Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
nanar
Passager
Messages : 10128
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar nanar » 06 Mai 2021, 18:58:43

Bon allez, de toute façon, l'avenir, désiré par les pontes au nom de la "rationalité économique", c'est ça (ou juste une étape avant le démantèlement total ? que je ne connaîtrai pas, étant trop vieux, heureusement) :

https://www.iesf-idf.fr/offres/image_in ... 3117_3.jpg

Image

Je vous mets le lien sur le texte - pas inintéressant - qui va avec :
https://www.iesf-idf.fr/offres/gestion/ ... futur.html


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar BBArchi » 06 Mai 2021, 22:30:34

Nanar> Merci infiniment pour ce lien, et surtout pour ce qui est véhiculé incidemment dans ce compte rendu.

L'ensemble se lit assez rapidement, les concepts sont cash et sans nuance.



Ces gens ont quel âge ? ? ? ? :o :o :o






Ce sont des retraités ? Ce sont les mêmes, ou leurs disciples, qui ont 'géré' le ferroviaire et l'ont conduit à l'état actuel ? ???




Edit

Un peu de recherche ne nuit pas. Cela permet d'en savoir un peu plus sur les personnages et leur parcours, ainsi que sur les circonstances dans lesquelles sont laissées des traces écrites qui deviennent encombrantes, quelques temps plus tard.
Cette réflexion date de ... 2013. https://ecole.org/fr/seance/1022-adapte ... e-du-futur
Elle a été publiée en principal sur un site important en termes de diffusion d'idées volontaristes, directement applicables à la conduite d'opérations, au management, ainsi qu'à la conduite des affaires de gestion du territoire et du patrimoine de la France... La lecture des éléments présentés est tout à fait intéressante.
2013, soit plus de 8 ans, ce qui a laissé un temps suffisant pour que la digestion des idées exprimées se traduise par de l'opérationnel, en convertissant ces idées en argumentaire général presque anodin, puis en les décortiquant en arguments à la logique quasi millimétrée, repris ensuite par des exécutants issus d'écoles moins prestigieuses.
Elle s'inscrit dans un corpus de textes particulièrement éclairants sur les conditions dans lesquelles ont été décidées un certain nombre d'orientations et de choix dont les conséquences se paient cash aujourd'hui...
Son rédacteur est un peu une illustration des parcours personnels de nombre de personnes aux responsabilités ; tout en saluant sa typologie de parcours pour le moins diversifié et relativement répandu, n'y voir aucune jalousie ni ressentiment de ma part, juste un constat (comme un entomologiste considère un lépidoptère représentatif d'un biotope intéressant ?) >:D

Pierre MESSULAM

En 2013, année de rédaction du compte rendu : Directeur de la stratégie, de l'innovation, de la recherche et de la régulation de la SNCF

https://chairgovreg.fondation-dauphine. ... e-messulam

Depuis février 2014, Directeur Général adjoint de Transilien SNCF (BU Mass Transit de SNCF en Ile de France) en charge de la stratégie, du développement (dont la stratégie digitale) et des grands projets (Eole, refondation des RER)

Précédentes responsabilités
• Du 01/12/2010 au 31/01/2014: Directeur de la Stratégie Ferroviaire de la Recherche et de la Régulation, (en charge également des questions européennes) Direction Générale Groupe de la SNCF,
• Directeur du projet TGV Rhin Rhône (de 2004 au 30//11/10), dernier projet de TGV mis en service en décembre 2011
• Directeur Général adjoint du groupe Ermewa, Genève, groupe de location de wagons et de commission de transport dans toute l’Europe (management des filliales commerciales, industrielles et rachat d’une société en Espagne)
• Directeur régional paris sud est, responsabilités managériales sociales et opérationnelles dont le RERD et le lancement du TGV Méditerranée
• Directions opérationnelles dans les différents secteurs de l’exploitation, de la maintenance d’un parc TGV, et de la maintenance et de l’ingiénérie de l’infrastructure.
• Expert pendant 10 ans auprès de l’Autorité de Sûreté Nucléaire pour les questions de contrôle commande et de facteurs humains (membre indépendant du GP Réacteurs)
• Membre du conseil d’administration du CERRE (centre européen d’études sur la régulation ) à Bruxelles depuis 07/13
• Expert Ertms (nouveau contrôle commande numérique développé sur la base de spécifications européennes) pour la sncf
• Inspecteur puis chef de division à la DSIN (devenue ASN) de 1985 à 1989

Formation
• Ecole Normale Supérieure de 1978 à 1982.
• Agrégation de mathématiques (1980), DEA de calcul des probabilités (Paris VI 1980), DEA de Mathématiques appliquées à l’économie (Paris dauphine 1981), Doctorat de Théorie du Contrôle des systèmes (1983)à Paris IX (directeur de thèse A Bensoussan, Pdt I Ekeland).
• Ingénieur en Chef du corps des Mines.
nanar
Passager
Messages : 10128
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar nanar » 07 Mai 2021, 00:16:03

Environ 60 ans pour Pierre Messulam :
https://www.sncf.com/fr/groupe/profil-e ... e-messulam
https://chairgovreg.fondation-dauphine. ... e-messulam

A peu près pareil pour Pascal Lefebvre, je pense

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
Micka69
Passager
Messages : 223
Inscription : 24 Déc 2010, 17:41:32
Localisation : Lyon

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar Micka69 » 07 Mai 2021, 08:20:44

Bonjour,

Ne mélangeons pas tout, il y a le contenu de l'article d'un côté, et l'image de l'autre. Le contenu est une chose, l'image ici en est une autre. Elle n'est pas vraiment commenté dans l'article (tout comme la dernière d'ailleurs) . A se demander si sa présence est due à l'organisme qui l'a publié ou à l'auteur. Cette carte est celle du réseau TGV (sur ligne classique ou LGV)en 2010 je pense. On y voit le feu Brive Lille et le feu Melun Marseille mais pas encore les LGV SEA, Perpignan Figueras et Rhin Rhone

A+

Micka
nanar
Passager
Messages : 10128
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar nanar » 07 Mai 2021, 12:20:18

Il y a des choses qui manquent, il y a des choses en plus, donc on ne peut pas vraiment dire que c'est la carte du réseau (ou des dessertes) TGV. 8)
Pour moi la carte est dans l'article, donc elle a été avalisée par P. Messulam comme convenant pour illustrer son discours.

Mais en lisant et relisant, il me vient que ce discours peut avoir sérieusement influencé celui d'Emmanuel Macron le jour de l'inauguration des TGV vers Rennes et Bordeaux, disant mettre le hola aux projets de LGV non rentables, et envisager un effort vers les trains du quotidien.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar BBArchi » 08 Mai 2021, 00:49:42

La carte ne mentionne même pas Clermont-Ferrand. C'est dire le niveau lamentable de perception et de compréhension de ce qui constitue le territoire, la géographie, toussa...

Non, peu de risque que ce discours de 2013, là, précisément, ait influencé un autre discours.
C'était l'air du temps de l'époque, une sorte de vent mauvais soufflant sur tous les domaines. Peu de chance qu'on reprenne ces ventilations de l'ancien monde...


Pour rester dans le sujet, les vélo-rails qui se développent un peu partout permettent de "sauvegarder" les emprises ferroviaires, à défaut de voir recirculer des trains.

Mais en même temps, cela permet aussi de botter en touche, de remettre à un hypothétique "plus tard" la question de la préservation ou de la réutilisation, ainsi que celle de l'entretien du paysage ; c'est une question qui est traitée par le vide, par l'absence, par le déni : plus personne n'entretient les paysages "en suspens" du monde ferroviaire, quand l'exploitation est suspendue. Même les plantes autrefois présentes dans les gares, dans les salles d'attentes, sont livrées à la mort par déshydratation définitive.

Les nombreuses lignes suspendues du Massif Central, comme celles déclassée et déferrées, retournent à l'état sauvage. L'arrêt de l'épandage de biocides est une bénédiction pour la biodiversité, mais en contrepartie, ces espaces en déshérence sont bien pratiques pour certains abrutis soucieux d'économiser le trajet à la déchetterie la plus proche, par exemple, pour les déchets et gravats de chantier déversés depuis des ponts franchissant des tranchées... >:(

L'entretien de ces emprises pourrait générer de l'emploi. Qui paye ? C'est la première question qui fuse, celle qui fait bien dans le décor de ces temps troublés. Au lieu de hurler au gaspillage, quelques questions légitimes devraient s'inviter, et prendre le problème autrement qu'au niveau ferroviaire, de la pertinence d'un mode lourd par rapport à des besoins présents, disparus, ou futurs mais ne rentrant pas dans les codes (l'exemple de 2013...)

Sans retourner aux Ateliers Nationaux d'une époque lointaine (allez voir ce dont il s'agit) on pourrait donner un peu de sens à toutes ces sensibilités motivées qui cherchent un emploi (parce qu'il y en a au total plus que de "feignasses") pourraient y trouver partiellement une stabilité, en échange d'un salaire, même ponctuel, et sans perdre des droits, y compris avec des "missions" en dehors de leur cadre habituel, découverte du territoire included.

On est à un an des échéances électorales, il me semble ? Logiquement, et traditionnellement, les gouvernements à la manoeuvre s'ingénient à chercher et à mettre en place des solutions pratiques pour "faire baisser le nombre de chomeurs". La solution du bac d'acide étant peut-être un peu rugueuse, cette piste plus consensuelle serait à explorer ?

Et voir des emprises ferroviaires tondues, élaguées des gourmands, rejets, et autres végétation spontanée, refaire surface, avec les bordures de quais en pierres ressortir de l'oubli, cela a du sens. Un peu comme les campagnes d'élagage et de bucheronnage le long des voies ferrées autour de Lyon a fait ressurgir un paysage oublié, en permettant simultanément de donner à voir des trains qui circulent, et depuis les trains un paysage qui est ce qu'il est, mais qui n'est plus caché derrière un tunnel vert !

Un article pour illustrer de façon très collatérale l'intérêt de ce principe : https://www.lamontagne.fr/ancizes-comps ... _13803891/
Voir l'historique des gens à la base de l'initiative...

Et pour rester dans le coin, il y a ceci, avec une vraie piste pour les loisirs du futur... ;D
https://www.lamontagne.fr/landeyrat-151 ... r_13945111
Et s'il n'y a pas de vent, on colle des éoliennes sur le trajet, l'électricité produite est récupérée pour alimenter des gros ventilateurs disposés à intervalles réguliers le long de la voie, et youpidou. 60 km/h. :banane:

On peut imaginer tellement de choses à partir du rail...
Avatar de l’utilisateur
Micka69
Passager
Messages : 223
Inscription : 24 Déc 2010, 17:41:32
Localisation : Lyon

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar Micka69 » 08 Mai 2021, 06:30:23

nanar a écrit :Il y a des choses qui manquent, il y a des choses en plus, donc on ne peut pas vraiment dire que c'est la carte du réseau (ou des dessertes) TGV. 8)


De quelles erreurs parles-tu? Je retrouve toutes les villes desservies par le TGV à l'époque dont les trains disparus depuis cités au dessus ainsi que le feu et très éphémère Cherbourg Dijon qui permet de dater assez précisément la carte vu sa longévité - 5/7/2009-13/12/2010). Les
Les seules erreurs mineures concerne l'absence ou le tracé de quelques traits en île de France notamment pour les intersecteurs (il manque le trait entre Massy et la LGV Sud Est ainsi qu'entre celle ci et Marne la vallée et le Brive Lille ne passait pas par Melun je pense, mais les gare voyant passer au moins un TGV à l'époque y sont globalement toutes).

A+

Micka
nanar
Passager
Messages : 10128
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar nanar » 08 Mai 2021, 10:19:01

Oui, bon, si tu le dis ...

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar BBArchi » 08 Mai 2021, 22:59:37

Pour clore ce détail, pas souvenir d’avoir vu des tgv sur certains points rouges, comme à Remiremont, à Montauban, ou à Saumur… ???

A Lannion, par contre, sisi, je suis sur ! :laugh:
https://www.google.fr/maps/@48.7269806, ... 312!8i6656


Ceci étant, je pense que cette carte est une illustration des débris qui pouvaient trouver grâce, et encore, aux yeux des organisateurs...

Le contenu de l’article, somme toute assez consensuel et assez banal au regard des pensées en action à cette époque, a été en fait le prétexte pour glisser cette carte, et voir les réactions éventuelles ; pas de réaction ? Ok, c’est donc qu’on peut mettre en œuvre sans rencontrer d’opposition trop virulente.

On a vu le résultat.

Et maintenant que la méthode est également appliquée à certaines branches « reculées » des ficelles d’IdF, en particulier de certaines antennes terminales de RER, tient, il y a un peu plus de grabuge au niveau local.

Etonnant.




Une info positive, du genre qui fait du bien !
https://www.lamontagne.fr/mauriac-15200 ... _13950369/

Image

Avec le printemps et le déconfinement, le Gentiane express reprend peu à peu sa circulation entre Riom-ès-Montagnes et Lugarde dès la semaine du 13 mai 2021. Et propose quatre jours de découverte au public pour le pont de l’Ascension.

«On sent déjà un petit frémissement, les gens nous appellent, ils ont envie de se changer les idées, de sortir et de prendre l’air alors, pour le week-end de l’Ascension, on espère qu’ils feront le pont et viendront découvrir la voie et les paysages avec nous », confie Patrice Juillard, de l’association des Chemins de fer de la Haute Auvergne qui gère le Gentiane express.

Dès jeudi 13 mai 2021, le Gentiane express reprend ses circulations régulières au départ de la gare de Riom-ès-Montagnes, les jeudis et dimanches, à 15 heures. Et, pour l’Ascension, prendra aussi les voyageurs quatre jours durant, jeudi 13, vendredi 14, samedi 15 et dimanche 16 mai. Pour l’occasion, la rame grand parcours aux couleurs jaune et blanche de la gentiane et de 136 places sera de sortie (l’association compte trois autorails de 60, 136 et 200 places).


Les trajets des 13, 14, 15, 16 mai 2021.

Rendez-vous est donné au départ de la gare de Riom-ès-Montagnes, les 13, 14, 15 et 16 mai, à 15 heures. Réservations auprès de l’Office de tourisme, au 04.71.78.07.37 et à la billetterie en gare de Riom-ès-Montagnes. Tarifs : de 9 à 16 €. Site internet : gentiane-express.com
https://www.gentiane-express.com/

Image

« Avec le respect de toutes les règles sanitaires en vigueur, bien évidemment, précise Patrice. L’aller-retour fait 2 h 45, il est entièrement commenté. On fait un premier arrêt au col de Pierrefitte pour que les passagers profitent de la vue et prennent des photos puis 45 minutes de découverte du village de Lugarde avec une balade au suc du chien pour découvrir la vue du Sancy. Au retour, on s’arrête pour les points de vue sur le massif du Sancy et le viaduc de Barajol, ouvrage d’art et que les passagers pourront arpenter à pied. Sur tout le trajet, on explique à chaque fois l’histoire et la géographie des lieux parce que l’on est avant tout une association qui veut promouvoir et préserver cette voie ferrée. »

Pour faire rouler les trains, l’association fera venir trois bénévoles, parfois de loin, mais tous passionnés, qui en profiteront, comme il est d’habitude « pour gratter un peu la voie » et effectuer quelques travaux d’entretien de cette ligne touristique et ferroviaire atypique.

Magali Roche
Avatar de l’utilisateur
Micka69
Passager
Messages : 223
Inscription : 24 Déc 2010, 17:41:32
Localisation : Lyon

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar Micka69 » 09 Mai 2021, 08:29:00

BBArchi a écrit :Pour clore ce détail, pas souvenir d’avoir vu des tgv sur certains points rouges, comme à Remiremont, à Montauban, ou à Saumur… ???

A Lannion, par contre, sisi, je suis sur ! :laugh:
https://www.google.fr/maps/@48.7269806, ... 312!8i6656


Je me permets tout de même de répondre. Lannion est bien sur la carte, quant à Montauban elle est desservie par les TGV Paris Bordeaux Toulouse. Remiremont est desservie par les TGV Est depuis Paris via Nancy. Saumur voit s'arrêter les TGV Nantes Lyon.

Mais je m'excuse d'avoir lancé ces frictions ce n'était pas l'objectif. Je pense que nous partageons les conclusions concernant les données présentées dans l'article. Honnêtement je pense que les personnes qui sont à l'origine de l'article ont voulu faire un état des lieux du réseau de l'époque d'où les 2 cartes. Leur méconnaissance des lignes classiques et des TER de desserte fine a fait qu'ils n'ont même pas vu que la carte présentée ne couvrait que le TGV. J'ai bien peut que le réseau "rentable" envisagé un temps par les décideurs soit bien plus réduit que ça. De nombreuses branches saisonnières ou terminaisons peu fréquentées et desservant de fait la fameuse "diagonale du vide" y seraient amputées. A contrario le volontarisme de certaines régions "dynamiques" citées dans l'article et les besoins en Île de France aurait dû permettre de conserver des grosses liaisons régionales sans desserte TGV qui ne figurent pas.

A+

Micka
Pp87
Passager
Messages : 241
Inscription : 13 Oct 2011, 21:49:50

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar Pp87 » 29 Mai 2021, 16:38:09

Bonjour à tous.
Quelques nouvelles du POLT, mais pas celles qu'on aime entendre !

France 3 Nouvelle Aquitaine, le 28/05/2021
https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/incendie-d-un-train-et-fort-degagement-de-fumee-en-haute-vienne-2111071.html

Incendie accidentel d'un train effectuant des travaux sur la ligne POLT et fort dégagement de fumée en Haute-Vienne

Un train effectuant des travaux de rénovation de la ligne POLT a pris feu sur la commune de St Hilaire Bonneval (87). Le degagement de fumée est visible depuis Limoges. Quarante pompiers sont intervenus.
Image
L'un des wagons du train spécial effectuant les travaux sur la ligne POLT a pris feu.

Ce vendredi 28 mai vers 21h30, le standard des pompiers de la Haute-Vienne a été submergé d'appels. Vous êtes très nombreux à avoir aperçu un important dégagement de fumée. Il provient de l'incendie d'un train au lieu-dit Moncontour sur la commune de Saint Hilaire Bonneval.
Image
Le feu a pris au milieu du convoi de 26 wagons.

Ce train usine de 26 wagons de l'entreprise Enorail, extérieure de la SNCF (groupement Eiffage Rail et ETF) sert à effectuer des travaux de rénovation du balast sur la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT). Il s'agit d'un train Renouvellement Voie Ballast (RVB) avec une locomotive à l'avant et une autre à l'arrière.
Image
Le feu s'est déclaré de façon accidentelle selon la gendarmerie.

Deux salariés se trouvaient à bord du train qui remontait en direction de Limoges. Selon les informations que nous avons pu recueillir, le feu serait d'origine accidentelle. Le conducteur de queue du convoi a senti de la fumée et a fait arréter le train qui se dirigeait vers Limoges. Le feu a pris sur le train du milieu.
Image
Les pompiers ont eu du mal à éteindre l'incendie en raison de produits très inflammables.

Les pompiers ont installé un PC de crise sur place. Une quarantaine d'hommes sont intervenus et ils ont eu du mal à acheminer de l'eau à travers champs pour atteindre le lieu de l'incendie. Les gendarmes sont également sur les lieux comme des représentants de la direction de la SNCF.

Sur place, un agent de la SNCF confiait, très ému, "n'avoir jamais vu un tel incendie".

Le trafic des trains sur la ligne POLT est perturbé ce vendredi soir.
Image
Le panache de fumée visible de Limoges.

https://youtu.be/Ydr6b6LioFI


Incendie d'un train de travaux sur la ligne Polt.

Retour à un trafic presque normal
Ce samedi matin, le trafic SNCF n'est pas interrompu sur la ligne POLT. Les trains circulent en alternance sur une seule voie. Certains peuvent enregistrer de légers retards.
Quelques TER ont dû être supprimés pour permettre aux équipes de travailler sur le train endommagé et d'anticiper son dégagement, qui pourrait prendre plusieurs jours. Des bus de substitution ont été mis en place.

La SNCF a envoyé sur place, ce samedi matin, un huissier pour constater les dégats et évaluer le montant des dommages, qui pourrait atteindre plusieurs centaines de milliers d'euros.
Trois wagons du train ont été totalement détruits. 56 mètres de voies sont à refaire, ainsi que la caténaire. Plusieurs poteaux ont également été tordus par la chaleur.
La SNCF a ouvert une cellule de crise à Limoges.





La même information relatée par Le Populaire
https://www.lepopulaire.fr/saint-hilaire-bonneval-87260/actualites/un-train-de-travaux-prend-feu-sur-la-ligne-sncf-paris-toulouse-en-haute-vienne_13959413/
Un train de travaux prend feu sur la ligne SNCF Paris-Toulouse en Haute-Vienne

L'incendie s'est déclaré peu avant 21 h 30, vendredi 28 mai, à hauteur de la commune Saint-Hilaire-Bonneval, au sud de Limoges.

Trois wagons d'un train de travaux ont pris feu, ce vendredi 28 mai au soir, sur la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse, à hauteur de la commune de Saint-Hilaire-Bonneval au lieu-dit "Le petit Bonne", à une quinzaine de kilomètres au sud de Limoges (Haute-Vienne).

Il s'agit d'un train de 26 wagons et long de plusieurs centaines de mètres du groupement Enorail (Eiffage Rail et ETF) conçu pour le renouvellement intégral des voies de chemin de fer. Un chantier est en cours depuis le 10 mai pour remplacer 32 kilomètres de voies entre Limoges et Salon-la-Tour.

Alertés vers 21 h 30, les sapeurs-pompiers ont dépêché une quarantaine d'hommes sur place, notamment pour protéger les motrices et le reste du convoi dans lequel se trouvent des produits inflammables comme du gasoil, des huiles et de l'azote.

« Nous nous sommes rendus maîtres du feu vers minuit », a expliqué sur place le commandant des opérations le lieutenant-colonel Laure Chedozaud qui a estimé que la présence des pompiers devait être nécessaire jusqu'à ce samedi matin « aux petites heures du jour ». Le feu a été éteint un peu avant 3 heures.

Des agents SNCF et du groupement Enorail ainsi que les gendarmes étaient mobilisés sur le lieu du sinistre.

Malgré la présence de deux agents dans le train aux moments de l'incendie, aucun blessé n'est à déplorer.

D'après les premières constatations, l'origine du sinistre semble accidentelle.

C'est la voie 2, la voie montante allant de Toulouse à Paris qui est impactée par l'incendie mais la voie descendante permet de faire circuler les trains, dans les deux sens. « Le trafic sera un peu moins fluide, il y aura peut-être quelques légers retards relatifs à la signalisation mais les trains circulent et aucune annulation de trains n'est prévue », a-t-on déclaré du côté de la SNCF ce samedi matin.

Image
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 616
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar turbotrain » 30 Mai 2021, 22:30:10

Cela risque de chambouler quelques calendriers de travaux...
Rémi
Passager
Messages : 5725
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar Rémi » 31 Mai 2021, 09:21:49

Salut

C'est le moins qu'on puisse dire. Et ajoutez la foudre tombée la veille sur la gare de Limoges, qui a aussi provoqué d'importantes perturbations.
Pour la suite rapide, si j'étais cynique, vu qu'on dit que ça coûte trop cher par rapport aux dotations annuelles de renouvellement (principe de Bercy : on raisonne en financier, pas en économique. Donc si on étale les dépenses, on court le risque de devoir dépenser plus au total, mais ça rentre dans le cadre prédéfini, alors qu'en économique, c'est bien le coût total qui est pris en considération), avoir une suite rapide immobilisée, ce n'est pas forcément contraire aux orientations...

Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar BBArchi » 31 Mai 2021, 12:05:10

:o La vache...

A part le gazole des moteurs, je vois mal quels seraient les produits inflammables embarqués en quantités industrielles sur ce segment de la suite rapide, et capable de générer un tel panache de fumée ?
Un démarrage d'incendie sur ce type de matériel paraît également étonnant, malgré toutes les sécurités qu'on imagine.

Pour l'aspect pratique de la suite (sans jeu de mots !) des évènements... Il y a combien de suites rapides de ce type opérationnelles en France, ou en Europe mais pouvant opérer en France ?
Pas trouvé l'info précise ... :(
Rémi
Passager
Messages : 5725
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar Rémi » 31 Mai 2021, 16:26:08

Salut

En France, on a 3 suites rapides. ETF en a une en réserve.
Mais après en avoir fait l'apologie, on trouve que ça fait débourser trop d'un coup, donc il faut lisser les dépenses... voire renoncer à certains investissements.

Rémi
Pp87
Passager
Messages : 241
Inscription : 13 Oct 2011, 21:49:50

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar Pp87 » 31 Mai 2021, 19:05:41

Bonjour,

Pour information un autre train usine (plus ancien) doit être envoyé sur Limoges.
Le train usine endommagé a pu rejoindre la gare de triage du Puy Imbert à Limoges.

France 3 Nouvelle Aquitaine, le 31/05/2021
https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/incendie-d-un-train-en-haute-vienne-tout-sera-repare-dans-une-semaine-2113879.html

Incendie d’un train en Haute-Vienne : tout sera réparé dans une semaine

Les conséquences de l’incendie qui s’est produit vendredi 28 mai seront limitées. La voie de chemin de fer sera réparée dans une semaine. Le chantier de rénovation de la ligne POLT va lui aussi reprendre rapidement.
Image
Le train usine a pu rouler lentement jusqu'à a gare de triage de Puy Imbert

La fumée était visible à plus de 20 kilomètres à la ronde. C’est un train usine composé de beaucoup de caoutchouc et d’huile qui a brûlé vendredi 28 mai sur la commune de Saint-Hilaire-Bonneval (Haute-Vienne) alors qu’il rentrait à sa base pour le weekend. Ce train de dernière génération était utilisé pour rénover le ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT)

Grâce à l’intervention rapide des pompiers, seule une quarantaine de mètres sur 200 a été détruite.
Réparation de la voie

La voie de chemin de fer a été endommagée sur 56 mètres. Les rails, le ballast et les caténaires vont devoir être remplacés.

Et puisque le train qui a subi l’incendie a pu rouler malgré tout jusqu’à sa base de Limoges, les travaux de réfection de la ligne vont débuter dès la nuit prochaine. La bonne nouvelle est qu’ils ne dureront qu’une petite semaine.

En attendant, les liaison Paris-Toulouse ne se font que sur la voie 1 en alternance. Les retards n’excèdent pas une quinzaine de minutes selon la SNCF.

Pour les liaisons régionales, quelques bus de substitution sont encore possibles.
Rénovation de la ligne POLT

Le train usine qui a brûlé était utilisé pour la rénovation de la ligne POLT. Elle doit permettre d’augmenter la vitesse entre Paris, Limoges, Brive et Toulouse et de mettre Limoges à 2h50 de Paris d’ici 2026.

La société ETF, en charge de ces travaux, va mettre un autre train usine à la disposition des ouvriers. Il est un peu plus âgé que celui qui a brûlé mais permettra de reprendre très rapidement les chantiers.



La même information relatée par Le Populaire en date du 30/05/2021
https://www.lepopulaire.fr/saint-hilaire-bonneval-87260/actualites/le-train-usine-endommage-par-un-incendie-en-haute-vienne-a-pu-etre-place-sur-une-voie-de-garage-a-limoges_13959905/
Le train usine endommagé par un incendie en Haute-Vienne a pu être placé sur une voie de garage à Limoges

Image
Les caténairistes à l'œuvre ce dimanche matin.

Le train usine du groupement Enorail a été victime d'un incendie a priori accidentel, vendredi 28 mai, sur la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse à Saint-Hilaire-Bonneval, en Haute-Vienne.

Le trajet de quelques kilomètres a duré plusieurs heures. Après de nombreuses expertises pour s’assurer que l’opération était possible, le train usine endommagé par un incendie vendredi soir, a pu se mettre en branle ce dimanche matin à 5h30, à la vitesse de 5 kilomètres par heure pour aller stationner quatre heures plus tard à la base de travaux du Puy-Imbert à Limoges, où il sera réparé.

Ce train usine très récent, appartenant au groupement Enorail (formé d’Eiffage et d’ETF), a été victime d’une avarie vendredi vers 21 h 30, alors qu’il roulait pour aller sur les lieux des travaux. Trois wagons ont été la proie des flammes avant que les pompiers de Haute-Vienne ne circonscrivent le feu.

Dans la nuit de samedi à dimanche, caténairistes ou ouvriers étaient à l’œuvre pour réparer la caténaire abîmée lors de l’incendie, ainsi que les rails endommagées.
Les travaux vont reprendre dans quelques jours

Les travaux commencés le 10 mai pour le remplacement des voies entre Salon-la-Tour et Limoges devraient reprendre d’ici quelques jours. « Nous avons un autre train usine qu’on va pouvoir utiliser pour continuer les travaux. Il faut juste prendre le temps de remettre le train en service et permettre à l’équipe de s’adapter à ce nouveau matériel », explique Johann Pagès, directeur des communications chez ETF.

Du point de vue de la circulation, les trains dans les deux sens deux circulations se sont partagé la voie encore disponible, entraînant quelques retards. Certains trains ont été substitués par autocar, mais d’une manière ou d’une autre « le service a été assuré », commente la SNCF.

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 72 invités