CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar BBArchi » 28 Jan 2008, 10:48:55

Bonjour.

Pourrait-on parler ici du contournement ferroviaire de Lyon, et de ses incidences sur le développement urbain de la zone concernée ?  ???

Un article ce jour dans le Progrès :

http://www.leprogres.fr/infosdujour/ain/978679.html

Article du lundi 28 janvier 2008

Contournement ferroviaire : « délibération » symbolique des élus

La plupart portant l'écharpe tricolore, quelque 200 élus de l'Est lyonnais se sont rassemblés samedi à 15 heures sur le parvis de la gare de la Part-Dieu pour tenir « un conseil municipal extraordinaire », sous la bannière des associations Parfer (Pour une alternative raisonnable ferroviaire - les élus riverains) et Fracture.

Sous la houlette de Raymond Durand, maire de Chaponnay et président de Parfer, ils ont voté à l'unanimité une « délibération » rejetant notamment « tout projet niant les droits des habitants du grand Est lyonnais », le doublement de la ligne Lyon-Chambéry et prévoyant que les élus se prononcent pour « une réalisation globale, la plus rapide possible, d'un réel contournement de l'agglomération lyonnaise du nord au sud, impactant au minimum les populations ».

Les élus estiment qu'une « décision ministérielle a été bafouée » car en octobre, le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Dominique Bussereau, a réintégré dans le périmètre d'étude pour la partie sud du contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise (CFAL), le fuseau passant par le Val d'Ozon alors que Dominique Perben l'avait retiré en mars alors qu'il était ministre des Transports.

Alors que tous les fuseaux doivent être définis en mai pour un choix en septembre, les élus de Parfer « continueront de se battre » pour obtenir à nouveau le retrait du fuseau passant par le Val d'Ozon.

Hier, ils sont allés porter leur « délibération symbolique » en préfecture à l'issue d'une petite manifestation

S. M.

Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar Rémi » 28 Jan 2008, 11:29:51

Salut

Ce qui est bien, c'est que ces gens-là se drapent dans une vertue environnementale pour torpiller un projet qui répond aux nécessités de l'essor du transport ferroviaire. A partir du moment où le flux de fret arrive par Ambérieu et qu'il doit rejoindre la vallée du Rhône via la plate-forme logistique de Saint-Exupéry, je ne vois pas comment pourrait-il passer ailleurs ?

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar BBArchi » 28 Jan 2008, 22:27:08

+1.

Je précise que manifestement, nous allons tout droit vers un débat du style nimby... Un vrai cas d'école !  :(

Et on va prendre un retard suffisant pour que tout soit construit avant la création de la ligne nouvelle, et donc un maximum de mécontentement... >:(
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar Rémi » 28 Jan 2008, 23:20:17

Salut

D'autant qu'il y a toujours plus de monde pour torpiller une voie ferrée, mais bien moins quand il s'agit de faire une autoroute. Les échangeurs sont de bonnes monnaies... d'échanges...

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
Métropaul
Passager
Messages : 2827
Inscription : 29 Nov 2007, 23:13:06
Localisation : Là-bas si j'y suis...

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar Métropaul » 29 Jan 2008, 00:21:23

Le plus "drôle" c'est qu'on va assister à un superbe affrontement de nimby : Parfer d'un côté, et ceux qui actuellement contestent le passage de la fameuse "autoroute ferroviaire" en zone urbaine...
J'ai mis "drôle" entre guillemets car comme toujours, on sait ce que ça donnera : il est urgent de ne rien faire, courage, fuyons.
+1 sur le commentaire de Rémi. La bataille du TGV Med restera dans les annales de l'histoire judiciaire. Celle de l'A51... A-t-elle seulement eu lieu ? >:(
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar BBArchi » 20 Mai 2008, 12:27:23

Donc, début des festivités annoncées :
http://www.leprogres.fr/infosdujour/ain/1020936.html

Opposants et défenseurs du tracé du futur contournement ferroviaire ont confronté leurs points de vue...
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
Métropaul
Passager
Messages : 2827
Inscription : 29 Nov 2007, 23:13:06
Localisation : Là-bas si j'y suis...

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar Métropaul » 20 Mai 2008, 21:39:35

Ce que j'adore, c'est qu'on ne voit pas du tout le parti pris du journaliste :
Leurs arguments [ceux des opposants au tracé], alliant pertinence de ton autant que de fond, ont semblé faire mouche et reste à espérer que la concertation de ce mini-Grenelle puisse déboucher sur le rejet de ce fuseau tant décrié.

Enfin... Je voudrais juste savoir si ce François Le Stir a fait une bafouille de ce genre contre l'A432.

Ces oppositions me paraissent d'autant plus déplacées qu'a priori, rien n'empêche d'allier desserte voyageurs TER et fret sur cette voie... non ? Il est vrai qu'un trèfle autoroutier à quatre feuilles doit sans doute plus porter bonheur qu'une gare TER...
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar Rémi » 21 Mai 2008, 08:34:55

Salut

J'ai adoré la phrase d'un des opposants au CFAL "on va vous coûter cher en aménagements". Ce doux naïf n'a rien compris à la vie : son comportement va lui coûter cher puisque tout ça sort des recettes des impôts... Quand ça neuneute...

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
Métropaul
Passager
Messages : 2827
Inscription : 29 Nov 2007, 23:13:06
Localisation : Là-bas si j'y suis...

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar Métropaul » 21 Mai 2008, 22:13:14

Sans compter que le fond même de cette remarque démontre le caractère hautement constructif des opposants... Il suffit de voir les banderoles présentes sur les photos à côté de l'article pour se dire que, à part le nimby, absolument rien ne les anime. Lamentable.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar BBArchi » 16 Sep 2008, 19:04:17

C'est fait.

Coupe circuit.
Contact.
Starter.
Impulsion.

:tickedoff:

Tracé choisi : fuseau A

http://www.leprogres.fr/infosdujour/rhone/1045237.html Article du mardi 16 septembre 2008

Contournement ferroviaire: Dominique Bussereau confirme le choix de tracé du tronçon nord. Le tracé du contournement soulève des oppositions.

Dominique Bussereau, le secrétaire d’Etat chargé des transports, a rendu sa décision : le choix du tracé du tronçon nord du contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise entre Ambérieu-en-Bugey et l’aéroport Lyon/Saint-Exupéry est confirmé. Il s’agit du « fuseau A » qui jumelle en large partie la future infrastructure aux autoroutes A42 et A432.

Ce choix qui épargnait une nouvelle coupure du territoire, arrêté en décembre 2005, a néanmoins soulevé la colère d’habitants de plusieurs communes de l’Ain, proches du Rhône, dénonçant un passage dans des zones fortement habitées, donc sources de nuisances.

Dominique Bussereau avait organisé un « mini-Grenelle » du CFAL pour approfondir la question. A défaut de modifier le tracé, il a précisé que ce projet devait être exemplaire, notamment sur les protections phoniques.

La consultation se poursuit par ailleurs pour le tronçon sud.

F. S.


On va encore en entendre parler quelques temps, puis...
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
Derje Boven
Passager
Messages : 313
Inscription : 09 Déc 2004, 13:48:54
Localisation : Les Roches de Condrieu (38)
Contact :

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar Derje Boven » 28 Sep 2008, 09:22:48

«Dans ce dossier du fret ferroviaire, il n'y a eu aucune consultation de la population. Tout s'est fait en catimini dans les comités de pilotage » proteste Guy Dumond, président de l'association Véga verte de la commune de Oytier-Saint-Oblas.
Hier matin, répondant à l'appel des associations Véga verte de Oytier-Saint-Oblas et Véga de Septème, près de 300 personnes ont manifesté dans les rues de Vienne contre les sept fuseaux de la zone sud du contournement ferroviaire de l'agglomération de Lyon. « Ils sont en train de préparer nos 70 prochaines années sans nous demander notre avis » explique avec colère Éric Régincos, président de l'association Véga de Septème.
Devant cette levée de boucliers, le sous-préfet de l'arrondissement de Vienne, Philippe Navarre, a accepté de recevoir les représentants des manifestants et leur a assuré que « la consultation ne se fera pas sans eux ». Un engagement qui ne satisfait pas complètement les associations : « Après les paroles, nous attendons les faits ».

http://www.ledauphine.com/300-opposants-dans-la-rue-contre-le-projet-de-contournement-ferroviaire-de-lyon-@/index.jspz?article=58722 (+ vidéo)
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar Rémi » 14 Nov 2008, 11:47:56

Salut

On dirait du Marchais des grandes heures :
Le journaliste : "Monsieur Marchais, les derniers sondages marquent une tendance à la baisse du vote pour le PCF et..."
Marchais : "Quel sondage ? Il est truqué je ne l'ai pas vu !"

C'est curieux comme des opposants à court d'arguments ont la fâcheuse manie de dénoncer le manque de transparence !

A+
Rémi
Salut

Suite des âneries de PARFER : dans leur motion, ils se prononcent "CONTRE le doublement de la ligne Lyon - Chambéry et le renforcement du trafic ferroviaire sur les lignes existantes".

Vous avez un lance-flammes sous la main ?

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
mm
Passager
Messages : 1480
Inscription : 23 Déc 2005, 20:57:33
Localisation : St Etienne

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar mm » 14 Nov 2008, 20:42:26

Salut,

Je n' ai pas compris pourquoi ces adhérents ont fait une opération escargot sur la rocade est, créant un immense bouchon, faut dire aussi qu' il sont très nombreux, un lance flamme ne suffirait pas je pense.....
PER180 H flambant neuf de la STAS avec sa livrée d' origine ( 1983 ) copyright vivabus

http://snostas.forumactif.com/
ZeHiro
Passager
Messages : 107
Inscription : 10 Nov 2008, 23:13:22
Localisation : Massy / Lyon / Atlanta (01/09)

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar ZeHiro » 15 Nov 2008, 01:22:20

Peut être pour montrer l'utilité du contournement afin de libérer quelques sillons et d'avoir une meilleure déserte TER?? :2funny: Ou tout simplement pour faire c***r
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar BBArchi » 07 Déc 2010, 20:14:46

Bien plus tard...

http://www.20minutes.fr/article/634099/ ... is-carenco

NOMINATION - Après sa prise de fonction, le préfet a établi ses priorités...

Nouveau préfet, nouveau style. Si Jacques Gérault, parti au cabinet d'Alain Juppé, pouvait paraître austère et tout en retenue, Jean-François Carenco, 58 ans, qui a pris ses fonctions ce week-end, affiche un franc-parler et une certaine décontraction.

«Je vais vous dire un secret : la France est un peu fauchée», glisse l'ex-directeur de cabinet de Jean-Louis Borloo, en évoquant les différents dossiers qui attendent le représentant de l'Etat. Manière de rappeler aux élus locaux qu'ils ne doivent pas s'attendre à la Providence. Sur le dessus de la pile, l'économie: «Je serai très à l'écoute de tous ceux qui créent de la richesse, des entreprises, en particulier industrielles», insiste-t-il.

L'A45, un «sujet difficile»

Côté infrastructures, la «priorité absolue» à ses yeux est la réalisation du contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise (CFAL), témoignant de son voyage depuis Montpellier, le long de deux files de camions «cul à cul». «Il faut les mettre sur les trains. C'est un enjeu national.»

Jean-François Carenco entend aussi prendre en main le dossier de l'arrivée de l'autoroute A89 sur Lyon, mais estime que la future liaison A45 entre Saint-Etienne et Lyon est un «sujet difficile». Et qu'il n'est «pas sûr» que le contournement ouest de Lyon soit «prioritaire».

Interrogé sur l'OL-Land, il esquive: «La décision relève du gouvernement, pas du préfet», et s'avoue d'ailleurs plutôt amateur de «rugby que de foot».

Enfin, le nouveau préfet a annoncé l'ouverture, au milieu de cette semaine, d'une troisième structure d'hébergement d'urgence, de 110 places, qui, pense-t-il, devrait permettre de répondre à toutes les demandes de mise à l'abri.

Sandrine Boucher


A suivre avec attention, les choses pourraient bouger...
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
bus64
Régulateur
Messages : 2628
Inscription : 12 Nov 2004, 09:30:27
Contact :

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar bus64 » 21 Déc 2010, 12:16:47

Salut

J'ai vu plusieurs pancartes dans les communes concernées par le CFAL avec un argument pour le moins....

Tous concernés, aujourd’hui vous entendez l’autoroute ? Demain…CFAL = seize autoroutes

Si les opposants au projet veulent être entendus, je pense qu'il faudra trouver d'autres arguments.

@+
bienvenue sur lyon en lignes
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1311
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar man-x86 » 21 Déc 2010, 12:46:22

Ça fait assez longtemps qu'ils sont contre et cherchent plein d'arguments plus ou moins bidons...
Par contre, il y a quelques unes de ces associations qui préféré coopérer intelligemment, en proposant des modifications du tracé (qui passe au millieu de champs), et la mise de la voie en tranchée.

Au début, (je devais avoir 13~14 ans), j'avais été surpris que personne ne demande un service de train de banlieue qui desserve le sud-est de Lyon (même si maintenant je trouve que desservir des champs de patates avec des cars VFD qui passent tous les 36 du mois est plus efficace et bien moins contraignant).

Leur réaction m'avait fait beaucoup rire, puis un peu peur ::), quand on leur à dit que pratiquement tout ce qui passerait par le CFAL passait déjà par Lyon-Grenoble, "c'est pas grave, c'est pas chez nous" :knuppel2:.

Mais pour l'argument du bruit, je ne comprends pas vraiment, l'A46 est en tranchée autour de Mions et une partie de St Priest, et on l'entend bien plus que la ligne Lyon-Grenoble (à 1km, on entends juste très légèrement quelques trains de fret longs avec des wagons à essieux qui couinent sur les aiguilles vers la gare de St Priest).

De là à dire qu'une voie ferrée fait autant de bruit que 16 autoroutes, il faut abuser de substances illicites :uglystupid2:.
C'est pareil que de dire que le métro fer fait trembler les batiments, où que le métro à pneus ne peut pas rouler dehors :crazy2:.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar Didier 74 » 26 Mai 2011, 12:42:06

Le Progrès, 26 mai
Ambérieu mesure tardivement l’impact des trains du Cfal

Le Contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (Cfal) était quelque peu tombé dans l’oubli à Ambérieu-en-Bugey, pas directement concernée par cette ligne de fret jusqu’à Leyment. L’enquête publique, lancée fin avril, a fait l’effet d’un électrochoc : depuis fin 2009, l’abandon de l’idée d’une bretelle contournant la cité cheminote suppose le passage sur la ligne historique de 300 trains de marchandises. En plein cœur de la ville.

Josiane Exposito, le maire, continue de plaider en faveur d’un contournement, tout en s’assurant que le projet, s’il devait rester en l’état, prévoie des protections efficaces. « Je ne suis pas contre le Cfal. Je suis pour l’augmentation du fret SNCF, mais avec les structures adéquates. » Redoutant nuisances sonores et perturbations du trafic TER, les comités de quartiers tirent à leur tour la sonnette d’alarme et appellent la population consulter le dossier en mairie. Afin de faire pression sur l’État et Réseau ferré de France (RFF).

Certes tardif, ce réveil ambarrois pourrait apporter de l’eau au moulin des opposants au tracé A et faire pencher la balance au conseil régional en faveur du fuseau C (par la plaine de l’Ain, NDLR), jugé moins impactant et moins cher. « Un paradoxe » pour Rémi Gauthier, président de l’association A3Cfal, qui se découvre « des alliés de dernière minute » contre l’actuel tracé.
Avatar de l’utilisateur
simseb
Passager
Messages : 739
Inscription : 25 Sep 2008, 09:07:21
Localisation : Belleville-sur-Saône

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar simseb » 27 Mai 2011, 11:33:30

C'est dommage que pour certains projets (Grand stade par ex  ::) ) les "élus" soient capables de passer en force malgré de très fortes oppositions et nous promettent un grand stade international en 24 mois, et de l'autre certains projets soient quasiment laissé à l'abandon ou à la merci de commentaires limite racoleurs de certains illuminés ...  ::)
:TER: :T3: & :T3: :TER:
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4708
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar amaury » 29 Mai 2011, 21:15:41

simseb a écrit :C'est dommage que pour certains projets (Grand stade par ex  ::) ) les "élus" soient capables de passer en force malgré de très fortes oppositions et nous promettent un grand stade international en 24 mois, et de l'autre certains projets soient quasiment laissé à l'abandon ou à la merci de commentaires limite racoleurs de certains illuminés ...  ::)

Oui mais faut dire que ce ne sont pas les mêmes instances qui sont concernées. Pour le Grand Stade, c'est local. Pour le CFAL, c'est national.
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar Didier 74 » 19 Sep 2011, 14:39:58

Le Dauphiné Libéré, 1er juin
PROJET DE CONTOURNEMENT FERROVIAIRE DE LYON Les élus ardéchois rêvent d’une voie… côté Drôme

Le passage du fret se conjugue avec beaucoup de nuisances sur la rive droite du Rhône. Lundi soir à Mauves, Michel Teston a livré le sentiment des élus ardéchois regroupés dans le collectif des élus rhodaniens.
Souvent on a entendu les riverains ardéchois sur le fret ferroviaire. Pestant contre les nuisances générées par le trafic ou l’insécurité de nombreuses installations. Ils avaient interpellé leurs élus qui, il y a un an, ont constitué un collectif des élus rhodaniens (37 communes). Lundi soir, à Mauves, ces derniers ont livré leur position sur le contournement lyonnais pour les trains de marchandises que prévoit de créer Réseau Ferré de France (RFF). Par la voix intransigeante de Michel Teston, sénateur : « Nous revendiquons la création d’une voie dédiée au fret ». Vu la topographie de la vallée ardéchoise, cet axe serait plutôt côté drômois : « Il ne peut être envisagé que de l’autre côté. Où passer ici ? questionne le sénateur. Ce n’est pas dans une logique de déplacement des nuisances, car il faudra que RFF réfléchisse pour trouver un site respectueux des riverains ».

« Nous refusons que la ligne actuelle soit laissée en l’état »

En attendant – sans doute une vingtaine d’années… – les Ardéchois posent leurs conditions pour aujourd’hui : « dans l’attente de cette construction, nous refusons que la ligne actuelle soit laissée en l’état ». Exigeant des mesures pour l’isolation phonique pour toutes les habitations proches des voies, la limitation de la vitesse des trains dans les agglomérations « pour réduire le bruit en attendant des travaux pour installer des rails avec des joints plus silencieux ». Le collectif s’attaque évidemment au nombre de trains quotidiens rappelant qu‘il a fortement régressé ces dernières années (de 70 avec des pointes journalières à 150 en 1990 à 30 aujourd’hui). Il serait ainsi « inacceptable de retenir comme référence plafond le niveau de circulation de pointe en 1990 ». Et les élus de proposer un chiffre de 70 trains en moyenne avec des pointes à 90. Les 35 signataires (deux n’ont pas donné leur aval pour ce texte, lire ci-dessous) compte désormais faire entendre leurs positions au préfet et à la direction de RFF « pour mettre au point un calendrier de réalisations »
[br]: Mercredi 01 Juin 2011 à 11:05:20
Le Progrès, 19 septembre
Cfal : l’avis de l'enquête publique rendu aujourd’hui

Lors de l’inauguration de la foire de Montluel hier, le préfet de l’Ain annonçait que l’avis de l'enquête publique concernant le tracé A du contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise serait rendu demain lundi, assortit que cinq réserves. L'annonce suscitait alors l'étonnement de toutes les personnes ayant suivies l’affaire controversée, attendu qu'il sera livré avec un mois d'avance sur la date prévue.
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar Rémi » 19 Sep 2011, 15:30:00

Salut

Finalement on se demande s'il n'est pas mieux pour les Ardéchois de ne pas avoir de train : ils jouent les pleureuses d'être le seul département non desservi par des dessertes voyageurs, sans s'être réellement battus quand il le fallait. Aujourd'hui, la seule chose qui peut être vraiment sauvée, c'est la rive droite, sachant que pour le reste, les emprises ont été pour bonne partie transformées en voies routières.

Maintenant, il faudrait construire côté Drôme une nouvelle-nouvelle ligne pour que les ardéchois puissent continuer à se lamenter d'avoir une voie ferrée déserte. Ce ne serait pas des fois pour demander à faire une voie rapide parallèle à la nationale 86 sur l'emprise ferroviaire ?

Après tout, les drômois ont la nationale 7, la voie ferrée du PLM, l'autoroute A7, la LGV...

Quant au niveau sonore : si le retour du trafic ferroviaire voyageurs / fret ne modifie pas la quantification des points noirs bruit, il n'y a aucune obligation légale concernant une mise aux normes si les seuils d'expoisition ne sont pas modifiés. Surtout, la situation de référence ne doit pas être l'actuelle, puisqu'il n'y a quasiment aucun train qui passe sur la RD. Si c'est la situation 2011 qui est actée, il est clair que rien ne se fera puisqu'il faudrait alors équiper de murs antibruits toutes les traversées de villes et villages. Autant dire une affaire budgétairement insoluble !

A+
Rémi
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar Didier 74 » 13 Nov 2011, 19:25:15

Le sénateur ardéchois Teston participe aux Assises ferroviaires nationales. Espérons que ces réflexions soient d'un niveau supérieur.[br]: Lundi 19 Septembre 2011 à 15:50:52
lyonmag.com, 19 septembre
Avis favorable pour le CFAL Nord

Le commissaire enquêteur qui a étudié l’enquête publique sur la partie nord du Contournement Ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise a rendu un avis favorable à sa réalisation.
Le CFAL, c’est ce qui doit permettre de désengorger le nœud ferroviaire lyonnais, et notamment de ne plus faire passer les trains de marchandises par la Gare de la Part-Dieu. Alors le commissaire enquêteur a émis 5 réserves sur cette partie nord, comprise entre le Bugey, dans l'Ain, et Saint-Laurent-de-Mure; des réserves notamment sur la couverture de la voie de chemin de fer, sur son impact sur l’environnement et sur un autre contournement, celui de Bourg-en-Bresse, qui devra être réalisé dans les 5 ans qui suivront la construction du CFAL.
La déclaration d’utilité publique du CFAL Nord devrait intervenir avant la fin 2012. Le tracé sud, lui, entre Grenay et Saint-Symphorien-d’Ozon, n’a pas encore été fixé.
[br]: Lundi 19 Septembre 2011 à 18:26:43
Le Progrès, 20 septembre
Contournement ferroviaire : une nouvelle étape franchie au nord

Région. La commission d’enquête publique a rendu un avis favorable assorti de réserves, pour le tracé nord du CFAL

C’est une étape importante qui vient d’être franchie pour la réalisation du Contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (CFAL). La commission d’enquête publique, qui s’est déroulée du 23 avril au 3 juin derniers, a rendu un avis favorable au tracé nord de l’ouvrage présenté par Réseau ferré de France. Cette commission était présidée par Gérard Blondel.

Cet avis serait toutefois assorti de cinq réserves et dix-huit recommandations.

Le tracé nord est long de 48 kilomètres et prend naissance à Leyment dans l’Ain, au nord, entre Ambérieu-en-Bugey et Meximieux, et s’achève au sud de la plate-forme de l’aéroport Saint-Exupéry qui pourra ainsi être desservie, avant de se diriger vers les Alpes, une connexion étant prévue à l’avenir avec la future ligne Lyon-Turin. Le tracé sud le prolongera par ailleurs en direction de la vallée du Rhône.

Le tracé nord traverse essentiellement le département de l’Ain et à son extrémité sud quelques communes du Rhône et de l’Isère. Son parcours est couplé en grande partie avec celui des autoroutes A 42 et A 432 afin de limiter l’impact sur les populations. Plusieurs communes de l’Ain avaient toutefois fait connaître leur opposition à son passage.

RFF va désormais analyser les observations émises par la commission d’enquête puis soumettre le dossier définitif au Conseil d’Etat qui se prononcera sur la déclaration d’utilité publique.

Le CFAL est présenté comme l’une des grandes réponses à la saturation du nœud ferroviaire lyonnais.

Le fuseau retenu pour son tronçon sud dont la procédure est moins avancée suscite encore la polémique.
[br]: Mardi 20 Septembre 2011 à 10:14:13
Contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise : la commission d’enquête dit oui

Côtière de l’Ain. La commission d’enquête vient de rendre son avis quant à la déclaration d’utilité publique du Cfal (Contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise). Un avis favorable, assorti de petits bémols

Une nouvelle étape dans l’élaboration du tronçon nord du Contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (Cfal) vient d’être franchie, avec l’avis favorable à la déclaration d’utilité publique du tracé, rendu hier par la commission d’enquête, après l’enquête publique menée dans les communes concernées entre fin avril et début juin.

Délivrée avec un mois d’avance, cette décision est assortie de cinq réserves : la réalisation dans un délai de cinq ans « maximum » après la mise en service du Cfal Nord, des contournements ferroviaires de Bourg-en-Bresse et Ambérieu-en-Bugey, la mise en place d’une commission de concertation et de suivi jusqu’à la mise en service du Cfal, la suppression du passage à niveau n° 34 de Saint-Denis-en-Bugey, le positionnement le plus à l’Ouest possible de la courbe de Niévroz et la couverture des voies du Cfal Nord entre le tunnel de Grenay et le passage sous l’autoroute A43.

Pas sûr que ces bémols soient de nature à apaiser les oppositions au tracé A, choisi et confirmé par plusieurs ministres successifs des Transports. Parmi les premiers à réagir à l’annonce du « verdict » de la commission d’enquête, le député De la Verpillière se disait ainsi proprement « scandalisé ».

À l’opposé, le préfet de Région, Jean-François Carenco, et le directeur régional de Réseau ferré de France, qui sera le maître d’œuvre du futur Cfal, « se félicitent du caractère favorable » de la décision de la commission d’enquête. Et le représentant de l’État d’annoncer qu’« un travail spécifique sera mené […] avec pour objectif de lever les réserves et de prendre en compte les recommandations de la commission, en vue de la déclaration d’utilité publique du Cfal Nord par le Conseil d’État ».

Une déclaration d’utilité publique qui pourrait intervenir avant fin 2012. On peut supposer que l’anticipation du rendu de l’avis de la commission d’enquête tient d’une vraie volonté de l’État d’accélérer la procédure. Au grand dam des élus locaux et des riverains, qui ne cessent de dénoncer « l’impossible tracé » et de proposer un tracé alternatif via la Plaine de l’Ain.

Droit dans ses bottes, le préfet Carenco, auparavant membre du cabinet de Jean-Louis Borloo, n’hésitait pas, dans les colonnes d’un de nos confrères lyonnais, à qualifier récemment les réfractaires aux grands équipements « d’opposants de confort, qui n’en veulent pas dans leur jardin ».

La saillie, peu appréciée dans l’Ain, résonne aujourd’hui comme un sinistre écho à l’avis de la commission d’enquête, qui semble sonner le glas des derniers espoirs de voir l’État infléchir sa position.
[br]: Mardi 20 Septembre 2011 à 10:34:15
Réactions. Charles De la Verpillière, député de l’Ain : « Un travail bâclé »

Charles De la Verpillière, député de l’Ain : « Un travail bâclé » :

« Je suis scandalisé. Plusieurs points sont choquants : rien sur les oppositions et contre-propositions formulées lors de l’enquête, rien sur les nuisances sonores, rien sur le risque d’inondation à Niévroz, rien sur la circulation des TER, rien sur les passages à niveau qu’il faut supprimer à Balan et Dagneux, rien sur la bretelle d’entrée dans Lyon à La Boisse et Beynost. En revanche, dans le secteur de l’aéroport, la commission d’enquête demande de couvrir les voies […] : une fois de plus les protections sont pour le Sud, les nuisances pour le Nord, c’est-à-dire le département de l’Ain ! La commission a remis son rapport avec un mois d’avance, c’est un travail bâclé ! On se moque de nous ! »

Jacques Berthou, maire de Miribel et sénateur de l’Ain, qui « se réserve la possibilité d’être beaucoup plus précis » :

« Je suis complètement déçu, c’est le moins qu’on puisse dire. Tout le travail que l’on a pu faire n’a servi strictement à rien. Ces cinq réserves, ce sont des promesses sans aucune certitude. C’est signer des chèques en blanc. Tout le travail que l’on a fait n’était pas de rejeter le Cfal. Il est indispensable ce contournement ferroviaire. Notre contre-proposition n’était pas seulement une vue d’esprit. Elle était chiffrée. En quoi notre tracé n’était pas bon ? Il n’y a jamais eu de véritable étude comparative. »

Bernard Gloriod, maire de Balan et président de la communauté de communes du canton de Montluel :

« C’est une trahison complète. Nous avons été force de proposition. Nous avons fait en sorte que l’État gagne de l’argent et que le projet soit plus rationnel. Le résultat montre que rien n’a été pris en compte. C’est une grosse déception sur le positionnement de l’État, sur le respect des élus locaux. Notre exécutif communautaire se réunit mercredi, nous aborderons ce sujet… »

Jacky Bernard, maire de Montluel :

« On a le sentiment qu’ils ont complètement ignoré le positionnement des élus. On a aucun élément du projet alternatif. Aucune réponse à nos préoccupations et à nos demandes précises. C’est totalement méprisant. On va réunir les élus concernés et prendre une décision par rapport à ça. »

Jean-Pierre Fencel, président de l’Adula (Association pour la défense des usagers des transports de l’axe Lyon/Ambérieu) » :

« Pour nous, c’est complètement inadmissible. Pendant cinq ans, les trains vont transiter par la gare d’Ambérieu-en-Bugey. Cela va provoquer des retards de TER, dont le trafic augmente. Il fallait que le contournement de la ville soit fait en même temps. Le seul point positif, c’est le passage à niveau de Saint-Denis-en-Bugey et encore, on se demande comment ils vont faire. Il faut pouvoir faire passer la voie ferrée ailleurs. Par ailleurs, on avait demandé des couvertures phoniques, mais dans les zones habitées. À la toute première partie du tronçon, il n’y a que des champs. On espère que les élus vont faire un recours devant le Conseil d’État. »

Stéphane Cirri, responsable du collectif « Pas par Saint-Denis », est farouchement opposé à l’avis favorable de la commission d’enquête. Pour deux raisons : « La sécurité de l’école de Saint-Denis-en-Bugey qui se trouve à 6 mètres des rails ». Et la fermeture du passage à niveau de la ville. Le collectif d’habitants prévoit une journée de mobilisation le 15 octobre où ils bloqueront le trafic routier de part et d’autre du passage à niveau. « Il faut que les automobilistes se rendent compte de ce qui arrivera si le projet est adopté. »
[br]: Mardi 20 Septembre 2011 à 10:37:55
Pour l’association des riverains opposés au tracé A, « il y a juste de quoi s’énerver »

Rémi Gauthier Président de l’association A3Cfal (Association des citoyens de la Côtière contre le Cfal).
« Il y a juste de quoi s’énerver », lâche Rémi Gauthier, reprenant point par point l’avis favorable à la déclaration d’utilité publique du Cfal Nord, assorti de cinq réserves. Celle concernant le contournement ferroviaire de Bourg-en-Bresse et Ambérieu-en-Bugey cinq ans maximum après la mise en service du Cfal nord, est, selon lui, « incantatoire ». Idem pour la mise en place d’une commission de concertation et de suivie, qu’il qualifie « d’écran de fumée ».

Quant à la suppression du passage à niveau n°34 de Saint-Denis-en-Bugey, « ce n’est pas au Cfal de financer un projet colatéral », martèle Rémi Gauthier, tout en ne contestant pas son utilité.

Enfin, la commission demande de couvrir les voies du Cfal Nord entre la sortie du tunnel de Greney et le passage sous l’autoroute A43. « Je ne connais pas beaucoup d’habitations là-bas. On est en train de préserver des grenouilles ? », s’interroge le président de l’association des citoyens de la Côtière contre le projet. Rémi Gauthier souligne enfin que rien n’a été mentionné par la commission sur le contre-projet dans son avis. « Tant que je n’ai pas vu le rapport officiel, je ne peux rien dire de plus ». Mais pour lui, le communiqué de presse annonçant l’avis favorable, diffusé hier par la préfecture de Région, « c’est de l’esbrouffe, du vent. Il n’y a rien ».
[br]: Mardi 20 Septembre 2011 à 10:41:13
Le Dauphiné Libéré, 4 novembre
SAINT-ROMAIN-EN-GAL/CONTOURNEMENT FERRE La colère gronde toujours

La dernière manifestation à l’appel de Parfer avait eu lieu à Ampuis, le 11 février 2010 : ils étaient plus de 500 (800 selon les organisateurs), dont de très nombreux élus, à bloquer la départementale 386 pour s’opposer au tracé du CFAL.

Ils sont plus déterminés que jamais : les opposants à l’actuel tracé du Contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (CFAL) organisent une mobilisation, ce samedi matin, sur la commune de Saint-Romain-en-Gal.

Une manifestation “solidaire” entre les associations de la rive droite et de la rive gauche du Rhône, ont tenu à rappeler les organisateurs, puisque l’association Rive gauche 38 basée à Vienne sera de la partie. Les Ardéchois d’ADRD07, Association de défense de la rive droite, et qui avaient organisé une manifestation à Saint-Péray le 20 novembre dernier, seront également présents.

Leur objectif ? « Avoir enfin un entretien avec les ministres Nathalie Kosciusko-Morizet et Thierry Mariani (respectivement ministre de l’Écologie et ministre des Transports, NDLR) », explique Michèle Théau, présidente de Sauvegarde rive droite (SRD).

Des riverains excédés et inquiets du passage du fret
« Fracture a demandé plusieurs fois un rendez-vous mais ne l’a jamais obtenu. Les gens sont excédés, ils n’en peuvent plus », reprend la présidente de SRD. « L’État veut sortir de la ville de Lyon tout ce qui est dangereux en matière de fret et le mettre au milieu de nos villages ! » Une aberration pour cette habitante de Saint-Romain-en-Gal qui souhaite la construction d’une ligne entièrement dédiée au fret.

« Nous avons déjà vécu l’augmentation du trafic ferroviaire cet été, avec les travaux réalisés sur la ligne de la rive gauche et du coup le report des trains de notre côté. Les habitants ont réalisé ce qui va se passer dans le futur. Nous avons eu jusqu’à 120 trains par jour sous nos fenêtres ! » Michèle Théau estime que c’est ce phénomène qui a aussi permis de mobiliser la population. Plus d’un millier de personnes sont attendues demain matin.

Organisée par Fracture (Fédération régionale des associations contre le train en zone urbaine et pour le respect de l’environnement) et relayée par Parfer (association d’élus) et SRD (Sauvegarde rive droite), elle se tiendra à partir de 10 heures du lycée de Saint-Romain-en-Gal.
[br]: Vendredi 04 Novembre 2011 à 11:14:24
Le Progrès, 6 novembre
Deux mille opposants au projet de contournement ferré ont défilé

« C’est une véritable réussite ! » se félicitaient, hier matin les organisateurs de la manifestation en opposition au projet de Contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise, le fameux Cfal.

Il faut dire que l’organisation était millimétrée : « Nous avons convaincu les élus de Parfer (association d’élus, NDLR) de mettre à disposition de leurs administrés des cars pour rejoindre Saint-Romain-en-Gal », expliquait ce membre de Fracture qui n’en revenait pas de la mobilisation. C’est ainsi une douzaine de cars qui s’est retrouvée devant le lycée de la petite commune du Rhône, point de rendez-vous des manifestants. Le cortège s’est ensuite ébranlé en direction de la voie de chemin de fer toute proche. Les organisateurs avaient prévenu la SNCF de leur opération : la circulation des trains avait donc été coupée pour l’occasion pendant environ deux heures. Le maire de Saint-Romain-en-Gal en tête et écharpe tricolore en main, de nombreux élus locaux avaient fait le déplacement. Le cortège a ensuite fait demi-tour pour rejoindre, via le pont De-Lattre-de-Tassigny, la commune de Vienne. La manifestation, qui a duré plus de deux heures, a provoqué plusieurs kilomètres de bouchons des deux côtés du Rhône
[br]: Dimanche 06 Novembre 2011 à 10:49:15
France 3 Rhône-Alpes, 13 septembre
Ain: Nouvelle manifestation contre le CFAL

Le contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise fait grincer les dents des élus et de certains usagers de TER
Le Contournement Ferroviaire de l’Agglomération Lyonnaise fait partie des grands projets ferroviaires nationaux. Concrètement, il s’agit de réaliser 70 kilomètres de lignes nouvelles pour relier la ligne Lyon / Ambérieu-en-Bugey à la Vallée du Rhône. Un projet qui a ses détracteurs.

Ce projet stratégique à l’échelle régionale, nationale et européenne, est prévu pour la circulation des trains de voyageurs et de marchandises. Il améliore le maillage du réseau ferroviaire tout en libérant de la capacité au cœur du nœud ferroviaire lyonnais et favorise la dynamique économique de Rhône-Alpes.
Le collectif  Fracture est opposé aux tracés en cours d’études par RFF pour la branche sud du CFAL. Depuis Grenay, à l’Est de Lyon, les trajets étudiés se situent assez près de l’agglomération lyonnaise, et arrivent dans la vallée du Rhône, au nord de Vienne, près de Givors. Ces tracés permettent de rejoindre la ligne ferroviaire de la rive droite, la plate forme de Sibelin, et de relier Saint Etienne et le massif Central.
Pour les opposants, les tracés traversent des secteurs trop urbanisés, qui le seront encore davantage  à l’avenir. «  Le développement de l’agglomération lyonnaise va se faire vers le sud est rappelle » rappelle Philippe Chapand, porte parole de l'association. Les tracés actuels impactent des zones résidentielles, des collèges, et traversent des zones Seveso. explique Philippe Chapand.
Jean-Louis Puchol, président de FRACTURE dénonce « le projet estimé est à 1.4 Md d’€ mais on sait d’ores et déjà qu’il conviendra d’ajouter les dépenses liées à la protection de la nappe phréatique de l’Est lyonnais et de la plateforme ferroviaire de Sibelin, des ouvrages d’art liés au franchissement du Rhône, à la protection phonique des populations impactées en plaine d’Heyrieux et en vallée du Rhône, aux protections des pipelines. Les pratiques de RFF consistant à minimiser les budgets pour ensuite faire grossir la facture pendant les travaux sont d’un autre siècle et sont insupportables en ces périodes de restrictions budgétaires et de maîtrise de la dépense publique".
Samedi 12 novembre, des élus opposés au tracé A du Contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (Cfal) ont mis le feu à des dossiers officiels. « J’ai mal pour notre démocratie », a confié Bernard Simplex, le maire de Dagneux, résumant l’état d’esprit des sénateurs, députés et maires réunis. Cet acte symbolique s’est déroulé devant 350 manifestants, rassemblés sur le parvis de la gare. Il visait à marquer les esprits, à remobiliser les citoyens et à réaffirmer le ras-le-bol général face au « mépris » de l’État et de Réseau ferré de France (RFF) dans ce dossier depuis 2005.

Reportage http://rhone-alpes.france3.fr/info/ain- ... t=FaceBook
NP73
Passager
Messages : 452
Inscription : 24 Juin 2008, 14:28:27

Re : CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyonnaise

Message non lupar NP73 » 14 Nov 2011, 20:27:57

Salut

Il y avait aussi un article dans le Progrès de dimanche. Dans cette article, on pouvait voir l'association de défense des usagers de la ligne Lyon-Ambérieu qui militait contre le tracé du CFAL.
:idiot2:
En Grèce, les sages parlent et les imbéciles décident.
Anacharsis, 570 avant notre ère
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar Didier 74 » 24 Jan 2013, 19:07:38

lyoncapitale.fr, 24 janvier
Vers un tracé commun CFAL-contournement autoroutier Est ?

Les présidents de la Région, du Département et du Grand Lyon ont eu un aparté avec le ministre des Transports, en marge de l'inauguration du nouveau tronçon de l'A89. Selon nos informations, ont notamment été abordés le Contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise et le contournement autoroutier, qui pourraient emprunter le même itinéraire.

Samedi dernier, à l'occasion de l'inauguration du tronçon Alibigny-La Tour de Salvagny, messieurs Collomb, Forissier et Queyranne ont balayé avec le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier les grands projets d'infrastructures touchant à la métropole lyonnaise. Le Contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise (CFAL) et le contournement autoroutier de Lyon ont été particulièrement développés.

Au sud ou au nord de Vienne ?
Sous l'intense pression des élus et du préfet de région, le contournement autoroutier a de bonnes chances d'être retenu par la commission Duron qui remet à plat le schéma national des infrastructures de transport et qui rendra son rapport fin mai ou début juin."Je lui ai dit qu'avec l'Anneau des Sciences, nous allons écarter la circulation de Lyon. C'est aussi pour cela qu'il faut faire le contournement autoroutier de Lyon", nous a confié Gérard Collomb ce jeudi. Pour ce faire, le ministre aurait notamment évoqué le prolongement de l'A432 (qui borde Saint-Exupéry) jusqu'à l''A7, opérant ce grand contournement par l'Est. C'est notamment la proposition du préfet pour remplacer le contournement ouest de Lyon (COL). D'après Jean-Jack Queyranne, le projet du ministre serait de coupler cet ouvrage avec le tracé sud du CFAL qui emprunterait grosso modo le même itinéraire. Or l'hypothèse jusqu'alors retenue fait déboucher les rails au niveau de Sibelin, soit au nord de la Rocade Est (tracé bleu ciel). Or le contournement autoroutier est censé être à l'Est de la 2X2 voies existantes. D'après Michel Forissier, le canal CFAL-contournement autoroutier envisagé passerait au sud de Vienne, vers Condrieu.

L'A45 a aussi été évoquée. "Le projet ne subit pas de coup d'arrêt", souffle le président de la Région, tandis que les président du Grand Lyon et du Département ont fait valoir la difficulté de faire passer un trafic supplémentaire par l'A450 vers la porte sud de Lyon. Ils ont aussi plaidé pour un barreau A89-A6. Et trois jours plus tard, le préfet annonçait effectivement le feu vert de l’État pour relancer l'étude publique. Reste que le tracé retenu (vers Limonest) ne contente pas Gérard Collomb qui lui préférait une liaison nord, vers Les Chères et l'A46.

Source http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univ ... 0.facebook
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar Didier 74 » 11 Avr 2013, 22:30:07

Le Dauphiné Libéré, 11 avril
Contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise : la vigne n’en veut pas

Le tracé sud du contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise a déjà fait descendre dans la rue des milliers d’opposants. L’État, à ce jour, en dépit des changements de gouvernements, n’est pas revenu sur le choix de fuseau fait par Dominique Bussereau, en 2009, oubliant les préconisations de son prédécesseur au ministère des Transports, Dominique Perben. Le tracé passe par le Val d’Ozon pour traverser le Rhône et emprunter la ligne ferroviaire – actuellement peu fréquentée – de la rive droite du fleuve.

C’est aujourd’hui des poids lourds du monde viticole qui s’élèvent ouvertement contre ce tracé. Mercredi soir, Marcel Guigal, célèbre propriétaire de vignobles, notamment en Côte-Rôtie, et Christian Paly, président des vins AOC (Appellation d’origine contrôlée) à l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité), étaient aux côtés du député UMP du Rhône, Georges Fenech, pour décrire les conséquences que pourrait avoir un contournement ferroviaire drainant un trafic de fret à l’échelle européenne au pied des prestigieux vignobles du nord de la vallée du Rhône, et par répercussion sur l’ensemble de celle-ci.

Georges Fenech a présenté une pétition adressée au Premier ministre signée d’une centaine de parlementaires contre le tracé. Thierry Mariani, ancien ministre des Transports, qui n’avait pas remis le tracé en cause, en fait partie. « Mieux vaut tard que jamais » a glissé le député du Rhône. Georges Fenech a par ailleurs demandé à être reçu par les ministres des Transports et de l’Agriculture.

« Ce serait comme une voie ferrée sur les Champs-Élysées »
Évoquant le vignoble de Côte-Rôtie, sur les hauteurs d’Ampuis, Marcel Guigal a parlé « du plus vieux vignoble de France, berceau du cépage syrah, la locomotive des Côtes-du-rhône ». Un trafic intense de trains longs d’un kilomètre serait « une atteinte au paysage du vignoble, à son image, un peu comme une voie ferrée sur les Champs-Élysées ». Il a aussi tenu à rappeler que « le vin et les spiritueux » représentaient le deuxième excédent commercial dans la balance économique de la France.

Christian Paly, qui a également insisté sur l’importance économique des vins d’Appellations d’origine contrôlée (AOC) considère lui aussi que le vignoble peut être mis en danger : « Une des particularités d’une AOC est de n’être ni remplaçable, ni transposable ». Il a fait part de sa détermination pour protéger les prestigieux vignobles dont l’image serait ainsi ternie.

Source http://www.ledauphine.com/actualite/201 ... n-veut-pas
Avatar de l’utilisateur
Lyonrail
Passager
Messages : 731
Inscription : 22 Nov 2004, 10:31:05
Localisation : Villars Les Dombes
Contact :

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar Lyonrail » 12 Avr 2013, 09:13:07

Qui se dévoue pour leur expliquer qu'un train de Fret c'est 750 mètres maxi, et qu'il n'y a qu'un faible partie qui atteint cette longueur ? ::)
FORET
Passager
Messages : 529
Inscription : 16 Nov 2012, 22:35:54

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar FORET » 12 Avr 2013, 10:50:49

il faut voir comme ca se passe dans (certaines ) associations de défense diverses et variées comme il en existe à chaque coin de rue. Au début ca commence tout doux, tranquille, bon enfant puis la surenchère commence. Certains toujours " bien informés" avancent des chiffres sortis de leur imagination, repris de facon de plus en plus farfelue, par d'autres sans verifications, le ton monte et petit à petit les modérés sont mis à l'écart ou soupconnés de connivence. A la sortie (dans le cas qui m'interesse), l'autoroute passe quand meme et on rate l'occasion d'exiger des amenagements que le concessionnaire etait pret à lacher pour faire passer son projet. Il ne reste plus que des inimitiés qui mettent quelques années à s'effacer.........Quand on voit certains arguments deployés contre des amenagements ferroviaires ici et là..................
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar phili_b » 12 Avr 2013, 11:31:26

BBArchi a écrit :+1.

Je précise que manifestement, nous allons tout droit vers un débat du style nimby... Un vrai cas d'école ! :(


Après faut avoir des vrais arguments et pas simplement dire que ça passera là et pis c'est tout.

En passant en voiture au sud de Corbas, sur la D148 (route de Corbas), on voit une pancarte, sur le bord de la route, d'un agriculteur se plaignant de perdre encore des bonnes terres. Je sais le souci était le même avec l'A89. Mais les possibilités de remembrement deviennent de plus en plus compliqué à l'est et au sud est de Lyon. (je sais ce message est ancien mais je ne le vois que maintenant :) ).


FORET a écrit :il faut voir comme ca se passe dans (certaines ) associations de défense diverses et variées comme il en existe à chaque coin de rue. Au début ca commence tout doux, tranquille, bon enfant puis la surenchère commence. Certains toujours " bien informés" avancent des chiffres sortis de leur imagination, repris de facon de plus en plus farfelue, par d'autres sans verifications, le ton monte et petit à petit les modérés sont mis à l'écart ou soupconnés de connivence. A la sortie (dans le cas qui m'interesse), l'autoroute passe quand meme et on rate l'occasion d'exiger des amenagements que le concessionnaire etait pret à lacher pour faire passer son projet.


Ça ne m'étonne pas. Malheureusement c'est le cas dans beaucoup de domaines. Certaines personnes ne comprennent pas qu'il vaut mieux un mauvais accord que pas d'accord du tout. Résultat les plus excités confisquent la parole et au bout du compte ça en fait des alliés objectifs du projet. C'est comme les fédérations sportives ou de loisirs, qui sont pour certains des lieux de pouvoir comme un autre et dont les arguments sont ceux du café du commerce. Mais j'ignorais que ce genre de comportement existait aussi dans ce genre d'associations. J'espère ne jamais être confronté à des problèmes de nuisances riveraines liés à des travaux de BTP, rails, autoroutes mais je m'en souviendrais. :)
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar BBArchi » 13 Avr 2013, 12:58:24

Lyonrail a écrit :Qui se dévoue pour leur expliquer qu'un train de Fret c'est 750 mètres maxi, et qu'il n'y a qu'un faible partie qui atteint cette longueur ? ::)



;D

[trèsmauvaisefoi/]
Quels trains de fret ? ::)
[trèsmauvaisefoi/off/]

Quand on voit le trafic résiduel actuel, par rapport à ce qui passait il y a seulement 10 / 15 ans sur la ligne de la rive droite... ::)

J'ignorais qu'un train à traction électrique pouvait polluer plus qu'une autoroute, au hasard l'A7, pourtant située à si peu de km des vignobles... me voila tout scié en 25 dans le sens de la longueur.
Je m'attendais à des expressions de Nimby de qualité, mais franchement, là, c'est du bon...
:bravo:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
nanar
Passager
Messages : 9783
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar nanar » 30 Juin 2013, 22:40:00

Salut

La Commission Duron (ou Mobilité 21) classe comme prioritaires avant 2030 la déserrement du nœud de la Gare de Paris-Lyon (900 M€), du nœud ferroviaire Lyonnais (1000 M€) et du nœud ferroviaire Marseillais (2500 M€).

Par contre, ayant des informations contradictoires sur la date de saturation réelle de la LN1, la Commission repousse au très loin la réalisation du POCL
De plus, constatant que la demande de fret ferroviaire n'est pas vraiment très pressante (qu'il est loin, le temps ou Gayssot nous faisait rêver de doublement des t/km en 10 ans ^^ ), elle repousse aussi très loin la réalisation du CFAL.

Peut on, vu cette hiérarchisation des opérations, imaginer des rames TGV triples sur Paris-Lyon-Marseille ?
Outre l'ERTMS et toutes les optimisations, n'est ce pas une façon "relativement économique" d'augmenter encore la capacité ?

A+
nanar
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar phili_b » 30 Juin 2013, 22:52:27

nanar a écrit :Peut on, vu cette hiérarchisation des opérations, imaginer des rames TGV triples sur Paris-Lyon-Marseille ?

J'ai une meilleure idée. Des UM4. ;D La plupart des gares entre Paris et Marseille, non incluses, sont bien adaptées, comme la Part-Dieu d'ailleurs: on arrête le train une fois, les gens descendent, on se déplace de 2 UM dans la même gare, et on fait descendre les autres gens lors du 2é arrêt sur le même quai. Le souci ça serait la gare Paris-Gare de Lyon.
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar Rémi » 30 Juin 2013, 22:59:29

Salut

Non car la longueur standardisée des TGV est de 400 m (2 x 200 m) : pour faire 3 x 200 m, il faut adapter le matériel (UM2 maxi sur les TGV), toutes les gares (pour allonger les quais, déjà qu'on a du mal à recevoir des TGV A en UM2 au sud-est...), les positions de remisage (on ne va quand même pas s'amuser à découper les rames), la signalisation (bé oui, ça aussi) sur tout le linéaire circulé par de telles compositions. Autant dire qu'il faut vite oublier l'idée sauf à ne pas savoir quoi faire de quelques centaines de millions d'euros !

Par contre, l'augmentation de capacité par la signalisation, là, il y a de la réserve. Aujourd'hui, avec la TVM300, si on fait une photo de la ligne, on a une rame tous les 15 km. La distance de freinage de service du plus mauvais des TGV est de l'ordre de 7,2 km à 300 km/h. Sans aller jusqu'à faire du SACEM dans ses proportions (distance minimale entre 2 trains = distance de freinage + 15 m), on a matière à resserrer en toute sécurité, sans impacter la vitesse. Pour celà, il va falloir sortir des sentiers battus. Mais cela doit pouvoir reporter au moins à 2040 l'horizon de la saturation de la LN1.

A+
Rémi
nanar
Passager
Messages : 9783
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar nanar » 30 Juin 2013, 23:58:54

Salut

Tu parles de sortir des sentiers battus, mais face à ça, tu me ressors des réactions à peine dignes du plus étriqué d'esprit des cheminots :
- des économies de "quelques centaines de millions d'euros" alors qu'il s'agit de tenter de répondre à une demande croissante sans dépenser des milliards en POCL. Les TGV triples desserviraient 3 gares (Paris GdL, Lyon P-D, Marseille) dont il faudrait allonger quelques quais, repousser quelques aiguilles et signalisations. Agrandir les gares secondaires de LN1, situées dans la pampa, est encore plus simple.
- des "adaptations de matériel" alors que les trains qui rouleront en 2040 ne sont pas encore dessinés, et pourront l'être pour rouler en UM3
- des "position de remisage qu'on ne saurait gagner en s'amusant à découper les rames" : les trains qui rouleraient en triple en heures de pointe seraient en ligne, pas en remisage. Et quand ils auraient fini ces heures de pointe, je ne vois vraiment pas pourquoi on ne sortirait justement pas des sentiers battus, en les découpant pour les garer. La belle affaire !

A+
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar Rémi » 01 Juil 2013, 09:52:53

Salut

Sauf que là, tu joues au train miniature, pas à la vraie vie.
- "allonger quelques quais et bouger quelques aiguilles et signalisations" : tu as regardé de près le plan de voie de Paris Gare de Lyon au bout des quais ? Lyon Part Dieu ? Lyon Perrache ? Marseille Saint Charles ? On est d'une part sur des centaines de millions d'euros à chaque fois, et des dizaines de semaines de travaux bouleversant complètement l'exploitation de ces noeuds essentiels. L'impact se compterait probablement en centaines de millions de minutes x voyageurs perdues puisque pour bouger une aiguille, il faut l'enlever, ce qui fait un nombre non nul d'itinéraires perdus pendant les travaux. Je baigne là dedans au quotidien.
- "adaptations de matériel" : les TGV Duplex actuels rouleront au moins jusqu'en 2040, et 2050 pour ceux qui ont été récemment livrés. 200 rames à modifier, à environ 1,5 millions d'euros pour ce type d'opération, c'est anodin ?
- découper les rames pour le remisage : c'est un moyen effectivement très pratique, surtout pour flinguer une mise au départ et planter une pointe entière. Belle façon d'améliorer l'exploitation ferroviaire.

J'ajoute que l'enjeu d'augmentation de capacité sur LN1 ne concerne pas que Paris - Lyon - Marseille, mais aussi le versant languedocien et toute la desserte alpine. Accessoirement, les dessertes les plus demandeuses sont aujourd'hui les liaisons Intersecteurs. L'objectif n'est pas de faire du Paris - Lyon tous les quarts d'heure, mais plutôt d'avoir des IS toutes les 2 heures au moins sur toutes les relations.

Par conséquent, ça ne tient pas puisque le nombre de gares est tel qu'il faudrait refaire à peu près la moitié du réseau Sud-Est. Là pour le coup, ça va pas être donné. Donc si "l'esprit cheminot le plus étriqué" n'est pas ici, en revanche, "l'esprit qui n'a pas vraiment conscience des conséquences de ce qu'il énonce comme une évidence"... c'est moins sûr.

A+
Rémi
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar phili_b » 01 Juil 2013, 10:37:53

(pour l'UM4: je blaguais )
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar BBArchi » 01 Juil 2013, 12:32:24

Et si on sortait un peu des schémas ? ;D

Il me semble qu'à aucun moment, dans les études diverses et variées pourtant conduites par des gens très compétents et triés sur le volet... on prenne en compte une réalité toute bête : il n'y a que le tgv, dans la vraie vie ? ???

Je suis persuadé que sur le flot continu de voyageurs qui sont assis dans un tgv, il y a au minimum 20 à 30 % de personnes qui ne demandent pas la liaison en urgence. Qui ne sont pas demandeurs, pour tout un tas de raisons, et qui pourraient parfaitement avoir la prestation demandée sans être obligées de passer sur une LGV.

Il reste suffisamment de ligne classique en état entre Paris et Lyon (et Marseille, accessoirement) pour absorber ce flot, à condition de mettre sur cette liaison "classique" un matériel "classique", à l'entretien moins couteux (sur le papier du moins... ::) ) que les Duplex.

Genre CORAIL, avec 40 ans de moins... ;D

Cela ne coûterait certainement pas les centaines de millions d'euros avancés par vous deux... en attendant le réveil de la nécessité d'un aménagement "autre" que la logique du passage à tout prix par l'IDF pour aller en tout sens sur le territoire.

En tout cas, cela permettrait de se donner de l'air, et de revisiter le concept du transport ferroviaire sur des bases pragmatiques sans mettre en danger le portemonnaie comme sait si bien le faire "la logique TGV"...


Phili_> j'imaginais bien le concept. Mais des UM3, ce serait déjà pas mal, quitte à accrocher une remorque pour les bagages... :D
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar BBArchi » 01 Juil 2013, 12:32:29

Et si on sortait un peu des schémas ? ;D

Il me semble qu'à aucun moment, dans les études diverses et variées pourtant conduites par des gens très compétents et triés sur le volet... on prenne en compte une réalité toute bête : il n'y a que le tgv, dans la vraie vie ? ???

Je suis persuadé que sur le flot continu de voyageurs qui sont assis dans un tgv, il y a au minimum 20 à 30 % de personnes qui ne demandent pas la liaison en urgence. Qui ne sont pas demandeurs, pour tout un tas de raisons, et qui pourraient parfaitement avoir la prestation demandée sans être obligées de passer sur une LGV.

Il reste suffisamment de ligne classique en état entre Paris et Lyon (et Marseille, accessoirement) pour absorber ce flot, à condition de mettre sur cette liaison "classique" un matériel "classique", à l'entretien moins couteux (sur le papier du moins... ::) ) que les Duplex.

Genre CORAIL, avec 40 ans de moins... ;D

Cela ne coûterait certainement pas les centaines de millions d'euros avancés par vous deux... en attendant le réveil de la nécessité d'un aménagement "autre" que la logique du passage à tout prix par l'IDF pour aller en tout sens sur le territoire.

En tout cas, cela permettrait de se donner de l'air, et de revisiter le concept du transport ferroviaire sur des bases pragmatiques sans mettre en danger le portemonnaie comme sait si bien le faire "la logique TGV"...
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar Rémi » 01 Juil 2013, 16:55:29

Salut

Pas faux : cela dit, aujourd'hui, pour un grand nombre de voyageurs, les 2h sur Paris - Lyon sont entrés dans les moeurs comme la télécommande sur un poste de télévision.

C'est en heures de pointe qu'on a la carence capacitaire la plus forte : c'est aussi à cette heure là qu'on a les voyageurs qui sont le plus dépendants de leur horaire et du temps de trajet. Je ne suis pas certain que dans les déplacements d'affaires, on puisse accepter de perdre 1h40 à chaque trajet (3h20 au total sur un AR, soit quasiment une demi-journée de travail) pour faire Paris - Lyon par la ligne classique.

En revanche, oui, il est probablement possible de passer en journée des trains Paris - Dijon - Lyon avec une composition de 350 places et un seul arrêt intermédiaire, reliant les deux terminus en 3h40 (pour mémoire, on faisait 3h44 avec les meilleurs TEE dans les années 1970, mais avec une charge plus forte qu'une composition automotrice ou une courte rame tractée (mais réversible !).

Mais la SNCF a préféré le concept Ouigo !

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar BBArchi » 01 Juil 2013, 21:03:58

...concept consistant à rajouter quelques sillons dans une trame dense, pour "bénéficier" des mêmes vitesses (théoriques) qu'un tgv standard. Sauf que. Embarquement "pas à la dernière seconde", arrivée quasi nulle part, départ quasi nulle part. Donc le prix n'est pas vraiment un prix canon, puisqu'il manque une partie de la prestation du tgv standard. C'est une fausse économie, en fait.

Un peu comme le pot de bolo : on trouve moins cher que les pots habituels, dans certaines enseignes discount. Même marque, même logos. Même aspect de bolo. Sauf qu'il y a un peu moins de produit. Et le moins cher... se révèle au même prix que l'habituel, rapporté au kilo ou au litre... ;D


Mon idée serait d'avoir une base tarifaire comparable au ouigo, mais avec un temps de parcours plus long et une notion de cabotage toute relative, avec quelques arrêts (entre Dijon et Paris, comme entre Dijon et Lyon, il y a la place et la clientèle pour 3 ou 4 arrêts intermédiaires). On reste dans la satisfaction intellectuelle du low cost, mais avec un service rendu un poil plus intelligent.

Avec du matériel apte à 160, on doit pouvoir le faire sans tirer excessivement sur les coûts.

Mais problème !
Argh.
Comment construire des CORAIL accessibles aux handicapés ?
Damned.
Personne ne peut répondre à la question, étant tous occupés à manufacturer de la rame automotrice...
A part peut-être les constructeurs extrème orientaux à qui nous avons vendu de la technologie il y a quelques temps ?
By Jove.
Bloude ande gutse.
Sommes nous faits ? ...


... Comme tu le dis, les 2h sont entrés dans les moeurs, mais heureusement pas pour tout le monde. ;D

La situation est grave, mais parfaitement réversible... pour revenir sur une de tes phrases, je pense que les déplacements d'affaires ne sont pas concernés par "mon" offre. En général, ils restent tellement scotchés sur le "tout, tout de suite, et le plus vite possible pour le reste", sont parfaitement à l'aise dans leur petit monde virtuel bardés de codes, de dialectes et de comportements tribaux tous plus ethnologiquement intéressants les uns que les autres... qu'ils seront abominablement stressés par la "perte de temps" !

:laugh:
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar Rémi » 01 Juil 2013, 21:46:43

Salut

Disons que tout le monde n'a pas forcément le temps de perdre des heures dans les transports...

Quant au matériel pour du low coast ferroviaire, pas besoin de s'arquebouter sur des voitures : la formule automotrice a l'énorme avantage d'être plus économique en maintenance que la formule rame + automotrice. Son inconvénient est d'être de capacité moins flexible, mais là encore, ce n'est pas compatible avec une approche économique. Les manoeuvres, ça coûte !

A+
Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13579
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar BBArchi » 01 Juil 2013, 22:27:33

Rémi a écrit :..Disons que tout le monde n'a pas forcément le temps de perdre des heures dans les transports...



Non. Pas tout le monde. Une partie seulement.

Ensuite, il ne s'agit pas de perdre des heures. Il s'agit juste d'un temps de trajet de 4h30 / 4h50 à rapprocher des 2h / 2h15...

... pour ceux qui rentrent dans la catégorie "des gens qui n'ont pas de temps à perdre", ou même qui "sont persuadés qu'ils n'ont pas de temps à perdre", il y a le tgv et/ou l'avion.
Le prix, finalement, importe peu dans leur cas. ;D

... pour les autres, qui représentent une part variable mais réelle, le concept est à finaliser. Et pouvoir se déplacer, même en prenant un peu plus de temps, mais pour un prix modique, n'est pas un caprice.
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
_________________________Image____________________________________________________________________________
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 591
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar turbotrain » 01 Juil 2013, 22:33:44

Reste à savoir si le prix est forcément moins élevé lorsque l'on dédouble l'offre avec deux types de matériel et deux lignes à entretenir, avec répartition du flux déséquilibrée en prime.
Comme il a été dit précédemment, le côté psychologique est important : les usagers/clients ont été biberonnés depuis une dizaine d'années aux 2h/20-25 € des Prem's et autres id'TGV. Ils risquent de ne pas comprendre l'intérêt de payer le même prix pour mettre presque le double de temps.
Avatar de l’utilisateur
Métro C
Passager
Messages : 936
Inscription : 08 Mars 2009, 18:33:04

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar Métro C » 01 Juil 2013, 23:06:23

Salut,

il faudrait voir le succès des Teoz Eco (si ça existe toujours, et si ça s'appelle encore comme ça ??? ) dans l'Ouest, qui correspondent à ce que BBArchi souhaite: des trains quasi directs à petits prix par la voie classique vers Paris en complément du TGV Atlantique. Pour le coup il s'agissait du retour des rames de train de nuit vers Paris, la SNCF préférant les ouvrir aux voyageurs pour pas cher plutôt que de faire monter des trains vides. J'en avait entendu parler lors de la mise en place du service (au cours de l'an dernier sjmsb), mais depuis je n'ai pas revu d'info et je n'ai pas la moindre idée du taux d'occupation...

Sinon, si vraiment on veut faire des économies sur le billet, je suppose que le TER Paris - Lyon doit être moins cher que le TGV, mais il s'arrête partout (c'est son boulot, après tout...)

@+
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 591
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar turbotrain » 01 Juil 2013, 23:15:14

Il existe bien un TER Grenoble-Paris par Lyon et Dijon. Il me semble même qu'il y en a plusieurs par jour, même si leur rôle initial est plus régional que national.
Cependant, il faut se souvenir qu'à la SNCF les tarifs des TER sont fixes au km. C'est donc une simple multiplication kilométrage officiel * prix/km qui donne le prix de base, auquel on retire les différentes réductions (cartes régionales sur les parcours intra-régionaux, ou cartes nationales).

Pour le TGV c'est plus compliqué. C'est un système de tranches. Par exemple (les chiffres sont ici fantaisistes) les 100 premiers kilomètres sont facturés à 25 centimes/km, les 100 kilomètres suivants seront à 22 centimes, les 100 d'après à 19 centimes, etc. En plus, de cela il y a le système de "yield management", les contingents de Prem's et cartes de réductions, les particularités d'idTGV.
Au final il peut coûter moins cher de prendre un TGV qu'un TER/Intercités sur le même parcours !
Didier 74
Passager
Messages : 2386
Inscription : 30 Sep 2009, 10:39:16

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar Didier 74 » 01 Juil 2013, 23:20:38

turbotrain a écrit :Il existe bien un TER Grenoble-Paris par Lyon et Dijon. Il me semble même qu'il y en a plusieurs par jour, même si leur rôle initial est plus régional que national.


Il n'existe pas de TER Grenoble - Paris. Il y a en revanche des TER Lyon - Paris. De mémoire, il y a 4,5 AR en JOB. Départs de LYD à 7h16, 9h16, 13h16, 15h16 et 17h16.
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 591
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar turbotrain » 01 Juil 2013, 23:30:13

Ce ne sont pas des rames qui viennent/prolongent sur Grenoble après Part-Dieu (ou alors c'était il y a un an ou deux mais il me semble bien que...) ?
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar phili_b » 02 Juil 2013, 11:17:45

Didier 74 a écrit :
turbotrain a écrit :Il existe bien un TER Grenoble-Paris par Lyon et Dijon. Il me semble même qu'il y en a plusieurs par jour, même si leur rôle initial est plus régional que national.


Il n'existe pas de TER Grenoble - Paris. Il y a en revanche des TER Lyon - Paris. De mémoire, il y a 4,5 AR en JOB. Départs de LYD à 7h16, 9h16, 13h16, 15h16 et 17h16.


En tout cas contrairement à il y a un ou deux ans, les trajets de TER Paris-Lyon sont proposées normalement au milieu des TGV dans les applications voyage-sncf.
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 563
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar xouxo » 02 Juil 2013, 11:25:24

Effectivement, les TER sont bien proposés sur Paris-Lyon, mais à 5h40 de voyage au lieu d'un 1h55, c'est vraiment un repoussoir (même si le billet est effectivement moins cher).
Rémi
Passager
Messages : 5662
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: CFAL - Contournement ferroviaire de l'Agglomération Lyon

Message non lupar Rémi » 02 Juil 2013, 13:52:43

Salut

C'est logique : il s'agit de TER Paris - Dijon et Dijon - Lyon diamétralisés avec 20 min de battement à Dijon (pour respect de la trame cadencée et de l'entrée dans les trois noeuds) avec leur politiques d'arrêt respectives. L'objet n'est pas de faire du Paris - Lyon mais de gagner une voie à Dijon Ville !

A+
Rémi

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], greglomb et 162 invités