Revue de presse

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
nanar
Passager
Messages : 8821
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 04 Oct 2018, 23:08:38

Et celui là, dont j'ai dû être un des derniers utilisateurs à l'été 83 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Escalier_ ... e_du_Havre

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
yanns040586
Passager
Messages : 1328
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar yanns040586 » 05 Oct 2018, 11:04:41

D'ailleurs, le Havre... Son funiculaire doit être le frère jumeau du funiculaire lyonnais ?

Image
photo sur
wikipedia
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 05 Oct 2018, 17:58:24

nanar a écrit :Et celui là, dont j'ai dû être un des derniers utilisateurs à l'été 83 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Escalier_ ... e_du_Havre



Patrimoine ! mais en plus, un patrimoine qu'il serait possible de réactiver : les coûts annoncés, en particulier de 9M€ pour refaire un outil en ordre de marche, ne me paraît pas si débile en regard du trafic potentiel ; par rapport à un funi, je pense que la solution aurait un avantage certain, dont le premier étant l'évacuation en cas de panique...

La configuration de l'inscription dans la ville permet aussi l'adaptation et la restructuration de l'existant pour créer des points de ventilation et d'évacuation complémentaires sans trop de complexité ; il est quasiment au ras de la surface sur toute la longueur. Pour un funi, pas sûr qu'il puisse rentrer dans le gabarit disponible sans travaux importants (et coûteux)...

Reste la question de la pertinence de cet outil dans les choix de structuration du réseau de bus, qui a depuis 1984 appris à faire "sans".

Le site :
En bas :
https://www.google.fr/maps/@49.5027773, ... 312!8i6656
En haut :
https://www.google.fr/maps/@49.5042319, ... 312!8i6656

Un article :
https://www.paris-normandie.fr/le-havre ... KG12368376
Regardez à 5'16" la coupe technique sur l'escalier mécanique, qui montre comment les marches s'enroulent sur la chaine sans fin et sont retournées à chaque extrémité pour les 2 sens (montée ET descente) d'utilisation ! Aujourd'hui, un escalator ne travaille que dans un sens, on le doublonne latéralement quand il faut assurer les 2 sens...


Dans la panoplie des outils de transports urbain lyonnais, avec un téléphérique ou assimilé, ce type d'outil manque !
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 06 Oct 2018, 10:16:41

2 articles sur Nantes :
https://www.20minutes.fr/nantes/2329515 ... rts-commun
Les nouveautés de la rentrée 2018

https://www.20minutes.fr/nantes/2349351 ... u-aeroport
Nantes: Le tramway a peu de chance d'être prolongé jusqu'à l'aéroport

TRANSPORTS Nantes métropole préfère travailler sur un renforcement de la navette et sur une liaison ferroviaire..


Pour l'instant, le tram arrive à 3km de l'aéroport. La navette routière serait plus rapide... ??? parce que le tram, s'il était prolongé, mettrait l'aéroport à 40 minutes du centre ville.

A Lyon, RE met l'aéroport à 30 minutes ... de la Part Dieu. Si on rajoute les 20 minutes du trajet au centre ville, correspondance et traversée de la gare incluse, on arrive à presque 50mn, et manifestement, RE répond à la question sans critique sur ce point (par contre, sur le prix, que je trouve normal... ::) )
Ça sent le bricolage. Encore une argumentation spécieuse pour cacher le fait qu'ils croyaient tellement au nouvel aéroport qu'ils n'ont anticipé aucune étude pour améliorer l'existant...
Par contre, si j'osais leur faire une toute petite remarque de la part d'un lyonnais... ils disposent déjà d'une ligne fret qui desser(vai)t la ZI juste à coté de l'aéroport...
https://www.google.com/maps/@47.1588343 ... bfov%3D100
Pas de voie à poser, peut être à regénérer si les appétits du BTP sont à alimenter, et pour équiper la station à créer... une électrification, un ou deux tango en ligne ... et zou.
Mais je dois être très très limité intellectuellement, avec mon p'tit blanc à la main. Mimile, r'mets m'en z'un un autre !
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
alecjcclyon
Passager
Messages : 557
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Revue de presse

Message non lupar alecjcclyon » 11 Oct 2018, 15:15:32

https://www.leprogres.fr/rhone-69/2018/10/11/lyon
Que se passe-t-il en ce moment avec le funiculaire Fourvière ? il en souvent en panne en ce moment.
La rénovation du funiculaire saint Just arrive à grand pas et il ne faudrait pas ce genre d'incident arrive sinon on va se retrouver avec des bus relais pour les hauteurs de Lyon ...
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4450
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar amaury » 12 Oct 2018, 10:16:16

@BBArchi : Pour Nantes, est-ce qu'il y a une comparaison avec le temps de trajet VP ? Le temps de trajet "acceptable" est une donnée complètement relative. Ces dernières années, les périurbains rochelais découvrent des ralentissements sur les routes. Ils trouvent ça invivable. ça ferait bien rire un Bordelais ou un Lyonnais. ::)
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 12 Oct 2018, 14:45:52

Si on imagine une possibilité de comparaison entre la liaison par RE et le trajet similaire entre la gare de Nantes et l'entrée du parking de Nantes Atlantique, il y a un écart important.

En situation 'normale' hors HP, il faut entre 15 et 20 minutes en VP.
Le trajet sur un outil assez fiable :
https://www.viamichelin.fr/web/Itinerai ... nsumption=

Pour l'instant, l'option TC / tram sur l'emprise existante est (au choix) : ni inatteignable, ni farfelue...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 25 Oct 2018, 13:53:17

Une histoire bien sympa, avec une approche qui tranche singulièrement avec les habitudes fatalistes et déprimées, et les constats gerbants...
Bravo au CR qui a fait preuve d'une initiative remarquable.
:bravo: :plus:

https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... r=CS3-5076

Un chauffeur parisien a fait descendre ses passagers, car ils ne se poussaient pas pour faire monter un homme en fauteuil.

Pas toujours facile de prendre les transports en commun quand on est handicapé. Atteint d'une sclérose en plaques, un homme qui se déplace en fauteuil roulant a voulu prendre le bus jeudi dernier, dans le 17e arrondissement de Paris.

La suite a été racontée par un compte Twitter consacré au vécu des personnes handicapées. Aucun des passagers du bus "ne voulait se pousser" pour laisser monter l'homme en fauteuil. Agacé, le chauffeur a pris les choses en main. "En voyant cela, le chauffeur de la RATP est vite intervenu", raconte au HuffPost le passager qui a souhaité garder l'anonymat.

"Il s'est levé et a dit: 'Terminus, tout le monde descend'. Les gens sont sortis, en râlant pour certains." Une fois les passagers dispersés, le chauffeur est allé parler à l'homme en fauteuil et l'a fait monter dans son bus.

"Il nous a dit que le fauteuil roulant, 'tout le monde pouvait en avoir besoin d'un, un jour'", relate le passager.
Pour le chauffeur du bus, il faut faire preuve d'un peu plus de civisme avec les personnes handicapées


Un autre article sur le sujet :
https://www.20minutes.fr/societe/236049 ... handicapee

Comme quoi, on peut secouer des comportements crasses et réinjecter un peu de bon sens dans le quotidien parfois épais...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
nanar
Passager
Messages : 8821
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 26 Oct 2018, 01:04:47

https://www.lamontagne.fr/clermont-ferr ... 23214.html

Arnaud Vernet a écrit : Le tramway de Clermont-Ferrand est un succès… qui n’a pas d’avenir. Un rapport indépendant rend peu probable la poursuite de l’expérience sur pneus au-delà de vingt ans. On vous explique pourquoi.

Deux dossiers ont émergé, jeudi soir, lors du comité syndical du Syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération clermontoise (SMTC).
Parce que le tramway a trouvé son succès...

Un satisfecit global pour commencer, après les travaux sur la ligne de tramway 2018. Après trois campagnes successives, qui auront engendré, sur 3 ans, 1 an de fermeture de la ligne, les 20 millions d’euros investis (15,4 millions, plus coûts connexes et pertes de recettes) ont remis à neuf l’infrastructure et permettent d’entrevoir l’avenir avec sérénité.

... mais pas son marché

Un avenir que les conseillers ont pourtant évoqué avec moins de sérénité au vu de l’évaluation rendue par deux ingénieurs du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) au terme duquel l’avenir du tramway sur pneu s’arrêterait à la fin programmée de son exploitation, soit en 2036.

En effet, si le tramway Translhor a bien rempli sa mission sur Clermont, ce système sur pneu à guidage par rail n’a pas trouvé de marché (seuls 7 clients dans le monde). Le problème, se pose donc de sa maintenance, des pièces de rechange… à l’heure où la société a été reprise par Alsthom (Puis Siemens) qui fabriquent des tramways sur rails, et n’ont qu’un intérêt très moyen de poursuivre l’expérience pneumatique.
Parce que 5 nouvelles rames arrivent, mais après ?

Pour l’instant, tout va bien : 5 nouvelles rames vont arriver dans les mois qui viennent, mais après ?

La question se pose d’autant que le système Translohr a séduit Clermont pour des caractéristiques que n’ont pas les tramways sur rail : son rayon de braquage est deux fois plus court, et il peut gravir des côtes plus pentues : Il ne suffirait donc pas, après 2036 de poser des rails sur les voies : le nouveau tramway ne pourrait ni tourner, ni monter.
Heureusement, on a presque 20 ans pour y réfléchir tranquille…



A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 26 Oct 2018, 11:22:17

20 ans, si ce n'est pas demain matin, c'est après demain par contre... La réflexion sur 'l'après machin à pneus' , fut-il pertinent dans le cas de Clermont-Ferrand, n'est pas à repousser dans 107 ans... :-\

Sur un autre sujet, la problématique du camionnage sous caténaires semble cheminer dans les esprits, y compris chez les utilisateurs potentiels qui font leurs propres expérimentations en vraie grandeur.
Certains sont tellement impulsifs et frénétiques qu'ils pratiquent sans même demander les autorisations minimales... >:D

Une preuve ? Ben voila :
https://www.leprogres.fr/rhone-69/2018/ ... a-pagaille
Image

Le bronx que ça a généré ! :crazy2: :buck2:
Pouvaient pas se tenir tranquille et faire le tour ? ???
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
yanns040586
Passager
Messages : 1328
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar yanns040586 » 26 Oct 2018, 12:10:28

Et encore, ils auraient pu arracher les LACs :crazy2:
nanar
Passager
Messages : 8821
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 26 Oct 2018, 20:30:48

Par contre, avec le chantier les panneaux de hauteur limite ne sont plus visibles, et ce n'est pas la faute des routiers. :(

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
nanar
Passager
Messages : 8821
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 27 Oct 2018, 11:29:08

Un article de haute teneur publié par Carfree :

http://carfree.fr/index.php/2018/10/25/ ... more-41212 :-*

Il s'appuie sur la notion de "vitesse généralisée" créée par Ivan Ilitch : la vitesse généralisé d'un déplacement est le rapport de sa longueur et du temps qu'on met à parcourir cette longueur, plus le temps de travail nécessaire pour payer son moyen de déplacement.

Ainsi si vous êtes "smicard" et obligé d'utiliser une voiture - qui coûte selon le Fisc ou l'AutoJournal facilement 4000 euros par an - vous travaillez un trimestre uniquement pour payer le moyen d'aller gagner votre smic.
Environ 450 heures s'ajoutent au temps mis pour aller bosser.
A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
alecjcclyon
Passager
Messages : 557
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Revue de presse

Message non lupar alecjcclyon » 28 Oct 2018, 19:00:18

Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 28 Oct 2018, 19:36:02

Elle s'était garée non loin de l'entrée du tunnel ........... What ? Tout est caroublé dans le secteur, elle est entrée par où ? :o

Sinon, un témoin d'un autre truc aurait été bien inspiré de s’abstenir plutôt que de sortir des carabistouilles...
https://www.leprogres.fr/rhone-69-editi ... -et-tassin
Pas des tirs, ou alors, à la catapulte, vu les éraflures sur l'arrière et les montants pliés, en dehors des 4 vitres brisées... :crazy2:
En fait, rencontre affectueuse avec une dépanneuse. Authentique !
Image
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 31 Oct 2018, 22:08:07

https://www.leprogres.fr/rhone-69/2018/ ... -et-grigny

Les premiers incidents de la nuit d’Halloween ont éclaté ce mercredi vers 20 heures dans le centre de Lyon et, à 22 heures, la situation est très tendue.

Des groupes de jeunes gens menaçants s’en prennent aux forces de l’ordre et des heurts se produisent place Bellecour, où environ deux cents très jeunes gens dégradent le mobilier urbain.

Des heurts sont également signalés aux Cordeliers et dans le secteur de l’Hôtel de Ville. Les pompiers ont dû intervenir place Bellecour où du mobilier urbain a été incendié. Vers 21 heures 30, on déplorait également des incendies sur la voie publique à Vénissieux, Vaulx-en-Velin, Meyzieu et Givors.
Les bus TCL déviés

Sur leur site, les TCL annoncent les déviations de plusieurs lignes en raison de ces incidents à Bellecour. Les lignes C20, 27 et 40 sont concernées.

INFOS TRAFIC

Incident inopiné :
31/10/2018. Lignes C20, 27 et 40 à partir de 20h45 et jusqu'à fin de service. Lignes limitées suite à des actes d'incivilités secteur Bellecour. Ligne C20 limitée à Perrache. Ligne 27 limitée aux Cordeliers. Ligne 40 limitée arrêt Saint-Vincent.
Evènement/manifestation :
31/10/2018 à 22h00. Lignes Bus des secteurs Cordeliers, HDV Louis Pradel et Bellecour déviées ou limitées et elles ne desservent plus ces secteurs. Actes d'incivilités et intervention police.

Comme quoi, il est encore possible de faire des c.....es sur les rézosocios sans qu'il y ait de mise au point ferme dès les premiers messages débiles... ::)
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
alecjcclyon
Passager
Messages : 557
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Revue de presse

Message non lupar alecjcclyon » 06 Nov 2018, 20:36:48

Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 10 Nov 2018, 18:03:50

Le type en question était gravement atteint du bocal, si on en juge par l'autre article et les faits divers qu'il a créé... C'est juste très con qu'il ait choisi le train pour en finir. >:(
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
yanns040586
Passager
Messages : 1328
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar yanns040586 » 12 Nov 2018, 18:53:41

https://www.latribune.fr/entreprises-fi ... 97214.html

Tout est dans le titre... La SNCF n'avait pas déjà un service IDvroum ?
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 12 Nov 2018, 19:23:09

Nan, nan... >:D

On va résumer en 5 phrases parfaitement claires et intelligibles :

Oui gagne pas grand chose en terme de sous, "mais va devenir rentable en 2019"
Bla va en gagner très prochainement, c'est sur et certain, garanti, blablabla (!) et d'ailleurs fait une levée de fond de plus de 100M€ "pour fêter ça en avance"
La SNCF injecte beaucoup de sous dans l'opération "qui promet d'être pétaradante, sensationnelle et flamboyante pour sa trésorerie" mais personne ne sait vraiment dans quel sens >:D
Bla rachète Oui avec ces mêmes sous qu'on vient de lui glisser dans la poche
La SNCF devenue ex-propriétaire de Oui, a misé ses sous sur un coup de poker et/ou risque de transférer sa culture à Bla.

Voila. C'est cool l'économie, je trouve.

Epastrouillant, hein ?

Au fait, ce n'étaient pas les employés de ouibus à qui "on" avait fait miroiter les avantages du statut SNCF... ? >:D
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
nanar
Passager
Messages : 8821
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 12 Nov 2018, 20:23:54

Et ainsi BlaBlaCar va organiser le covoiturage (desserte fine) vers / depuis les "grandes gares" de cars Ouibus ...? 8)

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
nanar
Passager
Messages : 8821
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 12 Nov 2018, 23:36:37

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SNCF

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : SNCF S’ALLIE À BLABLACAR POUR DÉVELOPPER LA MULTIMODALITÉ

SNCF, l’un des principaux acteurs mondiaux de la mobilité, entre en négociations exclusives avec BlaBlaCar, leader mondial du covoiturage, pour accélérer le développement de la mobilité partagée et permettre aux voyageurs de réaliser pleinement des trajets porte-à-porte

Ce projet prévoit que OUI.sncf intègre des offres de covoiturage et développe des offres combinées train+autocar et train+covoiturage. Il prévoit également que SNCF entre au capital de BlaBlaCar et que BlaBlaCar acquière l’activité Ouibus.
Ce projet est en cours de négociations et soumis à différentes étapes avant sa finalisation, notamment la procédure de consultation des différentes parties prenantes.

UNE GRANDE OFFRE PORTE-À-PORTE SUR OUI.SNCF
Avant la fin de l’année 2018, des offres de covoiturage BlaBlaCar seront proposées par OUI.sncf à ses clients. En entrant leur destination sur OUI.sncf, les voyageurs auront le choix entre plusieurs solutions de transport et de prix.
OUI.sncf affichera des trajets en train, en bus ou en covoiturage
. Cette offre «augmentée » répond à une attente fortement exprimée par les voyageurs de vision exhaustive des offres de mobilité
. Dès l’été 2019, les clients de OUI.sncf se verront proposer une offre de mobilité intermodale, train et bus dans un premier temps, répondant à leur attente de simplification. La combinaison train et covoiturage suivra dans un second temps. Il sera alors possible pour aller de leur point de départ à leur point d’arrivée, de combiner les modes de transports : train, bus et covoiturage, et cela en quelques clics.
Ce partenariat est une avancée importante pour les clients des deux entreprises, comme le souligne Rachel Picard, directrice générale de Voyages SNCF : «Notre plateforme OUI.sncf, premier site de e-commerce français, et BlaBlaCar sont deux acteurs incontournables de la mobilité et du digital en France. Ce projet est une première et il est essentiel pour apporter à chacun de nos clients la liberté de se déplacer facilement de porte à porte. »

UNE ENTRÉE DE SNCF AU CAPITAL DE BLABLACAR
Dans le cadre de ce projet, SNCF devient également actionnaire de BlaBlaCar, afin de continuer de développer sa présence sur l'ensemble des mobilités en Europe. L’entrée au capital de l'entreprise française permet à SNCF d’établir un partenariat sur le long terme et de renforcer sa stratégie multimodale en s’appuyant sur la première des start-up françaises de mobilité.

Guillaume Pepy, président de SNCF, analyse : « Nous sommes convaincus que pour faire plus de train, il faut que nous fassions plus que du train. Et que nous puissions offrir demain à nos voyageurs la possibilité d’aller de leur point de départ jusqu’à leur destination finale, en combinant l’ensemble des modes de transports durables, dont le ferroviaire est la colonne vertébrale. Ce projet commun vise à faciliter les déplacements de nos clients et réduire la nécessité de l’usage de la voiture individuelle. »
Ce projet s’inscrit dans l’ambition de SNCF de nouer des partenariats stratégiques avec d’autres acteurs de la mobilité afin de proposer à ses clients un véritable assistant personnel de mobilité développé par SNCF e-voyageurs d’ici le printemps 2019.

UNE OFFRE D’ACQUISITION POUR OUIBUS

BlaBlaCar a proposé à SNCF d’acquérir Ouibus, leader français de l’autocar moyenne et longue distance, et d’en devenir l’unique actionnaire. En 3 ans de forte croissance, Ouibus a développé un réseau d’autocars desservant 300 villes de France et d’Europe transfrontalière et a transporté plus de 12 millions de voyageurs.
En faisant cette offre d’acquisition, BlaBlaCar, déjà présent dans 22 pays, pourra mieux développer une offre de mobilité routière complète, à l'échelle de l'Europe entière. Les deux acteurs français leaders sur la route souhaitent unir leurs forces pour continuer de se développer sur les marchés du covoiturage et de l’autocar, de manière complémentaire, en France comme à l’international.
Roland de Barbentane, directeur général de Ouibus, se réjouit : “C’est un nouveau projet structurant pour l’aventure Ouibus, qui devrait nous porter encore plus loin dans notre expansion internationale. Nous sommes extrêmement fiers de prendre la route aux côtés de BlaBlaCar, qui porte une vision novatrice de la mobilité depuis plus de 10 ans et fait rayonner l’innovation française dans le monde”.

Nicolas Brusson, co-fondateur et CEO de BlaBlaCar, conclut : « Nous sommes très heureux d'envisager d'unir nos forces avec les équipes de Ouibus. Ce rapprochement permettrait à tous les voyageurs de trouver sur BlaBlaCar une solution de mobilité longue-distance qui convienne à la diversité de leurs besoins. Il vient aussi nourrir notre ambition d’étendre un service de mobilité complet comprenant la voiture et l’autocar à une échelle européenne. Par ailleurs, le partenariat envisagé avec SNCF marque un tournant très prometteur dans la construction d'une mobilité réellement intermodale et porte-à-porte.
Nous partageons une volonté de réduire l'autosolisme au profit d'un transport partagé et responsable. »


À PROPOS DE SNCF
SNCF est l’un des premiers groupes mondiaux de transport de voyageurs et de logistique de marchandises avec 33,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017, dont un tiers à l’international. Avec son socle ferroviaire français et riche de son expertise d’architecte de services de transport, le Groupe emploie 270 000 collaborateurs dans 120 pays. Son objectif est d’être la référence de la mobilité et de la logistique en France et dans le Monde.

À PROPOS DE OUI.SNCF
Avec un volume d’affaires de 4,6 milliards d’euros en 2017, 99 millions de billets vendus et 16 millions de visiteurs uniques par mois, OUI.sncf est le premier site marchand français. OUI.sncf est présent dans 11 pays européens et 45 dans le reste du monde via un total de 67 sites internet et mobiles, 4 boutiques et un service de call-center.
OUI.sncf emploie plus de 1 250 personnes dont deux tiers dédiés aux marchés français et européen.

À PROPOS DE OUIBUS
Ouibus est la référence française du voyage en bus vers 300 destinations dans 10 pays d’Europe. N°1 de l’autocar moyenne et longue distance en France, Ouibus est là pour qu’on puisse toujours dire oui au voyage : un petit prix même à la dernière minute, un achat facile, des bus sûrs et confortables conduits par des capitaines professionnels, fiables et bienveillants.

À PROPOS DE BLABLACAR
Avec 65 millions de membres dans 22 pays, BlaBlaCar rassemble la plus large communauté de covoiturage longue distance au monde. La plateforme met en relation des conducteurs voyageant avec des places libres et des passagers se rendant dans la même direction. Ils partagent un trajet et les frais qui y sont liés.


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 13 Nov 2018, 01:08:34

Nous sommes convaincus que pour faire plus de train, il faut que nous fassions plus que du train.


Ho ?

Boum.

Tombé du fauteuil inclinable.

...on est où, là ? :o
Ils savent qu'ils ont un outil à faire fonctionner, et même à faire croître (du mot 'croissant', pas celui qu'on trempe dans le café, l'autre, celui qui rapporte des sous en faisant plaisir aux gens)

Et sinon, Mesdames Messieurs,
> se décider rapido à faire plus de trains là où les clients en demandent au lieu de leur pourrir la vie et les correspondances ?
> réactiver / leur donner envie avec plus d'un train pour faire l'aller retour dans la 1/2 journée ?
> ne pas promouvoir l'aller en jour J et le retour en J+2 en contradiction totale avec les annonces et les objectifs ?
> les tarifs fixes et raisonnables ?
>>>> etc.. sans pour autant gaspiller l'argent ?
Dites : ça coince si gras pour rentrer dans le référentiel ?
Problème géométrique de melon de l'équipe aux manettes par rapport aux trous des robinets financiers ?
Trop d'assistances à la décision ? Trop de déformations managériales ?
Concepts économiques touffus et débraillés, appliqués sans nuance après avoir été mal digérés ?
>:(
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Patafix
Passager
Messages : 3871
Inscription : 08 Oct 2006, 19:34:33
Localisation : Europe

Re: Revue de presse

Message non lupar Patafix » 13 Nov 2018, 09:10:20

BBArchi a écrit :Au fait, ce n'étaient pas les employés de ouibus à qui "on" avait fait miroiter les avantages du statut SNCF... ? >:D


Le statut je ne sais pas, ce qui est sur c'est qu'au départ aucune sous-traitance n'était envisagée, c'était promis juré craché, contrairement à ces vilains concurrents qui, eux, le font à tout va. Avec un super salaire. On allait voir ce qu'on allait voir.

Environ un an après la ligne de BCN s'effectuait avec des autocars immatriculés en Espagne et des conducteurs espagnols :crazy2:
Ma Toyota mon Karosa est fantastique !
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12614
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 15 Nov 2018, 14:34:08

Je suis d'ailleurs surpris que cela ait pris autant de temps. Ils perdent la main, les organisateurs... Fait pas bon vieillir, hein ? >:D

Sinon, dans un autre sujet, il va falloir au choix virer des sièges, ou remplacer le matériel, non ?
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/1 ... sagers.php
Les compagnies ferroviaires devront également prévoir au moins 8 places de vélo par train.


Bon j'rigole, le sujet est autrement plus compliqué et trapu.
J'espère que la traduction formelle ne sera pas : pour que les trains n'arrivent plus en retard et qu'on ne paye plus de prune, on ne supprime pas le train qui roule dessus, mais la ligne tout simplement.
Et ce que je n'ai pas réussi à trouver, c'est si cette mesure s'applique aux autocars TER, comme ceux qui desservent Privas par exemple, et pas uniquement aux trains ... ???
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4450
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar amaury » 15 Nov 2018, 21:48:22

La mesure est européenne. Elle concerne les trains et non tous pas les services exploités en France sous la marque "TER". Pas d'inquiétude !

Par ailleurs, concernant les vélos, je suppose qu'il y a un certain nombre de conditions comme par exemple : ne s'applique qu'aux nouveaux matériels qui n'ont pas encore fait l'objet d'une consultation et/ou il y a un délai de 10 ans avant la mise en œuvre de l’obligation sur le matériel existant (cf. mise en accessibilité prévue dans la Loi française de 2005 et obligatoire, à l'époque, à l'horizon 2015). ???
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
nanar
Passager
Messages : 8821
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 16 Nov 2018, 11:33:29

https://www.lagazettedescommunes.com/59 ... tor=EPR-21

« Le nombre d’utilisateurs quotidiens de la voiture est passé de 59% à 50% »
Publié le 16/11/2018 Par Cyrille Pac • Club : Club Techni.Cités

Alors que le mouvement des « Gilets jaunes » fait la Une de l’actualité, les résultats d’une étude de l’Observatoire des mobilités émergentes tombent à point nommé. Ils indiquent en effet que l’utilisation de la voiture est en net recul. Quand ils ont le choix, les automobilistes privilégient les modes de transports alternatifs.

L’Obsoco, observatoire société et consommation, et le cabinet de conseil et prospective Chronos ont publié les résultats d’une étude sur les usages des mobilités émergentes. Celle-ci révèle notamment que, en France, le nombre d’utilisateurs quotidiens de la voiture est passée de 59% à 50% entre 2016 et 2018. Les personnes interrogées affirment aussi leur volonté de s’en passer de plus en plus souvent mais « les inégalités territoriales pénalisent la capacité de choix des individus ». En parallèle, la pratique de la marche à pied, du vélo et des transports en commun se développe au quotidien tandis ...

Le reste est réservé aux abonnés, dont je ne suis pas ...


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
alecjcclyon
Passager
Messages : 557
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Revue de presse

Message non lupar alecjcclyon » 18 Nov 2018, 19:34:00

nanar
Passager
Messages : 8821
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 18 Nov 2018, 21:01:49

Salut

https://mobile.francetvinfo.fr/economie ... 026159.amp

"Ce n'est pas un choix, c'est une absence de choix" : ils prennent leur voiture tous les jours pour faire de courtes distances

Des automobilistes ont expliqué à franceinfo les raisons qui les poussent à utiliser ce mode de transport, au quotidien, pour effectuer quelques kilomètres.

Les prix du carburant flambent et la colère gronde. Rien d'étonnant à cela : 70% des Français vont travailler en voiture, selon des chiffres de l'Insee publiés par Libération. Et si l'automobile est utilisée pour faire de longs trajets, elle l'est tout autant sur de très courtes distances, "que ce soit sur des distances adaptées à la marche à pied (moins de 3 km) ou idéales à vélo (moins de 5 km)", écrit le quotidien. Pour aller au-delà des chiffres, des automobilistes qui roulent tous les jours pour faire une poignée de kilomètres autour de chez eux expliquent à franceinfo pourquoi ils ont opté pour ce mode de transport.

"Je suis cardiaque" commentaire perso : Le vélo, c'est de ne pas en faire qui est dangereux pour la santé

Catherine, 48 ans, vit à Hirson, dans l'Aisne. Elle prend sa voiture tous les jours pour se rendre à son bureau, qui se trouve à seulement 2,5 km de son domicile. "Les transports en commun sont inexistants" dans sa commune et elle ne peut pas faire le trajet à pied ou à vélo, car elle est cardiaque. "Je porte un pacemaker, je suis très vite essoufflée. Faire 500 ou 600 m à pied, c'est compliqué", explique-t-elle. "Si c'est du plat, ça va mais quand il y a du dénivelé, comme c'est le cas près de chez moi, c'est difficile", poursuit-elle.

Le vélo électrique, elle y a songé. Elle l'a même essayé. Mais avec sa condition physique, ce n'était pas une solution "viable". Elle dit avoir réfléchi au covoiturage avec des collègues mais il est impossible à mettre en place. "Nous n'avons pas les mêmes horaires, nous n'habitons pas à côté et je ne suis pas sur leur route", justifie-t-elle. Difficile également de songer à ses voisins : "L'un travaille parfois de nuit, il fait les 3-8", d'autres quittent leur domicile à 7 heures du matin tandis qu'elle part habituellement aux alentours de 7h30 ou 7h45. De plus, son village est principalement habité par des retraités. Il n'y a "pas d'autre solution que la voiture", conclut-elle.

"Tout dépend de l'existence d'un choix, s'il y a une alternative à la voiture, ou pas. A Paris, les alternatives sont abondantes. A Lyon aussi, c'est confortable. Mais dans un territoire périurbain ou rural, cela va être beaucoup plus difficile", résume auprès de franceinfo Bruno Marzloff, sociologue spécialiste de la mobilité.

Dans le détail, il existe une importante différence selon les zones plus ou moins denses : 32% des ménages des grandes agglomérations déclarent ne pas avoir d'autre choix que la voiture, contre 83% dans les zones rurales. "La mobilité est devenue une source de fracture territoriale", analyse Bruno Marzloff.

"Aucun bus ne dessert la gare"

Ingrid habite à côté de Toulouse, en Haute-Garonne. Tous les jours, pour se rendre à son bureau, elle utilise sa voiture afin de parcourir les 4 km entre son domicile et la gare la plus proche de chez elle. De là, Ingrid prend le train puis le métro. Elle dit être contrainte d'emprunter sa voiture pour au moins trois raisons : "aucun bus ne dessert la gare", le trajet jusqu'à la gare est trop "dangereux" à vélo et "les vols de vélo au parking de la gare sont monnaie courante".

D'après Bruno Marzloff, d'une part, "l'offre de transport est insuffisante pour répondre à une demande qui croît très fortement", d'autre part, "les routes et le système ferré sont usés". Et, pour lui, après une longue période d'"hégémonie de la voiture", la situation est telle que "nous sommes dans une course impossible où l'offre ne pourra jamais rattraper la demande".

"Le vélo, c'est bien quand il fait beau" commentaire perso : Aux Pays-Bas, pleut-il moins qu'à Orléans ?

Clément vit dans le centre-ville d'Orléans. Son lieu de travail se trouve à 7 km de chez lui, en périphérie de la préfecture du Loiret. Il dit être contraint de faire le trajet en voiture matin, midi et soir car il n'y a pas de transports en commun pour s'y rendre. "J'aimerais beaucoup me passer d'utiliser ma voiture, avec une alternative comme un deux-roues électrique par exemple, mais ce moyen de locomotion reste trop cher pour moi", explique-t-il.

L'idée de recourir à un "vélo classique" a effleuré son esprit. "Mais il faut être honnête : c'est bien quand il fait beau", tranche-t-il. Sans compter qu'il doit emprunter un "axe très fréquenté" où "circulent de nombreux poids lourds". Et de commenter : "Pour la sécurité en deux-roues léger, on repassera."

Pour le sociologue, nous sommes piégés par la façon dont les villes ont été pensées et par "la réflexion urbanistique, qui est très en retard". commentaire perso : C'est la raison essentielle, et 3 générations de Français ont grandi dans ce contexte

En France, la métropolisation a grignoté les périphéries, a dédensifié les villes et a rallongé les distances entre le domicile et le travail ou entre le domicile et les commerces.

Le spécialiste des mobilités estime qu'il est nécessaire d'"inverser ce courant" : 'Il faut éviter le ruissellement urbain et remettre de la proximité."

"Ça a été un vrai casse-tête"

Vivien, père de deux enfants de 4 ans et 6 ans, vit à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). En 2015, lorsque son fils entre à l'école maternelle, qui se trouve à 1,5 km de chez lui, il commence par faire les trajets à vélo. "Mon fils était ravi. Du moins jusqu'au mois de janvier-février", commente-t-il.

Un enfant de 3 ans sur un vélo par 0°C sous la pluie, ça passe quelques jours mais au bout de plusieurs semaines, il était évident que c'était ingérable. commentaire perso : Florian Bonet, il fait comment ?

"Il tombait malade tout le temps et moi je revenais à la maison trempé comme une soupe à 8h45", raconte-t-il. Dans la foulée, il prenait une douche pour se réchauffer et enfourchait son scooter pour se rendre sur son lieu de travail, dans le 10e arrondissement de Paris. Il n'arrivait pas au bureau avant 9h45 voire 10 heures. "La honte", glisse Vivien.

Ensuite, lorsqu'il a obtenu une place en crèche pour sa fille, la situation n'a pas été simplifiée car l'établissement se trouve à "600 m" de l'école de l'aîné. "Deux enfants sur le vélo sous la pluie ? Ce n'était pas raisonnable", juge-t-il. Il explique avoir été refroidi par les quelque 3 000 euros à débourser pour acquérir un triporteur et par "tous les retours [qui] disent que c'est dangereux sur la route avec les voitures". Faire le trajet à pied est une option qui a été écartée. "Les enfants ne marchent pas vite du tout", justifie-t-il, estimant qu'il lui aurait fallu "25 minutes pour aller à l'école puis 15 pour la crèche et 15 autres pour revenir en courant". Et le bus ? "Avec les temps d'attente, c'est ingérable", tranche Vivien.

Finalement, le couple a décidé d'acheter une petite voiture citadine "pas chère" à titre expérimental. "J'arrive à 9h30 au travail, c'est encore acceptable", se satisfait Vivien. Mais il fait part de sa "tristesse" à l'idée de polluer.

Ce sujet a été un vrai casse-tête entre désir d'écologie et réalité du quotidien.

Le père de famille a donc opté pour la voiture en dernier recours. Une situation qui ne surprend pas Bruno Marzloff : "Si dans les grands centres urbains, la possession de la voiture et la pratique de la voiture quotidienne deviennent obsolètes, la possession et la pratique de la voiture continue de croître dans le rural et dans le périurbain."

"La voiture, c'est un gain de temps" commentaire perso : le concept de vitesse généralisée de Yvan Illich, il ne connaît visiblement pas.

Jérémy, 28 ans, habite à Ergué-Gaberic (Finistère). Tous les jours, il emprunte sa voiture pour se rendre à 5 km de là, à Quimper, où il travaille. En auto, il fait ce trajet en moins de 10 minutes. En bus, c'est trois fois plus long. "Pour des raisons donc de temps principalement, je privilégie ma voiture", dit-il.

Je ne suis pas réfractaire au bus mais il faudrait raccourcir le temps de trajet.

A vélo, il mettrait 25 minutes pour se rendre sur son lieu de travail. Un temps plus long qui ne l'effraie pas. Se décrivant comme "plutôt sportif", il a déjà essayé de faire le trajet à vélo. Mais les tentatives n'ont pas été concluantes. "Sur le trajet, il n'y a aucune piste cyclable, c'est assez dangereux", raconte-t-il. Jérémy explique que les rues du centre-ville de Quimper sont "trop étroites" et qu'il n'y a pas d'espace pour que les voitures et les vélos puissent cohabiter sur la chaussée. Résultat : son vélo reste au garage. C'est pourtant un mode de déplacement qu'il apprécie. "J'ai habité à Brest et dès que j'allais quelque part, je prenais facilement mon vélo car il y a des aménagements", souligne-t-il.

Bruno Marzloff pense que le vélo représente un "gisement de mobilité sous-exploité". Le sociologue préconise des mesures pour encourager son utilisation, telles que "l'aménagement d'infrastructures pour garantir le confort de circulation et la sécurité des cyclistes (comme l'évitement de grands carrefours) et le développement de vélos électriques pour soulager les utilisateurs".

Quand on parle de pistes cyclables, quand on parle de parking à vélos, ce sont des investissements qui sont dérisoires par rapport aux dizaines de milliards d'euros nécessaires pour la mise à niveau des actuels moyens de transport.

Outre les infrastructures et les questions d'urbanisme, le spécialiste des mobilités estime que nos habitudes de déplacement et notre façon de penser sont également à reconsidérer. "Le télétravail permet d'éviter des déplacements, de gagner du temps. Aujourd'hui, le cadre juridique existe, l'appétence des travailleurs existe également mais nous n'en sommes qu'aux prémices", constate-t-il, pointant un frein du côté des employeurs. "Les entreprises sont réticentes, elles estiment que c'est une perte de pouvoir de laisser le travailleur organiser lui-même son travail", résume-t-il. "Là, on est dans l'ordre du culturel", souffle Bruno Marzloff, laissant entendre que la route est encore longue.


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4450
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar amaury » 19 Nov 2018, 10:43:01

Une autre façon de voir les choses, c'est celle-ci : http://transports.blog.lemonde.fr/2018/ ... autrement/. Montrer qu'il y a des gens qui font autrement pour que les gens essaient d'identifier la part de choix qu'ils ont dans leurs pratiques. Mais d'expérience, ces débats sont TOUJOURS pourris par la mauvaise foi. La technique employée est généralement celle-ci : sans même en avoir nécessairement conscience, la personne utilise des cas qui ne la concernent pas pour prouver que TOUT LE MONDE ne peut pas utiliser d'alternative TOUT LE TEMPS et ainsi justifier qu'elle ne recourt JAMAIS à ces alternatives. C'est un sophisme très fréquent dans les discours entendus ce weekend dans les médias.
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 503
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Revue de presse

Message non lupar xouxo » 24 Nov 2018, 10:12:27

J'aime beaucoup l'article de Razemon, il faut rendre hommage à ceux qui ne se contente pas de faire comme tout le monde, juste parce que c'est plus simple ou plus rapide.

MAIS, pour ma part, j'attends le moment ou ce ne seront plus des militants, des personnes particulièrement conscientes écologiquement ou de gens exceptionnels (au sens premier du terme, donc des exceptions!) mais les gens "normaux" qui le feront sur des critères rationnels autre que "sauver la planète"!
nanar
Passager
Messages : 8821
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 25 Nov 2018, 14:20:44

Salut

Brignais veut intégrer le Sytral

https://www.skyscrapercity.com/showpost ... count=8657

https://www.leprogres.fr/rhone-69-editi ... a-mobilite

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
Billy
Régulateur
Messages : 5420
Inscription : 22 Mars 2007, 21:49:54
Localisation : 75
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar Billy » 25 Nov 2018, 15:35:26

nanar a écrit :https://www.leprogres.fr/rhone-69-edition-ouest-lyonnais/2018/10/23/la-ville-s-engage-pour-la-mobilite


Voici l'article, comme il est réservé aux abonnés :
La Ville veut adhérer au Sytral

Afin d’anticiper la mobilité de demain, la Ville a fait le choix d’adhérer au Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise (Sytral). Le projet a été voté à l’unanimité lors du dernier conseil municipal. La décision sera rendue par l’autorité organisatrice, le 14 décembre prochain.

À l’horizon fin 2020, la future loi d’orientation sur la mobilité prévoit le transfert de la compétence transport public aux communautés de communes. La Ville a préféré prendre les devants et faire une demande d’adhésion au Syndicat Mixte des Transports de l’Agglomération Lyonnaise (Sytral), à titre individuel, dès maintenant.

En marge du conseil municipal, jeudi, le maire de Brignais, Paul Minssieux, a répondu aux questions du Progrès.

Pourquoi adhérer au Sytral ?

« C’est une décision qui s’est imposée rapidement. Le Sytral offrait aux communes la possibilité d’adhérer individuellement jusqu’au 31 décembre 2020, avant le transfert obligatoire de la compétence transport à l’intercommunalité, prévu par la future loi d’orientation sur la mobilité. Passée cette échéance, notre commune n’aurait donc plus eu autorité pour saisir seule le syndicat. En décidant d’adhérer dès à présent, la Ville anticipe et se projette pour la mise en œuvre la plus rapide d’une offre intégrée, dès lors que le cadre législatif aura changé. »

Pourquoi le faire maintenant alors que la demande a toujours été forte ?

« Avant 2016, l’offre dans la commune était suffisante au regard des attentes des usagers. Adhérer au Sytral n’avait pas été une option retenue au vu d’un même service mais à un coût supérieur. Malgré tout, la commune a maintenu le dialogue avec le syndicat, renforcé depuis avec la baisse de la qualité du service rendu, même si la commune avait été informée à l’époque qu’aucune adhésion ne serait possible avant 2020 en raison de contraintes financières et statutaires. »

Quels sont vos projets en matière de mobilité ?

« En tant que bassin de vie, Brignais pense la mobilité de demain dans sa globalité en intégrant à sa réflexion tous les modes de transports. Aujourd’hui, les déplacements évoluent et se complètent : voiture, parking relais, car, train, covoiturage… Les besoins et pratiques changent aussi sur notre territoire. L’adhésion au Sytral doit donc permettre la mise en place d’une nouvelle offre de transports, de type TCL, se substituant aux Cars du Rhône et à la navette municipale. En 2023, le métro B arrivera à Saint-Genis-Laval, et la création d’une ligne de métro E est en réflexion sur l’ouest lyonnais. Brignais souhaite se positionner dès lors pour assurer une liaison efficace vers l’agglomération lyonnaise. »

Il n’est pas nécessaire de “rentrer dans la Métropole” pour adhérer au Sytral ?

« Non ! Nous restons dans la Communauté de communes de la Vallée du Garon (CCVG). »
Image
yanns040586
Passager
Messages : 1328
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar yanns040586 » 25 Nov 2018, 15:53:40

Si cela se produit, la branche Sud du TTOL (actuel) se retrouve entièrement dans le périmètre urbain du SYTRAL... Intéressant !
nanar
Passager
Messages : 8821
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 05 Déc 2018, 18:08:10

J.M.Aulas en remet une couche :
https://www.lyoncapitale.fr/actualite/t ... l-d-aulas/


Lyon Capitale a écrit :Tram au Groupama Stadium : l'argument parc relais, pôle multimodal d'Aulas

En marge de l'assemblée générale des actionnaires de l'Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas est revenu sur la possibilité d'avoir le tram toute l'année au Groupama Stadium. Pour convaincre les politiques, le président de l'OL propose de transformer les parkings du stade en parc relais, créant ainsi un pôle multimodal sur le secteur.

Et si le Groupama Stadium devenait un pôle multimodal en même temps que l'arrivée du tram tous les jours au stade ? C'est la proposition de Jean-Michel Aulas. Ce mercredi matin, en marge de l'assemblée générale des actionnaires de l'Olympique lyonnais, son président est revenu sur la nécessité d'avoir une liaison en tramway tous les jours de l'année au Groupama Stadium. En 2020, les lieux accueilleront également le centre de loisirs OL City. "On est entré dans une phase active de discussions avec la présidente du Sytral, Fouziya Bouzerda, mais aussi avec le président de la métropole, David Kimelfeld, et les maires de Meyzieu et de Décines qui eux aussi revendiquent de manière active la connexion en tramway", détaille Jean-Michel Aulas. Des études ont été lancées, notamment une avec l'hypothèse d'une voie spécifique entre Carré de Soie, terminus de la ligne A et la future OL City.

Transformer les parkings en pôle multimodal ?


Jean-Michel Aulas apporte aujourd'hui un nouvel argument "élaboré avec les maires de Meyzieu et Décines". Il propose de transformer le site en pôle multimodal : "On a la chance d'avoir plus 6 000 places de parking disponibles, les jours de match, mais aussi les autres jours. Nous pouvons attribuer 1 000 places de parking pour faire en sorte que l'entrée dans Lyon puisse aussi se faire par cette gare d'OL City. Elle pourra servir à tous les gens qui viennent ici, mais aux habitants de la région ou de l'Est lyonnais". Jean-Michel Aulas poursuit : "Cela permettrait de décharger d'autres parkings relais, de stationner ici, puis de prendre le tram dans la gare qui avait été promise dès le début des négociations pour le stade. Il avait été également envisagé des interconnexions avec des trams. Selon les termes de Gérard Collomb à l'époque, grâce à cela on pourrait faire passer le réseau tram "de la toile à l'étoile".

Interrogé ensuite par Lyon Capitale sur les modalités financières d'un tel projet, le président de l'Olympique lyonnais rétorque : "Depuis le janvier 2017, nous avons réglé 7 millions d'euros au Sytral pour les transports des soirs de match, et 6 millions d'euros de taxe de transport. Pour nous, ce n'est pas un problème d'argent, mais un problème de cohérence par rapport au site. Nous n'avons pas encore discuté de la valeur d'un tel parc relais avec le Sytral, mais pour nous, ce n'est pas l'essentiel face à la nécessité d'avoir le tram tous les jours". L'usage sur la zone commence à se faire de plus en plus fort, et le T3 est régulièrement saturé. "Quand j'arrive à mon bureau, je vois des centaines de gens qui viennent en séminaire et qui attendent pendant 20 min de trouver un bus, c'est absurde pour l'image d'une métropole comme Lyon", conclut Jean-Michel Aulas.

5 décembre 2018 A 15:10 par Florent Deligia & Razik Brikh

Ce n'est pas le parking que JMA devrait "offrir" [d'ailleurs a t-il dit qu'il "offrait" ?] mais des rames supplémentaires pour le T3, qui sature déjà.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
alecjcclyon
Passager
Messages : 557
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Revue de presse

Message non lupar alecjcclyon » 05 Déc 2018, 19:13:44

En soi c'est une bonne idée mais la subsdivison risque de compliquer l'exploitation du T3.
Paradoxalement cette ligne n'est pas chargée en HC mais en HP :o
On a qu'à mettre des rames de 64 m,le T3 est déja saturé en HP avec des fréquences élévées,je ne parle même pas des habitants qui arriveront d'ici 2020 au quartier de la Soie (de multiples bâtiments fleurissent à vitesse grand V).Si on ne fait rien,on risque de se retrouver comme le T4 avant qu'il n'y ait les rames de 43m en 2020.
Il va falloir repenser la gestion du parc de tramway pour 2030 !
nanar
Passager
Messages : 8821
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 05 Déc 2018, 22:58:26

Paradoxalement cette ligne n'est pas chargée en HC mais en HP :o

Euh, qu'est ce que tu trouves paradoxal, là ??? ?

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
alecjcclyon
Passager
Messages : 557
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Revue de presse

Message non lupar alecjcclyon » 05 Déc 2018, 23:02:43

@Nanar
Je me suis mal exprimé,je la comparais aux lignes T1,T2 et T4 qui ne désemplissent pas en HC.Le T3 en HC c'est seulement c'est 5 wagons remplis sur les 7.Par contre HP le taux de remplissage des rames est atteint de loin (entre 17h00 et 18h00).La preuve,j'arrive pas à choper mon télephone pour tapoter sans me prendre des coups de coudes à chaque station,voire des coups de pieds pour ceux qui n'ont pas d'éducation ::)
yanns040586
Passager
Messages : 1328
Inscription : 13 Nov 2009, 01:38:49
Localisation : 69009 - Lyon Gorge de Loup
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar yanns040586 » 06 Déc 2018, 09:04:33

Pour T1, T2 et T4, le problème est surtout qu'il n'y en a pas assez en heures creuses, donc :crazy2:
Et améliorer T3 en y mettant des duos de Citadis 302, c'est ce qu'on peut faire de mieux pour les virer au plus vite de T1 et T2 ! J'approuve !
flo
Passager
Messages : 55
Inscription : 24 Fév 2016, 15:51:10

Re: Revue de presse

Message non lupar flo » 07 Déc 2018, 12:53:27

Mouais. Desservir le stade en tram toute l'année n'aurait pas grand intérêt, mais à la limite si c'est Aulas qui paye les rames et la nouvelle voie (qui a mon avis serai nécessaire pour l'exploitation de l'antenne mais aussi pour aider la ligne principale) alors pourquoi pas
Avatar de l’utilisateur
to8d
Passager
Messages : 743
Inscription : 16 Fév 2009, 20:33:37
Localisation : Chaponost

Re: Revue de presse

Message non lupar to8d » 08 Déc 2018, 16:04:39

nanar a écrit :Brignais veut intégrer le Sytral

Information accessible aussi sur le site de la mairie :
https://www.brignais.com/Brignais-s-eng ... a5323.html

Voilà qui assurera une meilleure "continuité territoriale" de la zone TCL entre Grigny et Lyon.
Greg de l'ouest de Lyon
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4450
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar amaury » 08 Déc 2018, 17:44:33

Merci pour le lien. Du coup, l'intention est claire :
À l’horizon 2020, la future loi d’orientation sur les mobilités, qui doit permettre à chaque territoire d’avoir une offre globale, prévoit de transférer la compétence transport aux Communautés de communes. À cette échéance, Brignais n’aura donc plus autorité pour saisir seule le SYTRAL. En décidant d’adhérer dès à présent, Brignais anticipe et se projette pour la mise en oeuvre plus rapide d’une offre intégrée, dès lors que le cadre législatif aura changé.
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
Pierre4L
Passager
Messages : 231
Inscription : 26 Avr 2013, 20:45:43
Localisation : Au bout d'une ficelle
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar Pierre4L » 13 Déc 2018, 18:36:40

Un article sur la pollution de particules fines dans le métro de Lyon, avec les résultats d'une nouvelle étude :
https://www.lyoncapitale.fr/actualite/pollution-quelle-est-la-qualite-de-l-air-dans-le-metro-de-lyon/

Il semble qu'en moyenne, l'air dans le réseau souterrain est 4 fois plus pollué qu'à l'extérieur. Mais ne vous inquiétez pas, car ça sent de thé-vert-agrumes, donc tout va bien ^-^
nanar
Passager
Messages : 8821
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 15 Déc 2018, 14:48:20

Renforts des services TCL annoncés le 14 décembre 2018

https://www.lyoncapitale.fr/actualite/t ... es-a-lyon/

Dès décembre, plusieurs lignes de bus, métros et trams seront renforcées dans la métropole de Lyon. En fin de journée, la fréquence des métros A, B et D sera ainsi augmentée.

Les voyageurs des transports en commun lyonnais l'ont remarqué, depuis quelques mois, plusieurs lignes sont saturées. En un an, la fréquentation du réseau a ainsi bondi de 5 %, preuve d'un changement qui s'opère dans les usages de la ville, mais aussi la nécessité d'adapter l'offre. Ainsi plusieurs lignes seront renforcées, dès le mois de décembre pour le métro, à partir de janvier pour les tramways et bus.

Pour les métros :

Ligne A
ligne renforcée tous les soirs de 20h à 21h avec une fréquence qui passera de 6 minutes à 5 minutes
tous les soirs après 21h, la fréquence sera de 7min40 contre 9 minutes auparavant
durant les vacances scolaires, la ligne A sera également renforcée en heure de pointe
Ligne B
de 20h à 21h, la fréquence sera de 6 minutes (7 minutes avant)
après 21h, 7min30 contre 9 à 10 minutes avant
Ligne C
les matins en semaine de 9h à 9h30, passage de la fréquence de 7min30 à 5min30
tous les soirs du lundi au samedi, un métro toutes les 7min30 contre 11 minutes avant
les samedis matin de 9h30 à 13h, la fréquence passera à 7min30 contre 11 minutes jusqu'à présent
Ligne D
en début de soirée, de 20h30 à 21h30, un métro toutes les 4min30 (5min30 avant)

Tramways :

T1 : renforts le dimanche matin, avec une fréquence à 15 minutes contre 20 minutes
T2 : renforts en soirée, un tram toutes les 15 minutes contre 17 à 18 minutes avant
T3 : en heures creuses, en journée la semaine et durant les vacances scolaires, un tram toutes les 10 min, contre 12 jusqu'à présent. Par ailleurs, le matin, avant 7h, un tram toutes les 20 minutes (30 avant). Après 21h, une fréquence à 17 minutes (33 minutes auparavant)
T4 : en heures creuses, la semaine et durant les vacances scolaires, un tram toutes les 9 minutes (10 minutes avant). En soirée, passage de 20 à 15 minutes.

Bus :

C6 : un bus supplémentaire en circulation sur la ligne le soir, mais aussi des renforts en heures creuses et durant les heures de pointe le soir, ainsi que pendant la période estivale
C18 : entre 7h et 8h, une fréquence qui passe à 7 minutes contre 8 minutes avant, un trolleybus supplémentaire sur la ligne le matin, un trajet en plus
C21 : renforts l'après-midi de 16h à 18h30, avec une fréquence à 7 minutes (contre 9 minutes avant), un bus supplémentaires le soir, création de cinq trajets en plus
C24 : une fréquence à 6 minutes sur l'heure de pointe du soir, un bus supplémentaire en circulation le soir
C25 : un bus toutes les 10 à 12 minutes en heures de pointe
49 : fréquence à 12 minutes en heure de pointe (contre 15 minutes), trois trajets supplémentaires
60 : renforts le soir avec une fréquence à 11 minutes, un véhicule supplémentaire le soir, cinq trajets en plus


Ce document d"adaptation de l'offre sera normalement dans la rubrique Délibérations du site du SYTRAL d'ici 12 à 15 jours

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Carry
Passager
Messages : 107
Inscription : 04 Août 2015, 09:25:22

Re: Revue de presse

Message non lupar Carry » 15 Déc 2018, 23:49:46

Bonsoir,

La T3 avec enfin une fréquence honorable en soirée ! Qu'est ce qui se passe au SYTRAL ? Ils se sont aperçu qu'il y avait du monde dans les transports ? En tous les cas, ça fait plaisir. Dans une moindre mesure les 7 min 30 d'attente sur les lignes A et B le soir, ce ne sera pas du luxe non plus !
Avatar de l’utilisateur
bus64
Régulateur
Messages : 2581
Inscription : 12 Nov 2004, 09:30:27
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar bus64 » 16 Déc 2018, 11:16:47

Enfin de bonnes nouvelles!!

Surtout pour T3 qui va avoir de vraies fréquences de tram!!

@+
alecjcclyon
Passager
Messages : 557
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Revue de presse

Message non lupar alecjcclyon » 17 Déc 2018, 19:43:21

nanar
Passager
Messages : 8821
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Prendre un Rond-Point

Message non lupar nanar » 20 Déc 2018, 11:41:46

http://carfree.fr/index.php/2018/12/18/ ... ond-point/

Boris D dans Carfree a écrit :Prendre un rond-point…

L’architecte et urbaniste Eugène Hénard (1849-1923) proposait en 1906, pour résoudre les problèmes de rencontre de deux voies à circulation intense, une solution « élégante » et « originale » : le « carrefour à giration ».
(note de nanar : la nouveauté proposée était de faire passer les piétons en dessous, genre la Fosse aux Ours au pont de la Guillotière.
Lu plus d'un siècle après ces études le bouquin sur Eugène Hénard est passionnant)


Image

« Vous êtes gênés par les points de conflit, disait-il. Occupez-les par des obstacles, et les voitures n’y passeront pas. » Et, pour y parvenir, il conseillait d’occuper par un terre-plein tout le milieu du carrefour, celui précisément où se trouve la zone des accrochages.

La circulation s’organisera alors toujours dans le même sens, le sens opposé à celui des aiguilles d’une montre » (Le Journal, n°5094, 11 septembre 1906).

À invention française, postérité française : semés essentiellement dans les zones urbaines et péri-urbaines depuis le milieu des années 80, le nombre des carrefours giratoires a littéralement explosé puisqu’ils seraient aujourd’hui environ 40 000 sur notre territoire. Certains prétendent même que la France possèderait, à elle-seule, la moitié des « ronds-points » de l’humanité.

Promu d’abord par le corps rationnel et pragmatique des Ingénieurs des Ponts et Chaussées comme la meilleure solution à l’équation Sécurité, Fluidité, Fiabilité, le rond-point a fini par séduire les élus bâtisseurs qui ont vu en lui le moyen de concrétiser aux yeux de leurs administrés leur stratégie visionnaire et leur action énergique – une des traductions de l’anglais ‘concrete’ est ‘béton’.

Le rond-point est devenu le couteau suisse de l’aménagement communal : il peut à la fois marquer l’entrée de la ville, évoquer les éléments du patrimoine local, contribuer à l’obtention du précieux label des « Villes et villages fleuris », soutenir la culture et les arts par la pose d’un jet d’eau ou d’une sculpture monumentale… et, c’est important aussi, soutenir l’activité économique par l’investissement public et parfois s’attirer les bonnes grâces de quelques entrepreneurs locaux du BTP…

Bref, le giratoire s’est imposé en 30 ans comme un objet magique par lequel on peut feindre avec facilité d’être l’organisateur d’une urbanisation qui nous dépasse.

Il n’est pas étonnant, de ce fait, que souffrant d’être invisibles des citoyens aient enfilé des gilets de sécurité à haute visibilité et se soient emparés comme de places fortes de ces symboles multifonction.

On peut, grâce à la seule occupation du Giratoire, dénoncer l’étalement urbain, la banalisation des paysages, le manque d’idées des élus, la mort du petit commerce, le gaspillage des fruits de la fiscalité, la société du tout-automobile et l’aliénation des conducteurs, la destruction de l’environnement, la consommation des terres agricoles, etc.
je trouve pas mal cette dernière remarque.

Les gilets-jaunes semblent dire aux décideurs du milieu de leurs ronds-points :

« − Vous ne voulez pas nous regarder ? Vous allez nous voir !
− Vous ne voulez pas nous mettre au centre des politiques ? Vous allez tourner autour de nous ! »


Un lien "images" vers les études de Eugène Hénard : https://www.google.com/search?q=eug%C3% ... Dwegr_hR6M:

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
alecjcclyon
Passager
Messages : 557
Inscription : 27 Juin 2016, 12:13:08

Re: Revue de presse

Message non lupar alecjcclyon » 22 Déc 2018, 11:56:02

Bonjour,
Voici notre cadeau de Noël :banane:
https://www.lyoncapitale.fr/actualite/t ... -en-greve/
FORET
Passager
Messages : 493
Inscription : 16 Nov 2012, 22:35:54

Re: Revue de presse

Message non lupar FORET » 27 Déc 2018, 18:27:59

bonsoir,
Le magazine "Nouveau Lyon" évoque une tranche de travaux (de sauvegarde) de 2.3 me lancée par le Conseil Régional sur la ligne Tassin Lozanne. Ce meme Conseil Régional demande un nouveau chiffrage pour la remise à deux voies du tunnel des Deux Amants et (vu la distance évoquée: 1.2km ) de la section jusqu'à Demi Lune....

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Métro C et 52 invités