille ; leur principal intérêt est qu'ils ont conservé leur aspect d'origine, n'ayant pas été recoupés lors de l'électrification de l'artère "royale" pour le gabarit des caténaires...

Fin du HS.


A mon sens, la rénovation complète de cette ligne aurait un peu d'intérêt si Grenoble St Geoirs devenait subitement l'égal de St Ex, (ce qui me paraît très peu probable...  :coolsmiley: ) ... Sauf qu'elle se situe en face d'une traversée ferroviaire du Rhône, mais beaucoup trop au sud pour le CFAL...
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
Alain
Passager
Messages : 493
Inscription : 21 Déc 2006, 22:42:19
Localisation : Chambéry (et souvent dans les TER ou sur T4)
Contact :

Re : Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Alain » 21 Jan 2009, 22:18:05

Métropaul a écrit :... sauf à faire de Saint-Geoirs le "Beauvais" lyonnais, avec tout plein de low-costs :buck2:


Tu crois vraiment que c'est souhaitable ? Et possible ?

A mon avis, il y a de la place pour deux aéroports en Rhône-Alpes : Lyon et Genève.
Avatar de l’utilisateur
Métropaul
Passager
Messages : 2827
Inscription : 29 Nov 2007, 23:13:06
Localisation : Là-bas si j'y suis...

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Métropaul » 21 Jan 2009, 22:29:57

On est parfaitement d'accord. Mais c'est vrai qu'un smiley ne suffit pas toujours pour exprimer le second degré !
Avatar de l’utilisateur
sncf38
Passager
Messages : 530
Inscription : 19 Nov 2007, 22:58:37
Localisation : Digne et Grenoble
Contact :

Re : Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar sncf38 » 21 Jan 2009, 22:32:59

Alain a écrit :A mon avis, il y a de la place pour deux aéroports en Rhône-Alpes : Lyon et Genève.


Genève je n'y crois pas trop, parce-que c'est en Suisse, donc il ne reste que Saint-Geoirs et à la rigueur celui de Saint-Etienne comme choix.
forum remplaçant le forum MégaBus = http://bus-bordelais.xooit.fr/index.php

avatar = Citélis 18
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar BBArchi » 21 Jan 2009, 22:33:59

Sinon, il y a Corbas, pis aussi Brindas (le plus petit aérodrome de France !  :laugh: ). Mais je doute que la salle d'attente soit suffisamment confortable pour les habitués des vols longues distances... et des retards divers.
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
Métropaul
Passager
Messages : 2827
Inscription : 29 Nov 2007, 23:13:06
Localisation : Là-bas si j'y suis...

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Métropaul » 21 Jan 2009, 23:00:57

sncf38>Genève est peut-être en Suisse, mais c'est "juste à côté" ! Toutes proportions gardées, c'est comme si on disait que Roissy n'est pas un aéroport parisien sous prétexte qu'il n'est pas sur la commune de Paris...
Avatar de l’utilisateur
Alain
Passager
Messages : 493
Inscription : 21 Déc 2006, 22:42:19
Localisation : Chambéry (et souvent dans les TER ou sur T4)
Contact :

Re : Re : Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Alain » 22 Jan 2009, 08:32:55

sncf38 a écrit :Genève je n'y crois pas trop, parce-que c'est en Suisse.


Genève est l'aéroport le plus pratique pour la Haute-Savoie et l'est de l'Ain. Saint-Exupéry est l'aéroport du reste de la région.

Ceci dit, s'il n'y avait pas Genève, un seul aéroport à Saint-Exupéry serait amplement suffisant.
Didier
Passager
Messages : 175
Inscription : 27 Fév 2005, 19:21:50
Localisation : Vienne (38)

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Didier » 22 Jan 2009, 08:48:37

Bonjour,

La ligne dessert toujours le silo céréalier de Beaurepaire, depuis St-Rambert.

Même sans parler de l'aéroport, je me demande si une partie de la ligne n'aurait pas un certain potentiel. Le secteur de Beaurepaire et de la Côte-St-André est assez peuplé, et il doit y avoir beaucoup de déplacements pendulaires vers Grenoble. Il existe d'ailleurs un car express depuis peu sur ce trajet.
On n'a d'ailleurs pas hésité à construire une belle route dénivellée sous le nom d'Axe de Bièvre pour desservir le secteur...

C'est une ligne de plaine avec très peu d'ouvrages. Ca ne couterait pas très cher à réhabiliter.
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Passager
Messages : 1975
Inscription : 07 Mars 2005, 22:27:27
Localisation : Grenoble
Contact :

Re : Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Sylvain » 22 Jan 2009, 11:51:51

Cette ligne fait partie des projets long terme, pour une réouverture au trafic TER (liaisons Grenoble-Saint Etienne intéressantes), ou sinon (propositions ADTC...) pour un tram train vers St Etienne de St Geoirs. C'est vrai que globalement, il y a du monde par là bas (bien éparpillé), mais la RD1085 et l'axe de la Bièvre sont utilisés en direction de Grenoble.

BBArchi a écrit :Actuellement, la plateforme est utilisée pour la desserte épisodique de quelques embranchements industriels du coté de St Rambert, mais ensuite se perd dans les ronces... et est déferrée du coté de Beaucroissant.

Elle est peut-être déferrée, mais il y a surtout aussi le fait que la DDE s'est permis unilatéralement de goudronner allègrement certains passages à niveaux. Mais bon, de toutes façons, la plateforme est encore intacte (et la voie serait à changer).

Desservir l'aéroport de Grenoble... : aujourd'hui, c'est un aéroport qui se focalise sur du low cost et les charters (notamment les charters des neige).
Il y a une ligne Transisère qui dessert cet aéroport depuis Grenoble. Sinon, c'est sûr que le gros du besoin c'est pour St Exupéry. Et même Genève est bien utilisé par les grenoblois. Il y a là aussi une ligne (VFD, internationale) qui fait la liaison avec cet aéroport.
A la limite, il serait plus utile d'avoir une liaison ferrée Grenoble-St Exupéry... comme pendant les JO de 1992. Il y a bien la liaison TGV mais qui ne semble pas pratique pour ça.


Pourrait-on utiliser le CFAL et la ligne de la Bièvre (le nom de cette ligne Beaucroissant-St Rambert d'Albon) pour une navette entre Satolas et St-Geoirs (entre Lyon-St Exupéry et Grenoble-Isère, pardon :-X ), de manière à faire de l'aéroport de Grenoble une annexe de celui de Lyon ?

(en y mettant un VAL, ça ferait le St-Ex VAL, de quoi damer le pion aux parisiens  :buck2: )
Brad
Passager
Messages : 6
Inscription : 15 Nov 2006, 23:22:16

Re : Re : Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Brad » 22 Jan 2009, 12:22:48

Sylvain a écrit :Cette ligne fait partie des projets long terme, pour une réouverture au trafic TER (liaisons Grenoble-Saint Etienne intéressantes), ou sinon (propositions ADTC...) pour un tram train vers St Etienne de St Geoirs. C'est vrai que globalement, il y a du monde par là bas (bien éparpillé), mais la RD1085 et l'axe de la Bièvre sont utilisés en direction de Grenoble.
Elle est peut-être déferrée, mais il y a surtout aussi le fait que la DDE s'est permis unilatéralement de goudronner allègrement certains passages à niveaux. Mais bon, de toutes façons, la plateforme est encore intacte (et la voie serait à changer).


La possibilité de réouverture de la ligne est d'ailleurs évoquée dans le Schéma Régional de Transport de la Région pour un horizon 2030
cf dans ce document
LEL - admin
Régulateur
Messages : 7786
Inscription : 10 Nov 2004, 00:00:00
Localisation : Lyon 10e arrdt
Contact :

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar LEL - admin » 22 Jan 2009, 12:38:13

Il n'y a même plus de voie à certains endroits vers St Geoirs et la plateforme a même carrément disparue au niveau de la nouvelle voie rapide. Les habitation sont très près des voies encore pire que sur le CFEL à Pusignan.
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Topolino
Passager
Messages : 1439
Inscription : 11 Nov 2004, 23:05:38
Localisation : Paris
Contact :

Re : Re : Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Topolino » 22 Jan 2009, 20:32:54

Sylvain a écrit :
A la limite, il serait plus utile d'avoir une liaison ferrée Grenoble-St Exupéry... comme pendant les JO de 1992.


Il y avait une liaison Satolas-Grenoble pendant les JO de 92? ça passait par où? quel matériel?
Quelqu'un en sait plus?  ???
<<< Thalys contre Intercity, l'intermodalité à la néerlandaise...

Tramway, vélo, train: les modes de transport du XIXè siècle seront aussi ceux du IIIè millénaire.
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Passager
Messages : 1975
Inscription : 07 Mars 2005, 22:27:27
Localisation : Grenoble
Contact :

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Sylvain » 22 Jan 2009, 21:19:30

Je dis ça de tête, on doit pouvoir trouver des trucs sur le net (il y a quelques éléments sur l'article [wiki=LGV_Rhône-Alpes]Wikipédia[/wiki]:
Hiver 1992, la LGV Rhône-Alpes est en voie d'achèvement, mais elle ne sera pas prête pour les JO, comme prévu initialement.
La section Satolas - St Quentin-Fallavier est quand même mise en service pour des liaisons vers les sites olympiques depuis l'aéroport (j'ai dit des liaisons Satolas-Grenoble... mais en fait c'était pas ça.. évidemment, les liaisons devaient aller à Albertville et Bourg-St-Maurice, puisque Grenoble n'avait rien à voir avec les JO à ce moment-là)

Niveau matériel, je crois que c'était rames tractées par une BB22200.
Avatar de l’utilisateur
irkeos
Passager
Messages : 183
Inscription : 30 Août 2008, 19:45:18
Localisation : St Etienne
Contact :

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar irkeos » 24 Jan 2009, 23:03:27

Métropaul a écrit :... sauf à faire de Saint-Geoirs le "Beauvais" lyonnais, avec tout plein de low-costs :buck2:


L'info est tombé dans la semaine, l'aéroport de St Etienne (sans vol régulier depuis quelques mois) change de perspective : il va progressivement devenir un aéroport low-cost avec d'ici un mois l'ouverture de nouvelles liaisons. On passe d'un aéroport mal desservie (en avion) à un aéroport mal desservie (en transport en commun). En effet, il se situe sur la commune d'Andrézieux, qui ne fait pas partie de St Etienne Métropole, donc qui n'est pas desservie par les transport urbains, mais seulement par une ligne TIL (CG42).
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4708
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar amaury » 25 Jan 2009, 12:10:15

Oui mais là aussi, y'a une voie ferrée. :)

A +
Amaury
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5138
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar mathieu.38 » 25 Jan 2009, 18:24:10

Le low-cost à Sainté pour aller où, franchement ? Les low-costs ont à la baisse leur planning pour cette hiver et à la moindre augmentation du kérosène, on repart pour un tour. Je ne dis pas qu'il y aucune ligne qui pourrait générer du trafic, mais qu'il en existe peu et donc je me demande pourquoi essayer de maintenir à tout prix cet aéroport.
IsèRail
Passager
Messages : 1
Inscription : 13 Fév 2009, 13:12:59

Re : Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar IsèRail » 13 Fév 2009, 13:39:24

Métropaul a écrit :... sauf à faire de Saint-Geoirs le "Beauvais" lyonnais, avec tout plein de low-costs :buck2:


C'est ce qui se fait actuellement ...
L'aéroport de Grenoble a dailleurs a dailleurs acceuilli environ 480 000 Passagers cette année... en majorité l'Hiver (Environ 400000 Passagers et 17 destinations opérées par des Low cost), mais la direction de l'aéroport voudrait proposer aux rhone-alpins des déstinations estivales (comme Rome, Bari et Palermes arrêtées il y a 1 an), en plus des deux destinations annuelles proposée par Ryanair (Londres et Dublin)...
Cet aéroport n'est pas insignifiant : il est dans la liste des 20 premiers aéroports français...et il y a largement la place pour 4 aéroports en RA : Lyon, Grenoble, Chambéry et Genève, vu le tourisme et l'activité économique de cette région.
Mais je ne pense pas qu'une ligne ferroviaire soit nécessaire pour le relier à Grenoble, car outre la saisonialité de l'aéroport, ce dernier bénéficie déja d'une ligne Transisère, qui convient largement pour les liaisons régulières (Les TO affraitant des charters et donc des bus pour acheminer tout les vacanciers vers les stations d'hiver...)
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar BBArchi » 14 Fév 2009, 17:59:38

Une toute petite info sur la ligne St Rambert<>Rives :
http://www.ledauphine.com/index.jspz?ch ... tor=RSS-21
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
nanar
Passager
Messages : 9781
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar nanar » 14 Fév 2009, 19:16:12

.

Ah, les communiqués des correspondants locaux des feuilles de chou régionales (genre DL ou Progrés)
ça vaut un inventaire de Prévert, mais pas toujours avec autant de talent poétique.  ;D

A+
nanar
.
Avatar de l’utilisateur
rabelaisien
Passager
Messages : 226
Inscription : 12 Nov 2004, 17:13:11
Localisation : Rue du 4° zouave, 93110 Rosny
Contact :

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar rabelaisien » 15 Fév 2009, 05:44:21

Entre mon service militaire et mon mariage, en plus de mon travail, j'ai été correspondant local d'un hebdo de l'Essonne, en plus de mon travail. ça ne rapportait pas beaucoup, mais c'était intéressant et permettait d'avoir des contacts.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar BBArchi » 10 Août 2009, 20:24:06

Salut.

En recherchant des infos sur cette ligne, je suis arrivé sur ce site, absolument passionnant, traitant de l'histoire des lignes oubliées...
http://histoireferroviaire.free.fr/index.php

Pour l'instant, c'est Rhône Alpes qui est passée au tamis, mais ça tombe relativement bien...  :)

Les lignes présentées :

Lignes d'Intérêt Général

LIGNES  LONGUEUR (kms)  DEPARTEMENTS
Belleville-sur-Saône - Beaujeu 12.6 Rhône
Lozanne - Givors 39.4 Rhône
Lyon - Trévoux 25.1 Rhône/Ain
Lyon - Montbrison 77.9 Rhône/Loire
Annecy - Alberville 45.3 Haute-Savoie/Savoie
Pressins - Virieu-le-Grand 47.0 Isère/Ain
Collonges-Fort-L'Ecluse - Nyon ? Ain/Suisse
Saint-Rambert-d'Albon - Beaucroissant 51.9 Isère
Ambérieu - Montalieu-Vercieu 17.6 Ain/Isère
Saint-Just-sur-Loire - Firminy 18.6 Loire
Saint-Rambert-d'Albon - Firminy 80.0 Ardèche/Loire
Le Teil - Robiac 70.6 Ardèche/Gard
Voguë - Lalevade-d'Ardèche 18.9 Ardèche
Saint-Sernin - Largentière 12.9 Ardèche
Livron - Privas 32.0 Ardèche/Isère

Lignes d'Intérêt Local

LIGNES  LONGUEUR  (kms)  DEPARTEMENTS
Lyon - Mornant 28 Rhône
Le Tupinier - Vaugneray 4 Rhône
La Demi-Lune - Ecully 2 Rhône
Chemin de Fer de l'Est de Lyon 103.5 Isère/Rhône
Viricelles - Saint-Symphorien-sur-Coise  9.7 Rhône/Loire
Messimy - Saint-Symphorien-sur-Coise  31.1 Rhône/Loire
Amplepuis - Saint-Vincent-de-Rhins 16.5 Rhône
Saint-Victor-sur-Rhins - Cours 13.0 Rhône



HS : quelle est cette ligne La Demi Lune - Ecully dont je n'avais jamais entendu parler ?
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4708
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar amaury » 10 Août 2009, 21:29:28

Salut,

Il s'agit de la liaison fret entre la gare de la Pomme à Tassin et la gare PLM d'Ecully-la-Demi-Lune. Vois mon site... ;)

A +
Amaury

P.S. Cet excellent site a été réalisé par Loïc (je sais pas s'il participe toujours au forum). C'est lui qui a fourni les photos les plus nettes de mon site ! :)
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar BBArchi » 28 Déc 2009, 18:18:30

Internet est un (tout petit) village !  :D  ;D [br]: Mardi 11 Août 2009 à 10:53:04
Une décision de justice récente : http://fnaut.asso.fr/index.php/toute-ac ... ement.html

Par jugement du 20 octobre 2009 notifié ce jour, le Tribunal administratif de Grenoble enjoint à Réseau ferré de France et au préfet de l’Isère de dresser procès-verbal pour « contravention de grande voirie » commises à l’encontre de la ligne de chemin de fer reliant Rives à St Rambert d’Albon, ainsi que d’engager les poursuites judiciaires subséquentes.

Cette ligne, actuellement sans trafic, n’a jamais été déclassée, en raison de son potentiel de trafic pour l’avenir, qui n’est pas sérieusement contesté. Ce qui n’a pas empêché le Conseil Général de l’Isère, dans le cadre de divers aménagements routiers, notamment à St Etienne de St Geoirs, de procéder à des « emprunts » sur la ligne de chemin de fer, en déposant la voie et sans garantir la pérennité de la ligne ferroviaire (aucune installation de passages à niveau).

Face à ces pratiques, dont la multiplication menace nécessairement la possibilité de réouverture de la ligne, la F.N.A.U.T. a réagi en sollicitant le préfet et R.F.F. et en attirant leur attention sur les infractions commises par le Département de l’Isère. Négligeant leur devoir de protection du domaine public ferroviaire, ces autorités ont fait la sourde oreille. La FNAUT a alors contesté leur « refus » devant le Tribunal administratif de Grenoble, qui vient de lui donner raison.

Ce jugement revêt un caractère essentiel pour la sauvegarde de cette ligne, et, de façon plus générale, des lignes sans trafic non déclassées (environ 3000 km en France). Réseau ferré de France ne pourra plus laisser faire de tels emprunts (routiers ou autres) illégaux par le Département ou les communes sur cette ligne. A terme, cette affaire pourrait conduire à l’aménagement de passages à niveau, ou dénivelés, aux frais du Département, afin de reconstituer la ligne illégalement amputée par le Conseil Général.

Ce jugement devrait faire jurisprudence et mettre fin aux nombreuses négligences de R.F.F. qui tolère de telles pratiques, dont l’effet est de décourager les Régions dans leurs projets de remise en service de certains lignes actuellement désaffectées. Il constitue donc une étape importante dans la nécessaire reconquête du réseau ferré national.

Contact presse : Xavier Braud (juriste de la FNAUT) - 02 32 43 40 02


Première étape vers une reconquète... ou dernier soubressaut ?  ???
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4708
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar amaury » 03 Jan 2010, 16:37:21

Salut,

voici deux nouvelles assez intéressantes (cf. autre topic). C'est pourtant pas compliqué de faire comme pour la ligne le Teil - Voguë où les travaux réalisés sur la voirie ont empiété sur la voie ferrée mais en prenant en charge sa déviation.

A +
Amaury
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar BBArchi » 07 Sep 2010, 19:23:44

A propos du Teil :
http://www.midilibre.com/articles/2010/ ... 58189.php5
Bagnols. TER
Le train exploratoire à Aramon et Remoulins

La réouverture de la ligne rive droite est en bonne voie

Dans notre édition d'hier, samedi, nous évoquions la potentielle réouverture de la ligne ferroviaire de la rive droite du Rhône aux voyageurs. Un train exploratoire est d'ailleurs organisé ce mardi 5 janvier avec, à son bord, nombre de décideurs.

La gare de Bagnols devait être le seul arrêt de ce train qui va relier Le Teil et Nîmes. Finalement, deux nouvelles haltes symboliques se sont rajoutées : Aramon et Remoulins. « Compte tenu de la forte implication de ces deux municipalités dans la réouverture de la ligne au trafic TER et à l'animation festive qu'elles vont mettre en place le 5 janvier dans leurs gares respectives, le train marquera symboliquement l'arrêt pour saluer les maires présents », commente Jacques Pongy, vice-président de l'association Usagers  TER-SNCF rive droite du Rhône.

Le rassemblement de Bagnols reste le point d'orgue de cette journée. « Mais cela peut intéresser des personnes qui ne pourraient pas se rendre à Bagnols ». Et d'ajouter : « Et puis ces deux initiatives montrent, si besoin était encore de le démontrer, l'attachement de la population du Gard rhodanien à cette réouverture, attachement d'ailleurs manifesté par près de 5 000 signatures, recueillies lors de la campagne de pétition de cet automne ! »
[br]: Lundi 04 Janvier 2010 à 15:38:37
Salut.

La suite du feuilleton de St Rambert d'Albon<>Rives : pan, sur les doigts.

http://www.fnaut-paysdelaloire.org/arti ... 00052.html

Mercredi 1 septembre 2010 3 01 /09 /2010 08:34
Coup d’arrêt aux « emprunts routiers » sur les lignes ferroviaires désaffectées.

La Cour d’appel de Lyon rend un arrêt de portée très générale.


La Cour administrative d’appel de Lyon vient de rendre un arrêt très important (daté du 17 août qui vient d’être notifié) qui annule, à la demande de la FNAUT une autorisation délivrée par Réseau ferré de France au Département de l’Isère d’aménager un croisement routier( RD119) à la Côte St André sur la voie ferrée Rives-St Rambert, avec dépose de la voie ferrée.


La Cour juge en effet que les autorisations d’occupation que peut délivrer Réseau ferré deFrance sur des lignes qui, bien qu’actuellement sans trafic, ne sont pas déclassées, (comme Rives St Rambert), ne peuvent pas légalement impliquer la dépose des rails. Elles nepeuvent concerner que des occupations provisoires, réversibles, ce qui n’est pas le cas d’une route.


La Cour ajoute qu’en pratiquant ainsi, R.F.F. s’est rendue coupable d’un « détournement deprocédure » dans le but de s’affranchir illégalement des règles imposées pour un déclassement, et notamment la consultation des Régions.

C’est ainsi une pratique ancienne et courante de la SNCF et de RFF qui est condamnée :

délivrer des autorisations d’aménagements (auto)routiers, dans la plus grande discrétion, sur des voies ferrées actuellement sans trafic. Celles-ci sont alors coupées de façon irréversible, rendant impossible toute reprise du trafic qui serait demandée par les Régions.

La FNAUT se réjouit que, grâce à cet arrêt de la Cour administrative d’appel de Lyon, R.F.F. ne pourra plus procéder de la sorte et devra, soit exiger des aménageurs routiers des passages dénivelés, soit procéder au déclassement de la ligne avec l’accord de la Région. Ce qui garantira que des lignes que les Régions souhaitent à terme rouvrir, comme Rives-St Rambert ou bien d’autres, ne soient plus détruites en catimini par des aménagements routiers avec la complicité de R.F.F.

Ainsi, une importante pratique d’obstruction aux réouvertures de lignes devrait disparaître.


Xavier BRAUD

Communiqué de Presse du 31 / 08 / 2010

Un arrêt de la Cour administrative d’appel de Lyon qui vient renforcer l'argumentaire juridique de la FNAUT...



On continue.  :coolsmiley:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
FORET
Passager
Messages : 529
Inscription : 16 Nov 2012, 22:35:54

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar FORET » 23 Fév 2017, 22:11:24

Bonsoir,
La ligne de Beaurepaire disparait doucement sous les ronces mais !! le PN sur la D 519 D vient d'etre refait soigneusement et surtout sans l'arrachage des rails qui d'habitude accompagne ce genre d'operation sur une ligne en "sommeil"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar BBArchi » 27 Fév 2017, 14:39:08

La FNAUT veille... :knuppel2: D'ailleurs c'est peut-être juste pour prouver à l'autorité judiciaire, en cas de piqure de rappel, que le nécessaire a été fait par le "concessionnaire" (et ainsi désamorcer par avance d'éventuelles sanctions...)

Il n’empêche que cette ligne peut être réactivée, si l'argument de la saturation du Lyon<>Grenoble actuel devient insupportable ; avec un temps de parcours peut-être plus long qu'actuellement, en cas de panique bronxiogène sur la ligne (classique), on pourrait continuer d'assurer la liaison en passant sur cet itinéraire alternatif... On savait faire, à une autre époque... >:D
Avec un tracé à 120km/h, on devrait prendre 30 minutes max en plus ? Et comme la ligne n'est officiellement pas retranchée, ni fermée à tout trafic, la problématique de suppression des PN n'est pas applicable... ::)

Et à ce sujet, elle est fiabilisée à 100 % la ligne actuelle par Bourgoin, Rives, Moirans ? :angel: Il n'y a plus de problème de capacité ? :angel:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
FORET
Passager
Messages : 529
Inscription : 16 Nov 2012, 22:35:54

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar FORET » 03 Nov 2017, 22:39:23

bonsoir
La ligne de Beaurepaire est en cours de nettoyage entre le PN de la 519D et la gare..........
FORET
Passager
Messages : 529
Inscription : 16 Nov 2012, 22:35:54

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar FORET » 13 Août 2020, 11:45:10

Pour ajouter au chapitre transition écologique "à la francaise" la voie est en cours de dépose sur le passage à niveau de la D 5190. Le PN avait été refait il y a deux ou trois ans mais il n'a pas résisté à la noria de PL qui empruntent cette route, desservant, entre autre, les importants silos céréaliers implantés le long de cette ligne .........
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar BBArchi » 13 Août 2020, 15:13:31

Pff. :( >:( :P

Son abandon a été acté dans le plus grand silence et la plus parfaite discrétion, les paperasses préparées par des escadrons d'administratifs besogneux mais pas vraiment concernés par les implications ni par ce qui leur était demandé de préparer et de porter à la signature, les actes et conventions signés dans le plus parfait désintérêt par des chefs de service qui n'auront d'autre titre de gloire à laisser aux successeurs que cette accumulation de petites capitulations, et puis, n'est ce pas, à mon niveau je n'ai aucun pouvoir, etc.

Le tout sous la direction ministérielle occupée par d'autres problèmes autrement plus sérieux que quelques kilomètres de ferrailles coincées dans le trou ... l du monde sous les ronces et deux ou trois bâtiments vétustes squattés.

Restons gentils et politiquement corrects, on ne sait jamais ... C'est triste en fait, cet état d'esprit de liquidateurs qui non seulement éteignent les lumières et ferment à clef sans même vérifier quoi que ce soit...alors qu'il y a encore des gens dans la pièce !

Et toutes les autres sensibilités susceptibles de se réveiller pour mettre un grand coup de secousse dans le bac à gélatine semblent étonnamment amorphe ; ou bien sont-elles tout simplement démotivées et fatiguées par l'excès de pression et de mauvaises manières, et par l'ampleur du job ?

Un TER Lyon > Saint Rambert d'Albon > Rives > Grenoble électrifié et en état de marche, même à voie unique, même avec une vitesse max inférieure à 120km/h entre gares, permettant aussi l'emport du fret céréalier (et la vallée a une production énorme) sans rupture de charge liée au mode de traction, qu'est ce qui n'est pas compréhensible dans le concept ? :coolsmiley:

Lyon > St André le Gaz > Grenoble est à bloc, avec aucun joker ? Cet itinéraire alternatif offre sur un plateau une sécurité de substitution en cas de pépin, pour quelques dizaines de minutes supplémentaires, ok, mais avec la certitude d'arriver, et avec du débit ...

Et la clientèle qui souhaite se déplacer confortablement (et pas dans des boites à chagrin remplies à ras bord), pour laquelle quelques minutes d'écart n'ont pas de signification particulière, si le prix est le même ?

Et la possibilité d'augmenter l'offre entre Lyon / Vienne et St Rambert d'Albon, où, il faut le rappeler, il y a aussi de la charge ?

Et la desserte de Beaurepaire qui ne demande que ça pour réveiller un bassin de vie bien équipé ?

Il serait utile de se repencher dès maintenant sur le sujet, au lieu de laisser deux ou trois camionneurs locaux s'occuper de l'aménagement du territoire à leur idée au détriment de tous les autres concernés, cela ferait aussi un ensemble de jolis chantiers avec les phynances ad hoc pour faire tourner le BTP ferroviaire ... et les entreprises locales !


*= desservant accessoirement au passage l'aéroport de Grenoble - ce n'est pas le plus important désormais, sauf pour la gloriole :crazy2:
https://routes.fandom.com/wiki/Ligne_Sa ... on_-_Rives
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_de_ ... 3%A0_Rives
Les collectivités locales - comme la mairie de Beaurepaire - se font entendre pour réclamer la remise en service de cette ligne18.

La restauration de la bifurcation de Beaucroissant permettrait d'établir à peu de frais une liaison ferroviaire entre Grenoble et l'aéroport de Grenoble - Isère, qui borde la ligne entre Brézins et Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs. Cela est envisagé par le SCOT de la région urbaine grenobloise. La voie est encore partiellement en place sur la ligne, et utilisée entre Saint-Rambert-d'Albon et Beaurepaire.

La ligne est partiellement déclassée. À la suite d'une action en justice menée par la FNAUT, une convention entre Réseau ferré de France et le Conseil général de l'Isère qui permettait à ce dernier de réaliser un aménagement routier sur les emprises de la voie ferrée inutilisée a été annulée le 17 août 2010 par la Cour administrative d'appel de Lyon.

https://www.lignes-oubliees.com/index.php?page=rives
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
FORET
Passager
Messages : 529
Inscription : 16 Nov 2012, 22:35:54

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar FORET » 13 Août 2020, 18:40:07

Tout est dit !!!
Il est évident que les "responsables" et les commerciaux ( si on peut les appeler comme ca) en charge de cette ligne n'ont pas du se bouger beaucoup (pour rester poli) pour demarcher d'éventuels clients.... Quand on a pour objectif la fermeture il importe de ne pas faire de zèle et d'apporter un semblant d'équilibre à une ligne comdamnée d'avance......
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Rémi » 13 Août 2020, 21:51:15

Salut

Moyennement d'accord pour le coup. Sur l'aéroport, il faut être cohérent : est-ce que l'aéroport a un marché potentiel suffisant si on révise l'équilibre train / avion ? Quant à la ligne complète depuis St Rambert d'Albon, on aura quand même du mal à faire passer les centaines de millions d'une réouverture pour quelques déviations (on peut aussi passer par Chambéry, avec 2 itinéraires, en cas de pépin) et l'acheminement du fret local sachant que l'avènement de la loco bimode change potentiellement la donne. Quant à la desserte du bassin de vie, c'est à la rigueur sur le versant grenoblois qu'il faudrait éventuellement réfléchir, mais en évaluant d'abord la consistance des flux.

Rémi
Carry
Passager
Messages : 220
Inscription : 04 Août 2015, 09:25:22

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Carry » 14 Août 2020, 09:44:52

Bonjour,

Ce qui est embêtant dans cette histoire, c'est qu'une fois de plus, on est toujours plus prompt pour déposer la voie que pour la poser ou juste même la maintenir. Et dans quelques années on s'en mordra les doigts quand cette voie aura été transformée en déviation routière ou en voie verte. Et on aura l'argument facile pour dire dommage l'emprise est inutilisable. Est ce vraiment si couteux que cela de "maintenir" j'entends par là empêcher la végétation de manger la plateforme 2x par an ? Je ne parle même pas de faire quelconque travaux sur la voie ou sur les PN.

Pour la ligne de (Peyraud) -St Rambert - Beaurepaire - (Rives), il faut avouer qu'elle ne traverse pas des zones très peuplées mis à part justement les 2 "terminus" mais si elle pouvait simplement garder son utilité fret quitte à faire des aménagements dans le futur pour quelques circulations voyageurs.

J'ai traversé la France en diagonale cet été par les petites routes, j'ai été affligé par le nombre de km de voies à l'abandon, disparues, ou non actives, avec parfois des liaisons qui auraient certainement un sens encore aujourd'hui. Seuls vestiges parfois des maisons - gare avec l'inscription PLM ou de la localité, des viaducs, des tunnels, des voies vertes, des poteaux télégraphiques, des pancartes S... On arrive même plus à imaginer où passait la voie à certains endroits. C'est désespérant !
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar BBArchi » 14 Août 2020, 12:11:25

Merci pour ce témoignage ! :pouce:

Pareil. Cela fait des dizaines d'années maintenant que je sillonne la France en long en large en travers, de moins en moins par le train, (et pour cause !) pour motifs pro ou perso, mais la voiture reste un moyen d'accès à tous ces sites qui sont en cours de disparition et de gaspillage.

Tous ces sites et emprises ferroviaires, de moins en moins lisibles (y compris désormais au spécialiste ou à l'amateur éclairé) faute d'entretien régulier...

Le savoir et le savoir faire que représente leur inscription dans le contexte, le paysage, la prise en compte et le jeu / dialogue technique avec les contraintes physiques et géographiques locales, avec une intelligence des moyens mis en oeuvre dans la plupart des cas : qui les voit encore ? Qui les remarque ? Qui est encore capable de percevoir et d'imaginer ce qu'ils peuvent encore fournir au bien commun ? L'essentiel est intact quasiment 150 ans plus tard, sauf la voie qui elle, doit être renouvelée tous les 30 à 40 ans maximum et les ouvrages d'art métalliques. Qui peut en dire autant en terme d'investissement ?

Par contre les appétits de goinfreux utilisant sciemment l'absence de culture et d'imagination de ceux qui ont entre leurs mains l'avenir de ce patrimoine, combinés à l'absence totale de vision globale au dela de quelques mois / années, fait qu'à coup de petites entailles, petites mesquineries locales, petit comportements pour quelques poignées de fêves ou de lentilles, petites récupérations de parcelles, remembrements opportunistes, ventes ponctuelles... etc. la continuité des emprises n'est plus une réalité.

Et ça, ce n'est pas normal. C'est légal, certes, immoral certainement. Mais pas normal.

D'où mes coups de rogne répétitifs à ce sujet et mes vidéos (coups de rage /rogne qui je n'en doute pas, doivent être lassants pour le lecteur ... Milles excuses ! :-[ )

Tout ce potentiel gaspillé.

Toutes ces aberrations mentales, de raisonnements foireux et courts termistes, imposés par des gens qui ont été plus "malins" (au sens diabolique du terme ?) et ont fait leur pelote.

Toutes ces factures qu'on nous laisse soigneusement, charge à nous - et plus grave, à nos gosses - de payer si on peut, y compris en vendant meubles et bijoux, en y laissant des pans entiers d'âmes et d'actes rêvés (mais condamnés par avance pour motifs financiers...)

Ça commence à bien ça suffire, non ?
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar BBArchi » 14 Août 2020, 12:15:53

FORET a écrit :Pour ajouter au chapitre transition écologique "à la francaise" la voie est en cours de dépose sur le passage à niveau de la D 5190. Le PN avait été refait il y a deux ou trois ans mais il n'a pas résisté à la noria de PL qui empruntent cette route, desservant, entre autre, les importants silos céréaliers implantés le long de cette ligne .........


On parle de ce PN ?
https://www.google.fr/maps/@45.3271753, ... 312!8i6656
On a plusieurs prises de vues, entre 2011 et 2015. On ne me fera pas croire que le trafic routier à l'origine de cette dégradation rapide nécessitant déjà une reprise complète ne pourrait pas être partiellement reporté sur le rail. >:(
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Rémi » 14 Août 2020, 21:49:15

Salut

Sur les lignes ferroviaires abandonnées, il faut avoir un brin de lucidité. Certaines lignes ont été construites sous la IIIème République avant tout pour asseoir la République et avaient une vocation assez électoraliste. Il fallait aussi voir la desserte qu'elles avaient. Même en 1890 / 1900, c'était assez ridicule et les feuilles de chou locales en faisaient... leurs choux gras, quand le patachon mettait 4 heures pour faire 30 km pour récupérer trois wagons, faire la prise d'eau, tailler la bavette avec Germaine au PN et ramasser quelques champignons à la saison.

Ceci dit, ces lignes en général n'ont pas survécu à la crise de la fin des années 1920... et à la création de la SNCF !

Il est vrai qu'aujourd'hui, il y a des manques, conséquence de 70 ans pas vraiment favorables au ferroviaire hormis les vitrines (Mistral, Capitole hier, TGV aujourd'hui). Mais on a déjà bien du mal à sauver ce qui existe... et si on regarde froidement ce qui est à l'abandon, il y a quand même un bon paquet de cas qui auront bien du mal à atteindre l'étiage minimal pour rendre l'investissement supportable. Quand on a sur la voirie parallèle autour de 2500 véhicules / jour, si on prend 10% de part de marché, on aura du mal à dépasser les 300 voyageurs / jour. Et il faut se le dire : 10%, c'est une hypothèse haute qui supposerait au moins un train par heure.

Je le dis franchement : pour de tels cas, le mode de transport le plus adapté, ça s'appelle l'autocar.

Il y a des cas de réouvertures qui méritent franchement d'être étudiés. Prenez le cas de Cholet - Les Herbiers : bassin de vie dynamique d'environ 75 000 habitants, tissu de petites entreprises très dense, chômage - en temps normal - très faible... et cerise sur le gâteau, Le Puy du Fou. Dans un cas pareil, il est probable qu'on puisse monter un projet intéressant.

En Auvergne, il y a eu des âneries : Laqueuille - Ussel pour commencer, l'antenne du Mont-Dore. Rhône-Alpes et Franche-Comté se sont bien regardées en chien de faïence pour torpiller Oyonnax - St Claude. On revient de loin sur Epinal - Lure et Epinal - St Dié.

Rémi
FORET
Passager
Messages : 529
Inscription : 16 Nov 2012, 22:35:54

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar FORET » 14 Août 2020, 22:54:10

C'est bien ce PN.....
Ce qui est rageant pour cette ligne c'est de voir les silos à grain implantés tout le long de la ligne et qui envoient leurs énormes camions sur la route parallele déjà bien chargé par un intense trafic de transit
Au delà de cette antenne ce sont aussi des trains qui disparaissent du réseau national parfois sur de longs parcours...
FORET
Passager
Messages : 529
Inscription : 16 Nov 2012, 22:35:54

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar FORET » 14 Août 2020, 23:05:15

Dans la région on a au moins trois agglomerations totalement dépourvues de desserte ferroviaire, Aubenas et Annonay ( 40 000 habitants chacune environ) et dans un contexte un peu différent le Pays de Gex (95000 environ)
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Rémi » 15 Août 2020, 18:28:57

Salut

Annonay : les élus se sont tellement battus pour leur voie rapide qui emprunte l'emprise ferroviaire...
Aubenas : à peu près les mêmes raisonnements, mais la ligne a été préservée pour des motifs touristiques, mais les terrains ont été reconvertis sur l'ancienne gare.
Pays de Gex : il faudra un jour penser à connecter ce secteur à Genève par une extension suburbaine des tramways !

Rémi
Avatar de l’utilisateur
fantransport
Passager
Messages : 25
Inscription : 13 Fév 2014, 21:34:14

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar fantransport » 16 Août 2020, 02:25:09

Revenons un peu sur cette ligne Rives - St-Rambert-d'Albon

En ce qui concerne le PN de la D519d,
pas de trains, une voirie qui favorise la vitesse, normal qu'il ne supporte pas le trafic (5 000 véhicules par jour, environ 9% de PL)

BBArchi a écrit :Un TER Lyon > Saint Rambert d'Albon > Rives > Grenoble électrifié et en état de marche, même à voie unique, même avec une vitesse max inférieure à 120km/h entre gares, permettant aussi l'emport du fret céréalier (et la vallée a une production énorme) sans rupture de charge liée au mode de traction, qu'est ce qui n'est pas compréhensible dans le concept ? :coolsmiley:
Lyon > St André le Gaz > Grenoble est à bloc, avec aucun joker ? Cet itinéraire alternatif offre sur un plateau une sécurité de substitution en cas de pépin, pour quelques dizaines de minutes supplémentaires, ok, mais avec la certitude d'arriver, et avec du débit ...
Et la clientèle qui souhaite se déplacer confortablement (et pas dans des boites à chagrin remplies à ras bord), pour laquelle quelques minutes d'écart n'ont pas de signification particulière, si le prix est le même ?
Et la possibilité d'augmenter l'offre entre Lyon / Vienne et St Rambert d'Albon, où, il faut le rappeler, il y a aussi de la charge ?
Et la desserte de Beaurepaire qui ne demande que ça pour réveiller un bassin de vie bien équipé ?

Lyon - Grenoble est à bloc, surtout sur 2 sections Lyon- Grenay et Moirans - Grenoble.
Le seul joker, c'est un possible sillon direct, départ de Grenoble à H+49, arrivée à Grenoble à H+12 (sillon des TGV +30 min), qui à terme pourrait potentiellement devenir des Grenoble - Lyon-Part-Dieu (sans arrêt) ou des Grenoble - Lyon-Saint-Exupéry.
Tout ceci étaient étudiés dans le cadre de débats, d'études:
Le Nœud Ferroviaire Lyonnais, avec la mise à 4 voies de Lyon - Grenay (à réaliser), les voies aériennes ou souterraines à Part-Dieu
le RER à la Grenobloise, avec la mise à 4 voies entre Moirans et Grenoble, par exemple.
Mais tout ceci est du moyen-long terme.
De plus, les projets de RER à Lyon (?) et à Grenoble (étapes en 2025, 2030 et 2035) vont compliquer les choses (trains omnibus au 1/4 d'heure entre Perrache et Bourgoin et entre Brignoud, Grenoble et Rives)

Réactiver la ligne Rives - Saint-Rambert-d'Albon était prévu dans un schéma régional ferroviaire il y a quelques années.
Avec le temps, les priorités ont changé. Les projets aussi.

Avec le réseau actuelle, la seule possibilité de desserte ferroviaire, ce serait le prolongement des trains omnibus origine/terminus Rives à Beaurepaire au minimum. Pourquoi pas Saint-Rambert-d'Albon pour faire des correspondances sur la vallée du Rhône. Et aller plus loin? Lyon-Part-Dieu? Lyon-Perrache? Givors? Saint-Étienne?
Aller à Lyon-Part-Dieu, c'est compliqué, les sillons sont très prisés. Va falloir libérer des sillons.

Oui, la ligne serait un nouvelle itinéraire de substitutions (après le via Chambéry, le via Chambéry, Culoz et Ambérieu, et le via Valence-TGV, pour les TGV, on aura le via Beaurepaire et Vienne).
Qui pourrait aussi être utilisé par les TGV Grenoble - Paris (à voir avec la ligne nouvelle accès Lyon - Turin) avec raccordement à la LGV (plus hypothétique).
Et bien évidemment, des trains de Fret, les trains de céréales et pourquoi pas les Grenoble - Sibelin.
On peut envisager pas mal de choses.

Concernant le matériel, (pour éviter "les boites à chagrin remplies à ras bord"), il faut un matériel "long", à 2 niveaux, avec sièges confortables, espaces vélos en conséquence, etc... Sur la relation Grenoble - Lyon-Part-Dieu, on peut circuler avec des UM3 de Z24500, soit 243,30m (81,10m pour une US).
En général, c'est de l'UM2, soit 162,2m, pour 678 places.
Un exemple, on peut citer le Bombardier TWINDEXX Swiss Expres: 200,6m (autant qu'une rame TGV), pour 696 places (625 avec une voiture restaurant, lol)
Avec 7 rames, sans compter les réserves, on peut effectuer un service Grenoble - Lyon-Part-Dieu.
J'ai un faible pour ces trains, j'avoue.

Quand à augmenter la relation Lyon-Part-Dieu - Vallée du Rhône, oui, il faut augmenter la fréquence.
En 2021, il y aura une refonte de la relation Lyon-Part-Dieu - Marseille-Saint-Charles avec plus que 2,5 A/R (aux dernières nouvelles) et des ruptures de charges à Valence-Ville ou Avignon-Centre. Mais aussi des arrêts supplémentaires sur des Lyon-Part-Dieu - Valence-Ville/Avignon-Centre (à Saint-Claire-les-Roches, Saint-Rambert-d'Albon et Saint-Vallier-sur-Rhône, si je me trompe pas).

Augmenter l'offre depuis/vers Lyon-Part-Dieu, pourquoi pas, mais au détriment de quel relation?
Les départs/arrivées à Lyon-Part-Dieu, situé 30min plus tard par rapport à la situation actuelle (H+20 pour les départs et H+40 pour les arrivées) sont occupés par les Lyon - Chambéry via Saint-André-le-Gaz (départs à H+50, arrivées à H+10).
Il va falloir de lourds travaux d'infrastructures et de signalisation.

En résumé, on n'est pas prêt de revoir des trains sur cette ligne, pas avant 2040 et encore, sauf surprise.

Quand à une desserte ferroviaire de l'aéroport, je la trouve inutile. Elle serait que pour l'hiver, voir les gros samedis d'hiver.
Certains vont peut-être proposer une relation Aéroport de Grenoble-Alpes-Isère - Grenoble - Vizille par la voie ferrée réhabilitée, puis car jusqu'aux stations de ski.
Ça vaut pas le coup. Il y a d'autres projets plus utiles.
Et pour les Grenoblois, Lyon-Saint-Exupéry ou Genève sont plus efficaces pour voyager plus loin.
Voyageur sur la ligne TER Grenoble - Lyon Part Dieu

- Le Bus de mon enfance: le Heuliez GX 187
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Rémi » 16 Août 2020, 18:21:39

Salut

Il faut arrêter de fantasmer sur des Lyon - Grenoble via St Rambert d'Albon. Déjà qu'avec 1h23 de Lyon à Grenoble, on n'est pas bons, alors via St Rambert, n'en parlons pas. Donc avant d'utiliser les bonnes vieilles ficelles françaises qui consistent à partir d'un postulat et de chercher toutes les raisons - y compris les plus foireuses - pour le justifier, commençons par la base : c'est quoi le besoin réel ? comment le satisfaire au meilleur coût pour la collectivité ? Déjà, avec l'arsenal réglementaire en vigueur, c'est une affaire à au moins 250 millions... alors s'il faut en plus imaginer y faire passer des TGV, on rajoute l'électrification (entre 70 et 100 M€), et évidemment un petit raccordement à la LN4 (qui ne sera piqué des hannetons). Et pour faire le compte, ajoutez la dénivellation de la bif de St Rambert et du PN sur l'ex-RN7... Si c'est pour au final faire Paris - Grenoble en 3 heures comme aujourd'hui... oh la belle affaire pour la Cour des Comptes !

Qui plus est, si c'est pour ajouter une dose de complexité à la vallée du Rhône, est-ce bien raisonnable ? Et au passage, l'hypothèse cassant les Lyon - Marseille à Valence ou Avignon ne me dit rien qui vaille : AURA méprise ce qui est au sud de Valence et PACA ce qui est au nord de Marseille en matière d'offre ferroviaire (et plus généralement de politiques publiques). En même temps, on nous bassine pour la gare TGV d'Allan pour l'accès à la grotte Chauvet (vachement capillo-tracté), mais Montélimar et Pierrelatte perdraient leurs directs pour Lyon. A mon sens, il faut plutôt cadencer à l'heure une offre type IC Lyon / Vienne / Le Péage / Tain / Valence / Montélimar / Pierrelatte / Orange / Avignon / Arles / Miramas / Marseille (je squizze Bollène et Vitrolles) et la compléter par des Grenoble / St Marcellin / Romans / Valence TGV / Valence Ville / omnibus Avignon TGV à la même fréquence... Quant à rendre les IC omnibus à partir de Vienne, va falloir qu'on m'explique où on met les voyageurs ?

La desserte Lyon - Grenoble directe a existé en TER mais, malgré une cadence horaire, se trimballait au mieux 40 voyageurs dans une TER2Nng. Voilà qui devrait inciter à la prudence.

Rémi
Carry
Passager
Messages : 220
Inscription : 04 Août 2015, 09:25:22

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Carry » 16 Août 2020, 19:08:47

Bonjour,

Pour en revenir à St Rambert - Beaurepaire puisque c'est le seul tronçon presque en état, j'aurais juste souhaité que la desserte fret résiste voire même qu'il y ait d'autres entreprises sur Epinouze ou juste sous le pont de la LN4 qui puisse utiliser cet accès au PLM. Bien entendu quelques travaux pour relever la VL qui était de 30 mais plutôt 10 ou 20 en vrai sachant qu'on ne peut pas faire plus droit comme itinéraire. C'est cela qui me fait hurler.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar BBArchi » 17 Août 2020, 20:20:56

Pour le coup, je suis moyennement d’accord.

Il faut arrêter de fantasmer sur des Lyon - Grenoble via St Rambert d'Albon. Déjà qu'avec 1h23 de Lyon à Grenoble, on n'est pas bons, alors via St Rambert, n'en parlons pas.


En terme de distance, Lyon > Grenoble par St Rambert allonge effectivement le trajet, mais sans excès sur le plan kilométrique, alors que la vitesse moyenne pourrait être plus élevée compte tenu de la très faible densité d’habitants au km² (relevée ici même…)

Le bémol est dans la configuration actuelle en voie unique, et après vérification rapide du parcellaire, malgré la générosité du gabarit sur la plupart du linéaire, les très nombreux points « étroits » compliquent la donne en cas d’équipement en double voie. Pour le PN dont on vient de causer ici même, hop, cadeau au BTP : un pont route !

La configuration de St Rambert à Rives est quasiment de l’ordre de la ligne droite, et surtout quasiment à plat, contrairement à la Tour du Pin > Rives. Malgré la rampe au départ de St Rambert, continue jusqu'au passage sous l'A7*, avec quelques reprises / suppressions de PN, on tourne à combien ? 140 ? 160 ?

Avec une seule gare significative (Beaurepaire) et pas grand-chose d’autre, le temps de trajet (TER) entre Lyon et Grenoble avec comme arrêts intermédiaires Vienne / St Rambert / Beaurepaire / Moirans (et c’est à peu près tout) ‘devrait’ tourner autour de 1h30/1h40.

Si cela détourne une partie de la demande (les gens moins pressés et cependant demandeurs de voyages confortables) et d’éviter les boites à chagrins à ras bord, en particulier les vendredi et dimanche soir… et lors des pics de départ de vacances… ce serait assez bon. Et puis… le moindre pépin sur la ligne Lyon <> Grenoble actuelle donne des résultats croquignolesques

Donc avant d'utiliser les bonnes vieilles ficelles françaises qui consistent à partir d'un postulat et de chercher toutes les raisons - y compris les plus foireuses - pour le justifier, commençons par la base : c'est quoi le besoin réel ? comment le satisfaire au meilleur coût pour la collectivité ? Déjà, avec l'arsenal réglementaire en vigueur, c'est une affaire à au moins 250 millions... alors s'il faut en plus imaginer y faire passer des TGV, on rajoute l'électrification (entre 70 et 100 M€), et évidemment un petit raccordement à la LN4 (qui ne sera piqué des hannetons). Et pour faire le compte, ajoutez la dénivellation de la bif de St Rambert et du PN sur l'ex-RN7... Si c'est pour au final faire Paris - Grenoble en 3 heures comme aujourd'hui... oh la belle affaire pour la Cour des Comptes !


Pour le besoin réel, il y a la vue au premier degré, celle du besoin strictement local, et celle de l’inscription dans un étage et une vision plus large, celle de l’échange régional et du passage de flux. On est très peu dans la logique locale, hormis le fret céréalier (et l’exportation des pommes de terre, spécialité locale très conséquente), mais surtout dans la logique d’échanges interurbains, et la possibilité de faire des trajets alternatifs à la solution de base actuelle. Le problème posé et l’amorce d’hypothèse est le même que pour Givors <> Lyon, avec l’alternative possible par Brignais.

Il a été préféré le passage par Bourgoin, la Tour du Pin, St André le Gaz à une époque lointaine parce que les conditions techniques et d’autres justifications valables avaient conduit les décideurs à acter rapidement l’abandon du tracé initial par St Rambert (voir les liens donnés précédemment)

Mais aujourd’hui, la donne a changé, les projections aussi, et les façons de prendre en compte l’évolution de la demande et des besoins, comme le traitement des problèmes, doivent elles aussi s’adapter.

Quel pourrait être l’intérêt d’un raccordement à la LN4 ? Et dans quelle(s) direction(s) ? Soulager Grenay ? Donner une souplesse dans l’exploitation (en contrepartie d’un ralentissement obligatoire pour le passage d’aiguillages utilisés - très occasionnellement - à une vitesse plus basse qu’en ligne) ? Le coût de cette opération est certes inférieur à une certaine gare plus au sud, avec ses ficelles et raccords, et devrait aussi plaire au monde du BTP… Mais difficile de justifier la pertinence de cet outil.

St Rambert d’Albon.
6 voies à quai, quand même… Toutes électrifiées.
https://www.google.fr/maps/@45.2966322, ... a=!3m1!1e3

La zone de la bifurcation coté sud est effectivement à retraiter de fond en combles, puisque ‘recalibrée’ par le passé pour le fret lourd des silos… mais l’emprise est disponible sans modification ni péripéties foncières, et le PN sur la N7 historique resterait actif ; avec un train par heure et par sens, les plus étourdis finiraient par réaliser qu’il faut faire attention. Pour les autres, Darwin s’occuperait de l’après vente.
(Cynique, moi ? Mais non voyons, paaaas du tout...) >:D

La géométrie des lieux resterait inchangée à part les barrières du PN à repeindre ; pour ceux qui connaissent le coin, le rayon de courbure est identique pour les voies vers Tarare, à L’Arbresle … et ça y roule. Vite.

Les deux premières voies à quai (en partant du BV) qui ne sont quasiment plus utilisées aujourd’hui que pour quelques accès à l’ancienne annexe traction / zone de remisage coté sud, pourraient tout aussi bien reprendre de la consistance et leur rôle initial, sans gêner quoi que ce soit sur l'artère impériale qui elle passe au centre

Qui plus est, si c'est pour ajouter une dose de complexité à la vallée du Rhône, est-ce bien raisonnable ? Et au passage, l'hypothèse cassant les Lyon - Marseille à Valence ou Avignon ne me dit rien qui vaille : AURA méprise ce qui est au sud de Valence et PACA ce qui est au nord de Marseille en matière d'offre ferroviaire (et plus généralement de politiques publiques). En même temps, on nous bassine pour la gare TGV d'Allan pour l'accès à la grotte Chauvet (vachement capillo-tracté), mais Montélimar et Pierrelatte perdraient leurs directs pour Lyon. A mon sens, il faut plutôt cadencer à l'heure une offre type IC Lyon / Vienne / Le Péage / Tain / Valence / Montélimar / Pierrelatte / Orange / Avignon / Arles / Miramas / Marseille (je squizze Bollène et Vitrolles) et la compléter par des Grenoble / St Marcellin / Romans / Valence TGV / Valence Ville / omnibus Avignon TGV à la même fréquence... Quant à rendre les IC omnibus à partir de Vienne, va falloir qu'on m'explique où on met les voyageurs ?


Je reste très critique sur les suppressions des liaisons directes, et pas seulement sur le Lyon <> Marseille, mais partout. Non, les clients ne sont pas tous prisonniers d’une seule région, mais ont des besoins de mobilité intermédiaires, pour lesquels l’utilisation de TGV (avec trajets connexes pour y accéder) n’est PAS pertinent. Déjà ce point ne devrait même pas être mis sur la table par les organisateurs masqués, au titre de je ne sais quelle idéologie / dogme foireux…

Par contre, le simple fait de mettre en place un cadencement a un effet immédiat, et pas des moindres : la clientèle est rassurée.
Rassurée parce qu’elle sait que même si elle rate la circulation qu’elle souhaitait prendre, elle en a une autre ‘tout de suite derrière’. Qui lui permettra d’arriver en retard d’une heure, mais d’arriver.
Rassurée parce qu’elle a un poids en moins sur la charge mentale…
Rassurée parce qu’elle n’aura pas à se faire rembourser un billet en plus de payer un taxi ou une nuit d’hôtel !
Et quand la clientèle est rassurée, elle revient. Comme en Allemagne, avec les réactivations de lignes « sans intérêt »… mais aux résultats ahurissants.
Le cadencement, associé à la maîtrise des prix, est la seule option disponible pour l'instant, pour faire revenir et stabiliser une clientèle en demande, qui ne vient pas faire de la figuration en tant que baballe blanche sur une table bleutée (en se prenant des beignes de chaque coté, en plus)

Pour en revenir à St Rambert <> Rives, il y a aucun sujet de concurrence avec Moirans <> Valence pour les flux allant vers le nord ; les temps de trajet plus longs et l’encombrement de la ligne Valence <> Lyon ne sont pas attractifs à tous points de vue…

La desserte Lyon - Grenoble directe a existé en TER mais, malgré une cadence horaire, se trimballait au mieux 40 voyageurs dans une TER2Nng. Voilà qui devrait inciter à la prudence.

Prudence, oui. Mais on renvoie à la phrase distillée ici même par Nanar
« On ne construit pas un pont en comptant les gens qui traversent à la nage ».

Les comptages fait à cette époque désormais lointaine ont montré une situation à l’instant T, certainement pas transposable à notre propre instant T actuel, et à plus forte raison l’instant T futur…
Pour tailler la discute de temps en temps entre Grenoble et Lyon, je serai réellement surpris des résultats d’une enquête arrivant à la conclusion que rien n’a changé ; mais peut être n’ai-je rencontré que des murs de soutènement de comptoirs ?



* https://www.youtube.com/watch?v=c8kCM4YHOhA
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar Rémi » 17 Août 2020, 21:58:44

Salut

Une mission de plus dans le NFL, il va falloir la passer. En ligne, la trame sur Lyon - Valence est déjà relativement fournie donc cette nouvelle mission pourra-t-elle passer sans frotter ?
Sur les besoins locaux, je regarderai les cartes de trafic routier, mais je pense que c'est assez modeste et de surcroît très partagé : Grenoble et Vienne n'ont quasiment pas de relations entre elles, Vienne étant clairement dans l'aire d'influence lyonnaise. Reste le cas de Beaurepaire, qui me semble hésiter entre Valence et Grenoble... autant dire des causes perdues pour le rail.
Sur l'axe Lyon - Grenoble, le sujet peut être traité de façon bien moins complexe et plus probable par la 4ème voie entre St Fons et Grenay, ERTMS niveau 2 dans le NFL et des améliorations sur St André - Chambéry pour fluidifier tout ça... Quant à la capacité des trains, la question devrait passer par le renouvellement du matériel. La TER2Nng sur de l'Interville n'est pas à la hauteur.

Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Desserte ferroviaire aéroport de Grenoble

Message non lupar BBArchi » 18 Août 2020, 01:14:34

... ébin j'ai la réponse à ton objection concernant le trafic totalement engorgé / saturé, et du coup, on (re)créée une offre qui n'existe pas / plus aujourd'hui :




On utilise le raccordement vers la RD juste au nord de la gare de St Rambert, et on prend ensuite la RD jusqu'à Givors.




https://www.google.fr/maps/@45.2996312, ... a=!3m1!1e3

Il faut "juste" trouver comment cisailler toutes les voies... Epicétou.
:banane: :mdr: :funny:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 181 invités

cron