TER

 

 

1. Introduction


Toutes les liaisons TER rhônalpines sont organisées et financées par une autorité organisatrice: la Région Rhône-Alpes. Elle en confie l'exploitation à la SNCF et lui fixe des objectifs de qualité de sevice offert aux voyageurs. Le réseau TER Rhône-Alpes, c'est 2150 Km de lignes et 261 gares parcourues par plus de 1000 trains par jour, et emprunté par 91 000 voyageurs quotidiennement..


2. Les lignes au départ de Lyon :


Les principaux axes partent en étoile autour de Lyon depuis les gares de la Part-Dieu, Perrache ou Vaise. On y trouve les liaisons vers:
-Villefranche et Mâcon (double voie électrifiée).

-Bourg-en-Bresse / Oyonnax / St-Claude (voie unique et traction autonome).

-Ambérieu / St Gervais / Evian / Genêve ou Ambérieu / Aix-les-Bains / Chambéry / Modane / Bourg-St-Maurice (double voie électrifiée sur Modane et Genêve, voie unique électrifiée sur toutes les autres antennes).

-Bourgoin Jailleu / St-André-le-Gaz / Chambéry / Grenoble (double voie électrifiée vers Grenoble, voie unique électrifiée vers Chambéry).

-Vienne / Valence / Avignon (double voie électrifiée)

-St-Etienne / Le Puy-en-Velay ou St-Etienne / Montbrison / Clermont-Ferrand (double voie électrifiée jusqu'à Firminy puis voie unique non électrifiée au delà).

-Roanne / Clermont-Ferrand (double voie non électrifiée).

-Lamure-sur-Azergues / Paray-Le-Monial (voie unique non électrifiée)



Il faut ajouter la gare de Lyon-St-Paul qui est le point de départ des lignes de l'Ouest lyonnais vers:
-Dardilly / Lozanne.
-Charbonnières / L'Arbresle et Sain-Bel.

-Francheville / Brignais.
Ces trois lignes sont à voies uniques, et la catènaire, seulement installée entre St-Paul et Charbonnières, est hors service.

Enfin il existe une liaison TER par autocar pour Annonay et exploitèe par Connex.

A noter que depuis le 13 décembre 2009, une nouvelle gare SNCF est en service à Jean Macé.


Temps de parcours en TER entre Lyon et les principales villes de Rhône-Alpes :

Lyon - Annecy : 2h
Lyon - Bourg-en-Bresse : 45 min
Lyon - Chambéry : 1h20
Lyon - Grenoble : 1h30
Lyon – St Etienne : 1h
Lyon - Valence : 1h10

(Source : Conseil Régional Rhône-Alpes)


3. Le réseau



© Latitude pour le Conseil Régional Rhône-Alpes


4. Le matériel roulant


Une grande variété de matériel circule au départ de Lyon, ceci s'explique par l'équipement des lignes (électrifiée ou non), la tension d'alimentation de la caténaire qui, est de 1500V sur l'étoile de Lyon, mais 25 000V sur les lignes de Grenoble et de Savoie (Evian, St-Gervais et Bourg-St-Maurice), la charge de la ligne et surtout la durée de vie du matériel ferroviaire (entre 40 et 50 ans) qui fait cohabiter des engins de différentes générations.
A noter que les effectifs mentionnés ci-dessous ne comptabilisent que les engins dédiés aux TER (indicés 5), bien que des machines des activités Grandes Lignes (indicés 1) ou Fret (indicés 4) assurent aussi des trains régionaux. Dans un souci de lisibilité, nous n'ajouterons pas l'indice 5 devant le numéro des engins.
La situation des effectifs est arrêtèe au 1er avril 2005.:


a. Les locomotives :


*Les locomotives électriques:


-Les CC 6500:



Construites entre 1969 et 1975, cette célebre famille de locomotive vit ces derniers instants en terre lyonnaise. Il ne reste que 8 unités affectées aux TER. Aptes à 160 km/h, elles assurent des trains vers Mâcon, Dijon, Modane ou même Marseille.


-les BB 7200:



En service depuis 1976, les BB 7200 assurent des TER pour Marseille et Dijon. Vitesse limite: 160 km/h, elles sont rattachèes à Dijon (17 engins) et Marseille (7 engins).


-Les BB 9200:


Ces locomotives construites en 1957 sont en cours de réforme. 11 engins sont toujours à l'effectif du dépôt de Dijon où elles assurent des trains vers la capitale des Gaules à la vitesse de 160 Km/h.


-Les BB 9600:





Issues de la famille des BB 9400, les BB 9600 ont été construites entre 1959 et 1964 et ont une vitesse limite de 140 km/h. Aux nombres de 22, elles assurent les trains pour Macon, Ambérieu / Chambéry / Modane et Valence avec des rames RIO/RRR ou plus rarement des rames tractèes avec des voitures USI/UIC. Pour l'anecdote, la BB 9641 qui assurait les navettes entre Tours et St-Pierre-des-Corps a été réformée, puis, face au manque de matériel, a été réintégrée au dépôt de Vénissieux, elle arbore toujours sa livrée spécifique aux couleur du TGV atlantique !


-Les BB 22200:



Version bicourante des BB 7200 et entretenues à Chambéry, les 24 BB 22200 de Rhône-Alpes sont en charge des trains Grenoble ou Modane / Lyon / Genêve, Lyon / Chambéry / Albertville / Bourg-St-Maurice, Lyon / Marseille, et Lyon / Dijon; elles sont aptes à 160 Km/h.


-Les BB 25200:







Les 18 BB Jacquemin lyonnaises (Nom du concepteur de leur système de transmission) sont apparues en 1965. Elles peuvent courir a 160 km/h et sont, pour certaines d'entre elles, aptes à la réversibilité. Bicourantes, on les trouve sur les missions vers Grenoble, Annecy, St-Gervais et Genêve en tête (ou en queue) de rames corail avec une voiture pilote à l'autre extremité. A noter que la BB 25236 porte toujours sa belle livrèe verte d'origine car elle prendra sa retraite au musée du chemin de fer de Mulhouse.


-Les BB 25500:


Faisant partie de la famille des BB Alsthom, les BB 25500 ont été construites entre 1972 et 1975, bicourant et roulant à 140 km/h, elles assurent surtout des trains vers St-André-le-Gaz et Grenoble. Vénissieux possède 12 exemplaires de ces locomotives.


-Les BB 26000:



Apparues en 1988, les SYBICS (synchrone bicourant) assurent les mêmes services que les BB 7200 et 22200. Aptes à 200 Km/h, elles sont rattachèes au dépôt de Dijon (10 engins TER).


*Les locomotives thermiques:


-Les BB 67300 / 67400:



Cette grande famille de locomotives thermiques a en charge de nombreuse relations de Lyon vers Roanne, Briançon et Genêve / Chambéry / Grenoble / Valence. Chambéry possède 19 unités, Nevers 21. Elles ont été mises en service à partir de 1967 et roulent à 140 Km/h.


-Les CC 72000:



Ce sont les locomotives diésels les plus puissantes (et les plus belles !!!) de la SNCF. Pouvant rouler à 160 km/h, elles sont 8 à être affectèes à l'activité TER Rhône-Alpes et couvrent les longues relations estampillées TER Grenoble / Lyon / Tours / Nantes. Elles sont entretenues à l'atelier de Nevers.


b. Les automotrices


-Les Z 7100:


Construites en 1960, ces vieilles automotrices composès de 2 ou 4 caisses terminent leur carrière sur les navettes Lyon / Vienne, Lyon / Villefranche, et sur Mâcon / Bourg / Ambérieu. Il ne reste plus que 18 unités en service à Vénissieux, elles sont aptes à 130 Km/h et couplables entre elles.


-La grande famille des Z2:


Composée des Z 7300 / 7500 (1500V) et des Z 9500 / 9600 (bicourants), Les Z2 (pour automotrices à 2 éléments) se partagent les trains vers Genêve, Evian, St-Gervais avec les BB 25200. Elles sont couplables entre elles pour former des trains de 4 élements maximum, soit 8 caisses. Construites entre 1980 et 1986, aptes à 160 km/h, la série se décompose comme suis:
-Z 7500: 12 unités
-Z 9500: 18 unités (+ de 2 unités Franche-Comté)
-Z 9600: 13unités


-Les TER 2 Niveaux (Z 23500):



Acquises en 1997, les 16 automotrices TER 2 N sont les premières automotrices acquises par la région. Bicaisses et aptes à 140 km/h, elles assuraient au début les relations vers St-Etienne, puis ont vu leur champ d'action s'élargir vers Genêve, St-André-le-Gaz, St-Gervais, Evian et Villefranche-sur-Saône. Elles sont couplables entre elles et avec les Z 24500 pour former des trains de 9 caisses maximum.


-Les TER 2 Niveaux Nouvelle Génération (Z 24500):



Dernières automotrices en cours de réception (11 rames en service sur 30 commandèes), les Z 24500 sont directement dérivèes des Z 23500, mais sont équipèes de la motorisation répartie (un bogie moteur et un bogie porteur par caisse), et peuvent courir à 160 Km/h. Elles circulent sur Mâcon,Grenoble, Valence et St Etienne. Elles sont bicaisses pour l'instant, mais seront toutes transformèes en tricaisses à terme.


c. Les autorails


-Les X 2200:


Il n'y a qu'un seul exemplaire de la série qui tourne sur la région: le X 2202, Il est financé par la région Auvergne et tourne exclusivement sur la relation Lyon / St-Etienne / Le Puy.


-Les X 2700:


Ce sont les anciennes Rames à Grand Parcours (RGP). Il ne reste plus que 6 unités en service (sur 29 construits) qui tournent autour de Bourg, Apparus en 1955, ils sont agés maintenant de 50 ans pour certains!


-Les X 2800:





Appelés aussi "Bleus d'Auvergne" et dérivés des X 2700, les vingt trois X 2800 terminent eux aussi leur carrière sur les lignes non élctrifièe de la région lyonnaise. On peut encore les voir sur les trains pour Bourg / Oyonnax / St-Claude et sur Clermont via St-Etienne. Ces engins peuvent être utilisés seuls, en UM de 2 ou avec des remorques (jusqu'à 4) que l'on peut intercaller entre deux X 2800


-Les X 4630 "caravelles":




Cette grande famille d'autorails tourne régulièrement sur Bourg, Roanne, Clermont, St-Etienne et Le Puy. Mais leurs terrains de prédilection sont les lignes de l'ouest lyonnais où elles assurent la totalité des circulations (sauf une tournée le samedi confiée à un X 2800 équipé d'une remorque graisseuse de rails!). Vaise compte 51 exemplaires en différentes livrées (rouges et crème ou bleues et grises), ils sont aptes à 120 Km/h. A noter que 2 éléments ont leur face avant modifiée, ces autorails sont couplables entre eux par 2 ou 3 éléments.


-Les X 72500:



Ce sont les premiers autorails modernes acquis par les régions. Commandés à 15 exemplaires pour la région Rhône-Alpes, ils ont été réceptionnés en 1997 d'abord en version bicaisse. Face à la capacité insuffisante de ces engins, une remorque intermédiaire a été rajoutée par la suite sur tout les éléments Rhône-Alpes, ils sont couplables en UM par 2. Pouvant courir à 160 Km/h, ils sont visibles sur Lyon / Clermont, Lyon / Grenoble / Gap, et sur la rocade Genêve / Annecy / Chambéry / Grenoble / Valence.


-Les X 73500:





Dérivés des X 72500, les 73500 sont monocaisses. Réceptionnès à partir de 2000 en 50 exemplaires, on trouve "les saucisses" partout là où il n'y a pas de "ficelle", en solo ou en UM de 2, ou 3 éléments. 50 éléments figurent à l'effectif de Vaise.


-La famille des AGC:







Derniers éléments automoteurs en cours de réception, les Autorails à Grande Capacité se décomposent en 3 sous-séries:


-Les électriques: Désignés Z 27500, 15 éléments quadricaisses sont en cours de commande.


-Les thermiques: Désignés X 76500, aucun éléments pour Rhône-Alpes mais 17 tricaisses pour la région Auvergne gérés pas Vaise.


-les bimodes: Désignés B 81500, ils peuvent rouler sous caténaire 1500V ou en traction autonome et sont tricaisses. La région en a commandé 40 exemplaires, 6 sont en service mais sont pour l'instant utilisés en régime thermique, le régime électrique n'ayant pas encore été homologué. Ils tournent tous pour l'instant sur Lyon / Roanne / Clermont et peuvent rouler à 160 Km/h maximum.


d. Le matériel remorqué


Nous ne nous étendrons pas trop dans le détail des effectifs car la gestion des voitures est assez complexe, et il n'est pas rare de voir des voitures PACA ou Languedoc-Roussillon sur un Lyon / Genêve par exemple, nous ne citerons que les voitures gérées par Lyon, sachant que Chambéry, Marseille, Dijon et Clermont ont leur propre parc de voitures affecté aux TER au départ de Lyon:


-Les voitures UIC/USI:



62 exemplaires, certaines rénovées d'autres non.


-Les voitures Corail:



160 exemplaires, une majorité d'entre elles ont été rénovées.


-Les rames RIO/RRR:





Le parc de RIO comprends 22 caisses et celui des RRR 82, en segments de 3 ou 4 caisses; elles sont tractées (ou poussées) par des BB 9600, 25500 ou 67300 / 67400. La rénovation a porté sur 3 segments de 4 caisses et 11 de 3 caisses. A noter aussi que 2 segments de RIO ont suivi la BB 9641 en terre lyonnaise et portent donc la même livrée "TGV atlantique".

Enfin, lors des les samedis des vacances scolaires de la période hivernale, des rames 2 niveaux de la région parisienne viennent assurer les trains Lyon / Modane, et Lyon / St-Gervais.

Conclusion

Actuellement environ 50% des trains régionaux sont assurés avec du matériel neuf non rénové, mais avec l'élimination prochaine des Z 7100, des X2700, 2800, de la famille des "caravelles", la rénovation programmée des Z2, et les livraisons soutenues de matériels neufs (AGC, TER 2N NG), l'ensemble du parc TER rhône-alpin sera rénové ou remplacé à l'horizon 2010.


5. La maintenance

Il existe en région lyonnaise 2 dépôts propriétaires appelés EMT (Etablissement Maintenance et Traction): Vénissieux et Vaise. Vénissieux a en charge les CC 6500, BB 9600, 25200, 25500, les Z 7100, quelques séries de Z2, les TER 2N et les TER 2N NG. Vaise, dépôt exclusivement thermique s'occupe de la totalité des autorails rhone-alpins et auvergnats. Les autres familles d'engins moteurs sont entretenus dans d'autres dépôts de la SNCF (Chambéry, Dijon, Nevers, Avignon, Marseille et Clermont).


6. Perspectives et projets

Plusieurs grands projets font l'objet d'études ou sont en passe d'être réalisés, on peut citer:
-La réouverture de la ligne Bourg / Bellegarde dans le cadre de la réduction des temps de parcours entre Paris et Genêve.
-la mise en place d'un tram-train sur l'ouest lyonnais, avec doublement de la voie entre Gorge-de-Loup et Tassin et électrification complète.


7. Infos pratiques

http://www.ter.sncf.com/rhone-alpes/

Remerciements à Olive, Bob, Corail69 et Al69 pour la mise à jour de cette page.


Dernière MàJ le dimanche 1er août 2010 à 11h00

Additional information