TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Passager
Messages : 1975
Inscription : 07 Mars 2005, 22:27:27
Localisation : Grenoble
Contact :

Re : Re : Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Sylvain » 05 Mars 2010, 12:44:08

simseb a écrit :A qui appartient Eurostar?....

C'est une joint-venture SNCF / SNCB / BR.
Depuis le 1er janvier 2010, la SNCF est majoritaire avec 55%.
Avatar de l’utilisateur
simseb
Passager
Messages : 739
Inscription : 25 Sep 2008, 09:07:21
Localisation : Belleville-sur-Saône

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar simseb » 05 Mars 2010, 13:25:16

Tout à fait.
:TER: :T3: & :T3: :TER:
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5135
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar mathieu.38 » 05 Mars 2010, 13:47:22

@ HAB69 : Il y a un problème avec la hauteur du plancher : les rames de TER ont des planchers "bas" et pas les RER. Rémi en a parlé il y a quelques semaines. La longueur (et donc la capacité) n'est pas non plus tout a fait adaptée aux besoins hors IDF.
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Passager
Messages : 1975
Inscription : 07 Mars 2005, 22:27:27
Localisation : Grenoble
Contact :

Re : Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Sylvain » 05 Mars 2010, 13:56:24

simseb a écrit :Tout à fait.

Donc c'est la faute à la SNCF et elle seule  :crazy2:
Rémi
Passager
Messages : 5585
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Rémi » 05 Mars 2010, 14:44:50

Salut

En complément concernant le matériel parisien : les besoins du TER en confort, capacité, performances et accessibilité n'ont pas grand chose en commun avec les besoins du RER. Le RER A, puisqu'on parle implicitement du MI2N, c'est 60 000 voyageurs par heure et des trains qui offrent un flux d'échange instantané (nombre de voyageurs pouvant en une seconde passer le seuil de porte) de 90. En comparaison, à iso-longueur, une triplette TER2NNG fait 36 flux. Et plus on a de portes, moins on a de places assises. Donc il est totalement inadapté de vouloir calquer la logique du RER parisien au REAL. REAL n'a absolument rien à voir avec du RER au sens parisien. C'est plutôt la S-bahn de Zurich ou de Bâle qu'il faut viser comme point de comparaison.

Le pas de sièges sur le MI2N est de 1540 mm. Il est de 1750 mm sur le TER2N. La largeur des sièges est de 43 cm sur le MI2N, elle est de 46 cm sur le TER2N. Quelques centimètres font passer de la bétaillère à la rame plutôt confortable.

Les matériels d'Ile-de-France sont conçus pour transporter en charge normale 4 personnes debout au m² et 8 en charge exceptionnelle, alors qu'on est en charge exceptionnelle à 4 sur du matériel TER... et encore je ne suis pas certain que ce ne soit pas 2. Tout ceci joue énormément sur la structure du train.

Et évidemment, la question des hauteurs de quais. Le MI2N a des plateformes à 115 cm au-dessus du rail pour desservir des quais à 115 cm de haut. Les quais TER sont au maximum à 55 cm.

Ceci dit, les temps changent puisque le PHD de Bombardier est bigrement intéressant pour certains besoins IDF, d'où la présence d'une tranche optionnelle dans le marché qui serait destinée à IDF.

Quant à la fiabilité des MI2N... bon c'est mieux à la RATP qu'à la SNCF... ça va d'autant mieux côté SNCF depuis que les marches mobiles des rames du RER E ont été désactivées.

Et du point de vue voyageur, c'est un matériel très désagréable car regorgeant de recoins dégueulasses, avec des sièges d'un inconfort notoire, des fenêtres bricolées par rapport à leur conception d'origine et des escaliers de partout d'une raideur jamais vue depuis les omnibus à chevaux. Accessoirement, ces rames valent à peu près 2 fois le prix d'une TER2NNG...

A+
Rémi
chico
Passager
Messages : 134
Inscription : 03 Oct 2008, 17:19:05

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar chico » 05 Mars 2010, 16:02:14

Salut,

petite question toute bête: serait-il envisageable de prévoir du matériel avec des portes d'un seul côté ? Ma question est surtout valable pour des lignes (TER, métro...) non existantes, car pour des infrastructures déjà construites, cela demanderait beaucoup d'aménagement.

Il faudrait évidemment prévoir une boucle de retournement à chaque extrémité de la ligne (pas bien ?), mais cela permettrait d'augmenter le flux tout en conservant un bon nombre de places assises...
Rémi
Passager
Messages : 5585
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Rémi » 05 Mars 2010, 16:13:22

Salut

La réponse est évidemment négative pour de logiques questions d'exploitation et de cohérence avec la disposition des gares. Elle l'est d'autant plus qu'il ne faut pas de places assises sur une plateforme d'échanges, ni fixe, ni strapontins, si on veut faire des espaces tampon pendant la phase d'échanges avant la diffusion des voyageurs dans le train ou avant leur descente. Donc qu'il y ait des portes des deux côtés ou non ne change absolument rien.

Une boucle de retournement en tramway, c'est déjà environ 25 m de diamètre minimum. En ferroviaire, le rayon minimum est de l'ordre de 150 m en embranchement industriel (vitesse 10 km/h). A vitesse normale, il faut compter 300 m...

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13228
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar BBArchi » 05 Mars 2010, 23:04:00

Et en dessous de 300m de rayon, on rentre dans un régime dérogatoire pour le calcul des voies, des ouvrages d'art, des caténaires, etc... Pas impossible, mais c'est une porte qui s'ouvre directement sur les surcoûts d'études et de réalisation...

Il est également non envisageable de prévoir des vitesses supérieures à 70km/h pour des courbes de 300m... Pas forcément incompatible avec la logique des retournements, mais peut poser des problèmes d'exploitation.

Quant aux rames à un seul coté d'ouverture : impossible, tout simplement.
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
Swisstram
Passager
Messages : 1706
Inscription : 02 Mars 2007, 14:52:55
Localisation : Marne-la-Vallée (Île-de-France)
Contact :

Re : Re : Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Swisstram » 08 Mars 2010, 09:58:58

simseb a écrit :A qui appartient Eurostar?...
À la société Eurostar :)
RT
Passager
Messages : 110
Inscription : 26 Oct 2006, 11:52:21

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar RT » 09 Mars 2010, 10:40:14

Petit Haïku :

Automne,
Le Corail sort des rails.
Maintenant
Terre de haine.

:coolsmiley:

La zenitude m'a envahi depuis la mise en place de ces merveilleux trains.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13228
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar BBArchi » 10 Mars 2010, 11:55:08

Joli !  :angel:

Mais.

Pourquoi tant 2N ?
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
RT
Passager
Messages : 110
Inscription : 26 Oct 2006, 11:52:21

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar RT » 11 Mars 2010, 09:30:34

Pourquoi ?
Vraiment ?
Y'a t'il besoin de s'expliquer ? >:D
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13228
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar BBArchi » 11 Mars 2010, 12:51:53

RT a écrit :Petit Haïku :

Automne,
Le Corail sort des rails.
Maintenant
Terre de haine.

:coolsmiley:

La zenitude m'a envahi depuis la mise en place de ces merveilleux trains.



Y'a t-il besoin de s'expliquer ? Bin, un peu ...
Tu as repris la voiture ?  >:D
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
RT
Passager
Messages : 110
Inscription : 26 Oct 2006, 11:52:21

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar RT » 11 Mars 2010, 13:22:09

Non, je prends depuis le début de la semaine le 6h52 à LA Verp plutôt que le 07h26....et c'est à nouveau un grand plaisr de prendre le train.
J'en avais marre de ramasser les jeunes femmes dans le train, qui s'évanouissaient par faute de place et compression ou après s'être explosée le crâne sur la tablette.  :buck2:
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13228
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar BBArchi » 12 Mars 2010, 10:21:07

Rhooo, c'est Grand !  :funny:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
RT
Passager
Messages : 110
Inscription : 26 Oct 2006, 11:52:21

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar RT » 12 Mars 2010, 10:49:32

Le pire, c'est que je ne rigole même pas. Un évanouissement et un presque malaise.
Les tablettes sont définitivement le pire et le plus urgent à modifier dans ces trains, au moins pour la sécurité des personnes. S'il y avait moyen au moins de modifier la couleur de la "protection" de la tablette, pour remplacer le gris métallisé (qui se confond avec la couleur située au niveau de l'accroche de la tablette) par une couleur plus "flashy", il y aurait peut-être moins d'accident.
En trois mois, je n'ai pas passé une semaine sans voir des accidents avec celles-ci.
Le pire étant cette dame, qui, en souhaitant s'asseoir, a baissé la tête pour voir comment ne pas monter sur les genoux des gens, et s'est "explosée" le front sur la tablette.
Le front ensanglanté, elle est tombée sur nous, elle s'est ensuite installée sur sa place...avec un "oeuf" énorme au front et totalement blanche. Quand je suis escendu du train, elle n'était pas au mieux de sa forme, heureusement accompagnée de son mari. :-\
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13228
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar BBArchi » 12 Mars 2010, 10:52:37

Après "la colline a des yeux"...

TER2N vous fait de l'oeil...

:buck2:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
chris
Responsable Planning des sorties
Messages : 3924
Inscription : 09 Jan 2005, 17:51:01
Localisation : Lyon 9
Contact :

Re : Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar chris » 12 Mars 2010, 22:12:37

RT a écrit :Non, je prends depuis le début de la semaine le 6h52 à LA Verp plutôt que le 07h26....et c'est à nouveau un grand plaisir de prendre le train.
J'en avais marre de ramasser les jeunes femmes dans le train, qui s'évanouissaient par faute de place et compression ou après s'être explosée le crâne sur la tablette.  :buck2:


Pense aussi à la 1920 : ça va peut-être un peu moins vite (quoique l'écart n'est pas énorme) mais tu es assis et en plus c'est moins cher .  :P
Penser les transports en commun du XXIème siècle.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13228
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar BBArchi » 13 Mars 2010, 00:05:08

Oui.

Mais tu as plus rarement l'occasion de jouer au chevalier blanc sauvant les gentes dames en détresse !  ::)
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
RT
Passager
Messages : 110
Inscription : 26 Oct 2006, 11:52:21

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar RT » 14 Avr 2010, 15:30:00

chris a écrit :Pense aussi à la 1920 : ça va peut-être un peu moins vite (quoique l'écart n'est pas énorme) mais tu es assis et en plus c'est moins cher .  :P
J'ai réussi à prendre la 1920 (depuis que j'ai enfin trouvé l'arrêt à PArt-Dieu) ^-^.
Honnêtement, c'est beaucoup plus long.
Et quant au prix, j'ai l'énorme chance d'avoir une entreprise qui a un Plan de Déplacement d'Entreprise qui me rembourse 70% de mes transports en commun. O0

Ah oui, j'oubliais de dire que j'ai aussi découvert le transport en car depuis la mise en place des TER2N, quand la SNCF oblige les 70-80 personnes qui s'arrêtent à La Verpillière de descendre des trains pour prendre les cars mis à notre disposition quand les wagons étaient vraiment trop pleins. Je comprends la raison de sécurité, ce n'est pas tant cela qui me met en rogne, mais le fait que l'on soit obligé d'en venir à faire voyager des gens en car par faute de place dans les nouveaux trains (ce qui ne m'était jamais arrivé avant l'arriver de ces trains nouvelle génération). Nous sommes ravis de mettre 1h10 là où 20 minutes nous suffisent d'habitude. :laugh:[br]: Samedi 13 Mars 2010 à 11:42:06
Et sinon, ils comptent nous remettre des vrais trains sur les rails ou on va continuer avec les wagons à bestiaux les plus beaux de la planète ?
Enfin, ça commence à donner de bonnes idées à certains. Cela fait deux fois ces derniers jours que j'entends ceci dans le wagon (en résumé) : "Nous, de toute façon, depuis ces nouveaux trains, on a arrêté de prendre nos abonnements" " le contrôleur peut pas sortir de sa cabine de toute façon, y'a aucune chance qu'il vienne faire un contrôle" "ouais, au moins, y'a ça de bien, on a arrêté de raquer pour voyager debout" etc.

Vous devriez surveiller si le nombre d'abonnement des gens entre Bourgoin et Lyon ne va pas considérablement diminuer dans les prochains mois. Si moi je l'ai entendu plusieurs fois, il n'y a pas de raison que ce ne soit pas le cas pour d'autres et que ça ne donne pas d'idées à certains. :idiot2:

Le pire, c'est qu'ils ont parfaitement raison, non pas d'arrêter de payer bien sûr, mais pour les contrôles. Je n'en ai plus eu un seul sur ces machins à roulettes alors que c'était à peu près 1 toutes les deux semaines avant dans mes petits corails adorés.
Rémi
Passager
Messages : 5585
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Rémi » 14 Avr 2010, 19:17:46

Salut

Primo, le contrôleur n'a pas le droit d'être en cabine, sauf en cabine arrière pour déposer ses effets personnels. Là, c'est le règlement SNCF. Après, il ne faut pas tout mélanger. La SNCF a la responsabilité de mettre les trains de la capacité qui correspond à la fréquentation des trains. Elle est sanctionnée par la Région dans les cas de non conformité, dans le cadre de la convention d'exploitation. Elle pratique la même formule de mettre des cars pour sanctionner les voyageurs surnuméraires sur d'autres axes (Valence notamment), ce qui est inadmissible. Vus les investissements consentis par la Région (76 TER2N depuis 1997, 50 X73500, 15 X72500, 83 AGC et je vous passe la flopée de rénovations Corail et RRR), il n'est pas normal de voir les compositions non respectées et surtout des trains en insuffisance de capacité.

De même, la présence du contrôleur doit être visible dans le train à tout moment.

La SNCF a découvert que faire rouler les TER2NNG, très bon matériel au demeurant, coûtait moins cher que les rames Corail dont la fiabilité est douteuse par leur obsolescence "naturelle". Or la Région paie un forfait de charges ce qui permet à la SNCF de réguler ses consommations réelles et d'essayer de faire des économies.

La norme est en principe que les trains Lyon - Grenoble semi-directs sont assurés en rame Corail, et que les omnibus sont en TER2NNG. Après, le montage des roulements, qui tient compte de la productivité nécessaire du matériel roulant et de l'économie de sillons à la Part-Dieu, fait que certains trains sont en TER2NNG par le jeu de roulements croisés.

A+
Rémi
RT
Passager
Messages : 110
Inscription : 26 Oct 2006, 11:52:21

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar RT » 14 Avr 2010, 19:40:44

Merci pour cette réponse très claire.
J'ai beaucoup aimé le "très bon matériel au demeurant" qui m'a fait beaucoup rire, nous ne serons jamais d'accord sur ce point là mais ce n'est pas grave ! ;D
La présence de TER2N est sytématiques aux horaires de pointes, où je prends les trains. J'ai pu les éviter le matin en partant une demi heure plus tôt, mais le soir, je l'ai malheureusement à chaque fois. Et là, quand j'aperçois le pauvre contrôleur, c'est uniquement sur son trajet "cabine/première porte du train" pour les arrêts/départs (il me semblait que c'était un petit local, pas forcément la cabine de pilotage). Il serait de toutes façon impossible pour lui ou elle de faire autre chose étant données les difficultées rencontrées ne serait-ce que pour atteindre la porte.
Par contre, un autre point, et là-encore j'ai bien peur que le contrôleur en subisse les conséquences, c'est l'augmentation progressive, mais vraiment prégnante de l'agresssivité des passagers (et constatée avant les grèves hein) à cause de cette absence de places, des fracassages de têtes, de l'impossibilité de ranger un bagage où que ce soit dans le train, des vélos situés en plein milieu des gens.
Ca monte, ça monte, ça monte....et les bestiaux vont finir par se bouffer entre eux...ou par bouffer le cow-boy ! :'(
Rémi
Passager
Messages : 5585
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Rémi » 14 Avr 2010, 20:52:34

Salut

Un train c'est quand même fait pour transporter du monde et dans un contexte où il faut transporter de plus en plus de monde sur des longueurs limitées du fait des installations et à des fréquences limitées par la capacité du réseau, il est évident que le confort des Corail qui ont été conçues non pas pour de la desserte à 45 min / 1h30 mais pour des trajets de 6 à 8h va devenir de moins en moins compatible.

Quant aux fracassages de tête, l'usager du TER étant habitué, il n'a qu'à faire attention. Quand je suis en haut dans ma Z2N, je fais attention quand je me lève pour ne pas me prendre la rampe d'éclairage. Par définition, dans un train à deux niveaux, la hauteur entre la tête et le plafond est plus réduite puisque le gabarit en hauteur est à 4,32 m maximum sur le réseau ferré national.

Quant aux TER2N, je le répète, c'est un excellent matériel avec une fiabilité et une disponibilité remarquables !!! Et je suis plutôt content quand je les prends sur Lyon - Avignon à titre personnel (prise de courant en 2ème classe, dans les Corail, seules les voitures Normandes en ont et ça aussi c'est du confort), ou sur les axes au départ de Paris vers Mantes / Rambouillet / Persan à titre professionnel.

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
Swisstram
Passager
Messages : 1706
Inscription : 02 Mars 2007, 14:52:55
Localisation : Marne-la-Vallée (Île-de-France)
Contact :

Re : Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Swisstram » 15 Avr 2010, 06:54:51

Rémi a écrit :prise de courant en 2ème classe, dans les Corail, seules les voitures Normandes en ont et ça aussi c'est du confort
Ah non, désolé de te contredire, mais les voitures Corail qui effectuent les relations Dijon - Lyon - Grenoble ont bien des prises de courant en 2ème classe, et c'est bien pratique.  :)
Rémi
Passager
Messages : 5585
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Rémi » 15 Avr 2010, 09:43:38

Salut

Seules certaines voitures récemment rénovées en disposent. Mais côté TER Rhône-Alpes, ce n'est pas le cas pour l'essentiel du parc.

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
Nat
Passager
Messages : 855
Inscription : 14 Nov 2004, 23:49:06
Localisation : Grenoble
Contact :

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Nat » 15 Avr 2010, 09:49:56

C'est le cas pour celles qui circulent sur l'axe Grenoble-Dijon.
Tomtom
Passager
Messages : 88
Inscription : 02 Déc 2008, 20:36:54

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Tomtom » 15 Avr 2010, 10:01:29

Salut,

Je pratique très régulièrement un matériel comparable aux corails sur le réseau suisse, tant en matière de confort, d'aménagement, que de capacité d'échange. Je peux dire qu'elles sont tout sauf adaptés à des trajets périurbains en domicile-travail quotidien. Certes, le confort est bon, mais les flux d'échanges sont tellement contraints par les deux malheureuses portes par voiture, ne laissant passer qu'une personne à la fois, qu'elles allongent considérablement les arrêts à quai. Certes, la situation est sans doute rendue plus difficile par le fait qu'en suisse de nombreux flux différents sont mêlés dans les mêmes dessertes. Ainsi, du périurbain est parfois assuré par de l'ICN si deux gares sont proches. En suisse aussi, il y a des gens qui râlent contre le nouveau matériel périurbain, notamment le Flirt de Stadler, trop ouvert, pas assez confortable, moins de places assises... Mais force est de constater qu'il est vraiment plus adapté aux flux massifs périurbains, avec son grand linéaire d'échange, son intercirculation totale, son absence de compartimentage, son plancher au niveau du quai... Les débats sont finalement assez comparables d'un côté comme de l'autre de la frontière.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13228
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar BBArchi » 15 Avr 2010, 19:28:17

Pas vraiment...

Les Corails entre Lyon et Grenoble sont adaptés à la ligne et à la durée du trajet, pour un confort que je considère comme normal, à la condition de ne pas assurer les services omnibus. Nous sommes d'accord. Les voitures similaires aux Corails, en Suisse, engagées sur des liaisons qui ressemblent plus à du cabotage / omnibus qu'à du semi-direct, ne sont pas adaptées. Le Flirt répond assez bien aux besoins. Mais certes pas au confort...
;D

Ceci étant, les Corail, j'aime et je pratique régulièrement entre Lyon et Gre, pour le travail et pour les loisirs... Et les prises de courant sont bien présentes sur les rames Dijon<>Gre, avec une ambiance intérieure agréable, et pas si vieillote, en tout cas plus reposantes visuellement que le guilleret coloré flashy certes amusant au début (tout nouveau tout beau), mais qui finit par saouler si on veut faire autre chose que se coller le noeil sur un écran ou un bouquin...  :buck2:

Après, faut choisir ! pratiquer un mix des 2 ne me paraît pas irréaliste, avec de la capacité (Terredehaine  :funny: ) aux HP et du matériel confortable (Corail, même vieux tout pourri tout cassé) en dehors...

Mais dans tous les cas, je confirme les propos de RT : je ressens aussi la montée "tranquille" mais régulière de la pression dans la cocotte minute, et on s'achemine tout droit vers du problème larvé à grande échelle.

Une remarque : il doit rester encore un peu de place sur les graphiques pour caser quelques liaisons de plus et meubler les intervalles de la 1/2 heure... ça ferait plaisir à tout le monde, et serait largement bénéfique niveau satisfaction clientèle... et pécuniaux.

Et puis, envisager quelque part de réétudier rapido un matériel tracté (neuf ou réutilisant les chaudrons des Corails...) qui utiliserait les 200 machines fret et quelques qui vont stationner pour une durée indéterminée du coté de Sotteville (rien que le nom, tout un symbole...), et permettre de réintroduire l'idée des rames à capacité variable en rajoutant quelques voitures ou coupons "à la volée)... Pour l'instant, le dogme n'est plus à cette logique, mais il se pourrait qu'on en reparle rapidement.
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Rémi
Passager
Messages : 5585
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Rémi » 16 Avr 2010, 10:31:31

Salut

Ce n'est pas à l'ordre du jour : le PHD viendra certainement entamer une bonne partie des prestations TER intervilles des voitures Corail en proposant de la forte capacité et un bon niveau de confort. Qui plus est, sur les locomotives actuellement GBE à Sotteville, la plupart ne sont que des V140 ce qui n'est pas suffisant pour assurer du TER à V160. Quant à l'ajout de voitures à la volée, avec des rames qui tournent en navette toute la jourée, ce n'est pas franchement évident : s'il faut rajouter 3 voitures à la Part Dieu à 18h30, ça va être sportif.

Par ailleurs, sur une même mission, mélanger les types de matériel n'est pas une mesure souhaitable car les performances d'un UM2 TER2NNG et d'une composition de 9 voitures Corail avec 25200 ne sont pas franchement les mêmes : ainsi, les marches des premières sont de fait domestiquées par les médiocres performances des secondes.

A+
Rémi
RT
Passager
Messages : 110
Inscription : 26 Oct 2006, 11:52:21

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar RT » 28 Avr 2010, 12:37:13

Bonjour,
Avant-hier le ton est sacrément monté entre deux gars dans le Lyon - Grenoble de 17h15 et j'ai bien cru qu'ils allaient en venir aux mains. Et ce n'étaient pas des wesh hein ! Mais bien deux beaux costumes cravates avec leurs jolis attaché-cases, probablement habitués à plus de confort, ils se sont donc engueulés pour une place assise...que l'un était là avant l'autre...que ce n'était pas vrai, etc.








Ironie de l'histoire....c'était pour s'asseoir sur les marches d'escalier O0



Jusqu'ici, tout va bien !
Avatar de l’utilisateur
simseb
Passager
Messages : 739
Inscription : 25 Sep 2008, 09:07:21
Localisation : Belleville-sur-Saône

Re : Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar simseb » 28 Avr 2010, 13:29:35

RT a écrit :Bonjour,
Avant-hier le ton est sacrément monté entre deux gars dans le Lyon - Grenoble de 17h15 et j'ai bien cru qu'ils allaient en venir aux mains. Et ce n'étaient pas des wesh hein ! Mais bien deux beaux costumes cravates avec leurs jolis attaché-cases, probablement habitués à plus de confort, ils se sont donc engueulés pour une place assise...que l'un était là avant l'autre...que ce n'était pas vrai, etc.








Ironie de l'histoire....c'était pour s'asseoir sur les marches d'escalier O0



Jusqu'ici, tout va bien !


Je me disais aussi, ça fait longtemps qu'il n'y a plus de place assis dans les trains au départ de la Part Dieu après 17h...  :D ;D
:TER: :T3: & :T3: :TER:
RT
Passager
Messages : 110
Inscription : 26 Oct 2006, 11:52:21

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar RT » 28 Avr 2010, 14:33:58

Et je ne jette même plus la pierre au matériel, même si je reste convaincu de la médiocrité de celui-ci (l'état de détérioration à l'intérieur, au bout de quelques mois d'exploitation, ne fait que confirmer mes impressions premières). Ils ont sciemment mis du matériel où les gens voyagent debout, c'est ça qui m'insupporte. :tickedoff:
Avatar de l’utilisateur
TrainaLyon
Passager
Messages : 357
Inscription : 04 Jan 2010, 20:35:10
Localisation : Paris - XIIe

Re : TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar TrainaLyon » 28 Avr 2010, 21:06:04

Ils se sont calmés tout seul où on les as aidé ?
Non parce que les voyageurs qui gueulent (pardonnez-moi l'expression) tandis que les autres passagers veulent être (à peu près) tranquille, c'est bon...
Stéphane
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Didier 74 » 14 Fév 2013, 18:32:06

busetcar.com, 11 février
Rhône-Alpes : la BEI finance 50% du matériel ferroviaire

Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes, et Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la Banque Européenne d’Investissement (BEI), viennent de signer un contrat de prêt pour un montant de 200 millions d’euros destiné à financer les nouvelles rames TER.

Lors de la présentation du budget, le président de Rhône-Alpes n’avait pas caché ses inquiétudes pour le financement des nouvelles rames TER, qui faisaient jusqu’à présent l’objet d’un crédit-bail. La Banque Européenne d’Investissement (BEI) a décidé de lui prêter main forte en lui apportant son concours pour un montant de 200 millions d’euros, représentant la moitié de la somme nécessaire.

40 rames Regio 2 N
Destiné à financer l’achat de 40 rames électriques Bombardier du type "Regio 2 N" d’une capacité de 400 personnes, ce prêt a été accordé pour une durée de trente ans, et offre la possibilité à la Région de pouvoir mobiliser les fonds au fur et à mesure de ses besoins, apportant ainsi plus de souplesse à l’ensemble du dispositif dans la mesure où les livraisons s’échelonneront du début de l’année prochaine jusqu’à la fin 2015. En coulisses, cette acquisition fait écho à l’appel d’offres lancé par la SNCF en 2010 auquel avaient souscrit six régions françaises. Dès leurs réceptions, les rames seront affectées sur les axes les plus lourds du réseau : Lyon-Saint-Etienne-Firminy, Lyon-Ambérier, Macon-Villefranche-sur-Saône-Vienne…

Deux milliards d'euros en vingt ans
Depuis 1997, date à laquelle la Région a décidé de relancer les réseaux TER et d’y inclure le futur réseau transfrontalier Cornavin-Eaux Vives-Annemasse, Rhône-Alpes aura engagé deux milliards d’euros pour le matériel roulant. Si sur cette intervalle, la moyenne d’âge de la "flotte" est passée de 30 ans à 15 ans, elle devrait continuer à rajeunir puisque "92% du matériel est neuf ou rénové", précise Jean-Jack Queyranne. De son côté, la fréquentation, aujourd’hui de 140000 passagers quotidiens, devrait continuer à progresser de 5% par an. Si la BEI contribue à fournir la moitié des besoins de financement du conseil régional, la question reste entière pour la seconde moitié.

Source http://www.busetcar.com/actualites/actu ... erroviaire

mobilicites.com, 11 février
Rhône-Alpes : la BEI accorde un prêt de 200 millions pour l'achat de TER à deux étages

La région Rhône-Alpes a contracté un emprunt de 200 millions d'euros auprès de la Banque européenne d'investissement (BEI) qui sert à financer pour moitié l'acquisition de 40 nouvelles rames TER à deux étages, les Regio2N de Bombardier.

Ce prêt de 200 millions viennent couvrir pour moitié l'acquisition par la région de 40 TER Regio2N, rames électriques à deux étages construites par Bombardier qui doivent être progressivement livrées au réseau ferré rhône-alpin entre 2014 et 2016. Elles devraient être affectées sur deux lignes à fort trafic : Saint-Etienne-Lyon-Ambérieu, et Villefranche-Lyon-Vienne.

Il a été signé le 8 février 2013 Jean-Jacques Queyranne, président de la région Rhône-Alpes, et Philippe de Fontaine-Vive, vice président de la Banque européenne d'investissement (BEI qui finance à taux réduit des projets de développement au sein de l'Union européenne).

Il s'agit d'un prêt sur 30 ans (autour de 3% de taux d'intérêt), une période relativement longue sachant que généralement, les régions ont du mal à d'emprunter sur les marchés pour des périodes supérieures à 15 ans. Rhône-Alpes a la possibilité de mobiliser l'argent au fur et à mesure des livraisons de rames. Le reste de la facture, s'élevant à 400 millions d'euros, devrait être acquitté grâce à des emprunts classiques.

En 2012, les TER rhône-alpins ont transporté 140000 passagers quotidiens, sur un réseau de près de 2500 kilomètres de voies ferrées. En quinze ans, la région a déjà investi près de deux milliards d'euros dans le renouvellement du matériel ferroviaire.

Source http://www.mobilicites.com/fr_reseaux_r ... _2341.html
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Didier 74 » 28 Sep 2013, 17:58:04

mobilicites.com, 26 septembre
Trains régionaux : Bombardier dévoile son "Jumbo TER"

Bombardier Transport a présenté le 25 septembre 2013 à Crespin, devant un parterre d'élus, son tout nouveau train régional à deux niveaux, Régio 2N. Cette rame à grande capacité qui circulera tout d'abord en Rhône-Alpes, est la première d'une commande de 129 passée par six régions pour 1,15 milliard d'euros. Le constructeur ferroviaire espère de nouvelles commandes pour préserver les 2 000 emplois de son usine située près de Valenciennes.

"Jumbo", "A 380 des trains régionaux", comme à son habitude, Guillaume Pepy a le sens de la formule et le goût des superlatifs. Mais dans le cas du Regio 2N , le TER à deux niveaux conçu par Bombardier Transport, le président de la SNCF est presque en deçà de la réalité.

Avec ses 760 places assises par rame dans sa version la plus longue, - un tiers de capacité en plus que le plus gros TER aujourd'hui sur les rails français - le Regio 2N a été conçu pour répondre aux besoins des lignes ferroviaires régionales les plus chargées.
"En unité multiple de trois trains de 110 mètres, il offre 1800 places assises et une capacité totale de 3000 voyageurs", a indiqué Jean Bergé. Le président de Bombardier Transport France présentait le 25 septembre la première rame sortie des chaînes de Crespin (Nord) aux élus chargés des transports de plusieurs régions.

Ce nouveau train de trois mètres de large, issu de la gamme Omneo de Bombardier, est disponible en diverses configurations : six à dix voitures, 81 à 135 mètres de long. Suivant sa motorisation, il peut filer de 160 km/h à 200 km/h. Il est équipé de portes de 1,60 mètre, d'amples plate-formes de six mètres carrés et d'un accès de plain-pied pour faciliter les flux de passagers.

Horizon 2016
A ce jour, six régions ont passé une commande ferme de 129 rames Regio 2N, pour un montant de 1,154 milliard d'euros, dans le cadre du méga-contrat de 860 unités conclu en 2010 entre Bombardier et la SNCF, mandatée par les régions. De quoi alimenter les chaînes de production du constructeur pendant deux ans.

Et après ? L'avenir du constructeur qui emploie 2000 salariés sur le site de Crespin, auxquels il faut ajouter les 8000 à 10000 employés par ses sous-traitants, est plus incertain.
Jean Bergé l'a tracé en un mot : à la fin du premier semestre 2015, les dernières rames des métros MI 09 (les nouveaux RER A à deux niveaux ) et de MF 2000 (métro RATP) sortiront des chaînes de production. Fin 2015, celle du Francilien s'arrêtera si l'Ile-de-France n'en commande pas de nouveaux. Ne restera donc plus que le Régio 2N dont la production des 129 rames s'étalera de fin 2014 à fin 2016.

40 levées d'option
La présentation du premier Regio 2N, qui doit entrer en service début 2014 en Rhône-Alpes, était l'occasion idéale pour prendre le pouls des collectivités locales "étranglées financièrement". Selon nos informations, confirmées par Bombardier et par la SNCF, une quarantaine d'options pourraient être levées d'ici à la fin de l'année pour les Régio 2N.

"La Picardie pourrait commander sept rames", a confié à MobiliCités, Daniel Beurdelay, vice-président transport du conseil régional. Même intérêt affiché par Charles Marziani pour Midi-Pyrénées, Jean Yves Petit pour la région PACA, ou Patrick Du Fau de Lamotte, pour l'Aquitaine. Cette dernière en déjà commandé 24 et travaille sur un plan d'investissements jusqu'en 2020 et qui devrait se traduire, dès 2014, par de nouvelles commandes de Régiolis et de Regio 2N.

Francilien et TET
Même lueur d'espoir pour le Francilien déjà livré à 171 exemplaires à la région Capitale. Guillaume Pepy a déclaré devant les conseillers régionaux avoir "la certitude qu'il y a de la place pour une levée d'option en Ile-de-France." Pour le président de la SNCF, cette commande pourrait concerner 30 à 100 rames. Mais la décision appartient au conseil régional.

Autre marché dans le viseur de Bombardier, le renouvellement des trains d'équilibres du territoire (TET). Comme le Régiolis d'Alstom, le Regio 2N est proposé en version intervilles : "Dans cette configuration et en rames doubles, le Régio 2N offrira 900 places soit l'équivalent de 12 trains corails", a souligné Jean Bergé.

Si Bombardier a raté la première salve de 500 millions de commandes de l’État emportée par Alstom avec une trentaine de Regiolis, le constructeur espère que d'autres appels d'offres suivront pour renouveler, comme annoncé par l’État, l'intégralité de la flotte de TET. C'est raté pour la première tranche, remportée intégralement par Alstom

Source http://www.mobilicites.com/fr_actualite ... _2807.html
Avatar de l’utilisateur
dedale
Passager
Messages : 332
Inscription : 02 Mai 2013, 09:24:38
Localisation : lyon, garibaldi

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar dedale » 28 Sep 2013, 18:26:08

Il apparait très beau sur les photo du constructeur, quelqu'un saurait sur quel ligne il circulerait en 2014?
Rémi
Passager
Messages : 5585
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Rémi » 28 Sep 2013, 18:30:11

Salut

J'ai eu l'occasion de visiter le Régio2N ce vendredi en "petit comité". Au chapitre des points positifs, évidemment la largeur et le volume disponible, qui marque clairement sa différence par rapport aux TER2Nng : gagner 23 cm en largeur, ça se voit. Le principe de la voiture d'accueil et des voitures intercalaires à 2 niveaux mais sans porte est a priori déroutant pour le voyageur lambda. Cependant, il offre une largeur généreuse à l'intercirculation puisqu'elle fait plus de 2 m de large avec un couloir de 85 cm pour un aménagement en 2+2. Les salles à 2 niveaux sont donc éloignées des portes et s'avèrent donc très silencieuses. Les portes de 1,60 m de large vont constituer un vrai atout pour les flux de voyageurs. Il sera difficile pour la SNCF de justifier des arrêts à rallonge !

Dans les points moins réussis, les contraintes de l'accessibilité : le WC PMR occupe une place monstrueuse sur les voitures extrêmes et réduit considérablement l'accès à la salle extrême située avant le poste de conduite. Qui plus est, son aménagement pourrait s'avérer propice aux dégradations à un isolement pouvant être angoissant. Le long du WC, il ne reste qu'un simple couloir d'environ 60 cm et la salle extrême se retrouve "borgne" du fait du WC.

De la même façon, quand la voiture à 1 niveau avec 2 portes dispose d'un WC ordinaire entre les deux portes, non seulement cette voiture manque d'éclairage naturel mais s'avère basse de plafond (pour loger les équipements du WC) et d'accès moyen du fait de l'obstacle de la "boîte" que constituent les toilettes.

En revanche, pour une configuration "grand trafic" par exemple en banlieue parisienne, il y a un potentiel considérable sur ces espaces : on peut véritablement constituer des plateformes pour du trafic urbain ou aménager du 2+2 avec un large couloir pour une version à forte capacité assise pour de la grande banlieue (non, je ne pense ni au RER C dans le 1er cas, ni à la banlieue Sud-Est et Montparnasse dans le 2nd). Quitte à susciter des réactions, une version sans WC serait franchement très intéressante pour les flux et le confort !

A l'opposé, avec l'espace disponible, une version Intervilles pourrait avoir un joli potentiel...

Après, ce qui m'a déçu, c'est la qualité du siège retenu par les Régions. L'assise est plate et un peu courte. Le dossier est assez bien dessiné pour s'installer dans le fond du siège. En revanche, les tissus font cheap, les coutures sont très moyennes (ça baille) et la tétière risque de ne pas tenir très longtemps. La tablette est courte et ne permet pas de poser un ordinateur... tout au plus une tablette. Pour le coup, Compin, le spécialiste du siège, a produit un résultat très décevant. Si la version Intervilles voyait le jour,il faudrait retravailler ce point pour succéder aux Corail.

Enfin, dans la configuration avec pas de sièges à 1650 mm, il y a de la "trumite" avec des places assises en face des trumeaux en face des sièges... En revanche, il n'y en a pas dans une version avec pas de sièges à 1750 mm.

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
Auron
Passager
Messages : 1386
Inscription : 18 Juil 2007, 18:01:51
Localisation : Lyon 5
Contact :

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Auron » 28 Sep 2013, 21:19:11

Didier 74 a écrit :"En unité multiple de trois trains de 110 mètres, il offre 1800 places assises et une capacité totale de 3000 voyageurs"

Hum... quand même :o
Conducteur de train à Lyon Perrache...
Et heureusement, je ne traîne plus à Chambéry... :uglystupid2:
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13228
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar BBArchi » 28 Sep 2013, 22:48:57

Ahem. Bien beau, sur le papier.

Si la réalité des sièges est celle décrite par Rémi, cela signifie une chute affolante du niveau de confort sur Lyon Grenoble, au hasard, où j'imagine tout à fait, avant même de connaitre le calendrier des affectations ;D , que ce matériel va être affecté en priorité.

Idem pour Lyon Ambérieu (encore au hasard)... ou Lyon <> Villefranche, Macon, etc... et ne parlons pas des trajets jusqu'à Paris dans ce type de matos, par rapport aux Corails actuels, même agonisants. ;D

Pour la création d'espaces anxiogènes, l'impression de Rémi sur les salles extrèmes confirme ce que j'avais pressenti sur les plans... :-\ ; sauf à prévoir et rajouter des portes complémentaires pour isoler ces espaces quand la fréquentation est plus réduite qu'aux HP, on tient là un espace à risque et à gros soucis.


Une petite réaction, quand même : en version 1800 places, dans la configuration actuelle de la Part Dieu, combien de temps faudra t-il pour évacuer les rames sur les quais, mais surtout ensuite sous les quais, avec ces malheureux escaliers à 3U (unitéss de passage correspondant à 3 personnes cote à cote) et le plan incliné de 6U ?
???

Tout le monde prend l'ascenseur ? ::) ;D
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Didier 74 » 28 Sep 2013, 23:07:15

BBArchi a écrit :Si la réalité des sièges est celle décrite par Rémi, cela signifie une chute affolante du niveau de confort sur Lyon Grenoble, au hasard, où j'imagine tout à fait, avant même de connaitre le calendrier des affectations ;D , que ce matériel va être affecté en priorité.

Idem pour Lyon Ambérieu (encore au hasard)... ou Lyon <> Villefranche, Macon, etc... et ne parlons pas des trajets jusqu'à Paris dans ce type de matos, par rapport aux Corails actuels, même agonisants. ;D

Les Regio2N circuleront en priorité entre Ambérieu et Saint-Étienne.
Rémi
Passager
Messages : 5585
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Rémi » 29 Sep 2013, 13:31:52

Salut

Sur le siège, on ne pourra pas le reprocher au constructeur du matériel... mais à celui du siège.

Pour ce qui concerne les 1800 places assises et les 3000 totales, c'est plutôt pour des grands trafics, et le propos était notamment destiné à une Région qui exploite des Z5600 6 caisses en UM2...

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
Lyonrail
Passager
Messages : 722
Inscription : 22 Nov 2004, 10:31:05
Localisation : Villars Les Dombes
Contact :

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Lyonrail » 29 Sep 2013, 19:49:02

Didier 74 a écrit :Les Regio2N circuleront en priorité entre Ambérieu et Saint-Étienne.


Et sur Mâcon aussi il me semble non ?
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 539
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar xouxo » 30 Sep 2013, 10:48:14

En complément, voir ci-joint la fiche technique avec les schéma des différentes configuration intérieures : https://transfer.bombardier.com/download/get/esiWYtw6TkQn2yqIkrdlSuLsh2xRVfvFGQVmeV6KJ3exUwToxz
HAB69
Passager
Messages : 255
Inscription : 26 Juin 2007, 16:12:34
Localisation : Villefontaine et Lyon 09

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar HAB69 » 01 Oct 2013, 14:45:28

Bonjour,
d'après le dernier comité de ligne Lyon - SAG pas de régio2N sur la ligne mais une récupération des TER2N pour harmonisation. Plus de corail (je crois qu'il en restait un le soir vers 20/21H) et peut-être remplacement des Z23000 par des Z24000 ?
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Didier 74 » 11 Mai 2014, 22:32:44

Le nouveau calendrier de livraison des 40 rames rhônalpines est le suivant :
- mars 2014 : 4 rames
- avril, mai, octobre et novembre 2014 : 1 rame par mois
- décembre 2014 et janvier 2015 : 2 rames par mois.
- février 2015 : 3 rames.
- mars 2015 : 2 rames.
- avril 2015 : 3 rames.
- mai et juin 2015 : 2 rames par mois.
- juillet et septembre 2015 : 3 rames par mois.
- octobre 2015 : 2 rames
- novembre et décembre 2015 : 3 rames par mois.
- janvier 2016 : 2 rames.

Le calendrier de mise en service est le suivant :
- SA 2014 été : 6 rames (en priorité sur Vienne - Villefranche)
- SA 2015 hiver : 8 rames
- SA 2015 été : 22 rames
- SA 2016 hiver : 35 rames
- SA 2016 été : 40 rames.

Les 40 rames ont coûté 350932208€.

La Région Rhône-Alpes devrait toucher près de 9,2M€ en raison du retard du constructeur.

Bombardier n'a pas trouvé de solution technique pour la réalisation de l’option POHQ (détection des quais courts et inhibition des portes ne donnant
pas accès au quai).

Détails sur http://deliberations.rhonealpes.fr/Recu ... viaire.PDF
Avatar de l’utilisateur
Lyonrail
Passager
Messages : 722
Inscription : 22 Nov 2004, 10:31:05
Localisation : Villars Les Dombes
Contact :

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Lyonrail » 12 Mai 2014, 09:26:28

Merci Didier de nous avoir dégoté ce document ;)

On devrait en être à 6 rames livrées à la Région, on en est si je ne me trompe pas à une seule :o Rame qui d'ailleurs me semble être repartie chez le constructeur puisqu'on ne le voit plus tourner en essais depuis quelques semaines déjà ::)
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Didier 74 » 20 Mai 2014, 20:03:15

midi-pyrenees.france3.fr, 20 mai
Les nouveaux TER sont trop larges : il faut raboter des quais de gares, notamment en Midi-Pyrénées

Selon le Canard Enchaîné qui révèle cette information dans son édition de mercredi, la région Midi-Pyrénées est l'une des plus concernées parmi celles qui vont devoir "raboter" les quais de certaines gares. Information confirmée par le Conseil Régional.

Selon l'association des régions de France, présidée par Alain Rousset, 1200 quais de gare vont devoir être élargis ou rabotés pour pouvoir accueillir les nouveaux Trains Express régionaux (TER) qui sont trop larges. Une information révélée par Le Canard Enchaîné dans son édition du mercredi 21 mai que nous avons pu consulter ce mardi.

Le service communication de la Région Midi-Pyrénées a confirmé ce mardi soir à un journaliste de France 3 l'existence de ce problème, sans toutefois confirmé le chiffrage avancé par nos confrères.

Le Canard précise aussi que 300 quais de gares ont déjà été modifiés et que la facture en France pourrait s'élever à plus de 80 millions d'euros. Il semble, selon ces informations, que Réseau Ferré de France (RFF) qui gère et entretient le réseau, la SNCF et les Régions concernées se renvoient la balle pour le financement de cette facture imprévue qui relève d'une "bourde" sur la passation de marché des nouvelles rames souhaitées par la SNCF et validées par RFF.

Selon l'hebdomadaire satirique, la région Midi-Pyrénées serait l'une des plus concernées en France mais cette information n'a pu être confirmée.

Le Conseil Régional Midi-Pyrénées a commandé 32 nouvelles rames Régiolis (du constructeur Alstom) et 18 Régio 2N (de Bombardier). La première rame Régiolis a été présentée à la presse le 6 mai dernier à Toulouse.

Cet imprévu pourrait retarder leur mise en service dans la région.

Source http://midi-pyrenees.france3.fr/2014/05 ... 81451.html

lemonde.fr, 20 mai
Pour renouveler ses TER, la SNCF commande des rames... trop larges

C'est une « histoire de trains fous » que raconte dans son édition de mercredi 21 mai le Canard enchaîné. L'aboutissement d'un travail de cinq ans, mis en place par la SNCF et les régions françaises pour renouveler les vétustes trains express régionaux (TER). Au total, près de deux mille rames flambant neuves ont été commandées à Alstom et au canadien Bombardier, pour une somme totale de près de quinze milliards d'euros. Problème, nous apprend l'hebdomadaire satirique : les nouvelles rames sont « un poil trop larges ». Et pour les faire circuler, il « faudra raboter les quais de centaines de gares ».

C'est pourtant bien la SNCF qui avait établi le cahier des charges, avec l'aide de Réseau ferré de France (RFF), propriétaire et gestionnaire du rail français. RFF avait ainsi fourni à la SNCF les écarts existants entre les voitures et les quais — qui datent d'une trentaine d'années — soit « une dizaine de centimètres de part et d'autre », selon le Canard enchaîné. De fait, la SNCF a donc autorisé les deux constructeurs retenus à l'issue de l'appel d'offre à mettre au point des rames plus larges de 20 centimètres, afin d'augmenter le confort des voyageurs.

80 MILLIONS D'EUROS EN URGENCE
Mais « nombre de gares ont été construites plus de cinquante ans avant l'adoption de ces normes, c'est-à-dire à une époque où les trains étaient nettement moins bedonnants », nous explique l'hebdomadaire. Faute de contrôles en temps et en heure sur le terrain, douze cents quais se retrouvent donc trop proches des voies pour laisser passer les trains, selon l'Association des régions de France, interrogée par le journal. Et la SNCF se voit contrainte de lancer une vaste opération pour raboter ces quais devenus trop proches des voies. A ce jour, « RFF en a raboté trois cents, tantôt intégralement, tantôt sur quelques mètres ».

Parmi les régions les plus concernées par ces opérations figurent notamment Midi-Pyrénées et Centre. A Lyon, « il a fallu déplacer des rails à l'entrée d'une gare, car un train aurait pu en casser un autre », relate encore le Canard enchaîné.

Selon l'hebdomadaire, RFF — déjà très endetté — a débloqué 80 millions d'euros en urgence pour régler l'addition, mais espère encore pouvoir la partager avec les régions ou la SNCF.

Dans un communiqué, la SNCF et RFF ont pour leur part affirmé que 50 millions d'euros seront nécessaires au total pour modifier ces quais. Ils seront intégrés aux 4 milliards d'euros de dépenses investies chaque année par RFF pour la modernisation et le développement du réseau, selon les deux entreprises.

source http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Didier 74 » 21 Mai 2014, 18:18:08

lemonde.fr, 21 mai
Le gouvernement veut une enquête interne après le couac des TER

Les révélations du Canard enchaîné sur des travaux engagés dans plusieurs centaines de gares de trains express régionaux (TER) pour permettre d'élargir les quais après une commande de rames de 20 centimètres trop larges ont rythmé la journée de mercredi 21 mai.

Alors que le président de Réseau ferré de France (RFF), Jacques Rapoport, a démenti toute « boulette », tout en reconnaissant un problème découvert « un peu tardivement », le gouvernement a demandé l'ouverture d'une enquête interne chez RFF et à la SNCF.

Et a enchaîné les commentaires acerbes : qualifiée de « rocambolesque » par le ministre des transports, Frédéric Cuvillier, l'affaire a été jugée « consternante » par Ségolène Royal, ministre de l'écologie, qui a exigé que les dirigeants de la SNCF et de RFF « fassent toute la clarté sur les raisons pour lesquelles des décisions aussi stupides ont été prises ».

La rapporteuse générale du budget à l'Assemblée, Valérie Rabault, a été plus loin en estimant que le président de la SNCF, Guillaume Pepy, « devait démissionner ». « 50 millions d'euros, c'est beaucoup d'argent et on est la risée de la presse internationale », a-t-elle déclaré dans les couloirs de l'Assemblée.

UNE HISTOIRE QUI DATE DE 2009
L'histoire remonte à 2009, quand les conseils régionaux lancent avec la SNCF un vaste plan de renouvellement de leur flotte de trains. Trois ans plus tard, c'est la douche froide. Alors que les prototypes sont en test, les élus ont la surprise d'apprendre que le nouveau matériel ne pourra pas entrer dans certaines gares.

Plus larges de 20 cm — un standard international qui rend plus confortables ces trains — les nouveaux trains express régionaux Regiolis, développés par Alstom, et Regio 2N, conçus par Bombardier, ont respecté les spécifications données par la SNCF. Cependant, cette dernière n'avait pas en sa possession les cotes exactes de l'ensemble des quais français.

« AUCUN IMPACT » SUR LE PRIX DES BILLETS
Pour M. Rapoport, les travaux conséquents à cette bourde sont chiffrés à « 50 millions d'euros », et constituent une « dépense utile et indispensable sous peine d'avoir des trains plus petits et donc moins confortables pour les usagers ».

Quoi qu'il en soit, le président de RFF assure que cette dépense n'aura « aucun impact » sur le prix des billets qui est, lui, fixé par la SNCF. Selon M. Rapoport, ces dépenses d'adaptation des quais seront couvertes grâce aux recettes supplémentaires générées par l'augmentation du trafic ferroviaire.

Répondant aux inquiétudes de l'Association des régions de France, il assure que celles-ci, qui subventionnent largement les trains express régionaux, paieront « dans le cadre normal » de leur participation.

« ON EST LA RISÉE DE LA PRESSE INTERNATIONALE »
La commission du développement durable de l'Assemblée nationale a par ailleurs annoncé qu'elle allait auditionner les présidents des deux organismes. Cette audition commune, qui aura lieu « dans les plus brefs délais », devrait permettre de déterminer les responsabilités des deux sociétés dans la commande des deux mille TER trop larges.

L'affaire survient un mois avant l'examen à l'Assemblée du projet de loi sur la réforme ferroviaire, qui prévoit que la SNCF et RFF restent deux groupes publics indépendants, qui verraient leurs périmètres respectifs évoluer, mais chapeautés par une même entité.

Le gouvernement pourrait utiliser cet incident comme prétexte pour accélérer le rapprochement de la SNCF, qui gère le matériel et les gares et fait rouler les trains, et RFF, qui gère l'infrastructure ferroviaire et les quais. Une option que pourrait également soutenir l'opposition, le président de l'UMP, Jean-François Copé, estimant que l'affaire est « kafkaïenne » et qu'elle est « d'abord de la responsabilité de la SNCF et de Réseaux de France ».

De leur côté, les syndicats ont profité de l'occasion pour réitérer leur hostilité au projet actuel de réforme ferroviaire. Pour la CGT, « cette histoire pourrait relever du vaudeville si elle n'était la conséquence de la séparation entre la SNCF et RFF de 1997 ». « Les dysfonctionnements se sont multipliés ces dernières années avec des conséquences plus ou moins graves pour les usagers du rail et la population », affirme le syndicat, pour qui « une nouvelle réforme du système ferroviaire est nécessaire ».

Source http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html

Le Monde, 22 mai
Couac des trains régionaux : comment on en est arrivé là

C'est une histoire « rocambolesque », pour reprendre les termes de Frédéric Cuvillier, le secrétaire d'Etat aux transports. En 2009, les conseils régionaux lancent avec la SNCF un vaste plan de renouvellement de leur flotte de trains. Trois ans plus tard, c'est la douche froide. Alors que les prototypes sont en test, les élus ont la surprise d'apprendre que le nouveau matériel ne pourra pas entrer dans certaines gares, révèle dans son édition du 21 mai Le Canard enchaîné. Pis, dans certaines zones, deux trains auraient dû mal à se croiser…
Plus larges de 20 cm – un standard international qui rend plus confortable ces trains – les nouveaux TER Regiolis, développés par Alstom, Regio 2N, conçu par Bombardier, ont respecté les spécifications données par la SNCF. Cependant, cette dernière n'avait pas en sa possession les cotes exactes de l'ensemble des quais français.

UNE CAMPAGNE DE RABOTAGE DES QUAIS LANCÉE EN 2013
Réseau ferré de France (RFF), société séparée de l'entreprise nationale depuis 1997, et en charge entre autres, des quais, ne connaissait en effet pas les mesures de l'ensemble des 8700 quais du territoire. Pour résoudre le problème, RFF a lancé une campagne de mesure de l'ensemble des quais, en 2013, et engagé d'importants travaux afin de raboter 1300 quais. Des aménagements estimés à 50 millions d'euros par RFF et pris sur l'enveloppe de 4 milliards d'euros consacrée à la modernisation du réseau ferroviaire hexagonal.

« Longtemps, RFF et la SNCF, qui se regardaient en chien de faïence, se sont refilés la patate chaude, explique un observateur du système. Aucune des deux entreprises ne voulait assumer une telle erreur et, surtout, aller la révéler aux élus régionaux. Pis, les deux groupes voulaient que les régions financent également ces travaux. »

Si les relations entre RFF et la SNCF ont longtemps été glaciales, celles entre la SNCF et les régions ne sont guère meilleures. Les élus locaux reprochent à l'entreprise nationale ses tarifs prohibitifs. Cette affaire n'a pas d'ailleurs pas vraiment réchauffé leurs relations.

« LES RÉGIONS NE SONT PAS DES PIGEONS ! »
Comme le rappelait Alain Rousset, le président du conseil régional d'Aquitaine et de l'Association des régions de France (ARF), encore mardi soir, « nous refusons de verser un seul centime sur cette réparation. On ne va pas, quand même, être à la fois pigeon et financeurs. Les régions ne sont pas des pigeons ! »

Pour l'ARF, cette affaire justifie pleinement la demande des régions d'acheter directement leurs trains. Aujourd'hui, si elles financent et sont propriétaires de leurs rames, c'est bien la SNCF qui a la charge des acquisitions de nouveau matériel.

Dans les deux entreprises publiques, qui seront bientôt réunies dans un même groupe grâce à la réforme ferroviaire examinée au Parlement en juin, on fait amende honorable. « Il y a eu un couac sur cette affaire, y reconnaît-on. Cependant, il n'y a aucune conséquence sur le déploiement des Regiolis et des Regio 2N. Le calendrier des travaux, organisé depuis fin 2013, correspond au calendrier de livraison des nouvelles rames dans les régions : 300 quais ont déjà été traités à ce jour, 600 le seront à la fin 2014. » Et 1300 à l'horizon 2016.

DES MODIFICATIONS DE STRUCTURES DÉJÀ ENGAGÉES AVEC LE TGV
Dans cette affaire, RFF et SNCF sont bien aidées par les difficultés d'Alstom et Bombardier à respecter les délais de livraison des nouveaux trains ; cela leur a laissé un peu de temps pour adapter les quais. Au départ, les TER étaient promis pour mars 2013, mais n'arrivent au compte-gouttes que maintenant. De plus, si la SNCF, les régions et les deux constructeurs ont signé un accord-cadre pour l'achat de plus de 1 800 rames (15 milliards d'euros prix catalogue), seuls 182 Regiolis et 159 Regio2N ont été commandés de manière ferme.

Enfin, à la décharge de la SNCF et de RFF, engager des modifications des infrastructures, souvent vieilles de plus de cinquante ans, à l'arrivée de nouveaux matériels n'a rien d'exceptionnel. L'arrivée du TGV dans une gare entraîne généralement la réfection des quais. De même, le déploiement du Transilien, en Ile-de-France, un équipement à plancher bas, plus facile d'accès, a nécessité l'abaissement des quais de nombreuses gares de la région capitale.

Source http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Didier 74 » 21 Mai 2014, 18:35:16

AFP, 21 mai
TER trop larges : Cuvilier demande une enquête à la SNCF et RFF

Le secrétaire d’État aux Transports Frédéric Cuvillier a annoncé avoir demandé à la SNCF et à Réseau ferré de France (RFF) que soit menée une enquête interne, au sujet des nouveaux TER (Trains express régionaux) trop larges pour certaines gares. Une affaire qui met en colère Jean-Jack Queyranne, le président PS de la région Rhône-Alpes.

«J’ai demandé à Jacques Rapoport (président de RFF) et Guillaume Pepy (président de la SNCF) par courrier qu’il y ait une enquête interne», a annoncé le secrétaire d’État. Le courrier officiel est envoyé ce mercredi. «Il faut que nous puissions identifier la façon dont les choses sont décidées», a-t-il précisé.
Il a également dénoncé la «confrontation, l’opposition», issue selon lui de la séparation, depuis 1997, entre la SNCF, qui gère le matériel, les gares et fait rouler les trains, et RFF, qui gère l’infrastructure ferroviaire et les quais.

Trains trop larges : Queyranne «en colère» ne «paiera pas» après une commande de 40 rames
Le président PS de la Région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, a fait état mercredi de sa «colère» concernant l’affaire des trains trop larges, rappelant que sa région a récemment commandé 40 rames pour un montant de 400 millions d’euros, n’entendant pas payer des travaux d’adaptation.
«Une nouvelle fois, je constate que le système de gouvernance du ferroviaire partagé entre la SNCF et RFF connaît de graves dysfonctionnements. Ils confinent à l’absurde. Comme tous les présidents de régions, je suis en colère», écrit le président socialiste dans un communiqué.
La Région Rhône-Alpes, «comme toutes les Régions, n’entend pas payer les travaux d’adaptation des quais au matériel, ni de manière directe ni via les redevances qu’elles paient pour la circulation de leurs TER», a-t-il aussi averti.
Car pour répondre aux besoins de lignes très fréquentées, la Région Rhône-Alpes a «commandé récemment 40 rames de matériel ferroviaire, pour un montant de 400MEUR, actuellement en cours de livraison».
La région, a-t-il rappelé, avait été alertée «des difficultés d’adaptation des quais en 2013 par RFF et Réseau ferré de France s’engageait alors à faire le nécessaire en termes de travaux pour accueillir le nouveau matériel dans les délais».
En Rhône-Alpes, «ces engagements sont tenus» et des travaux «sont en cours de finalisation» a souligné la collectivité : «A ce jour, les problèmes sont en cours de résolution sur les axes Villefranche-sur-Saône / Vienne et Saint-Étienne / Lyon / Ambérieu. D’après RFF, 119 quais sont concernés en Rhône-Alpes, pour un montant des travaux de l’ordre de 5MEUR», selon la région.
Les nouveaux TER (Trains express régionaux), plus larges que les précédents, vont nécessiter des travaux pour raboter 1.300 quais pour un coût de 50 millions d’euros, ont indiqué mardi soir la SNCF et RFF, confirmant une information du Canard Enchaîné.


Le point en Aquitaine http://www.sudouest.fr/2014/05/21/ter-t ... 3-4755.php
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: TER : Après Alstom, BOMBARDIER !

Message non lupar Didier 74 » 21 Mai 2014, 19:18:24

mobilicites.com, 21 mai
TER trop larges, la polémique enfle

L'affaire des TER trop larges par rapport aux quais de certaines gares, enfle de plus en plus. Le gouvernement demande à la SNCF et à RFF une enquête interne pour identifier les responsabilités. Valérie Rabault, rapporteure PS du budget à l'Assemblée Nationale, estime que Guillaume Pépy doit démissionner. RFF assure que les Régions n'auront rien à payer.

C'est un "Pan sur le bec" qui a déclenché un tsunami de réactions. L'article du Canard enchainé du 21 mai 2014 révélant que les nouvelles rames Bombardier et Alstom, plus larges que les précédentes, vont nécessiter "un rabotage" de 1300 des 8700 quais, pour un coût estimé à 50 millions d'euros, a été relayé et parfois amplifié par toute la presse. Un emballement médiatique qui a entrainé un emballement politique. Pourtant le sujet était connu depuis plusieurs mois, comme l'écrivait mobilicités en mars 2014. Seule nouveauté, le coût de ces adaptations, certes élevé, mais qu'il faut ramener aux 4 milliards d'euros que RFF et SNCF dépensent chaque année pour maintenir et moderniser le réseau français.

Coté politiques, les premiers à réagir ont été les régions qui, on les comprend, ne veulent pas être les dindons de la farce. Pas question que les régions payent" n'a cessé de répéter toute la matinée Alain Rousset président de l'Association des Régions de France (ARF). Il a été entendu puisque Jacques Rapoport, président de RFF lui a adressé un message pour l'assurer que RFF "prendrait sur ses ressources propres " pour financer ces adaptations.

Qui est responsable ?
Frédéric Cuvillier, secrétaire d’État aux transport, a adressé une lettre à Jacques Rapoport et Guillaume Pépy pour qu'ils diligentent une enquête interne afin "d'identifier la façon dont les choses sont décidées". Les deux entreprises ont indiqué dans un communiqué qu'elles remettraient leur rapport au ministre lundi 26 mai.

Cette affaire intervient un mois avant l'examen à l'Assemblée nationale du projet de loi de réforme ferroviaire qui prévoit que l'opérateur SNCF et le gestionnaire d'infrastructure RFF restent deux entités indépendantes mais chapeautés par une société mère.

L'occasion pour les syndicats de cheminots CGT et FO de rappeler leur hostilité à ce projet de loi. Pour la CGT "cette histoire pourrait relever du vaudeville si elle n'était la conséquence de la séparation entre la SNCF et RFF de 1997". Pour ce syndicat qui va manifester jeudi 22 mai avec l'Unsa, Sud rail et FO, contre le projet gouvernemental, il faut "une réforme qui permette une réelle réunification de la SNCF et de RFF au sein d'une même entreprise."

Tous les ténors politiques ont également réagi à cette affaire "proprement hallucinante" pour le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis, "kafakaïenne" pour le président de l'UMP, Jean-François Copé, "consternante" pour la ministre de l'écologie, Ségolène Royal….

De son côté la rapporteure PS du budget à l'assemblée nationale Valérie Rabault estime que Guillaume Pépy doit démissionner parce que "50 millions d'euros, c'est beaucoup d'argent et on est la risée de la presse internationale."

Source http://www.mobilicites.com/011-2830-TER ... enfle.html

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 113 invités