Revue de presse

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 27 Sep 2020, 16:43:11

Salut,

Je vous conseille d'aller acheter les pages 16 à 19 du Progrès de ce dimanche 27 septembre s'il est encore temps,
avec un article intitulé "5 projets pas si fous"

- des navettes suspendues dans l'ouest lyonnais,
- un parc médiéval dans le Beaujolais,
- à Villeurbanne un périphérique couvert,
- un remonte-vélo dans les pentes de la Croix-Rousse et de Fourvière,
- un téléphérique pour relier les quartiers de Tarare.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 28 Sep 2020, 16:33:06

Je vois là une info de la plus haute importance... ayant un client investisseur à Tarare ! ;D
Merci Nanar !
NP73
Passager
Messages : 457
Inscription : 24 Juin 2008, 14:28:27

Re: Revue de presse

Message non lupar NP73 » 28 Sep 2020, 20:43:24

Salut
Les trottinettes ne sont pas si bon que cela pour la planète. >:D
https://www.lemondedelenergie.com/trottinettes-electriques-climat/2020/09/28/
Une petite partie de l'article:
Alors que les effets dramatiques des dérèglements climatiques se font sentir de manière plus intense chaque année, les donneurs d’ordre publics et privés réalisent progressivement l’urgence de prendre des décisions drastiques pour réussir la transition climatique.
Le transport constitue un des leviers de cette transition, puisqu’il comptabilisait déjà 14 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales en 2010, sans tenir compte des émissions liées aux infrastructures, à la production des véhicules, et aux autres services adjacents.
À ce titre, l’émergence massive des trottinettes électriques partagées en 2017-2018 aurait pu sembler providentielle : un véhicule de 17 kg transportant une personne semble prometteur sur le plan environnemental, notamment lorsqu’on le compare à la voiture, un monstre de 1300 kg transportant à peine plus de passagers !
Pourtant, très vite, ces nouveaux engins ont créé des conflits entre usagers de l’espace public, devenant l’objet de nombreuses critiques : accidentogènes, ne dépassant pas les 28 jours de durée de vie en moyenne, polluantes… Les pouvoirs publics ont réagi plus ou moins vigoureusement, allant jusqu’à interdire les trottinettes dans certaines villes, à l’image de Barcelone.
Reste un dernier aspect, essentiel : l’impact de ces véhicules en matière d’émissions de gaz à effet de serre. Les trottinettes sont-elles (aussi) néfastes pour le climat ? C’est ce que nous avons cherché à savoir.
La première évaluation scientifique robuste à ce sujet a été publiée en été 2019 aux États-Unis.
Selon ces travaux, une trottinette électrique partagée générerait dans ce pays autour de 130 grammes de CO2 équivalent par personne et par kilomètre parcouru.
Un impact plus faible que la voiture, mais globalement plus important que les transports en commun. La validité des résultats de cette étude est néanmoins restreinte aux USA, et ils ne renseignent par ailleurs pas le caractère écologique de l’arrivée des trottinettes. Pour cela, une étude plus systémique doit être réalisée.
...


@+
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 28 Sep 2020, 21:24:33

Selon ces travaux, une trottinette électrique partagée générerait dans ce pays autour de 130 grammes de CO2 équivalent par personne et par kilomètre parcouru.
Un impact plus faible que la voiture, mais globalement plus important que les transports en commun.


:crazy2:
Des chiffres pareils, ça fout les miquettes, moi je vous le dis...

Un steack de carbone de 130 grammes au kilomètre ? beauseigne, mais c'est à peine moins que le bilan de mon 4x4 ! Et moi, c'est avec 2 voire 3 ou 4 personnes à bord. ^-^
>:D
Donc je pollue... honnêtement !
:funny:


Bon, sans rire, on en reparle du bilan des dizaines de trottinettes mises en circulation sans se poser trop de questions existentielles sur l'origine de l'énergie, mais surtout balancées dans les rivières ? :coolsmiley:
Dont les batteries au lithium, non étanches, ne sont jamais récupérées dans les 6 jours, délai au delà duquel l'eau ayant pénétré à l'intérieur commence à dissoudre / délaver les composants, et à les larguer dans le courant ? :knuppel2:
Dont la production d'électricité nécessaire au rechargement, à défaut d'être 100% énergie renouvelable sans déchet ultime présente encore beaucoup de points d'amélioration avant d'avoir un statut irréprochable ? >:(

On peut nettement améliorer tout ça... y compris avec quelques hydroliennes supplémentaires !
trambus
Passager
Messages : 78
Inscription : 08 Sep 2008, 22:09:00
Localisation : LYON 03

T1 collision avec voiture

Message non lupar trambus » 01 Oct 2020, 12:31:20

Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 01 Oct 2020, 17:23:08

J'ai pas trop d'avis, mais vu le lieu de l'accident, l'heure, et ce qui est dit des circonstances, j'ai une idée sur la question ; on n'est pas en présence de conducteurs 'normaux', ceux qui parfois se prennent des prunes et qui les payent pour 5 à 10km/h de dépassement, ou stationnement en dehors de la butée horaire), mais plutôt dans la catégorie des raclures qui se f....t trankhil des règles de base, genre 150 sur le périph, pas de cligno, pas de feu rouge (quel feu rouge ?) à respecter ou à minima à prendre en compte, permis de conduire très optionnel (ou même simplement formation à la conduite, sans parler du papier !), peut être aussi du même club (mais pas avec les mêmes véhicules de location) que ceux qui paradent à donf en foutant la trouille aux piétons dans le centre ville (mêmes types de voitures et même comportement général), inadéquation totale entre le comportement et l'environnement de conduite, brêlons capables de faire gueuler le moulin sans aucune idée de conséquences, etc.

Les mêmes qui sont dangereux à regarder dans les yeux, aussi, parfois et trop souvent. Surtout si tu as le malheur d'être une meuf, ou un peu chétif, et tout seul... et pas équipé pour répondre calmement et de façon persuasive à la pression.

Ras le bol.


Roulant fréquemment le soir, pour rentrer de réunions, je note une aggravation régulière depuis moins de 10 ans de ce phénomène (?) qu'il est désormais souhaitable d'identifier précisément, et de recadrer sans se tromper de cible. Et plutôt que d'envisager une pression / contrainte sur le pégu moyen, il serait temps aux 'inactifs activistes' qui ont bloqué la situation depuis des dizaines d'années, comme à tous ceux qui sont prêts à admonester avec une très grande violence - verbale - des leçons de morale, de faire un méa culpa suivi d'une inflexion de mentalité, afin que cet état de fait ne s'installe pas dans le définitif.

On entend un peu trop et on lit encore plus des commentaires qui envisagent de passer aux choses violentes et désagréables, "histoire de calmer les abrutis". Outre que ce n'est certainement pas la méthode, je n'ai aucune envie de voir s'installer un climat de guerre civile par mise en place d'une habitude de représailles où au final, on ne sait plus qui a commencé, mais on ne sait pas qui met un terme... et ainsi de suite comme au Moyen Orient.

Pour revenir au sujet, l'article. J'espère que pour le conducteur de la 814, il va récupérer au mieux de cette cascade involontaire !
Par contre la rédaction est scandaleuse et limite mensongère : le passager comme le conducteur ne sont pas de 'pauvres victimes', mais des responsables qui auraient pu tuer. Le conducteur parce qu'il conduisait. Le passager parce qu'il a laissé faire, ça devait être trop fun.

https://www.leprogres.fr/faits-divers-j ... ne-voiture

Image
Image

Rhône Lyon 7: deux blessés graves après une collision entre un tram et une voiture

Une collision s'est produite entre le tramway T1 et une voiture dans la nuit de mercredi à jeudi. Les passagers de la voiture, deux hommes sont grièvement blessés.


Aux alentours de 1 heure du matin, dans la nuit du mercredi à ce jeudi 1er octobre, le tramway T1 et une voiture se sont percutés sur l'avenue-Tony Garnier au croisement avec l'avenue Debourg à Lyon (7e).

Les deux occupants du véhicule, deux hommes âgés de 23 et 25 ans, ont dû être désincarcérés.

Ils sont tout deux grièvement blessés et ont été transportés vers l'hôpital Édouard-Herriot.

La rame de tram a elle déraillé, sans se coucher sur le bitume. Elle est toujours debout. Dix passagers étaient à bord au moment de l'accident, aucun n'a été blessé.

La rame du tramway a été découpée, avant d'être évacuée à l'aide d'une grue. pic.twitter.com/mHJ5mL74ik
— Le Progrès Rhône (@leprogresrhone) 1 octobre 2020



Une lourde opération pour évacuer la rame

Les équipes de Keolis étaient sur les lieux et ont commencé les travaux aux alentours de 8 heures pour évacuer la rame qui a déraillé.

Pour cela, l'exploitant a dû découper le tramway en trois parties avant que celles-ci ne soient évacuées à l'aide d'une grue.

L'évacuation s'est terminée aux alentours de 11 heures.

L'avenue Tony-Garnier a été coupée à la circulation une grande partie de la matinée. Cela a engendré d'importants bouchons dans le secteur.


La circulation du T1 et du T6 perturbée

Le tram T1 a été fortement perturbé une bonne partie de la matinée. Le trafic a repris progressivement vers 11 heures.

T1 - 5h05 - Circule uniquement entre les stations IUT Feyssine et Hôtel de Région Montrochet - Stations de Musée des Confluences à Debourg non desservies - Reprise estimée à 12h30- Accident
— TCL infos trafic (@TCLtrafic) 1 octobre 2020

Les stations allant de Musée des Confluences à Debourg n'étaients plus desservies.

Le T6 a aussi été impacté et ne circulait plus qu'entre les stations Hôpitaux Est et Beauvisage-Pressensé.

L'avenue Tony-Garnier a également été coupée à la circulation.

Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4780
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar amaury » 01 Oct 2020, 17:44:25

... et, en plus, la facture pour la collectivité...
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 01 Oct 2020, 17:46:18

Ha ben oui. J'avais oublié ce détail... En général, c'est compliqué de faire jouer les assurances... (quelles assurances ? Celle qui n'est "pas encore activée", du propriétaire actuel ou celle du proprio précédent ? Authentique...) :crazy2: :buck2:
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 615
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Revue de presse

Message non lupar turbotrain » 01 Oct 2020, 23:41:58

Mise en lumière d'une asso de préservation de matériel SNCF basée entre Riorges et Lyon-Mouche : https://www.leprogres.fr/culture-loisir ... erroviaire
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 02 Oct 2020, 11:18:38

Ils font un super boulot, et ce n'est pas gagné ! :pouce:

Aujourd'hui, préserver une locomotive à vapeur tombe sous le sens, mais sauvegarder un gros diesel avec son mazout qui pue et 'quipolluedefaçonhallucinantehoulalaaaa' c'est beaucoup moins glamour. Et la tendance générale de l'écologie qui va dans le sens de l'éradication pure et simple, sera des plus contraignante administrativemetn ; à l'extrême limite en faisant une entorse cela donnera une conservation en statique uniquement.

Qui n'a pas connu les 72000 en régime sous la halle de Perrache en début de soirée ne peut pas comprendre ce qu'est un vrai et gros Diesel, en l'occurrence la bécane la plus puissante ayant roulé sur les rails de l'hexagone... :D
Mais pinaise, si un jour elle a l'agrément pour rouler sur le RFN avec des Corails derrière, je serai dans les premiers dans la rampe des Sauvages, ou sur la ligne droite de la plaine des Chères ! :smitten:
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 05 Oct 2020, 22:22:05

Enjoy ! :laugh:

C'est un article dans une rubrique "nous sommes le futur/greenfestival/Rénovation énergétique/Mobilité/Alimentation/Formation/Innovation/Appareils électroniques...
https://commercial-publishing.ch/wirsin ... bilite/430
Tout y est, bien recyclé oeuf corse, absolument tout. Le concept, l'esprit, les clichetons, le sexisme, la logique à géométrie variable, le positionnement éclairé, le "nous on a tout compris v/ les autres sont tous à la ramasse"... :D

Remixé à la mode du moment, mais le fond du pwp est malheureusement d'époque.
Morceaux choisis :

Mobilité
La mobilité urbaine en transition : les familles ont encore besoin d'espace

Un avenir vert exige une nouvelle mobilité urbaine. Au centre de cette problématique : les familles. Ces dernières doivent concilier conscience écologique et réalité du quotidien. Heureusement, la bonne voiture aide à trouver cet équilibre...


Un monde qui bouge toujours plus vite et toujours plus centré sur l’individu se traduit en effet par une mobilité toujours plus grande. Mais ce n'est pas la seule raison pour laquelle on constate davantage de bouchons. Dans les villes, les nouvelles pistes cyclables, les arrêts de tram et/ou de bus sont souvent construits aux dépens des voies de circulation, ce qui rend la politique des transports très complexe. Mais une plus grande mobilité a aussi ses avantages: l'accroissement de la mobilité individuelle permet à chacun de décider quand, comment et où il veut se déplacer. Dans les villes, cependant, les limites sont presque déjà atteintes. Et selon certaines prévisions, les deux tiers de la population vivront dans les villes et les agglomérations d'ici 2050.


Entre aspiration et réalité

Les villes de demain devront être plus agréables à vivre, plus vertes et plus détendues. Mais c’est une contradiction pour les familles. Le mode de vie des familles urbaines d'aujourd'hui exige déjà une gestion extrêmement efficace du temps et de la mobilité. Et en même temps, les attentes augmentent, car indépendamment de la numérisation et de la durabilité, une mobilité fonctionnelle est indispensable dans la vie quotidienne.

Des activités et loisirs en commun, pouvoir rendre visite à ses amis, gérer la vie scolaire quotidienne, les sports, les hobbys: tout cela nécessite des solutions pratiques. Chaque famille sait que tout ne peut pas être fait en transports publics. En outre, les structures familiales deviennent de plus en plus complexes, notamment avec les familles recomposées. De plus en plus de parents et d'enfants rencontrent un besoin d’indépendance, ce qui ne facilite pas la vie quotidienne. Ce qui participe également à l'étalement urbain et l'allongement des distances.

Plus souvent dans de nombreux endroits

La vie de famille signifie de plus en plus souvent devoir être à plusieurs endroits en même temps. Le temps devient donc une denrée précieuse. Mais ça, une mère qui va chercher son enfant à la garderie après le travail le sait déjà. Une bonne coordination exige une grande mobilité. Le besoin de mobilité dans une famille moderne correspond au désir de concilier les exigences et les besoins de la famille et du travail. C'est un exploit d’y arriver et c'est pourquoi les demandes de soutien dans la vie quotidienne - y compris en ce qui concerne voiture - sont de plus en plus nombreuses.


Nanar> Tu as pris tes cachets ? A ne pas lire avant... >:D
:funny:
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 598
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Revue de presse

Message non lupar xouxo » 05 Oct 2020, 22:38:12

C'est pas d'ma faute, c'est les "familles [qui] deviennent de plus en plus complexes" ! sans ça je prendrais mon vélo, promis! :angel:
La nature, l'environnement et le réchauffement climatique c'est bien beau tout ça, mais en voiture je met dix minutes de moins! (au choix : je bosse, moi, monsieur!) :D
yanns040586
Passager
Messages : 1489
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar yanns040586 » 06 Oct 2020, 06:42:43

Cet article a bien été publié dans les années 60 ? :crazy2:
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 06 Oct 2020, 22:25:30

Probablement, et puis embarqué par inadvertance dans la DeLorean... >:D
J'avoue avoir eu du mal à réfréner la rigolade !
Je plains les pubeux qui ont dû ramer pour sortir le plan, le résultat vaut le détour ::)
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4780
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar amaury » 06 Oct 2020, 22:28:07

:o :funny:
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 07 Oct 2020, 21:51:27

https://www.centrepresseaveyron.fr/2020 ... 123913.php
Espalion : de la friture sur la future ligne de bus

L’opposition, par la voix de Guillaume Septfonds, s’inquiète sur la pertinence du projet de navette gratuite.

Le projet d’une navette gratuite en centre-ville suscite des interrogations pour l’opposition des élus de Territoire d’avenir pointant le manque de transparence. « Le bus est révélateur de la gestion globale de la majorité. Il n’y a pas de débat. Nous, on veut travailler dans les commissions mais on ne peut pas car tout est ficelé à l’avance. La seule exception concerne la commission environnement », avance Guillaume Septfonds.
Et de citer, à titre d’exemple, la mise en route de ce projet de navette : « Nous apprenons le 3 août que le maire a pris la décision pendant le confinement de mettre en place cette ligne de bus alors qu’il nous a clairement dit en conseil municipal du 25 juin que si l’étude démontrait la non-pertinence du projet, il l’arrêterait. Nous apprenons également en étudiant le dossier en mairie que la mise en route de ce projet est prévue pour 2021. Finalement, la décision était prise depuis longtemps. »


Coût financier

En matière de transparence, Éric Picard, maire, rappelle que « le projet est un engagement de campagne et figurait dans le programme, donc l’opposition était au courant ». Machine arrière ou pas, il indique que « rien n’est encore acté, l’opposition est libre de faire des propositions. C’est un schéma, il n’y a rien d’arrêté. Si le budget ne le supporte pas, on laissera tomber ».
Pour cela, un cabinet d’avocat a été sollicité mais pour l’opposition dont l’un des colistiers s’est penché sur le sujet, avec connaissance du métier, il est inutile d’attendre le résultat. « Le coût estimatif de fonctionnement d’un tel service du lundi au samedi, de 8 h à 19 h pour un minibus, roulant 30 000 km/an, avec 2,2 conducteurs s’élève à plus de 100 000 € HT/an auquel il faut ajouter le coût d’aménagement et la sécurisation des treize arrêts énoncés soit 300 000 à 400 000 €. Nous pouvons affirmer qu’un tel service au niveau d’une ville comme Espalion entraînerait un déficit démesuré. »


Choix écologique

Au-delà du volet financier, l’opposition soulève la question écologique. « Nous voyons se multiplier des modes de transports alternatifs, solidaires, beaucoup plus souples qu’un réseau de minibus interne, moins chers, adaptés à la diversité de la demande, tant dans les destinations, les horaires, les motifs de déplacements. Par exemple, nous soulignons l’initiative de covoiturage associé à une monnaie locale mené à titre expérimental pour parcourir des petites distances sur la commune d’Argences-en-Aubrac ou encore celle du PNR Aubrac qui a répondu à un appel à projet pour le développement des déplacements doux et pour lequel la commune de Saint-Côme-d’Olt est partenaire ! » Ce dernier point remet une bûche dans le feu sur le retrait de la ville d’Espalion du PNR de l’Aubrac alors qu’une ligne avec sa ville voisine pourrait être étudiée à la vue de l’aménagement urbain qui relie les deux communes.
Le maire se défend de l’utilité du bus qui a pour vocation « d’éviter les voitures ventouses en centre-ville en se garant sur les parkings en périphérie ou encore sur l’aire de covoiturage de Bessuéjouls qui sera sur l’ancienne base de vie du chantier de la déviation. » Enfin, sur l’inquiétude économique de l’opposition portant sur la navette qui conduirait les usagers vers le centre commercial situé avenue d’Estaing, le maire, conclut : « Notre problématique c’est la zone de Sébazac et pas d’Espalion. Super U se développe et le centre-ville prospère. »


Espalion ; 4500 / 4600 habitants. Augmentation de 5% de la population, pour une augmentation de 1.5% pour le département ; c'est une dynamique notable.
Intéressant à plus d'un titre, cet article. Tant dans le raisonnement mis en place que dans la traduction et l'interprétation des ressentis sur les solutions proposées face aux questions posées... :pouce:


Pendant ce temps là, dans une ville un peu plus importante, Rodez :
https://www.centrepresseaveyron.fr/2020 ... 121988.php

Rodez Agglo : la gratuité des transports "toujours d’actualité"

Christian Teyssèdre a assuré mardi soir lors du conseil d'agglomération qu’il tiendrait sa promesse de campagne concernant la gratuité des transports en public. Sans pour autant donner de perspectives…

Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 07 Oct 2020, 23:59:46

Ca ne se passe pas à Lyon, mais... bien que ça se passe tout au bout de la France, coté Sud Est donc "on est concernés" :'( :(

Mais le bilan est terrible, la furie de l'eau n'est pas qu'une vue de l'esprit ; quand le corps social fini par l'oublier, par appât du gain, par facilité, par ignorance, absence de calcul et de prudence, et qu'il construit et s'installe dans le lit majeur des rivières, cela donne des catastrophes à chaque crue de type centennal (qui survient à un rythme de plusieurs dizaines d'années d'écart). Or là, on n'est plus dans le centennal, on est dans une crue encore plus extraordinaire, rapide comme jamais enregistrée, brutale, démentielle, invraisemblable... et l'action de l'homme en contrariant les écoulements naturels de l'eau par des constructions parasites a fait que les flots ont "tapé" dans des portions de rives jusque là à l'abri. D'où les éboulements, les effondrements des maçonneries des ponts et les soutènement des routes non prévus pour résister à ces agressions inédites.

Empathie avec les victimes, et aussi avec les survivants qui vont devoir "faire avec" le souvenir.

Et c'est l'occasion de voir des choses qu'on pense impossible se réaliser, y compris avec des "redécouvertes" comme par exemple la conception du patrimoine ferroviaire avec des principes permettant d'anticiper les évènements exceptionnels, type crues ou autres. Les ingénieurs, avant de définir les tracés, étudiaient sur place la topographie et la géologie locale, les caractéristiques du terrain, des cours d'eau, des régimes hydrauliques, et calculaient chaque section en fonction du concret.

Surtout, ils logeaient chez l'habitant pendant cette phase, et interviewaient les anciens, en général enclins à raconter leur vie et leur expérience, dont celle du paysage et des lieux alentours, couplées avec la mémoire familiale sur ces évènements météorologiques.

Il ne faut donc pas être surpris par le dimensionnement des ponts et des viaducs parfois extraordinaires et sans rapport avec le filet d'eau passant dessous, la position des murs de soutènement, l'insertion de la voie à des endroits précis du site et surtout à des altitudes supérieures et des distances différentes par rapport aux cours d'eau, etc...

Un Savoir Faire en majuscules, qu'on semble avoir un peu perdu parfois, en tout cas plus dans le monde routier que dans le monde ferroviaire.

On a un bel exemple sur la ligne Nice <> Coni, dans la vallée de la Roya, qui a résisté. Et qui permet aujourd'hui de pallier la ruine totale du réseau routier, et la coupure des communications avec une situation à risque maximum sur le plan sanitaire.

Les routes sont dévastées, mais pas la voie ferrée de la vallée de la Roya, ce qui permet de maintenir une liaison vitale au sens premier du terme avec le ravitaillement des habitants en eau en premier lieu, mais aussi des autres nécessités. Des agents et des cadres SNCF réactifs, qui montrent que l'esprit de la base n'est pas totalement baillonné par la règlementation, et qui produit des miracles.

Plusieurs touites la dessus, dont celui ci : https://twitter.com/MichaelFBY/status/1 ... 9189919745
et celui la : https://twitter.com/laulaudenissa/statu ... 17/photo/1

Et pourtant, la ligne est probablement condamnée bien qu'elle ait été réouverte il y a exactement 41 ans au prix de travaux considérables.
https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 32661.html
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 08 Oct 2020, 13:58:58

Et donc, un article dans le Progrès aujourd'hui :pouce:
https://www.leprogres.fr/environnement/ ... -sinistres

Alpes-Maritimes : le train au secours des sinistrés

La voie ferrée est le seul lien pour certains sinistrés après le passage de la tempête Alex.

Une partie de la ligne Nice-Tende-Cunéo a été rouverte et la SNCF a transformé un TER en train cargo pour acheminer des vivres.

Une petite ligne démontre sa grande utilité en période de crise.



ENCORE UN P'TIT EFFORT et on va redécouvrir que finalement, les vieux c...s avaient une autre vision de leur environnement et de leur avenir que celle imposée depuis avec des tableaux à croix et des référentiels carcéraux...

C'est urgent, en tout cas pour les "petites lignes" comme pour les grandes, le patrimoine ferroviaire à du sens.
eric
Passager
Messages : 44
Inscription : 25 Mai 2006, 10:42:54
Localisation : GRIGNY

Re: Revue de presse

Message non lupar eric » 10 Oct 2020, 16:40:21

Bonjour à tous,

Le Monde vient de mettre en ligne cet article :



Mobilité : un premier rapport de la SNCF ouvre la voie aux RER métropolitains
Le gouvernement veut s’appuyer sur ce rapport, remis vendredi au ministre délégué aux transports, pour développer d’ici dix ans des RER dans plusieurs métropoles françaises.

Les grandes villes de province auront-elles un jour des RER comme à Paris ? Un rapport de la SNCF dresse un premier cahier des charges, les collectivités locales étant maintenant priées de définir leurs priorités… avant de trouver les financements.

Dans son « schéma directeur », SNCF Réseau définit ce que devraient être ces « services express métropolitains » (SEM). L’idée n’est pas nouvelle : la ministre des transports d’alors, Elisabeth Borne, avait chargé en mai 2019 le gestionnaire public des voies ferrées françaises de plancher sur la question, et la loi d’orientation des mobilités (LOM) prône « la réalisation de projets de “RER métropolitains” ».

Le document n’a « aucune ambition prescriptive », a assuré Matthieu Chabanel, directeur général délégué de SNCF Réseau, en le remettant vendredi 9 octobre à Strasbourg entre les mains de Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux transports. « Notre ambition est que ce document serve de point de départ et soit une contribution de SNCF Réseau à ce qui se jouera dans les territoires – et certainement d’une manière très différente d’un territoire à l’autre », a-t-il ajouté devant des journalistes.

« L’objectif ambitieux » du gouvernement est « de doubler la part modale du transport ferroviaire autour des grands pôles urbains d’ici dix ans grâce à la création de services ferroviaires plus attrayants », a souligné M. Djebbari.

Pour SNCF Réseau, les futurs SEM « devraient proposer une offre de qualité correspondant à celle d’un transport urbain, pour être attrayante », avec des trains fréquents toute la journée – toutes les demi-heures, voire tous les quarts d’heure aux heures de pointe –, « des gares et des haltes aménagées et au plus près des besoins locaux » et une bonne articulation avec les autres modes de transports, billet commun à la clé. Une idée est de « diamétraliser » certaines liaisons, c’est-à-dire de mettre bout à bout des services qui actuellement ont leur terminus dans la gare centrale : de Libourne à Arcachon sans changement à Bordeaux, par exemple.

Dans d’autres villes, comme Toulouse, Strasbourg, Rennes ou Lyon, des collectifs et des associations plaident depuis plusieurs années pour le développement de trains destinés à desservir à une échelle métropolitaine.
« Certaines métropoles bénéficient déjà de véritables projets »
Quant au matériel roulant, il devrait être assez capacitaire, avec de bonnes performances de freinage et d’accélération pour pouvoir multiplier les arrêts sans trop perdre de temps.

« Les métropoles à fort potentiel sont celles qui connaissent les plus forts enjeux en matière de population et de croissance démographique, de dynamique de création d’emplois et de flux des déplacements pendulaires », écrit la société publique, citant Aix-Marseille, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Nantes, Nice-Côte d’Azur, Rennes, Strasbourg et Toulouse.

Parmi ces dernières, « Bordeaux, Strasbourg, Marseille, Nice et Grenoble bénéficient déjà de véritables projets », pointe SNCF Réseau, citant aussi des frémissements à Lyon, Rennes et Nantes.

Pourraient également être intéressées les métropoles de Dijon, Montpellier, Rouen, Toulon et Tours, de même que d’autres agglomérations telles qu’Angers, Le Mans, Besançon, Chambéry ou Reims, sans oublier les zones transfrontalières que sont Nancy-Metz-Luxembourg, Bâle-Mulhouse et la côte basque.

Ces projets exigeant « un immense effort », notamment financier, il faudra procéder par étapes, selon SNCF Réseau, qui se projette au-delà de 2030. Les « étoiles ferroviaires » (voies ferrées qui irriguent les agglomérations) n’ont actuellement pas la capacité d’accueillir des SEM, et de gros travaux seraient donc à réaliser.

Dans un premier temps, SNCF Réseau incite les régions et les grandes agglomérations françaises à décider rapidement – d’ici 2022 – du niveau de service qu’elles envisagent, de façon à mettre en œuvre « une stratégie d’investissement cohérente, combinant déploiement de solutions technologiques et aménagement d’infrastructures ».

Le schéma publié vendredi ne donne aucun montant pour les investissements nécessaires. Pour donner un ordre d’idée, le projet de RER bordelais présenté fin 2018 était alors estimé à 1,8 milliard d’euros.[/i]

Jean-Baptiste Djebbari a annoncé vendredi une enveloppe de 30 millions d’euros, tirés du plan de relance. « Ce sont des moyens qui permettent d’aller vite sur les études », a-t-il expliqué. « Là, nous voulons vraiment raccourcir le temps et permettre d’engager la phase concrète de travaux après la définition des besoins, a-t-il expliqué. On parle d’un horizon 2023-2024 pour la mise en œuvre des premiers travaux. »
Timeas
Passager
Messages : 252
Inscription : 19 Mars 2007, 16:51:22

Re: Revue de presse

Message non lupar Timeas » 10 Oct 2020, 18:17:34

Avatar de l’utilisateur
mm
Passager
Messages : 1483
Inscription : 23 Déc 2005, 20:57:33
Localisation : St Etienne

Re: Revue de presse

Message non lupar mm » 10 Oct 2020, 20:30:02

Salut,

On est pas près d'avoir du S-BAHN en France, contrairement à nos voisins.....

A +
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 10 Oct 2020, 22:30:23

Si ça va au bout, c'est à dire avec la capacité de financement qui doit aller avec, c'est positif. Mais si cela se limite à la pratique incantatoire en rond autour de la table à apéro... ^-^

Mais je note une possibilité de sortir du tunnel.


Et en tout cas, je note qu'à Lyon, il y a des frémissements... on est donc des "frémissants".



Les Frémissants.



...


Ça sonne bien, je trouve, pour un nom de collectif ou de think tank en faveur des TC... :mdr: :pouce:

NOTA : on en parle sur le sujet REAL : viewtopic.php?f=1&t=12490#p216990
:)
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 615
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Revue de presse

Message non lupar turbotrain » 10 Oct 2020, 22:42:45

Tout ça pour mettre plus de circulations et/ou avec plus d'arrêts avec une billetterie commune... Pour un embryon de réseau, ce n'est peut-être pas la peine de lancer des travaux à x G€ pour construire des kms de tunnel en milieu urbain dense comme à Paris...
Timeas
Passager
Messages : 252
Inscription : 19 Mars 2007, 16:51:22

Re: Revue de presse

Message non lupar Timeas » 11 Oct 2020, 12:27:31

BBArchi a écrit :Et en tout cas, je note qu'à Lyon, il y a des frémissements... on est donc des "frémissants".


Oui, moi aussi ça m'a bien fait marrer ::)
Dans un sens on progresse. On n'a jamais eu une prise de conscience aussi généralisée 'là haut'.
Depuis deux ans on a assisté à l'enterrement de l'A45, du troncon ouest périphérique (et Collomb avec!), et un débat public sur le NFL qui a envoyé un message bien clair aux bureaucrates: les citoyens sont parfaitement conscients que les fonctionnaires et les élus balayaient la poussière sous le tapis depuis des décennies.

Au moins ils ont fini par percuter quelles étaient les priorités. C'est déjà pas mal.
Maintenant ce serait encore mieux qu'ils se remuent un peu les prunes. Presque deux ans de réflexion pour mettre 12 points sur une carte, c'est franchement à la limite du ridicule.

Puisque les 12 points sur la carte sont la principale contribution du rapport, discutons-en.
Etant donnée la frugalité des investissements dans le ferroviaire, ne vaudrait-il pas mieux mettre le champignon sur les six noeuds les plus urgents?
Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Lille, Strasbourg (par exemple - je ne m'y connais pas assez pour dire lesquelles sont prioritaires en dehors de Lyon et Marseille)

Les études des autres apres 2030, si les régions veulent s'en occuper plus vite elles peuvent toujours financer leurs propres études?
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4780
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar amaury » 11 Oct 2020, 22:40:44

Timeas a écrit :[...]envoyé un message bien clair aux bureaucrates: les citoyens sont parfaitement conscients que les fonctionnaires et les élus balayaient la poussière sous le tapis depuis des décennies.[...]

Je pense quo'n peut enlever "bureaucrates" et "fonctionnaires" de cette liste. Jusqu'à preuve du contraire, en France, ce sont les élus qui prennent les décisions (ou ne les prennent pas). ^-^
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 12 Oct 2020, 19:01:21

La généralisation est le piège ; mais malheureusement, il est aussi très difficile au staff de l'usine administrative de s'abstenir de faire ce pourquoi on les paie : de l'administratif, et bien sûr à la demande des personnels politiques...

Mais il serait utile qu'une meilleure visibilité soit donnée à leur travail, histoire de le valoriser : mettre des noms sur des couvertures de dossiers, sur les rapports, tenir une sorte de trombinoscope des personnes qui font effectivement tourner la machine y compris quand le personnel politique change, ce serait plus gratifiant pour eux que de rester dans un anonymat propice au 'fonctionnaire bashing' ...

Une illustration accessoire, sous la forme d'une expérimentation qui a été décidée et menée à son terme, alors qu'à priori, face à l'optimisme technique inébranlable, tous les indices "de bon sens" convergeaient vers un échec potentiel : la route solaire.
Des panneaux solaires collés sur la chaussée, connectés au réseau, puisque la surface horizontale est propice à la production.
Et roule Raoul.

Sauf que ça marche, et même très bien... uniquement s'il n'y a pas de trafic, direz vous ? Oui, d'ailleurs c'est la conclusion à laquelle les autorités viennent d'arriver. :)
https://www.hebdo-ardeche.fr/actualite- ... te-solaire
Il est bien ce journal et son site, à encourager ! Qualité des infos, proximité avec le lectorat, du tout bon ! :pouce:
Image
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4780
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar amaury » 12 Oct 2020, 21:53:31

N'y avait-il pas un fort portage politique ? ??? Le fonctionnaire a certains devoirs : :-X https://www.vie-publique.fr/fiches/2025 ... tionnaires
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Timeas
Passager
Messages : 252
Inscription : 19 Mars 2007, 16:51:22

Re: Revue de presse

Message non lupar Timeas » 12 Oct 2020, 22:37:57

BBArchi a écrit :La généralisation est le piège ; mais malheureusement, il est aussi très difficile au staff de l'usine administrative de s'abstenir de faire ce pourquoi on les paie : de l'administratif, et bien sûr à la demande des personnels politiques...


Ces situations d'enlisement n'ont évidemment rien à voir avec les individus, qu'ils soient fonctionnaires ou élus soit dit en passant.
Les moyens d'action ne sont pas efficacement alignés aux bons échelons de décision.

Prenons l'exemple de l'intégration tarification. Je ne doute pas qu'il existe une volonté d'avancer sur ce sujet depuis des lustres. Mais les budgets sont délibérés sur des aires géographiques qui n'y sont pas forcément propices; des questions de couleur politique ici ou là; trop d'échelons de compétences qui s’enchevêtrent; des conséquences financières difficiles à répartir entre ces multiples AOT; et une réglementation très prescriptive, cela suffit à faire en sorte que les administrations/élus s'épuisent à faire tourner le moulin plutôt que de consacrer les ressources disponibles à améliorer pas le fonctionnement pour l'usager.

Peut-être verra-t-on les fruits du transfert des TC départementaux aux régions lorsqu'elles ont pleinement pris leur compétence. Il est encore un peu tôt mais elles ont vocation à être cheffes de file.
alecjcclyon
Passager
Messages : 1175
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Revue de presse

Message non lupar alecjcclyon » 12 Nov 2020, 12:49:14

https://www.sudouest.fr/2020/11/09/vide ... -10618.php
Un premier test de transport de passagers à bord d’un train futuriste supersonique a eu lieu cette semaine dans le Nevada

La start-up américaine Virgin Hyperloop a annoncé lundi avoir procédé avec succès dans le désert du Nevada au premier test de transport de passagers à bord d’un train futuriste supersonique. Le train a embarqué deux passagers, des salariés de Virgin Hyperloop, qui ont parcouru dimanche, sur une piste d’essai, 500 mètres à 15 secondes, atteignant 172 km/h, selon un communiqué de la société.
"Est-ce que l’hyperloop est sûr ?"
Le système Hyperloop, que Virgin n’est pas le seul à développer, fait léviter des capsules ("pods" en anglais) pouvant aller de 1.000 à 1.200 km/h. Elles se succéderaient à grande cadence dans des tubes à basse pression posés sur des pylônes. "Je ne peux pas vous dire combien de fois j’ai entendu, "est-ce que l’hyperloop est sûr ?" Grâce à ce test avec des passagers, nous avons répondu avec succès à cette question", se félicite Jay Walder, directeur général de Virgin Hyperloop.

L’objectif de l’entreprise est une mise en service de son train "au milieu des années 2020"
Ce concept d’Hyperloop a été lancé en 2013 par le milliardaire Elon Musk, patron du fabricant de voitures électriques Tesla et de l’entreprise d’exploration spatiale SpaceX. Mais d’autres start-up se sont engouffrées dans la brèche avec notamment outre Virgin, l’américaine Hyperloop Transportation Technologies (HyperloopTT ou HTT) et la canadienne TransPod.

Virgin Hyperloop a été fondée en 2014 à Los Angeles sous le nom d’Hyperloop Technologies, avant d’être rebaptisé en 2017 avec l’arrivée au capital du milliardaire britannique Richard Branson. La SNCF et l’opérateur portuaire émirati DP World font également partie des actionnaires. L’objectif de l’entreprise est une mise en service de son train "au milieu des années 2020"
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 1217
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Revue de presse

Message non lupar Airbus » 12 Nov 2020, 16:42:37

Un "train " pour 2 passagers sur 500 mètres et à 172 km/h ...
On est encore très loin des objectifs, semble-t-il !
yanns040586
Passager
Messages : 1489
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar yanns040586 » 12 Nov 2020, 18:08:30

Oui, pour le moment, on est à 1/2 TGV en vitesse maxi. Ne parlons pas de la distance ni de la capacité.

Mais je serais surpris de voir encore jusqu'où ça peut aller, tant qu'il n'y a pas d'argent public (ou pas trop) mis en jeu, et quel sera l'écart entre le rêve et la réalité... Par exemple si un voyage sera autorisé après avoir fait un stage de cosmonaute pour supporter la pression... :angel:
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 12 Nov 2020, 18:33:06

Oui, c'est en gros ce que je me suis dis. 500 mètres. 15 secondes. Vitesse max 172km/h
J'imagine qu'ils ont freiné avant de sortir à l'extrémité du tube ?
Sinon, j'imagine bien le résultat : l'estomac mélangé au cerveau.
Remarques, on est toujours dans le rêve, bien sûr... l'objectif n'étant pas de parvenir à le faire tourner avec les débits et les flux de voyageurs du tgv, mais principalement à installer des tuyauteries et des dérivations sur le réservoir à subventions ; un peu comme dans le transport aérien et ses aéroports subventionnés pour faire poser les avions.

Pour rester plus concrêts, parce que là, le sujet l'est totalement, le confinement a permis à tout le monde de se rendre compte d'un truc ballot, mais redoutable : le bruit.
Jusque là, intégré, furtif, vaguement identifié comme une gêne, mais surtout comme une fatalité.
Et paf, le confinement. Baisse des niveaux de bruit de 70 à 80%, voire 90% en ville, c'est dire si le contraste a été violent, et tout le monde a réalisé l'ampleur du problème.

Mon Ordre professionnel chéri, à qui je donne plein de sous pour me représenter et faire la police professionnelle vis à vis des affreux en tous genres qui voudraient nous faire des embiernes, vient de publier un article passionnant à propos d'une étude dont le rapport vient d'être publié à ce sujet

(le sujet c'est le bruit, hein, pas les embiernes...) >:D

https://www.architectes.org/actualites/ ... t-en-ville

Allez voir, il y a du lourd, du concret, et là aussi, il va falloir abandonner rapidement quelques certitudes.

Pendant la première période de confinement, du 17 mars au 11 mai 2020, l’arrêt des déplacements et activités, a engendré une baisse soudaine et considérable du bruit dans l’environnement. L’énergie sonore a baissé de 50% à 80% le jour et jusqu’à 90% la nuit, selon les relevés sonométriques réalisés par les différents observatoires du bruit en France (Bruitparif, Acoucité).

Le Centre d’information sur le bruit (CidB) a souhaité évaluer l’impact de cette situation inédite en termes de perceptions de l’environnement sonore dans les zones urbanisées, où les sources potentielles de bruit sont multiples.


Le bruit est une réelle préoccupation des citadins

Si toutes les régions françaises sont représentées dans le panel de réponses, l’Ile-de-France représente la moitié de l’échantillon ; viennent ensuite les régions Auvergne-Rhône-Alpes (10,2%) et PACA (8,4%). Les 2000 volontaires qui ont répondu à l’enquête sont majoritairement des citadins, dont 68% habitent en zone urbaine et 15% en zone périurbaine.


Le profil

La répartition par classe d’âge des personnes ayant souhaité répondre à l’enquête montre que le bruit devient une préoccupation réelle à partir de 30 ans : alors que les moins de 29 ans représentent une minorité des répondants (8%), près d’un tiers d’entre eux ont entre 30 et 44 ans (32%) et semblent ainsi autant préoccupés par le bruit que leurs aînés (34% ont entre 45-59 ans).
Ces personnes représentent surtout des familles avec enfants (38%), des couples (35%) ainsi que des personnes seules à domicile (23%).
Ensuite, ce sont en premier les cadres et professions intellectuelles qui ont répondu (54%), pour qui la poursuite des activités professionnelles est généralement possible pendant le confinement. Toutefois, pour la majorité, ils ont testé le télétravail pour la première fois pendant le confinement (43%).


Les caractéristiques du logement

Plus de la moitié des répondants résident dans un appartement (58%), et plus d’un tiers dans une maison contiguë à une autre(38%).
Pour la plupart, le logement a une surface supérieure à 80m² (56%) et bénéficie d’un espace extérieur privatif (77%), le plus souvent d’un jardin (46%).
Enfin, dans l’ensemble ils sont satisfaits de leur logement (87%), mais plus de la moitié estime disposer d’une mauvaise isolation acoustique (56%).

L’enquête affirme que la baisse des expositions sonores, subies ou volontaires, a entraîné non seulement de nombreux effets bénéfiques concernant tous les aspects de la santé et de la qualité de vie des citadins, mais aussi modifié leur rapport à l’environnement en termes de mobilité, d’habitat, de relations sociales, etc.

Les habitants interrogés proposent également des actions à mettre œuvre pour améliorer durablement la qualité de leur environnement sonore.


Quel est l’impact du confinement sur la perception du bruit en ville ?


Des effets positifs sur la santé

La réduction de la pollution sonore a eu des bénéfices en termes de santé, notamment en ce qui concerne la réduction de la gêne (76%). Parmi les bienfaits, certains relèvent la diminution de la fatigue (45%), l’amélioration de la qualité du sommeil et l’augmentation de leur concentration (40% chacun).

Cependant, selon le CidB, la disparition de certaines nuisances sonores s’est accompagnée de l’accentuation de nouvelles sources de bruit, comme le bricolage ou le jardinage, qui ont pu contribuer à nuancer la position de certains répondants.


Une sensibilité au bruit renforcée

La période du confinement a néanmoins révélé une sensibilité au bruit accrue : 57% des habitants interrogés s’estiment plus sensibles aux bruits qu’auparavant, et même 60% des personnes qui se disaient peu ou pas sensibles au bruit avant le confinement le sont devenues.
Les bruits urbains perçus comme les plus gênants sont générés par le trafic routier (49%) et plus fortement par les 2 roues motorisés (57%) et les voitures (25%) ; viennent ensuite les bruits de voisinage (36%), et les chantiers (8%).
Pour les bruits de voisinage, plus d’un tiers des nuisances subies résulte des « comportements de voisinage » (36%), et moins des activités exercées à proximité, qu’il s’agisse des bars et restaurants (14%) ou des commerces (5%).
Pour certains, la recrudescence des bruits de voisinage a eu des effets négatifs sur la qualité de vie, en raison notamment d’un défaut d’isolation de leur logement. Parmi les principales nuisances ressenties, ils sont 19% à avoir été gênés par les bruits internes à l’habitat (comportements bruyants, bricolage, etc.) et 14% ont subi des tensions dus aux bruits extérieurs (jardinage, travaux, etc.).


Comment améliorer la qualité de leur environnement sonore ?

Une aspiration au changement de comportement

Après la période de quasi-silence vécue pendant le confinement, 41% des habitants interrogés souhaitent dans leur quotidien continuer à profiter de calme et de sons liés à la nature, masqués par les bruits des transports ou d’activités. En effet, la réduction des bruits leur a permis d’apprécier davantage l’environnement extérieur, en ouvrant plus souvent leurs fenêtres (72%) ou en profitant plus de leur jardin (51%).
Plus d’un tiers des habitants (38%) souhaitent opter pour un mode de déplacement doux (vélos, marche, etc.) pour leurs déplacements quotidiens.
Par ailleurs, les nuisances sonores dans l’habitat semblent rédhibitoires dans la mesure où près d’un tiers des répondants souhaiterait déménager (32%).
Une minorité d’habitants envisage des travaux pour isoler acoustiquement leur logement (7%). Toutefois, pour certains, il est indispensable d’aider financièrement à la réalisation de ces travaux, surtout pour les logements anciens.
Enfin, certains comptent faire davantage de télétravail pour réduire leur impact sur les niveaux de bruits urbains (13%).


Des moyens d’actions à mettre en place

Plusieurs modalités d’actions sont proposées par les citadins pour réduire le bruit à la source, dans sa propagation et à sa réception.

Pour améliorer la qualité de leur environnement sonore, ils demandent en priorité une réglementation plus efficace, à la fois avec une meilleure application des lois existantes mais aussi « une réglementation plus sévère, au même titre que les autres pollutions pour protéger la santé des habitants ». Concrètement, parmi les moyens d’actions réglementaires plébiscités, certains concernent l’interdiction des modes de transports les plus bruyants ainsi que l’interdiction de leur accès en ville et dans les zones résidentielles.
Ensuite, pour créer un urbanisme favorable à la qualité de l’environnement sonore, il est nécessaire pour les citadins de développer les mobilités « douces » moins bruyantes pour les déplacements quotidiens (38%) et de limiter les déplacements (13%). Cela se traduirait notamment par l’utilisation de véhicules silencieux et l’amélioration du revêtement routier, mais aussi par les changements d’habitudes de déplacements, en privilégiant les modes de transports doux (marche, vélo, covoiturage, transports en commun).
Les habitants interrogés demandent également la mise en place d’actions visant à limiter la place de la voiture en ville, parmi lesquelles certaines consisteraient notamment à réduire la circulation et la vitesse en centre-ville, mais aussi à augmenter les espaces piétonniers, les pistes cyclables, ainsi que les espaces verts. Ensuite, il pourrait s’agir également de « repenser les zones d’habitats en fonction des sources de bruit », ou « d’éviter des densités de populations trop importantes » en ville. Pour cela, certains réclament une « réelle stratégie d’urbanisme » intégrant « la construction des logements en fonction de sources sonores ». D’autres rappellent aussi l’importance de prendre en compte « l’expérience d’usage avant l’élaboration de l’habitat ».
Par ailleurs, les habitants proposent plusieurs moyens d’actions relatifs à la meilleure isolation acoustique des logements, comme l’interdiction des climatiseurs et chauffage réversibles sauf dans certains établissements (hôpitaux, maisons de retraite). Certains réclament « une meilleure isolation tant vis-à-vis de l’intérieur que de l’extérieur », « avec des exigences minimales […] mais surtout des exigences supplémentaires en fonction du contexte, notamment en vue d'une mixité des quartiers (repos/travail/loisirs). ». Pour d’autres, imposer une isolation acoustique de qualité des logements devrait « passer par l'obligation des propriétaires de rénover les logements qu'ils proposent à la location », sinon par une diminution du loyer. Enfin, certains suggèrent la fourniture a minima d'un diagnostic acoustique aux futurs locataires avant signature du bail.


Les architectes considérés comme des acteurs clés du changement

Pour la majorité des habitants interrogés les pouvoirs publics sont les mieux placés pour engager des actions de prévention, de médiation et de sanction pour lutter contre le bruit (87%), suivis par les citoyens (72%). Mais les professionnels du bâtiment, les architectes et urbanistes sont considérés comme les acteurs clés du changement (pour 40% des répondants), suivis par les acousticiens (32%) et les professionnels de santé (22%). En effet, selon les nuisances sonores auxquelles ils sont confrontés, les habitants devraient s’orienter en priorité vers les acteurs qui pourraient contribuer à améliorer leur confort sonore.

A la lumière de ces résultats, le CidB montre que l’expérience du confinement fait de la lutte contre le bruit un enjeu majeur de l’aménagement urbain. Afin que la problématique du bruit soit traitée dans une réflexion globale conduisant à un projet d’aménagement et de développement durables, l’objectif doit être de prendre davantage en compte la gêne sonore dans les documents de planification (aménagement, déplacements, etc.) A ce titre, les solutions destinées à limiter l’exposition des populations aux nuisances sonores devraient être intégrées dès la conception des projets d’urbanisme.


Télécharger le communiqué de presse du CidB : https://www.bruit.fr/images/pdf/20_07_2 ... tion-2.pdf
Télécharger la synthèse de l'enquête https://www.bruit.fr/images/pdf/Synthes ... LL2020.pdf
Télécharger le rapport complet https://www.bruit.fr/images/pdf/Enqute_ ... itaire.pdf
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 1217
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Revue de presse

Message non lupar Airbus » 13 Nov 2020, 11:57:54

Revenons à l'hyperloop, en espérant (pour moi) qu'il soit hyper loupé !
J'ai du mal à imaginer que l'on puisse envisager de poser ces gros pipe line à viande humaine dans nos campagnes, ou bien qu'on ait l'idée de les poser dans les océans pour les traverser ! Ca ne fait d'emblée ni très glamour, ni très envie, et je ne parle pas de la problématique du bruit avec une circulation supersonique dans ces tuyaux au ras du sol !
Certes, il faut prospecter en direction des technologies nouvelles, mais, la SNCF qui est semble-t-il partenaire de ce projet, ferait mieux de se consacrer au développement de son réseau national qui aurait bien besoin de quelques euros pour renouveler les voies, rectifier certains tracés, ou installer l'ERTMS, etc, etc... !
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 598
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Revue de presse

Message non lupar xouxo » 16 Nov 2020, 22:12:17

Oui je n'y crois pas trop non plus, surtout notamment l'aspect sécurité d'un telle infrastructure et sa vulnérabilité au vandalisme, au terrorisme notamment. On est sur une infrastructure (pas juste les véhicule) beaucoup plus high-tech que 2 rails et une caténaire, et donc probablement aussi beaucoup plus fragile.
Rémi
Passager
Messages : 5721
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Revue de presse

Message non lupar Rémi » 17 Nov 2020, 11:42:12

Salut

Hyperloop = entourloupe...

Rémi
NP73
Passager
Messages : 457
Inscription : 24 Juin 2008, 14:28:27

Re: Revue de presse

Message non lupar NP73 » 17 Nov 2020, 18:23:28

:mdr: :mdr: :mdr:
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 17 Nov 2020, 19:22:39

;D +1

Mais attention ! Le concept n'est pas complètement idiot... si on considère les flux actuels de déplacements avec -90% du trafic TGV, on réalise que l'aérotrain de Jean Bertin et ses 100 passagers pouvait répondre capacitairement à la question.

Or Hyperloop vise exactement ces niveaux de flux, et le même niveau de sardines (ou maquereaux) dans la boîboîte ; ce n'est pas un transport de masse qui est développé ...

Alors aspirateur à flux, certes, on est bien en présence d'une tuyauterie élaborée façon aspiration centralisée, mais... ::)

(Une aspiration centralisée, dans le bâtiment, c'est ce truc parmi d'autres solutions : https://www.aldes.fr/categories/aspiration-centralisee)
y'a aussi les transports par tubes pneumatiques : https://www.aerocom-france.com/le-pneum ... istorique/
:angel:
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 17 Nov 2020, 20:19:00

BBArchi a écrit :Oui, c'est en gros ce que je me suis dis. 500 mètres. 15 secondes. Vitesse max 172km/h
J'imagine qu'ils ont freiné avant de sortir à l'extrémité du tube ?
Sinon, j'imagine bien le résultat : l'estomac mélangé au cerveau.

Je ne suis pas calé, mais j'ai trouvé un petit logiciel de calcul d’accélération (et freinage) : https://www.toutcalculer.com/sciences/l ... ration.php
Vous entrez 2 valeurs

par exemple s'il a accéléré et freiné à 10,55 m/s/s (ou 1,08 G) - (un Astronaute encaisse 4 à 5 G quant tout se passe bien)
il faut 4,53 secondes et 108 mètres pour passer de 0 à 172 km/h (ou de 172 à 0)
et il parcourt les 284 mètres centraux plein pot.
Le trajet de 500 mètres prend en tout ... 15 secondes
Mais je ne sais pas comment calculer pour intégrer un "jerk" (m/s/s/s ou variation de l'accélération) supportable. :idiot2:

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
to8d
Passager
Messages : 782
Inscription : 16 Fév 2009, 20:33:37
Localisation : Chaponost

Re: Revue de presse

Message non lupar to8d » 18 Nov 2020, 13:21:27

Airbus a écrit : je ne parle pas de la problématique du bruit avec une circulation supersonique dans ces tuyaux au ras du sol !

C'est tout l'intérêt du vide dans le tube : pas de bang supersonique.
Greg de l'ouest de Lyon
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 18 Nov 2020, 17:13:03

https://www.leprogres.fr/faits-divers-j ... ses-legers

Un véhicule de la STAR. ^-^

Et hop. Piste aux Etoiles... en direct, avec un numéro de haute voltige involontaire... :buck2:
Comment tu dois te sentir mal en voyant que ça part !

Image

Bon, cela semble bien se terminer, mais quand même. Encore un zonzon pressé ?
Auron, Patafix... ça ne vous rappelle rien ? :laugh:
Avatar de l’utilisateur
Patafix
Passager
Messages : 3949
Inscription : 08 Oct 2006, 19:34:33
Localisation : Europe

Re: Revue de presse

Message non lupar Patafix » 19 Nov 2020, 20:12:16

BBArchi a écrit :Auron, Patafix... ça ne vous rappelle rien ? :laugh:


Au hasard, tu penses à un certain simulateur, à Eurexpo ::)

C'était plutôt bien fichu, ça aurait été bien de pouvoir poster ici les infos/docs de ce fameux simulateur.
Je ne suis pas sur d'avoir gardé ça ... et si c'est le cas, ce n'est pas à portée de main.

Pour ceux qui ne voient pas de quoi on parle, on s'installe à bord d'un vrai autocar qui "se couche" sur le flanc. On se rend alors parfaitement compte de l'intérêt, même en autocar, de porter la ceinture de sécurité (on se rend aussi compte que la ceinture ventrale par rapport à la 3 points ... :-X ). Et on se rend surtout compte que pour des "habitués" comme nous à évoluer dans ce type d'espace, les repères sont complètement bouleversés (un flanc vitré devient le sol, le plafond devient un flanc ...).

A faire, vraiment :pouce:
Ma Toyota mon Karosa est fantastique !
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 19 Nov 2020, 23:13:27

Oui. D'autant plus que tu oublies de rajouter que c'était en toute fin de journée, qu'il faisait déjà nuit, et que l'autocar se couche assez vite...

Si tu rajoutes la rampe de bruleurs à gaz façon cuisinière à saucisses des soirs de matches, planquée jusque là au fond du car, dont on découvre l'allumage en même temps que le car se couche... et qui rempli l'habitacle d'une odeur coriace, plus l'option (qu'ils nous avaient pas activé...) de diffusion de sons dans les hauts parleurs (façon hystériepaniqueAAAAAargh-et tout), l'expérience dans le noir relatif (lampadaires du parking, quand même) vaut effectivement le détour, et laisse quelques séquelles. :buck2:

Depuis, je ne monte plus dans un car sans m'assoir coté couloir, sous le lanterneau, et attaché. :crazy2:
Peur en autocar, moi ? 8)
Avatar de l’utilisateur
TubeSurf
Passager
Messages : 1278
Inscription : 28 Sep 2005, 16:07:38
Localisation : TAS

Re: Revue de presse

Message non lupar TubeSurf » 21 Nov 2020, 12:09:38

Hello,

Ca alors, les bus à batterie ne seraient pas l'idéal surtout par grand froid... Qui l'aurait deviné :-)
https://en.newizv.ru/news/city/20-11-2020/don-t-go-electric-buses-in-moscow-massively-stopped-due-to-the-onset-of-cold-weather
Avec un brin de jugeotte, ils pourraient remettre les trolleys en service, je doute qu'ils aient déposé toutes les installations...

X.
Avoue travailler pour le réseau TCL.
yanns040586
Passager
Messages : 1489
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar yanns040586 » 22 Nov 2020, 08:59:14

Ah oui, ça marche beaucoup moins bien !

Les mauvaises langues diront que "ça c'est en Russie", et que "ici il fait moins froid", etc...
Mais bon... n'ont ils pas déjà vendu ou détruit une grosse partie de leur flotte ?
Avatar de l’utilisateur
albert liet
Passager
Messages : 201
Inscription : 17 Oct 2013, 17:28:15
Localisation : lyon

Re: Revue de presse

Message non lupar albert liet » 22 Nov 2020, 10:35:02

J ai effectué la traduction de l article par le biais d'un traducteur automatique et j ai bien aimé lire que le journaliste appelait les trolleybus des "cornus"

Humour du journaliste ou interprétation du traducteur ?
eric
Passager
Messages : 44
Inscription : 25 Mai 2006, 10:42:54
Localisation : GRIGNY

Re: Revue de presse

Message non lupar eric » 28 Nov 2020, 23:29:00

Bonjour à tous,

Source : Tribune de Lyon, David Gossart, 28 novembre 2020.

Les élus de Tassin soutiennent le projet d’un métro E

Face à la concertation qui a fait remonter un besoin de prolonger les deux bouts de cette ligne et devant la tiédeur de Bruno Bernard sur son tracé, le dernier conseil municipal de Tassin a adopté à l’unanimité un vœu demandant à la Métropole de ne pas abandonner le projet. En effet, la commune est victime de bouchons, de nuisances sonores, de pollution, et « subit une pression foncière importante et constante, avec une population en hausse de 21 % de 2006 à 2016 ».



Métro B. Une pétition des maires

Le maire de Caluire-et-Cuire Philippe Cochet a mis en ligne une pétition « pour le prolongement de la ligne de métro B jusqu’à Caluire-et-Cuire, Sathonay-Camp et Rillieux-la-Pape. Avec un potentiel de 80 000 voyageurs par jour (chiffres Sytral), c’est autant de voitures en moins dans nos rues ! » Le prolongement d’un point presse préélectoral donné par les trois communes. Ça se confirme : tout le monde veut son métro.



Ça « matche » entre les maires de Givors et de Chasse-sur-Rhône

Alors que l’État a abandonné l’A45 et travaille au nœud routier Givors-Ternay avec l’idée d’un pont autoroutier, Mohamed Boudjellaba et Christophe Bouvier s’opposent à ce projet « qui augmenterait le trafic ». Ils préfèrent un rétablissement de la liaison ferroviaire voyageurs entre les deux rives du Rhône, et une télécabine prolongée vers les centres commerciaux Givors 2 Vallées et de Chasse Sud.



Lyon 9e. Une cagnotte pour les navettes

Le conseil municipal du 9e arrondissement a voté début novembre en faveur du versement par la Ville de Lyon de 65 443 euros au Sytral, soit une subvention de fonctionnement pour 50 % du déficit d’exploitation des deux navettes qui desservent des secteurs reculés de l’arrondissement, comme le S10 qui permet une desserte fine de Saint-Rambert, et que le réseau Sytral classique ne pourrait irriguer.
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 29 Nov 2020, 15:42:46

Salut

Sans compter que la Maire de Décines réclame depuis un gros bout de temps le métro A prolongé jusqu'à sa commune
et qu'on pourrait bien voir ceux de Dardilly et Limonest demander le plus vite possible le MD à leur porte. ::)

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 598
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Revue de presse

Message non lupar xouxo » 30 Nov 2020, 16:21:58

Avec un potentiel de 80 000 voyageurs par jour (chiffres Sytral), c’est autant de voitures en moins dans nos rues ! »


On dirait qu'ils n'ont toujours pas compris (ou feignent de ne pas comprendre?) que ce n'est pas du tout aussi simple.
Les clients du métro n'était jamais issus à 100% d'automobilistes, et sans réduction concomitante de la voirie, la poursuite de l'urbanisation et l'allongement des distances parcourues ramène rapidement le trafic au niveau antérieur.

Mais tout ça, ici, nous le savons déjà, bien sûr!
fraberth
Passager
Messages : 373
Inscription : 07 Déc 2017, 08:04:06

Re: Revue de presse

Message non lupar fraberth » 30 Nov 2020, 16:59:31

En même temps c’est le genre d’élus qui en temps normal vont te dire que c’est un tram ou un bus qui provoque les bouchons ;D
Ça réfléchit pas trop et ça pense surtout à sa campagne électorale

Cependant je vais parfois faire des courses à l’auchan de caluire et dans d’autres magasins autour, je suis toujours choqué par la quantité de voitures dans cette partie de la ville

Donc oui un éventuel prolongement aura certainement un fort effet vu la faiblesse des transports en commun dans la zone, mais il ne faudrait pas oublier de s’attaquer à l’infrastructure et à réduire la place de la voiture si jamais il y a ce prolongement
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 30 Nov 2020, 23:10:14

Salut

On sort un peu des problématiques de transport, mais je poste quand même.
https://www.leprogres.fr/politique/2020 ... t2-en-mars

Trois mois de piétonnisation testé cours Charlemagne à la livraison du T2 en mars


La Ville et la Métropole lancent une expérimentation entre la rue Montrochet et le quai Antoine-Riboud, à compter de la mise en service du T2. L’objectif est de réaliser un premier test de piétonnisation et de mener en parallèle une consultation citoyenne pour recueillir des propositions d’aménagement.

Jusqu’à février 2021, les équipes du SYTRAL et de la Métropole de Lyon, mènent des travaux de prolongement du tramway T2 entre Perrache et l’Hôtel de Région au carrefour Montrochet-Charlemagne. Ce prolongement facilitera l’accès des 12 000 habitantes et habitants, des salariés et visiteurs au sud de la Confluence par les transports en commun.

La Ville de Lyon, la Métropole et la SPL Lyon Confluence lancent dès aujourd’hui un appel à idées, afin que chacun puisse s’exprimer sur la future esplanade Montrochet. Et ce en attendant la fin des travaux de contournement de la ligne T2 qui ne sera mis en service qu’au printemps 2 021 (mars-avril), comme nous l’avions annoncé le 26 novembre.

Des travaux qui occasionnent depuis mai dernier, la fermeture d’une partie du cours Charlemagne entre la rue Montrochet et le quai Antoine-Riboud dans le sens Sud-Nord. Les collectivités ont saisi l’opportunité de l’arrivée du T2 au sud de Confluence pour repenser et apaiser l’espace. « Le choix de l’expérimentation permettra de tester en situation réelle la piétonnisation de cette zone fréquentée par de nombreux piétons. Nous devons co-construire ces aménagements afin qu’ils correspondent aux besoins de ceux qui l’utilisent tous les jours », indique Fabien Bagnon, vice-président délégué à la voirie et aux mobilités douces. Pour Grégory Doucet « Une piétonnisation réussie c’est une piétonnisation portée par les Lyonnaises et les Lyonnais. Elle doit susciter l’adhésion et doit répondre à des usages concrets du quotidien ».

Le maire de Lyon invite les habitants à s’emparer de leurs rues en proposant des idées sur le site :
https://bit.ly/ContributionExperimentationCharlemagne.
Un bureau d’études mandaté par la Métropole de Lyon a examiné le futur fonctionnement du carrefour Charlemagne/Montrochet. Les études indiquent que, pour permettre un bon fonctionnement du carrefour et améliorer les cheminements piétons au niveau du centre commercial et de la darse, une piétonnisation du cours Charlemagne entre le carrefour Montrochet et le Quai Antoine-Riboud est à privilégier. L’expérimentation de trois mois permettra de vérifier la pertinence du dispositif et de le faire évoluer si nécessaire.

En parallèle, la Métropole étudiera finement l’impact du report des trafics sur les axes environnants. Avec les travaux actuels, les automobilistes qui viennent du sud de Confluence ou de la rue Montrochet sont obligés d’emprunter le quai Perrache. La consultation confiée à la SPL Lyon Confluence (société publique locale), permettra de faire émerger dans le cadre d’enquêtes et d’ateliers participatifs, des aménagements adaptés à leurs besoins. Enfin, une réunion publique sera programmée pour restituer les propositions et définir les choix d’aménagement. Elle était réclamée depuis août par le maire d’opposition du 2e , Pierre Oliver.



Voici l'accès : https://www.sphinxonline.com/surveyserv ... nnaire.htm


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 229 invités