Grenoble-Gap : La ligne des Alpes

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
Métropaul
Passager
Messages : 2827
Inscription : 29 Nov 2007, 23:13:06
Localisation : Là-bas si j'y suis...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar Métropaul » 12 Avr 2008, 00:13:20

Voyageurs France Europe, une des branches de la SNCF.
S'occupe des TGV, Téoz, Lunéa et autres bestioles internationales.
Signe particulier : occupe toute la politique de la SNCF.
A différencier des p'tites choses à côté, genre les CIC, TER et autres malheureux machins qui n'ont même pas de sièges designés par Lacroix, et qui sont tellement pas "in" qu'il y a même pas besoin de réserver 15 mois avant pour avoir des tarifs décents et remboursables... >:(
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Passager
Messages : 1975
Inscription : 07 Mars 2005, 22:27:27
Localisation : Grenoble
Contact :

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar Sylvain » 12 Avr 2008, 21:51:02

VFE=Voyageurs France Europe, une des 4 branches d'activité du groupe SNCF. Elle traite des trains de voyageurs ex "Grandes Lignes" (TGV, Teoz, Corail...)
Les autres activités sont SNCF Proximités (TER, Transilien, RER), Fret SNCF et Infrastructure
Avatar de l’utilisateur
sncf38
Passager
Messages : 530
Inscription : 19 Nov 2007, 22:58:37
Localisation : Digne et Grenoble
Contact :

Re : Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar sncf38 » 15 Avr 2008, 15:50:04

Lyonrail a écrit :Salut,

On est bien d'accord que ce site est à ch***

Vaut mieux essayer avec ce site  ;)

A+ Nico ;)


Bonjour, prenant cette ligne réguliérement, je peux donner toutes les infos qu'il faut par mp,

je met aussi un lien pour avoir les horaires de trains :


http://reiseauskunft.bahn.de/bin/query.exe/fn


a +

sncf38
forum remplaçant le forum MégaBus = http://bus-bordelais.xooit.fr/index.php

avatar = Citélis 18
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 15 Avr 2008, 18:54:59

Grand merci à tous pour les infos !  :)

;) C'est bon, j'ai enfin mon billet... et mes horaires !

Seconde, non fumeur, coin couloir, compartiment 3, place 38  :D Nan j'rigole. :angel:
A+
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
sncf38
Passager
Messages : 530
Inscription : 19 Nov 2007, 22:58:37
Localisation : Digne et Grenoble
Contact :

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar sncf38 » 15 Avr 2008, 19:02:25

a BBarchi : peut -être que l'on se verra dans le train.

p.s : quel jour prendras-tu ton train et vers quelle heure ?, je veux juste savoir c'est tout.

a +

sncf38
forum remplaçant le forum MégaBus = http://bus-bordelais.xooit.fr/index.php

avatar = Citélis 18
Avatar de l’utilisateur
aiguillage
Passager
Messages : 742
Inscription : 16 Juin 2005, 18:02:47
Localisation : Hénon
Contact :

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar aiguillage » 16 Avr 2008, 01:04:27

Oui BBarchi quel horaires ? Car j'aimerai bien me faire un A/R lyon/gap dans la journée en train, pour visiter... Si tu peux déjà me prémacher le travail ça serait avec plaisir  :D
Image  Image
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 16 Avr 2008, 10:35:03

Lyon Part Dieu 9h45 Gap 14h37 ...
Gap 16h25 Lyon Part Dieu 20h30
Le 18/04 uniquement !

Pour les autres jours, vérification préalable indispensable !  >:D


Bon, pour mon rdv de 14h00, j'ai du décaler pour faire l'AR dans la journée.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
G1234
Passager
Messages : 264
Inscription : 17 Mars 2005, 17:41:09
Localisation : Montchat

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar G1234 » 16 Avr 2008, 10:43:45

Si vous passer le 18/04, juste avant la gare de pont de claix, regardez sur la gauche il se pourrai bien qu'un ER100 voir deux vous saluent !
Avatar de l’utilisateur
aiguillage
Passager
Messages : 742
Inscription : 16 Juin 2005, 18:02:47
Localisation : Hénon
Contact :

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar aiguillage » 16 Avr 2008, 11:58:32

Merci BBArchi  :mdr:
Uhm 2 heures sur place cela fait juste pour avoir le temps de s'imprégner du "Paÿsse"  :coolsmiley:
Image  Image
Avatar de l’utilisateur
sncf38
Passager
Messages : 530
Inscription : 19 Nov 2007, 22:58:37
Localisation : Digne et Grenoble
Contact :

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar sncf38 » 16 Avr 2008, 15:01:49

Bonjour, je met un lien pour ceux qui le veulent les horaires de la ligne "Grenoble>Gap>Briancon" :

http://www.ter-sncf.com/Images/15-Brian ... -42388.pdf
forum remplaçant le forum MégaBus = http://bus-bordelais.xooit.fr/index.php

avatar = Citélis 18
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 03 Sep 2009, 16:05:43

aiguillage a écrit :Merci BBArchi  :mdr:
Uhm 2 heures sur place cela fait juste pour avoir le temps de s'imprégner du "Paÿsse"  :coolsmiley:


Ah oui  :( . Et puis pour voir si la Barre de Bise est là pour donner l'indication du temps prochain...
:smitten:
G1234 a écrit :Si vous passer le 18/04, juste avant la gare de pont de claix, regardez sur la gauche il se pourrait bien qu'un ER100 voire deux vous saluent !


Il y aura qui à bord ? On ne pourra probablement pas baisser les vitres pour gu..... faire un petit coucou.  :angel:
A+

Bonsoir !

Petite remontée de topic pour vous confirmer que cette ligne superbe est un moooooonument touristique a elle toute seule : en cette saison, c'est véritablement l'embarquement pour l'aventure, en particulier la traversée du col de la Croix haute, périlleuse pour les voitures, pas pour le train... sauf branquignolerie véhiculesque des ceusses qui se figurent qu'en 2008, il n'y a plus que les PC qui plantent, tout le reste est parfaitement balayé et sécurisé ! Bin non, on doit toujours faire attention, et c'est normal.

La preuve :
http://www.ledauphine.com/fait-divers-a ... icle=92423
hohoho !  :crazy2:

Lieu de l'accident : le passage à niveau juste en desous du col, coté Sud...[br]: Dimanche 25 Janvier 2009 à 23:24:14
Salut !

Je remonte une nouvelle fois le topic :
http://www.ledauphine.com/index.jspz?article=185709

TRANSPORT FERROVIAIRE
La ligne des Alpes du Sud est modernisée : "Il faut être prêt pour les vacances de Noël"

Attention modernisation !

Depuis le 31 août, l'axe ferroviaire entre Veynes, dans les Hautes-Alpes, et Sisteron, dans les Alpes-de-Haute-Provence, est coupé à la circulation. Et ce jusqu'au 16 octobre. Puis ce sera au tour des voies reliant Veynes à Château-Arnoux Saint-Auban (04) de s'offrir un lifting entre le 17 octobre et le 27 novembre. Date qui devrait marquer la fin des travaux sur cette partie de ligne puisqu'ils s'inscrivent dans un projet global de modernisation entre Manosque et Briançon.

« C'est le seul moment où nous pouvions effectuer ses travaux, explique Patrick Vaillant, le directeur de ligne des Alpes du Sud à la SNCF. Entre la fin des vacances d'été et après le 27 novembre, la neige peut arriver à tout moment. Il faut être prêt pour les vacances de Noël. »

Un projet global de modernisation entre Manosque et Briançon
Sur le chantier, chacun s'active. Sous un soleil harassant. Tous possèdent un rôle bien défini. Car chaque jour, 800 mètres de voie doivent être réalisés. Alors il ne faut pas traîner. Dans un bruit incessant, les machines travaillent. Une fois le ballast régénéré,  la nouvelle voie est mise en place. Les vieux rails sont écartés, les traverses en bois remplacées par des neuves en béton. Les rails neufs posés et les anciens ramassés.

Puis vient le temps du relevage. La voie se trouve déplacée pour atteindre sa position définitive. Le tout se trouve, bien sûr, stabilisé avec un engin qui fait vibrer la voie.

Chaque jour, 800 m de voie sont réalisés
La dernière étape consiste à tout mettre en œuvre pour éviter qu'elles ne soient déformées par des changements météorologiques. Pour cela, le rail est mis sous contrainte à une température de 25°C.

« Ce n'est pas un chantier facile, commente le directeur de la ligne. On ne retire pas tout, partout. Si des choses ont déjà été changées, elles seront réutilisées. »

D'ailleurs, dans ce cadre-là, pour le renouvellement de la voie et du ballast, un système de recyclage des matériaux usés a été mis en place, le tout dans l'optique de tenir compte et de préserver l'environnement.

Pour coordonner ce chantier d'envergure, le plus grand depuis que la voie a été créée au XIXe siècle, une base de vie se trouve à Laragne-Montéglin.

Une voie opérationnelle pour les 40 prochaines années
La plupart des acteurs de ce chantier, qui viennent d'un peu partout en France, sont logés sur place du côté de Mison ou de Veynes, participant ainsi à l'économie des deux départements. L'année prochaine, les travaux porteront sur le sud de la ligne puis en 2011, ce sera entre Veynes et Briançon. Une fois la totalité du chantier achevé, la voie sera opérationnelle pour quarante années. Mais les usagers ne sont pas pour autant oubliés au bord de la route. Un système de cars de substitution est mis en place durant toute la durée du chantier (voir repères). Des usagers qui se chiffrent à plusieurs centaines par jour. Avec des pics de fréquentation en fin de semaine.

REPÈRES

Travaux pratiques

La première partie des travaux a été réalisée l'année dernière.
La ligne des Alpes du Sud va de Manosque dans les Alpes-de-Haute-Provence à Briançon, dans les Hautes-Alpes. Le projet devrait être terminé en 2011, ce qui porte à quatre ans.

Coût total
Le coût global des travaux s'élève à 114 millions d'euro. Jusqu'à Sisteron, l'État, la Région, les Départements 04 et 05, et Réseau ferré de France (RFF) contribuent au financement. En ce qui concerne le financement de toute la partie de la ligne située au sud de Sisteron, RFF le prend en charge.

Pour les usagers
Des bus de substitution sont mis en place pendant toute la durée des travaux qui s'achèveront le 27 novembre prochain.
Les horaires sont disponibles en gare, grâce à un affichage ou alors par téléphone au 0891 70 3000 ou encore sur le site internet de la SNCF (ter-sncf.com/paca).

Quelques chiffres
40 kilomètres de voie à moderniser.
64 000 tonnes de ballast (pierres concassées tassées sous les traverses de la voie ferrée).
46 000 traverses qui servent à assurer l'écartement de la voie ainsi que l'inclinaison des rails.
34,5 kilomètres de rails.
225 personnes travaillent chaque jour sur le chantier.

Julie BATAILLON



Plein de bizarreries dans cet article : la ligne s'arrête à ... Manosque ?  :o les traverses servent à incliner les rails ?  ::) 40 kms de voies à moderniser... 34.5km de rails ; ah ? Même si on en conserve une partie, on ne change qu'un coté de la voie ?  ???

Journalistes, je vous aime...  :smitten:
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
Métropaul
Passager
Messages : 2827
Inscription : 29 Nov 2007, 23:13:06
Localisation : Là-bas si j'y suis...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar Métropaul » 03 Sep 2009, 16:35:37

Ben dans les courbes, les traverses servent quand même un peu à régler le dévers... et en ligne droite, pour garder une inclinaison nulle, non ?

La ligne ne s'arrête effectivement pas à Manosque, mais les travaux lourds dont il est question s'inscrivent dans une rénovation entre Manosque et Briançon. Pour ce qui est de la partie Manosque - Marseille, outre ce qui a déjà été fait sur Marseille - Aix, il semble qu'ITER, à Cadarache, engendrera une mise à niveau de l'infrastructure.

Manque plus à ce joli tableau qu'un prolongement de Digne - Nice jusqu'à Château-Arnoux en voie métrique... parcouru par le nouveau matériel qu'attendent les CP. :)
Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Passager
Messages : 1975
Inscription : 07 Mars 2005, 22:27:27
Localisation : Grenoble
Contact :

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar Sylvain » 03 Sep 2009, 16:44:00

Les traverses permettent plutôt un écartement constant. L'inclinaison, le dévers, c'est grâce au ballast et au bourrage que ça se fait, non?
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 03 Sep 2009, 21:30:24

Métropaul a écrit :Ben dans les courbes, les traverses servent quand même un peu à régler le dévers... et en ligne droite, pour garder une inclinaison nulle, non ?



Nan. On est pas sur le tgv, ici...


Métropaul a écrit :...La ligne ne s'arrête effectivement pas à Manosque, mais les travaux lourds dont il est question s'inscrivent dans une rénovation entre Manosque et Briançon. Pour ce qui est de la partie Manosque - Marseille, outre ce qui a déjà été fait sur Marseille - Aix, il semble qu'ITER, à Cadarache, engendrera une mise à niveau de l'infrastructure...


Avec un tout petit poil d'humour, dsl si le message n'est pas passé ; c'était juste une façon de relever que l'approche actuelle de la communication de la sncf, reprise (dans l'esprit) par les journalistes à qui sont distribués des topos, était conduite dans l'idée de remplacer progressivement un réseau classique pouvant permettre "pour pas cher" des liaisons grandes lignes ... par l'incontournable tgv.

Au final, les lignes "classiques" ne se réduiraient plus qu'à des "antennes" ou fractions de lignes ne correspondant pas à une demande...

Cette approche est déjà en oeuvre lors des demandes d'horaires, de billet, ou de réservation sur les sites SNCF...

Métropaul a écrit :...Manque plus à ce joli tableau qu'un prolongement de Digne - Nice jusqu'à Château-Arnoux en voie métrique... parcouru par le nouveau matériel qu'attendent les CP. :)


Alors là, Métropaul, finement joué de ta part : joker bien utilisé...  O0  :funny: Je vais donc être moins acerbe à ton égard....  >:D

Ce serait une initiative des plus intéressantes, cette réalisation ; et pour un prix pas forcément exhorbitant... Les traverses sont hs, mais les rails peuvent peut-être encore servir ? En changeant les traverses et en reposant ces rails sur du neuf (ballast en rehausse + traverses béton) on pourrait partir sur une quarantaine d'années de bon service...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
sncf38
Passager
Messages : 530
Inscription : 19 Nov 2007, 22:58:37
Localisation : Digne et Grenoble
Contact :

Re : Re : Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar sncf38 » 03 Sep 2009, 23:23:29

BBArchi a écrit :
Métropaul a écrit :Manque plus à ce joli tableau qu'un prolongement de Digne - Nice jusqu'à Château-Arnoux en voie métrique... parcouru par le nouveau matériel qu'attendent les CP. :)


Ce serait une initiative des plus intéressantes, cette réalisation ; et pour un prix pas forcément exhorbitant... Les traverses sont hs, mais les rails peuvent peut-être encore servir ? En changeant les traverses et en reposant ces rails sur du neuf (ballast en rehausse + traverses béton) on pourrait partir sur une quarantaine d'années de bon service...


Bonsoir, ce n'est pas tout, c'est bien de vouloir tout changer, mais avant tout faudrais réabilité les ponts et les viaducs qui sont en fer, depuis sa fermeture cette ligne n'a même pas été déferrée, cela fait au minimum plus de 20 ans que des rumeurs circulent sur une possible réouverture, le tronçon de la ligne qui traverse la Durance par l'intermédiaire de l'un des viaducs, sert de voie de garage aux citernes et autres wagons de transport de sel qui servaient au fonctionnement du pôle pétro-chimique local.

p.s : à noter (si je ne dis pas de bétises) qu'il y a un peu plus de 25 ans, il y avait des trains Lyon <-> Digne-les Bains passants par le col de la Croix-Haute, qui depuis ont été supprimés.

p.s 2 : s'il le faut, je peut servir de correspondant local, vus que je n'habite pas loin de là.
forum remplaçant le forum MégaBus = http://bus-bordelais.xooit.fr/index.php

avatar = Citélis 18
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 03 Sep 2009, 23:31:54

Salut : il y avait même, avant ça, des trains "de prestige" qui s'appelaient "ALP'AZUR", avec une déco particulière des caisses bleu ciel, qui faisaient même la liaison Grenoble <> Nice avec correspondance directe à Digne. Ce qui a été supprimé, c'est la liaison ferroviaire St Auban <> Digne, le reste fonctionne toujours, heureusement.

C'est très loin tout ça, "ça n'intéresse plus personne, c'est mieux en voiture". Etc.  :buck2:

On entend tout et n'importe quoi sur le devenir de cette ligne Digne<>St Auban, courte mais utile pour maintenir Digne à un rang de ville pas trop en perte de vitesse...

Pour les viaducs et les ponts, ceux "en fer" peuvent être remplacés par des "en béton" à des prix raisonnables. Le viaduc sur la Durance est peut-être le point le plus complexe / délicat d'une éventuelle remise en service de la ligne.

C'est quand tu veux pour me faire passer un lot de photos à monter comme j'aime le faire ! un road / diaporama ?  :D (suite en MP)
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
ElBricou
Direction des Services Techniques
Messages : 2589
Inscription : 17 Nov 2005, 11:20:03
Localisation : Montévrain
Contact :

Re : Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar ElBricou » 04 Sep 2009, 09:34:04

BBArchi a écrit :Depuis le 31 août, l'axe ferroviaire entre Veynes, dans les Hautes-Alpes, et Sisteron, dans les Alpes-de-Haute-Provence, est coupé à la circulation. Et ce jusqu'au 16 octobre. Puis ce sera au tour des voies reliant Veynes à Château-Arnoux Saint-Auban (04) de s'offrir un lifting entre le 17 octobre et le 27 novembre.


Hum, Sisteron n'est il pas entre Veynes Devoluy et Chateau-Arnoux St Auban ? Y'a un petit problème de zone de travaux...
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 04 Sep 2009, 21:32:31

;D

En matière de lifting, en général, vaut mieux faire en respectant la symétrie...  :funny:
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
sncf38
Passager
Messages : 530
Inscription : 19 Nov 2007, 22:58:37
Localisation : Digne et Grenoble
Contact :

Re : Re : Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar sncf38 » 04 Sep 2009, 22:41:43

ElBricou a écrit :Hum, Sisteron n'est il pas entre Veynes Devoluy et Chateau-Arnoux St Auban ? Y'a un petit problème de zone de travaux...


Si, et c'est travaux se déroulent en deux phases

1ère phase : Veynes- Dévoluy <-> Sisteron, avec circulations totalements adaptées;

2ème phase : Sisteron <-> Saint-Auban (04), avec là ausi une circulation adaptée.

p.s : à noter que des cars seront mis à dispositions pour les transferts des passagers, les dudis travaux ont lieu jusqu'au 16/10/09, voir ici : http://www.ter-sncf.com/paca/travaux/?URI=tcm:21-64733

p.s 2 : voilà les horaires travaux dans le sens Marseille <-> Briançon : http://www.ter-sncf.com/Images/Travaux_ ... -65289.pdf

et dans le sens Briançon <-> Marseille : http://www.ter-sncf.com/Images/Travaux_ ... -64801.pdf

(les deux fiches horaires travaux sont au format pdf)
forum remplaçant le forum MégaBus = http://bus-bordelais.xooit.fr/index.php

avatar = Citélis 18
Avatar de l’utilisateur
ElBricou
Direction des Services Techniques
Messages : 2589
Inscription : 17 Nov 2005, 11:20:03
Localisation : Montévrain
Contact :

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar ElBricou » 05 Sep 2009, 11:24:55

Je peux continuer à parler de mon amour des journalistes, qui parlent donc dans l'article deux fois de la meme zone de travaux ?
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 05 Déc 2009, 00:31:52

Je suis retombé sur un ancien article de 2008 : http://www.laprovence.com/article/regio ... -en-marche

Le train de la modernisation est désormais en marche
Publié le dimanche 12 octobre 2008 à 11H59

Les travaux sur la ligne ferroviaire des Alpes ont été lancés. Le président de la Région, Michel Vauzelle, a officiellement lancé les travaux aux côtés du maire de Serres, du directeur régional de RFF et du président du conseil général des Hautes-Alpes.

Un air de fête régnait aux abords de la petite gare de Serres (Hautes-Alpes) vendredi après-midi. Un tapis rouge attendait même les personnalités venues lancer les travaux de modernisation de la ligne des Alpes.

Désormais, la Région, l'Etat, les départements, la communauté du Pays d'Aix abondent de manière importante le budget au côté de RFF dans le cadre du contrat de projets Etat-Région 2007-2013. Ce partenariat rassurera sans nul doute l'ensemble des partisans du développement ferroviaire régional.

Le contrat de projets prévoit 114 M€ pour les différentes phases de travaux échelonnées sur 6 anes. A tour de rôle, les départements des Hautes-Alpes, des Alpes de Haute-Provence, du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône seront concernés.

Le président du conseil régional, Michel Vauzelle, a retroussé les manches vendredi, afin de donner symboliquement un tour de vis au serrage d'un écrou de traverse. Il était aidé par le maire de Serres, le directeur régional de RFF, le président du conseil général des Hautes-Alpes.

Les "vrais" travaux, eux, sont réalisés en ce moment même par un bataillon de près de 150 hommes qui remplacent 20 km de voie obsolète entre Veynes et Laragne-Montéglin. "Tout ce qui vient aider à désenclaver notre département doit être encouragé", a commenté Jean-Yves Dusserre, président du conseil général 05.

Le représentant de l'assemblée départementale de Vaucluse a, quant à lui, affirmer la volonté de développer les activités à proximité de la voie ferrée en partenariat avec les Alpes de Haute-Provence. Du côté de RFF, on considère que "la ligne des Alpes n'est pas une ligne secondaire : chaque jour, 1700 voyageurs empruntent l'itinéraire entre Veynes et Briançon; nous espérons tripler ce chiffre", a précisé Michel Croc, directeur régional.

L'objectif final de la rénovation de la ligne est d'assurer une desserte toutes les 30 minutes aux heures de pointe, entre Aix et Manosque, et toutes les 60 minutes entre Aix et Gap. Michel Vauzelle a profité de l'occasion pour réitérer son credo en faveur du ferroviaire. Rappelant la nécessité de la LGV Méditerranée, il a martelé le besoin "de la ligne des Alpes et de la percée sous le Montgenèvre; sans omettre la ligne Nice-Digne".

A propos du Montgenèvre, la préfète, Nicole Klein, a réaffirmé "la position tout à fait claire de l'Etat pour l'étude de faisabilité, concluant par un propos prometteur : ce que nous lançons aujourd'hui, c'est la 1re étape d'un projet encore plus ambitieux" .

----------------------------------------------------------------------------------------------

VIVEMENT 2012...

Le chantier en cours requiert les financements suivants : Etat 2.5 M€, Région 3.8 M€, Département 05 1.3 M€, RFF 3.8 M€. Les prochaines phases : renouvellement de 30 km de voie entre Laragne et Sisteron en 2009; rénovation de 48 km entre Mirabeau et Aix en 2010; de 33 km entre Veynes et Briançon en 2011; de 21 km entre Manosque et Pertuis Mirabeau en 2012. Le réseau sera ainsi plus sûr pour une période de 35 à 50 ans.


Maurice Fortoul
[br]: Vendredi 04 Décembre 2009 à 23:49:55
Et aussi là dessus :
http://www.laprovence.com/article/digne ... re-du-chem


Transport ferroviaire : de Digne à Nice et Saint-Auban, il reste encore du chemin à faire
Publié le dimanche 12 avril 2009 à 15H55
 
Alors que le train passe, Digne reste sur le quai. C'est une métaphore qui colle à la ville chef-lieu du département, dès qu'il s'agit de transports, qu'ils soient ferroviaires ou pas. De ce fait, les Dignois utilisent leurs voitures, souvent. Mais on ne peut leur jeter la pierre à eux, victimes du manque de transports en commun pour rejoindre les grandes métropoles de la région. Ce sont ces mêmes Dignois qui aimeraient avoir le choix de prendre la voiture ou pas, et donc de voir -ce serait un bon début- le train des Pignes fonctionner normalement, et la ligne Digne — Saint-Auban rouvrir rapidement et durablement.

Ce sont ces sujets, qui étaient évoqués une nouvelle fois, vendredi soir, lors d'une réunion publique en présence de Gérard Piel, vice-président (PCF) du Conseil régional, délégué aux transports, Serge Gloaguen, maire et conseiller régional mais également de nombreux élus de la ville, impatient d'avoir, comme les tous les administrés présents, des réponses à leurs questions.

Réhabilitation pour le train des Pignes
Concernant les nouvelles rames du train des Pignes, elles ne seront finalement pas livrées avant la fin de l'année. "C'est assez compliqué, a expliqué M. Piel. Aujourd'hui, tout le dispositif est bloqué car les rames qui servaient de test en Corse, ont eu du mal à obtenir l'autorisation de circuler." Les quatre rames, pour lesquelles 15M€ont été investis, ne seront donc pas mises en circulation avant la fin 2009. Confortables et modernes, elles sont par contre trop lourdes pour les installations actuelles.

55millions d'euros ont donc été actés pour réhabiliter la voie ferroviaire. C'est d'abord et en priorité sur le bas et le haut de la ligne (25km de chaque côté) que des travaux vont être réalisés. C'est d'ailleurs pour cette raison, que, malgré la réparation des dégâts dus à l'éboulement au niveau de St-Jurson, les trains n'ont toujours pas repris leur rythme de circulation. Des bus assurent toujours la fin de la navette à partir de Barrême, et ce, pour une durée encore indéterminée, puisque les travaux ne débuteront qu'une fois terminée la phase des appels d'offres. Les passages à niveau, dangereux, font partis des priorités. Mais concernant celui de St-Pierre de Gaubert, les travaux, là aussi, n'interviendront pas avant l'automne prochain.

En direction de Saint-Auban

Concernant, la liaison entre Digne et Saint-Auban, le conseiller régional a immédiatement jeté un froid dans la salle en indiquant que les études déjà réalisées en 2002 et 2003, étaient aujourd'hui dépassées. Concernant l'étude de 2007, les résultats sont intéressants et prouvent le bien fondé de cette liaison. C'est pourquoi, "les partenaires du contrat de projet, qui sont l'État et la Région, a précisé Gérard Piel, avons décidé en février à Marseille, de financer pour un montant de 1, 4 M€, la réalisation des études de niveau avant projet".

Le dossier est donc réintégré mais ces nouvelles études seront déterminantes avant la réalisation des travaux qui permettront la réouverture du rail, pour un coût de 30 à 40M€. Un coût largement inférieur à celui des autres aménagements du parc ferroviaire en Paca et qui se caractérise comme un investissement pour le futur. "Les transports du futur seront collectifs, modernes, pas chers, a insisté le vice-président de la Région. Et ces petits trajets, de 20km, seront très prisés." Encore faudra-t-il que les nouvelles études confirment l'intérêt de cette liaison entre Digne et Saint-Auban, qui permettrait aux Dignois de relier Marseille mais aussi Gap et Briançon, voire Genève en train. Un grand projet, qui, espérons-le, ne déraillera pas.

Par Jessica Chaine ( digne@laprovence-presse.fr
[br]: Vendredi 04 Décembre 2009 à 23:57:26
Et pour finir, un peu de publicité pour des réunions publiques très importantes pour la suite de St AUBAN <> DIGNE <> NICE :

http://cccp.trainprovence.free.fr/actua ... antes#c872

DE DIGNE A SAINT-AUBAN: REUNIONS TRES IMPORTANTES
Par William - CCCP, vendredi 13 novembre 2009 à 23h06 -

Quatre réunions publiques sont organisées afin de tester l'intérêt des populations pour une éventuelle réouverture de la ligne de chemin de fer de Digne à Saint-Auban :

A Digne le vendredi 20 novembre à 18h30, salle Perchot (Avenue des Thermes, quartier du Pigeonnier)
A Mallemoisson : le vendredi 4 décembre à 18h30, Salle des Cèdres
A Saint-Auban : le mardi 15 décembre, (lieu non précisé)*
A Malijai : le jeudi 17 décembre, (lieu non précisé)*

L'objectif est clair (et la méthode un peu vache!) : Si personne n'assiste aux réunions, ou si l'hostilité au projet est manifeste, tout sera abandonné.

Tous les défenseurs des Chemins de fer de Provence lancent un appel solennel aux bonnes volontés: Assistez, si vous le pouvez, à ces réunions !

Pourquoi réouvrir l'axe ferroviaire de Digne à Saint-Auban ? Digne, préfecture des Alpes de Haute Provence, n'a plus d'accès ferroviaire sur Aix, Marseille, Gap et Grenoble depuis 20 ans. Au confluent des crises écologiques et économiques, le chemin de fer se révèle être LE moyen de transport collectif écologique, fiable et économique.

Comme cette ligne n'est pas "officiellement" fermée, le cout de l'opération est modeste (pour des grands travaux): de 30 à 48 M€, soit environ 10% du coût de la ligne 1 du tramway à Nice, ou 5 ponts routiers en montagne...

Pour les Chemins de fer de Provence, ce tronçon d'une vingtaine kilomètres est vital: Liaison Nice-Gap, Nice-Grenoble, Nice-Genève, Nice-Valence, Nice-Briançon rétablies ou enfin possibles. Ces destinations ont représenté jusqu'à 20% de la clientèle des CP par le passé.

Pour plus d'infos lisez (ou relisez) l'article LA DIAGONALE DU FOU : http://cccp.trainprovence.free.fr/cccp/edito0406.html

La réouverture de ce petit tronçon ferroviaire a le soutien sans réserve de la FNAUT PACA, de Réseau Ferré de France et, bien entendu, de la CCCP.


A faire suivre... même si on n'est pas du secteur...  :)
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
sncf38
Passager
Messages : 530
Inscription : 19 Nov 2007, 22:58:37
Localisation : Digne et Grenoble
Contact :

Re : Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar sncf38 » 06 Déc 2009, 21:07:18

BBArchi a écrit :Et pour finir, un peu de publicité pour des réunions publiques très importantes pour la suite de St AUBAN <> DIGNE <> NICE :

http://cccp.trainprovence.free.fr/actua ... antes#c872

[i]DE DIGNE A SAINT-AUBAN: REUNIONS TRES IMPORTANTES
Par William - CCCP, vendredi 13 novembre 2009 à 23h06 -

Quatre réunions publiques sont organisées afin de tester l'intérêt des populations pour une éventuelle réouverture de la ligne de chemin de fer de Digne à Saint-Auban :



A Digne le vendredi 20 novembre à 18h30, salle Perchot (Avenue des Thermes, quartier du Pigeonnier)
A Mallemoisson : le vendredi 4 décembre à 18h30, Salle des Cèdres
A Saint-Auban : le mardi 15 décembre, (lieu non précisé)*
A Malijai : jeudi 17 décembre, (lieu non précisé)*



Bonsoir,

merci BBarchi pour le dernier lien car il m'intéresse très largement, et en plus si vous cliquez sur le lien sur le message de BBarchi, vous allez tomber sur ceci :


Il est un sujet qui me tient particulièrement à coeur, dont on parle de temps à autre, et qui retourne immanquablement aux oubliettes, comme bien d'autres concernant les Chemins de fer de Provence : le désenclavement ferroviaire de Nice.

Remontons à l'ère préhistorique : Au commencement, il n'y avait rien. Puis commencèrent les travaux de la ligne Nice-Digne. Ou plutôt devrais-je dire Digne-Nice, car les travaux ont effectivement commencé à Digne (et en voie normale).  Pourquoi ? C'est très simple. A l'époque, on ne parlait pas d'une desserte urbaine de Nice, encore moins d'un désenclavement de Digne, mais d'une liaison - sérieuse et plus courte - du nord de la France vers Nice, pour désenclaver l'ex-Comté de Nice, bien perdu dans le sud-est profond.

Bien plus récemment  - c'était il y a vingt ans à peine - les liaisons Nice-Genève, Nice-Grenoble, Nice-Lyon étaient d'actualité, l'Alpazur était le fleuron des Chemins de fer de Provence et était considéré comme "ce qui sauvait la ligne".

Pensez-vous : Relier Nice à Grenoble en gagnant quelques 220 kilomètres par rapport à la liaison SNCF via Marseille ! Que d'économies d'argent pour le voyageur ! Que de merveilleux paysages traversés (toute la chaîne des Alpes) pour le touriste ayant un peu de temps devant lui !

Et aujourd'hui ? Plus rien. Amnésie générale. Les décideurs ne voient que la desserte urbaine de Nice, au point d'utiliser des mots vulgaires comme "tramway" ou "métro" pour imaginer l'avenir du réseau. Les quelques fous qui, comme moi, considèrent que cette "diagonale" est plus courte, plus économique, et bien plus belle pour relier les villes du "nord", sont vus par les décideurs d'aujourd'hui, au mieux comme de doux utopistes, au pire comme de profonds malades mentaux. Mais que s'est-il donc passé en vingt ans ?

La grande soeur, la SNCF, n'a jamais vu d'un très bon oeil une liaison qui lui échappe en partie, plus courte (donc moins rémunératrice) et plus chère à entretenir. Bref, moins rentable à tous point de vue. Il est plus simple de faire passer le bon peuple par Marseille pour monter à Lyon, liaison plus rapide (TGV) et traversant des régions plus peuplées.  Et, cerise sur le gâteau, les passagers paient, sans le savoir, le prix fort, le tarif étant toujours calculé sur une base kilométrique. Donc, son objectif plus ou moins avoué est de saborder toute liaison plus économique, qui de plus, passe par la dernière Compagnie concurrente (survivante) du pays. La suppression de l'antenne ferrée Digne - Saint-Auban est donc le moyen idéal de parvenir à ses fins à peu de frais, et en toute bonne conscience.

Les CP, de leur côté, s'enfoncent dans l'illogisme depuis 20 ans.  Aidés en cela par des décideurs politiques aussi visionnaires que l'homme de néanderthal, l'évolution de la ligne a été dans le sens contraire à ce que l'on demande d'une liaison "grande ligne" : Non concordance entre les gares à Nice,autorails usés et peu confortables, horaires inadaptés (aucune correspondance étudiée, ni à Nice, ni à Digne), rallongement du temps de parcours (de 2h35 à 3h15/3h30 aujourd'hui), politique commerciale inexistante, mésentente avec la SNCF. Tout ce qu'il ne faut pas faire... a été fait !

Résultat ? Cette liaison Nice-Grenoble, Nice-Lyon ou Nice-Genève via Digne est considéré comme "la diagonale du fou". Pourtant, si certaines choses changent, la géographie, elle, ne bougera jamais. Cette liaison est plus courte, plus belle, et plus économique. Quels que soient les investissements, elle ne sera jamais plus rapide. Mais n'y a-t-il que des hommes d'affaires pressés dans les trains ? Pour l'avoir pris cet été, en touriste, je sais deux choses : Elle redonne le goût du train, contrairement à l'avion sur roues qu'est le TGV. Et on a la sensation, unique, d'être en vacances sitôt que l'on pose le pied dans la première gare du parcours. C'est fou, non ?

Alors oui, je suis peut-être fou de considérer cette diagonale comme une alternative au "tout TGV" côtier. Fou comme ceux qui voyagent aussi pour le plaisir.  Fou comme ceux qui prédit la fin du "tout routier". Fou comme ceux qui ont créé cette ligne de chemin de fer. Fou comme ceux qui considèrent que la ligne droite est le plus court chemin pour relier un point à un autre.

Je suis fou, enfin, de considérer que tout ce qui a été mal fait ou défait peut être refait, ici comme ailleurs. C'est le propre de l'intelligence de l'Homme de savoir rectifier ses erreurs. Enfin je crois.


William Waechter
Dés que je sais ou la réunion auras lieue j'éssayerais d'y aller faire un tour et de vous ramener ce qu'il s'y est dit (si je peux bien-sûr).
forum remplaçant le forum MégaBus = http://bus-bordelais.xooit.fr/index.php

avatar = Citélis 18
Avatar de l’utilisateur
TrainaLyon
Passager
Messages : 353
Inscription : 04 Jan 2010, 20:35:10
Localisation : Paris - XIVe

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar TrainaLyon » 07 Jan 2010, 21:55:03

Je pense emprunter cette ligne cet hiver pr faire le trajet Lyon-Gap (ou Embrun), ce qui prend la bagatelle de 5h, ou au mieux 4h40.
Stéphane
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 08 Jan 2010, 10:25:52

Bon courage, et essaie de nous ramener des photos !  :smitten:
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
TrainaLyon
Passager
Messages : 353
Inscription : 04 Jan 2010, 20:35:10
Localisation : Paris - XIVe

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar TrainaLyon » 08 Jan 2010, 17:10:48

Surtout le truc qui est une aberration :
Arrivée des trains en provenance de Lyon à Grenoble à ..h11.
Départ des trains à destination de Gap à ..h13.
Or faire une correspondance en 2 min est je crois... impossible !!!!
Donc il faut attendre 1h02 min, ou bien passer par Valence ou Valence-TGV.
Stéphane
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 08 Jan 2010, 17:41:51

Ah, tiens, encore une illustration du principe bien connu pour tuer une ligne... :buck2:  Ils connaissent bien, en Auvergne / Limousin...  suffisamment pour allumer les divers responsables sncf qui vont au casse pipe lors des réunions / comités de lignes et concertations en tout genre. >:D

C'est exactement ce genre de situation exaspérante qu'aucun argument "technique" recevable par l'usager normal ne saurait justifier (sans parler des usagers naturellement gronchons). On est quand même capable d'ajuster des correspondances mieux que ça, il me semble. Le bénéfice direct serait rapidement perceptible en terme de fréquentation et d'indice de satisfaction.

Rémi> tu aurais une idée la-dessus pour améliorer les choses ?

Ceci dit, ce n'est pas particulier à la sncf : sur un exemple précis, TRANSISERE et ses liaisons Grenoble<>Villard de Lans qui partent 3 minutes avant l'arrivée du train... ou arrivent 1 minute après le départ, quand l'intervalle de cadencement est à 1h...  :crazy2:  pas besoin de faire un dessin sur l'attractivité et la cohérence par rapport à la voiture. Peut mieux faire.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
TrainaLyon
Passager
Messages : 353
Inscription : 04 Jan 2010, 20:35:10
Localisation : Paris - XIVe

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar TrainaLyon » 02 Fév 2010, 18:28:26

Résultat pour le trajet que je vais faire :
Lyon Part-dieu 09h25
Valence ville 10h29
Valence ville 12h24
Embrun 15h40

Durée du trajet (en comptant le trajet Guillotière Part-dieu) : 6h40 !!!

Ou alors si la différence de prix n'est pas trop énorme :
Lyon PD 10h37
Valence TGV R-A Sud : 11h11
Valence TGV : 12h00
Embrun : 15h40

Mais
1. cela m'oblige à prendre le TGV pour à peine 100 km (et desservi par TER en plus) et
2. j'attends tout de même 50 min....
3. en fait le train met 24 min pour faire 15 km entre Valence TGV et Valence ville ?!
Stéphane
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 03 Fév 2010, 11:21:33

http://plannerint.b-rail.be/bin/query.exe/fn?L=profi&

Tu as cherché avec ce site : http://plannerint.b-rail.be/bin/query.e ... ofi&&nbsp; ?

Je remarque que ton horaire te laisse le temps de découvrir la gastronomie valentinoise...  ::)
Penses à sortir de la gare, l'avenue en face, à 50 mètre de la gare, prends une pogne ou un suisse chez Nivon...
;D


Pour le gain de temps que ça représente, évite donc le TGV. Ca maintien du trafic pour la ligne classique (et ça limite psychologiquement la baisse, même à une échelle microscopique) et ça ne donne pas un sous à la logique "tout TGV".

Mais 2 heures pour une correspondance... Tu es sûr qu'il n'y a pas un train plus tard entre Lyon et Valence ?

Et oui, 24 minutes entre Valence TGV et Valence ville... dont seulement 5/6 entre Valence TGV et le rond point des Couleures !  :-[ après, c'est le bazar "en ville" jusqu'à la gare.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
Nat
Passager
Messages : 827
Inscription : 14 Nov 2004, 23:49:06
Localisation : Grenoble
Contact :

Re : Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar Nat » 03 Fév 2010, 12:18:23

BBArchi a écrit :Mais 2 heures pour une correspondance... Tu es sûr qu'il n'y a pas un train plus tard entre Lyon et Valence ?

En cherchant sur cff.ch, j'ai de meilleurs correspondances, quelque soit le jour de la semaine.

Un vendredi par exemple:
Lyon Part-dieu 10h25
Valence ville 11h35
Valence ville 12h24
Embrun 15h40
= 5h15

Un samedi par exemple:
Lyon Part-dieu 09h25
Valence ville 10h29
Valence ville 11h04
Embrun 14h12
= 4h47
Avatar de l’utilisateur
TrainaLyon
Passager
Messages : 353
Inscription : 04 Jan 2010, 20:35:10
Localisation : Paris - XIVe

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar TrainaLyon » 03 Fév 2010, 20:42:43

Pour répondre à vos interrogations, le fait est que je pars un dimanche !
Or il y a un train qui arrive à Valence ville, mais 4 min trop tard !
Et quand je dis 24 min c'est en train et non en bus !
Stéphane
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 04 Fév 2010, 12:47:02

Oui.

Même problème pour les trains : la ligne de Grenoble se raccorde sur celle venant de Lyon.  >:D
Ca doit expliquer le temps... Mais il y a une certaine distance entre les 2 gares...

Alors...  ???
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
TrainaLyon
Passager
Messages : 353
Inscription : 04 Jan 2010, 20:35:10
Localisation : Paris - XIVe

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar TrainaLyon » 21 Mai 2010, 19:21:42

Salut,

Alors pour commencer [HS] Pourquoi il y a un message en rouge en haut de la fenêtre qui me propose d'ouvrir un nouveau fil de discussion ? fin [HS]

Ensuite je retourne à Gap ce week-end ! L'occasion de changer de lignes, et donc de passer par Grenoble. La correspondance de 1h02 minutes va me permettre de découvrir un bout de ville  :D
Durée du trajet : 4h02 ! Ca va me laisser le temps de prendre des photos tout ca ! Rdv mardi.

@+
Stéphane
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5129
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar mathieu.38 » 21 Mai 2010, 21:36:42

Il faut lire le message en entier : SMF te propose d'ouvrir un nouveau fil car tu as posté dans un fil sans activité depuis au moins 60 jours. :)
Avatar de l’utilisateur
TrainaLyon
Passager
Messages : 353
Inscription : 04 Jan 2010, 20:35:10
Localisation : Paris - XIVe

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar TrainaLyon » 21 Mai 2010, 21:56:07

SMF ?! C'est le p'tit prénom d'un administrateur ?

Oui mais je ne vois pas pourquoi, puisqu'il est très bien comme ca ce sujet, pas la peine d'encombrer la mémoire avec un nouveau !
Stéphane
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 21 Mai 2010, 22:49:53

Bon, bin voila, tu a fait une remontée de topic. Youpi.

Bonne dégustation pour ton voyage à Gap.  :D

Tu vas pouvoir déguster l'ambiance sonore et le doux ronron / vrombissement permanent et monotone des ATER (ou de leurs cousins multicoques)...

A Gap, ramènes nous plein de photos des navettes gratuites du centre ville, avec le matos tout rigolo !

:D
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
mathieu.38
Passager
Messages : 5129
Inscription : 22 Mai 2006, 09:59:39
Localisation : Vaulx

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar mathieu.38 » 21 Mai 2010, 23:18:01

@ TrainaLyon : Non, SMF est le nom du logiciel du forum. :) Il te dit juste de considérer le fait d'ouvrir un nouveau fil, il ne t'oblige à rien.
Avatar de l’utilisateur
TrainaLyon
Passager
Messages : 353
Inscription : 04 Jan 2010, 20:35:10
Localisation : Paris - XIVe

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar TrainaLyon » 22 Mai 2010, 08:41:23

D'accord. Non après c'était juste une question comme ca hein....

Par contre pour les navettes je ne vais surement pas en profiter, car j'ai des mais qui passent me chercher à la gare avant d'aller dans le Champsaur.
Stéphane
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 16 Juil 2010, 20:01:32

Une remontée de topic pour un enterrement de première classe !
http://www.ledauphine.com/isere-sud/201 ... -abandonne

Le projet de l’A51 abandonné

Roger Pellat-Finet avait soutenu bec et ongles le projet d’autoroute A51 entre Grenoble et Gap. Aujourd’hui, il décide de rendre sa carte du parti gaulliste


Image


Écœuré, furieux... Roger Pellat-Finet, conseiller général du canton de Monestier-de-Clermont ne décolère pas. Le projet de l’A51 reliant Grenoble à Gap est abandonné. La décision a été rendue dans l’avant-projet du schéma national des infrastructures de transports (SNIT). Clairement, l’État a décidé d’enterrer l’autoroute. Symboliquement, Roger Pellat-Finet a décidé de rendre sa carte du parti gaulliste.

Comment expliquez-vous la décision de l’État ?

« Pour moi, c’est une capitulation devant les Verts. Jean-Louis Borloo (ministre de l’Écologie, ndlr) a baissé les armes devant ses adversaires. C’est un manque de connaissances économiques, un manque de respect sécuritaire. Cette décision est uniquement politique. Face à ce choix, je réagis de manière politique. J’ai décidé de rendre ma carte du parti gaulliste. J’étais encarté depuis 1968. Les gens s’en moquent peut-être, mais pour moi, c’est d’une grande importance. »

Vous avez dernièrement rencontré le directeur de cabinet du chef de l’État à l’Élysée. Il ne vous avait donné aucune assurance ?

« Non, mais on espérait... On pensait que le bon sens triompherait. Le Grenelle 2 de l’environnement a tout changé. À l’heure où les territoires manquent de grands chantiers, où nous connaissons des problèmes d’emplois, cet abandon est vraiment dommage. C’est un énorme gâchis financier. Nous avons également perdu beaucoup de temps et d’énergie. »

Et maintenant, que va-t-il se passer ?

« Rien du tout ! C’est terminé. Ni la Région, ni le Département ne mettront un seul centime. Les concessionnaires privés ne se lanceront pas, même s’ils ont les moyens. Ils ne veulent pas mécontenter les instances décisionnelles. La situation actuelle va perdurer. Les problèmes de circulation que nous connaissons vont se poursuivre. Des victimes sur la route, des communes polluées. »



Petit "dégat collatéral sans importance" : l'élu en question a toujours défendu un certain "apolitisme"... et révèle donc son appartenance politique.

Lire la longue succession de commentaires à l'article. Edifiant.

Maintenant, quelle va être le traitement de la ligne ferroviaire pour compenser cette perte tragique ? Une augmentation des fréquences, et des vitesses par exemple, serait très utile pour apporter une réponse au besoin de report et surtout, assurer une desserte hivernale en meilleures conditions de sécurité...

Les tempêtes de neige au col de la Croix Haute, c'est quelque chose à voir au moins une fois dans sa vie...  :crazy2:
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
sncf38
Passager
Messages : 530
Inscription : 19 Nov 2007, 22:58:37
Localisation : Digne et Grenoble
Contact :

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar sncf38 » 16 Juil 2010, 20:28:54

Bonsoir,


Merci pour le détérrage BBarchi :


Accueil › Région - Gap - Sisteron

Les élus condamnent l'enterrement du prolongement de l'autoroute des Alpes

Publié le jeudi 15 juillet 2010 à 16H52

Un nouvel épisode du feuilleton A 51 est survenu cette semaine sous la forme de l'annonce, par le ministre de l'Écologie, Jean-Louis Borloo, de l'avant-projet de schéma national des infrastructures de transport (SNIT), lequel prévoit "l'abandon de l'A 51" pour relier Gap et Grenoble entre La Saulce et le col du Fau, les deux confins autoroutiers actuels. Le projet de réaliser le chaînon manquant de 92 km entre les deux villes alpines serait donc définitivement enterré.

Toutefois, dans ce dossier, le mot "définitif" l'a rarement été. D'ailleurs, "Rien n'est encore définitif" commente la députée Henriette Martinez (UMP) qui attend la visite du ministre. "On nous propose un aménagement lourd de la Nationale 85. Jean-Louis Borloo a compris qu'il faut désenclaver les Hautes-Alpes et il viendra faire le trajet Grenoble-Gap pour jauger la situation." Le sénateur Pierre Bernard-Reymond (UMP) n'est pas optimiste. "Ce texte n'est pas un bon signe ! Pour nous calmer, ils vont nous bricoler quelque chose pour le contournement de Gap, sur le tronçon La Saulce-La Bâtie Neuve. L'aménagement de la route nationale est une mauvaise solution car en montagne elle n'apporte pas la sécurité comparable à une autoroute."

Pour Jean-Louis Bianco, le président PS du Conseil général des Alpes de Haute-Provence, "il aurait été correct que les élus l'apprennent autrement qu'en lisant la presse. Apparemment, rien n'est officiellement dit sur l'abandon de l'antenne autoroutière de Digne-Peyruis. Je demande au gouvernement de nous dire au plus vite ce qu'il compte faire pour le désenclavement routier et ferroviaire de notre région et comment il compte le financer".

Le gouvernement décidera avant la fin de l'année. Auparavant, il y aura un arbitrage interministériel puis un débat sans vote devant l'Assemblée Nationale et le Sénat. Sans oublier la consultation du public , des élus locaux et du Conseil économique et social.


voir ici : http://www.laprovence.com/article/regio ... -des-alpes
forum remplaçant le forum MégaBus = http://bus-bordelais.xooit.fr/index.php

avatar = Citélis 18
Avatar de l’utilisateur
le 26
Passager
Messages : 1083
Inscription : 02 Déc 2004, 09:23:36
Localisation : rhônralpes/paris

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar le 26 » 17 Juil 2010, 08:59:38

bonjour,
il serait bien de réveiller cette ligne notamment en remttant des services Grenoble - Marseille sans correspondance  traversant des paysages magnifiques :)
cordialement à tous .
Avatar de l’utilisateur
Bibouquet
Régulateur
Messages : 7119
Inscription : 11 Nov 2004, 12:26:59
Localisation : 69
Contact :

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar Bibouquet » 17 Juil 2010, 11:47:56

Salut,

Pour désenclaver les Hautes Alpes, on pourrait aussi améliorer les lignes SNCF actuelles, qui sont en VU et non-électrifiées, et sur lesquelles les vitesses de pointes sont minables. L'autre soir, entre Gap et Embrun, lorsque la ligne longe la RN, les VP dépassaient le train...
Atoubus m'a tuer
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 17 Juil 2010, 12:38:09

Vi.

Et dire qu'on ne peut même plus ouvrir les fenêtres pour avoir le nez au vent sans risque, à ces vitesses...  ::)

La plateforme existante, de Grenoble à Briançon, permettrait d'atteindre facilement le 100, voire le 120km/h par endroits, à condition de revoir la totalité des courbures et dévers et l'armement de la voie sur les zones non traitées actuellement. Ce serait suffisant pour assurer un service efficace en terme de temps de trajet, par rapport à la voiture. Par contre, l'électrification ne serait pas forcément rentable ; bien que les ressources hydroélectriques puissent être améliorées à proximité, le bilan serait moyen...

Accessoirement, cela permettrait aussi de remettre du fret en marche (n'est ce pas ? les eaux de Chorges, par exemple, avec son manège de poids lourds rajoutant de l'insécurité sur les routes nationales, insécurité dont parle l'article cité par sncf38 ci avant, sans préciser la nature du risque...

>:(
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
sncf38
Passager
Messages : 530
Inscription : 19 Nov 2007, 22:58:37
Localisation : Digne et Grenoble
Contact :

Re : Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar sncf38 » 17 Juil 2010, 14:56:17

Bonjour,

BBArchi a écrit :l'électrification ne serait pas forcément rentable ; bien que les ressources hydroélectriques puissent être améliorées à proximité, le bilan serait moyen...



Effectivement l'éléctrification ne pourrait être rentable car en plus elle est impossible à mettre en place, imagine un peu les travaux que celà engendrerais et la durée de ceux-ci, d'autant plus que le secteurs dont tu parle attire beaucoups de touristes été comme hiver et tout ça en partie grace au train.

Ce qui rend impossible l'éléctrification, c'est en grande partie à cause de la hauteur des tunnels qui est trop basse (d'ailleurs qu'elle est la hauteur d'un tunnel sur une voie unique éléctrifiée  ???), pour pouvoir éléctifier un voie qui ne l'est pas il faut agrandir les tunnels éxistants par le bas et donc si d'un cotés ou de l'autres des bouts du tunnel y a des ponts ou des viaducs, il faudras surement les détruires puis les reconstruires, donc ce qui pose un réel problème sur la ligne se sont les infrastructures déjà éxistantes et le relief local qui ne permettent pas d'entreprendres des travaux importants.
forum remplaçant le forum MégaBus = http://bus-bordelais.xooit.fr/index.php

avatar = Citélis 18
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar phili_b » 17 Juil 2010, 16:01:31

En tout cas on a toujours le même problème qu'avec les trams et les LGV. Toujours des infrastructures complexes alors que quelque fois une nationale modernisée avec des voies de dépassement devrait suffire, car il me semble que prendre la route de Napoléon n'est effectivement pas une sinécure. Le problème est que les nationales ça rentre dans le budget de l'état, qui se sert la ceinture, tandis que les autoroutes c'est du budget privé.

En tout cas on peut clairement pas laisser enclavées ces régions, en plus de moderniser la nationale, il faudrait une ligne de train Gap-Grenoble-Lyon rapide.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 17 Juil 2010, 19:59:46

Et, finalement, désenclaver une région... pour quoi faire ?

Nous sommes dans une situation de désindustrialisation active, rapide et totalement indépendante de la qualité des infrastructures de transport.

Les entreprises "actives" ne le sont plus depuis longtemps dans la zone d'influence de Grenoble à Gap... les structures qui restent sont de type local, pas du tout concernées par l'export, et ne correspondent pas aux critères d'une introduction en bourse...

Désenclaver, pour quoi faire ? Selon un type de discours bien rôdé, "pour faire vivre un pays", pour attirer des implantations, donc. Lesquelles ? Quels sont les avantages objectifs d'une implantation dans le Trièves, ou plus loin, dans la vallée de la Durance ?

Le mode de pensée conduisant à "désenclaver" un territoire par l'injection de sommes énormes dans la réalisation d'infractructures, en fermant simultanément l'ensemble des services nécessaire au fonctionnement de ce territoire, est un schéma de fonctionnement qui est maintenant dans l'impasse. La quasi totalité du territoire national est maintenant sinistré du fait de l'application de ce principe, avec pour seule perspective la concentration urbaine à outrance, avec son corrolaire : le déchirement "plus de services - moins de tranquillité".

La chance du territoire Grenoble<>Gap réside justement dans sa relative préservation d'un cadre, permettant d'envisager autre chose que les friches industrielles périurbaines après la phase d'exploitation : ce cadre particulier offre la possibilité d'organiser un fonctionnement orienté vers une logique écologiquement viable en terme d'agriculture, de gestion de territoire, de tourisme aussi, et surtout, sur la durée.

Alors rénover la voie ferrée, oui absolument, mais calibrer la N85 en 2x2voies sur la totalité du parcours : pas nécessairement.
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
sncf38
Passager
Messages : 530
Inscription : 19 Nov 2007, 22:58:37
Localisation : Digne et Grenoble
Contact :

Re : Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar sncf38 » 17 Juil 2010, 22:37:49

BBArchi a écrit :les structures qui restent sont de type local, pas du tout concernées par l'export


Je suis pas tout à fait d'accord là, car de l'export il y en a quand même plus que tu ne le crois, en plus le Briançonnais et l'Ubaye sont aussi deux points de passages obligés pour le transit de la pluparts des marchandises qui vont en Italie jusqu'à Cunéo et ou Turin.
forum remplaçant le forum MégaBus = http://bus-bordelais.xooit.fr/index.php

avatar = Citélis 18
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re : Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar phili_b » 17 Juil 2010, 22:55:56

BBArchi a écrit :Et, finalement, désenclaver une région... pour quoi faire ?

Nous sommes dans une situation de désindustrialisation active, rapide et totalement indépendante de la qualité des infrastructures de transport.


Je crains que tu ais malheureusement raison si on continue dans cette voie. Mais on ne va pas s'avouer vaincu et achever la désindustrialisation.

BBArchi a écrit :La chance du territoire Grenoble<>Gap réside justement dans sa relative préservation d'un cadre, permettant d'envisager autre chose que les friches industrielles périurbaines après la phase d'exploitation : ce cadre particulier offre la possibilité d'organiser un fonctionnement orienté vers une logique écologiquement viable en terme d'agriculture, de gestion de territoire, de tourisme aussi, et surtout, sur la durée.

Mouais en attendant y'a des villes qui se vident de leur population pour aller chercher du travail dans les métropoles. L'écologie, comme respirer, n'est pas une fin en soi. C'est absolument nécessaire de faire un développement de plus en plus durable, mais on ne fait pas vivre des villes desindustrialisées uniquement avec de l'écologie. Donc pour toi le seul développement possible dans la région c'est le tourisme ? Pourtant partout en France il y a encore des PME qui arrivent quand même à survivre.

BBArchi a écrit :Alors rénover la voie ferrée, oui absolument, mais calibrer la N85 en 2x2voies sur la totalité du parcours : pas nécessairement.
On peut très bien rénover la nationale avec des voies de dépassement sans en faire une 2x2 voies sur la totalité et rénover la voie de chemin de fer.

On a des nouveaux trains et une nouvelle politique de transport régionnalisée depuis maintenant quelques années, mais je n'ai pas l'impression qu'on construise beaucoup de ligne de chemin de fer. J'ai même l'impression du contraire sauf exceptions.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Re : Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 18 Juil 2010, 18:33:22

phili_b a écrit :...
Mouais en attendant y'a des villes qui se vident de leur population pour aller chercher du travail dans les métropoles. L'écologie, comme respirer, n'est pas une fin en soi. C'est absolument nécessaire de faire un développement de plus en plus durable, mais on ne fait pas vivre des villes desindustrialisées uniquement avec de l'écologie. Donc pour toi le seul développement possible dans la région c'est le tourisme ? Pourtant partout en France il y a encore des PME qui arrivent quand même à survivre...



Non, non. Il n'y a pas que le tourisme.

Le tourisme est juste le dernier avatar d'un mode de pensée organisé sur le "tout voiture" et le zoning, avec une dissociation dans l'espace des zones à travailler, les zones à habiter, les zones à "culturer", les zones à "loisirer"... Après, bin la génération qui a mis cette ségrégation spaciale en oeuvre aura replié le parapluie, en laissant aux autres les clefs de l'éventuel service après vente (quand il existe...)

Je dis juste que le territoire dont on parle est "préservé", ce qui autorise un certain nombre de possibilités, d'évolution économique tranquille et d'axes de recherche autres que le tourisme, mais qui nécessitent un peu de souffle, une façon différente de voir les choses que celle enseignée dans les écoles de commerce, et surtout, de sortir des tartes à la crème simplistes mais rentables. Les PME qui survivent aujourd'hui sont pour la plupart sur des niches technologiques, et plus sur de la production de biens de première nécessité, mais subissent une très forte pression pour la cession de leur activité...

Les possibilités auxquelles je pense sont plus du style : labos de recherche sur les technologies "anciennes" à réinventer / réinterpréter pour leur donner une nouvelle utilité.

Par exemple, pour illustrer : refaire une réflexion sur l'ensemble des modes de transport avec traction animale ne nécessitant pas de la vitesse dans l'absolu, en sortant de l'image d'Epinal du char à bancs en bois massif tiré par des boeufs. Entre les matériaux ultralégers et les huiles supertechniques, on doit arriver à des possibilités intéressantes en terme de transport "non pressé", mais très économiques en terme d'énergie consommée.

Ou bien des "industries" propres, en lien avec le bâtiment, parce que c'est là que le gisement de production d'avenir est le plus évident : technologies de récupération de chaleur, protections solaires passives, matériaux locaux à réinventer, etc...


Etc. Etc.


En clair, des domaines de travail permettant de faire vivre un ensemble social, au bénéfice d'un territoire...
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !
Avatar de l’utilisateur
Bibouquet
Régulateur
Messages : 7119
Inscription : 11 Nov 2004, 12:26:59
Localisation : 69
Contact :

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar Bibouquet » 19 Juil 2010, 07:46:09

Salut,

En tous cas, il faut vraiment faire quelque chose sur ces lignes ferroviaires, au moins les doubler à certains endroits, car le retard d'un TER dans un sens, met le bronx sur l'ensemble de la ligne. Et les trains qui se trainent à 50/70, ça fait pitié, même si j'ai adoré observer le magnifique paysage de la vallée de la Durance et de la Drôme...
Atoubus m'a tuer
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 12391
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest. Mais de moins en moins seul dans ce cas...

Re : Grenoble-Gap : La Ligne des Alpes

Message non lupar BBArchi » 19 Juil 2010, 11:35:37

Dans la mesure ou les principales possibilités de croisement ont été supprimées (dépose de la plupart des évitements, sauf à Luz la Croix Haute)  :( difficile de permettre une exploitation plus souple...

Ca fait aussi partie des points d'amélioration possible, avec la création de cantonnements moins longs, des zones d'évitements dynamiques, etc... bref la panoplie complète de l'infrastructure moderne (style l'ouest lyonnais, et son tram train...)
:D

Donc les paysages...  :smitten:  n'est ce pas ?  :D
Coups de coeur / coups de vapeur ; ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Râler est peut être franchouille, mais c’est un moteur puissant ; je revendique le droit de participer à la F1 !

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Exabot [Bot], Google [Bot] et 12 invités