Etude de désaturation Part Dieu

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
625
Passager
Messages : 33
Inscription : 27 Sep 2011, 08:30:09
Localisation : Lyon

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar 625 » 09 Juin 2013, 21:12:53

Est-ce c'est ce qui est prévu, ou bien juste une hypothèse de votre part ? Parce que sur les plans (par exemple : http://www.grandlyon.com/fileadmin/user ... s_pres.pdf , page 28) on dirait qu'il y a des portes qui donnent directement sur la rue Pompidou.
Pour ce qui est de la galerie commerciale côté Vivier Merle, j'avais entendu dire qu'elle serait en fait intégrée au futur cluster d'hôtels (projet TwoLyon), qui est pour le moment dans les choux. Est-ce le cas ?
Rémi
Passager
Messages : 5721
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Rémi » 09 Juin 2013, 22:09:11

Salut

Utiliser l'avenue Pompidou pour édifier un accès supplémentaire pose bien des questions. Réduire l'une des rares voiries traversant le faisceau ferroviaire avec une capacité équilibrée dans les deux sens va exporter un problème d'aménagement de bâti en difficulté de circulation pour tous les modes routiers.
- Lafayette : flux VP uniquement ouest - est + tramway
- Bonnel : flux VP uniquement ouest - est
- Pompidou : flux VP à double sens incluant C9
- Paul Bert : flux VP essentiellement ouest - est (proportion 2/3 - 1/3) incluant C13 et 25.
- Félix Faure : flux VP essentiellement est - ouest (proportion 2/3 - 1/3) incluant C11

Si la capacité de Pompidou est diminuée de 50%, ça va être compliqué !

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
dedale
Passager
Messages : 332
Inscription : 02 Mai 2013, 09:24:38
Localisation : lyon, garibaldi

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar dedale » 09 Juin 2013, 22:15:12

Quand on lit les présentations (pub) pour la part-dieu que l'on peut trouver sur le site de grand lyon, un des objectifs parait assez clair : virer la voiture de la part-dieu. Tout les aménagements sont réfléchis pour le piéton, voir pour le cycliste. Il me semblent même (là j'extrapole peut-être), qu'ils veulent passer servient en tout piéton. Donc je suis d'accord que cela va poser problème mais ce n'est pas AUP qui va s'en soucier, en tout cas il me semble.
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar nanar » 09 Juin 2013, 22:31:09

Salut

625 a écrit :Est-ce c'est ce qui est prévu, ou bien juste une hypothèse de votre part ? Parce que sur les plans (par exemple : http://www.grandlyon.com/fileadmin/user ... s_pres.pdf , page 28) on dirait qu'il y a des portes qui donnent directement sur la rue Pompidou.

C'est personnel. Je cogite sur la Part Dieu depuis bien plus longtemps que AUC ;)
Mais sur les plans d'AUC, par exemple la page 28, on constate que la voie L n'est même pas représentée ::)
[bien que ce soit marqué L, M, N, il n'y a que onze voies (donc K), pas 12 et à fortiori pas 14]
Inquiétant aussi sur ce plan AUC : l'emprise de 16ème voie est mangée par deux bâtiments (rectangles bleus)


Pour ce qui est de la galerie commerciale côté Vivier Merle, j'avais entendu dire qu'elle serait en fait intégrée au futur cluster d'hôtels (projet TwoLyon), qui est pour le moment dans les choux. Est-ce le cas ?

Ah bon, Two Lyon est dans les choux ? Mais la galerie côté Vivier Merle peut très bien être réalisée sans Two Lyon, en modifiant marginalement les R-de-C des bâtiments existants (ce que j'ai appelé "hall des hôtels" dans ma google maps)

dedale a écrit :.... Tout les aménagements sont réfléchis pour le piéton, voir pour le cycliste. Il me semblent même (là j'extrapole peut-être), qu'ils veulent passer servient en tout piéton.

Tiens, encore une idée qu'on me pique !! ::)
Mon Post 507 du 9 juin 2012 (UN an) ici, sur SSC : http://www.skyscrapercity.com/showthrea ... 62&page=26
https://maps.google.fr/maps/ms?msid=205 ... 74e4&msa=0


Rémi a écrit :Utiliser l'avenue Pompidou pour édifier un accès supplémentaire pose bien des questions. Réduire l'une des rares voiries traversant le faisceau ferroviaire avec une capacité équilibrée dans les deux sens va exporter un problème d'aménagement de bâti en difficulté de circulation pour tous les modes routiers.
- Lafayette : flux VP uniquement ouest - est + tramway
- Bonnel : flux VP uniquement ouest - est
- Pompidou : flux VP à double sens incluant C9
- Paul Bert : flux VP essentiellement ouest - est (proportion 2/3 - 1/3) incluant C13 et 25.
- Félix Faure : flux VP essentiellement est - ouest (proportion 2/3 - 1/3) incluant C11

Si la capacité de Pompidou est diminuée de 50%, ça va être compliqué !

L'intention officielle est de baisser encore la circulation automobile intra Lyon et Villeurbanne de 20 % d'ici 2030, après avoir diminué de 10 à 15 % entre 2001 et maintenant.

Donc des TC, (des vélos, énormément de vélos en plus, il te faut bien entériner ça, @Rémi : sa part modale est susceptible d'être encore multipliée par 5), et dégoûter les automobilistes de venir. D'ailleurs les parkings en étage du CC Part Dieu vont être diminués en nombre, avec deux hélices d'accès au lieu de quatre.

.
Rémi
Passager
Messages : 5721
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Rémi » 09 Juin 2013, 23:35:46

Salut

Justement, je pense qu'on se met le doigt dans l'oeil en faisant une confusion dans les objectifs. En diminuant la capacité routière d'accès à la Part Dieu, la seule chose qu'on arrivera à faire, c'est augmenter la congestion. Soit c'est un objectif voulu, soit c'est une erreur de moyen pour arriver à un objectif mal cerné. On veut rendre la circulation difficile ou diminuer la pollution ? C'est quand même curieux que dans une ville où la part de marché des TC est très forte et le réseau d'une qualité indiscutable - au hasard Zurich - on y circule plutôt bien et surtout mieux qu'à Lyon... car on n'a pas oublié que le réseau complémentaire (bus et trolley) ne fonctionne pas si on contraint la gestion de la voirie... pas plus qu'on a compris que ce n'est pas en hachant artificiellement le trafic routier qu'on diminue la pollution et les nuisances sonores, au contraire.

On a déjà une vision déformée de la gestion de la voirie en plaçant certains usages minoritaires au rang de priorité - au hasard le vélo - quitte à pénaliser les transports en commun (je peux vous parler des pistes cyclables qui remplacent des couloirs de bus ou empêchent d'en créer, c'est la dernière mode parisienne), il ne faudrait pas en plus mener des politiques un brin sectaires qui aboutissent à un blocage, y compris pour ceux qu'on est censé favoriser, c'est à dire les transports en commun.

Si on veut que le quartier de la Part Dieu fonctionne, tout en faisant un lieu au cadre de vie agréable, il faut que les accès soient fluides et équilibrés pour l'ensemble des modes de transport, voitures incluses.

Je reste convaincu que le seul moyen de réguler le trafic routier, ce n'est pas de le pénaliser de façon passive par la réduction arbitraire de la voirie et une gestion idiote des carrefours, mais en pénalisant activement l'offre de stationnement car c'est la facilité de stationner qui détermine en partie le choix du mode de déplacement. En mesure d'équilibre, il faut des transports en commun qui fonctionne.

Si on répond à la baisse de capacité du mode "VP" par des pistes cyclables et sans améliorer les TC (comme c'est la mode depuis quelques années où on ne parle plus que de "modes doux" et de PMR, en oubliant la "meute dominante"), on fait un grand hors sujet et on concourt à la pollution.

Le sujet, c'est la gestion de toutes les circulations dans le secteur Part Dieu : si on réduit de 50% la voirie de Pompidou, nul doute qu'on va planter le carrefour Villette / Pompidou et provoquer un bouchon sur Pompidou qui aura pour conséquence de fusiller un peu plus l'exploitation du 99. Comme les autres itinéraires est-ouest sont soit trop éloignés du fuseau de desserte (Félix Faure), non praticables (Lafayette déjà bien chargé avec T1 et C3), ou saturés (Paul Bert), la pauvre ligne n'aura pas le choix que de subir.

On risque de faire de l'urbanisme à la Raymond Devos : j'arrive sur une place, je prends la première à droite... sens interdit. Je vais pour prendre la deuxième, sens interdit. La troisième aussi, la quatrième aussi : 4 rues, 4 sens interdits.

A+
Rémi
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar nanar » 10 Juin 2013, 00:28:15

Salut

Zurich a l'avantage d'être une ville riche qui, n'ayant pas démoli son réseau TC dans les années 50, part de moins loin que Lyon pour en avoir un très performant.
Lyon manque comparativement de moyens pour reconstruire, et pour couvrir les déficits d'exploitation des TC
(Malgré cela, en parallèle Lyon rêve de travaux autoroutiers lourds, on n'est pas à une incohérence près, ce que je combat des 4 fers !)
Augmenter la part modale du vélo est moins coûteux, et plus accessible.
Quand les bobos se mettent au vélo - et c'est justement ce qui se passe à Lyon - c'est en bonne voie.
Lyon (quartiers Est) et Villeurbanne ont du potentiel pour jouer dans la même cour que Copenhague ou Amsterdam.
https://maps.google.fr/maps?q=copenhagu ... 84,,0,7.97 (juste pour voir le nombre de vélos garés, probablement au pied de l'immeuble où sont leurs propriétaires)
Paris est un autre problème, moins soluble, comme d'habitude. 8) Mais je m'en fous, je n'y suis pas. ::)

.
Avatar de l’utilisateur
625
Passager
Messages : 33
Inscription : 27 Sep 2011, 08:30:09
Localisation : Lyon

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar 625 » 10 Juin 2013, 08:32:24

nanar a écrit :C'est personnel. Je cogite sur la Part Dieu depuis bien plus longtemps que AUC ;)
Mais sur les plans d'AUC, par exemple la page 28, on constate que la voie L n'est même pas représentée ::)
[bien que ce soit marqué L, M, N, il n'y a que onze voies (donc K), pas 12 et à fortiori pas 14]
Inquiétant aussi sur ce plan AUC : l'emprise de 16ème voie est mangée par deux bâtiments (rectangles bleus)

Oups j'avais pas fait attention.
Pour Two Lyon, c'est surtout la tour de bureaux où les clients ne se bousculent pas. Ca pourrait bien retarder le projet, voire le faire capoter. (http://www.lyonpoleimmo.com/2013/05/21/ ... en-decide/ )
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar phili_b » 10 Juin 2013, 11:23:05

"Dégouter les automobilistes de venir". ça n'a pas de sens cette phrase et elle est dogmatique. Car avec les appeaux à voitures qu'il y a entre le centre commercial et les bureaux il ne faut pas s'étonner que les voitures viennent. Il faut simplement faciliter leur non utilisation, ou leurs alternatives. Sachant que le vélo est sans doute une alternative pour aller travailler mais pas pour prendre un train ni aller au centre commercial.

Il y a un truc que je n'ai pas compris: ils veulent virer le petit bâtiment de la place Béraudier, pourquoi pas, mais ils veulent mettre des tours le long de cette place ?!!! ça va encore engorger encore plus les rues, les TCs, la gare.
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar nanar » 10 Juin 2013, 14:09:19

Salut

Ah bon, "le vélo n'est pas une alternative pour prendre un train ni aller au centre commercial", et c'est moi qui dirais des phrases dogmatiques ? Mais grands dieux, comment ils y arrivent, ailleurs (et même ceux qui le font, ici à Lyon ...) ?

Quand la voirie est limitée (cas typique en ville dense) la bagnole est la plus irrationnelle façon de l'utiliser, c'est pas du dogme, c'est de l'évidence.

Sinon, bien sûr qu'il faut diminuer les possibilités de stationner sur les polarités les plus denses.
Quand on ne peut pas se garer, on prend moins la voiture, et plus les modes alternatifs : les TC, la marche, les vélos, et les taxis.
Pour mettre de meilleurs TC, plus de piétons, plus de vélos, il faut leur donner davantage de place, et cette place il faut bien la prendre quelque part : Sur les voitures. Là, je veux bien me faire traiter de dogmatique.

mais ils veulent mettre des tours le long de cette place (Béraudier) ?!!!

Des annonces régulières sont faites la dessus, c'est une des marottes de Gérard Collomb, mais pour ensuite les remplir on doit demander à des sociétés gérées ou soutenues par la puissance publique (l'argent des impôts, quoi)

A+
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar phili_b » 10 Juin 2013, 14:25:25

A moins de t'acheter 10 articles, une machine à laver ou des courses pour une semaine ou une imprimante ne tiennent pas sur un vélo.
Quand je parle du train tu as raison en journée quand on a le temps, ou pour les TERs locaux, mais pour des trajets de plus de 2h comme prendre un TGV pour Paris à 6h30 du matin pour arriver à 8h30 à Paris, 9h chez un client, c'est beaucoup moins évident avec les TC à l'aube.

Sinon je préfère le point de vue de Rémi qui n'est pas de se contenter de rendre impossible la vie en voiture, en faisant des kms de piste pour le vélo d'une utilisation minoritaire, en croisant les doigts pour que le reste s'améliore tout seul :) De toute façon se rendre en voiture dans le coin est déjà impossible, ça fait des années que je n'y suis pas allé en voiture, mais ce n'est pas en la restreignant encore plus que ça va s'améliorer. L'exemple de Devos est bien trouvé.

En tout cas je ne comprends pas qu'on cherche à densifier encore ce quartier alors qu'il est déjà à saturation, et après on se plaint que la Part-Dieu est surchargée.
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar nanar » 10 Juin 2013, 14:41:11

http://www.greenweez.com/de-scheemaeker ... tAodjXUA7g

Ben justement, il ne s'agit pas de croiser les doigts pour que le reste s'améliore tout seul, mais de faire qu'un mode (économique, écologique, peu encombrant, peu bruyant) minoritaire ici à Lyon puisse devenir aussi important que dans d'autres villes où des mesures ont été prises pour lui faciliter la vie.

A+
FORET
Passager
Messages : 543
Inscription : 16 Nov 2012, 22:35:54

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar FORET » 10 Juin 2013, 14:53:34

Utilisateur" intensif" du Vélov je n'en pense pas moins que le vélo ne dépassera jamais une part importante des moyens de transport ne serait ce qu'en raison des aleas meteorologiques . D'autre part pour avoir travaillé plus de 15 ans à la Part Dieu jusqu'à une époque tres récente j'estime qu il ne faut pas trop exagerer les problemes de circulation dans ce quartier. Cette circulation n'est pas facile mais c'est loin d etre l'asphyxie . Je fais souvent mes courses au CC en voiture et si je mets 10 minutes pour aller ou venir du 7 eme arrondissement c est le grand maximum .C'est pourquoi si l'on excepte les periodes de fetes de fin d'année je suis bien surpris par certaines affirmations catastrophistes. (j'ai parfois l'impression que l'on ne parle pas du meme quartier !!!! )
Enfin n'oublions pas la marche à pieds et la il y aurait a redire sur la largeur de certains trottoires tout simplement ridicule en particulier Vivier Merle coté ouest ou deux personnes se croisent à peine alors qu'il y a 6 ou 7 voies de circulation !!! mais la je sors du sujet !!!
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar nanar » 10 Juin 2013, 15:05:40

...ne serait ce qu'en raison des aleas meteorologiques

Le fait est qu'on vient d'avoir une averse, il y a 10 minutes :D
Avatar de l’utilisateur
dedale
Passager
Messages : 332
Inscription : 02 Mai 2013, 09:24:38
Localisation : lyon, garibaldi

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar dedale » 10 Juin 2013, 17:16:47

Bon, avec ce que je vais dire, je vais me faire plein d'amis, mais bon, mettons les pieds dedans. Il y'a une solution parfaite pour limiter le nombre de voitures, la pollution, favoriser les TC, les vélo et les piétons. Cette solution à déjà été évoqué dans de nombreuses villes mais personne (au moins en france) n'a oser aller jusqu’à la réalisation. Cette solution qui en plus rapporte des sous à la commune s'appelle le péage urbain. On fait bien payer les places de parkings, pourquoi pas les routes.

Avant de m'engueuler, rappelez vous que c'est juste une proposition comme une autre, qui peut s'adapter de multiples façons (tarif nul pour les habitants, réduits pour les gens proche de la zone, idem pour les possesseurs d'une abonnement TC). Et tout ça associé aussi à une densification importante de P+R.
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 599
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar xouxo » 10 Juin 2013, 18:27:12

Je suis d'accord avec dédale.
Le péage urbain semble la seule façon de pouvoir maintenir la fluidité tout en n'incitant pas à l'usage immodéré de l'automobile.
En revanche la gratuité éventuelle pour les riverains serait assez injuste car les incitant à utiliser leur véhicule en ville en tout fluidité (et oui, plus géné par les banlieusards radins...), dans une zone où c'est le mode de vie "sans voiture" qui devrait être favorisé.

@philip_b : "les course pour une semaine ne tiennent pas sur un vélo"
Mais quand on n'a pas de voiture, on ne fait généralement pas les course pour une semaine complète. On achète plusieurs fois par semaine en petite quantité, de préférence sur son trajet domicile-travail. Sinon il y effectivement le vélo-triporteur à la nanar ou encore les sacoches.
Dans le même ordre d'idée, vous avez sans doute remarqué que les caddies de supermarché sont dimensionnés à proportion d'un coffre de voiture, et non de la capacité d'emport d'un humain moyen.
Rémi
Passager
Messages : 5721
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Rémi » 10 Juin 2013, 19:18:05

Salut

Plutôt que le péages urbains, je préfère un système fondé sur la rareté des places de stationnement public - hors résidentiel - ainsi que leur cherté, combiné à des tarifs d'amendes déplafonnés (ça vient de passer au Sénat). C'est bien plus efficace et ça place l'individu dans une situation de choix moins "violente" mais aussi efficace.

Sur le vélo, je doute fortement sur sa capacité à être une alternative crédible pour inverser la part de marché de l'automobile. Il faut hiérarchiser l'attribution de la voirie : d'abord les transports publics, et ensuite les modes individuels. Le vélo est un transport individuel. Je ne peux admettre qu'on prenne des mesures contre la voiture qui soient contre les transports publics sous couvert d'une fausse écologitude.

Je prends quelques exemples, pardon ils sont parisiens et dans ma ville :
- Colombes avenue Henri Barbusse : passage de 2 x 2 voies sur cette avenue très urbaine (4 voies de circulation étroites, stationnement de chaque côté entre les arbres) à 2 x 1 voie + des pistes cyclables. Bilan, le bus 164 se prend + 20 minutes sur une section de moins de 3 km entre le rond-point de l'Europe et l'église de Colombes. Résultat, dilatation de l'intervalle car il n'y a pas eu de bus supplémentaires (le STIF ayant logiquement refusé de payer une mesure non voulue).
- toujours à Colombes, avec les nouveaux réglages des feux depuis l'arrivée du tram, non seulement le tram n'arrive pas à être prioritaire (bien souvent, la prise en compte donne le vert pour les voitures), mon ordinateur de bord m'indique une consommation moyenne en hausse d'un demi-litre dans le secteur parce qu'on hache le trafic de façon volontaire. Pas évident qu'on ait un bilan très "Agenda 21"...

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5139
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar mathieu.38 » 10 Juin 2013, 19:36:48

Ah mais je te rassure dans le même genre le Grand Lyon sait très bien le faire : la signalisation (et particulièrement les feux) est réglée pour pénaliser les voitures mais aussi les bus. Sur la nouvelle avenue Mermoz, la forêt de feux est infranchissable sans plusieurs arrêts. Idem sur la route d'Heyrieux à Saint Priest. Après faut venir se plaindre qu'il y a de la pollution et que les bus n'avancent pas...

Dans les cas que je viens de citer, on encourage les gens a rouler comme des bourins car c'est le seul moyen d'avoir les feux au vert.
FORET
Passager
Messages : 543
Inscription : 16 Nov 2012, 22:35:54

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar FORET » 10 Juin 2013, 20:37:11

mais sur l'avenue Mermoz nous sommes tres loin de l'apocalypse annoncée par certains. Qu'aurait il fallu faire alors ?? garder l'autopont, ne pas mettre des feux a toutes les intersections ?? ne pas planter d'arbres. Il ne faut pas oublier qu'il y a des habitants dans ce quartier ce qu'oublient souvent ceux qui ne font que passer..............
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar nanar » 11 Juin 2013, 09:48:07

Salut

Je suis d'accord avec bien des points évoqués par Rémi, mais mes réponses sont un peu différentes

Rémi a écrit :Justement, je pense qu'on se met le doigt dans l'oeil en faisant une confusion dans les objectifs. En diminuant la capacité routière d'accès à la Part Dieu, la seule chose qu'on arrivera à faire, c'est augmenter la congestion.

Il faut séparer "capacité routière" et voies pour les bus, (bien que ceux ci roulent sur la capacité routière)

Soit c'est un objectif voulu, soit c'est une erreur de moyen pour arriver à un objectif mal cerné.

Oui, il est souvent mal cerné dans les politiques urbaines et de transport en France. Ce n'est pas une raison pour renoncer à appliquer des mesures qui, bien pensées, résolvent beaucoup de problèmes.


... car on n'a pas oublié que le réseau complémentaire (bus et trolley) ne fonctionne pas si on contraint la gestion de la voirie....

C'est ce qui se passe quand l'objectif est mal cerné.

On a déjà une vision déformée de la gestion de la voirie en plaçant certains usages minoritaires au rang de priorité - au hasard le vélo - quitte à pénaliser les transports en commun (je peux vous parler des pistes cyclables qui remplacent des couloirs de bus ou empêchent d'en créer, c'est la dernière mode parisienne), il ne faudrait pas en plus mener des politiques un brin sectaires qui aboutissent à un blocage, y compris pour ceux qu'on est censé favoriser, c'est à dire les transports en commun.

La on n'est pas tout à fait d'accord. Des aménagements cyclables, bien pensés, sont beaucoup moins anti TC que des formules comme "il faut que les accès soient fluides et équilibrés pour l'ensemble des modes de transport, voitures incluses". Ces dernières sont terriblement encombrantes
(Rivalta va nous resservir jusqu'à plus soif son histoire de C3 ralenti par un cycliste dans le CCS, il n'évoque pas tous les bus pris dans les bouchons ordinaires de bagnoles)

Je reste convaincu que le seul moyen de réguler le trafic routier, ce n'est pas de le pénaliser de façon passive par la réduction arbitraire de la voirie et une gestion idiote des carrefours, mais en pénalisant activement l'offre de stationnement car c'est la facilité de stationner qui détermine en partie le choix du mode de déplacement.

Est ce que cela passe, dans ton esprit, par la réduction du stationnement du centre commercial de la Part-Dieu. Pour moi, oui. Le centre a été conçu dans les années 70 du "tout bagnole", et comme un CC en banlieue, alors qu'hypercentral, il se prête à une desserte par tous les autres moyens

Sinon, bien sûr qu'on doit éviter "une gestion idiote des carrefours".
Mais il faut "une réduction arbitraire de la voirie" au détriment de la voiture, au profit des TC et modes doux


En mesure d'équilibre, il faut des transports en commun qui fonctionne.

Si on répond à la baisse de capacité du mode "VP" par des pistes cyclables et sans améliorer les TC ...
Le sujet, c'est la gestion de toutes les circulations dans le secteur Part Dieu : si on réduit de 50% la voirie de Pompidou, nul doute qu'on va planter le carrefour Villette / Pompidou et provoquer un bouchon sur Pompidou qui aura pour conséquence de fusiller un peu plus l'exploitation du 99. ... la pauvre ligne n'aura pas le choix que de subir.

Tu poses le problème : La desserte TC depuis les quartiers situés plein Est de la Part-Dieu n'est pas à niveau.
Mais tu n'esquisses pas la solution réelle :
Ce n'est pas en se focalisant sur le maintien des maigres possibilités d'accès en voiture sur la chaussée qu'emprunte le 99 (C9) qu'on va le résoudre
La ligne C3 conçue il y a un siècle ne fait que tangenter les deux polarités gare et centre directionnel Part Dieu.

Il faut améliorer les TC entre Part-Dieu et Grandclément - selon moi par un tram - et le point de passage le mieux situé pour traverser les voies ferrées, c'est Pompidou
Comme Pompidou est aussi une des meilleures opportunités pour améliorer sans gros frais la desserte de la gare SNCF, il faut admettre d'en retirer les voitures : elles feront un détour.

Ca risque d'encombrer Felix Faure ? Possible. Mais la demande potentielle de déplacement sur Felix Faure est inférieure à la demande via la Part-Dieu

A+
Rémi
Passager
Messages : 5721
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Rémi » 11 Juin 2013, 12:00:40

Salut

Il y a un biais temporel dans l'analyse. Si on se centre sur la situation existante et le réseau TC existant, il faut éviter de dégrader l'exploitation des lignes de bus. De mon point de vue, la présence des cyclistes dans les couloirs de bus est autant un obstacle que les encombrements de la circulation : c'est l'occurrence qui n'est pas la même. En outre, le réseau de bus ne pouvant être intégralement en site propre, il faut donc avoir une voirie "tous modes mécanisés" qui soit autant que possible fluide et installer prioritairement des aménagements sur les points qui peuvent faire gagner du temps aux TC.

Contre-exemple de ce qu'il ne fallait pas faire : ouvrir le contresens Paul Bert aux voitures, faisant perdre du temps aux lignes 25 et 28.

La régulation passe par le stationnement, et oui, je pense qu'on doit progressivement diminuer la capacité de stationnement public à la Part Dieu. En revanche, il faut qu'en même temps, la capacité du réseau de transports en commun augmente. Cela passe d'abord par le levier de la vitesse commerciale qui permet de faire plus d'offre (donc plus de capacité) à moyens constants. Pardon pour le gros mot, mais c'est de la productivité et cela se traduit par des aménagements de voirie, le libre-accès par les trois ou quatre portes et un pilotage intelligent des carrefours. Dans la productivité, j'inclus le passage des lignes de bus en articulés.

Ensuite, on peut faire du développement d'offre, par le renforcement des fréquences, l'automatisation du métro, de nouvelles lignes en site propre...

A chaque palier d'amélioration des TC peut alors correspondre un accroissement de la pression sur la circulation automobile et le stationnement.

A+
Rémi
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar phili_b » 12 Juin 2013, 10:25:59

Rémi a écrit : De mon point de vue, la présence des cyclistes dans les couloirs de bus est autant un obstacle que les encombrements de la circulation

Je n'étais pas contre les vélos dans les couloirs de bus jusqu'à ce que j'en vois les inconvénients.

Dans les couloirs délimités par de la peinture blanche il n'y aucun souci puisque le bus peut les doubler, mais dans des couloirs délimités avec un excroissance arrondi, ou pire délimités avec les mêmes blocs de pierre quasi identiques que les trottoirs (en plus petit), c'est un véritable cauchemar: le bus est à 20 km/h derrière, il arrive à doubler lors des intersection, ou autre passage sans délimitation, mais dès qu'il s'arrête à un arrêt, ou qu'il se fait griller par un vélo, qui s'est donné le droit de griller le feu rouge, rebelotte.

Le conducteur du bus s'enerve, il cherche à doubler dangereusement, et ça se reproduit 100m plus loin. D'ailleurs même souci pour les taxis qu'on voit zizaguer entre les couloirs et la voirie normale.
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar nanar » 12 Juin 2013, 11:02:15

Personnellement, à l'instar des représentants des associations cyclistes que je connais par Darly, je suis contre les vélos dans les couloirs de bus si ceux ci ne font pas 4,50 m de large

A+
Avatar de l’utilisateur
dedale
Passager
Messages : 332
Inscription : 02 Mai 2013, 09:24:38
Localisation : lyon, garibaldi

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar dedale » 16 Juin 2013, 21:04:46

Dossier de concertation en ligne, je m'attelle à la lecture des 44 pages et j'essaye d'en extraire les grandes lignes mais je ne suis pas le spécialiste de cette affaire.

Pour ceux qui veulent tout lire, le voila :
http://www.grandlyon.com/fileadmin/user ... tation.pdf
Avatar de l’utilisateur
dedale
Passager
Messages : 332
Inscription : 02 Mai 2013, 09:24:38
Localisation : lyon, garibaldi

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar dedale » 16 Juin 2013, 21:46:52

du coup :

2 phases :
- 2016-2021 :le réaménagement des quais pour les bus sur le boulevard Vivier Merle, répartis en deux pôles, autour de la station tramway T1, et un nouveau pôle entre la rue Bouchut et l’avenue Pompidou ainsi qu’entre l’avenue Pompidou et la rue Paul Bert, et rue Desaixla création d’une vélostation en sous-sol de la Place Béraudier, la création d’un parking 2 roues motorisées en sous-sol de la Place Béraudier, la création d’un parking longue durée dans le sous-sol de la Place Béraudier, la relocalisation de la dépose minute Ouest sous la place Béraudier, la relocalisation des parking loueurs dans un seul parking dans la Cour Villette au Sud de Pompidou, le réaménagement de la station taxi dans le sous-sol de la Place Béraudier en complément de celle située côté Villette

et 2020-2028 : la reprise de l’accès au métro depuis la place Béraudier, intégré à la gare la création d’une vélostation Cour Villette Sud la relocalisation de la dépose minute actuellement située sur la Place de Francfort côté Est de la gare, en sous-sol côté Villette la relocalisation de la gare routière actuellement située sur la Place de Francfort côté Est de la gare, dans la Cour Villette Nord.

Le B10 est prévu à la démolotion en 2014 (et allez hop, encore un an de plus), début des travaux début 2016 (d'ici là, encore 3 ans d'études diverses et variées, qui ont surement déjà été réalisé de nombreuses fois).

Pour moi, on à le droit à un dossier qui ne nous apprend absolument rien de nouveau et qui promet encore plusieurs années de galére pour les usagers de la gare. De plus, j'ai l'impression qu'une partie des 183 millions d'euro vont être utilisé pour des "détails". Le phasage ne me parait pas cohérent non plus, le réamenagement de francfort avec le déplacement des bus pourrait se faire beaucoup plus tôt et rendrait cette place beaucoup plus belle, actuellement on à l'impression d'être a la gare routière la plus miteuse de france (béton défoncé, bus avec moteur allumé qui empuantissent l'air, laideur généralise). Le B10 pourrait être démoli dés cet été plutôt qu'attendre 2014 et arrengerait déjà grandement le look. Bref, je suis d'accord avec le principe, mais comme d'habitude, cela prend trop de temps, et arrive trop tard.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Didier 74 » 22 Juin 2013, 22:40:21

busetcar.com, 14 juin
Les grandes manœuvres pour Lyon Part-Dieu démarrent lundi

La concertation publique pour le projet de réaménagement du Pôle d’échanges multimodal (PEM) de Lyon Part-Dieu, débutera le 17 juin et durera jusqu’en octobre prochain.

Le quartier de Part-Dieu est un véritable "hub" métropolitain assurant l’ancrage de Lyon dans l’Europe, et où sont comptabilisés 500000 déplacements quotidiens. Avec 1 600000 m² de surface tertiaire et 40000 emplois, c’est le deuxième quartier d’affaires de France derrière Paris la Défense. La gare de Lyon Part-Dieu, principal dispositif de transport, première gare de correspondance en Europe est depuis longtemps saturée. Elle doit donc être repensée et réaménagée. En effet, dimensionnée à l’origine pour 35000 voyageurs par jour, elle est aujourd’hui fréquentée par 120000 voyageurs. Et les flux en gare ou à ses abords devraient encore augmenter très fortement d’ici 2030.

Une concertation préalable
Désaturer quais et espaces communs, fluidifier, faciliter les déplacements, trouver des solutions pour traiter les nouveaux trafics… tels sont les enjeux pour les maîtres d’ouvrage (Grand Lyon, SNCF Gares & Connexions et Réseau ferré de France). En date du 27 mai dernier, la Communauté Urbaine du Grand Lyon a approuvé l’ouverture et les modalités de la concertation préalable pour les projets relatifs au pôle d’échange multimodal de la Part-Dieu. Après la mise en service de la voie "K", en 2011, est concernée prioritairement la création de la nouvelle voie "L". Le dossier de concertation et un registre seront laissés à la disposition du public dans l’ensemble des mairies des communes et arrondissements. Ils seront aussi consultables sur les sites internet des maîtres d’ouvrage. A l’issue de cette concertation, chaque partenaire arrêtera le bilan de l’opération le concernant et le Grand Lyon, en tant que maître d’ouvrage et coordinateur de la concertation, et délibérera sur le bilan global.

Source http://www.busetcar.com/actualites/actu ... rent+lundi

rhone-alpes.france3.fr, 17 juin
Part Dieu : La concertation débute pour une gare mieux dimensionnée

Une gare TGV plus accueillante et mieux adaptée au trafic : La concertation publique débute aujourd'hui pour offrir une nouvelle dimension à la gare de la Part Dieu dont la fréquentation a beaucoup augmenté. La première phase de travaux devrait comprendre la construction d'un nouveau quai.

C'est aujourd'hui que débute la concertation autour des travaux de modernisation de la gare de la Part Dieu. Un projet qui va prendre une bonne décennie mais qui s'impose tant la gare TGV est victime de son succès. Trop à l'étroit dans ses vieux habits, elle doit pouvoir se développer. Ses infrastructures sont dépassées.
Une première phase de travaux devrait débuter en 2017 pour permettre l'élargissement des espaces accordés aux voyageurs. Les boutiques devraient déménager dans la galerie commerciale de la nouvelle tour qui jouxtera la gare et un nouveau quai sera aussi construit.
Les usagers sont invités à exprimer leurs observations dans la gare SNCF et dans chaque mairie du grand Lyon jusqu'à mois d'octobre.

Vidéo http://rhone-alpes.france3.fr/2013/06/1 ... 72191.html
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar BBArchi » 28 Juin 2013, 12:59:16

Il semblerait qu'on s'oriente desormais clairement vers la création d'une gare souterraine à la Part Dieu... :-\

http://www.lyonpoleimmo.com/2013/06/27/ ... part-dieu/

Noeud ferroviaire de Lyon: un tunnel Saint-Clair Guillotière et une gare souterraine à la Part Dieu

Par Michel Deprost le 27 juin 2013

La réalisation d’un tunnel ferroviaire de neuf kilomètres et d’une gare souterraine à la Part-Dieu sont des solution envisagées par la Commission Mobilité 21 qui a rendu son rapport au Ministre des Transports ce jeudi. Gérard Collomb voit ainsi confirmé l’importance d’une solution au problème du Noeud Ferroviaire lyonnais.

Le Noeud Ferroviaire Lyonnais ne devait pas être étudié par la Commission Mobilité 21 présidée par le député Philippe Duron. Mais elle a retenu l’étude des points noirs du réseau ferroviaire, en particulier le noeud ferroviaire lyonnais qui » joue un rôle majeur dans le fonctionnement de tout le réseau national, compte tenu de la densité et de la variété des trafics locaux, nationaux et européens qui le traversent. »

Depuis quelques années le sérieux de la situation a été relevé et depuis une année, les hypothèses sont cernées pour régler le problème. Les fortes contraintes d’infrastructure doivent être levées pour rehausser le niveau général de fiabilité de l’offre de services.

Cette modernisation garantira aussi la bonne intégration des trafics induits par les grands projets appelés à se greffer sur le noeud lyonnais: Contournement ferroviaire, accès du Lyon-Turin, un jour ligne Paris Orléans Clermont Lyon.


Priorité 1: Améliorer l’exploitation
La commission Mobilité 21 juge nécessaire d’engager au plus tôt un travail de fond sur les conditions d’amélioration des performances de l’exploitation. Elle estime indispensable » de mettre à niveau la structure du réseau pour répondre aux besoins actuels et futurs, en tenant compte des exigences d’une insertion réussie du réseau en milieu fortement urbanisé. »

Pour la commission, les actions peuvent être séquencées et que les choix techniques des investissements de long terme sont encore en cours d’étude. La Commission classe en premières priorités, quel que soit le scénario financier, les travaux sur le réseau existant pour améliorer au plus vite la capacité, la sécurité et la fiabilité de l’exploitation et le niveau de services.


Priorité 2: le réaménagement

La Commission classe en seconde priorité l’essentiel du réaménagement lourd du coeur du noeud ferroviaire, dont l’engagement est indispensable à un horizon de saturation qu’elle estime postérieur à 2030. Elle recommande en la matière d’aboutir dans les meilleurs délais à un projet technique concerté et crédible qui pourra conduire, le cas échéant, à l’aménagement en souterrain de nouvelles voies et d’une seconde gare à Lyon Part Dieu.

Ce scénario d’une gare souterraine est envisagé très sérieusement par Gérard Collomb qui a évoqué ce jeudi, la construction d’un tunnel de 9 kilomètres de Saint-Clair à la Guillotière, et d’une gare souterraine. Le Maire de Lyon qui va se rendre bientôt en Asie ( Chine, Japon, Corée) visitera en compagnie de la Directrice de Gares et Connexion, filiale de la SNCF, la gare souterraine de Tokyo, qui non seulement accueille des trains, mais comprend des commerces et services qui en font un lieu de vie.

michel.deprost@enviscope.com



On y est : après les écrans antibruit partout où c'est possible, qui interdisent accessoirement la vue depuis le train, et la vue du train depuis l'extérieur, le train doit être un équipement caché.
Un peu comme les égoûts, quoi. Dans des tuyaux, sous le niveau du sol...
Un truc indispensable, mais dont "on" aurait un peu honte.



Question provoc' : au mieux, on prend les voyageurs pour des taupes (version hype) ? ou sinon, simplement pour des rats (version trash) ?

Question moins provoc' : la version en tunnel coûterait elle moins cher qu'une superposition d'une couche supplémentaire au dessus des voies actuelles ?
Dans les 2 cas, une montagne de problèmes techniques et règlementaires à régler. Mais pas insurmontables. Sauf peut-être l'accident grave en tunnel...
???
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar phili_b » 28 Juin 2013, 13:21:11

BBArchi a écrit :Il semblerait qu'on s'oriente desormais clairement vers la création d'une gare souterraine à la Part Dieu... :-\


En tout cas ce n'est pas simple et il n'y a de solutions miracle puisque la gare doit être en centre ville dans un environnement surchargé. A moins de faire une gare géante à Saint Exupéry et de la relier au centre-ville par maglev. Ou alors de tout faire sauter entre le boulevard stalingrad jusqu'à la Part-Dieu pour mettre plus de voies et de quais.

Mais contrairement aux gares parisiennes, ce n'est pas un cul de sac, et il n'y a pas à faire des kilomètres pour atteindre le bout du quai.
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar nanar » 29 Juin 2013, 11:16:35

Salut

M'enfin : "tout faire sauter" le long de la rue Michel Rambaud, vers le cours Vitton et la rue des Emeraudes, c'est inscrit au PLU depuis longtemps.
http://plu.grandlyon.com/plu.php?select_commune=LYON6E

Cette école (à gauche), et ce bâtiment blanc (à droite) vont sauter.
https://maps.google.fr/?ll=45.770507,4. ... 4,,0,-6.86
Ca fait bien 8/10 ans que j'en entends parler.

Et de la rue des Emeraudes à la Part-Dieu, c'est l'esplanade des voies de l'ex gare des Brotteaux, il n'y a RIEN à faire sauter, qui n'ait déjà sauté (comme le HLM SNCF du cours Lafayette, tout récemment)

Quand au "scénario d’une gare souterraine [...] envisagé très sérieusement par Gérard Collomb qui a évoqué ce jeudi, la construction d’un tunnel de 9 kilomètres de Saint-Clair à la Guillotière, et d’une gare souterraine" , il a été analysé et expertisé, son enveloppe financière a été déterminée avec d'autres par la SNCF, dans le cadre des études de résorption du nœud ferroviaire lyonnais.

A+
NP73
Passager
Messages : 457
Inscription : 24 Juin 2008, 14:28:27

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar NP73 » 29 Juin 2013, 14:11:02

Salut

Plutôt qu'un tunnel sous les voies existantes, je propose une vraie ligne RER: un tunnel de la Doua (IUT Feyssine) à la Confluence. En passant par Villeurbanne (Gratte ciel ou République, correspondance métro A), la Part Dieu, Guillotière ou Saxe Gambetta (Correspondance métro D), gare de Perrache et sortie à la halte de la Confluence. Tout cela, pour le tracé le plus court, pour un tunnel d'environ 7,5kms. Avec 2 haltes aux extrémités et 4 gares enterrées, cela permettrait une desserte plus fine du centre et notamment de la Confluence pour un prix semblable.

@+
Rémi
Passager
Messages : 5721
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Rémi » 29 Juin 2013, 19:02:32

Salut

7,5 km de tunnel + 6 gares, ça va chercher largement au-dessus des 2 milliards d'euros. Qui plus est, un tunnel en impasse côté La Doua n'a aucun intérêt pour le noeud lyonnais.

Dans un premier temps, qu'on exploite correctement les infrastructures actuelles : vues les vitesses pratiquées dans Lyon, on doit être en capacité de passer de 12 à 16 sillons / heure / sens. La difficulté, notamment à la Part Dieu, tient au schéma de desserte qui évidemment occupe principalement les voies côté "est" de la tranchée (Grenoble, Chambéry, Marseille, Saint Etienne + TGV) et moins les voies côté "ouest" qui vont à Perrache. Il faut revitaliser l'itinéraire par Vaise, ce qui suppose immanquablement de disposer d'une bonne offre de transports en commun Vaise - Part Dieu (c'est à dire au moins un articulé toutes les 5 minutes).

Les infrastructures nouvelles indispensables me semblent être la voie L de la Part Dieu et la 3ème voie jusqu'à Saint Quentin Fallavier, pour donner de l'air sur l'accès à la LGV au profit des TER. Surtout, il faut revoir les méthodes d'exploitation, notamment sur les terminus Part Dieu. Je pense qu'une expertise suisse sur l'exploitation du goulot et la capacité résiduelle de l'infrastructure existante, les freins existants (au hasard le KVB...) aurait de quoi secouer un peu les esprits.

A+
Rémi
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar nanar » 29 Juin 2013, 19:54:47

Salut

Je remets le lien sur le rapport de Mme Meaux sur le NFL
L'essentiel est sur les pages 28, 29 et 30 (numéros au bas des pages du document)

http://www.rff.fr/IMG/006680-02_rapport ... 75b537.pdf

A+
Rémi
Passager
Messages : 5721
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Rémi » 29 Juin 2013, 21:09:03

Salut

Certes, mais en raisonnant sans POCL, donc avec des besoins TGV plus limités et concernant essentiellement l'augmentation de capacité de la LN1, les données changent quelque peu. Le sujet, c'est d'abord faire tourner correctement ce qui existe et donner les marges d'évolution pour la desserte du bassin de vie.

A+
Rémi
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar nanar » 29 Juin 2013, 22:21:32

C'était aussi un peu avant de se rendre compte qu'il n'y avait plus de thunes dans les caisses.

Rapport Duron
5.1.7. Mieux répartir l’utilisation des infrastructures
Une partie des problèmes de capacité et de dimensionnement auxquels le système de transport est confronté trouve son
origine dans l’importance de l’heure de pointe. Très concentrée, celle-ci impose des besoins très largement supérieurs à
ceux requis hors périodes de pointe, tant en termes de capacités pour faire circuler des trains qu’en termes de matériel
pour transporter les voyageurs. Dans de nombreux cas, un étalement de l’heure de pointe pourrait permettre de réduire
les besoins en capacités et en matériels, d’accroître la qualité de service et d’améliorer la rentabilité globale de l’offre de
transport collectif. D’autres pays développés tels que le Japon parviennent aujourd’hui à lisser leurs heures de pointe.

La commission a pris note avec intérêt de l’appel lancé fin mars 2013 par la SNCF aux entreprises de la région Île-de-France,
les invitant à mettre en place des horaires de travail légèrement décalés, afin de permettre de désengorger les Transiliens
le matin entre 7h30 et 9h. Parfaitement consciente des difficultés que la mise en œuvre d’une telle démarche peut soulever, notamment en Île-de-France, elle considère toutefois que l’idée mérite d’être étudiée et approfondie.

Dans cette optique, la commission recommande que soit réalisée une expertise nationale, en étroite relation avec le GART
et les principaux acteurs économiques, afin d’étudier de manière concrète les possibilités et les conditions d’un lissage des
heures de pointe du matin et du soir, notamment en termes d’incitations pour les générateurs de flux importants tels que
les grandes entreprises, les administrations, les établissements scolaires et universitaires. Dans tous les cas, la commission juge essentielle la généralisation des Plans de Déplacements des Entreprises (PDE) et des Administrations (PDA), qui
permettent une optimisation des déplacements professionnels. Elle invite l’État à une démarche exemplaire en la matière.
NP73
Passager
Messages : 457
Inscription : 24 Juin 2008, 14:28:27

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar NP73 » 30 Juin 2013, 16:53:58

Salut
Rémi a écrit :Salut

7,5 km de tunnel + 6 gares, ça va chercher largement au-dessus des 2 milliards d'euros. Qui plus est, un tunnel en impasse côté La Doua n'a aucun intérêt pour le noeud lyonnais.
Rémi


Oui désolé, je ne suis pas allé au bout de mon raisonnement. Je pensai une liaison entre la Doua et en amont de St Clair en extérieur (pont). Ceci pour récupérer la ligne d'Ambérieu et les lignes provenant de la gare de Sathonay.

@+
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar nanar » 30 Juin 2013, 17:36:45

Salut

Laïus de la Commission Duron sur cette problématique

Commission Mobilité 21 - « Pour un schéma national de mobilité durable » - 27 juin 2013
Page 51
Traitement du nœud ferroviaire lyonnais

Le nœud ferroviaire lyonnais joue un rôle majeur dans le fonctionnement de tout le réseau national, compte tenu de la
densité et de la variété des trafics locaux, nationaux et européens qui le traversent. Ses fortes contraintes d’infrastructure
doivent être levées pour rehausser le niveau général de fiabilité de l’offre de services. Cette modernisation garantira aussi
la bonne intégration ultérieure des trafics induits par les grands projets appelés à se greffer sur le nœud lyonnais.

La commission juge nécessaire d’engager au plus tôt un travail de fond sur les conditions d’amélioration des performances
de l’exploitation, qui ne dépendent pas toutes de la qualité de l’infrastructure. Mais elle estime aussi indispensable de
mettre à niveau la structure du réseau pour répondre aux besoins actuels et futurs, en tenant compte des exigences d’une
insertion réussie du réseau en milieu fortement urbanisé.

Au regard des éléments qu’elle a eus à disposition, la commission note que les actions à entreprendre peuvent être
séquencées et que les choix techniques des investissements de long terme sont encore en cours d’étude.
Elle classe en premières priorités (avant 2030), quel que soit le scénario financier (le 1 "pauvre" ou le 2 "riche"), les travaux sur le réseau existant qui visent à améliorer au plus vite la capacité, la sécurité et la fiabilité de l’exploitation ferroviaire ainsi que le niveau de services.

Elle classe en seconde priorité (après 2030) l’essentiel du réaménagement lourd du cœur du nœud ferroviaire, dont l’engagement est indispensable à un horizon de saturation qu’elle estime aujourd’hui, pour l’essentiel, postérieur à 2030.
Elle recommande en la matière d’aboutir dans les meilleurs délais à un projet technique concerté et crédible qui pourra conduire, le cas échéant, à l’aménagement en souterrain de nouvelles voies et d’une seconde gare à Lyon Part Dieu.


Les travaux de première priorité (< 2030) sont évalués autour de 1000 M€

A+
nanar
Avatar de l’utilisateur
Le Rail
Passager
Messages : 1412
Inscription : 20 Oct 2012, 18:17:11
Localisation : Lyon 7e

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Le Rail » 30 Juin 2013, 18:35:46

Mon avis de jeune (qui se traduit donc par des idées pas très claires et peut-êtres complètement pas logiques) est :

T3 n'aurait pas dû se faire en tant que tramway, je vais vous expliquer pourquoi selon moi. Au tout début les voies de T3 (ex CFEL) étaient des voies de la SNCF, et raccordées à la Gare Part-Dieu, donc on aurait pu déjà faire une ligne de train/RER vers Saint-Exupéry en faisant un petit prolongement depuis Meyzieu. Le prix de cette ligne vers l'aéroport aurait déjà été moins cher que Rhônexpress (compter moins de 5€ comme pour l'ouest lyonnais). On voit que T3 était assez saturé, même qu'il a fallu acheter des rames 43m, alors qu'avec ce train on aurait pas eu besoin de faire ça.

Seconde partie.
Le Tram-Train de l'ouest lyonnais étant là maintenant en service, j'aurai proposé que TTOL soit prolongé vers Part-Dieu, pour ensuite se fusionner à la ligne Aéroport, la ligne T3/RER ayant été transformé du CFEL aurait aussi pu aller vers Crémieu ou je ne sais quoi, et là on aurait : Un accès à LYS rapide et moins cher pour les usagers. Et une vraie ligne de RER dans le Grand Lyon. Et aussi des trains déplacés à Saint-Exupéry pour enlever des trains de Part-Dieu. (Bon, si il ce serait passé ça, Ouigo ne serait pas là ;D )
......................

Bon peut-être que vous comprenez pas, mais après, l'idée est là... :bus:
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar nanar » 30 Juin 2013, 19:14:05

Salut

je vais te donner mon avis de vieux :
quand tu vois comment le TTOL fonctionne :-[
quand tu compares avec le fonctionnement de T3 - tramway TCL
tu crois vraiment que les gens gagneraient au change avec une exploitation SNCF vers l'Est lyonnais ?
Relie le topic Ouest Lyonnais : RegioCitadis avant de répondre. ;D

A+
Avatar de l’utilisateur
Le Rail
Passager
Messages : 1412
Inscription : 20 Oct 2012, 18:17:11
Localisation : Lyon 7e

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Le Rail » 30 Juin 2013, 19:33:56

J'ai jamais lu le topic RegioCitadis, je trouve pas la partie 1 donc je sais pas de quoi vous parlez (j'ai essayé de lire en fait le début tout à l'heure mais...). Et puis la flemme aussi. :-[ :-[

EDIT du 21/08/2018 : Et bien j'étais sacrément bête il y a quelques années... je m'excuse pour mon indélicatesse :crazy2:
FORET
Passager
Messages : 543
Inscription : 16 Nov 2012, 22:35:54

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar FORET » 30 Juin 2013, 21:06:32

Autant que je sache l'est lyonnais n'a jamais appartenu à la SNCF et surtout une exploitation par train classique aurait necessité la suppression des tres nombreux passages à niveau de la ligne. Quand au raccordement avec le TTOL souvent évoqué le projet s'éloigne doucement mais surement face à la réalité de la situation tant topographique, qu'urbanistique et surtout financière. Vouloir demander à une telle ligne d'assurer plusieurs missions differentes serait particulierement complexe avec des résultats imparfaits .....
Rémi
Passager
Messages : 5721
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Rémi » 30 Juin 2013, 21:12:57

Salut

Entièrement d'accord, et le "semi-vieux" que je suis va en remettre une couche. Des études ont été menées pour exploiter en TER le CFEL modernisé pour faire une ligne Lyon Part Dieu - Aéroport - Grenay, rejoignant ensuite la ligne de Grenoble et Chambéry. Compte tenu du tracé du CFEL très urbain (de mémoire 32 PN jusqu'à Meyzieu), il aurait fallu enterrer l'infrastructure sur une grande partie du parcours, et déniveler les intersections routières dans les zones "pouvant" rester sur l'emprise actuelle. Dans une option en surface, les trains auraient probablement roulé moins vite que les tramways aujourd'hui (masse plus élevée, donc 1/2 de mv² etc...). Par conséquent, le coût aurait été prohibitif même par rapport au trafic escompté. C'est pour cela que le CG69 a lancé des études sur un tramway, dès 1994, aboutissant in fine au projet LEA/LESLYS.

La question du coût du billet pour l'aéroport est indépendant du système de transport. C'est un choix de la collectivité que de ne pas subventionner le déficit d'exploitation et donc de faire supporter les charges d'exploitation sur la seule billetterie. Si la Région faisait la même chose avec ses TER, les prix des billets seraient au moins du même tonneau.

Quant à dévier sur Saint Exupéry des TGV intersecteurs desservant Part Dieu, la SNCF le refuse catégoriquement : cela aurait pour seule conséquence de vider les trains concernés du fait de la perte de temps et de confort pour les voyageurs. Globalement, le bilan est négatif entre un TGV "passant tout droit" entre Saint Quentin Fallavier et Montanay, comparé à un TGV passant par Part Dieu, par rapport au temps de la correspondance, du trajet en Rhônexpress, multiplié par le nombre de voyageurs montant ou descendant des IS à la Part Dieu. Donc il faut arrêter de croire qu'on utilisera Saint Ex comme délestage de Part Dieu : commercialement, c'est un naufrage pour des TGV dont la rentabilité (là on peut le dire, c'est une activité commerciale, pas un service public) ne cesse de décroître.

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
Le Rail
Passager
Messages : 1412
Inscription : 20 Oct 2012, 18:17:11
Localisation : Lyon 7e

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Le Rail » 30 Juin 2013, 21:17:19

Okok j'ai rien dit. :-[
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4780
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar amaury » 01 Juil 2013, 19:15:52

@Le Rail : Y'a pas de mal ! :) Y'a des gens calés ici. ça ne veut pas dire qu'ils ont toujours raison mais ça permet de voir pas mal de trucs auxquels on ne pense pas forcément.
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Didier 74 » 03 Juil 2013, 18:36:07

Le dossier de concertation http://www.grandlyon.com/fileadmin/user ... tation.pdf

On constate que la problématique des arrêts des trams autour de la gare n'est pas traitée ! Le traitement de la gare est repoussé à l'après 2020 !
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 615
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar turbotrain » 03 Juil 2013, 23:03:25

C'est vrai que tant que Saint-Exupéry n'aura pas une desserte ferroviaire "classique" depuis les autres villes de la région il sera dur de la prendre comme délestage. Elle reste une gare de desserte de l'aéroport (et a été conçue pour ça me semble-t-il).
Timeas
Passager
Messages : 252
Inscription : 19 Mars 2007, 16:51:22

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Timeas » 04 Juil 2013, 18:12:36

Les plans de ce brouillon de cahier des charges montrent une extension très claire de la surface commerciale, conforme à la stratégie de la SNCF (ce qui risque d'ailleurs de ramener des usagers qui auparavant seraient plutôt allés sur vivier merle ou au centre commercial). En revanche, j'ai le sentiment que dans l'espace principal de la gare, absolument aucun espace n'est ajouté. Je pensais que de la surface serait grignotée sous les voies mais pas du tout. Je reconnais que le déplacement des espaces d'attente dans les galeries adjacentes va permettre de gagner un peu de place pour faire face à l'augmentation des flux, mais cela me paraît faible pour vraiment permettre de diminuer la densité de personnes dans le hall. Est-ce qu'on doit se faire à l'idée que le hall devienne de plus en plus bondé malgré le réaménagement? Peut-être les 'experts' ont-ils un avis sur la question? Pour l'instant je partage certaines réactions qui disent 'à l'ouest, rien de nouveau'.
nanar
Passager
Messages : 10090
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar nanar » 04 Juil 2013, 19:14:11

Salut

La densité (et plus encore les conglomérats) de personnes dans le hall tiennent à des choses assez minimes, mais que les responsables des gares semble infoutus de maîtriser. Quelques exemples :

Quand on arrive du CC, on entre plutôt par les portes de gauche du hall : On tape tout de suite dans l'ascenseur vers les voies A et B, qui fait obstacle au milieu du passage.

A l'autre bout du hall, à l'Est, sous la partie recouverte d'une bâche de toile blanche des poteaux de béton sont aussi au milieu du trajet, sans pour autant soutenir grand chose.

De plus Paul le Pâtissier (avec ses files de clients) et la FNAC resserrent encore l'espace

Juste avant d'arriver à la sortie rue de la Villette, les escaliers d'accès au parkings viennent aussi manger un peu de place

Les panneaux d'information répartis au droit de chaque quai ont été disposés de façon telle qu'entre les myopes, les presbytes, les hypermétropes et les astigmates qui regardent à différentes distances, vous avez des blocs assez compacts de péquins plantés au milieu du chemin.

Les architectes, ingénieurs et ergonomistes fournisseurs de la SNCF, devaient bosser préalablement dans des parcs ostréicoles : ce sont des experts de la plantation de poteaux dans le courant, pour que viennent s'y agglutiner des moules et des huîtres ::)

Enfin, c'est à se demander s'ils ont remarqué que les voyageurs utilisent souvent des valises : des pans inclinés à côté des escaliers, pour la descente du quai vers le hall, ça pourrait accélérer le débit aux changements de niveaux ... ?

A+
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Didier 74 » 19 Juil 2013, 22:56:39

AFP, 16 juillet
Asie : le maire de Lyon en tournée pour attirer des investisseurs

Le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb, a débuté au Japon une tournée asiatique de douze jours qui l'emmènera aussi en Corée du Sud et en Chine, afin d'attirer des investisseurs dans sa région et de soutenir les entreprises lyonnaises à l'exportation.

L'élu socialiste est arrivé lundi à Tokyo à la tête d'une délégation de 50 personnes comprenant des élus, des responsables de la municipalité et de la communauté urbaine de Lyon (Grand Lyon), ainsi que des membres des milieux d'affaires, universitaire et culturel de la région.

Après Tokyo, il se rendra dans les métropoles nippones de Yokohama (région de Tokyo), Nagoya (centre) et Osaka (centre-ouest) avant de s'envoler jeudi pour Séoul.

Samedi, il entamera la partie chinoise de son périple, avec des étapes dans les centres d'affaires et manufacturiers du sud (Hong Kong, Shenzhen, Canton) avant de boucler sa tournée à Pékin du mercredi 24 juillet au vendredi 26 juillet.

[...]

Hormis cette dimension économique, la tournée de M. Collomb a permis dès mardi à sa délégation d'étudier plusieurs gares tokyoïtes, très fréquentées et reconnues pour leur capacité à proposer une gamme variée de services (commerces, restauration, etc.) aux voyageurs tout en s'insérant harmonieusement dans la ville.

Cette reconnaissance doit enrichir le travail préalable au développement de la gare lyonnaise de la Part Dieu, alors que "le nœud ferroviaire lyonnais a été classé parmi les priorités du gouvernement" français, a rappelé M. Collomb.

"Tous les TGV entre le nord et le sud de la France passent par Lyon et ce nœud ferroviaire est complètement saturé", aussi faut-il "lancer des projets d'agrandissement de la gare Part Dieu dans un premier temps, puis développer une gare souterraine à la Part Dieu d'ici dix à quinze ans", a souligné le maire.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Didier 74 » 15 Sep 2013, 23:42:30

lyoncapitale.fr, 14 septembre
Le nouveau visage de la Part-Dieu en 2021

Nouveau quai, six accès depuis l'avenue Pompidou, reconfiguration des places Béraudier et Francfort et aménagement d'une galerie marchande intérieure figurent parmi les grands travaux envisagés pour soulager la gare.

Encombrement sur les rails, embouteillage dans le hall : la Part-Dieu ne s'en sort pas. Conçue pour accueillir 30000 voyageurs par jour, elle en reçoit 120000 actuellement, et 223000 sont attendus d'ici à 2030. En l'état actuel, la gare n'y surviendrait pas. Un plan global entre le Grand Lyon, Réseau Ferré de France et Gares et Connexions, filiale de la SNCF, va être lancé : les enquêtes publiques s'engageront en 2015 et les travaux s'échelonneront entre 2016 et 2021. Jeudi soir, une réunion publique présentait les principales opérations à venir. Tour d'horizon.

Une voie de train de plus pour soulager le nœud ferroviaire
Plus que l'A45 ou le périphérique ouest, le nœud ferroviaire lyonnais a été décrété comme une urgence nationale, à la faveur du rapport Duron présenté en juin dernier. Ce noeud est double : St-Clair/Part-Dieu/Guillotière où 6 voies convergent en 4 ; et St-Fons/Grenay, où 4 voies se regroupent en 2. Or, 570 trains traversent la Part-Dieu chaque jour, provoquant immanquablement des ralentissements à l'approche de la gare. "Les trains attendent qu'un quai se libère. On perd deux minutes en moyenne", précise Anne Lambusson, directrice régionale de RFF.

En attendant les grands investissements d’État prévus entre 2020 et 2030, une nouvelle voie L sera aménagée, accolée à la voie K, qui tiendra sur piloti, entre la rue de Bonnel et la rue Paul-Bert. Coût de l'opération : 83 millions.

Nouvelles entrées côté Pompidou
La gare va se doter d'une nouvelle entrée, côté sud. Le long de l'avenue Pompidou, sous le pont, six rampes donneront l'accès direct aux quais, avec escaliers, escalators et ascenseurs. 20% des voyageurs devraient les emprunter.

Ces travaux obligeront à réduire de moitié la capacité automobile de l'avenue Pompidou (aujourd'hui en 2X2 voies). Une option qui a essuyé les critiques du père architecte de la gare qui s'était invité parmi le public jeudi soir. Satisfait des esquisses générales, il a néanmoins regretté la restriction routière. "Avec toutes ces tours, la voiture circulera toujours", a-t-il rouspété.

Nouvelle façade, nouvelle galerie marchande
"C'est une véritable traboule", a lancé un participant à la réunion publique pour qualifier ce hall que beaucoup empruntent pour seulement traverser d'est en ouest la gare. Afin de faciliter les passages et éviter les collisions piétonnes, place nette sera faite. Tous les espaces marchands situés du côté nord seront déblayés : ils migreront dans une nouvelle galerie créée le long de la façade ouest de la gare, entre son entrée actuelle et l'avenue Pompidou, le long du futur complexe hôtelier Two Lyon (visuel ci-dessous/les deux tours du complexe sont aussi représentées sur le premier visuel, en haut de page). Cette galerie comprendra la billetterie, des restaurants, des boutiques, et peut-être des crèches, des espaces artistiques et "pourquoi pas Paul Bocuse", a lancé Rachel Picard, directrice générale de Gares et Connexions, qui a remarqué que le restaurateur lyonnais s'était installé dans une gare japonaise.

Certains de ces commerces auront une double entrée, intérieure et extérieure, sur la place Béraudier. Cette galerie matérialisera le nœud de l'intermodalité, avec des taxis, le dépose minute, un nouveau parking souterrain et les vélos. La façade de la gare va être revue de toute part, essentiellement vitrée. De dehors, "on verra peut-être les trains passer", avance François Decoster, architecte urbaniste chez l'AUC. Ces travaux coûteront 180 millions d'euros.

Des places ouvertes sur la ville
"Un sol facile" : le leitmotiv du cabinet l'AUC pour l'ensemble de la Part-Dieu, quartier marqué par un urbanisme de dalle conçu pour l'auto, trouve sa traduction dans le réaménagement des places Béraudier et Francfort, aux entrées est et ouest de la gare. Les esquisses donnent à voir des espaces nus, d'essence minérale, sans entrave pour les cheminements piétons. Côté ouest, l'immeuble B10 le long du dépose minute sera démoli l'an prochain.

La volonté des architectes est de donner davantage de visibilité, au sortir des trains, sur le coeur de Lyon. Pour ce faire, la rue du docteur Bouchut sera prolongée jusqu'au boulevard Vivier-Merle - des négociations sont en cours avec France Télévision pour qu'elle cède une partie de son foncier. Un autre passage sera libéré pour les piétons, rue Servient, à condition de revoir les entrées des parkings. C'est aussi là que sera conçue l'entrée principale du centre commercial. Grâce à ces deux axes reconfigurés, "on va comprendre où est le centre-ville", se réjouit François Decoster.

Ce ne sera pas le dernier plan de la Part-Dieu. Le maire de Lyon a esquissé "d'autres étapes", et notamment une gare souterraine pour dissocier TER et TGV. Les travaux opérés entre 2016 et 2021 rendent possible ce projet de plus long terme.

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon ... eu-en-2021
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar Didier 74 » 16 Oct 2013, 21:42:36

leprogres.fr, 16 cotobre
La nouvelle gare de la Part-Dieu présentée par une maquette

Guillaume Pepy, le président de la SNCF était mercredi à Lyon pour dévoiler notamment avec Gérard Collomb la maquette représentant la future gare de la Part-Dieu et ses abords qui prendront un tout autre visage.

Le grand hall actuel où se croisent difficilement les 120000 voyageurs quotidiens va gagner en espace pour permettre une plus grande fluidité.
Commerces et services, dont la surface sera doublée, se retrouveront dans des galeries qui constitueront les nouvelles façades, Ouest et Est de la gare.
Une nouvelle entrée sera créée avenue Pompidou.
L’opération d’un montant de 700 millions d’euros se fera en deux phases.
Les travaux de la première sont prévus de 2016 à 2020.
Parallèlement deux tours jumelles verront le jour en lieu et place d’immeubles existant au Sud de la place Beraudier.

Source http://www.leprogres.fr/rhone/2013/10/1 ... e-maquette
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13873
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Etude de désaturation Part Dieu

Message non lupar BBArchi » 16 Oct 2013, 22:54:15

Je rigole - nerveusement. ;D

Il aura fallu moins de trente ans pour envisager de mettre par terre un ensemble urbain (pour une fois) cohérent, et se remettre à jouer à la collection d'objets architecturaux hétéroclites, sans rapport les uns avec les autres... le tout au nom de théories et de concepts qui n'ont de progressistes que le niveau du montant en euros.

Je radote ? non, non. Cette configuration "moderne" dans la forme et l'expression données à voir dans la maquette, est du réchauffé. On a déjà fait ça ailleurs, il y a déjà un certain temps, et après quelques dizaines d'années de fonctionnement, le bilan est très moyen.

Un effort, que diable. :banane: Lyon mérite mieux que quelques tours tassées frileusement tout contre la gare. On a besoin de souffle, d'audace : si on ne sait pas faire autre chose que de l'empilement vertical, faisons le correctement !

L'évolution de la gare de la Part Dieu (pour répondre aux besoins actuels et projetés) ne s'inscrit pas forcément et uniquement dans le concept qui est en passe d'être fourgué. :-X

Le positionnement d'une tour ou plusieurs, si -vraiment- c'est une affaire impérieuse, définitive et non négociable, peut parfaitement se faire en laissant une respiration au niveau de la gare. En terme d'urbanisme, et quelle que soit la copie d'une tour existante qui sera implantée à la place des hotels du sud de la place Béraudier, l'ensemble des flux supplémentaires associés peut être traité différemment, et par exemple de l'autre coté des voies, coté VIllette. Il y a déjà l'amorce d'une densification, qui ne demande qu'à être accompagnée, et on a débattu ici sur Lel de bien des manières sur l'organisation des flux énormes, ponctuels, et cycliques associés aux fonctionnements urbains de ce type d'urbanisme en hauteur. le constat a été clair : la thrombose est latente, en filigrane de toutes les réflexions...

La restructuration du passage sous voies actuelles passe par un débarrassage impitoyable de toutes les verrues accumulées sans raison depuis la construction, et qui polluent l'usage qui devrait être simple et fluide ; ce point étant apparemment acté, il n'est pas nécessaire d'étendre la surface sous les voies utile à l'exploitation ; la "nécessaire" surface commerciale associée à la gare (découpée en multiples commerces et services) peut trouver sa place des 2 cotés est et ouest. A l'ouest, cette implantation parallèlement aux immeubles existants, avec une allée séparative, pourrait s'inspirer de ce qui a été fait au CC Carré de Soie tout en laissant les façades actuelles structurer la place. Les espaces de vente de billet / DAB, les salles d'attente, les divers services, comme dans le projet présenté, pourraient tout aussi bien être structurés coté Villette... surtout si d'autres voies sont rajoutées.

La place Béraudier, une fois le B10 déconstruit, retrouve naturellement l'équivalence de surface, et se referme sur l'ouest par la Bibliothèque et le CC. Il n'y a donc pas réduction de proportion. Par contre, avec une ou deux tours... coté Sud au hasard : la place passe à l'ombre permanente. :-\

On peut donc accompagner l'évolution des immeubles formant le cadre de la place Béraudier sans introduire cette posture de rupture architecturale, qui est certes plus facile à réaliser et nécessite moins de temps d'études qu'une architecture composant avec l'existant. Il n'y a pas de petits profits, mais... ;)

Alors certes, aussi, les bâtiments existants ne sont pas classés ; ils n'ont pas, en fonction des critères esthétiques actuels, vocation à l'être. Leur architecture n'est pas "monumentale" ... mais elle exprime correctement, mis à part quelques détails techniques nécessitant de l'entretien courant, les choix d'urbanisme et esthétiques correctement mis en oeuvre pour l'aménagement de cette partie de la Part Dieu. Et bien que les programmes qui la constituent n'aient pas été réalisés par le même staff de promoteurs / décideurs / concepteurs, il se dégage une unité de l'ensemble, incluant la gare, tout à fait intéressante.

Ce serait idiot de morceler cet ensemble et conduire en gros aux même erreurs tragiques qui ont été faites à Perrache : la perte de sens de la façade nord par l'adjonction des structures métalliques bariolées sur le parvis de la gare, pour tenter de liaisonner physiquement le tout avec le centre d'échanges... ::)

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 166 invités