Revue de presse

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 14 Avr 2014, 18:55:58

lyoncapitale.fr, 14 avril
Barnier face à Queyranne en 2015 à Lyon

L'annonce officielle n'interviendra pas avant la fin de l'été mais les proches du commissaire européen ne s'en cachent plus, depuis une semaine. Le commissaire européen, âgé de 63 ans est candidat à la présidence de Rhône-Alpes en 2015.

"On le sait depuis six mois" relativise-t-on dans l'entourage de Jean-Jack Queyranne (PS), candidat lui-même à sa réélection. "Il a cinq ans de moins que le président mais c'est la même génération. Les moins de 50 ans ne le connaissent pas et il a un profil de technocrate européen".

Au salon du Medef la semaine dernière
Au contraire dans les rangs de la droite, on se félicite du profil de "rassembleur" du commissaire européen. "Michel Barnier était présent au salon du Medef la semaine dernière à Lyon, et ce n'était pas pour y faire de la figuration", nous confirme une source bien renseignée.

Bernard Accoyer, un temps pressenti pour mener la liste de droite aux régionales devrait se rabattre sur le conseil général de Haute-Savoie, tandis que le candidat de l'Ain, le député Étienne Blanc déjà sorti du bois bien avant l'automne, il devrait s'inscrire naturellement dans le sillage de Michel Barnier selon nos informations.

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon ... 015-a-Lyon
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 15 Avr 2014, 21:31:08

lyoncapitale.fr, 15 avril
Queyranne accuse le coup

DÉCRYPTAGE – Jean-Jack Queyranne fait grise mine après les municipales. À tel point que certains se demandent s’il est toujours candidat aux élections régionales de 2015, comme il l’a déjà annoncé trois fois depuis deux ans.

La claque a été si forte que le président du conseil régional est resté sonné. Nombre de ses poulains ont en effet décroché aux municipales. Maurice Vincent à Saint-Étienne, Bernadette Laclais à Chambéry, Laurent Déroche à Roanne, Philippe Kizirian à Saint-Chamond, Alain Maurice à Valence, Roland Revil à Voiron. La liste est longue de "bébés Queyranne" à s'être inclinés au profit de la droite aux municipales. À Grenoble, Jérôme Safar a même perdu face à son ancien collègue de la majorité régionale, l'écologiste Eric Piolle. "Jean-Jack Queyranne ne s'est pas mêlé des municipales", relativise son entourage à la région. Pourtant, le président affichait une mine déconfite hier en conférence de presse, deux semaines après les municipales.

Les conséquences des municipales
Il faut dire que le scrutin l'a poursuivi jusque dans la sphère privée, par le biais de son épouse, candidate dissidente face à la socialiste Annie Guillemot, à Bron. La femme du président a tout tenté pour faire barrage à la maire sortante, soutenue par Gérard Collomb et Solférino. "Si elle avait fait chuter Guillemot à Bron, Collomb et le PS le lui auraient reproché, car elle aurait pu leur faire perdre la présidence du Grand Lyon et la métropole", analyse-t-on dans l'entourage du président.

Au final, parmi les socialistes régionaux engagés dans la course aux municipales, seul Jean-François Debat à Bourg-en-Bresse a été réélu. L'adjoint aux finances, pressenti pour succéder à Queyranne à la région, a retrouvé son fauteuil de maire dès le premier tour, en faisant alliance avec les écologistes.

Une vague bleue éprouvante donc, mais qui n'empêche pas Jean-Jack Queyranne d'être "candidat" officiellement en 2015. Non, selon sa garde rapprochée, le socialiste s'inquiète plutôt de savoir comment il va composer ses listes. Il envisage de les ouvrir à la société civile, pour éviter de récupérer tous les perdants des municipales qui voudraient se recycler.

L’ombre du “technocrate européen”
Quant à la candidature de l'UMP Michel Barnier à sa droite, commissaire européen au marché intérieur et aux services, "on le sait depuis six mois", minimise l'entourage de Queyranne. "Barnier a six ans de moins que Queyranne, mais ils font partie de la même génération ; les moins de 50 ans ne le connaissent pas. Et puis, il a un profil de technocrate européen", se rassure-t-on dans l'équipe du sortant.

En réalité, l'adversaire promet d'être coriace. Originaire de Haute-Savoie et bien implanté localement, il est aussi ancien ministre de l'Agriculture. "Une personnalité crédible, d'envergure nationale et consensuelle", analyse-t-on jusque dans les rangs de la gauche à la région.

En prime, Michel Barnier, satellisé depuis 2010 à Bruxelles, a le profil de "rassembleur" dont rêve le groupe Union de la droite et du centre (UDC) au conseil régional pour l'emporter en 2015. Il a l'avantage de s'être tenu à l'écart de la guerre Copé/Fillon depuis deux ans et il a les mains libres depuis son éviction de la course à la présidence de la Commission européenne début avril.

La candidature du commissaire ne sera annoncée qu'après l'été, mais il était présent la semaine dernière au salon du Medef à Lyon – "et ce n'était pas pour faire de la figuration", décrypte une source bien renseignée. Barnier commence donc à faire parler de lui, en pleine déroute des municipales pour Jean-Jack Queyranne.

La “politique de gribouille” du Gouvernement
Le coup de grâce est venu la semaine dernière de son propre camp, avec l'annonce de la énième réforme territoriale par le Premier ministre. Manuel Valls a sonné mardi le glas des départements au profit des intercommunalités et des régions à l'horizon 2021. Mais, après les promesses non tenues de Marylise Lebranchu l'année dernière, Jean-Jack Queyranne est apparu complètement désabusé lundi matin face à la presse, limite en colère.

"Le Sénat est départementaliste et les chausse-trappes législatives seront nombreuses", prédit le président socialiste, qui appelle "rapidement" de ses vœux "une loi-cadre", lui qui défend depuis 2012 l'idée de renforcer les régions. D'ici là, il tire à boulets rouges sur les socialistes au gouvernement, les accusant de "bricolage" et de "politique de gribouille".

Seule éclaircie pour lui ces deux dernières semaines, la nomination le 2 avril de Ségolène Royal au ministère de l’Écologie. La numéro trois du gouvernement, qu'il avait soutenue à la primaire de 2007, se souviendra-t-elle de son ami Jean-Jack Queyranne ? Cette nomination ne lui fera certainement pas de mal en tout cas, à moins d'un an maintenant des élections régionales prévues en mars 2015.

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon ... se-le-coup
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 15 Avr 2014, 21:34:16

lyoncapitale.fr, 15 avril
Régionales 2015 : Blanc veut une primaire face à Barnier

INTERVIEW - Étienne Blanc, député UMP de l'Ain, maire de Divonne-les-Bains, candidat à la candidature pour la présidence de Rhône-Alpes en 2015 a décidé de ne pas s'incliner face à Michel Barnier. Il appelle de ses vœux l'organisation d'une primaire à l'automne. "Le temps nous est compté, la campagne va être très courte", presse-t-il les instances nationales.

Lyon capitale : Maintiendrez-vous votre candidature face à Michel Barnier (UMP) si le commissaire européen l'officialise après l'été, comme cela semble se confirmer ?
Étienne Blanc : "Bien sur, il faut organiser une élection primaire. Ce n'est pas le débat sur les personnes qui est important mais le débat sur le fond car comme Manuel Valls l'a indiqué dans son discours de politique générale, le gouvernement envisage de renforcer les régions au détriment des départements. La France va devenir une France fédérale. C'est un changement très profond. Or il existe différentes façons de voir les choses sur le sujet. D'abord une conception très européenne, très fédéraliste, et une autre qui est la mienne, celle des régions fortes au service d'une France puissance. J'imagine plutôt une France très décentralisée mais qui ne serait pas une nation affaiblie par des régions dans le cadre d'un système fédéral. Ma vision s'inspire du discours du général de Gaulle dans son discours de 1969. C'est un vrai sujet dont il faut débattre dans le cadre d'une primaire à l'UMP".

Michel Barnier a été défait dans la course à la présidence de la commission européenne. Ses pairs lui ont préféré le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker. Il avance maintenant ses pions en vue de la primaire UMP pour les élections régionales. Peut-on parler de parachutage ?
"Non, je ne crois pas. Michel Barnier a encore des attaches rhônalpines. Il s'est éloigné de la région pendant plusieurs années mais incontestablement , il a encore une image en Rhône-Alpes. Moi, je n'ai pas eu la chance d'être ministre, ni commissaire européen, ni secrétaire d'Etat, je ne sais pas si c'est un avantage, ce sont les électeurs qui le diront lors de la primaire".

Donc vous ne vous coucherez pas devant Michel Barnier en vue des régionales ?
"Non, je pense qu'il faut d'abord donner la parole à ceux qui veulent porter cette campagne régionale. Une fois la primaire passée, les choses s'éclairciront".

Quand pourrait avoir lieu cette primaire en Rhône-Alpes ?
"C'est aux instances nationales d'en décider. Moi je fais acte de candidature, je pense que Michel Barnier fera acte lui aussi. Ensuite, je demanderai aux instances nationales de mettre en place les instances de contrôle et de transparence comme lors de notre congrès cet été. C'est un travail relativement lourd mais il ne faut pas perdre de temps car après la primaire, il faudra rassembler les forces qui se sont exprimées lors de la campagne interne. Nous sommes déjà en mai. La campagne va être très courte. "

Le fait que vous soyez proche du président de l'UMP, Jean-François Copé, vous isole d'une partie des conseillers régionaux UMP, les fillonistes plus proches de Bernard Accoyer. Avez-vous les capacités de rassembler ?
"Ce sera tout le challenge de cette élection primaire mais je crois que pour rassembler, il ne suffit pas de jouer au mécano et d'assembler des pièces entre des copéistes d'un côté, des fillonistes de l'autre. Il faut un projet pour rassembler et convaincre ceux qui ne pensent pas comme nous que la région peut être une réponse très forte à une série de maux qui rongent la France. La carence dans l'investissement, la peine que nous avons à soutenir et à développer nos entreprises. Le vrai problème, c'est le décrochage de la compétitivité en France. Au niveau régional, on peut avoir de vraies réponses sur le sujet. Très clairement cette question des copéistes et des fillonistes n'a plus beaucoup de sens relativement à ces sujets".

Les querelles de chapelle entre fillonistes d'un côté et copéistes de l'autre sont donc derrière vous ?
"Oui, indiscutablement".

Nota bene : Contactée par nos soins, la commission d'investiture nationale de l'UMP n'a pas encore pris de décision concernant l'organisation d'une élection primaire en Rhône-Alpes, en vue des régionales. Elle se décidera après les sénatoriales, à l'automne.

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon ... -a-Barnier
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 15 Avr 2014, 21:39:16

lyoncapitale.fr, 15 avril
Le train de fret le plus long d'Europe est parti du Rhône

Le train de fret le plus long d'Europe a relié la gare de Sibelin, près de Lyon, à celle de Nîmes, samedi 12 avril. Un essai qui devrait conduire à une généralisation du procédé dans le transport de marchandises, d'ici 2016.

A l'initiative de Fret SNCF et de Réseau Ferré de France, deux trains de 750 mètres ont été jumelés en gare de triage de Sibelin, près de Lyon, samedi 12 avril. L'ensemble a donc formé un train de 1500 mètres et de 4000 tonnes, tracté par deux locomotives, soit le train de fret le plus long d'Europe. Celui-ci a ensuite rejoint Nîmes (Gard) sans aucun incident.

L'opération a été possible grâce à un système de radiocommande reliant la locomotive de tête, conduite par un agent, et la locomotive sans conducteur située au milieu du train. Une "prouesse technique qui renforce la compétitivité du fret ferroviaire" pour Frédéric Cuvillier, secrétaire d’État chargé des Transports. "C’est aussi une excellente solution pour un transport de marchandises moins émetteur de CO2" peut-on lire sur le communiqué du ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l’Énergie. "La mise en exploitation de ces doubles trains est clairement envisageable sous deux ans, courant 2016, sur les grands corridors de fret européens" poursuit le secrétaire d’État. Les tests ayant confirmé la faisabilité du procédé, ce "double train" pourrait transporter jusqu’à 70 wagons au lieu de 35 pour un train classique. Le but est aussi de réaliser des économies d'échelle et de réduire les coûts d'exploitation, tout en s'inscrivant dans une logique de développement durable.

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon ... i-du-Rhone
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 17 Avr 2014, 19:02:05

lyonmag.com, 17 avril
SNCF : Trafic très perturbé en Rhône-Alpes après l’agression d’un contrôleur

Le trafic ferroviaire est fortement perturbé ce jeudi soir dans la région, après l'agression d'un contrôleur.

L'agent SNCF a été agressé vers 17h à Orange. Ses collègues ont aussitôt fait valoir leur droit de retrait. Cela provoque de nombreux retards sur les TER de la région, notamment au départ et à l'arrivée des gares de la Part-Dieu et de Lyon Perrache. A noter que le trafic des TGV est également perturbé entre Lyon et Paris en raison d'un accident de personne au sud de la capitale.

Source http://www.lyonmag.com/article/64124/sn ... controleur
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 17 Avr 2014, 19:06:04

lyonmag.com, 17 avril
Un Plan de Protection de l’Atmosphère pour lutter contre la pollution à Lyon

Alors que l'agglomération lyonnaise a connu un nouveau pic de pollution exceptionnel début mars, l'institut AIR Rhône-Alpes a proposé ce mercredi matin des solutions pour améliorer la qualité de l'air. Et pour présenter ce plan d'action, le président d'Air Rhône-Alpes Alain Chabrolle, vice-président du conseil régional délégué à la santé et à l'environnement, était aux côtés de Christophe Deblanc, chef de service adjoint Ressource, Énergie, Milieux, Prévention des pollutions chez DREAL Rhône-Alpes, et de Marie-Blanche Personnaz, directrice générale d'AIR Rhône-Alpes.

Selon un sondage conduit par l'IPSOS en 2013, 83% des Rhônalpins seraient inquiets au sujet de la qualité de l'air, et un sur deux envisagerait une action individuelle en faveur de l'amélioration de la qualité de l'air.
Marie-Blanche Personnaz s'est chargée de dresser un bilan de la qualité de l'air en 2013 : si la pollution de l'air en Rhône-Alpes a globalement été en baisse pendant ces dix dernières années, le taux d'ozone reste stable. Tout comme les niveaux de dioxyde d'azote et de particules, qui sont similaires à ceux de 2012. Ces derniers dépassent d'ailleurs le niveau des valeurs réglementaires dans l'agglomération de Lyon.
Les vallées alpines sont elles aussi concernées, tout comme les bordures des grands axes de circulation.

Si l'agglomération lyonnaise est particulièrement touchée par un taux trop élevé de dioxyde l'azote dans l'air, un quart de la population de la région Rhône-Alpes l'est aussi par des taux d'ozone trop élevés : "Le coût de l'inaction sur les maladies chroniques représente 20 à 30 milliard d'euros par an en France, déclare Alain Chabrolle. Il ne s'agit pas seulement d'écologie, cela représente des enjeux économiques très lourds."

Selon lui, la "transition énergétique" doit se faire par secteur, les deux principaux étant le logement et les transports : "C'est vraiment sur les territoires que se mettront en place les politiques intégrées vis-à-vis de la pollution de l'air. Les décideurs doivent être autant dans le curatif que dans la prévention et l'anticipation".
Et pourtant, cela ne va pas de soi : "tous les maires n'ont pas conscience de l'importance d'un tel sujet", a poursuivi le président d'AIR Rhône-Alpes. Il est également revenu sur les inégalités d'exposition territoriales : "Saint-Fons n'a pas le même niveau d'exposition que les Monts d'Or".

"AIR a pour mission d'accompagner les décideurs, de leur proposer des projets, a prôné Alain Chabrolle. Nous mettons en œuvre une politique volontariste." La France, qui a déjà reçu plusieurs avertissements de la Commission Européenne, pourrait être condamnée par l'UE pour manquement : les normes européennes de qualité de l'air ne sont pas respectées. La DREAL, en collaboration avec AIR Rhône-Alpes, compte mettre en application d'ici 2016 à l'échelle de l'agglomération lyonnaise des mesures afin de lutter contre la pollution de l'air.

Christophe Blanc s'est chargé de les exposer, mais force est de reconnaître l'absence d'exemples concrets de ces propositions. Le PPA (ou Plan de Protection de l'Atmosphère) devrait d'abord proposer des solutions aux entreprises. "Des solutions sont à l'étude pour améliorer les systèmes d'épuration des fumées, a avancé Christophe Blanc. Il faut aussi limiter les émissions de poussière des chantiers." Le PPA prévoit aussi d'interdire le chauffage neuf individuel non performant, ainsi que de trouver une alternative aux cheminées en bois.
Mais tout cela a un coût, Christophe Blanc le reconnaît, et selon lui, il devrait être rentabilisé. Et de rappeler que l'objectif est surtout d'améliorer la qualité de l'air. Rendez-vous en 2016.

Source http://www.lyonmag.com/article/64086/un ... ion-a-lyon
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 17 Avr 2014, 19:11:03

ledauphine.com, 17 avril
ARDÈCHE Un chauffeur refuse l'accès au car scolaire à une élève de 10 ans

Ce lundi, comme chaque jour d’école, Selma, 10 ans, prend le car scolaire à Uzer (près d’Aubenas) pour se rendre à l’école à Largentière.

Ce jour-là, une sortie pédagogique est programmée. Elle troque son cartable pour son sac à dos et oublie d’y mettre son titre de transport. À la montée dans le car, le chauffeur refuse de la prendre en charge. La fillette parcourt alors, à pied, un kilomètre pour rentrer chez elle.

Source http://www.ledauphine.com/ardeche/2014/ ... ans-le-car
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 23 Avr 2014, 18:48:47

lamontagne.fr, 23 avril
Le contrôleur menacé de mort sur le quai de la gare de Vichy

Peu avant l’entrée en gare de Vichy, avant 6 heures ce matin mercredi, le contrôleur SNCF procède aux vérifications des titres de transport. Lorsque deux usagers semblent quelque peu récalcitrants. Ils n’ont visiblement pas de billet, les esprits s’échauffent. Insultes, menaces. Le train s’arrête à Vichy. Il est 6h01. Les deux individus sont priés de descendre, accompagnés du contrôleur, comme c’est d’usage. Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Le train, si. Et pour une heure. Car sur le quai vichyssois, les réprimandes continuent. Accompagnées de menaces de mort. [...]

Choqué, le contrôleur fait valoir son droit de retrait. Puis prévient la police. Le train ne repartira qu’à 7 heures. Les deux individus sont quant à eux interpellés et placés en garde à vue. N’ayant pas de papiers d’identité sur eux, ils affirment aux policiers habiter Clermont-Ferrand. Ils auraient 22 et 31 ans. Ils ont été relâchés dans la journée et seront convoqués devant le tribunal correctionnel de Cusset, poursuivis pour menace de mort sur une personne chargée de service public.

Source http://www.lamontagne.fr/auvergne/actua ... -6669.html
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 23 Avr 2014, 18:50:29

lamontagne.fr, 22 avril
Le train Clermont-Paris retardé pour un impayé de 2,30€

Les policiers neversois ont pris en charge, samedi, dans la matinée, le passager d’un train Paris/Clermont-Ferrand qui ne pouvait pas payer un café à 2,30€. Ce Clermontois de 22 ans n’avait apparemment pas d’argent liquide sur lui et il était impossible de régler par carte bancaire en dessous de 4€.

Le contrôleur a avisé la police ferroviaire et le signalement est arrivé jusqu’au commissariat de Nevers, où l’Intercités était immobilisé. Le train a donc enregistré un retard conséquent, surtout en comparaison du préjudice subi, afin que le voyageur soit confié aux forces de l’ordre et la procédure menée à son terme.

Source http://www.lamontagne.fr/auvergne/2014/ ... 76950.html
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 23 Avr 2014, 19:13:53

L'ex-directrice régionale SNCF en Rhône-Alpes, Josiane Beaud (64 ans) a été élue vice-présidente de Chambéry Métropole chargée des transports. Elle succède à ce poste à Henri Dupassieux (EELV). Elle a également élue première-maire ajointe de Chambéry.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 23 Avr 2014, 19:45:24

ledauphine.com, 20 avril
HAUTES-ALPES Le train évacué après un incendie

Un wagon a pris feu peu après Châteauroux-les-Alpes sur le train Briançon-Valence. L’incendie s’est déclenché sous la motrice et le 1er wagon a été envahi de fumée. 43 personnes sont en cours d’évacuation.

Toutes sont prises en charge par les sapeurs-pompiers sous la houlette du commandant Pierre Collier. Celles qui ont été incommodées par le monoxyde de carbone seront évacuées vers l’hôpital de Gap, les autres vont rejoindre Châteauroux, et un car de la SNCF les emmènera vers Gap.

Source http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/ ... n-incendie
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 23 Avr 2014, 20:21:33

tdg.ch, 23 avril
Genève La nouvelle allée centrale de Cornavin ouvre demain

Après quatre ans de travaux, la gare achève sa mue. La partie est, entièrement rénovée, sera ouverte dès ce jeudi matin à 6h00.

La nouvelle allée centrale de la gare de Genève Cornavin ouvrira ce jeudi matin, à 6h00. Elle reliera les ailes est et ouest de la gare et offrira un nouveau dégagement au quai 1.

Ce nouvel espace, très spacieux, héberge un grand nombre de commerces et le centre de vente CFF, qui retrouve ainsi son emplacement initial. Les voyageurs disposeront également d’un «Infopoint» pour des renseignements généraux.

Le service bagages contient des casiers à consigne high-tech permettant de recharger ses appareils électroniques, une première en Suisse. Le coût du chantier, plus de 110 millions de francs, a été pris en charge par les CFF.

La gare Cornavin était en transformation depuis janvier 2010. L’inauguration officielle de l’aile est aura lieu en septembre prochain. L’aile ouest, dont la rénovation a fourni un nouvel accès vers l’arrêt des trams 14 et 18, a été inaugurée en août 2011.

Genève Cornavin devra encore être agrandie d’ici 2025 pour absorber la hausse du nombre de passagers, qui devrait doubler d’ici 2030, selon les CFF. En juillet 2013, les autorités genevoises et fédérales avaient trouvé un accord pour réaliser cette extension en souterrain

Migros entre en gare CFF de Cornavin
Migros Genève inaugure ce jeudi son magasin de la gare CFF de Cornavin. Le point de vente est situé dans l’aile est du site ferroviaire en cours de transformation. Il présente une surface de vente de 440m2 et propose plus de 4000 références produits, essentiellement alimentaires (dont un assortiment sur mesure pour les voyageurs et les touristes). Ouvert 365 jours par an, il emploie 63 salariés (parmi lesquels 32 sont de nouveaux contrats). La direction de Migros Genève estime que, sur les quelque 120000 voyageurs qui transitent chaque jour dans la gare, 5000 environ devraient faire des achats dans sa nouvelle unité. Pour la période d’avril à décembre 2014, la coopérative escompte un chiffre d’affaires de 12 millions de francs dans ce point de vente.

Source http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise ... y/26724258
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 23 Avr 2014, 20:32:32

lyonmag.com, 23 avril
Le métro A arrêté pendant une heure à cause d’une rame en panne, entre 100 et 200 personnes évacuées

La ligne A du métro a été arrêtée pendant une heure, entre 16h30 et 17h30, ce mercredi après-midi, en raison d'un incident technique. Une rame est restée coincée entre les stations Gratte-Ciel et Flachet. Les passagers du métro ont été évacués. Cela représente entre 100 et 200 personnes environ, selon la direction des TCL.

Source http://www.lyonmag.com/article/64261/le ... s-evacuees
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 23 Avr 2014, 20:44:58

Message déplacé.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13795
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 23 Avr 2014, 23:32:41

Houla, la mitrailleuse à quote et citation est en action !

:o

Gaffe, Didier, tu risques la tendinite du poignet, à ce rythme... ;D


Je voudrais revenir sur 1 article en particulier... :

lamontagne.fr, 22 avril

Le train Clermont-Paris retardé pour un impayé de 2,30€

Les policiers neversois ont pris en charge, samedi, dans la matinée, le passager d’un train Paris/Clermont-Ferrand qui ne pouvait pas payer un café à 2,30€. Ce Clermontois de 22 ans n’avait apparemment pas d’argent liquide sur lui et il était impossible de régler par carte bancaire en dessous de 4€.

Le contrôleur a avisé la police ferroviaire et le signalement est arrivé jusqu’au commissariat de Nevers, où l’Intercités était immobilisé. Le train a donc enregistré un retard conséquent, surtout en comparaison du préjudice subi, afin que le voyageur soit confié aux forces de l’ordre et la procédure menée à son terme.


Source http://www.lamontagne.fr/auvergne/2014/ ... 76950.html



Je dois dire que l'information est totalement ahurissante... il y a du avoir un mouvement de récrimination crescendo face à des consignes assez obtuses pour qu'on en arrive à cette situation... :-\


Conclusion (s) :

1. Un café à 2.30€ pourquoi pas ;
2. S'il n'y a pas de monnaie dans la poche, la CB à partir de 4€ n'est pas une bonne idée. Or nos zamis banquiers font un forcing d'enfer pour que tout passe par la CB. Il y a donc encore un peu de taf avant que tout soit raccord...
3. Dans cette situation, si la société exploitante n'est pas capable d'autoriser le personnel de vente à bord à prendre les coordonnées de la personne pour un paiement différé, il faut qu'elle change de métier.
Éleveurs d'escargots ou brosseurs d'arrosoirs en acier galvanisé me paraissent de bonne options pour les gestionnaires...

Maintenant, c'est typiquement le genre de situation qui "fait aimer le train".
Sans rire, si je me trouve embringué dans ce type de situation qui ne met en aucun cas la sécurité en péril, mais qui peut me faire sauter un rendez vous important, la distribution peut commencer très vite... >:(
On peut clairement parler de dommages et intérêts, pour commencer... :knuppel2:
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 584
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Revue de presse

Message non lupar xouxo » 24 Avr 2014, 00:17:47

A la limite, Il n'aurait pas pu lui faire 4€ au lieu de 2,30 pour le faire payer par CB plutôt que de déclencher le plan ORSEC ?
Avatar de l’utilisateur
Lyonrail
Passager
Messages : 737
Inscription : 22 Nov 2004, 10:31:05
Localisation : Villars Les Dombes
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar Lyonrail » 24 Avr 2014, 08:18:24

Est-ce que les guichets SNCF sont autorisés à rembourser un trop perçu sur un paiement en CB ? En espèces oui, ça c'est sûr, mais en CB... ???
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 584
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Revue de presse

Message non lupar xouxo » 24 Avr 2014, 09:42:28

On s'en fiche du trop-perçu! Le gars aurait payé 4€ son café pour cause de "z'avez qu'a avoir la monnaie" ou encore "z'avez qu'a acheter un twix en plus pour arriver à 4€ si vous êtes pas content".
En y réfléchissant, les personnel a été intransigeant, mais le client a devait être sacrément cabochard pour refuser de régler ça "à l'amiable".
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4764
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar amaury » 24 Avr 2014, 11:20:48

Même réflexion que xouxo. A partir des éléments dont on dispose, je me dis que :
1. le type devait probablement savoir qu'il n'avait pas de monnaie
2. le montant minimal à partir duquel on peut passer par la CB était probablement affiché du (ça tourne d'ailleurs souvent plutôt autour de 15 € !)
3. si ce n'était pas le cas et s'il n'avait pas fait attention à la monnaie, il ne tenait qu'à lui de faire son mea culpa et de prendre un autre truc aux environs d'1,70€ pour pouvoir payer et ne pas bloquer tout le monde...

Bref, à partir des éléments évoqués, la réaction que j'ai : merci monsieur ! :)
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
Lyonrail
Passager
Messages : 737
Inscription : 22 Nov 2004, 10:31:05
Localisation : Villars Les Dombes
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar Lyonrail » 24 Avr 2014, 11:59:44

Si le montant des amendes encourues est désormais clairement affiché dans les TER, jamais vu d'info sur un montant minimum de perception d'un montant en carte bleue ???
HAB69
Passager
Messages : 268
Inscription : 26 Juin 2007, 16:12:34
Localisation : LYON 03

Re: Revue de presse

Message non lupar HAB69 » 24 Avr 2014, 12:08:12

Bonjour,
attendons d'avoir (ou pas) plus d'infos avant d'incriminer les uns et les autres.
Il y a des commerçants qui acceptent la CB à partir d' 1 € et c'est quelque fois écrit sur un bout de carton, scothé depuis x années sur le module de paiement et plus très visible. Il y a aussi des contrôleurs qui ne réfléchissent pas, des clients butés....
Je connais quelqu'un qui ne présente plus sa carte OurA pour protester contre les trains en retard/supprimé. Ca le fait rigoler quand il piège la police ferroviaire comme ce matin où les policiers sont restés sur le quai avec lui car il ne voulait pas montrer sa carte :
- Vous êtes sur le quai donc vous devez avoir une carte !
- Mais je n'en ai pas besoin puisque je ne monte pas dans le train.
Le train arrive, puis repart.
- Tenez, voici ma carte.
- Pourquoi vous ne l'avez pas montré pour pouvoir monter dans le train ?
(pour vous faire chi....).

J'approuve que l'on proteste contre les problèmes que la SNCF ne veut pas résoudre mais pas vraiment qu'on prenne goût à faire chi... le monde (cela est valable pour les controleurs, le personnel de vente à bord et les clients).
Fin du HS
Avatar de l’utilisateur
Auron
Passager
Messages : 1467
Inscription : 18 Juil 2007, 18:01:51
Localisation : Lyon 5
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar Auron » 24 Avr 2014, 13:01:50

ne veut pas résoudre ou ne peut pas résoudre?
Ce matin, gros retards sur l'axe Lyon - Sain Bel car un fraudeur a voulu emmerder les contrôleurs et refusait de descendre du train. Et quand il s'est enfin décidé, il a fallu qu'il bloque encore les portes...
Belle mentalité
Conducteur de train à Lyon Perrache...
Je me balade à Roanne, Paray Le Monial, Villefranche, Macon, Villars, Bourg en Bresse, Amberieu, SAAAAAG, Grenoble, Vienne, Valence, Avignon, St Etienne et... euh... là bas quoi
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 25 Avr 2014, 18:26:42

bourgogne.france3.fr, 25 avril
Ecuisses (Saône-et-Loire) : Une personne est décédée après avoir été heurtée par le tgv sur la ligne Creusot- Montchanin

L' accident mortel s'est produit à proximité d'Ecuisses. La circulation ferroviaire entre Paris et Lyon a dû être détournée.

C'est vers 12h30, à la hauteur d'Ecuisses, non loin de la gare tgv du Creusot-Montchanin qu'une personne a été heurtée par le tgv Paris-Lyon ce vendredi 25 avril. La victime est morte suite à ses blessures. les 748 passagers du tgv ont dû attendre que le train puisse repartir et la circulation a été détournée sur l'ancienne ligne Paris-Lyon via Dijon.

Source http://bourgogne.france3.fr/2014/04/25/ ... 66079.html

alpes.france3.fr
Trafic TGV perturbé dans le Sud-Est de la France

Le trafic TGV a été fortement perturbé, ce vendredi 25 avril, en début d'après-midi dans le sud-est de la France, après qu'un train a percuté mortellement un homme à Ecuisses en Saône-et-Loire.

Selon une porte-parole de la SNCF, le trafic a repris normalement peu après 16 heures mais l'accident a eu des répercussions jusque sur les lignes des Alpes.

Vers 12H30, un TGV en provenance d'Italie et en direction de Paris a percuté un homme sur les voies à Ecuisses. L'accident a entraîné au total un retard de quatre heures pour le TGV et d'une heure à une heure et demie pour les autres trains.

Selon les premiers éléments de l'enquête, confiée à la gendarmerie de Montchanin (Saône-et-Loire), la victime, un homme d'une vingtaine d'années, se serait jeté sous le train, qui roulait alors à 300 km/h selon la SNCF avec 700 passagers à bord, qui ont été transbordés dans un autre train.

Source http://alpes.france3.fr/2014/04/25/traf ... 66273.html
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 27 Avr 2014, 18:38:07

La Provence, 26 avril
Le Conseil régional vote des sanctions records contre la SNCF

Entre décembre 2013 et avril 2014, 350 suppressions de train par semaine ont été comptabilisés sur les 4600 circulant normalement

Si le trafic est redevenu correct depuis la mi-avril, il y a eu 350 TER supprimés par semaine au premier trimestre.

C'est une histoire d'amour vache entre la Région et la SNCF. Le Conseil régional soutient l'effort de la société pour le développement des TER, axe fort de sa politique de transport, et la flagelle quand le service n'est pas à la hauteur. Hier, la Région a voté les plus lourdes sanctions de France contre la SNCF, après une période noire de suppression et retards entre décembre 2013 et avril 2014 : 350 suppressions de train par semaine sur les 4600 circulant normalement.

Après discussion entre le Conseil régional, qui finance l'offre TER, et la SNCF, celle-ci va verser une indemnité compensatrice exceptionnelle de 1,8 million d'euros. Par ailleurs, pour chaque TER supprimé, la SNCF paiera 18€ par train, multiplié par le nombre de kilomètres non parcourus.

Si les perturbations continuent, les pénalités seront doublées pour les suppressions de train. "À cela s'ajoutent les retards de livraison des 26 nouvelles rames TER fabriquées par Bombardier qui ne tourneront sur notre réseau qu'à la fin de l'année, lesquels retards vont donner lieu à de premières indemnités versées par la SNCF entre 6 et 7 millions, précise Marc Vuillemot, maire PS de la Seyne-sur-Mer et président de la commission transports et écomobilité à la Région. D'autres indemnités seront votées plus tard."

Pour l'élu, cette situation est aussi "la rançon du succès" en matière de politique ferroviaire. "La fréquentation a augmenté de 30 % depuis 2010 et notre région est leader. Par exemple grâce à la carte Zou. Et malheureusement, la SNCF n'a pas su anticiper. Par exemple en planifiant mal ses travaux. Sur l'axe Marseille-Aubagne, pour la 3e voie, il y a plus de suppressions que lors des travaux sur l'axe Marseille-Aix."

À la décharge de la SNCF, les travaux lourds sur le réseau, qui dépendent de RFF, se sont multipliés dans la région et doivent aboutir d'ici la fin de l'année. Pour Marseille-Aubagne, la desserte Toulon-Hyères ou la réouverture de la ligne Avignon-Carpentras. Michel Vauzelle avait cependant écrit à Guillaume Pépy, président de la SNCF, pour l'alerter sur la dégradation du service SNCF, dès septembre 2013.

Le Front de Gauche, par la voix de Gérard Piel, a refusé de voter les sanctions financières, estimant qu'"elles n'étaient pas à la hauteur de l'exaspération des usagers et que la SNCF continuait à faire payer plus à la Région, par exemple avec la nouvelle redevance quai, sans assurer le service public".

En 2014, pour la circulation des TER, la Région doit débourser 259 millions d'euros.

Source http://www.laprovence.com/article/actua ... -sncf.html
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: Revue de presse

Message non lupar phili_b » 27 Avr 2014, 19:39:08

Didier 74 a écrit :
Par ailleurs, pour chaque TER supprimé, la SNCF paiera 18€ par train, multiplié par le nombre de kilomètres non parcourus.



Ça c'est une bonne chose que les trains supprimés soient pris en compte d'une façon ou d'une autre de façon plus sérieuse.

Par effet mathématique, tout train supprimé ne rentrait pas dans les stats des retards si je ne m'abuse. Alors que la logique serait de lui appliquer comme retard la durée entre son passage en quai théorique et le passage du prochain train faisant le même trajet (ou la majeure partie de celui-ci).
Avatar de l’utilisateur
Le Rail
Passager
Messages : 1412
Inscription : 20 Oct 2012, 18:17:11
Localisation : Lyon 7e

Re: Revue de presse

Message non lupar Le Rail » 28 Avr 2014, 15:36:56

Lyonmag, 28 avril 2014 :

TCL : l’agence de la Part-Dieu fermée pour travaux


L'agence TCL de la Part-Dieu fermera ses portes à partir de ce jeudi. Une fermeture seulement temporaire afin de permettre la réalisation de travaux de rénovation. Une nouvelle agence, plus spacieuse ouvrira à la fin du mois d'août.

En attendant, les usagers des TCL pourront acheter se diriger vers le point de vente TCL temporaire mis en place à la station de métro Part-Dieu, dans le couloir qui mène à la gare SNCF. Quatre guichets sont à disposition des clients du jeudi 15 au mercredi 21 mai, du lundi 26 mai au samedi 7 juin et du jeudi 26 juin au samedi 5 juillet. Pendant ces périodes, les guichets seront ouverts du lundi au vendredi de 7h30 à 18h45 et le samedi de 9h à 17h45.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 28 Avr 2014, 19:27:01

Message déplacé.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 28 Avr 2014, 19:29:59

Message déplacé.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 28 Avr 2014, 19:33:35

Message déplacé.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 28 Avr 2014, 21:33:10

ATS, 27 avril
Trafic CFF perturbé par des hooligans après le match Bâle - Grasshopper

Des hooligans ont perturbé le trafic ferroviaire dimanche soir entre Bâle et Muttenz à l'issue du match FC Bâle - Grasshopper, en bloquant le frein d'urgence d'un train spécial.

Des supporters zurichois qui rentraient de Bâle dans un train spécial ont à plusieurs reprises actionné le frein d'urgence, bloquant la ligne en direction de Zurich.

Vers 19h20, quelque mille hooligans sont sortis du train et ont envahi les voies en gare de Muttenz. Les CFF ont dû interrompre le trafic. Vers 20h00, les trains circulaient à nouveau, mais sur deux voies seulement et au pas.

Un blessé
Les débordements avaient commencé devant le stade à l'issue du match. Une cinquantaine de fans de Grasshopper cagoulés ont affronté des supporters bâlois ainsi que les forces de l'ordre. Un homme a été blessé à la tête. Plusieurs autres ont été interpellés.

Une fois dans le train, les hooligans ont tiré si fort le frein de secours dans certaines voitures qu'ils l'ont bloqué. Il a fallu décrocher quatre wagons du train. Cette composition raccourcie n'est pas allée plus loin que Muttenz, où les agités ont à nouveau tiré le frein d'urgence.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 29 Avr 2014, 00:15:49

SNCF a décidé de supprimer deux trains entre Annecy et Paris, en pleine période estivale, du 6 juillet au 24 août inclus :
- TGV 6950/1 (Paris 18h43 - Annecy 22h30).
- TGV 6962/3 (Annecy 07h30 - Paris 11h15).
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 29 Avr 2014, 18:53:19

mobilicites.com, 24 avril
La SNCF stabilise son chiffre d'affaires malgré un trafic voyageurs toujours ralenti en France

Des signes de reprise à l'étranger où la SNCF a réalisé 20% de ses ventes au 1er trimestre 2014, et un regain d'activité dans le transport de marchandises. Une bonne tenue de SNCF Infra grâce aux importants travaux sur le réseau ferroviaire payés par le gestionnaire d'infrastructure Réseau ferré de France (RFF). Finalement, seule l'activité de transport de voyageurs en France continue de souffrir.
La SNCF a réalisé au 1er trimestre 2014 un chiffre d'affaires de 7,9 milliards d'euros, en hausse de 0,8%. Ce résultat est porté notamment par la croissance de l'activité de location d'espaces en gare. Les redevances de concessions progresse de 10%, à 68 millions d'euros, "principalement les activités restauration, parkings et de publicité en gare", précise la compagnie ferroviaire dans un communiqué du 23 avril.

Autre moteur d'activité : l'international avec Keolis, filiale de transport public de la SNCF, qui réalise 35% de son activité à l'étranger. Et Geodis, 45%. Le résultat de la branche transports de marchandises du groupe est stable à - 0,3% (+1,7% à périmètre et change constants). Fret SNCF connaît de son côté une croissance de 2,4%.

La hausse est également importante pour la branche Infra, en charge des travaux sur le réseau pour le compte de RFF, dont le chiffre d'affaires croît de 3,9% à 1,2 milliard d'euros, grâce aux importants travaux de rénovation engagés sur le réseau ferré, et notamment en Ile-de-France.

Malgré tout, la compagnie ferroviaire table sur une année 2014 "toujours sous contrainte", le trafic ferroviaire en France ne reprenant toujours pas son souffle.

SNCF paie le prix des "petits prix"
En effet, la branche Voyages (TGV et iDBUS) est en repli de 2,1% (-1,9% à périmètre et change constants), à 1,3 milliard d'euros. Conséquence de la politique de "petits prix", qui fait diminuer le panier moyen, précise la SNCF ajoutant que "la hausse de TVA vient atténuer les effets de cette politique de générosité tarifaire et conduit à un trafic (TGV) en légère baisse" : - 0,6% en nombre de passagers. Le trafic des TER est également en baisse à -1,8%, celui du Transilien en Ile-de-France n’a diminué lui, que de 0,2% en voyageurs-kilomètres. A bord des trains Intercités, le nombre de passagers recule de 0,8% au premier trimestre 2014.

Au terme de l'année 2013, la SNCF avait plongé dans le rouge, accusant une perte nette de 180 millions d'euros, due à une dépréciation de 1,4 milliard d'euros de son parc de rames TGV, en raison de la forte baisse de profitabilité de l'activité des trains à grande vitesse.

Source http://www.mobilicites.com/011-2779-La- ... rance.html

Lire aussi http://www.busetcar.com/actualites/actu ... ur+la+SNCF
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 02 Mai 2014, 13:35:19

ATS, 2 mai
Le prix des transports publics va grimper de près de 3%

Dès décembre, notre billet de train coûtera plus cher. L'abonnement général 2e classe passera de 3550 à 3655 francs.
Le demi-tarif pour un an passera de 175 à 180 francs (2,9%).

Les CFF vont doubler le nombre de billets dégriffés sur toutes les lignes, annonce vendredi la Régie. Ces tickets vont ainsi passer de 50000 à 10000 par jour. Objectif n: maintenir l'attractivité des voyages en train malgré la hausse des tarifs annoncée pour décembre.

Deux ans après la dernière augmentation, les transports publics vont encore renchérir. La hausse des prix sera en moyenne de 2,9% au changement d'horaire de décembre prochain. Elle touchera à la fois les billets et les abonnements. Cette décision s'est imposée, 90 millions de francs manquant en 2015 pour financer les investissements dans le rail.

«Je suis conscient qu'une hausse des tarifs ne fait plaisir à personne. Néanmoins, le défaut d'indemnisation attendu dans le trafic régional voyageurs la rend nécessaire», a dit vendredi devant la presse le directeur de l'Union des transports publics (UTP), Ueli Stückelberger.

Aussi les abonnements
Le demi-tarif pour un an passera de 175 à 180 francs (2,9%). L'abonnement général (AG) 2e classe coûtera lui 3655 francs au lieu de 3550, soit une augmentation de 3%. La clientèle profite régulièrement de l'extension de l'offre et l'augmentation des prix est supportable pour elle, estime M. Stückelberger.

Selon les estimations de l'Office fédéral des transports (OFT), il manque 90 millions de francs en 2015 pour financer les prestations en constant développement et le renouvellement du matériel roulant. Or les entreprises de transport ne peuvent pas compenser seules cette somme. La Confédération a admis le principe que les usagers devaient aussi mettre la main au porte-monnaie.

A travers cette hausse linéaire, tous les voyageurs qu'ils soient porteurs d'un billet ou d'un abonnement passeront à la caisse.

Une hausse de prix «plutôt modérée»
Les CFF disent regretter la hausse nécessaire du prix des transports publics, une augmentation qualifiée de «plutôt modérée». Dans son communiqué, l'ex-régie annonce par ailleurs que le nombre de billets dégriffés valables en dehors des heures de pointe vient d'être doublé.

Le quota passe immédiatement de 50'000 à 100'000 billets dégriffés, façon pour les CFF de tenter de rester attractifs et gagner de nouveaux clients. Le prix de ces billets dégriffés varie en fonction de la date de réservation et du taux d'utilisation du train choisi. Il s'agit aussi pour l'ex-régie de mieux exploiter les heures creuses.

La dernière hausse des prix des transports publics en 2012 s'était élevée en moyenne à 5,2%, après un compromis trouvé avec M. Prix.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 02 Mai 2014, 18:36:42

franche-comte.france3.fr, 2 mai
Besançon : des nouveaux tickets pour prendre le bus et bientôt le tram

Ce vendredi 2 mai, les nouvelles cartes de transport entrent en service sur le réseau de l'agglomération bisontine. Des supports électroniques rechargeables. Les usagers vont devoir prendre de nouvelles habitudes.

Les tickets en cartons à oblitérer lors de sa montée dans le bus c'est bientôt fini, place à la carte rechargeable et réutilisable. Les coupons d'abonnement et les carnets de 10 voyages vont disparaître au profit de ce nouveau support. Les usagers vont avoir le choix entre une carte nominative destinée aux abonnements mensuels et annuels, ou bien une carte anonyme qui ne sera pas remplacée en cas de perte ou de vol. Les tarifs eux ne changent pas. Autre changement pour les usagers il faudra valider son titre de transport à bord des bus et des trams y compris lors d'une correspondance.

La billetique du Grand Besançon est compatible avec le réseau TER de la SNCF, les abonnés pourront prendre aussi le train grâce au même support dans les 13 gares de l'agglomération.

Voir http://franche-comte.france3.fr/2014/05 ... 69635.html
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 02 Mai 2014, 19:02:20

Var Matin, 29 avril
L'ex-ligne à grande vitesse ressurgit… par Brignoles

L’association TGV Développement a plaidé la cause, auprès d’un conseiller de l’Élysée, du projet d’une ligne passant par le centre Var, en accélérant le calendrier. Une consultation publique est prévue mi-mai

L'association TGV Développement Var Nice Côte d'Azur a de la suite dans les idées. Voilà près de 15 ans qu'elle défend, contre vents et marées, « l'indispensable réalisation d'une nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse entre Marseille et Nice ». Un projet qui répondrait à « une démographie en expansion »etserait une solution à une « congestion et une pollution dramatique », avec «une seule ligne ferroviaire datant de 1860 pour assurer la liaison entre les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes ».

L'association est allée parler à Paris, la semaine dernière, au conseiller du président de la République chargé de l'environnement et des transports, de cette nouvelle ligne qu'elle appelle de ses vœux. C'est la première fois que le responsable de TGV Développement, Alain Patouillard, était reçu à un si haut niveau de l'État.

« Un détour inutile et coûteux »
Alain Patouillard et Rémi Quinton, membre de son conseil d'administration, sont revenus, avec leur interlocuteur, sur le tracé de la LGV (ligne à grande vitesse) retenu en 2009 par l'État pour relier Marseille à Nice. LGV rebaptisé aujourd'hui LN-PCA (Ligne nouvelle Provence Côte d'Azur) qui passerait par Marseille, Toulon et suivrait grosso modo la ligne ferroviaire actuelle pour relier Nice. L'association préconise, elle, un tracé plus direct entre Aubagne et l'Est- Var (Le Muy) via Brignoles, ce qui permettrait de gagner du temps et de l'argent par rapport à une ligne plus au sud et aurait aussi l'avantage de desservir le centre Var. « Cette solution alternative consiste à éviter un détour inutile, coûteux et compliqué par Toulon, refusé par de nombreux riverains », tout en empruntant « le corridor de nuisance existant déjà de l'A8 »,ajoute l'association. Le projet d'un passage par Toulon, selon elle, « relevant d'un deal politique aux motifs peu avouables ».

Second point : le projet porté par RFF (réseau ferré de France) a été divisé en deux : un phasage prévu pour 2030 comprenant la réalisation Marseille-Aubagne et à l'autre bout, Cannes-Nice. Et une seconde partie avant 2050, avec Aubagne-Toulon et l'Est-Var-Cannes.

Concertation publique mi-mai
L'association souhaite que, dans la première phase, soit intégrée la section Est-Var (Le Muy)-Cannes, « ce qui ferait gagner une quarantaine de minutes aux TGV entre Marseille et les Alpes-Maritimes ». Et suggère que les travaux de cette phase 1 soient menés plus rapidement, pour une mise en service en 2025.

« Il ne faut plus reculer face aux décisions qui s'imposent mais au contraire accélérer les procédures pour une déclaration d'utilité publique (DUP) effective en 2017 », insiste Alain Patouillard.

Une consultation publique va par ailleurs être menée dans le Var à partir de la mi-mai pour le passage entre Aubagne et Toulon. L'association voudrait qu'y soit joint un débat pour le tronçon Le Muy-Cannes « afin que les gens sachent longtemps à l'avance où va passer la ligne sans attendre dix ans », ajoute Alain Patouillard.

Qu'a pensé le conseiller de l'Élysée de ces propositions ? « Il a reconnu la qualité de notre argumentaire », assure le président de TGV Développement, « y compris concernant le scénario alternatif évitant Toulon ». Mais il a rappelé aussi « les très fortes contraintes financières pesant sur l'État et le fait que ce n'est plus l'État qui définit comme pas le passé la politique d'aménagement du territoire, mais les Régions ». Lesquelles ne sont pas riches non plus. Alain Patouillard voit bien une solution pour le financement. Pas sûr que les concessionnaires autoroutiers y soient favorables…

Source http://www.varmatin.com/brignoles/lex-l ... 68050.html
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 07 Mai 2014, 00:29:02

ATS, 6 mai
La création d'un registre national des resquilleurs se précise

Le Conseil national a accepté mardi à la quasi-unanimité la création d'un répertoire national des personnes pincées sans titre de transport valable dans des trains et des bus.

Les personnes surprises sans titre de transport valable dans des trains ou des bus risquent à l'avenir d'être répertoriées au niveau national. Par 159 voix contre 1, le National a adopté mardi une révision de loi permettant la création un registre central des resquilleurs. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer.

Le but de l'opération est d'améliorer la poursuite des fraudeurs à répétition tout en respectant la protection des données. Les députés se sont montrés plus ambitieux que le Conseil fédéral.

Jusqu'à dix ans d'archives
Les informations seront effacées immédiatement du registre s'il est établi que la personne concernée n'a pas occasionné de manque à gagner et pourront être conservées dix ans au plus si elles sont nécessaires au recouvrement de créances.

Un délai intérimaire de deux ans est prévu pour les personnes qui sont passé à la caisse et n'ont pas récidivé.

La mendicité dans les gares amendables
La liste des comportements amendables sera étendu à la mendicité dans le périmètre de la gare et dans les véhicules, une sanction qui frappera aussi celui qui emploie des enfants ou des personnes dépendantes pour faire la quête. Cette activité, tout comme la resquille ou d'autres infractions touchant au rail sera toutefois poursuivie sur plainte.

Le National a toutefois refusé une proposition de l'UDC visant à ajouter à la liste des actes punis d'une contravention le refus de dévoiler son identité. La police dispose déjà de certains moyens pour agir, a fait valoir la ministre des transports Doris Leuthard.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13795
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 07 Mai 2014, 13:04:19

Pendant que nos amis suisses pensent plus à créer des outils de contrôle au lieu de faire payer plus cher les amendes et ainsi récupérer leur mise simplement, pendant ce temps, heureusement, des gens se rappellent.

Maintenir la Mémoire.

Et tout le reste n'est que gesticulations vaines et creuses, et erreurs de stratégies de gouvernances, préjudiciables à "un avenir sans pression".


http://www.ledauphine.com/ardeche/2014/ ... -la-guerre


Ce mercredi matin, l’entreprise Iveco-bus, fabriquant de cars situé à Annonay, a rendu hommage aux salariés morts durant la Seconde Guerre mondiale. Aux côtés de salariés et représentants de la direction : des associations d’anciens combattants. Tous ont salué l’engagement de ces soldats dont certains ont été arrêtés sur leur lieu de travail.



Voila.
Pensées et respect à toutes les personnes qui ont eu à souffrir d'actes similaires.
Avatar de l’utilisateur
Lyon-St-Clair
Passager
Messages : 2026
Inscription : 14 Jan 2009, 14:32:53
Localisation : Montessuy Calmette - C1 / JD66 / JD140 / JD205
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar Lyon-St-Clair » 07 Mai 2014, 17:07:26

Hommage et respect, rien d'autre à ajouter en effet.
Image
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 07 Mai 2014, 20:25:51

lemonde.fr, 6 mai
Les sénateurs Verts déposent une proposition de loi pour taxer le diesel

Après avoir maintes fois épinglé le diesel, « scandale sanitaire qui se double d'une aberration économique », les Verts ont finalement déposé au Sénat, lundi 5 mai, une proposition de loi afin de dissuader les Français d'acheter des véhicules fonctionnant au gazole.

Comment ? Par le biais d'une taxe additionnelle de 500 euros, réévaluée chaque année de 10%, sur les certificats d'immatriculation des véhicules diesel neufs. L'objectif est ainsi d'aboutir à une quasi-extinction de la filière d'ici à dix ans.

« NE PAS PIÉGER LES AUTOMOBILISTES »
« Il s'agit d'un signal politique fort afin de décourager de nouveaux acquéreurs de véhicules diesel, en supprimant progressivement son avantage concurrentiel », explique Aline Archimbaud, sénatrice EELV de Seine-Saint-Denis et secrétaire de la commission des affaires sociales, qui a déposé la proposition de loi.

« Nous avons préféré une taxe plutôt qu'un rattrapage de la fiscalité du diesel par rapport à celle de l'essence pour ne pas pénaliser les automobilistes déjà propriétaires d'un véhicule diesel », précise-t-elle. Or ce sont les plus vieilles voitures roulant au gazole, celles d'avant 2000, qui sont les plus polluantes : elles sont au nombre de 19 millions, soit 27 % du parc en circulation. « Il aurait été injuste de piéger ces consommateurs en taxant des voitures que l’État avait lui-même incité à acquérir par son ancien dispositif fiscal, justifie-t-elle. Pour être efficace, ce texte devra toutefois aller de pair avec une volonté politique du gouvernement. »

Pour la sénatrice, la disposition devrait ainsi s'accompagner, dans un second temps, d'une prime à la reconversion afin d'encourager l'abandon d'un véhicule polluant pour un véhicule propre ou pour les transports en commun, ainsi que d'un plan de reconversion de la filière diesel, qui représente 10000 emplois.

NICHE FISCALE DE 7 MILLIARDS D'EUROS
« Financer ces 10000 emplois, même exclusivement avec de l'argent public, coûterait à l’État moins de 1 milliard par an », indique la proposition de loi. Or, le diesel, en raison de sa moindre taxation (42 centimes par litre) par rapport à l'essence (60 centimes), coûte très cher à l’État : il représente une niche fiscale de 7 milliards d'euros par an selon un rapport de la Cour des comptes de l'an dernier. « Les économies réalisées grâce au diesel pour le particulier sont un mythe. Les moteurs diesel sont plus chers à l'achat, plus chers à l'entretien et ne sont rentabilisés que sur de très longues distances, à savoir plus de 20000 kilomètres par an », s'indigne Aline Archimbaud.

Cette fiscalité préférentielle, instaurée dans les années 1950 sous la pression des professionnels de la route d'abord, puis pour soutenir les constructeurs automobiles français lancés à plein régime dans les moteurs alimentés au gazole, a eu pour conséquence une « dieselisation » rapide du parc : ces moteurs équipent aujourd'hui plus de 60% des voitures françaises (contre 4,8% en 1980) et pèsent pour 73% dans les nouvelles immatriculations (contre 55% pour la moyenne européenne).

IMPACT SANITAIRE
Or la nocivité de ce carburant, notamment responsable d'importantes émissions de particules fines – et ce malgré les filtres à particules –, est maintenant avérée. Les gaz d'échappement des moteurs diesel ont été classés comme cancérogènes pour l'homme en 2012 par le centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Un an plus tard, c'était au tour de la pollution de l'air de rejoindre cette catégorie. Et selon l'OMS, 7 millions de personnes sont mortes en 2012 en raison de la pollution de l'air.

En France, les études sur l'impact sanitaire des particules fines, encore trop peu nombreuses et pas toujours complètes, évoquent, elles, des chiffres allant de 2 900 morts prématurés (sur un bassin de 12 millions d'habitants, selon les chiffres de l'Institut de veille sanitaire) à 42 000 morts (selon des chiffres de la Commission européenne qui datent d'une quinzaine d'années).

Deux catégories de particules sont particulièrement dangereuses : les PM10, d'un diamètre inférieur à 10 micromètres (10 µm, soit 10 millièmes de millimètre) et les PM2,5, dont le diamètre est inférieur à 2,5 micromètres et peuvent, en raison de leur très petite taille, facilement pénétrer profondément dans les voies respiratoires. La liste des maux qu'elles provoquent est longue : bronchite chronique, asthme, cancer du poumon, accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde ou encore problèmes placentaires.

SENSIBILISATION DE L'OPINION PUBLIQUE
« Avec les récents pics de pollution à répétition, il y a eu une sensibilisation de l'opinion publique. Les politiques voient qu'il faut bouger et qu'on peut le faire », assure Aline Archimbaud, s'appuyant sur l'exemple de Tokyo qui est parvenu, en dix ans, à quasiment éradiquer les véhicules diesel. La nouvelle maire de Paris, Anne Hidalgo, avait déclaré, pendant la campagne des municipales, vouloir « éradiquer le diesel ». Tout comme Ségolène Royal, ministre de l'écologie, a estimé le 15 avril sur RMC et BFM-TV qu'il « faut en terminer petit à petit avec les voitures diesel ». Reste à voir si la nouvelle locataire de l'hôtel de Roquelaure, qui prône une écologie « positive » plutôt que « punitive », se prononcera en faveur d'une nouvelle taxe.

Cette proposition de loi pourrait être examinée lors de la prochaine niche parlementaire du groupe EELV au Sénat le 17 juin, après l'examen du texte sur les ondes électromagnétiques.

Source http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 08 Mai 2014, 13:59:12

Message déplacé.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 08 Mai 2014, 14:57:27

Retour sur la suppression d'un AR Paris - Annecy durant l'été et l'insuffisance de la desserte de la Haute-Savoie

L'Essor Savoyard, 8 mai
Image
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 09 Mai 2014, 12:01:53

ATS, 9 mai
Les CFF achètent 29 nouvelles rames à l'entreprise Stadler Rail

Stadler Rail a décroché une commande de 29 nouvelles rames auprès des CFF pour un montant avoisinant le milliard de francs. L'entreprise suisse l'a emporté face à Alstom et Talgo.

Les CFF achètent 29 nouvelles rames à l'entreprise suisse Stadler Rail. La transaction s'élève à environ un milliard de francs, ont indiqué vendredi les CFF. Les trains devraient être mis en service progressivement dès la fin 2019.

Ces convois, qui doivent encore être construits, sont destinés au trafic international nord-sud. Ils doivent répondre à l'augmentation attendue de la demande après l'ouverture des tunnels de base du Saint-Gothard et du Ceneri.

Train "très convivial"
La compagnie ferroviaire souligne que "Stadler Rail remplissait les critères. (...) Elle nous a présenté un train très convivial", selon son directeur général Andreas Meyer, cité dans le communiqué.

L'entreprise suisse a surtout fait la différence par la rentabilité de son offre et son caractère novateur, ajoutent les CFF. Ses concurrents étaient Alstom et Talgo.

Rapides et confortables
La vitesse maximale des nouvelles rames automotrices est de 249 km/h. Longues de 400 mètres en double traction, elles offrent plus de 800 places assises. Cela représente 40% de plus que les compositions actuelles.

Se conformant à la loi sur l’égalité pour les handicapés, les CFF proposent des accès abaissés. Les personnes âgées et celles se déplaçant avec des bagages ou des poussettes en profiteront également.

Ces trains seront équipés de toilettes séparées pour les femmes et les hommes.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 10 Mai 2014, 16:06:33

mobilicites.com, 9 mai
Voyage-sncf.com mise sur le mobile et l'international

Le numéro un français de l'e-commerce a vu son volume d'affaires progresser de 4 % en 2013 pour franchir la barre des 4 milliards d’euros. Avec des ventes en Europe en augmentation de 19%, Voyage-sncf.com compte plus que jamais sur l'international pour poursuivre son développement. Autre levier de croissance : les ventes sur mobile.

En 2013, Voyage-sncf.com est devenu un "groupe international", s'est félicité son directeur général Yves Tyrode lors d'une conférence de presse tenue le 6 mai 2014. "Notre vocation est d'être un acteur international incontournable, spécialiste du train en Europe et de la destination France", a-t-il précisé.

L'année passée, cette filiale de la SNCF, a franchi la barre des 4 milliards d’euros de volume d’affaires en vendant 75 millions de voyages, soit une croissance de 4% de ses ventes. Le groupe ne communique pas sur son chiffre d'affaires ou ses bénéfices, indiquant simplement être "profitable". C'est à l'international qu'il réalise sa plus forte progression. Ainsi, la croissance a été de 19% en Europe, 5% sur les autres continents et 3% en France.

"Grâce au déploiement de la marque Voyages-sncf.com dans toute l’Europe et au rapprochement opéré avec les entités Rail Europe (Rail Europe Inc. en Amérique du Nord, Rail Europe 4A dans le reste du monde), le groupe a vendu 10 millions de billets de train à des touristes étrangers dont 4,5 millions à des Européens", explique l'e-commerçant. En 2013, Voyages-sncf.com a réalisé ainsi 660 millions d’euros de volume d’affaires à l’International, dont 290 millions en Europe.

Pour 2014, le groupe tient à développer encore d'avantage son activité à l'international. "Si on travaille bien, les marques (Voyages-sncf.com et Rail Europe) devraient être les marques préférées des touristes qui veulent voyager entrain en France et en Europe", a commenté Yves Tyrode.

Un billet vendu toutes les trois secondes grâce au mobile
Entre 2010 et 2013, la croissance des ventes sur le mobile a été multipliée par 10 pour atteindre 300 millions d’euros de volume d’affaires l'année dernière, soit 7 millions de billets vendus. "Nous vendons désormais un billet toutes les 3 secondes grâce au mobile, qui pèse déjà 45% de l'audience de Voyages-sncf.com", a précisé Yves Tyrode, estimant que le mobile est un axe majeur de développement".

Voyage-sncf.com entend poursuivre sa "politique d’innovation dans le tourisme" en capitalisant sur son offre "Les Instants V", lancée en février 2014. Elle propose sur une plate-forme unique des billets de spectacles, concerts, festivals, matchs, musées et parcs d’attraction ainsi que les billets de train pour s’y rendre. "Avec cette innovation, notre but principal est d'attirer un plus large public sur notre site. C'est aussi une façon d'aiguiller vers le train une clientèle qui se tournerait plus naturellement vers la voiture ou l'avion", a souligné Yves Tyrode.

Enfin, suite au rachat en septembre 2013 par la SNCF de la société éditrice du site de covoiturage 123envoiture.com, "des discussions sont en cours (entre l'opérateur ferroviaire et sa filiale). Cela semblerait assez naturel qu'on puisse les distribuer", a confié le responsable. Le covoiturage pourrait donc faire son entrée en 2014 sur le Voyage-sncf.com.

Source http://www.mobilicites.com/011-2806-Voy ... ional.html
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1314
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar man-x86 » 10 Mai 2014, 20:20:24

Didier 74 a écrit :ATS, 9 mai
Les CFF achètent 29 nouvelles rames à l'entreprise Stadler Rail

Stadler Rail a décroché une commande de 29 nouvelles rames auprès des CFF pour un montant avoisinant le milliard de francs. L'entreprise suisse l'a emporté face à Alstom et Talgo.

Les CFF achètent 29 nouvelles rames à l'entreprise suisse Stadler Rail. La transaction s'élève à environ un milliard de francs, ont indiqué vendredi les CFF. Les trains devraient être mis en service progressivement dès la fin 2019.

Ces convois, qui doivent encore être construits, sont destinés au trafic international nord-sud. Ils doivent répondre à l'augmentation attendue de la demande après l'ouverture des tunnels de base du Saint-Gothard et du Ceneri.

Train "très convivial"
La compagnie ferroviaire souligne que "Stadler Rail remplissait les critères. (...) Elle nous a présenté un train très convivial", selon son directeur général Andreas Meyer, cité dans le communiqué.

L'entreprise suisse a surtout fait la différence par la rentabilité de son offre et son caractère novateur, ajoutent les CFF. Ses concurrents étaient Alstom et Talgo.

Rapides et confortables
La vitesse maximale des nouvelles rames automotrices est de 249 km/h. Longues de 400 mètres en double traction, elles offrent plus de 800 places assises. Cela représente 40% de plus que les compositions actuelles.

Se conformant à la loi sur l’égalité pour les handicapés, les CFF proposent des accès abaissés. Les personnes âgées et celles se déplaçant avec des bagages ou des poussettes en profiteront également.

Ces trains seront équipés de toilettes séparées pour les femmes et les hommes.


Et à quoi vont servir ces rames ?
Remplacer/Compléter le parc d'ICN, ou être installées sur quelques services IC ?
Est-ce que ces rames sont pendulaires ou "légères" ?
Il me semble que la section Mattstetten - Rothrist (sur la ligne Bern - Olten) peut-être parcourue assez rapidement (c'est complètement plat et droit, plein de tunnels et de viaducs), mais est limitée à 200km/h pour d'obscures raisons (signalisation ?).
J'avais entendu parler de "nouvelles" voitures IC-2000, avec uniquement des bogies pendulaires en plus, mais les résultats n'étaient pas géniaux (voitures très lourdes).

Parce que pour l'instant les CFF utilisent déjà des TGV (200km/h maxi), des ICE (200km/h maxi), et des "Railjet" (160km/h maxi, uniquement sur Zürich - Buchs), et leurs propres rames sont toutes limitées à <200km/h, même si il est techniquement possible de rouler beaucoup plus vite (quoique, les rames ICN sont bruyantes et secouent un peu à forte puissance).
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 10 Mai 2014, 20:40:52

man-x86 a écrit :Et à quoi vont servir ces rames ?

Tu trouveras des éléments de réponse dans ce sujet du 19h30 diffusé le 9 mai sur RTS Un http://www.rts.ch/video/info/journal-19 ... -rail.html
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1314
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar man-x86 » 11 Mai 2014, 01:36:35

Didier 74 a écrit :
man-x86 a écrit :Et à quoi vont servir ces rames ?

Tu trouveras des éléments de réponse dans ce sujet du 19h30 diffusé le 9 mai sur RTS Un http://www.rts.ch/video/info/journal-19 ... -rail.html

Merci, c'est donc pour relier l'Allemagne et l'Italie par le tunnel de base du Gotthard.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 11 Mai 2014, 14:09:20

Fausse alerte à Ambérieu

leprogres.fr, 10 mai
Ain. Odeur suspecte autour d’un wagon chargé de produits toxiques

Samedi matin, en déplaçant un wagon stationné sur la gare de triage d’Ambérieu-en-Bugey, les ouvriers du fret ont détecté une forte odeur de « poisson pourri ». L’alerte est aussi donnée puisqu’il s’agit d’un wagon de déchets organiques présentant un caractère inflammable.

Mais une fois sur place, les pompiers spécialisés n’ont relevé aucune trace de fuite du liquide dangereux.

Source http://www.leprogres.fr/ain/2014/05/10/ ... s-toxiques
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 11 Mai 2014, 14:16:28

franche-comte.france3.fr, 10 mai
Panne de TER sur la ligne Belfort-Lons : Effet domino !

Tout a commencé par une panne. Le TER Belfort-Lons est immobilisé à 11h40 près de Poligny. Les 14 passagers ont été conduits à Lons en taxi. Mais il y a eu d'autres perturbations car un train, cela ne se double pas ! Récit de cet effet domino selon les informations recueillies auprès de la SNCF.

Les clients de la SNCF les plus gênés par cette panne ont été les 60 passagers du TER Lyon Besançon (9h50-12h24). Leur train marchait bien mais c'est leur locomotive qui a été réquisitionnée pour pousser le véhicule en panne. Ces passagers ont du patienter à la gare de Poligny, le temps que la SNCF trouve une solution pour les véhiculer à leurs lieux de destination. Mais, impossible de trouver une société d'autocars disponible pour les conduire à la capitale comtoise rapidement. Ils ont donc du attendre que la locomotive de leur train ait fini de déplacer le train en panne pour pouvoir repartir. Ils ont eu 2h20 de retard...
Autre effet de cette panne, les passagers du TGV Strasbourg- Lyon (11h05/15h16) qui devaient descendre à Lons-le-Saunier ont du en fait descendre à Saint-Amour car leur TGV a changé d'itinéraire, il est passé par la ligne de la Bresse. Cette fois-ci des navettes d'autocars ont pu être mis en place pour faire la liaison entre Saint-Amour et Lons-le-Saunier. Là , une trentaine de passagers ont eu 50 minutes de retard.

Source http://franche-comte.france3.fr/2014/05 ... 74415.html
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 11 Mai 2014, 14:48:10

rhone-alpes.france3.fr, 11 mai
Collision mortelle avec un TGV à Upie (Drôme)

Une personne est morte ce dimanche matin après une collision avec un TGV vide à hauteur de Upie (Drôme), selon une information de France Bleu Drôme Ardèche. La circulation des trains a repris à 9h30 après avoir été interrompue durant trois heures.

Aucun détail n'était connu sur les circonstances de cet accident. La circulation des trains a été arrêté sur la Ligne à Grande Vitesse à 6h30 ce dimanche matin "pour permettre l'intervention des secours," a indiqué la SNCF dans un communiqué. : les trains rapides ont emprunté la voie normale pendant environ trois heures. La gare de Valence TGV n'était "pas desservie, les TGV marquent un arrêt supplémentaire en gare de Valence ville".

Source http://rhone-alpes.france3.fr/2014/05/1 ... 74617.html

AFP, 11 mai
Un mort après une collision avec un TGV

Une personne s’est suicidée tôt ce dimanche matin en se jetant sous un TGV vide à hauteur de Upie (Drôme), ce qui a perturbé la circulation des trains, a indiqué la SNCF
Le trafic est en train actuellement de retrouver son itinéraire classique, et tout reviendra à la normale dans une heure au maximum. L’accident a impacté une dizaine de trains. Aucun n’a été stoppé, mais tous ont été détournés.

«Il s’agit d’un suicide avéré», a expliqué la SNCF qui précise que la circulation des trains a repris après avoir été interrompue à 6h30. Il s'agirait d'un valentinois d'une cinquantaine d'années.

Le retour à la normale est prévu vers 11 heures. «Le transfert par d’autres voies est possible dans cette région», a-t-on précisé à la SNCF, ce qui a permis d’éviter l’entassement des trains les uns derrière les autres de limiter les retards à «30 à 40 minutes».
La circulation avait été arrêtée à 6h30 dimanche matin «en attendant qu’on enlève le corps», avaient précisé les pompiers.
Les trains rapides ont emprunté la voie normale pendant environ trois heures.
Sur son site internet, la SNCF avait précisé que pendant ce temps, la gare de Valence TGV n’était «pas desservie, les TGV marquent un arrêt supplémentaire en gare de Valence ville».
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Revue de presse

Message non lupar Didier 74 » 11 Mai 2014, 23:41:55

alpes.france3.fr, 11 mai
Décès d'un un homme percuté par un train TER à Sérézin-de-la-Tour

Un homme de 57 ans a été percuté par un train, ce dimanche en début d'après-midi à Sérézin-de-la-Tour. Il est décédé. Des retards en cours sur les lignes Lyon / Chambéry / Grenoble.

Un homme de 57 ans a été mortellement blessé après avoir été happé par un train TER, ce dimanche, à Sérézin-de-la-Tour, dans le nord Isère.

L'accident s'est produit peu avant 14h00 à hauteur d'un passage à niveau. La victime promenait son chien lorsqu'elle a été percutée par la rame qui effectuait une liaison entre Lyon et Grenoble.

Le trafic a été totalement interrompu entre Lyon, Grenoble et Chambéry pour les TER et les TGV. La circulation reprend progressivement la normale depuis 16h00.

Source http://alpes.france3.fr/2014/05/11/dece ... 74827.html

ledauphine.com, 11 mai
Drame au passage à niveau

Un homme de 67 ans, habitant Châteauvilain en Isère, s’est jeté sous un train hier à 14 heures au passage à niveau de Sérézin-de-la-Tour, à proximité de Bourgoin-Jallieu. Il a été tué sur le coup. Ce drame a engendré des perturbations dans le trafic ferroviaire, la circulation des trains ne se faisant que dans le sens Grenoble-Lyon durant une bonne partie de l’après-midi.

Source http://www.ledauphine.com/isere-nord/20 ... e-a-niveau

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Alain et 184 invités