Revue de presse

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 11 Juin 2020, 14:26:00

Eviction de Parick Jeantet confirmée : https://lexpansion.lexpress.fr/actualit ... 27282.html

Patrick Jeantet n'est plus à la tête de Keolis
Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 02/06/2020 à 17:24
Le conseil de surveillance de l'opérateur de transports publics Keolis, filiale à 70% de la SNCF, a démis de ses fonctions son patron Patrick Jeantet.

A peine quelques mois après avoir pris le poste, Patrick Jeantet n'est déjà plus à la tête de Keolis. Le conseil de surveillance de l'opérateur de transports, filiale à 70% de la SNCF, a annoncé son limogeage en raison de "divergences stratégiques importantes", a indiqué l'entreprise mardi.

"Un processus de recrutement va être initié sans délai pour nommer un nouveau président du directoire" à la place de Patrick Jeantet, qui était entré en fonction début février, a précisé Keolis dans un communiqué. Patrick Jeantet avait été nommé début 2020 après avoir passé trois années à diriger SNCF Réseaux.
https://lexpansion.lexpress.fr/entrepri ... 05789.html



Pas de successeur à ce jour.
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 18 Juin 2020, 20:30:44

Remontée de topic pour une mise en perspective d'une info du jour avec ce que j'avais écrit sur un sujet brûlant : viewtopic.php?f=1&t=12304&p=211057&hilit=primeurs#p211057
:police:
Figurez vous que les décisionnaires se sont auto persuadés qu'il serait urgent de passer l'ensemble du parc dédié au transport des primeurs (wagons réfrigérés...) à la démolisseuse. Culoz
Cela devient carrément crétin, cette posture arc boutée sur un empilement de raisons variées ; quelle urgence ? ???
Il y a vraiment, mais alors vraiment urgence, ou bien s'agit il de donner quelques gages à d'autres lobbys ?

https://www.lindependant.fr/2020/06/18/ ... 938601.php

Image

'État avait initialement annoncé sa remise en circulation pour novembre 2019. Puis pour décembre. Mais pour l'heure, le train des primeurs, qui transportait fruits et légumes entre Perpignan et le marché international de Rungis, en région parisienne, est toujours au point mort. Et ce depuis le 14 juillet dernier.

Autant dire que les cheminots CGT, qui sont au cœur de la mobilisation pour la relance du train, commencent à trouver le temps long. D'autant que l'un d'entre eux, Mickaël Meusnier, assure avoir découvert, en effectuant "une petite tournée de chantier post-Covid", qu'il était envisagé d'envoyer prochainement 33 des 80 wagons du train emblématique à Culoz, dans l'Ain, pour qu'ils y soient détruits.

"Ça va être difficile de redémarrer avec 33 wagons en moins, déplore le cheminot perpignanais. Nous sommes opposés à cette destruction. On ne voit pas l'intérêt d'envoyer ces wagons à la casse alors qu'ils peuvent encore rouler plusieurs années. C'est d'autant plus dommage que le marché international de Rungis est d'accord pour continuer le fret en conventionnel, de quai à quai."

Après avoir pris connaissance du communiqué de la CGT, le vice-président de la région Occitanie délégué aux transports, Jean-Luc Gibelin, a interpellé le ministère au sujet de la possible destruction des 33 wagons. "Je n'ai pas eu de réponse pour l'instant, confiait-il ce jeudi en début de soirée. Mais nous restons déterminés pour le maintien de cette liaison."

Contactés, la filiale de la SNCF propriétaire des wagons du train primeurs, Ermewa, et SNCF Fret, étaient pour leur part injoignables ce jeudi.


L'enquête interne et externe, suivie d'un procès, ou la "réunion d'échanges explicatifs et de détermination / attribution des responsabilités morales et non plus uniquement légales" suivie de l'application de sanctions fermes et réelles, devient de facto nécessaire et évidente.
Il y a obligatoirement des gens au bout du stylo, du powerpoint, de la note de service, du référentiel comptable, ou toute autre logique à l'oeuvre mais qui en porte la responsabilité ; ces gens à qui la présentation de la facture, salée, doit désormais être faite.

Ils n'ont plus à être indûment payés pour faire mumuse avec ce qui leur est confié, et dont le remplacement prématuré coûterait des sommes folles...
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
TubeSurf
Passager
Messages : 1227
Inscription : 28 Sep 2005, 16:07:38
Localisation : TAS

Re: Revue de presse

Message non lupar TubeSurf » 19 Juin 2020, 12:35:39

Quelques news dans le CP du Sytral du jour:
http://www.sytral.fr/TPL_CODE/TPL_ACTUALITE/PAR_TPL_IDENTIFIANT/5151/20-actualites.htm

Entre autres des renforts d'offre sur T6, le funiculaire Fourvière (dont une prolongation jusqu'à minuit certains jours), et T3… où ça va finir par coincer, d'ailleurs.

X.
Avoue travailler pour le réseau TCL.
alecjcclyon
Passager
Messages : 1013
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Revue de presse

Message non lupar alecjcclyon » 19 Juin 2020, 12:45:36

Pourquoi ça coincerait sur T3 ?
Bon écoutez, c'est simple ma passion c'est les transports.
Avatar de l’utilisateur
TubeSurf
Passager
Messages : 1227
Inscription : 28 Sep 2005, 16:07:38
Localisation : TAS

Re: Revue de presse

Message non lupar TubeSurf » 19 Juin 2020, 13:45:36

Parce qu'avec une augmentation de la fréquence sur T3, sur T4, le passage de RX à contre-sens à Villette, certains choix techniques qui ont été faits à l'époque de la conception et qui ne sont pas particulièrement souples, et une réglementation un peu tatillonne, le temps de dégagement des rames peut être long... donc on limite le débit. Et donc on peut faire de beaux bouchons de trams…
Avoue travailler pour le réseau TCL.
alecjcclyon
Passager
Messages : 1013
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Revue de presse

Message non lupar alecjcclyon » 19 Juin 2020, 13:50:05

Les bouchons de tram je les constate également à Desgenettes.
Fallait envoyer le T3 directement à Vivier Merle bien plus pratique que traveser la gare vous me direz. :buck2:
Dans le cas où les fréquences vont augmentées, le plus simple serait de passer Rx en double, fréquence 20 min.
En fait passer T3 et Rx en double pour libérer un peu de sillons..
Bon écoutez, c'est simple ma passion c'est les transports.
yanns040586
Passager
Messages : 1466
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar yanns040586 » 19 Juin 2020, 14:07:51

Je remarque juste en passant qu'il n'y a pas d'amélioration d'offre dans les secteurs où on prévoit un métro... si ce n'est le passage en articulés d'une ligne qui en a déjà une bonne partie... D'où le questionnement régulier sur le vrai intérêt du métro si le service actuel est jugé suffisant...
Et les trolleybus dérivent sur 2021. à force, les Cristalis vont partir à la casse avant qu'ils arrivent... Sans COVID, sans IVECO et sans mauvaise volonté, on n'en serait pas là... :angel:
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 19 Juin 2020, 15:58:26

Il faut au REX une boucle (rayon = 38 m), s'amorçant au passage piétons qui relie gares routière et SNCF, frôlant le bâtiment rouge brique côté nord (qqs arbres fraîchement plantés à déplacer), et retour par la rue Maurice Flandin : 555 mètres de voie unique environ. :)

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 02 Juil 2020, 11:47:03

Une belle drache d'été "à la lyonnaise" hier, avec des cumuls de 30/40mm en moins d'une demi heure...
Mazette.
Qu'est ce qu'on a ramassé ! :buck2:

le Progrès parle d'une inondation du métro ... :o Que s'est il passé ? ???

https://www.leprogres.fr/environnement/ ... ele-a-lyon
Des orages d'une grande violence et des inondations en pagaille
De violents orages se sont abattus sur une partie du département ce mercredi en fin de journée. Pluies intenses, grêle, routes inondées, arbres déracinés : les pompiers sont intervenus plus d'une centaine de fois en l'espace de quelques heures, essentiellement à Lyon, Oullins et dans ce secteur.


À Lyon, plusieurs lignes de bus ont été déviées, le métro lyonnais inondé et le quai Saint-Vincent submergé. Par ailleurs, une antenne Enedis a été abîmée, ce qui a provoqué une coupure d’électricité chez une cinquantaine de foyers.


Edit...
Ca : https://www.instagram.com/p/CCIcldGCaiB ... mleklj4hxc
Pourtant, l'escalier mécanique continuait vaillamment à écoper, hein... :banane:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 03 Juil 2020, 01:29:31

Salut

La compagnie publique espagnole RENFE envisage d'assurer 5 AR avec AVE S100 de 347 places entre Lyon Part-Dieu et Marseille Saint-Charles. Ces trains desserviraient systématiquement Avignon TGV et Aix TGV.

Horaires souhaités par RENFE :

Départs Marseille St Charles

06.36 > 08.16
08.10 > 09.50
12.10 > 13.50
16.10 > 17.50
18.36 > 20.16

Départs Lyon Part Dieu

07.06 > 08.46
11.06 > 12.46
13.36 > 15.16
17.36 > 19.16
19.36 > 21.16

Cette desserte mobilise 3 rames. 2 rames seront immobilisés la nuit à Marseille et 1 à Lyon. Les roulements seront sans doute liés aux dessertes Barcelone - Lyon et Madrid - Lyon, qui pourront être revues au SA 2022.

Les horaires visés conduisent à des conflits avec les sillons actuels TGV et TER Auvergne Rhône-Alpes. Le gestionnaire du réseau sera-t-il en capacité de répondre favorablement à toutes les demandes des TER Auvergne Rhône-Alpes, des TER PACA, de Renfe et de TGV Sud-Est au SA 2022 ? Il faudra sans doute faire des compromis ou alors déclarer certaines sections du RFN, comme saturées ou renoncer au cadencement d'une partie des dessertes TER et TGV.

Les gares de LYD et MSC ont-elles des réserves de capacité pour accueillir 10 TAGV supplémentaires et les mouvements techniques qui vont avec ? Certains trains sont peut-être reportés à Perrache ou le plan de transport du TER à Part Dieu devra-t-il être revu à la baisse ?

On se dirige sur certains horaires vers un affrontement frontal entre TGV Sud-Est et RENFE.

La notification de la RENFE à l'ART : https://www.autorite-transports.fr/wp-c ... _006-1.pdf

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 09 Juil 2020, 12:51:19

Salut

La RATP a ouvert ses archives pour découvrir l'histoire de quelques stations de métro :
https://www.ratp.fr/decouvrir/coulisses/au-quotidien

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 09 Juil 2020, 14:05:38

Quelques articles du jour et d'hier :

https://www.lyoncapitale.fr/actualite/l ... ns-le-bus/
Le ticket TCL est à nouveau vendu en direct dans le bus. Il avait été remplacé pendant un temps par un ticket via SMS avec d'importantes limites.

La vente directe de ticket TCL via les conducteurs de bus sera à nouveau possible dès le samedi 11 juillet.

Il avait suspendu à cause de l'épidémie de coronavirus COVID-19. Les clients sont invités à faire l'appoint, ce ticket est vendu à 2,20 euros (après avoir été lancé à l'origine avec le prix rond de 2 euros... pour ne pas devoir rendre de monnaie).

"Pour limiter les contacts, il est toutefois recommandé d’anticiper l’achat de titres de transport dans
l’un des 600 points de vente TCL", précise Keolis.

Par ailleurs, le ticket SMS en envoyant BUS au "93069" est maintenu. Vendu à 1,90 euro, il ne permet cependant pas de prendre les métros ou tramways.



Beaucoup plus choquant :

https://www.lyoncapitale.fr/actualite/l ... e-bayonne/

L'info principale et la plus sordide est là :
Chauffeur de bus en état de mort cérébrale à Bayonne : son épouse confie "On nous a détruits en quelques secondes"
https://www.ladepeche.fr/2020/07/07/cha ... 967668.php
Compléments indispensables :
Chauffeur de bus agressé à Bayonne : l'enquête avance
https://www.ladepeche.fr/2020/07/07/cha ... 968032.php
Bayonne : plus de 6000 personnes se rassemblent pour soutenir la famille du chauffeur de bus agressé
https://www.ladepeche.fr/2020/07/08/bay ... 971333.php
Toulouse : les bus et tram se sont arrêtés une minute, en hommage au chauffeur agressé à Bayonne :
https://www.ladepeche.fr/2020/07/08/tou ... 970634.php

Partout, de plus en plus de problèmes conduisant au constat que si on intervient, on est en danger de mort. Ca calme, mais de fait...
C'est maintenant acté, palpable, évident, incrusté dans le quotidien des gens.
Et ceux qui décident de ne pas baisser les yeux deviennent presque les salopards à l'origine du problème ; et si représailles, en gros, l'ont bien cherché. Un comble.

La conséquence est terrible, immédiatement, définitivement pour les personnes qui ont "eu le tort" de réagir / faire leur métier / faire leur devoir / faire selon leur conscience, pour eux et leur famille, face à des bipèdes qui manifestement n'ont ni les codes, ni les cliquets d'interdiction, ni les tabous installés dans la boite à neurones. Et qui, à part quelques éventuels placement à l'ombre absolument pas dissuasif pour les suivants susceptibles de faire pareil, ne comprennent même pas ce qu'ils ont fait.

Et "on" s'étonne que cette situation ne convienne pas ?

On a de plus en plus de "réactions" quand ces bipèdes se font malencontreusement démonter ou éplucher en flag alors qu'ils ne sont manifestement plus dans le cadre... les pauv'lapins.
Et si on décidait maintenant que ça suffisait, avant que cela ne devienne la règle en milieu urbain ?
Qu'on n'a pas à supporter ceci, ni l'angoisse de se retrouver façon cible au milieu de ceci ?



Une autre info préoccupante aussi, pour l'environnement :
https://www.ladepeche.fr/2020/07/09/pol ... 971721.php
Fuite de gasoil chez Tisseo. 30 000 litres... 30 mètres cube... :o
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
yanns040586
Passager
Messages : 1466
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar yanns040586 » 09 Juil 2020, 14:42:05

Bonjour à tou·te·s !

Les infos de ces derniers jours ne sont pas réjouissantes, c'est le moins que l'on puisse dire...

Je pense que ce qui a marqué les gens, peut-être plus que d'habitude et provoqué un si grand élan de "solidarité" (du moins chez les conducteurs de bus et leurs proches, ce qui fait pas mal de monde, déjà !), c'est :
- que c'était pas dans une grande ville
- c'était pas une "banlieue" défavorisée, ni délaissée
- c'était pas dans une ville spécialement pauvre ou sinistrée
- c'était dans une région plutôt jugée agréable, comme un lieu agréable pour des vacances tranquille au bord de l'eau, entre Feria et surf...

...un peu comme si chacun dans son coin commençait à se dire que ça devient un peu Los Angeles partout dans le pays, à force de laisser faire. Certes, il y a rigueur et rigueur, mais un peu moins de rigueur (budgétaire ?) à certains endroits, et un peu plus à d'autres, ce serait pas mal...
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 09 Juil 2020, 16:27:26

Fermeté ET bienveillance ne sont pas à confondre avec rigorisme (ou même rigueur, tellement ce terme a varié de contenu et est devenu mal employé...)
Mais le problème est que ces deux notions, nobles, sont en conflit direct avec bien des appétits.
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 14 Juil 2020, 00:01:37

Ca va mal :(

https://www.lagazettedescommunes.com/68 ... transport/

Nathalie Arensonas pour La Gazette des Communes a écrit :Le gouvernement limite son aide financière à une vingtaine de réseaux de transport

Le gouvernement ne volera pas au secours de tous les réseaux de transports urbains qui ont subi un total de quatre milliards de pertes pendant la crise sanitaire. Seuls ceux gérés par un syndicat mixte pourraient toucher une compensation financière. Une mesure « injustifiable », fustigent les associations d’élus qui menacent de mettre bus, trams et métros à l’arrêt. En Ile-de-France, Valérie Pécresse a cessé de payer la RATP et la SNCF.


Les métros, les RER et les Transilien sont de nouveau opérationnels à 100%, les bus ont repris goût aux embouteillages et les tramways filent sur leur voie réservée. En Ile-de-France comme dans les autres territoires français, les transports publics désertés pendant la crise du Covid-19 ont retrouvé leur vitesse de croisière. Avec toutefois moins de voyageurs, puisque deux mois après le déconfinement, le niveau de fréquentation des réseaux urbains de province atteint en moyenne 50%, un peu plus dans la région capitale.

Et selon une enquête réalisée en juin 2020 par l’institut d’études MV2, 17% des personnes interrogées n’envisageraient pas de reprendre les transports collectifs à court ou moyen terme. La peur d’être contaminés, le télétravail, la baisse du prix du carburant et l’envolée de la pratique du vélo expliquent cette défiance.

Avec le chômage partiel, pas de versement mobilité

Victime collatérale du Covid-19, le modèle économique du transport public vole en éclats. Avec l’effondrement des recettes voyageurs pendant le confinement (- 90%), le remboursement des abonnements, les surcoûts liés au protocole sanitaire, et la chute du « versement mobilité » (recette dynamique assise sur l’activité économique des entreprises qui permet aux collectivités de financer jusqu’à 70 % des transports publics mais qui a plongé avec les mesures de chômage partiel), le trou d’air est violent : 4 milliards d’euros sur toute la France, 2,6 milliards rien que pour l’Ile-de-France, calcule le Groupement des autorités responsables de transport (Gart). Soit plus de 20% des revenus des collectivités locales, alors que les dépenses de fonctionnement n’ont pas disparu d’autant.

Même si le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari nuance ces chiffres (il les estime à 1,8 Md€ au lieu de 2,6 Mds€ pour l’Ile-de-France si l’on prend en compte les économies de coûts), les pertes restent affolantes.

Et les autorités organisatrices de la mobilité laissent planer la menace d’un arrêt pur et simple du trafic de bus, de trams, de métros dès cet été, ou à la rentrée, si l’État ne leur vient pas en aide de toute urgence. Le dossier est potentiellement explosif car il concerne les millions d’usagers quotidiens des transports en commun dans toute la France. Cinq millions dans la région capitale.

425 millions d’euros pour patienter

Les élus demandent une compensation intégrale à l’État, et pour le moment, ils ne se sont vus proposer que 425 millions d’euros pour passer la vague. « Cela représente à peine 16 % du montant des recettes perdues », estime Ile-de-France Mobilités (IDFM) qui s’attend encore à des pertes d’1,5 milliard d’euros en 2021, puis à 500 millions en 2022. Le 8 juillet, le conseil d’administration de l’autorité chargée des transports en Ile-de-France a voté à l’unanimité l’arrêt des paiements à la RATP et la SNCF, jusqu’à ce que le budget 2020 soit à nouveau stabilisé. Au total, 400 millions d’euros ne seront pas versés en juillet à ses deux principaux opérateurs pour rétribuer leurs prestations. « Je ne demande pas l’aumône, je demande juste le même plan que celui adopté par les gouvernements américain, allemand, néerlandais, danois et britannique… », insiste Valérie Pécresse, présidente (LR) de la région et d’IDFM dont la trajectoire budgétaire était déjà problématique avant même la pandémie. C’est ce que montre un rapport de la chambre régionale des comptes bouclé juste avant le confinement, et publié le 15 juin.

Dans l’immédiat, les RER, trains, métros, bus et tramways continuent de rouler car la RATP et la SNCF utilisent leur trésorerie pour assurer les services de transport public. « Nous n’avons plus de trésorerie, les opérateurs n’en auront bientôt plus, et si rien n’est fait, ça sera une catastrophe qui va freiner la reprise économique de notre pays «, alerte Valérie Pécresse.

« Distorsion de traitement entre les territoires »

Partout dans l’Hexagone, les élus qui refusent catégoriquement d’augmenter le prix des tickets ou des abonnements et d’endosser l’impopularité d’une telle mesure, ont tiré la sonnette d’alarme et écrit au chef de l’Etat en mai, puis à l’ex-Premier ministre Edouard Philippe en juin, pour demander un plan de sauvetage.

Mais début juillet, lors de l’examen du nouveau projet de loi de finances rectificative (PLFR 3) à l’Assemblée nationale, les amendements visant à voir tous les réseaux de transports urbains toucher une compensation financière pour éponger les pertes liées à la crise sanitaire ont été écartés par le gouvernement. Le texte prévoit une compensation du versement mobilité uniquement si le réseau est géré par un syndicat mixte. Soit une vingtaine de villes en France seulement.

« Pourquoi la solidarité nationale serait-elle effective à Pau et non à Bordeaux, à Lyon et non à Lille, à Grenoble et non à Chambéry, à Clermont-Ferrand et non à Saint-Etienne, à Tours et non à Orléans, à Alès et non à Nîmes ? », interrogent, furieux, les élus de France Urbaine, de l’ADCF, et du Gart dans un communiqué du 6 juillet. Ils dénoncent ce qu’ils jugent être « une distorsion de traitement entre territoires selon le mode d’organisation institutionnelle de leurs transports publics ».

Un amendement du député LREM du Gers, Jean-René Cazeneuve, chargé d’une mission sur l’impact du Covid-19 sur les finances locales, proposait d’isoler le versement mobilité dans le mécanisme de garantie pour permettre un traitement égal entre les différentes formes juridiques des autorités organisatrices de la mobilité (AOM). Retoqué par le gouvernement.

« Les syndicats mixtes n’ont qu’une vocation, en l’occurrence les transports urbains, et allouent l’intégralité de leur budget au fonctionnement de ce service public. Contrairement à une métropole ou une communauté d’agglomération, par exemple, dont le budget transport est noyé dans un budget global », explique Louis Nègre, président du Gart et maire LR de Cagnes sur Mer (Alpes-Maritimes). Le raisonnement du gouvernement est simple : aux collectivités d’arbitrer et de renflouer les pertes du transport avec les budgets annexes. « Le problème, c’est que les transports pèsent très lourd dans les budgets des collectivités, c’est le poste numéro 1 », précise Louis Nègre.

Désormais ce n’est plus au gouvernement Philippe de solutionner le problème, mais à celui de Jean Castex. « Qui, au lendemain des élections municipales où l’on a vu un certain nombre d’élus porter un projet de gratuité des transports urbains, attend peut-être que les exécutifs locaux se mettent en place pour voir la suite. Il ne voudrait pas signer un chèque en blanc », décrypte un observateur du secteur.


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
antounin
Passager
Messages : 15
Inscription : 26 Fév 2017, 08:41:05

Re: Revue de presse

Message non lupar antounin » 14 Juil 2020, 09:19:49

Pauvre Gégé, il ne fait pas bon vieillir...

https://www.lyoncapitale.fr/politique/t ... zto7ynCzdA

Justin Boche pour Lyon Capitale a écrit :Téléphériques à Lyon : Collomb prêt à monter une ZAD

Dimanche, lors de l'élection d'Anne Thoraval la nouvelle maire du 9e arrondissement, Gérard Collomb s'est dit prêt à créer une association de défense écologiste voire à monter une Zone à défendre pour ne pas voir de télécabine passer au-dessus de chez lui dans le 5e arrondissement.


Doyen du conseil du 9e arrondissement, Gérard Collomb a fait la chronologie de ses réalisations dans ce secteur de Lyon dimanche lors de l'élection d'Anne Thoraval comme nouvelle maire du 9e. L'ancien maire s'est aussi amusé des projets de liaison par câble qui pourraient voir le jour entre Francheville, Sainte-Foy-lès-Lyon et Lyon et entre Limonest et Lyon-Vaise. “J’espère que la desserte de l’Ouest lyonnais sera une réalité avec le métro E et la poursuite du métro B jusqu’à l’A45. Quant à la desserte par câble, si vous pouviez éviter de passer au-dessus de Point du Jour (quartier dans lequel il réside, NDLR), je suis sensible aux nuisances sonores ! Je ne voudrais pas être obligé de créer une association de défense écolo, voire avoir à organiser une nouvelle ZAD à Lyon !”, a-t-il ironisé, rapporte Salade lyonnaise.

Comme nous l'écrivions fin 2019, le Sytral s'était montré très critique sur ce type de liaison testant trois scénarios où les coûts restaient importants pour le nombre de voyageurs : 150 millions d'euros pour 800 à 2500 voyageurs par jours pour plateau nord - Grand Montout (avec des variations saisonnières fortes et en fonction de la météo), 125 millions d'euros pour 1000 à 2000 voyageurs par jours pour Caluire - Vaise, et enfin 210 millions d'euros pour 4 000 voyageurs par jours pour Francheville - Gerland.

Des études devront désormais être réalisées sur les deux nouveaux axes proposés par la majorité écologiste métropolitaine. Et composer visiblement avec de possibles résistances sur la colline qui prie.


Bonne journée !
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 14 Juil 2020, 11:20:48

Nanar> Effectivement, ça va MAL.

Comment envisager sereinement toute idée de développement quand même l'existant se retrouve en danger mortel ? :o
Tout le monde à pieds en 2021 ?
On a le droit de ne pas être d'accord, où bien une loi va sortir prochainement pour pénaliser cette différence de vues ?

Le problème qui se pose maintenant très clairement, est d'une nature tout autre que celle des visions idéologiques et politiques.
Il relève désormais des besoins essentiels, élémentaires, de base, fondamentaux pour notre vie de tous les jours :
1> Manger
2> Dormir en sécurité
3> Avoir de quoi subvenir aux besoins de base

Et comme nous ne sommes pas que des animaux, quoique le monde économique voudrait nous le faire admettre, nous avons un besoin vital AUSSI de
4> Culture, d'Histoire, de sens social entre nous, de bonne intelligence avec le véhicule qui nous sert à nous déplacer dans l'espace, et qui a des limites physiques qui se heurtent au toujours plus

Alors il est urgent d'arrêter de se poser des questions, d'arrêter de couper dans les budgets de la Culture par exemple et au hasard, de faire l'autruche sur des problèmes grandissants qui nous pourrissent littéralement la life, et d'arrêter par exemple de financer largement des "dispositifs" extraterritoriaux qui ne concernent ni les points 1 / 2 / 3 ci dessus, ni le 4 !

Une petite remarque en passant : si ces points 1 à 4 ne sont pas/plus satisfaits, il est évident que les dispositifs extraterritoriaux ne pourront plus être assurés non plus.
Faut avoir fait l'ENA pour le savoir, on n'apprend pas ça en plantant des carottes, mmh ?
C'est ballot : on aura la GrossKatastrof en interne, et puis aussi en externe, avec le déclenchements de mouvements de foule ingérables, à l'échelle mondiale...

Pour rester sur le sujet de base, on parle en milliards d'euros, pas en millions. Les dispositifs extraterritoriaux sont dans la même échelle, avec des 800 millions par ci, par là.
De quoi largement flécher vers d'autres sujets moins exotiques peut être, mais qui nous concernent immédiatement.


Antounin> :funny:
Après l'avoir combattu vigoureusement sur quelques projets pétaradants, Gérard Collomb devient un adepte du NIMBY !
Tout arrive, tout arrive !
:mouah:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 14 Juil 2020, 18:20:29

Je reviens sur mon post du 09/07 à propos du chauffeur de Bayonne, qu'il convient de ne pas oublier, ou, plus cyniquement, qu'il convient de ne pas passer par profits et pertes sur un tableau comptable des bonnes consciences
Ce type de cause peut aussi expliquer la désaffection des clients pour les TC : leur mise en danger, ou tout simplement la simple crainte d'être mêlé à des faits divers sordides...
On doit pouvoir monter dans un bus ou le conduire, où qu'il soit, sans qu'il soit envisageable de devoir faire face à des situations de dangers !

Je ne suis pas seul à arriver à des conclusions précises, et je suis très perplexe désormais sur l'absence de prise en mains du problème par l'ensemble du personnel (élus et administratifs) payés ou indemnisés à nos frais.
Cela va devenir irrationnel et difficilement contrôlable, sauf si c'est la finalité souhaitée.
Et je n'ai absolument aucune envie de voir des milices ou des bandes de gueux quelles qu'elles soient se répandre dans les rues pour faire régner un "ordre local'

A lire : https://www.lefigaro.fr/vox/societe/meu ... e-20200713
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 18 Juil 2020, 16:05:08

Les comportements hystériques en matière de dogme économique n'ont pas eu suffisamment de claques, ces derniers temps ?
Ca s'arrête quand, cette idée de "devoir" brader ci ou ça pour satisfaire à des règles que nous sommes les seuls à nous imposer, contrairement au reste du monde ?
https://www.liberation.fr/france/2020/0 ... se_1794413

Alstom : «La décision de sacrifier l'usine de Reichshoffen est absurde et dangereuse»

Il suffit d'employer des tournures de phrases pleines de bienveillance et de prudence.
A contrario, l'action "en face", à l'origine de ces réactions mesurées faite par des gens modérés, posés, qui jusque là "se font avoir" est claire, précise, toxique.
Pour obtenir le feu vert de Bruxelles au rachat de Bombardier, le champion français du ferroviaire a promis de céder le site alsacien spécialisé dans les trains régionaux à un groupe étranger. Le délégué CFDT d'Alstom, Patrick de Cara, appelle le gouvernement à intervenir.


Comment avez-vous reçu la décision d’Alstom de mettre en vente son usine de Reichshoffen pour obtenir un feu vert au rachat de Bombardier ?

Par un sentiment de colère, d’injustice et de déception.

De colère car nous nous doutions bien qu’Alstom allait devoir faire quelques concessions, mais pas au point de devoir abandonner un site industriel – avec ses salariés – aussi important dans notre implantation industrielle !

D’injustice car si je me souviens bien, quand les deux constructeurs ferroviaires chinois se sont associés pour créer le mastodonte CRRC, personne ne leur a imposé de se séparer d’une ou plusieurs de leurs entités.

De déception, enfin, parce qu’avec le rachat de Bombardier par Alstom, on nous avait vendu la naissance d’un champion ferroviaire mondial susceptible de contrer ce géant chinois.

Aujourd’hui, on en arrive à une décision absurde et dangereuse consistant à sacrifier une partie de notre compétence et de notre savoir-faire en matière de trains régionaux pour satisfaire Bruxelles.


Alstom va tout de même rester présent sur ce marché des TER avec le site Bombardier de Crespin (Nord), qui emploie 2000 salariés…

Mais pourquoi devoir choisir entre les sites de Reichshoffen et de Crespin ? Il faut garder les deux !
Le site de Crespin a ses propres compétences en matière de trains de régionaux avec l’avantage d’être un site autonome en termes d’assemblage et d’approvisionnement. Mais il est complémentaire de celui de Reichshoffen.

Ce sont deux atouts pour Alstom, au moment où le rail est appelé à contribuer beaucoup plus à la transition écologique au niveau du territoire : le site de Bombardier est spécialisé dans les trains à batteries, alors que le site de Reischoffen devait produire à l’avenir des trains à hydrogène pour remplacer les vieux trains à traction diesel et verdir le parc ferroviaire français.
Heureusement, même si Reischoffen est cédé, la technologie des blocs de traction du train à hydrogène assemblés à Tarbes restera brevetée chez Alstom.


Cette info est à rapprocher de celle ci :
https://www.liberation.fr/planete/2020/ ... ir_1790963
Siemens ferait une acquisition permettant de conforter un role de leader européen en matière de traction à hydrogène ? ??? ::)

Qui donc est installé dans les rouages techniques permettant d'envisager cette idée, de la mettre en forme administrativement, juridiquement, comptablement, etc... ?
Qui sont les personnes, des "petites mains" aux titulaires des MontBlanc ratifiant les documents... ?
Il serait souhaitable que l'intégralité des participants, comme en Suisse, apparaissent nommément dans les documents qui circulent, histoire d'assumer postures et décisions, et apporter une vision éclairée confortant la validité / pertinence / nécessité des actions concernées...
Je gage qu'il y aurait subitement une autorégulation naturelle qui s'instaurerait avant toute prise de décision hâtive.

:coolsmiley:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 20 Juil 2020, 10:20:26

Meurtre de Philippe Monguillot

Alors voila, c'était juste pour dire qu'à 14:30 cet après midi, j'aurais une grosse grosse pensée pour lui et ses proches

A défaut d'être sur place, à défaut de pouvoir monter dans son bus et simplement dire "bonjour", et "bonne journée" en en descendant.
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 18 Août 2020, 11:33:09

https://www.mobilitesmagazine.com/singl ... francaises

Jean-François Bélanger pour Mobilités Magazine a écrit :Les transports publics en panne dans les villes françaises

Du 17 juin au 7 juillet, l’application leader des solutions de mobilités, Moovit, a enquêté pour connaître l’évolution des comportements de déplacements dans les villes françaises avant et après le confinement. Livrés fin juillet, les résultats sont sans appel : baisse importante des transports en commun, avec peu d’espoir de normalisation dans les six prochains mois.

L’étude se base sur un échantillon aléatoire de plusieurs milliers d’utilisateurs dans cinq agglomérations françaises : Paris, Lyon, Marseille, Nice et Toulouse.

En matière de déplacements urbains, c’est la marche à pied qui enregistre la plus forte progression. Sa pratique a presque doublé à Paris ( 77%) et est en très forte progression à Toulouse (+60%).

De 18 à 33% des sondés de Lyon, Nice et Paris ont déclaré privilégier les déplacements en vélo ou trottinette parce qu’ils se sentent davantage en sécurité. A contrario, à Marseille, ils ne sont que 9% de cet avis.

Quant à la voiture individuelle, ils déclarent l’utiliser davantage à Paris et Marseille, souvent parce qu’ils s’y sentent plus en sécurité, contrairement à Lyon, Nice et Toulouse.

Enfin, les transports en commun restent les grands perdants de cette période. Leur fréquentation a connu une forte baisse de 24% à Lyon, de 22% à Marseille, de 19% à Paris, de 18% à Nice et de 14% à Toulouse.


Pas de rebond en vue

Dans les six prochains mois, la situation ne devrait évoluer que très lentement. Selon les déclarations des interviewés, la fréquentation devrait se situer en baisse de 18% à Lyon, de 16% à Marseille, de 10% à Nice et Toulouse et de 6% à Paris.

Les personnes interrogées à Paris et Marseille préféreront utiliser leur voiture personnelle. C’est le respect de la distanciation sociale qui semblerait encourager le plus le retour à la normale en ce qui concerne les transports en commun, avec un renforcement des fréquences et des informations envoyées à l’avance sur les véhicules bondés.

Les sondés éviteraient ainsi des attentes et des attroupements aux arrêts. 25% aimeraient même réserver leur place à l’avance !


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 22 Août 2020, 17:23:32

A noter dans vos agendas :
https://www.mobilitesmagazine.com/singl ... -son-decor

Jean-François Belanger pour Mobilités Magazine a écrit :Le Sytral révèle l'envers de son décor

20/08/2020

A l’occasion de la 32e édition des journées européennes du patrimoine, qui se dérouleront cette année, en principe les 21 et 22 septembre prochains, le Sytral vient de dévoiler les trois sites qui seront proposés à la curiosité des visiteurs.

Propriétaire d’un patrimoine de 5 Mds€ : les stations de métro, les tunnels, les dépôts, les bureaux et autres matériels roulant du réseau TCL, le Sytral va ouvrir une nouvelle fois ses portes aux amateurs des transports en commun à l’occasion des journées européennes du patrimoine.

Cette année, le premier des trois sites retenus sera les ateliers de maintenance des lignes de métro A et B. Ce sont eux qui accueilleront au début de l’année prochaine les 30 rames du métro nouvelle génération.

Le deuxième site sera l’atelier de maintenance du métro de la ligne C qui est à crémaillère et dont les cinq rames viennent de faire l’objet d’une grande inspection. De par son profil, cette ligne est unique en Europe, ce qui en fait une singularité du réseau de l’agglomération lyonnaise.

Enfin, le troisième site ouvert au public sera exceptionnellement le nouveau centre de maintenance des autobus, à Perrache, un bâtiment moderne de 20 000 m², en cœur de ville, qui va révolutionner les conditions de maintenance et d’entretien des véhicules, tout en anticipant les futures diversifications du parc d’autobus attendues pour un avenir proche.

Durant ces deux jours, ces trois sites seront ouverts de 10 à 12h 00 et de 14 à 17h 00, avec des visites guidées d’une heure environ.


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 24 Août 2020, 23:16:27

Le jour du dépassement est celui où la consommation des humains dépasse ce que la planète produira en un an.
Il varie suivant les pays et leur "niveau de vie"

https://pbs.twimg.com/media/EgGU0XrXgAA ... name=small

Image

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 26 Août 2020, 11:41:12

Salut

https://www.lyoncapitale.fr/actualite/l ... ent-112234

Justin Boche pour Lyon Capitale a écrit :Un véhicule a pris feu ce mercredi matin sur l'A46 perturbant plusieurs lignes de bus du réseau TCL.

Un véhicule a pris feu ce matin avant 8h sur l'A46 en direction de l'A43 après la sortie 16 Ternay/Communay. La circulation a été modifiée et ne se fait plus que sur une voie dans ce sens pour permettre l'intervention des équipes de sécurité.

Trois lignes de bus sont actuellement perturbées par cet accident. La ligne C17 est déviée direction Porte des Alpes et les arrêts de Place Wilson à Colin ne sont plus desservis. La ligne L69 est aussi touchée. Direction Manufacture les arrêts de Galline à Descartes ne sont plus desservis. Enfin, la ligne L37 est déviée en direction de Vaulx-Marcel Cachin. Les arrêts de Place Wilson à Descartes sont non desservis. La reprise de la circulation pour toutes ces lignes est estimée à 10h.

C'est fort, non ? Vous rajoutez votre commentaire derrière le mien, à moins qu'il ne corrige ? ^-^

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 31 Août 2020, 22:04:59

Salut

https://www.lesnumeriques.com/concept/n ... 52339.html

Grande première pour Navya, l’un des grands acteurs de la conduite autonome. Le français a mis en place sa navette sans chauffeur de sécurité à bord. Celle-ci officie au sein du Centre national de tir sportif (CNTS) à Châteauroux.

Cocorico ! Le français Navya, l’un des acteurs majeurs de la conduite autonome, vient de franchir un pas supplémentaire dans les transports en commun robotisés. Le 22 juin dernier, un service de navettes autonomes a été inauguré en partenariat avec l’opérateur Keolis, au sein du Centre national de tir sportif (CNTS) à Châteauroux.

Contrairement aux autres expériences menées en France et à l’étranger, la navette baptisée Autonom Shuttle Evo effectue ses déplacements sans aucun chauffeur de sécurité à bord. Une première pour un véhicule de niveau 4 sur l’échelle de la conduite autonome.

Cette navette, bardée de capteurs et bénéficiant “d’une connectivité accrue pour contrôler à distance l’état du véhicule en temps réel”, emprunte un tracé prédéfini. Il s’agit de transporter les athlètes et autres visiteurs du parking vers l’accueil, distant de 1,5 km, à la vitesse maximale de 18 km/h.

Outre une supervision à distance pouvant prendre la main à tout moment, le site a été sécurisé avec notamment l’encadrement et des vitesses réduites imposées aux autres usagers (piétons, cyclistes et autres véhicules). L’objectif futur de ces expérimentations est de permettre à la navette d’évoluer sur une “route à voies multiples et des carrefours à feux connectés”.


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 559
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Revue de presse

Message non lupar xouxo » 01 Sep 2020, 10:53:02

des vitesse réduites imposées aux piétons et aux cycliste pour pouvoir faire rouler une voiture en toute sécurité, voilà qui ne semble pas très vertueux écologiquement...
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 588
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Revue de presse

Message non lupar turbotrain » 02 Sep 2020, 20:22:39

xouxo a écrit :des vitesse réduites imposées aux piétons et aux cycliste pour pouvoir faire rouler une voiture en toute sécurité, voilà qui ne semble pas très vertueux écologiquement...

Et une vitesse réduite à 25 km/h sur les traversées piétonnes isolées pour les trams si pas de signalisation lumineuse avec piéton proche ou une limitation de la visibilité ?
https://www.transbus.org/actualite/actu ... deaux.html
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 02 Sep 2020, 20:29:37

Mmmmmh...
Perso, ce qui me fait tiquer n'est pas l'outil, enfin, si, mais ce n'est pas le sujet.
C'est le lieu de mise en place...
Le Centre National de Tir sportif.

...

Mais euh...
Was ? problème de 'niveau de risque' mal géré ? :o ???
L'environnement des ateliers et leurs conditions d'utilisation ont de telles approximations que le CIHSCT local a refusé catégoriquement d'exposer le personnel (et les conducteurs en particulier) à des risques élevés ?
Genre balles perdues... ?
Donc personne pour conduire un bus ? >:D


Ben j'irai pas ! ^-^

Plus sérieusement, l'avis du BEA est préoccupant dans le sens où il formule des recommandations pour l'ensemble des réseaux. Et si rien n'est fait, et qu'un autre accident survient, la 'victime' qui aura oublié de faire gaffe sera légitimée pour porter plainte à l'américaine. Et là, on ouvre une porte encore plus difficile à refermer : bien sûr qu'il faut sécuriser, mais quand même, stop à la déresponsabilisation !
On ne responsabilisera pas plus en mettant des airbags réels ou virtuels partout, mais par contre les sousous seront mobilisés pour pallier (?) aux défauts 'potentiels et de moins en moins fléchés sur les besoins.
A un moment, il faut grandir, et peut être admettre que vivre comporte un risque, non ?

De plus, le BEA-TT invite les exploitants de réseaux de tramways et les autorités organisatrices de la mobilité à conduire une analyse exhaustive des risques de masque de visibilité sur leur réseau et à prendre les mesures nécessaires pour traiter ces risques.


Dans le même genre et en allant au bout du bout, on va devoir vérifier avant de faire rouler les trams qu'un moustique tigre (femelle) porteur du Chikungunya n'a pas grillé la priorité pour piquer un des passagers, qui pourra de facto se retourner contre l'exploitant ? :idiot2:

Petite remarque en passant : la configuration retenue sur T3 entre Reconnaissance Balzac et Gare de Villeurbanne pour les différentes traversées des voies est pertinente ; en obligeant les piétons à traverser aux différents endroits (rue, trottoir, contre allées, voie du tram) non pas en ligne droite mais avec des déviations et des baïonnettes sous la forme de barrières, on casse toute possibilité de traverser en courant sur la lancée et de réaliser (trop tard) qu'on est juste devant le tram à 40/60/70km/h... ou les voitures juste à coté... ou les vélos sur la piste cyclable ! Et cela permet aussi de sécuriser l'ensemble malgré ou avec les haies et arbustes appréciables en terme de paysage...

Alors qu'aux Chartrons, avec ou sans pastillage jaune du Rhino au sol, on est toujours en alignement de ces traversées. :-\
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 588
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Revue de presse

Message non lupar turbotrain » 03 Sep 2020, 00:45:27

On va y arriver, à ne plus vouloir que du métro pour les axes majeurs qu'on pourrait quand même faire en tram.
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 559
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Revue de presse

Message non lupar xouxo » 03 Sep 2020, 09:52:00

@turbotrain
L'exemple que tu donnes est l'inverse, tout ce qu'il y a de plus classique et existe depuis des années : limitation de vitesse des véhicules pour sécuriser les piétons ou cyclistes. C'est dans l'autre sens que c'est inédit.
Concernant la recommandation du Bea-TT : il faut instaurer une limitation si la visibilité est mauvaise et qu'il y a des piétons, peut aussi se traiter sous l'angle : dégagement des perspective (haies mal placées, panneau publicitaires) voire obstacles physiques, même si évidemment cela a un coût.
De mon point de vue, le plus dérangeant dans cette affaire est la différence de traitement avec un accident de voiture/piéton : fatalisme coté voiture contre réglementation coté tramway.
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 03 Sep 2020, 18:35:05

Salut
C'est sûr que des barrières disposées comme photos page 37 du rapport du BEA, obligeant les piétons à se tourner (à défaut de regarder) dans la direction du danger sont assez efficaces.

De même, pour éviter des traversées à l'arrache en station, des barrières longeant les voies, obligeant les piétons à s'écarter de plusieurs mètres du nez ou du c.l des rames https://www.google.com/maps/@50.9331319 ... 6?hl=fr-FR
ou parfois entre les deux voies :
https://www.google.fr/maps/@45.7547094, ... 384!8i8192 (qqs mètres en plus ne seraient pas mal)

Au contraire à Bordeaux le traitement de l'interface tramway / voirie / autres usagers est, je trouve particulièrement mal foutu, multipliant par exemple les zones potentiellement glissantes par temps de pluie (diverses parties métalliques en plus des rails) : https://www.google.fr/maps/@44.8398069, ... 312!8i6656

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 588
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Revue de presse

Message non lupar turbotrain » 03 Sep 2020, 20:06:07

@xouxo, même à faible vitesse avec un tram tout à fait visible (puisque présent depuis trèèèès longtemps et que a victime peut en venir), il y a encore de grosses prises de risques par les piétons et quelques cartons. Je pense notamment aux traversées à moins de 3 mètres devant les tramways repartant de station à Saint-Etienne (et qui se voit de plus en plus ailleurs).

nanar a écrit :Au contraire à Bordeaux le traitement de l'interface tramway / voirie / autres usagers est, je trouve particulièrement mal foutue, multipliant par exemple les zones potentiellement glissantes par temps de pluie (diverses parties métalliques en plus des rails) : https://www.google.fr/maps/@44.8398069, ... 312!8i6656


Je confirme que certaines traversées sont assez discrètes et que le revêtement des voies trams ou leurs abords immédiats sont de véritables patinoires pour les piétons comme pour les deux-roues (la place de la Comédie a une certaine réputation de ce côté, d'autant qu'elle est très fréquentée par les piétons avec le débouché de la rue Sainte-Catherine https://www.google.com/maps/place/Place ... -0.5743114).
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 06 Sep 2020, 00:43:25

Boaf, un tram... on s'en fait toute une histoire, mais de près, ce n'est pas vraiment impressionnant... voire même très surfait. ::)

Ce que devait probablement se dire une pintade croisée il y a 20 minutes sur Jean XXIII au carrefour Bataille, le poignet cassé sur son iphone, la valise/trolley à bout de bras, qui s'engage avec le rouge pour elle sur le passage piétons, sans se presser, et traverse planplan tout en regardant son écran ... pile devant le tram venant de GB.
Perso, aux premières loges, derrière mon volant, coincé au feu rouge en attendant que le T2 dégage le carrefour.
Elle a à peine levé son nez de sa prothèse à images, cette saucisse connectée... n'a même pas accéléré le pas, rien.
Encéphalogramme plat, même après 3 coups de klaxon en rafale (et pourtant, il paraît qu'il fait un peu de bruit, mon klaqueson) :-\
Freinage énergique du tram, juste avant le carrefour, une fois compris que le neurone était affecté prioritairement à la "connexion avec le monde" ?
Pinaise. >:(
Si elle s'était fait choper, je pense que j'en aurais rajouté sur la colonne 'prise de risque inconsidéré' du constat. :coolsmiley:




Bon, ça, c'est de l'épiphénomène local. On tient du lourd plus conséquent à Paris, visiblement, et la guéguerre n'est pas terminée...
https://www.lefigaro.fr/actualite-franc ... s-20200904
L'article est payant... mais les premières lignes annoncent le ton
À Paris, Anne Hidalgo ouvre un nouveau front contre les transports collectifs

ENQUÊTE - La Maire a décidé que la capitale devait devenir une ville 100 % vélo. Elle multiple les aménagements au détriment des autobus qui, pourtant, transportent des millions de voyageurs chaque jour.
Image
Devant les Tuileries, la piste cyclable fait 11 mètres de large, alors que les autobus, taxis, VTC, riverains, artisans… sont sur une seule voie. Cyril Bitton

Vous avez décidé de venir à Paris en TGV, en Thalys, en Eurostar? Mais quelle folie! Et qui plus est, vous voyagez avec des bagages? Vous aimez vraiment les complications. Vous voilà donc sur le quai de la gare du Nord, avec l’idée saugrenue que vous pourrez y trouver un taxi. Hélas, les voitures sont à l’arrêt et la queue est interminable. Serait-ce que les taxis soient en panne? Que nenni! Ils sont bien là, mais ils ne parviennent pas à s’extraire de la gare. Le plan de circulation est ainsi fait que le tuyau de sortie est plus étroit que le tuyau d’entrée. Tout phlébologue vous dirait que ce déséquilibre pose un problème. Faut-il dès lors poser un stent à la rue 8-mai-1945 pour fluidifier le trafic? Ou revoir les accès? Hélas, en matière de mécanique des fluides, on n’est pas très fort à la Mairie de Paris. Il semble même que plus il y a de caillots, plus on s’en réjouit. On frise même le trouble du comportement, tant le plaisir à multiplier les engorgements est manifeste.

À lire aussi : À Paris, Hidalgo veut pérenniser les «corona pistes» pour les vélos

...

À Paris, Hidalgo veut pérenniser les «corona pistes» pour les vélos :
https://www.lefigaro.fr/conjoncture/a-p ... s-20200723
À Paris, Hidalgo veut pérenniser les «corona pistes» pour les vélos

La maire de Paris a précisé les mesures qui vont baliser son nouveau mandat. L'extension des terrasses devrait notamment être maintenue.
Par Le Figaro
Publié le 23 juillet 2020 à 10:10, mis à jour le 23 juillet 2020 à 12:29

Anne Hidalgo, réélue maire de Paris, compte poursuivre dans sa lancée pour faire de Paris une ville où la voiture sera persona non grata et où le vélo sera roi. Dans un entretien au Parisien, elle a précisé les objectifs de son nouveau mandat sur le plan du logement et des transports.

Transports

Les «corona pistes » pérennisées

«Les Parisiens ont clairement choisi. Ils ont fait le choix de l'écologie, de la poursuite d'un projet dans lequel on respire mieux, on se déplace autrement», avance Anne Hidalgo pour défendre l'aménagement, à titre permanent, des «corona pistes», ces pistes cyclables qui ont été développées dans la ville en parallèle des lignes de métro, afin de faire respecter la distanciation sociale. «Sur la rue de Rivoli, entre la rue du Louvre et la Concorde, on va donner plus de place aux bus et aux taxis, tout en laissant une place prédominante aux cyclistes», détaille ainsi la maire de Paris. Des travaux «esthétiques» et des mesures de sécurité devraient être prises, comme la pose de peinture sur les bordures, mais de nouveaux travaux d'ampleur ne sont pas envisagés.

Une telle mesure n'aura-t-elle pas des conséquences pour la circulation automobile à Paris? La maire met en avant une baisse du trafic depuis plusieurs années, mais ne cache pas son intention: pousser les automobilistes à se convertir au vélo.


Anne Hidalgo favorable à une gratuité des transports pour les jeunes

Parallèlement au développement des pistes cyclables, la maire de Paris souhaite développer l'offre des transports en commun, mais surtout les rendre gratuits pour les jeunes âgés de moins de 18 ans. Cette mesure sera discutée ce jeudi même au Conseil de Paris.

Jusqu'ici, les transports en communs étaient gratuits pour les jeunes de moins de 11 ans et pour les élèves scolarisés à Paris. Les collégiens et les lycéens pouvaient, eux, obtenir le remboursement de la moitié de leur forfait Navigo.


Les terrasses étendues devraient durer

Autorisés à étendre leurs terrasses sur les trottoirs ou sur les places de trottoirs depuis leur réouverture, les bars et les restaurants devraient pouvoir continuer à profiter de ces espaces supplémentaires, si le Conseil de Paris prend une décision en ce sens «en septembre». La maire de Paris y est en tout cas favorable.


Stationnement payant pour les deux roues

Sur le volet du stationnement, Anne Hidalgo dénonce «beaucoup d'abus» de la part des deux roues et projette de rendre le stationnement payant pour ce type de véhicules. Cette mesure devra être soumise au vote du Conseil de Paris «d'ici la fin de l'année».

La proposition de rendre le stationnement payant pour les deux roues avait déjà été déposée par l'élu de centre-droit Pierre-Yves Bournazel en novembre 2019, mais rejetée par plusieurs groupes. La mairie avait préféré de son côté lancer des «États généraux du stationnement», qui devraient avoir lieu dans les mois à venir.


Logement

Un référendum sur les logements Airbnb

Anne Hidalgo ne perd pas de vue une de ses cibles principales pour rendre le logement accessible: Airbnb. Ces locations de courte durée représentent «environ 30 000 [logements] à Paris. L'enjeu est de les récupérer, explique-t-elle. Nous allons donc demander par référendum aux Parisiens s'ils sont favorables, ou non, à limiter la durée de location annuelle de ces appartements».

Ce référendum était une promesse de campagne d'Anne Hidalgo et devrait être organisé à l'automne. Selon les informations du Monde, la question posée aux Parisiens pourrait être «Êtes-vous d'accord pour réduire la durée maximale de location autorisée?»
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 06 Sep 2020, 02:02:50

Ecrit par un journaleux du Figaro, tout à son entreprise d' Hidalgo (ou autre personne politique de gauche) bashing, ça a beaucoup moins de poids et d'intelligence qu'un article sérieux, objectif, et documenté.

Qu'attendre d'un gars qui croit encore que la circulation des bagnoles obéit à la mécanique des fluides, qu'une caisse avec un.e conduct.eur.rice réagit comme une molécule de flotte?
il est resté à la période antédiluvienne des études de trafic, et n'a pas dépassé le niveau de la petite classe dans laquelle il s'asseyait au fond, près du poêle.
Résultat : du même niveau que ta pintade du boulevard Jean XXIII, il est tout juste bon pour le Figaro


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 559
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Revue de presse

Message non lupar xouxo » 07 Sep 2020, 09:30:25

Le plus drôle étant cette phrase :
Elle multiple les aménagements au détriment des autobus qui, pourtant, transportent des millions de voyageurs chaque jour.

Ca ne doit pas arriver tout les quatre matins que Le Figaro prend la défense des autobus!

Ensuite, on voit bien que le journaliste feint de croire que les socialiste/écolo sont trop bête pour comprendre le fonctionnement du trafic automobile, alors qu'il s'agit bel et bien d'un choix politique partant d'un constat assez partagé (trop de nuisance en centre ville)... même si bien sur, la solution proposée ne fait pas consensus.

Attention cependant, au delà de l'habituelle grogne (automobilistes vache à lait etc. etc.), à placer le curseur au bon endroit, car si cette gêne aux automobiliste devient aussi insupportable pour les autres (client autobus, client taxi, riverains), ce ne sera seulement le figaro qui fera ce genre d'articles.

Pour ma part, je suis plus favorable au péage urbain (préservant la fluidité) qu'a la régulation par la congestion (mais le péage urbain serait sans doute encore plus décrié le Figaro et consorts).

A+
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 07 Sep 2020, 11:57:48

Salut
@BBArchi, tu n'étais pas dans le carrefour où il fallait, ni au bon moment :

https://www.leprogres.fr/faits-divers-j ... le-tramway

Lyon: un piéton renversé par le tramway dans le 8e arrondissement

L'accident s'est produit ce lundi vers 8h20. L'homme est dans un état d'urgence absolue.
La circulation du T4 a été interrompue partiellement pendant les opérations de secours.
L'alerte a été donnée vers 8h30 dans le 8e arrondissement de Lyon, au niveau du 118 boulevard des Etats-Unis. Un piéton a été renversé par le tramway.
Les sapeurs-pompiers et le Samu sont intervenus sur place et ont pris en charge le blessé, un homme dont on ne connaît pas encore l'âge.
Il a été transporté à l'hôpital dans un état dit "d'urgence absolue".
Les opérations de secours se sont poursuivies jusqu'après 9 heures.


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 07 Sep 2020, 13:13:50

Ben heueuhhh non merci Nanar.
J'ai regardé la configuration des lieux. J'y ai trouvé un aménagement identique à celui qui a posé problème et dont on a parlé très récemment : une belle ligne droite piétonne perpendiculaire aux deux double-voies de circulation encadrant les voies du tram. Par contre pas beaucoup de végétation haute ni de panneaux de pub... :(
La tentation est grande de passer fissa juste après 2 véhicules (qui roulent comme de gros tarés sur ce secteur) et poursuivre sur l'élan...
https://www.google.com/maps/@45.728144, ... 384!8i8192

un p'tit feu rouge clignotant, peut-être ?
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 09 Sep 2020, 13:19:58

Salut

https://www.lyoncapitale.fr/actualite/t ... r-les-tcl/

Tour de France à Lyon : de nombreux bus en moins, comment vont s'organiser les TCL ?

9 septembre 2020

Le Tour de France arrive à Lyon samedi. Il part de Lyon dimanche. Le réseau TCL est contraint de s'adapter avec de nombreuses voies bloquées à la circulation. De nombreuses lignes de bus vont été réduites le temps d'un week-end, ou ne vont pas circuler du tout. Explications.

Ce samedi, le Tour de France arrive à Lyon. La Grande Boucle repart aussi de la Capitale des Gaules dimanche. L'arrivée est jugée dans le centre de Lyon samedi et de nombreuses rues vont être bloquées à la circulation (lire ici).

"En raison des restrictions de circulation liées au Tour de France et pour des questions de sécurité au passage des équipes techniques et de la caravane, de nombreuses lignes de bus et tramway seront impactées dans l’agglomération les 11, 12 et 13 septembre", expliquent les TCL.

Ainsi, de nombreuses lignes de bus vont été réduites le temps d'un week-end, ou ne vont pas circuler du tout.
De nombreuses lignes de bus ne circuleront pas

Samedi, toute la journée, le C3 circule entre Vaulx La Grappinière et Saxe-Lafayette, le C5 circule entre Vancia/Rillieux Semailles et Parc Tête d’Or Churchill avec terminus exceptionnel à Foch Roosevelt (Métro A), le C13 Nord circule entre Montessuy Gutenberg et Cuire, le C13 Sud circule entre Grange Blanche et Saxe-Lafayette.

Samedi, pas de C6, de C14, de C18, de ligne 5, 19, 38, de S4, S6, S15. De nombreuses autres lignes seront également perturbées. (retrouvez ici toutes les perturbations). Idem dimanche.
La fréquence du métro renforcée

En revanche, la fréquence du métro sera renforcée les 12 et 13 septembre pour permettre aux lyonnais et spectateurs de se déplacer malgré les conditions de circulation difficiles.

Quoi qu'il en soit, si vous devez emprunter les TCL samedi ou dimanche, il est vivement conseillé de faire un petit tour sur le site des TCL avant pour voir si votre ligne de bus est concernée par les perturbations.


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 09 Sep 2020, 15:29:39

Ha oui. Ca va être un grand moment vendredi après midi. Dès 13:00 et même peut être avant !
Et vous avez vu le programme des festivités pour le stationnement de nos vélos ? :o voir le topic vélo vélo vélo... :crazy2: :buck2:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Conseil Syndical SYTRAL 21 septembre 2020 à 10 h

Message non lupar nanar » 17 Sep 2020, 23:57:14

Salut

Lundi 21 septembre à 10 h se tient un conseil syndical du SYTRAL. Exceptionnellement tenu "à huis clos" il sera retransmis en direct sur le site du SYTRAL.

http://www.sytral.fr/TPL_CODE/TPL_ACTUA ... alites.htm

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 588
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Revue de presse

Message non lupar turbotrain » 18 Sep 2020, 08:11:20

Un documentaire qui peut être intéressant lundi soir sur France 3 Occitanie (disponible sur Internet/box) : https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 73174.html
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 18 Sep 2020, 23:14:04

Salut

Vous connaissiez l'existence de cheminées d'aération du tunnel ferroviaire de Saint Irénée ?
http://www.chemins-a-fer.org/?page=Article

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 19 Sep 2020, 12:06:23

Salut

http://carfree.fr/index.php/2020/09/18/ ... more-43310

La déraison de la croissance (des transports)

Les transports, tout particulièrement internationaux, sont une illustration de l’aberration de notre logique actuelle de fonctionnement. Il s’agit d’une des activités les plus polluantes et les plus consommatrices d’énergie. Et un terrain exemplaire de ce que pourrait être une autre politique. Avec une hausse du produit national brut (PNB) par tête de 3,5 % par an (progression moyenne pour la France entre 1949 et 1959), on aboutit à une multiplication de trente-et-un en un siècle et de neuf cent soixante et un en deux siècles! Croit-on vraiment qu’une croissance infinie est possible sur une planète finie?

par Serge Latouche

Le problème est particulièrement crucial pour l’énergie, base du transport bon marché. Un Américain moyen consomme chaque année neuf tonnes d’équivalent-pétrole tandis qu’un Français en brûle quatre tonnes, c’est-à-dire respectivement quatre cent trente et deux cents fois plus qu’un Malien qui n’en utilise que vingt-et-un kilos. « Si l’on estime que chaque habitant de la planète a le même « droit au CO2, » en déduit Jean Aubin, ancien ouvrier agricole et professeur agrégé de mathématiques, il faut que nous, Français, nous divisions nos émissions par quatre ou cinq, et les Américains par dix. »

Cette réduction est tout à fait possible sans revenir nécessairement à l’âge des cavernes et à la bougie, comme le prétendent nos adversaires. Notre capacité de diviser par quatre cette consommation, tout en préservant notre qualité de vie a été démontrée dans le domaine des transports, en particulier par plusieurs études scientifiques. Cette diminution que les experts attendent avant tout d’une utilisation plus efficace du carburant ne sera effective et durable que si elle s’accompagne d’une réduction des déplacements.

L’économie illustre tragiquement l’absurdité de l’évangile du productivisme qui pourrait se résumer à « Pourrissez-vous la vie les uns les autres le plus possible et le plus vite possible jusqu’à extinction de l’espèce ». Le cas des vallées alpestres dont les habitants subissent les flux de camions transportant, d’Italie en France, des bouteilles d’eau San Pellegrino tandis que des flux non moins importants transportent, de France vers l’Italie, des bouteilles de Badoit ou d’Évian, est caricatural. Lors de l’accident du tunnel sous le Mont-Blanc, l’un des poids lourds ramenait vers l’Europe du Nord des pommes de terre qui venaient d’être transformées en chips en Italie, tandis qu’on transportait du papier hygiénique dans les deux sens!

Transport_marchandises

De telles absurdités sont légion. Les Américains, riches en forêts, importent des allumettes du Japon, qui se procure du bois en pillant les forêts indonésiennes, tandis que les Japonais importent leurs baguettes des États-Unis. Cela prêterait à sourire si ce n’était nos poumons, notre santé, l’existence des générations futures et la survie de la planète qui en payaient la facture. Non seulement ces transports épuisent une précieuse ressource non renouvelable, mais ils émettent des gaz toxiques et à effet de serre, ainsi que des métaux lourds cancérigènes comme le plomb et le cadmium.

Un coût multiplié par dix ?


Pour une part importante, ces camions trimbalent soit la même chose et c’est fondamentalement absurde, soit des produits différents pouvant être fabriqués localement à des coûts directs légèrement supérieurs, et ils sont nuisibles pour les régions délaissées victimes de délocalisations sauvages. Qu’importe de gagner quelques centimes sur un objet quand il faut contribuer de plusieurs milliers d’euros, par des charges diverses, à la survie d’une fraction de la population.

La mondialisation a poussé au paroxysme cette logique du jeu de massacre. Ainsi, un pot de yaourt à la fraise vendu à Stuttgart en 1992 avait parcouru 9 115 kilomètres (parcours du lait, des fraises cultivées en Pologne, des matériaux pour l’emballage, de la distance à la distribution, etc.)!

Une réduction des transports s’impose donc. Malheureusement, on prévoit un accroissement considérable des trafics transfrontaliers et tous les plans de relance tablent sur le développement des infrastructures de transport. Les travaux de creusement des quatre tunnels de base sous les Alpes sont parmi les chantiers européens les plus titanesques du XXI siècle. Un moyen assez simple d’inverser la tendance consisterait à faire payer le transport à son prix de revient « réel », en répercutant sur les transporteurs l’addition des frais directs et indirects engendrés par leur activité (infrastructures, pollution, etc.), selon la logique du pollueur-payeur.

Cette conception, en principe conforme à la théorie économique orthodoxe, permettrait de réaliser à peu près complètement le programme d’une relocalisation des activités en vue de la construction d’une société soutenable.

Même si les taxes actuelles sur le carburant multiplient par quatre ou cinq le prix d’extraction et de raffinage, on est encore loin de payer le pétrole au prix correspondant à sa valeur irremplaçable pour demain et aux coûts induits par le gaspillage, en termes de pollutions et de nuisances. Avec un coût de transport multiplié par dix, ce qui semble raisonnable, il y a fort à parier que Danone et autres producteurs redécouvriraient les vertus du lait, du carton et du parfum de proximité!

La remise en question du volume considérable des déplacements des hommes et de marchandises sur la planète implique une relocalisation des activités et de la vie, elle-même liée à un changement progressif de culture. Cela signifie produire localement, pour l’essentiel, les produits servant à la satisfaction des besoins de la population à partir d’entreprises locales financées par l’épargne collectée localement. Un tel principe repose sur le bon sens et non sur la rationalité économique. Si les idées doivent ignorer les frontières, les mouvements de marchandises et de capitaux doivent être réduits à l’indispensable.

Réinventer le local

Dans la mesure du possible, il serait même souhaitable d’en revenir à l’autoproduction. En fabriquant son petit yaourt soi-même, on supprime les emballages plastiques et les cartons, les agents conservateurs et le transport (donc économie de pétrole, de CO2 et de déchets). On fait aussi diminuer considérablement le produit intérieur brut (PIB), la TVA et les taxes sur les carburants, ce qui a toutes sortes d’effets récessifs en cascade sur les institutions comme sur la demande (moins de plastique, donc moins de pétrole et moins de taxes; effets positifs sur la santé, donc moins de médicaments et de médecins; moins de transports routiers, donc moins d’accidents et moins de médecine, etc.). La même analyse peut être faite avec l’abandon de l’eau en bouteilles venue d’ailleurs pour l’eau du robinet provenant d’une nappe phréatique de proximité assainie (et dans les Alpes, ce n’est pas ce qui manque).

On a là une spirale vertueuse de décroissance. Pour éviter la disparition des activités de proximité et favoriser la renaissance des échanges non mercantiles, c’est l’essentiel de la vie tout court qui doit être reterritorialisé. La croyance que mon lieu de résidence est le centre du monde est essentielle pour donner du sens à mon quotidien. Pour cela, il faut avant tout relocaliser le politique et (ré)inventer une démocratie de proximité. Cette utopie démocratique locale rejoint les idées de la plupart des penseurs d’une démocratie écologique comme l’anarchiste américain Murray Bookchin. « Il n’est pas totalement absurde, écrit-il, de penser qu’une société écologique puisse être constituée d’une municipalité de petites municipalités, chacune desquelles serait formée par une « commune de communes » plus petites (…) en parfaite harmonie avec leur écosystème. » En attendant, il faut décourager les transports nocifs à l’environnement, nuisibles au lien social, destructeurs de la diversité culturelle et contraires à la dignité des hommes. Heureusement, la fin du pétrole bon marché peut nous y inciter.

Serge Latouche
Institut d’études économiques et sociales pour la décroissance soutenable
ROCADe Réseau objecteurs de croissance pour l’Après-développement

Article extrait du n° 32 de la Revue « L’Alpe » chez Glénat


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 20 Sep 2020, 00:32:01

Merci pour l'article :pouce:

Une sournoiserie de plus à mettre à l'actif : la privatisation de routes nationales, dont l'idée mise sur le tapis avait bien choqué et soulevé nombre de réactions vives, donc 'reportée' ou stratégiquement en recul pour mieux sauter, bin c'est une affaire qui roule.

Passé en douce, en mode furtif, l'été étant propice à de telles manoeuvres (cf le palmarès des années précédentes depuis quelques décennies, même) qu'on a de plus en plus de mal à qualifier de loyales, le décret a été publié le 14 aout. Notez la date, un vendredi, veille de gros we de circulation et de bouchons en tous genre, avec un paysage médiatique passé au napalm sous le déluge alarmiste de la pandémie ; comme cela était probablement programmé, cela a fonctionné : le pégu de base à eu la tête ailleurs.

C'est dommage, tout de même...

https://www.letelegramme.fr/france/un-p ... 620743.php

Le décret d’application publié le 14 août 2020 ne permet pas d’instaurer des barrières de péage en Bretagne. (Photo archives Claude Prigent)


Mais ils ne sont pas complètement givrés, il reste des points chauds, bien repérés, documentés, analysés : pas touche à la Bretagne, parce que si l'idée de la mise en application taraude bienbien, elle se heurte d'une part aux textes de loi quasi ancestraux qui ont régi le rattachement de la Bretagne à la couronne de France, d'autre part aux Bretons eux mêmes, qui sont, comme dans beaucoup d'autres régions, pas vraiment emballés par l'idée, mais ayant montré par le passé qu'on ne pouvait pas forcément tout leur imposer. Faudrait voir à pas oublier dans quel sens et pour quels buts la gouvernance doit s'exercer... :knuppel2:

La rédaction de ce décret est une performance de fiellerie et de formulation léonine, quasi à la limite de la félonnerie... >:( Et quand même avec prudence et méthode : on ouvre une brêche, mais on ne va pas trop loin pour l'instant...

laude Prigent)
Lecture : 3 minutes
Le 14 août 2020, comme le révèle Le Monde, le gouvernement a publié un décret permettant, sous certaines conditions, la privatisation d’une partie des routes nationales. Ce souhait des sociétés d’autoroutes exprimé en 2014 va devenir réalité.

« Dans le cas où les contraintes topographiques rendent impossible ou anormalement coûteux un aménagement avec un profil à 2 × 2 voies et chaussées séparées, et dans la mesure où le trafic le permet, une section de route ne présentant pas un tel profil d’aménagement peut être classée dans la catégorie des autoroutes (…) ». Ce nouvel alinéa à l’article R. 122-1 du code de la voirie routière vaut cher. Publié le 14 août 2020 au Journal officiel comme l’indique Le Monde dans son édition du 18 septembre 2020, il va permettre aux sociétés d’autoroutes d’inclure dans leur réseau payant des routes limitées à deux voies de circulation dans la mesure où ces dernières sont situées « dans le prolongement direct d’une voie bénéficiant déjà du statut autoroutier ».

Ce dossier dépendant du ministère des Transports a été rondement mené. Car ce décret d’application est l’étape ultime de concrétisation d’un souhait exprimé en 2014 par l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (ASFA). Comme l’avait alors révélé Radio-France, cette idée de privatiser une partie des quelque 10 000 kilomètres du réseau routier national a séduit le gouvernement. En effet, entre 2007 et 2017, les crédits de l’État pour l’entretien et l’exploitation des routes nationales non concédées, 670 millions par an en moyenne, ont enregistré une baisse significative. De plus, en août 2018, après l’effondrement du viaduc de Gênes, le gouvernement avait annoncé qu’il porterait à 850 millions d’euros, de 2020 à 2022, et à 930 millions à partir de 2023, le budget alloué à l’entretien des routes : un effort inférieur au milliard d’euros annuel nécessaire si l’on en croit une déclaration de la ministre des Transports devant le Sénat, en mai 2018.

Des inquiétudes non justifiées

Il n’y a pas de petites économies et l’étape suivante, l’adoption de la Loi d’orientation des mobilités en novembre 2019, confirma cette volonté du gouvernement d’avancer sur ce dossier. Deux articles de ce texte modifiaient le code de la voirie routière en intégrant dans le domaine réglementaire des autoroutes, « des sections à gabarit routier (2x1 voie, limitée à 80 km), dans des conditions définies par décret en Conseil d’État » et « en tenant compte notamment de contraintes topographiques ».

Cette brèche juridique dans la gratuité des routes nationales a vite suscité des craintes, notamment en Bretagne où un groupe de citoyens baptisé « État Kritic Mobilités », imaginait un scénario des plus pessimistes : « Si un tunnel ou un pont doit subir des travaux et que les collectivités ne peuvent financer le chantier, les ouvrages pourront être cédés à des sociétés autoroutières et il faudra payer pour les emprunter comme celui de Morlaix (29), de Saint-Brieuc ». Ce qui n’est pas aujourd’hui le cas, ces deux viaducs n’étant pas « dans le prolongement direct d’une voie bénéficiant déjà du statut autoroutier ».

D’autres redoutaient que des tronçons de voies express situés immédiatement après des barrières de péage, comme celles de La Gravelle, en Mayenne, ne deviennent payants. Or le décret du 14 août 2020 ne parle pas des axes à 2x2 voies limitées à 110 km/h mais uniquement des 2x1 voies limitées à 80 km/h. Ceci dit, on n’est jamais à l’abri d’un nouveau vœu de l’Association des sociétés d’autoroutes.



Pourquoi parler d'inquiétudes non justifiées ? Le monsieur qui cause, il n'a pas compris qu'il ne s'agit pas d'inquiétudes, mais de certitudes qui appellent une sanction. Un peu comme le sale mioche mal élevé qui en fait une méga avec casse, appelant la brassée...
Alors comme ça, il s'agirait d'un voeu des société d'autoroutes... :o
S'il suffisait de faire un voeu pour faire tomber les billets dans l'escarcelle ! Mais alors, les grenouilles, les princesses, toussa, c'est bon, on peut y aller, c'est du solide ?
On est mal. On doit possiblement rêver, mais là, on est définitivement mal.
Ça s'arrête quand ?
Quand on sera revenu au moyen age avec remise en place de l'octroi, la dîme, la gabelle au bénéfice quasi exclusif des roitelets et petits marquis locaux, et on remet en route tout ce qui a été considéré comme désastreux pour le commerce et l'industrie ?
Quand tout le monde aura compris que nos sous partent dans les caisses non pas de l'Etat, mais dans des caisses qui lui en reversent généreusement le tiers, la moitié ou le quart, et encore, avec un délai ? *





* Renseignez vous sur les conditions dans lesquelles sont reversées les sommes acquises au titre des "forfaits post stationnement" par exemple, pour rigoler un bon coup.
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
bus64
Régulateur
Messages : 2618
Inscription : 12 Nov 2004, 09:30:27
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar bus64 » 20 Sep 2020, 11:20:06

Pas de pause dans les conneries même pendant le covid.
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 24 Sep 2020, 02:39:04

Salut

https://www.mobilitesmagazine.com/singl ... -rames-AGC

Michel Chlastacz pour Mobilités Magazine a écrit :Bombardier convertit 50 rames AGC au mixte électrique plus batteries

22/09/2020

Dans le cadre de sa politique de « verdissement » de la traction, Bombardier Transport a lancé la conversion de 50 rames hybrides électro-diesel de la gamme AGC en rame électriques plus batteries.

Des rames arrivées au seuil de révision générale à leur « mi-vie » et qui, à cette occasion, bénéficieraient d’une rénovation technique complète et de la modernisation de leurs aménagements.

Côté traction, il s’agit ici de remplacer le « pack » diesel par quatre unités de batteries reliées à la partie technique de traction électrique du train. Des batteries qui continuent à être chargées durant l’alimentation électrique du train par caténaire et qui seront utilisées sur les sections de lignes non électrifiées.

Outre la réduction des émissions, la conversion apporterait une puissance supplémentaire de 15% comparée à l’utilisation de la traction diésel classique.

Ces rames AGC converties sont essentiellement destinées à la région Sud PACA. Particulièrement à la ligne Marseille-Aix, et à celle de la « Côte Bleue » (Marseille-Miramas par Martigues), dont le coût d’électrification total est jugé excessif en raison du nombre important des ouvrages d’art (tunnels et viaducs) à reconfigurer.

Toutefois, sur ces deux premières lignes, certaines sections seraient électrifiées, ainsi que les gares de Martigues et d’Aix-en-Provence, leurs fonctions terminus permettant de recharger les batteries des rames stationnées.


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
Auron
Passager
Messages : 1433
Inscription : 18 Juil 2007, 18:01:51
Localisation : Lyon 5
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar Auron » 24 Sep 2020, 23:48:07

Selon Wikimachin, PACA n'a que 27 B81500.
Déjà qu'ils ont du mal à remplacer les moteurs des AGC quand ils lachent (ce qui arrive.... souvent), ça va etre drole quand il faudra changer les batteries..
Et encore plus drole quand il y'aura un défaut de charge...
Du coup, ce ne sera plus des B81500...
Conducteur de train à Lyon Perrache...
Je me balade à Roanne, Paray Le Monial, Villefranche, Macon, Villars, Bourg en Bresse, Amberieu, SAAAAAG, Grenoble, Vienne, Valence, Avignon, St Etienne et... euh... là bas quoi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 26 Sep 2020, 00:20:40

Moui... Mais en même temps, c'est l'occasion de réfléchir à la méthode permettant de faire travailler aussi des industriels locaux... Alors je prends.
Pendant qu'on y est, on remet à neuf les Corails, mh ? :banane:
Le problème que tu soulèves n'existe pas en fait : dans les Corails, y'a pas d'moteurs. >:D

Y'en a jamais eu d'ailleurs... et y sont jamais tombés en panne
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
nanar
Passager
Messages : 9712
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 26 Sep 2020, 01:25:09

Auron a écrit :Selon Wikimachin, PACA n'a que 27 B81500.
Déjà qu'ils ont du mal à remplacer les moteurs des AGC quand ils lâchent (ce qui arrive.... souvent), ça va être drôle quand il faudra changer les batteries.....

Ch'ais pas, mais sur une bagnole, changer la batterie, j'arrive à faire. Mais le moteur, pas trop. :buck2:
C'est peut être pareil sur des trains, non ?

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13533
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 26 Sep 2020, 13:12:08

Changer un moteur se fait de temps en temps, si la caisse est parfaitement saine, que les autres pièces ne sont pas trop en fin de vie, et que le coût global en vaut la chandelle.
Il est préférable de passer par un garagiste hors réseau qui va le faire à son rythme, en temps perdu ; il ne faut pas être pressé parce que cela va dégrader le bénéfice de l'opération (un concessionnaire va avoir tendance à régler le problème en liquidant la bagnole avec un tas d'arguments de bon aloi, histoire d'en vendre une neuve...)
Juste après, penser à faire réaliser une expertise par un expert automobile pour réévaluer la valeur du véhicule (ça peut servir pour la revente, mais aussi pour l'assurance)

On remet du potentiel kilométrique (pour un budget qui peut être contenu) si on passe avec un moteur récupéré sur une caisse accidentée avec un faible kilométrage, donc avec un temps d'utilisation réduit.
Penser par contre au rodage pendant les premiers 1000 / 1500 kms, histoire que les pièces d'origine différentes, et avec usure différente, puisse se comprendre et envisager de collaborer en douceur... >:D

Ça, c'est pour les voitures.


Pour les trains, ça dépend... y'a la sncf dans le coup ou pas ? :angel:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], Momox de Morteau, nanar et 214 invités